Star Wars - L'Aube du Crépuscule

Saison 6 - Dissimulation / Jeu de rôle et espace détente sur forum sur le thème Star Wars
 
Bienvenue sur l'Aube du Crépuscule voyageur égaré, ce forum est cependant fermé. Nous vous invitons à consulter nos partenaires en espérant trouver le forum qui vous convienne.

Partagez | 
 

 La rumeur du passé [PV Nyra Thalbor ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pitt Korta
Jedi Noir
Jedi Noir
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 27
Date d'inscription : 15/07/2015

Feuille de personnage
Allégeance: La Force et les Chiss
Rang: III
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: La rumeur du passé [PV Nyra Thalbor ]   Ven 18 Sep - 13:05

Source: Holonet


Bien que Nirauan disposait d'un relief varié, de paysages magnifiques, et d'un climat relativement tempéré, le troisième monde du Système Gradlis ne présentait pas un intérêt particulier pour le tout-venant. Cette planète, située aux confins de l'Espace Connu, abritait quelques populations indigènes assez primitives, et si elle avait, du temps du Grand Amiral Thrawn, attiré l'attention de l'Empire et de l'Ascendance Chiss, il ne restait désormais de ce lointain passé que les ruines de la forteresse élancée qui avait servi de repli aux forces du fameux stratège. Ces vestiges n'intéressaient plus personne depuis bien longtemps, et quoiqu'ils témoignaient d'une période glorieuse pour son peuple, ils n'avaient pas motivé la venue de l'ancien Jedi Pitt Korta.

A vrai dire, ce dernier n'avait même pas jugé opportun de fouler la surface du luxuriant monde. Il ne faisait que passer sur la modeste station orbitale de ravitaillement qui flottait placidement au-dessus de Nirauan. Les temps n'étaient pas au triomphe pour Langue-Morte : ses traits tirés, ses yeux rouges cernés, et ses vêtements élimés témoignaient d'une période difficile. Et, de fait, tous les chasseurs de primes opérant dans ce secteur de l'Espace Impérial ne gagnaient pas forcément leur vie grâce à cette dernière activité, loin de là. C'était un territoire plutôt sécurisé, même si il s'agissait en l'occurrence des bornes du Nouvel Empire, et la concurrence était donc rude. Mais de quel autre recours un ancien padawan et militaire Chiss disposait-il ? Il était fatigué de la guerre, tenait à son indépendance, et ses états de service rendaient difficile l'obtention d'un travail plus calme et sédentaire.

A peine âgé de trente ans, le jeune homme faisait déjà une impression d'usure, de lassitude et d'amertume. Renfrogné et solitaire, semblant porter quelque chose de lourd sur les épaules, il ne payait pas de mine, et le savait fort bien. Négligeant d'arranger sa présentation, il préférait fréquenter des individus qui lui ressemblaient. La compagnie de celles et ceux que les combats récurrents qui se livraient contre l'envahisseur Vagaaris avaient brisé prématurément lui procurait un sentiment de solidarité, même si celle-ci n'était pas explicite. Attablé, la mine basse et terne, dans un coin de la petite cantina de la station orbitale, il se permettait quelques temps de relaxation méditative. Son chasseur X-83, hérité de l'Ordre Jedi, avait été approvisionné en carburant, et les quelques fournitures usuelles dont il avait besoin avaient été transférées sur le vaisseau. Trois heures qu'il était arrivé sur la station, mais trente minutes avaient suffi pour régler ces formalités. Depuis, il ruminait, une chope de bière de Bastion à la main.

Tapotant le rebord de la table du bout de ses doigts fins, l'air absent et le regard vide, il parcourait la salle des yeux sans s'attarder sur un détail précis. Il avait abandonné depuis longtemps la recherche de son ancien mentor, le puissant Chagrien Zou Thabor. Il percevait bien, faiblement, sa présence dans la Force, quelque part...mais il ne disposait de rien de plus précis. Quand bien même en eut-il été autrement, il n'aurait pas fait d'efforts pour se mettre en quête de son Maître. Affronter un ennemi perfide et retors le sabre à la main était une chose...mais devoir affronter la déception et la rancoeur de celui qui lui avait tout appris, à commencer par la liberté, et devoir assumer devant lui sa déchéance actuelle, nécessitait un courage moral dont il se sentait absolument dépourvu. Il ne faisait aucun effort pour s'en doter, par ailleurs. Cet enlisement et l'aliénation qu'il s'était infligée représentaient un confort relatif dont il n'osait pas s'extraire.

Finalement, poussant un profond soupir, il se décida à se lever. Tout en s'approchant du comptoir, il réfléchissait à sa prochaine destination. Plusieurs options se présentaient à lui. Kalee en était une. Il avait vaguement entendu parler, via la rumeur et quelques reportages Holonet, de la construction, lancée récemment d'une station marchande en orbite de cette planète. Deux peuples ennemis qui se lançaient dans un projet commercial commun, soigneusement surveillés par les forces impériales, c'était une situation qui comportait son lot d'anciennes rancunes, de haines tenaces et de tensions larvées, dont il pourrait éventuellement tirer profit...sans doute, parmi les nombreux intérêts mis en jeu par cette entreprise, se trouverait-il quelqu'un pour nécessiter le concours d'un individu discret, efficace et polyvalent comme le Jedi Bleu...

Prendre cette décision n'avait demandé que quelques secondes de réflexion. L'esprit vif de Korta n'avait pas été altéré par l'alcool, et, plein d'une nouvelle résolution, il avisa le Weequay qui gérait la cantina, tout en s'accoudant du bras gauche au comptoir. Combien je vous dois pour trois bières ? L'individu à la peau rêche et ridée le considéra un moment. Dix-huit crédits, mais c'est réduit de moitié pour les militaires. Une faible moue amusée vint plisser le visage bleu pâle du Chiss. Ça compte pour les anciens combattants ? L'autre ricana, et se pencha vers Korta. Qu'un jeune gars comme toi ait déjà raccroché, c'est pas banal. Blessé ? Les yeux écarlates du jeune homme fixèrent les prunelles fauves du barman. Après un long moment passé sur le front, la situation s'est stabilisée, et l'Empire a eu besoin d'un peu moins de monde. Surpris, son vis-à-vis cilla, puis, haussant les épaules, se désintéressa bien vite de la question. Mouais. Je veux bien te croire, petit, mais j'ai besoin d'être sûr que tu as bien servi. La mine neutre, Pitt se redressa, et commença à fouiller dans ses poches, puis sa veste. Puis, marmonnant un juron, il se frappa la crâne. Laissé mon habilitation dans mon vaisseau avant de venir. Ricanant, le patron le toisa. Pour le prix que c'est, tu t'en remettras je pense. Au moment où le Chiss allait répondre, un voyant rouge situé au dessus du comptoir s'alluma soudain. Alors que le son lancinant, bas et plaintif de l'alarme interrompait leur conversation, une voix sèche et nerveuse grésilla à travers les hauts-parleurs : Alerte, alerte, intrusion dans le périmètre. Toutes les personnes armées doivent se présenter immédiatement aux hangars principaux. Que les autres se replient dans les abris du module central. Aucun vaisseau n'est autorisé à quitter la station. Ceci n'est pas un exercice, je répète, ceci n'est pas un exercice !

Abasourdi, le Weequay mitrailla du regard sa clientèle aux abois, promenant son regard paniqué qui finit par retrouver celui de Pïtt Korta. D'un geste vague, incapable de parler, il lui signifia que l'affaire attendrait. Sans un mot, le Bleu s'éclipsa, et fonça au point de rendez-vous. Il finit par aviser un sous-officier impérial qui ameutait sa section, non loin de son chasseur. Qu'est-ce qui se passe ? Furieux d'être interrompu dans le déploiement de ses soldats, l'humain massif jeta un regard en coin au nouveau-venu. Un raid, j'en sais pas plus, Monsieur. Des pirates, probablement. Il sembla cependant remarquer un air résolu sur le visage du jeune homme, car il marqua une pause à la fin de sa phrase. J'ai combattu sur le front Vagaari. Je peux me rendre utile. Hésitant, interloqué, le sergent finit par effectuer un signe de tête en direction du module de gestion des transits du hangar. Présentez-vous au Capitaine, elle verra quoi faire de vous. Obtempérant sans rien dire, le Jedi Bleu se rua vers l'endroit indiqué, tandis qu'au loin, on pouvait voir une dizaine de silhouettes s'apparentant à des chasseurs grossir peu à peu, se ruant droit sur la station. Les affaires reprenaient pour Pitt Korta. Sans oser se l'avouer, il n'en était pas mécontent.
Revenir en haut Aller en bas
Nyra Thalbor
Chevalier Impérial
Chevalier Impérial
avatar

Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 101
Date d'inscription : 19/05/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Empire
Rang: Chevalier Impérial (III)
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: La rumeur du passé [PV Nyra Thalbor ]   Lun 21 Sep - 11:51

Nirauan... On pouvait difficilement, de l'avis de Nyra, faire avant poste plus isolé du reste de l'Espace Sauvage. Et pourtant cette partie de la Galaxie n'était guère réputée pour son ouverture d'esprit. Et pourtant là était une des portes vers les Régions Inconnues, l'Ascendance Chiss et les milliers et milliers d'autres mondes... Dont ceux d'un des plus terribles ennemis que Nyra avait eu combattre. L'Empire Vagaari... La Chevalier Impériale se rappelait encore ces quelques semaines passées derrière leurs lignes ennemies. Les nombreuses heures passées à ramper dans une boue noire et tenace, sous des torrents de pluie, priant pour ne pas être repérés par les patrouilles ennemies. Tout cela pour sauver un mort qui jamais ne reviendrait... Ainsi qu'une cinquantaine de soldats même si au final seuls vingt trois étaient revenus à ses côtés. Parmi les siens Nyra était une vétéran du front Impérialo-Vagaari, la majeure de ses missions s'y étaient déroulées.

Et une fois de plus elle semblait revenir aux racines de son passé. Le chasseur Tie Predator se posa avec douceur tandis qu'une cohorte de techniciens approchaient, portant câbles et autres outils nécessaires à l'entretien du petit vaisseau. La jeune femme descendit et retira son casque, laissant sa longue natte lui fouettait le bas du dos. Son regard d'acier toisa chacune des personnes présentes dans le hangar, semblant défier quiconque de faire une remarque sur son origine non-humaine. Le visage de glace, et le dos droit, elle se présenta à l'officier chargé du recensement de la petite station spatiale et s'enregistra rapidement. Ce n'était pas tous les jours qu'une Chevalier Impériale se présentait ici et plusieurs soldats la dévisagèrent, bien que la jeune femme n'y prêta guère attention. Cependant, un chasseur posé non loin du sien attira son regard. Les X-83 Twinfalls n'étaient pas des vaisseaux réglementaires de l'armée impériale. Il se pouvait cependant qu'un chasseur de primes se trouva sur la station et gagnait suffisamment bien sa vie pour se payer un de ces engins.

Oubliant aussitôt ce détail Nyra se dirigea tout d'abord vers les sanitaires réservés aux membres de l'armée impériale. C'était l'avantage d'une station militaire, bien que la promiscuité entre soldats était obligatoire. Heureusement à cette heure la majeure partie des officiers étaient en service et la jeune femme put profiter d'une douche sonique solitaire. Après s'être débarbouillé de quatre jours de voyage sans arrêt elle revêtit de nouveau son armure et erra quelque peu dans la station. Elle n'avait pas prévu de s'arrêter en ce lieu normalement. En route pour Csilla où elle devait récupérer des documents elle s'était rendue d'une avarie de son hyperdrive. Ainsi elle avait du se rabattre sur la base impériale la plus proche. Qui s'était révélée être ce petit avant poste perdu. Alors qu'elle était à deux pas du commandement des lumières rouges illuminèrent soudainement les couloirs accompagnées d'une cacophonie de sirènes et autres alarmes.

Aussitôt les sens de Nyra furent en alerte et l'adrénaline envahit son corps. D'un pas vif la jeune femme se fraya un chemin parmi les soldats qui courraient se mettre en position. Elle entra d'un pas impérieux dans la petite salle de commandement et marcha assurée jusqu'au commandant qui arborait les barrettes d'une capitaine de frégate. La jeune femme se prit une posture plus martiale, sans se mettre au garde à vous pour autant. Lorsqu'enfin l'officier se rendit de la présence d'une silhouette en armure rouge à ses côtés elle se tourne lentement vers elle, ne montrant rien de sa surprise. La très célèbre flegme impériale régnait entre les deux femmes.

"Chevalier...
- Thalbor. Que se passe t'il ?
- Une escarmouche. Une dizaine de chasseurs ainsi que trois ou quatre transports de troupes. Le problème ne vient pas de leur chasse, nos défenses sont largement suffisantes pour pallier à ce souci. Mais si la station est prise d'assaut nous pourrions être écrasé sous le nombre la plupart de nos soldats sont en patrouille actuellement...
- Très bien je vais prendre en charge la défense des hangars."


Alors que Nyra s'éloignait, elle entendit l'officier lui dire "Que la Force soit avec vous". A ses mots l'Impériale secoua la tête. L'armée comprendrait elle un jour que les Chevaliers Impériaux n'avait rien à voir avec les Jedi autant d'un point de vue pratique qu'idéologique ? Peut être pas. Il était facile de mettre dans le même panier tout utilisateur de la Force... Au bout de quelques minutes la guerrière arriva aux hangars où une petite troupe d'une dizaines de soldats attendaient. "Je veux une barricade à l'entrée du hangar. Si vous avez des armes lourdes placez les à l'ombre des vaisseaux et attendez d'avoir une ligne de tir dégagée avant de faire feu. En aucun cas ils ne doivent vous voir avant que la mort ne leur tombe dessus." Nyra vit alors un jeune Chiss au visage émacié et aux vêtements élimés. Cas typique d'un ancien combattant. "Il me semblait que l'Ascendance prenait soin de ses anciens... Mais je suis ravi d'avoir un guerrier Chiss parmi nous. Quelles sont vos compétences soldats ?"
Revenir en haut Aller en bas
Pitt Korta
Jedi Noir
Jedi Noir
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 27
Date d'inscription : 15/07/2015

Feuille de personnage
Allégeance: La Force et les Chiss
Rang: III
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: La rumeur du passé [PV Nyra Thalbor ]   Jeu 1 Oct - 18:11

La course du Chiss avait à peine débuté qu'un sifflement aigu, suivi de modulations électroniques harmonieuses, le stoppait. Tandis que la petite section impériale s'échinait fébrilement à se placer à couvert, et à ménager des angles de tirs devant permettre d'éventuels feux croisés à l'encontre des importuns, R9-P5 traînait sa petite silhouette basse et ronde jusqu'à son maître. Arrivant à sa hauteur, il renouvela son sabir binaire. Comme tu dis, la guerre ça vous colle à la peau, de toute évidence, grogna Korta.

Tendu, traits plissés et sourcils froncés, il tourna vivement la tête vers la baie d'amarrage, examinant rapidement la disposition que prenaient les stormtroopers. Il se détendit légèrement lorsqu'il aperçut que trois d'entre eux s'occupaient, à couvert derrière un rempart de containers, de positionner une arme lourde à répétition. Il reconnut sans peine un E-Web.IV, dernier-né des industries BlasTech, engin antipersonnel redoutable, et qui lui avait déjà permis de se sortir de situations périlleuses à maintes occasions.

La présence de ce dispositif réconforta un peu le Chiss. Tandis qu'il concentrait son regard sur les multiples silhouettes qui se ruaient sur la station, et qui se chiffraient, d'après ce qu'il lui semblait, à une vingtaine de vaisseaux dont la taille variait, un nouvel enchaînement binaire, saccadé et irrégulier, se fit entendre. L'ancien Jedi reporta à nouveau son attention sur le petit astromécano, et arbora un air à la fois triste et ironique. Va bien falloir t'y faire, petit. On est pas encore bons pour glander sur Dantooine.

Il tapota affectueusement le sommet de la carlingue de son compagnon, lorsqu'il entendit une nouvelle voix, laquelle se livrait, avec un ton calme et professionnel, à un bref échange avec le sous-officier. Il se retourna, pour faire face à une femme aux traits équilibrés, assez jeune, de toute évidence. Grande et robuste, engoncée dans la très reconnaissable armure des Chevaliers Impériaux, elle dégageait une impression de maîtrise, et affichait une expression froide et résolue qui lui plut.

Lorsqu'elle s'adressa au Chiss, il jugea pertinent de venir directement aux faits. Soldat, pas vraiment, mais combattant, sans aucun doute. Pour la faire courte, j'ai été Jedi. J'ai quitté l'Ordre pour me battre sur le Front Vagaari...la guerre, ça me connaît. Donc, très logiquement, mes compétences, avant tout, c'est la Force, un sabre laser...il se tourna vers son appareil, qui se profilait à quelques dizaines de mètres en arrière, et un chasseur en bon état.

Tout se passa très vite. A peine ces quelques secondes de discussion s'étaient-elles écoulées, que les énigmatiques vaisseaux ennemis, qui paraissaient se trouver à plusieurs minutes de vol, avaient soudain comme bondi, pour se trouver en mesure, à la fin du petit échange entre les deux sensitifs, de mitrailler abondamment la station. Alors que la structure répercutait le choc causés par le tir nourri d'une dizaine de canons laser lourds, le sergent impérial apostrophait Nyra Thalbor. Chevalier, nous sommes en position, et l'E-Web est prêt. Une dizaine de transporteurs de troupes légers en approche, quels sont vos ordres ?

Le Chiss, se mordant les lèvres, se saisit de son arme, et, sabre à la main, prêt à dégainer, il porta alternativement ses prunelles rougeâtres sur le sous-officier et sur Thalbor. M'est avis, si je peux me permettre, qu'on sera débordés sur le champ. Ils nous encercleront sans difficulté, dans un espace comme celui-ci. Seulement, nous n'aurons pas le temps de nous replier dans un espace plus confiné, où on pourrait supprimer leur avantage numérique. Je propose que nous nous resserrions autour de l'E-Web. Nos capacités au combat de contact nous permettront de couvrir cet ilot de résistance, comme de profiter de la moindre faille chez eux pour foncer et tailler dans le tas. Il haussa les épaules. A vous de voir. C'est vous la chef, Chevalier.

Revenir en haut Aller en bas
Nyra Thalbor
Chevalier Impérial
Chevalier Impérial
avatar

Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 101
Date d'inscription : 19/05/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Empire
Rang: Chevalier Impérial (III)
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: La rumeur du passé [PV Nyra Thalbor ]   Lun 5 Oct - 13:11

Un Jedi ? Chiss par la même occasion ? Aux mots de son nouvel compagnon d'armes Nyra sentit un mélange d'excitation et d'effroi remontait le long de sa colonne vertébrale. Tout en gardant un oeil sur les préparatifs et l'approche des vaisseaux ennemis l'Impériale toisa le représentant de ce méconnu peuple qu'elle respectait. Une telle droiture plaisait énormément à la Noorienne, connue pour sa rigidité, et elle hocha doucement la tête. Il était cependant étrange qu'il n'eut jamais rejoint le corps des Chevaliers Impériaux plutôt que les Jedi mais surtout elle n'avait jamais entendu de sensitifs parmi les siens. Mais ces derniers se révélaient très énigmatiques avec d'autres peuples... Nyra décida d'en faire fi et accueillit les remarques de l'homme d'un esprit critique mais objectif.

"Voilà qui fait plaisir de voir que tous les Jedi ne sont pas lobotimisés et que certaines savent encore à qui vont leur loyauté. Pas besoin de chasseur, on va les combattre dans le hangar et les corridors alentour..."

Alors que la Chevalier terminait sa phrase une série de bruits sourds se répandirent le long de la coque et les boucliers du hangar s'illuminèrent brièvement. Ils ne tiendraient pas longtemps et l'ennemi serait très rapidement dans la place. L'emplacement E-Web avait été installé à proximité de la principale porte d'accès aux hangars, permettant de couvrir l'espace dégagé et ferait des dégâts considérables. Cependant, les troupes adverses pouvait en effet facilement les encercler et prendre d'assaut d'autres parties de la station à parti des accès secondaires. Nyra avait placé quelques hommes derrière des barricades formées à la hâte derrière ces lieux mais ils ne tiendraient qu'à 2 ou 3 contre 1 guère plus. Malheureusement là était leur principal avantage en tant que défenseurs et ils devaient en tirer profit. La Noorienne vit quelques transporteurs impériaux posés non loin des boucliers du hangar et une idée germa dans sa tête alors que son regard traînait sur les nombreuses caisses qui jonchaient le sol.

"Il est clair qu'ils ne passeront pas par quatre chemin pour établir une tête de pont. Leurs troupes vont sûrement débarqués en plusieurs vagues jusqu'à ce qu'on soit débordés. Mais ils ne sauront se partager une double ligne de front. Je veux quatre hommes équipés de fusils snipers dans ces caisses. Des tirs isolés de préférence, qu'ils soient toujours en mouvement. Enfin ils connaissent très bien leur métier. Combattant... Je peux vous proposer deux choses. Prenez en charge la défense de la batterie E-web ou accompagner moi pour lancer des assauts rapides contre leurs troupes de sort qu'ils ne savent plus où se mettre la tête. Vous avez connu les jungles de Merua ? Et bien on va faire la même..."

Le sous officier impérial marmonna une affirmation et salua rapidement la Chevalier qui dégaina son arme. Dans un sifflement caractéristique la lame d'ivoire jaillit et une expression déterminée, presque effrayante apparut sur le visage de la proche humaine. Avec un sourire meurtrier elle tendit son avant bras vers le Chiss, son frère d'arme d'un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La rumeur du passé [PV Nyra Thalbor ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La rumeur du passé [PV Nyra Thalbor ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyage aux confins de la galaxie [PV Nyra Thalbor]
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars - L'Aube du Crépuscule :: SECTEUR II - CARTE GALACTIQUE :: Espace du Nouvel Empire Galactique :: Nirauan-
Sauter vers: