Star Wars - L'Aube du Crépuscule

Saison 6 - Dissimulation / Jeu de rôle et espace détente sur forum sur le thème Star Wars
 
Bienvenue sur l'Aube du Crépuscule voyageur égaré, ce forum est cependant fermé. Nous vous invitons à consulter nos partenaires en espérant trouver le forum qui vous convienne.

Partagez | 
 

 Retour sur scène [feat. Call Sintar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darth Oxious
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 26
Age : 33
Titre : Seigneur Sith
Date d'inscription : 08/09/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith
Rang: IV
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Retour sur scène [feat. Call Sintar]   Lun 14 Sep - 18:59



Cent-quatre-vingt ans. Près de deux siècles. Voilà ce qui s'était écoulé, depuis la dernière fois qu'il était venu ici. Et qu'y avait-il de changé ? En apparence, rien.

Quand le
Creeping Death II sortit d'hyperespace près de Coruscant, il trouva la planète-cité inchangée. Évidemment, ce ne pouvait être complètement vrai. Mais vue de l'espace, l’œcuménopole était restée la même. Monde-ville comme nul autre, brillant en toutes circonstances.

À l'époque d'avant, Darth Oxious avait été déclaré traître à l'Empire, et il n'aurait pas été question de retourner sur Coruscant, pas après les derniers événements dont il était responsable. Mais après tant d'années, il y avait fort à parier qu'on l'aurait oublié, et l'endroit restait priori le meilleur pour s'informer de ce qui s'était passé pendant que le Zabrak était maintenu en stase.

Mais ce n'était pas pour autant qu'il fallait se montrer imprudent. Par sa nature, Coruscant ne dormait jamais. Lorsqu'une partie de la planète était chauffée par l'astre Coruscant Prime, l'autre était fatalement plongée dans la nuit. Et c'est sur cette partie que le Sith jeta sur son dévolu.
Le Firespray fila vers la face sombre de la planète. Oxious prit soin d'entrer en atmosphère en passant sous la couverture radar. Il n'avait pas réellement quelque chose à cacher, mais s'il pensait faire partie des oubliés, il préférait ne pas tenter le diable. Bientôt l'appareil survola la ville qui s'étendait à perte de vue.

Mais le couvert de la nuit ne suffisait pas à rassurer Oxious sur sa sécurité. Il préférait éviter les niveaux les plus hauts. La surveillance y était très forte, et si les services d'ordres avaient gardé les anciennes bases de données, il finirait par être repéré. Il valait mieux descendre dans les strates moins bien famées. Le
Creeping Death II amorça une descente lente, et petit à petit, les murs d'acier et de verre s'allongeaient de part et d'autre. Finalement, les Bas Quartiers firent leur apparition.

Rien de très ragoûtant, cet endroit. Les couches sociales les moins aisées y vivaient, les pires crapules y sévissaient, mais c'était sans aucun doute un environnement propice à s'informer. Souvent, les gens avaient la langue bien pendue, et quand ce n'était pas le cas, il suffisait d'un rien pour les rendre bavard. Un verre offert, une dose de substance illégale, quelques Crédits, ou une menace bien placée. Le petit peuple était souvent moins gourmand que ceux des hautes sphères.

Oxious trouva une plate-forme publique pour y poser son appareil, et débarqua. L'air vicié avait quelque chose de familier. Oxious en inspira une longue bouffée. Écœurante d'odeurs lourdes et de pollution, l'atmosphère des Bas Quartier ne lui avait pas manqué. La Force fourmillait de présences insignifiantes que le Sith pouvait ressentir faiblement, mais en grande quantité. Parfois, il arrivait à ressentir quelque chose de plus fort, assez particulier. Il y avait quelque chose d'étrange. Des Jedi ? Non, c'était faible, et inconstant, comme en mouvement, ou comme si la Lumière qui devait être la leur se ternissait ou était indécise.

C'était une chose qui troublait assez le Sith pour qu'il se tienne sur ses gardes. Après avoir observé les alentours de la plate-forme, il se mit en route. Il n'avait pas de destination précise, il allait juste traîner, écouter, observer, et peut-être trouver un endroit où se documenter.


Revenir en haut Aller en bas
Call Sintar
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 592
Age : 26
Date d'inscription : 23/09/2010

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith
Rang: Seigneur Sith (IV) / Ambassadeur de l'Alliance galactique
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: Retour sur scène [feat. Call Sintar]   Mer 16 Sep - 21:28

En un sens, Darth Viledus se sentait bien plus à l'aise dans les bas fonds de Coruscant qu'en son sommet. Si délabrées fussent les dédales de ruelles qui composaient cette endroit tentaculaire aussi vaste que la planète elle même, le lieu recelait une forme de vérité primaire que le Sith pouvait déceler. On pouvait qualifier l'Alliance galactique de démocratie, si l'on exceptait ces petits détails que personne ne semblait vouloir regarder. Qu'elle était belle, cette démocratie qui voyait sa capitale être le théâtre d'une ségrégation spatiale presque unique en sons genre dans la galaxie! En effet, il était connu que le classes aisées vivaient au sommet, par delà les nuages épais et toxiques de Coruscant, tandis que la plèbe grouillante devait se contenter des sous couches, dont la technologie dépassée ainsi que la pauvreté manifeste rongeait les êtres aussi surement qu'un cancer aurait pu le faire. Ici, le soleil ne déversait jamais son auguste lumière, le vent, barré par ces tonnes d'acier qui surplombait les bas fonds et donnait à ce lieu un vague aire du plus immense des guettos que le genre humain ait jamais connu, ne parvenait jamais à déverser ne serait-ce qu'une légère bourrasque. L'air lui même y était toxique, vicié et nauséabond, sans doute parce que l'élite dirigeante n'avait pas jugé nécessaire d'y installer des instruments pour assainir l'air ambiant, comme c'était le cas au sommet.

Au fond, il n'était pas étonnant qu'une personne traquée puisse penser trouver en ce lieu un moyen idéal pour se camoufler, ou tout du moins masquer sa piste. Darth Viledus aurait sans doute eut pareil idée en tête si d'aventure il n'avait été qu'un simple humain plongé dans une impasse comme l'était sa cible. C'était cependant sans compter sur l'opiniâtreté de l'Ordre Sith, qui jamais ne laissait une cible s'échapper. Viledus évita de repenser aux circonstances l'ayant obligé à se rendre sur place en personne. Ressasser la faute d'un tier ne lui serait d'aucune aide dans le cas présent.

Il avait fallut une simple erreur pour compliquer toute l'équation. Un guerrier Sith, Darth Elindis, avait été identifiée comme une Sith par un individu nommé Galak Pranus, d'une planète neutre mineur situé dans l'espace proche de Dromund Kaas, Meridia. Viledus ignorait les détails de l'affaire, il avait juste reçu l'ordre, par le biais des canaux qu'il utilisait habituellement, de retrouver et d'éliminer le gêneur. A l'origine, tout indiquait qu'il utiliserait l'un des Sith sous ses ordres pour exécuter la mission, sa charge d'Ambassadeur lui interdisant pour le moment de quitter Coruscant trop longtemps. Sauf qu'en l'occurance, son réseau avait localisé Pranus sur Coruscant, ce qui l'avait motivé à traquer lui même la cible, ses agents sur place ne correspondant pas au profil d'assassin. En poursuivant ses investigations, le Seigneur Sith avait découvert que Pranus avait changé d'identité et était parvenu à louer un petit appartement dans les bas fonds. Que comptait-il faire des informations qu'il avait à sa disposition? Viledus avait également apprit qu'il était marié et père d'une petite fille, autant de détails qui limitait les possibilités du personnage en matière de chantage, puisqu'il aurait beaucoup à y perdre également. S'il avait son avis à donner, l'humain aurait parié sur le fait que l'ancien politique cherchait à se faire discret, soit pour laisser la situation retombée, soit pour avoir le champs libre dans le cadre de négociations futures, pour monnayer ce qu'il savait . Après tout, l'homme était peut être aux abois, mais il n'en restait pas moins dénué de bon sens. Tout ses efforts n'étaient que pur futilités bien sur, car malgré tout ses efforts, Pranus avait signé sont acte de décès lui même en fouillant là où il n'aurait pas du.

Confortablement adossé à l'ombre d'un immense bâtiment dont le sommet se perdait dans les nuages de pollution cachant les strates supérieurs, Darth Viledus attendait son heure, son visage pour l'heure grimé caché sous sa capuche. En effet, il avait appliqué sur l'ensemble de sa peau un maquillage spécialement conçu pour ce genre de mission. Son teint habituellement pâle était à présent halé, presque doré et l'identifiait comme un Zeltron. Il avait parachevé le camouflage en adoptant les coutumes vestimentaires que les hors la loi affectionnaient ici, ajoutant comme une touche final une capuche lui permettant de masquer le haut de son visage. Il y avait donc fort peu de chance qu'il soit repéré et identifié comme un Sith, pas dans ce secteur. En effet, les forces de sécurité planétaire ne venaient peu ou pas du tout dans les niveau inférieurs, l'insécurité croissante dont était victime leurs agents les dissuadant la plupart du temps d'opérer sur le terrain. Il n'était pas rare de trouver ça et là un corps dénudé, oublié là et dont les détrousseurs avaient dépouillé de la moindre trace de richesse dans l'indifférence générale tant la violence faisait partit du quotidien ici. Sans compter que personne mise à part les habitants de ce tandis ne pouvait se targuer de connaître avec précision la géographie des lieux. Il faudrait bien sur agir dans l'ombre, sans ne serait-ce qu'attirer l'intérêt du plus prosaïque des clochards qu'il pourrait rencontrer, mais cela aussi ne poserait vraisemblablement pas un souci majeur en des lieux ou tout le monde semblait vouloir en savoir le moins possible. Après avoir retrouvé la trace de sa cible, Viledus s'était rendu sur place et avait localisé la bonne d'information la plus proche des lieux ou résidait l'humain. Par chance, il dénicha ce qu'il cherchait et pu, comme tout bon Coruscantien, accéder aux archives publiques de la planètes. En cherchant quelques minutes et grâce aux informations de son réseau locale, il trouva le menu lui permettant de visionner enregistrements publiques des caméras du secteur. Si la majeur partie de ville haute était envahie par ces appareils, ce n'était pas vraiment le cas du bas fonds, dont des secteur entiers n'était pas (ou plus) équipés de tels dispositifs. La raison était assez simple: les gangs de rue qui arpentait ces secteurs détérioraient souvent le matériel publique pour garder le contrôle de leurs « territoires » , profitant en ce sens de l'impuissance des forces locales à protéger ces secteurs pour y faire régner leurs propres lois. Toujours est-il que s'il ne parvint pas à obtenir les vidéos de la rue qu'il occupait, il eut accès à celle des rues avoisinantes. Quelques instants de recherches rapides lui permirent d'identifier sa cible au moment ou ce dernier prit une intersection qui le menait à sa planque. Viledus put constater également qu'il s'était dégoté deux gardes du corps, un Nautolan ainsi qu'un Weekay, tous deux particulièrement impressionnant à cause de leurs carrures,deux heures standard plus tôt. Un sourire étira les lèvres du Sith, qui constatait que cette mission ne serait pas aussi facile que prévu. Hélas pour Pranus, cette précaution ne changerait pas son destin funeste.

Darth Viledus savait qu'il ne devait pas se presser. Aussi fit-il le tour des environs, afin d'analyser l'environnement autours de lui et ainsi affiner son plan. Pénétrer discrètement dans le bâtiment ne poserait pas un problème majeur et il connaissait le numéro d'appartement du Meridien, qui ne se doutait pas à l'heure actuelle de l'imminence de sa mort à venir. Sauf qu'une autre sensation s'interposa, déconcentrant quelques instant le Sith de son objectif initial. La Force, si placide en ce lieu de profane, s'était voilée d'une discrète aura ténébreuse, à peine perceptible. Darth Viledus cachant lui même sa puissance dans la Force pour éviter d'être découvert, il ne pouvait pas pousser plus loin ses investigations pour découvrir l'origine de cette sensation, pas sans révéler une partie de sa puissance obscure. Dans le cas où un être sensible à la Force serait présent, il était inconcevable de se révéler, sous peine de contrarier la mission. Hors, Viledus ne pouvait se permettre d'échouer.

Foutu impondérable !

Pour la première fois aujourd'hui, l'assurance de Viledus fut contrariée, ses sens déjà en alerte semblèrent s'aiguiser d'eux même. Il allait falloir s'adapter à la situation qui se présenterait. Et agir en conséquence...
Revenir en haut Aller en bas
Darth Oxious
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 26
Age : 33
Titre : Seigneur Sith
Date d'inscription : 08/09/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith
Rang: IV
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Retour sur scène [feat. Call Sintar]   Jeu 17 Sep - 15:27


Oxious marchait dans les Bas Quartiers comme n'importe quel passant. À la différence près qu'il n'était pas – loin de là – n'importe quel passant. Il était un Zabrak, un être de grande taille et à la silhouette inhabituelle, dont le visage tatoué était à demi-caché par le capuchon qui couvrait sa tête, mais qui ne faisait que lui donner un air suspect. Qui portait une capuche en pleine nuit, à moins d'avoir quelque chose à cacher ?

Un bande de petites frappes l'avait remarqué, et lui filaient le train depuis quelques minutes maintenant. Oxious s'en était aperçu, mais voulait voir jusqu'où ils iraient. Aussi, il zigzagua dans les rues, tournant en rond, repartant en arrière, changeant de bloc pour y revenir ensuite. Ils ne lui quittaient pas d'une semelle. Malgré la vingtaine de mètres qu'ils maintenaient scrupuleusement entre eux et le Sith, ce dernier les voyait toujours derrière lui. Ils étaient quatre. Certainement armés de couteaux, peut-être même un blaster ou deux. Rien de très dangereux. Ce serait même amusant.

Oxious parcourut encore deux-cent mètres, et tourna dans une petite rue crasse, une impasse déserte. Le lieu idéal pour une agression. Il prit soin de lancer un regard appuyé à la petite équipe avant de tourner le coin, et disparut. Il alla rapidement au fond du cul-de-sac. En tant que victime, il se devait bien de se trouver acculé au mur, pour être à la merci de ses poursuivants. Ils ne tardèrent pas à arriver, d'ailleurs.



« J'vous avais dit que les Zabraks étaient une race de débiles. Il nous a vus, et il n'a rien trouvé de mieux que de se fourrer dans une rue sans issue...
T'as raison… 'Doit être complètement con. Raison de plus pour lui faire la peau.
Attendez, on a pas dit qu'on allait le tuer… On a dit qu'on lui prendrait tout son fric.
Et s'il en a pas, du fric, hein ? On va pas le laisser repartir comme ça, si ?
Oh que non. Soit il a du fric et il s'en déleste, soit il crève ici, dans cette ruelle pourrie. Hé, le crétin ! File-nous tout ton pognon ! »

Oxious, qui faisait face au mur jusqu'ici, se retourna. Sans ciller, il fixait chacun des hommes dans les yeux, à tour de rôle. Des minables, et xénophobes de surcroît. Ce serait décidément amusant.


« Vous n'êtes que quatre. Il me faudra exactement six secondes pour tuer l'un d'entre vous et en mettre un deuxième dans un sale état, avant que les deux derniers ne détalent. Vous pouvez encore partir, et finir votre soirée en détroussant quelqu'un d'autre. Vous décidez.
Les quatre types échangèrent des regards incrédules et amusés. Sans doute qu'ils ne se doutaient pas qu'un sous-homme Zabrak leur tienne tête. L'un d'eux sortit une arme. Un blaster. Voilà de quoi rendre la situation piquante. Pour eux.
Allez, assez rigolé maintenant. Fais péter le blé, ou je te crame la cervelle.
Hélas ! soupira Oxious, j'ai bien peur de ne rien posséder. Je reviens d'un long voyage. Je n'ai que ce que j'ai sur le dos. »

Les quatre compagnons s'étaient rapprochés, et le propriétaire du blaster se tenait un peu en retrait. Ils s'attendaient à ce que le Zabrak leur mente. Classique. S'il disait n'avoir pas d'argent, ils ne pourraient le lui voler, c'est une technique de petit malin. Mais ils n'allaient pas se laisser avoir comme ça. Ils allaient lui prendre ses Crédits, et le tuer ici-même.


« Allez… C'est ta dernière chance. Celui-ci sortit un énorme couteau à la lame large et épaisse. L'argent, tout l'argent, ou tu meurs.
Encore une fois, je le répète : je n'ai rien.
Tu l'auras voulu ! »

L'homme au couteau tendit le bras brusquement vers sa victime. Mais le couteau fendit l'air vide. Avec une rapidité déconcertante, Oxious s'était effacé, et l'attaque avait été déviée d'une main sûre qui avait guidé le bras armé. Maintenant le poignet de son agresseur de la main droite, le Zabrak mit fin à l'assaut. De sa main gauche – la cybernétique – il donna un coup de paume sur le coude de l'homme, le brisant avec un bruit sinistre.

Le cri de l'estropié fut accompagné d'un tir de blaster. Vif au-delà du possible, Oxious repoussa sa victime (la situation était désormais inversée, vous l'aurez compris) hors du combat, et activa la lame laser de son bras synthétique. Le tir fut dévié, renvoyé vers son auteur, et l'atteint en pleine tête. Le tireur s'effondra, la moitié du visage emportée par la décharge, avec une horrible odeur de viande calcinée.

Les deux derniers types, médusés, ne pouvaient plus esquisser le moindre geste, tétanisés de peur. Qui était ce mec qu'ils avaient pris pour un débile ? D'où sortait-il, avec ce bras aux gadgets d'un autre monde ? L'heure de prendre la tangente avait sonné. Comme annoncé, en six secondes, le Zabrak avait tué l'un des leurs, amoché un autre, et forcé les deux derniers à s'enfuir. Ne restait que l'homme qui gémissait au sol, le coude brisé, et trop mal en point pour se relever tout de suite. Oxious se pencha sur lui, un sourire mauvais sur les lèvres.



« Tu voulais te remplir les poches, ce soir, c'est raté. Tu t'es attaqué au mauvais bougre. Malheureusement pour toi, c'était la dernière fois. Personne, personne n'essaye de me prendre quelque chose. Je suis celui qui prend. Et la seule chose que je donne, c'est la mort. »

Il leva le poing gauche, et d'un coup, d'un seul, d'une puissance phénoménale, Oxious acheva l'homme en lui éclatant le crâne.

C'était une belle soirée qui s'annonçait. Voilà qui l'avait un peu diverti. Ne restait qu'à voir ce que la nuit lui réservait encore. D'un geste, Oxious fit venir le corps sans visage vers le fond de la ruelle, et le laissa ici. Puis il quitta l'impasse et se mêla de nouveau au flot des piétons.

Revenir en haut Aller en bas
Call Sintar
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 592
Age : 26
Date d'inscription : 23/09/2010

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith
Rang: Seigneur Sith (IV) / Ambassadeur de l'Alliance galactique
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: Retour sur scène [feat. Call Sintar]   Sam 19 Sep - 12:13

La sensation s'acrue, avant de disparaître de nouveau, ne laissant aucun doute possible. Un utilisateur du côté obscur se trouvait tout près d'ici et utilisait son potentiel. C'était un détail troublant, surtout pour Viledus, qui n'était que très rarement prit par surprise dans ce genre de situation. La colère le gagna un instant avant qu'il ne l'écarte. Comment pouvait-on se montrer si stupide? Après la mésaventure de Talya Zekeyna sur Coruscant, de tels échos pouvaient comporter un risque non négligeable dans l'avènement des plan de l'Ordre concernant Coruscant ainsi que sa périphérie. Lui même n'aurait pas eut besoin d'utiliser son pouvoir pour mener à bien sa mission, où alors par petites touches, suffisantes pour être utiles tout en restant relativement discrètes.  Ce n'était pas le cas de tous hélas, ce qui compliquait à la fois la tâche de Viledus mais donnait un nouvel ordre de priorité à ce dernier: il devait retrouver l'auteur de cette émanation, ne serait-ce que pour connaître le but de ce dernier. Fort de son réseau sur place et des informations qu'il avait recueillit sur Pranus, on pouvait estimer que rien ne pourrait le sauver des griffes de l'Ordre. Quelqu'un d'autre que lui devait à présent s'occuper de sa victime, voilà tout. C'était un peu décevant en soi, mais Viledus avait l'intuition que le chemin qu'il s'apprêtait à prendre serait autrement plus sinueux que cette mission, dans le fond indigne de ses capacités. Prenant son datapad (celui qu'il utilisait dans le cadre de ses mission), il envoya les informations qu'il détenait, enjoignant son contact de régler l'affaire dans les plus brefs délais, avant de faire volte face lui même, ses sens aux aguets, sondant la Force pour retrouver cette signature obscure qu'il avait su déceler.

Il n'eut pas à attendre très longtemps pour qu'une piste se dévoile d'elle même. Rester attentif à la Force tout en maintenant un voile assez puissant pour masquer sa puissance dans celle ci ainsi que son appartenance au côté obscur était un exercice délicat, même pour un Seigneur Sith. Darth Viledus avait cependant pour lui toute une vie de pratique, ce qui lui permettait de pallier à cette difficulté, même si mettre à bas ce voile lui aurait sans doute permit de localiser sans peine sa nouvelle cible. Contrairement à la majorité de ses contemporains Sith, Viledus savait toutefois être patient, aussi prit-il la peine de masquer sa piste et d'attendre. Se faire repérer n'aurait certainement pas plus au pisteur qu'il était.

C'est là qu'il trouva ce qu'il cherchait. Toujours attentif à son environnement spirituel, il s'engagea dans un dédale de ruelle sombres et crasseuses, progressant à chaque fois à l'ombre gigantesque des bâtiments autours de lui, utilisant son environnement pour être aussi invisible physiquement qu'il l'était à présent dans la Force. Lorsqu'il arriva à un détours conduisant à une impasse, il put voir que quatre individus se pressaient devant lui, visiblement nerveux mais aussi fébriles. Nul besoin d'inspecter leurs esprits atrophiés pour savoir que ceux là préparaient un mauvais coup, impression qui se révéla lorsqu'ils encerclèrent un individus que Viledus ne pouvait détailler avec précision à cause de la pénombre environnante. Il n'avait cependant pas besoin de sa vue pour constater l'écrasante confiance qui émanait de sa personne. Alors que la petite bande de malfrat l'avait encerclé, il se contentait de les regarder tranquillement, avec cette assurance guerrière propre aux personnes ayant apprit à maitriser un art martial.

-Hé, le crétin ! File-nous tout ton pognon !


« Vous n'êtes que quatre. Il me faudra exactement six secondes pour tuer l'un d'entre vous et en mettre un deuxième dans un sale état, avant que les deux derniers ne détalent. Vous pouvez encore partir, et finir votre soirée en détroussant quelqu'un d'autre. Vous décidez. »


Force fut de constater que l'inconnu tint sa promesse. Au terme du joute éclaire ou sa nature fut dévoilé, tant dans la force qu'au yeux des impies qu'il affrontait, le Sith tua en effet deux individus, enjoignant une nouvelle fois les autres à détaler. Ce qu'il firent sans demander leurs restes, laissant l'individu s'éloigner tranquillement de l'impasse pour se rendre dans une rue plus passante. La colère refit de nouveau parler d'elle, plus prononcée qu'auparavant. Il s'était, par précaution, tenu éloigné du lieu du combat autant que ses sens l'y autorisait, restant camouflé  à l'ombre d'un building jouxtant la sortie de la ruelle, la pénombre étant ici assez prononcée  pour le masquer à la vu des passants . Ce qui sous entendait, dans la circonstance, que les deux malfrats survivant n'auraient d'autres choix que de croiser sa route au cours de leur fuite s'ils voulaient s'éloigner de leur bourreau. Au fond, avoir été témoin de cette scène et découvrir la nature véritable du Zabrak ne pouvait les mener que vers un seul chemin. Viledus sortit une vibrolame de l'étui à sa ceinture, prenant garde de ne pas actionner tout de suite le dispositif à l'intérieur.

Lorsque le premier humanoïde parvint à la hauteur du Sith, ce dernier abandonna le repère que l'ombre du building lui avait fourni, apparaissant comme de par magie sous les yeux ahurie du fuyard. Sans un mot, l'assassin plongea sa lame dans la poitrine de sa victime, cherchant également du regard l'autre comparse Ce dernier, un peu moins rapide que son ami, arriva devant l'intersection sur ces faits. Pilant devant la scène, il manqua de trébucher, mais parvint finalement à reprendre son équilibre pour mieux le corps de son ami tomber sur le sol, n'émettant qu'un léger impact à la chute. Les ténèbres eut-mêmes ne purent masquer le regards miné par l'angoisse que lui adressa le dernier survivant. Il tremblait, semblait incapable de se retourner pour fuir, vraisemblablement brisé par le déroulement des derniers événements.

-S'il te plaît, fais pas ça! je...

Sa phrase se perdit dans un gargouillement prononcé. La petite frappe se tint la gorge, baissa les yeux pour mieux contempler cette vibrolame qui avait tué son ami précédemment, à présent profondément enfoncé dans sa gorge offerte. S'apercevant qu'il ne pouvait plus parler, il chercha à tourner les talons avant de finalement s'effondrer à son tour. Sans même jeter un regard à ses victimes, Darth Viledus alla récupérer son arme, dont il nettoya la lame sur les vêtements crasseux du dernier malfrat qu'il avait tué , l'esprit déjà pleinement concentré sur sa nouvelle tâche. Peu lui importait que ces deux misérables n'aient aucune importance dans les événements qui se nouaient ici. Quiconque était témoin de la nature véritable d'un Sith devait être éliminé, sous peine de représenter une menace pour les plans futurs de l'Ordre Sith. Son comparse Zabrak aurait du le savoir...

Il lui fallait à présent retrouver sa trace. Viledus regagna la rue que l'autre Sith avait emprunté, utilisant la même méthode que précédemment pour retrouver une piste qui commençait déjà à se refroidir. Ce n'était cependant qu'une question de temps avant qu'il ne retrouve sa trace, le Zabrak étant après tout très proche de sa position.
Revenir en haut Aller en bas
Darth Oxious
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 26
Age : 33
Titre : Seigneur Sith
Date d'inscription : 08/09/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith
Rang: IV
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Retour sur scène [feat. Call Sintar]   Dim 20 Sep - 18:10


Une chose était certaine. Cent quatre-vingt ans ne suffisaient pas à changer un monde comme Coruscant. Les rues grouillaient de monde, même à cette heure, et même dans les Bas Fonds. Mais la rue n'était pas le lieu le plus agréable pour écouter les ragots. Cela étant dit, les clubs et les rades non plus, mais on avait au moins l'occasion de s'y asseoir, et l'ambiance de certains de ces endroits était nettement plus propice aux discussions que le bruissement constant d'une avenue.

Pour laisser traîner ses oreilles plus efficacement, Oxious décida donc d'aller en intérieur. Mais ce niveau de la ville trop la basse fosse pour lui. Les informations qu'il en tirerait ne seraient que des histoires sordides, des faits divers, des mamies renversées par des speeders et des chiens écrasés. Il fallait monter un peu, pas trop pour ne pas se frotter aux services de sécurité, mais assez pour y trouver une population moins miteuse.

Le Zabrak se fraya un chemin jusqu'à un accès, et monta d'un niveau. Il irait progressivement. Déjà, l'ambiance était différente. L'on ressentait dans la façon d'être des gens que la misère était moins présente, même si ce n'était pas encore la classe moyenne. Mais au moins, tout n'avait pas l'odeur des déchets qui jonchaient le sol, en bas. Sans avoir le luxe des niveaux supérieurs, celui-ci était déjà plus propre.

Une façade attirait l'attention. Néons éclairant la voie piétonne, enseigne lumineuse voyante, vitrine décorée et quelques tables en extérieur. Un bar visiblement assez populaire, à en juger par les discussions animées qui se tenaient sur la terrasse. Cela suffirait sûrement à obtenir quelques nouvelles de la Galaxie. Tout serait bon à prendre, de toute manière, vu le temps qu'avait manqué Oxious.

Il entra donc et si dirigea directement vers une table, qu'il choisit proche du bar, mais soigneusement éloignée des enceintes qui diffusaient de la musique à la mode. Il voulait pouvoir écouter les discussions sans devoir se concentrer trop ouvertement.
Après un court moment, une serveuse s'approcha et s'enquit de ce que le client voulait boire. Oxious commanda un verre, assez laconiquement. L'employée s'éloigna, et revint rapidement, avec la boisson demandée qu'elle déposa sur la table. Oxious régla aussitôt, et ajouta un pourboire soigneusement calculé pour ne laisser aucun souvenir. La serveuse retourna à d'autres tables, et il ne la vit plus.

L'endroit était presque plein. Le Sith observait la salle, et essayait d'écouter ce qui se disait autour de lui. Pour le moment, rien de très intéressant, surtout des histoires personnelles, des problèmes au bureau, ma pauvre dame y a plus de saisons, vous rendez-vous compte des marges que ce font les commerçants, et ces politiciens qui cachent de l'argent sur des planètes fiscalement intéressante c'est honteux… Que de broutilles.

Pour l'instant, on ne pouvait pas dire que la chasse aux nouvelles était bonne. Mais quelque chose dans la Force lui indiquait que cela allait changer.

Revenir en haut Aller en bas
Call Sintar
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 592
Age : 26
Date d'inscription : 23/09/2010

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith
Rang: Seigneur Sith (IV) / Ambassadeur de l'Alliance galactique
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: Retour sur scène [feat. Call Sintar]   Sam 26 Sep - 18:54

Si le Zabrak se savait pisté, il n'en montrait aucun signe pour le moment, laissant à Darth Viledus le soin de le filer à distance raisonnable. Traquer une cible sans avoir à recourir à la Force restait après tout largement à sa portée, tout comme son habitude à inhiber sa véritable nature lui permettait de recourir à d'autres compétences, plus prosaïques certes mais à l'efficacité certaine. Les Sith ordinaires avaient tendance à mépriser le matériel pour se focaliser sur l'essence spirituelle seulement, à l'instar de ce Zabrak qui déambulait avec sa vanité pour étendard, comme un défi invisible lancé à quiconque voudrait le défier. C'était cette attitude qui avait provoqué l'altercation avec les malfrats plus tôt dans la soirée et qui l'empêchait à présent de considérer le contexte véritable qu'induisait sa présence inopportune.

Le Sith inconnu continua de déambuler, vraisemblablement sans but précis. Ce petit détail interpella Viledus à mesure qu'il l'observait. Il lui faudrait recueillir des informations sur le Zabrak avant de décider quoi faire de lui. Darth Viledus possédait un puissant réseau sur Coruscant et sa périphérie, au point de se placer aux yeux du Seigneur Noir comme la principale source d'informations émanant du noyau. Hors il ne connaissait pas l'individu, que ce soit comme Sith ou comme agent, chose improbable, pour ne pas dire impossible. Peut être était-il envoyé par un autre Sith occupant un poste important dans une mission dont l'humain n'avait pas eu connaissance, malgré les espions à son service sur le territoire Sith. Ce qui restait qu'une vague hypothèse pouvait néanmoins se vérifier, surtout si l'on considérait la fraicheur des relations qu'il entretenait avec le conseil noir. Si quelqu'un cherchait à lui nuire, c'était en tout cas une étrange manière de le faire. Incapable de résoudre ce mystère avec les informations à sa disposition, Darth Viledus décida de continuer à filer le Sith pour l'instant. Ce dernier décida soudainement de quitter ce niveau de la ville, se frayant un chemin dans la foule pour emprunter un accès qui lui permettrait d'atteindre un niveau plus aisé de la cité planétaire. Viledus ne l'en empêcha pas, lui laissant même quelques minutes d'avance avant de finalement poursuivre sa traque, ses sens émoussés par sa propre technique de dissimulation tâchant laborieusement de rester au contact de la piste. Le Sith n'était pas allé bien loin cependant, puisqu'il n'avait pas encore quitté les niveaux les plus pauvres de Coruscant. Peut être désirait-il rester dans cet environnement, où il était bien bien plus aisé de masquer ses traces et d'éviter les forces de sécurité planétaire. Son attitude commençait à sérieusement agacer Viledus, qui restait pourtant patient et attentif au déroulement des évènements, utilisant son environnement pour rester invisible. Perdu dans la foule, il aperçut le Zabrak pénétrer dans un bar visiblement bondé. Viledus n'imita pas tout de suite le Sith, indécis quant à la suite des évènements. Il pouvait continuer de suivre sa cible, tout comme il pouvait l'aborder. La présence de la foule empêcherait son comparse de réagir de façon déplacée et permettrait peut être au Seigneur de savoir qui était ce mystérieux Zabrak.

Il décida de finalement de provoquer une rencontre. Ce serait après tout un moyen moins subtil d'agir, mais qui provoquerait des résultats plus rapidement. La présence d'un Sith sur Coruscant était toujours source de tension pour Viledus, même à ce niveau de la cité. Un seul grain de sable pouvait enrayer cette machine complexe qu'il entretenait depuis si longtemps, en provoquant sans doute sa chute au passage. Ce qui en l'occurance n'était pas acceptable, tant pour lui même que pour l'Ordre Sith dans son ensemble. Il profita de l'arrivée soudaine d'un petit groupe, ajustant son allure pour entrer en même temps que ce dernier. Le Zabrak était facilement identifiable malgré l'ambiance et la foule, assis non loin du bar, attentif lui aussi à son environnement. Lorsque leurs regards se croisèrent, Viledus laissa sa présence dans la Force se faire ressentir un bref instant, avant de la museler de nouveau, comme dans un salut invisible et obscure que seul un sensitif pouvait comprendre. Il attendit que la serveuse s'éloigne de la table pour avancer lui même.

-Il est rare de rencontrer ses semblables dans un lieu si banale. La place est libre?

Si la question visait avant tout à engager la discussion, Darth Viledus prenait soin de rester attentif aux gestes que pouvait faire le Zabrak. Il estimait le bretteur assez sage pour ne pas le défier dans un lieu aussi bondé sans que cela ne l'empêche de se méfier. Il avait déjà vu le Zabrak à l'œuvre plus tôt et ne pouvait exclure que ce dernier se conduise une fois de plus d'une manière aussi cavalière.
Revenir en haut Aller en bas
Darth Oxious
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 26
Age : 33
Titre : Seigneur Sith
Date d'inscription : 08/09/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith
Rang: IV
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Retour sur scène [feat. Call Sintar]   Lun 28 Sep - 0:44


Le nez dans son verre, Darth Oxious gardait l'oreille aux aguets, mais rien n'arrivait, et il se demandait s'il avait finalement bien fait d'entrer ici. C'était le problème, il le savait, avec le bas peuple. Il a tendance à ne s'occuper que de ce qui le concerne directement, à savoir ses petits problèmes d'argent, les mesures fiscales galopantes qui ne visaient qu'à les appauvrir davantage au profit de ceux déjà honteusement riches… Il avait beau écouter, personne ne parlait de choses qui étaient susceptibles de l'intéresser.

Jusqu'à ce qu'une vibration de la Force ne le fasse tressaillir. Ç'avait été comme une piqûre d'insecte. Rapide, désagréable, et aussitôt disparu. Sans montrer signe d'affolement, le Zabrak chercha du regard qui pouvait avoir été l'auteur de ce qu'il venait de ressentir. Personne ne lui paraissait être capable d'une telle chose, ou du moins pas consciemment ou à dessein, mais il savait par expérience qu'il ne fallait pas se fier aux apparences, car la Force pouvait être bien mystérieuse dans les choix qu'Elle faisait parmi ceux qui pouvaient dialoguer avec Elle.

Oxious n'eut pas à chercher longtemps. Un homme s'était approché de lui, et sa voix s'éleva et se mêla à la musique et aux voix alentour, sans excès.



« Il est rare de rencontrer ses semblables dans un lieu si banal. La place est libre? »

Le Sith considéra le nouveau venu d'un œil neutre. Le choix des mots semblait fait avec soin. "Semblables". Il ne parlait visiblement pas de race. Il avait donc identifié Oxious pour ce qu'il était. Après tout, il n'avait pris aucune vraie précaution, si ce n'était celle de réduire son aura au maximum. Visiblement, cela n'avait pas suffi. Pour autant, il ne détectait aucune menace dans la voix de l'homme, et il n'imaginait pas un combat s'engager dans un lieu public.

D'un geste négligé, il força la chaise qui lui faisait face à s'écarter de la table, en guise d'invitation. L'homme s'assit sans plus de cérémonie. Il ne parut pas surpris de voir le Zabrak user de Télékinésie, mais il pouvait tout aussi bien cacher ses réactions. Oxious le détaillait du regard. Il ne présentait rien de particulier au premier abord, mais un œil exercé – et exercé au Côté Obscur – pouvait voir bien des choses.

Ces yeux bleus, encadrés par des cheveux noirs éclaircis de nuances blanches, étaient ceux de quelqu'un qui avait vieilli trop vite. Cela se voyait parfois, chez ceux qui avaient côtoyé la Force Noire assez longtemps pour pouvoir la considérer comme une vieille amie. Quelques rides émaillaient le visage quelque peu dur, lui donnant un air plus mûr que ce qu'il devait être en vérité. Sur la joue, des marques s'égayaient sous la barbe, à peine visibles, mais Oxious ne manqua pas de les remarquer, sans se soucier de leur origine. Il s'en moquait.

Ce qui occupait son esprit, c'était la raison pour laquelle cet homme, vêtu simplement, et qu'il aurait pu frôler tout à l'heure dans la rue sans s'en apercevoir, venait l'accoster. S'il avait deviné son appartenance à la Sith, et qu'il persistait à vouloir lui parler, c'était qu'il devait se sentir en mesure de pouvoir le faire. Qui était-il pour se croire, sinon supérieur, tout du moins son égal ? Il ne comptait pas laisser le doute planer longtemps sur le sujet.



« Je dois vous féliciter pour votre habileté à vous dissimuler. Je n'aurais pas pu vous repérer si vous ne vous étiez pas découvert. Mais, il y a une chose pourtant qui reste à expliquer.
Il est imprudent de dévoiler son appartenance au Côté Obscur à un Sensitif. D'autant plus si ce Sensitif est un Sith.

Alors, pourquoi l'avoir fait ?
»
Revenir en haut Aller en bas
Call Sintar
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 592
Age : 26
Date d'inscription : 23/09/2010

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith
Rang: Seigneur Sith (IV) / Ambassadeur de l'Alliance galactique
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: Retour sur scène [feat. Call Sintar]   Sam 3 Oct - 12:01

Avoir précipité la rencontre permettait à présent au Seigneur Sith de détailler ce Zabrak inconnu de plus près. Il n'avait pas besoin de sentir l'effluve néfaste du côté obscur pour savoir que ce dernier imprégnait la plus petite parcelle de la vie de cet être qui lui faisait face. S'il avait un physique que l'on qualifierait de banale pour un Zabrak, les tatouages inscrits dans sa chaire ne laissait guère de doutes sur sa nature pour un initié aux arcanes obscures, comme Viledus pouvait se targuer de l'être. Issu de la tradition guerrière et ancestrale de l'Ordre Sith, ce genre de rite avait connu un renouveau certain sous l'ère Krayt et perdurait depuis. A travers ces glyphes, subtile mélange entre les rites ancestraux et l'alchimie, le Sith affichait sa nature et l'histoire son périple dans l'obscurité. Viledus n'avait éprouvé d'attirance pour ce genre de pratique, sa propre conception de la Force et du côté obscur étant sans doute trop éloigné d'un tel concept.

Le Sith, puisqu'il en était indubitablement un, accepta sa proposition, utilisant distraitement ses capacités télékinétiques pour forcer la chaise devant l'humain à se mouvoir d'elle même. Viledus vint s'asseoir en silence, se contentant de regarder son interlocuteur avec ce même air neutre qu'il se plaisait à afficher lorsqu'il se trouvait face à un inconnu. Le fait d'avoir poussé implicitement son interlocuteur à lui céder une place indiquait que ce dernier n'était pas fermé à une rencontre, bien au contraire. Viledus s'était attendu à plus de réticence, ayant formulé sa dernière phrase avec soin pour tenter d'instiller autant de curiosité que de méfiance chez ce Zabrak. Hors, la curiosité avait primé sur la prudence, autant d'éléments qui permettaient au Seigneur Sith d'engranger des informations supplémentaires qu'il pourrait utiliser plus tard. L'autre Sith était à la recherche de quelque chose, quoi que l'humain ne pouvait que le présumer, car pourquoi avait-il déambulé ainsi dans les bas fonds si tel était le cas?

« Je dois vous féliciter pour votre habileté à vous dissimuler. Je n'aurais pas pu vous repérer si vous ne vous étiez pas découvert. Mais, il y a une chose pourtant qui reste à expliquer. Il est imprudent de dévoiler son appartenance au Côté Obscur à un Sensitif. D'autant plus si ce Sensitif est un Sith.
Alors, pourquoi l'avoir fait ? »


L'humain garda le silence, se contentant de lever le bras et d'adresser sa commande à la serveuse qui s'approchait. Ce ne fut que lorsque cette dernière s'éloigna qu'il s'adressa au Zabrak :

« Les mots sont des outils à la disposition des profanes mon ami. Nous sommes en mesure d'échanger autrement, d'une façon qu'ils ne pourraient même pas envisager, encore moins comprendre. Que gagnerais-je à vous répondre? Vous savez ce que je suis, tout comme je connais votre nature. Il est inutile d'en dire plus en l'occurrence, passons donc à d'autres sujets. Dites moi, comment vous appel-t-on? »

Si ces paroles pouvaient paraître anodines, il n'en était rien. Le Zabrak ne semblait pas stupide, loin de là, aussi comprendrait-il sans peine l'aveu déguisé de l'humain. Il était un Sith lui aussi, quoi qu'il n'éprouvait pas le besoin de l'afficher ouvertement.

« ce qui m'étonne et m'intrigue, c'est plutôt votre présence ici, dans les ghettos mal famés de Coruscant. J'ai eu le plaisir de vous voir à l'œuvre ce soir et d'apprécier vos aptitudes.  »

La serveuse revint avec la commande de Sintar, plongeant une nouvelle fois le duo dans le silence. L'humain sirota une gorgée avant de reprendre.

« N'allez pas croire que je désapprouve pareil... divertissement, quoi que je me suis vu forcé d'intervenir et de convaincre les deux fuyards de se taire et d'oublier ce qu'ils avaient pu voir ce soir. Il serait malencontreux que nos ennemis aient vent de pareils incidents, surtout ces derniers temps »

Les derniers troubles sur Coruscant liés à l'apparition de l'Ordre n'étaient pas connus de tous parmi ses congénères. Seule une minorité, dont il faisait partie, détenait cette information. Pour autant, les directives à ce sujet étaient claires. Les Sith devaient dissimuler leur véritable nature et éliminer tout risque de fuite, ce que n'avait pas fait le Zabrak ce soir. Rien que pour cela, il allait à l'encontre de sérieux ennuis. Hors, l'humain voulait savoir pourquoi il s'était risqué à cela. Un bretteur de sa trempe n'aurait jamais du se soucier de si piètres adversaires, autre élément qu'il conviendrait d'éclaircir. Ce Zabrak restait un mystère presque complet, ce qui avait tendance à irriter le Seigneur Sith, qui détenait plus de carte dans son jeu d'ordinaire. Il devait s'adapter à la situation toutefois.
Revenir en haut Aller en bas
Darth Oxious
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 26
Age : 33
Titre : Seigneur Sith
Date d'inscription : 08/09/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith
Rang: IV
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Retour sur scène [feat. Call Sintar]   Dim 4 Oct - 17:05


Oxious n'eut pas de réponse. Pas de réponse à la question qu'il venait de poser. L'humain préférait apparemment adopter des expressions empreintes d'un mystère pompeux. Il se fendit tout de même d'un intérêt pour le nom de son hôte zabrak.

Comment on l'appelait. Cela était une question presque aussi vaine que n'importe quelle autre. Mais le Sith n'était pas un adepte des phrases sibyllines, et était du genre direct.
Comment on l'appelait. Il faisait référence au nom sith qu'il portait depuis de si nombreuses années, maintenant. Son autre nom, son nom de naissance, celui-là n'avait plus de sens depuis bien longtemps. À un tel point qu'il ne l'utilisait plus guère pour dissimuler ce qu'il était, comme un pseudonyme qu'on prend pour ne pas révéler son véritable nom. Mais quel intérêt que ce nom pour un Sith qui s'intéressait à lui ? Pas plus que pour lui-même. C'était donc sans grande méfiance qu'il livra celui par lequel il se reconnaissait.



« Darth Oxious. »

C'était laconique, mais la question n'appelait p as davantage.

Puis l'humain exprima comme il trouvait étrange de voir un être comme Oxious dans les bas quartiers. Il évoqua aussi son petit coup d'éclat, avant de se taire à l'arrivée de la serveuse. Attendant qu'elle reparte, l'humain but une gorgée, puis revint à la conversation, et parmi ses mots vint un qui retint l'attention du Zabrak.
Ennemis.


« Vous avez fait ce qui vous semblait bon. Une perte de temps, si vous voulez mon avis. Cette vermine n'aurait probablement pas eu le cran d'aller parler de la dérouillée qui leur a été infligée, de peur de perdre le peu de crédibilité qui pouvait leur rester dans leur fief. Et quand bien même, ce ne m'est d'aucune espèce d'importance. Je ne reste pas longtemps.

Je ne suis que de passage. À la recherche de renseignements sur les derniers événements importants. J'ai été tenu… éloigné des affaires courantes de la Galaxie, et je ne suis plus à la page.
Vous qui parliez de nos ennemis, quels sont-ils, au juste ? Et puisque nous y sommes, sous quel nom vous connaît-on, vous ?
»

Oxious ne quittait pas son attitude, sûr de lui, à la limite de l'arrogance. Peut-être n'était-ce pas la meilleure qui soit, mais il savait aussi qu'il n'était pas bon de montrer signe d'infériorité ou de faiblesse. Il valait mieux passer pour un présomptueux que pour un soumis. Cela pouvait être pris pour de la confiance en lui, et dissuader toute tentative à son encontre.

Malgré tout, il ne ressentait pas de danger imminent. L'homme n'était pas venu à lui pour le menacer. Il semblait simplement curieux.


Revenir en haut Aller en bas
Call Sintar
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 592
Age : 26
Date d'inscription : 23/09/2010

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith
Rang: Seigneur Sith (IV) / Ambassadeur de l'Alliance galactique
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: Retour sur scène [feat. Call Sintar]   Jeu 15 Oct - 10:36

Darth Oxious. Apparemment, ce dernier se sentait suffisamment en confiance pour dévoiler son titre, ce qui n'était en soit pas étonnant au regard de l'attitude dont il avait déjà fait preuve. C'était là un trait de caractère qui avait toujours déplu à Darth Viledus, qui ne voyait dans ce genre de comportement que l'extension d'une vanité mal maitrisée, plus dangereuse qu'elle n'était salvatrice. Un Sith se devait d'affermir son esprit, de le rendre assez puissant pour dominer cette facette si tragiquement humaine de sa personnalité. Toutefois, se présenter et se dévoiler ainsi permettait à Viledus se mieux comprendre son interlocuteur. Enfin! Cela ne l'aidait cependant pas à découvrir la raison de la visite du Zabrak, ce qui restait aux yeux de l'humain son objectif principale.

« Peut importe la nature de la masse grouillante qui nous entoures. Vous auriez du achever votre œuvre, à la fois pour vous mais aussi pour vos frères. Notre art est difficilement comprit par le commun des mortels, trop peu averti en la matière pour ne serait-ce que le comprendre, encore moins l'accepter. Vos actes entraînent de fatales répercussions. »

Le ton neutre qu'il employait depuis le début de la conversation était à présent un peu plus glaciale. Viledus ne cacha donc pas son irritation devant le mépris affiché du Zabrak. Pouvait-il être si borné et aveugle? C'était à se demander comment Oxious était parvenu à survivre jusqu'à présent, alors que la Fédération Galactique s'évertuait à remonter la plus infime des pistes dans l'espoir de retrouver la trace de l'Ordre Sith, en pure perte jusqu'à présent bien sur. Un Sith tel qu'Oxious ne pouvait que représenter un danger pour la sécurité des utilisateurs de côté obscur dans leur ensemble, eux qui n'étaient pas prêt à se dévoiler aux yeux d'une galaxie encore assez unie pour leur nuire.

Restait un point à éclaircir cependant, et non des moindres. Oxious semblait en effet à la recherche d'informations, quoi que la formulation qu'il employa pour poser sa question ne manqua pas de questionner le Seigneur Sith. Expliquer le contexte actuel? Comment un Sith pouvait-il l'ignorer? Cela pouvait cependant expliquer son comportement ainsi que sa manière d'être, autre détail significatif que le Seigneur Sith ne manqua pas de noter.

« Comment pourriez-vous ignorer notre histoire récente? Vous devez admettre que votre demande est singulière. Je pourrais combler vos lacunes, je le ferais certainement, mais avant cela vous devez répondre à une question que j'estime légitime. Ne trichez pas, n'esquivez pas et je vous offrirai ce que vous recherchez. Qu'insinuez-vous par éloigné? »

Sans doute sans compère n'entendrait pas livrer aussi facilement ce détail qu'il avait survolé. C'était pourtant essentiel s'il escomptait obtenir les informations qu'il recherchait. La prudence de Viledus à cet égard était somme toute élémentaire. Il ne pouvait pas faire confiance au Zabrak dans la situation présente, c'était claire. Certains l'aurait qualifié de paranoïaque, mais Viledus n'était pas encore fixé sur la nature exacte d'Oxious. Il était un Sith, certains détails ne pouvant renier cette vérité face aux yeux experts de l'humain. Pour autant, Était-il un simple comparse obscure, un allié ou ennemi? Tant que le Seigneur n'aurait pas obtenu une réponse concrète, il ne se livrerait pas. Sauf sur un détail.

« On me nomme Darth Viledus. Je sens flotter ici un parfum de mystère, Oxious. Vous comme moi pouvons obtenir quelque chose de cette rencontre fortuite, j'en suis certain »

Quoi qu'en l'occurrence, Viledus ne croyait pas au hasard. Comme si la Force avait charrié deux courants pour les faire se rencontrer. Ce dernier faisait preuve de bonne foi en dévoilant son nom Sith tout comme il retournait la politesse à Oxious, qui après tout avait fait de même. Avalant une nouvelle gorgée de son verre, Viledus considéra un instant la salle bondée autours de lui. Il aurait été plus confortable de s'entretenir en privé. C'était cependant à exclure pour le moment, car s'il ne faisait pas confiance au Zabrak, l'inverse était sans doute réciproque.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Darth Oxious
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 26
Age : 33
Titre : Seigneur Sith
Date d'inscription : 08/09/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith
Rang: IV
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Retour sur scène [feat. Call Sintar]   Lun 19 Oct - 13:39


Visiblement, ce Viledus, tel qu'il disait se nommer, n'en dirait pas plus tant qu'Oxious n'était pas plus clair sur sa situation. Il n'avait pas tellement d'autre possibilité. C'était déjà une chance insolente que d'avoir été trouvé par un Sith au milieu de cette populace, sur ce monde saturé de vies.

Qu'avait-il à y perdre ? Assez peu. Il avait été en sommeil si longtemps que personne ne se souvenait de son nom. Il n'avait plus aucun lien avec qui que ce soit, aussi il pouvait être bon de commencer dès maintenant à se tisser de nouvelles alliances. Et cette discussion pouvait être un début.


« Je vais devoir vous raconter une partie de ma vie, alors.

Je suis né trente ans avant la bataille qui opposa l'Empire et l'Alliance Rebelle sur Yavin IV. En entrant dans la Sith, je me suis mis au service de l'Empire, et j'ai fait de la traque aux Jedi la mission de ma vie.
Je me suis progressivement détaché de l'Empire, et j'ai presque fondé mon Ordre. Mais les choses ont dégénéré, et tout est tombé à l'eau. Les Jedi m'ont toujours considéré comme un ennemi sérieux, et c'est l'un d'eux qui m'a gravement blessé, ici-même sur Coruscant. L'on m'a récupéré aux portes de la mort, et j'ai été transporté en un lieu reculé. Soigné et gardé en stase, je n'ai été réveillé que récemment, après pas loin de deux siècles de sommeil.

Vous comprenez maintenant pourquoi je cherche à apprendre ce qu'ont été les événements récents. Je dois rassembler tout ce qui peut m'être utile. Connaître mon environnement m'aidera à reconstruire des projets, car il n'est jamais bon d'avancer en aveugle, particulièrement aujourd'hui, si j'en crois vos paroles.
»

Si ce n'était pas la fonction première des Sith, l'entraide n'était pas à exclure. Après tout, lui-même avait su mettre de côté ses intérêts personnels, et avait conjugué ses forces avec celles d'autres Sensitifs pour fonder un Ordre et perpétuer les enseignements du Côté Obscur. S'il avait désormais des difficultés à accorder sa confiance, il ne pouvait que reconnaître que la nécessité amenait parfois à faire quelques concessions.

« Et puisque vous semblez vouloir quelque chose en échange, une sorte de service mutuel, d'échange de bons procédés… Je vous propose mon aide. Je vous apporterai mes talents pour une tâche, et vous m'apprendrez ce que j'ai à savoir. J'imagine que cela est équitable. »

Revenir en haut Aller en bas
Call Sintar
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 592
Age : 26
Date d'inscription : 23/09/2010

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith
Rang: Seigneur Sith (IV) / Ambassadeur de l'Alliance galactique
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: Retour sur scène [feat. Call Sintar]   Sam 24 Oct - 10:27

Darth Viledus ne réagit pas tout de suite après le révélations d'Oxious, préférant se murer dans un silence apparemment impassible. Dire qu'il était surpris confinait la bêtise. Quelle histoire ! Malgré un certain scepticisme lorsqu'il que le Zabrak avait débuté son récit, il dut pourtant admettre que la Force reflétait la sincérité de son confrère. Ses actes prenaient un sens nouveau à présent. Sans doute était-il habitué à se comporter de cette manière sous l'ère impériale, à une époque pas si lointaine où la galaxie était dominée par le côté obscur. Que faire de lui à présent, telle était cependant l'épineuse question qui s'insinuait dans l'esprit de l'humain. Le Sith en face de lui ne représentait aucun danger immédiat pour lui même, quoi que le laisser dans l'ignorance pourrait se révéler fâcheux. La situation présentait néanmoins certains avantages dont Viledus ne manquerait pas de tirer profit. La proposition qu'il lui était soumise était après tout correct.

-J'accepte votre proposition, Oxious. Ne m'en veuillez pas d'avoir omis votre titre, mais certaines circonstances méritent de faire preuve de circonspection, comme vous l'apprendrez bientôt.

Que dire sur notre situation actuelle? Vers l'An 130, un Sith nommé Krayt parvint à défaire l'Ordre Jedi et prendre le contrôle d'une grande partie de la galaxie. Son orgueil et son obsession du pouvoir le conduisit néanmoins à la mort, ce qui brisa notre élan en l'An 138 et amorça notre déroute. Certains des nôtres parvinrent à échapper à la traque qui s'en suivit et se cachèrent pour mieux préparer leur revanche. Depuis, nous restons ainsi, sapant les efforts de reconstructions de nos ennemis et nous renforçant pour mieux revenir. Rentrer dans les détails serait trop long, aussi vous ferais-je parvenir un résumé détaillé sur les évènements historiques majeurs depuis le début de votre sommeil forcé, mais vous tenez la une information essentielle qu'il vous faudra prendre en compte. La galaxie à changée de visage voyez vous. Dans leur quête visant à nous détruire et sous l'égide de l'Ordre Jedi, L'alliance galactique et l'Empire devinrent alliés, formant à eux trois la Fédération Galactique.



Ce bref exposé, s'il semblait informel, ne manquait pourtant d'induire une colère froide chez l'humain, parfaitement lisible dans la Force. Il n'aimait pas l'admettre, mais l'Ordre Sith était dans une position bancale depuis la défaite de Krayt. Or, il lui faudrait encore du temps pour retrouver son envergure d'antan, ce qui était le souhait le plus fervent de Darth Viledus. Pour cela, il avait voué sa vie au plan de son ancien mentor jusqu'à en devenir le principal rouage, tout cela afin de déstabiliser les forces en présence et d'aider son Ordre à avancer sur le route tortueuse qui le mènerait de nouveau au pouvoir, d'une façon qu'il espérait plus pérenne que lors du règne de l'infâme Krayt.

-Vous pouvez en effet m'être utile. Une fois cela fait, je vous conduirais vers ce que je vous recherchez. Vous serez présenté ainsi à notre chef, qui décidera quoi faire de vous. Dans cette situation, je ne peut pas faire plus.

Ce qui était vrai en l'occurance. Viledus était prêt à conduire Oxious en territoire Sith afin de lui faire rencontrer Darth Trazynn, le Seigneur Noir actuellement en place. Lequel exigerait sans doute du Zabrak qu'il lui fasse serment d'allégeance, moyennant quelques privilèges qui ne manquerait pas de séduire le Zabrak, Viledus en était certains. Il fallait simplement que l'humain explore un peu plus le potentiel de cette recrue prometteuse auparavant. Même si sa réputation restait intact aux yeux de Trazynn, l'humain n'était pas prêt à mettre cette dernière en jeu en n'étant pas persuadé de la valeur de son acolyte. Or, il avait justement besoin d'un tier Sith pour remplir une mission dont il ne pouvait s'occuper actuellement.

-Voici ma proposition : Je suis à la recherche d'information sur une Jedi, Serena Tano. Livrez moi ces informations et j'en ferais de même. Vous devrez quitter Coruscant bien sur, aussi vous fournirais-je tout l'équipement et les données que vous jugerez utile d'avoir à votre disposition. Les données sur l'histoire récentes de la galaxie vous seront fournis à ce moment là, ce qui vous permettra de combler certaines lacunes durant votre voyage, mais je vous fournirai également les divers murmures que j'ai recueillir concernant notre amie Jedi. Attention toutefois, il vous faudra être invisible et ne pas attirer l'attention sur vos activités. Enfin, il est hors de question qu'on décèle votre nature véritable, bien entendu. Si vous avez de question, je vous encourage à les poser.

Une mission parfaite pour Oxious, qui lui permettrait non seulement de remplir sa part du contrat mais aussi d'obtenir ce qu'il désirait. Le Zabrak, malgré son tempérament emporté, semblait taillé pour ce genre de contrat.
Revenir en haut Aller en bas
Darth Oxious
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 26
Age : 33
Titre : Seigneur Sith
Date d'inscription : 08/09/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith
Rang: IV
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Retour sur scène [feat. Call Sintar]   Dim 25 Oct - 18:43


Les explications, bien que sommaires, de Viledus rendaient certaines choses plus claires. Dont ce souci permanent de discrétion que ce dernier nourrissait. En son temps, et lorsqu'il était au service de l'Empire Galactique, Oxious était un personnage connu dans les sphères impériales. La traque qu'il avait vouée aux Jedi était une chose qui était portée à son crédit, et qui lui avait valu de nombreux honneurs. Mais d'après ce qu'il apprenait maintenant, il était passé du statut de chasseur à celui de proie. L'Empire et la République alliés à l'accomplissement d'une même tâche. Dans quelle perversité cette Galaxie s'était-elle plongée…
Oxious pouvait ressentir la colère de Viledus dans la Force. La situation lui semblait intolérable, autant qu'elle devait rendre compliquée la survie de l'Ordre. Un rapide calcul mental permit au Zabrak de faire le compte de leurs ennemis communs. L'Empire et la République – rassemblés sous la bannière de la Fédération – auxquels il fallait encore ajouter l'Ordre Jedi. Toute la Galaxie était liguée contre les Sith. Leur disparition totale était l'objectif affiché, mais il était évident que la raison première était une peur de perdre le pouvoir. Comme cela l'avait toujours été, et comme cela le serait toujours. Et en tous temps, toute personne susceptible de gagner plus de pouvoir que celui en place était systématiquement éliminée.

Le but était donc de faire profil bas, tout en gagnant en force. Rester dans l'ombre, et attendre. Agir dans le feutré. Ce pouvait être amusant. Darth Oxious tenterait l'expérience. A terme, il faudrait que toute cette stratégie paye, et qu'elle paye pour lui avant tout. En attendant, il ferait bonne figure.
Il y avait un Seigneur Noir quelque part, et il lui serait présenté. Il faudrait bien qu'il fasse la connaissance de celui qu'il remplacerait bientôt.

Pour l'avenir plus proche, il devait se concentrer sur ce que lui disait Viledus. Il lui confiait une tâche, qui servirait à jauger de son utilité et de son dévouement à l'Ordre et à la Sith. Trouver un Jedi. Voilà qui était à sa portée. Après tout, il avait été un traqueur. Il en avait fait sa spécialité, et en avait éliminé plusieurs. Si ses talents s'étaient quelque peu émoussés, il ne devrait pas mettre longtemps avant de retrouver ses vieilles habitudes. Il nota bien dans sa mémoire le nom qu'on lui fournit. Serena Tano.


« Je trouverai cette Jedi. Avez-vous son signalement, quelque chose qui me permette de l'identifier formellement ? Savez-vous sur quel monde elle a été dernièrement ? Il faut que je puisse orienter mes recherches. Si vous le voulez, je peux tenter de la capturer. A moins que vous ne préfériez mettre en place une surveillance discrète de ses faits et gestes. Si c'est le cas, il serait utile de tracer son vaisseau. Un mouchard me serait utile pour cela.

Nous devrions aussi convenir d'un lieu où nous retrouver, pour que je puisse vous livrer ce que j'aurai récolté au sujet de cette vermine.
»

Oxious ne cachait pas son aversion pour l'engeance jedi. C'était quelque chose de viscéral. Quoi qu'il en soit, il trouverait cette Tano, où qu'elle soit. Et il rencontrerait le Seigneur Noir. Tout ça n'étaient que les prémices d'une nouvelle vie, dans une autre époque.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour sur scène [feat. Call Sintar]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour sur scène [feat. Call Sintar]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour sur scène [feat. Call Sintar]
» Bon retour chez toi | feat. paul w.
» L'Ombre a soif [ Call Sintar ]
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars - L'Aube du Crépuscule :: SECTEUR II - CARTE GALACTIQUE :: Mondes de l'Alliance Galactique :: Coruscant-
Sauter vers: