Star Wars - L'Aube du Crépuscule

Saison 6 - Dissimulation / Jeu de rôle et espace détente sur forum sur le thème Star Wars
 
Bienvenue sur l'Aube du Crépuscule voyageur égaré, ce forum est cependant fermé. Nous vous invitons à consulter nos partenaires en espérant trouver le forum qui vous convienne.

Partagez | 
 

 De gré ou de force [MISSION SITH N°1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 26
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: De gré ou de force [MISSION SITH N°1]   Sam 17 Oct - 23:36

De gré ou de force



Mission 1 : « De gré ou de force »
Participants : Call Sintar / Darth Naego
Lieu : Tatooine
Difficulté : Facile.
Type de mission : Classique.
Objectif : Récupérer des esclaves sensibles à la Force sur Tatooine après avoir localisé le repaire des esclavagistes.
Récompense : De nouvelles recrues potentielles pour l’Ordre Sith.
Briefing : Selon nos sources sur Mos Espa, il y aurait de très jeunes esclaves sensibles à la Force sur Tatooine. Leur taux de midichloriens serait particulièrement élevé, et c’est pour cela qu’il est essentiel de les attirer le plus tôt possible du côté obscur de la Force. Prenez-garde, ils sont sous la « protection »de Tokke Saquna, un dugg excentrique et mégalomane. Vous allez devoir utiliser vos capacités et la puissance de vos pouvoirs afin d’écarter l’obstacle qu’il représente entre les intérêts de notre Ordre et les recrues potentielles. En dehors d’une offre qu’il ne saurait refuser, il est hors de question pour lui de laisser ces enfants quitter son repaire. Vous ne ferez rien de la sorte. L’Ordre Sith prend ce qui lui revient de droit. Prenez-garde, les marchands d’esclaves se soucient beaucoup des éventuels voleurs et il a certainement mis en place des hommes et systèmes de sécurité pour assurer la protection de leur marchandise. Un échec lors de cette mission risquera d’attirer l’attention des Jedi sur ces esclaves ce qui serait regrettable pour vous.

Un petit rappel : au cours des missions vos personnages ne risquent pas de mourir EXCEPTE si vous le cherchez vraiment.... La mort d’un personnage est l’apanage des évènements et missions, sous certaines circonstances. Cependant, même si vous ne risquez pas votre vie, vous pouvez malgré tout en voir des vertes et des pas mûres. Les blessures que vous pouvez recevoir peuvent aller de l’égratignure à l’amputation d’un ou plusieurs membres ainsi qu’à la perte de certains objets voire d’un niveau de combattant (cette dernière perte sera seulement temporaire). Nous comptons d’ailleurs sur les membres pour s’impliquer dans la vie de leurs factions, mais plus encore sur les chefs de factions (ou subalternes) pour motiver les joueurs à s’élancer dans les missions.

Règles encadrant l'évènement:
=> L'ordre de passage sera le suivant, Darth Naego puis Call Sintar.
=> Chaque joueur inscrit s’est engagé à être présent pour participer très régulièrement. Veuillez donc ne pas faire attendre trop longtemps vos partenaires de jeu, nous vous laissons 4 jours de délai pour rédiger votre réponse, ce qui sera amplement suffisant.
=> Vous pouvez toutefois demander un délai au MJ, ou à changer votre tour avec un autre joueur si celui-ci est d'accord.
=> Pour ceux qui ne se sentent pas de pouvoir tenir le rythme, vous pouvez encore vous retirer dès maintenant.
=> Si un joueur voit son tour être sauté plus de trois fois, celui-ci sera éjecté de l’évènement afin de ne pas pénaliser les autres.
=> Les Maîtres de Jeu concluent chaque tour de jeu certes, mais peuvent aussi poster entre deux joueurs pour décrire des actions immédiates, ou changer le rythme scénaristique.
=> Les Maîtres du Jeu ont toujours raison. Dans le cas contraire, relire la première phrase.
_____________________________________________

L’aube se levait sur Tatooine et les deux soleils de ce système commencèrent à réchauffer ce monde. Alors que la ville commençait à se réveiller lentement, une navette standard se posa sur une aire d’atterrissage de l’astroport de Mos Espa. A son bord, deux Sith venus pour servir leur Seigneur Noir.
Les informations avaient été vagues, mais avaient fini par atteindre Dromund Kaas : des esclaves possédant la Force étaient présents sur ce monde et pouvaient être corrompus pour devenir les guerriers voire seigneurs Sith de demain. Cette mission était vitale pour les Sith, car les Jedi finiraient sans doute par entendre parler de ces enfants. La Force avait cependant décidé d’accorder l’initiative au Côté Obscur de la Force. Les deux Sith n’avaient aucune indication quant à la localisation de leur cible : Tokke Saquna. Ce dugg excentrique et mégalomane qui faisant dans le commerce d’esclaves. Il était fort probable que l’influence de ce dugg était importante sur Mos Espa, mais que cette influence était n’était pas d’ordre naturel. Tatooine étant située sur un système sous contrôle du Cartel des Hutts, ces derniers n’auraient jamais toléré qu’un criminel ait autant d’influence sans réagir. Ainsi, il était fort probable qu’il était soutenu par les Hutts ou du moins que ses ambitions coïncidaient avec les besoins de ces limaces baveuses et pourtant redoutables.

Darth Naego et Call Sintar allaient devoir aller à la pêche aux informations pour le localiser et se renseigner sur lui, car ils savaient au moins une chose : ces esclaves représentaient une valeur marchande conséquente, et tout commerçant ne laisse jamais un bien précieux sans protection. Des rumeurs disaient qu’il était surtout entouré de criminels et de brigands, mais qu’il avait demandé à des mercenaires des Outer-Rim Devils de former ses hommes et de renforcer la sécurité.

Cette activité avait fini inévitablement par attirer l’attention, et cela impliquait évidemment que les ressources demandées devaient transiter par le spatioport, et sans doute pas par des convoyeurs officiels et légaux. Un début de piste potentiellement envisageable donc, à moins que cet endroit fréquenté par la plèbe de la galaxie était sans doute du genre à dépenser des crédits dans des lieux de détente entre deux trajets. Qui plus est des mercenaires avaient parfois aussi du temps à tuer dans les cantinas. Ce qui faisait deux débuts de pistes à exploiter pour tenter de mettre la main sur cette cargaison particulière.

_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Darth Naego
Dame Sith
Dame Sith
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 26
Date d'inscription : 09/09/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith
Rang: Rang IV
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: De gré ou de force [MISSION SITH N°1]   Lun 19 Oct - 12:04

    Le temps était devenu long, sur Shili, affreusement long et monotone. La Sith avait pris de l'âge, mais n'avait pas beaucoup gagné en patience. Ses longs doigts rouges tapotaient à longueur de journée le bois de sa hutte. Les membres de la tribu lui parraissaient mornes et sans interêt. Ce qu'elle ne croyait plus possible, après tant d'années de repos était finalement arrivé : la Togruta avait faim d'aventures. Celle qui était redevenue Miraan pour se fondre dans la masse de ses pairs ressentait le besoin de se relever, encore une fois, et de reprendre son identité Sith. C'est lorsqu'elle se coiffa de la capuche de sa bure sombre qu'elle se senti à nouveau complète. Darth Naego s'éveillait à nouveau, et solitude trop longue ne faisait qu'accentuer sa nature sombre.

    Voguant à travers la Galaxie, elle avait cherché à se rapprocher de ceux qui lui ressemblaient. Et elle avait fini par trouver. C'est auprès de l'Ordre Sith qu'elle s'était présentée. Elle qui n'avait jamais vraiment été protocolaire avait fini par prêter serment au Seigneur Noir. Mais s'il fallait en passer par là pour gagner en puissance et redevenir indépendante par la suite, elle était prête à le concéder.

    Son premier assignement était vite arrivé, et voilà qu'elle s'était retrouvée dans cette navette à destination de Mos Espa. La togruta était silencieuse, et si elle avait longuement scruté celui qu'on lui avait imposé comme partenaire, elle ne lui avait pas adressé un mot. Elle n'avait pas spécialement d'interêt à son égard, et attendait de pouvoir le jauger sur le terrain. La mission lui en rappelait une autre. A l'époque, c'était des enfants, des orphelins, sensibles à la Force, qu'elle était allée chercher sur différentes planètes pour les entraîner à sa suite au sein du Côté Obscur. Elle les avait menés à Darth Oxious, et ensemble ils avaient donné vie à l'Académie du Keff Kasi. Mais tout ça.. C'était un autre temps, bien lointain, et plus que disparu, bien que quelques doutes n'aient vus le jour en elle depuis cette étrange vision sur Shili.

    Et aujourd'hui, ils étaient partis pour récupérer des esclaves. Des sensitifs à nouveau, c'est tout ce qu'ils savaient. Ça et le nom de leur cible, celui qui marchandait ces êtres. Oh, Naego ne le jugeait pas, et n'avait même aucun problème avec l'esclavage. Si les esprits étaient assez faibles pour laisser le corps être enchainé, c'était bien dommage pour eux, mais c'était tant mieux pour celui qui le faisait. La loi du plus fort était une des lois qu'elle aimait le plus. Sans doute parce qu'elle même l'appliquait dès qu'elle le pouvait.

    La navette se stoppa, enfin stabilisée, et la passerelle s'abaissa. La Sith, de sa démarche grâcieuse, enveloppée dans sa bure noire, fut la première à sortir. Ouvrant ses poumons, elle les emplit d'air, qui n'était ni pur, ni vicié, mais qui avait l'avantage de changer considérablement de celui qu'elle avait pu respirer dans le vaisseau. Observant autour d'elle, Naego réfléchissait déjà aux possibles sources d'informations que l'endroit pouvait leur apporter.

    - On devrait commencer par aller boire un verre.

    Ce fûrent les premiers mots qu'elle adressa à Call. Et pour le coup, ils pouvaient être surprenant et sembler n'avoir aucun sens même. Sauf qu'elle s'avait déjà où elle voulait en venir, en lui disant ça. Aussi se tourna-t-elle vers lui, plantant ses prunelles noires dans les siennes.

    - Un homme ivre parle plus facilement qu'un homme sobre. Les cantinas seront notre première approche afin de trouver quelques renseignements sur celui que nous cherchons. Et si nous ne trouvons rien là bas, peut être pourrons nous aller parler à ceux qui aident au transit des marchandises. J'imagine aisément qu'ils doivent avoir l'habitude de voir passer des containers, des créatures, et sans doute même des esclaves. Peut être que quelques crédits pourront délier leurs langues… Qu'en penses tu ?


Revenir en haut Aller en bas
Call Sintar
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 592
Age : 26
Date d'inscription : 23/09/2010

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith
Rang: Seigneur Sith (IV) / Ambassadeur de l'Alliance galactique
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: De gré ou de force [MISSION SITH N°1]   Ven 23 Oct - 15:55

Le trajet vers Tatooïne fut empreint du plus totale des silences, pour le plus grand plaisir de Darth Viledus. La mission qu'on lui avait confié sortant de ses obligations habituelles, il pouvait ainsi se délester du rôle parfois irritant de l'Ambassadeur Sintar, apparaissant pleinement comme le Sith qu'il était parvenu à devenir. Peu de gens dans l'Ordre pouvait se targuer de connaître son rôle dans les intrigues opposant les Sith au reste de la galaxie, ni l'étendue du réseau qu'il avait mit en place, aidé largement en cela par son mentor qui avait érigé les bases du plan pour lequel il avait consacré sa vie. Il fallait préserver ce secret, même parmi ses frères, pour conserver cette marge de manœuvre, seule véritable garante de son efficacité. C'est pourquoi il s'étonnait encore de la décision du Seigneur Noir et de son conseil de l'associer à une consœur, qui de surcroit avait intégrée l'Ordre que très récemment. L'humain avait bien entendu compilé toute les informations que ses espions avaient pu glaner ça et là sur cette Togruta, ce qui au final ne représentait pas grand chose d'intéressant. Son silence durant de trajet ne lui apprit rien de plus. Dans une situation où la subtilité laisserait place à la force brute, elle pouvait tout aussi bien compliquer la donne. Son impassibilité apparente apparaissait cependant comme un bon signe puisqu'il semblait découler d'un esprit froid et détaché, bien loin de certaines attitudes que Darth Viledus avait pu déplorer lors de rencontres antérieurs avec ses frères Sith. Le côté obscur était un domaine dangereux pour celui qui ne savait pas s'abstraire de son nectar enivrant, au point de laisser ce tumulte de noirceur influencer leurs actes et leurs pensées, perdant de ce fait cette liberté si chère aux êtres de l'obscur. Viledus n'était pas de ceux là.

D'un certain point de vue, la mission semblait assez simple. Localiser un Dug et sa marchandise d'esclave ne présentait à priori rien d'insurmontable. Viledus se méfiait pourtant. Les Dug étaient connus pour leur caractère violent et paranoïaque cependant, ce qui ne manquerait de compliquer d'éventuelles tractations. L'Ordre finirait pourtant par obtenir son dû, quoi qu'il puisse arriver. Pour se faire, il avait d'ailleurs soigneusement entretenu son aspect physique afin que son appartenance au côté obscur et son statut d'espion ne soit pas remit en cause. Adieu donc les cheveux long et noués à la mode Coruscantienne, qu'il avaient coupés très cours, ne laissant que quelques centimètres recouvrir son crâne. Sa barbe avait également disparue pour laisser ressortir les petites cicatrices ornant sa joue droite, vestige de débris chauffés à blanc qu'il avait reçu en plein visage lors d'un combat. Cela combiné à ses vêtements l'identifierais plus comme un mercenaire, ce qui serait idéal dans un premier temps. En effet, Viledus estimait qu'il serait plus facile de mener l'enquête ainsi. Naego, parée de sa bure noire à la gloire de sa propre nature, ne manquerait pas de se faire remarquer, ce qui en l'occurance présentait autant un avantage qu'un inconvénient.

La navette amorça enfin le protocole d'atterrissage. Les deux Sith n'avaient échangés aucune parole, chacun s'occupant de fignoler les derniers détails pour mieux se préparer à ce qu'ils rencontreraient sur le terrain. La Togruta fut la première à sortir, Viledus se contentant de lui emboiter le pas tranquillement. A peine eut-il franchit l'écoutille de sortie du vaisseau qu'il fut saisi par la sécheresse et la chaleur de son nouvel environnement, tout en réfléchissant déjà de quel manière il convenait de commencer les recherches. De toute évidence, Naego faisait de même puisqu'elle consentit enfin à décrocher un son.

-On devrait commencer par aller boire un verre. Un homme ivre parle plus facilement qu'un homme sobre. Les cantinas seront notre première approche afin de trouver quelques renseignements sur celui que nous cherchons. Et si nous ne trouvons rien là bas, peut être pourrons nous aller parler à ceux qui aident au transit des marchandises. J'imagine aisément qu'ils doivent avoir l'habitude de voir passer des containers, des créatures, et sans doute même des esclaves. Peut être que quelques crédits pourront délier leurs langues… Qu'en penses tu ?

C'était une proposition viable en effet. Sauf qu'un spatioport recelait bon nombres d'individus à même de le renseigner plus efficacement. Visiter l'un des bars jouxtant ce lieu de transite permettrait aux deux Sith de rendre leur approche plus discrète, quoi que moins potentiellement moins fructueuse. Viledus ne connaissant pas les habitudes et les horaires des employés s'activant ça et là, or il subsistait le risque que l'attente se révèle longue et vaine. S'informer sur place demeurait également une solution tentante, quoi qu'elle risquait d'attirer l'attention.

-Un homme ivre parle-t-il plus qu'un homme à la bourse soudainement bien remplie? Nous sommes deux, nous pouvons faire l'un et l'autre. De plus, une femme seule peut paraître plus engageante que lorsqu'elle est accompagnée. Faisons un compromis : Tu t'occupes des bars tandis que j'irai glaner l'information du côtés des lieux de transit de ce spatioport. Nous avons ainsi plus de chance t'obtenir ce que nous recherchons assez rapidement, le tout est de rester en contact via nos datapads et d'avertir l'autre en cas de trouvaille.

Un plan simple, qui limitait les risques qu'avait pu déceler Viledus. Aurait-il eut affaire à une autre personne qu'il n'aurait pas adopté cette attitude. Tatooïne était après tout une planète dangereuse pour les visiteurs. Pour autant, Viledus estimait que d'éventuelles agresseurs seraient bien plus en danger que Naego en cas de rencontre avec la Togruta ou avec lui même...
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 26
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: De gré ou de force [MISSION SITH N°1]   Dim 25 Oct - 18:47


Les Sith avaient choisi visiblement de se séparer pour gagner un maximum de temps en matière de collecte d’informations. Ils se séparèrent donc, Darth Naego décida de partir en direction de la cantina la plus proche tandis que Darth Viledus préféra rester au spatioport pour trouver une zone équivalente à un entrepôt ou l’on stockerait des marchandises en provenance de l’extérieur de Tatooine, le temps de les livrer à son destinataire.
Darth Naego sortit du spatioport et fit la désagréable expérience d’être éblouie par les soleils jumeaux de Tatooine. L’aube promettait une journée plus sèche et caniculaire que d’ordinaire. De prime abord, le vent qui s’était levé et qui était moyennement fort pouvait être rafraichissant, s’il n’était pas chaud lui aussi. Charriant quelques grains de sable, ceux-ci venaient piquer le visage de la Sith. Tout autour d’elle, de nombreux individus allaient et venaient à leurs occupations et portaient des lunettes pour protéger leurs yeux ou des vêtements assez épais pour ne pas finir la journée avec un visage aux traits desséchés ou striés de grains de sable. Seuls les représentants d’espèces à la peau épaisse ou à écailles semblaient ne pas tenir rigueur de ce vent qui n’annonçait pas une journée des plus agréables sur Tatooine. Le crépuscule était encore loin d’arriver. Petit à petit les rues et places se remplissaient de véhicules, de piétons toujours plus nombreux. Naego fut bousculée par derrière par quatre individus en armure et qui arboraient ouvertement leurs armes.


- Dégage du chemin touriste, y’en a qui bossent…

Railla le chef de file qui n’accorda même pas un regard à la personne qu’il venait de bousculer. C’était des mercenaires, mais ils étaient bien trop pressés pour s’attarder ici. Ils avaient sans doute reçu leurs ordres ou alors profitaient d’une pause bien méritée ? Ils se dirigeaient vers la cantina la plus proche et entrèrent en bousculant ceux qui se dressaient sur leur chemin, personne n’osait les contrarier ici. En y entrant, Naego saurait peut-être ce qu’ils trafiquaient ? A supposer qu’ils soient à la botte de Tokke Saquna bien entendu. Sur la grande place à traverser pour s’y rendre on pouvait croiser quelques mercenaires ou chasseurs de primes qui arboraient pour la plupart des tenues ou armures sans aucun signe distinctif ou d’emblème…

Call Sintar de son côté arpentait les couloirs du spatioport qui n’étaient pas très bondés à cette heure-ci encore, enfin si l’on excluait les pilotes qui allaient et venaient régulièrement à toute heure pour quitter Tatooine ou arriver sur la planète. Quelques panneaux vieillissants indiquaient des noms et numéros d’aires de décollage et d’atterrissage comme celle sur laquelle s’était posés le tandem de Sith. Les entrepôts étaient assez faciles à trouver si l’on savait lire les pancartes, mais un détail attira l’attention de Darth Viledus : une aire était visiblement indisponible temporairement pour les vaisseaux. Un coup d’œil annonçait clairement l’aire concernée comme étant la L-213. Curieux ? Ou simple coïncidence. Il y eut alors des voix qui s’élevaient derrière Call. Une personne qui protestait vraisemblablement, un humain accompagné d’un trandoshan massif.


- Tu te rends compte ? Ils ont augmenté la taxe de stationnement sur ce spatioport pour nous dissuader de nous poser sur Mos Espa. Ca va faire deux fois que je me suis arrêté ici depuis Velmor et il y a deux mois c'était moins cher. Je leur ai demandé pourquoi, ils m’ont répondu que des places étaient indisponibles… et quand je leur ai parlé de la K-212 qui n’était pas occupée vue en hauteur là par contre ils m’ont dit de dégager.
- Les Hutts doivent jouer un drôle de jeu ici…
- Sans déconner ? En attendant c’est moi qui trinque, j’te préviens on prend juste un verre on fait le plein et on file direction Nar’Shaddaa. Si en plus on est en retard pour la livraison on va avoir des pénalités et vu nos dépenses et nos rentrées de crédit, mieux vaut pas arriver en retard… entre les mandaloriens et les hutts j'en ai ma claque de ce métier.


Les voix s’éteignirent au loin tandis que le contrebandier et le trandoshan s’éloignaient de Darth Viledus. La K-212… vraiment ? Non occupée mais interdite de se poser dessus ? Cette aire était justement voisine de la L-213. La Force indiquait clairement quelque chose au Sith…

_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Darth Naego
Dame Sith
Dame Sith
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 26
Date d'inscription : 09/09/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith
Rang: Rang IV
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: De gré ou de force [MISSION SITH N°1]   Jeu 29 Oct - 11:18

    Il n'avait pas tort, se séparer n'était pas une mauvaise idée. De toute façon, ils étaient chacun plus puissant qu'au moins les trois quarts de la population du spatioport. Si en plus ils restaient en contact via leurs datapads, ils pouvaient être presque certains de s'en sortir sans encombres. Elle acquiesca. Nul besoin de lui répondre, les mots étaient souvent bien trop inutiles dans ce genre de situation. Non, le mouvement de sa tête suffisait à faire comprendre à son partenaire que son idée était acceptée, et qu'elle s'occuperait des bars. Aussi fit-elle volte face, pour ce diriger vers les établissements.

    Les deux soleils de cette planète lui réchauffèrent tout à coup le visage encore un peu plus, et elle leva sa main au dessus de ses yeux pour tenter de s'en protéger. Sa capuche glissa vers ses épaules, libérant ses lekku et sa peau rouge, qui semblait bien plus teintée encore au soleil. Ou aux soleils. Bref à l'aveuglante luminosité de Tatooine. Le vent lui fouettait le visage, bien qu'il ne soit pas au plus fort de son souffle. Non, décidemment, elle n'aimait pas vraiment cette planète, et plus vite ils auraient fini cette mission, et pourraient s'en aller, plus elle en serait heureuse.

    La Sith observait autour d'elle tout en marchant. La population de l'endroit était plutôt hétéroclite. Elle se voyait forcée d'avouer qu'ils étaient bien mieux équipés qu'elle, portant protections oculaires et vêtements bien plus épais que les siens. Elle s'approchait des quartiers plus animés, et celui se voyait complètement. Les conversaitons se faisaient plus animées, les voix plus fortes. Elle devait faire plus d'effort pour se mouvoir au milieu de ce qui n'allait pas tarder à devenir une foule. Elle n'aimait pas vraiment les gros mouvements de personnes. Elle savait pourtant que c'était là où elle se dissimulait le mieux. Mais l'évènement qui suivit ne fit que la conforter dans son désamour de la foule.

    Elle se sentit bousculée, et le temps qu'elle réagisse, quatre individus la dépassèrent, armes en évidence. Sous l'impact de la bousculade, sa bure s'ouvrit, dévoilant la tenue traditionnelle Togruta composée de différentes lanières de cuirs nouées ensemble. Les mots de leur chef résonnèrent dans sa tête, quelques fractions de seconde à peine. Oh, il ne savait pas qu'elle était impulsive. Et sanguine. Aussi d'un geste délicat et dicret du poignet envoya-t-elle une poubelle de métal dans le dos de celui qui l'avait interpellée. Personne ne pouvait savoir que c'était elle, mais au moins, c'était drôle, pensa-t-elle en bifurquant dans une petite ruelle. Autant ne pas rester derrière eux.

    Arrivant désormais à l'entrée d'une cantina, elle en poussa la porte, et s'approcha du comptoir, où elle commanda un verre, avant de s'asseoir dans le fond de l'établissement. De là, elle pouvait observer, écouter les conversations, et peut être même se laisser aborder. Ça dépendrait l'humeur...



Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 26
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: De gré ou de force [MISSION SITH N°1]   Dim 22 Nov - 14:27


Lorsque la Togruta pénétra dans la cantina, elle attira quelques regards de la part de certains mâles qui ne s’attardèrent pas pour revenir à leurs affaires. Au fond de la salle, elle pouvait voir ici et là que la cantina n’était pas trop remplie, mais surtout que la majorité des clients portaient tous une armure de combat et devaient être des mercenaires. Certains étaient des free-lance, d’autres appartenaient à certains groupes mais tous étaient armés et savaient se battre. Parmi les civils présents il devait y avoir quelques criminels armés également. La musique était un peu forte mais pas suffisante pour couvrir les voix bourrues et rustes de certains clients qui s’exclamaient autour d’une table improvisée de sabacc, ou qui racontaient leurs exploits à la guerre. Quelques individus interpellèrent Darth Naëgo, ceux-ci dégageaient quelque chose à travers la Force qui trouvait un certain écho auprès de la Togruta. Après s’être concentrée un peu trois aura s’affinèrent avec plus de précision : un humain, une twi’lek et un homme engoncé dans une armure dont la visière en T affichait clairement qu’il était mandalorien.

L’humain avait l’air d’être un baroudeur à l’attitude franchement désagréable tant elle transpirait l’insolence et la suffisance. Il était assez jeune, blond avec une cicatrice sur la joue. Une petite gueule d’ange, dans la trentaine et avec une tenue composée d’une veste longue usée en cuir rouge qui le rendait crédible dans son rôle de bandit ou de contrebandier. Celui-ci était sur la gauche de la Sith, à environ une dizaine de mètres et était à une table ou l’alcool se mêlait au jeu d’argent. La chance était avec lui visiblement, ou bien était-ce autre chose ? Naego pouvait percevoir chez lui la duplicité et la ruse qui le rendaient plus dangereux qu’il n’en n’avait l’air.
Devant la Torgruta se trouvait une twi’lek à environ une dizaine de mètres également qui tournait le dos à la Sith. Accoudée au comptoir, elle semblait lasse et fatiguée, elle portait une armure de combat aux couleurs et emblèmes d’une troupe mercenaire que Naego ne parvint pas à identifier, comme si sa propriétaire avait voulu masquer son ancienne allégeance. La Togruta ne parvenait pas non plus à voir son visage mais elle percevait à travers la Force une forme de confusion doublée d’une pointe de regrets et une peine immense.
A sa droite se trouvait adossé à un mur un mandalorien dans une armure un peu usée et rayée aux couleurs argent et rouge. Celui-ci avait posé son verre sur un mobilier non loin et avait l’air préoccupé à l’idée d’aiguiser un vieux poignard de chasse issu de son propre peuple. Il avait à sa ceinture quelques scalps de wookies ainsi qu’un sabre laser que le mandalorien semblait laisser à la vue de tous comme étant des trophées de chasse. Etait-il à la solde de l’Immortel ou était-ce l’un des exilés de Mandalore ? Naego ne pouvait le savoir. Tout ce que la Force lui murmurait à son sujet était qu’il était tel un roc au milieu d’un torrent ou d’une tempête. Vengeance, une envie de tuer, assurance et détermination l’animaient. Sa visière était dans la direction de l’humain que la Sith avait aperçu : le blond joueur de cartes et contrebandier, mais ce mystérieux chasseur semblait aussi porter son attention sur Naego de temps en temps.


- Tu cherches une bonne compagnie ?


Lança une voix suave et sensuelle d’une zeltronne qui venait de s’installer à la table de Naego. Posant ses pieds sur la table, la zeltronne était très belle mais avait l’air louche mais ostensiblement provocante avec ses tatouages et sa tenue très légère (cuissardes en cuir noir, jupe serrée, décolleté) mettant en avant sa poitrine. Peu de doutes étaient possibles : c’était une femme de joie probablement droguée si l’on se fiait à ses yeux aux pupilles dilatées mais Naego put aussi sentir un peu de confusion et une certaine forme d’instabilité chez cette femme très ouverte.
Cigarette entre ses doigts roses, elle jouait de ses phéromones sur la Togruta pour renforcer son capital de séduction et la convaincre de passer un bon moment entre femmes. Restait à déterminer si Naego succomberait à ses charmes ou resterait concentrée sur sa mission. Un détail cependant attirait son attention : elle dégageait quelque chose de fort dans la Force. Bien plus que les trois précédentes personnes qu’elle avait repérées dans la cantina. Coïncidence ?


- Je vois, tu hésites à franchir le pas en fait… Rassure toi et détends toi tu es entre de bonnes mains. Tu veux un bâton de la mort pour te relaxer un peu ?



_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De gré ou de force [MISSION SITH N°1]   

Revenir en haut Aller en bas
 
De gré ou de force [MISSION SITH N°1]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Mission Sith ] L'Artefact
» Mission Sith : Un Tombeau sous l'Océan [ Accomplie ]
» Mission Sith : Les Vestiges du Tarkona [ Echouée ]
» Mission Sith : l’Âme d'un Reptile [Validée]
» [Mission Sith] La suprématie des Wookies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars - L'Aube du Crépuscule :: SECTEUR II - CARTE GALACTIQUE :: Mondes Neutres & Autres Planètes :: Tatooine :: Mos Espa-
Sauter vers: