Star Wars - L'Aube du Crépuscule

Saison 6 - Dissimulation / Jeu de rôle et espace détente sur forum sur le thème Star Wars
 
Bienvenue sur l'Aube du Crépuscule voyageur égaré, ce forum est cependant fermé. Nous vous invitons à consulter nos partenaires en espérant trouver le forum qui vous convienne.

Partagez | 
 

 Un monde aux mille surprises (PV Kovet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mahyar Sodoun
Soldat de l'Alliance
Soldat de l'Alliance
avatar

Masculin
Nombre de messages : 77
Age : 21
Date d'inscription : 09/07/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Alliance galactique
Rang: 1- recrue
Niveau de combattant: 2

MessageSujet: Un monde aux mille surprises (PV Kovet)   Mer 9 Sep - 18:59

“Chère mère,

Ne vous préoccupez plus de moi. Les temps ont changés, et l'enfant que vous avez élevé reviendra bientôt vous dire un dernier adieu. Oui, la mission qui m'attend n'est pas encore dangereuse. Cette mission qui m'attend n'est pourtant pas du ressort d'un simple soldat, et je n'ai pas choisi par hasard une période de paix pour me concentrer sur ce qui sera ma plus grande ambition désormais: celle de déterminer ce qui s'est réellement passé après la fuite de mon père de Kothlis. La piste de son tueur s'est probablement effacée avec le temps, mais je suis déterminé à découvrir la vérité, qu'importe les sacrifices que cela me demande. 



Ryloth. Voilà la première destination qui me vient à l'esprit pour commencer mon enquête. Fidèle à l'Alliance, cette planète, berceau de la population Twi'leks, sera sûrement le lieu le moins hostile que je verrai de toute ma carrière de soldat au service du Président Armyanski. 



Je ne vous en veux pas, mère. Le fait que vous m'ayez caché les mémoires de mon père est pour moi assez compréhensible, et je vous le pardonne volontiers car, en écoutant un certain hologramme de l'année 169, j'appris une chose importante sur mon père: il possédait de nombreux alliés au sein des mondes intégrés par les bothans. Certains n'étaient autre que des camarades retenus en exil sur des planètes du système bothan. D'autres, que père avait dû convaincre lui-même, vivent à présent parmi d'autres populations. J'ai su écrire la liste de ses alliés, disséminés aux quatre extrémités de la galaxie. Voici pourquoi je me dirige vers Ryloth, rejoindre un de mes meilleurs amis de mon père: Kaluan Feron. 
 

Mon coeur me dit que je reviendrai dans quelques mois, mais ma conscience en démonte presque l'intégralité de ses arguments. 



Que la mémoire vous garde et vous protège,
Votre fils exilé,
Mayhar.”



Mahyar hésita quelques secondes avant de clore sa lettre. Etait-elle trop longue ? Trop courte ? Trop incompréhensible pour une mère qui s’inquiétait pour son enfant disparu depuis deux mois ? Peu importe. Il était nécessaire que sa mère soit informée de ses faits et gestes pour qu’elle ne prévienne pas les autorités de Bothawui. C’aurait été une chose assez stupide à faire, étant donné le passé de son père. Il la cacheta du sceau du clan Sodoun, symbole capital pour lui et le reste de sa famille désormais qu’il était devenu le nouveau chef de clan. 

Le jeune bothan, durant ces longues périodes de paix, n’avait rien d’autre à faire que e visiter des planètes gorgées d’histoire comme Géonosis, Kashyyyk ou encore Endor ; et son plan tenait relativement la route. Un parfait alibi que de venir sur ces mondes en tant que touriste. Le Gouvernement bothan du monde-mère n’y verrait que du feu s’il tentait de chercher une quelconque démarche criminelle pendant qu’il visitait Géonosis, Kashyyyk ou Kamino, le dernier endroit qu’il devrait explorer avant de se tourner vers sa réelle destination: Ryloth. 

Après avoir demandé à Fergan, un autre des amis bothans de son père, de prendre un vaisseau pour Kothlis afin de donner à sa mère sa lettre, il prépara son vaisseau CF-9 Crossfire pour le décollage. Il salua ses hôtes Kaminoans, en leur promettant de les accueillir à bras ouverts si l’envie les en prenait de visiter Kothlis, et quitta ce lieu ravagé par les pluies et vents avec un soupir de soulagement. Sa mission pouvait enfin commencer. 

A bord de son véhicule, le soldat examina l’itinéraire conseillé par l’ordinateur de bord. La ligne droite le menait tout droit vers des territoires dirigés par le Soleil Noir, et bien qu’il se sentait prêt à se battre tout de suite, il n’avait pas l’intention de se livrer sans renforts aux mains de ses rats. Il décida de faire un détour par Géonosis, et de bifurquer juste après vers la gauche pour atterrir en douceur sur la planète qu’il désirait visiter. Il serait dans l’obligation de contrôler lui-même l’appareil, et cela ne lui plaisait nullement. Ses dons de pilote restaient assez restreints, et il n’aurait jamais été capable d’activer les torpilles à protons, à neutrons ou autre. Et puis il était un soldat de terre, pas un pilote de chasse. Après de nombreuses heures passées à ne rien faire, les lumières du tableau de bord commencèrent à virer au rouge, et une alarme stridente réveilla notre héros endormi.

-       - Qu’est-ce qu’il se passe encore ? s’exclama Mahyar, alors que le vaisseau commençait à descendre dangereusement sans l’aide de son pilote. J’ai pas mis assez de carburant, c’est ça ? 



Pris de panique, le bothan essaya de relever l’appareil en tirant sur les manettes devant lui. Malheureusement, le véhicule ne semblait pas répondre à ses ordres, et il semblait tourner en orbite autour d’une planète gigantesque, planète que Mahyar n’avait pas remarqué de prime abord, mais qu’il n’avait jamais entendu parler pas à première vue. Entièrement recouverte d’une matière blanche et sale que notre héros de reconnaissait pas, le fait que ce lieu soit totalement inconnu pour Mahyar ne le rassura pas. Il tenta une dernière manœuvre désespérée pour relever l’appareil en appuyant sur le bouton qui était sensé arrêter complétement les réacteurs arrières. Le vaisseau lévita quelques temps dans les airs, et s’écrasa enfin, non sans un certain fracas, sur le sol poudreux de la planète.  

Le jeune soldat, bien que le choc ait été brutal, s’extirpa indemne de l’appareil, toujours étourdi par ce qu’il venait de lui arriver. La première de ses réactions fut de s’éloigner du véhicule au cas où celui-ci serait tenté de lui exploser à la figure. Cependant rien ne se produisit, et le bothan poussa un long soupir de soulagement.  Il examina l’extérieur du vaisseau, mais ne voyait rien qui lui indiquait que quelque chose n’allait pas. Jusqu’à ce qu’il jeta un coup d’œil aux réacteurs. Il réalisa qu’il y manquait de nombreuses pièces, et il se demanda si on n’avait pas saboté son véhicule alors qu’il était sur Kamino. Troublé par cette singulière découverte, le bothan scruta l’horizon du lieu où il avait atterri maladroitement. Une mer poudreuse et sale de couleur blanche ? Il n’avait jamais rien vu de semblable. Comment ferait-il pour rejoindre Ryloth maintenant? Peut-être que quelqu’un pourrait l’aider dans ce monde désolé, ou peut-être pas.
Revenir en haut Aller en bas
Kovet le Concepteur
Mercenaire d'élite
Mercenaire d'élite
avatar

Féminin
Nombre de messages : 20
Age : 19
Localisation : Tatooine
Titre : Le Concepteur
Date d'inscription : 22/06/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Lui-même
Rang: III - Shaman de clan Jawa
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Un monde aux mille surprises (PV Kovet)   Mer 9 Sep - 21:43

Les vents hurlaient sur le Désert de Dunes aujourd'hui. Le soleil était totalement voilé par des murs de sable et de poussière. Les rafales, sur Tatooine, pouvaient atteindre plus de 100 km/h, ce qui était très dur à vivre pour un Jawa, dont la taille et la carrure ne permettait pas de se mouvoir facilement dans ces conditions. Tout le Clan de Kovet s'était donc réfugié dans le Sandcrawler, qui semblait glisser pesamment entre les hautes dunes.
Kovet lançait des regards par la vitre de la cabine du Sandcrawler. Les deux pilotes avaient beaucoup de mal à y voir quelque chose, et Kovet était dans la même situation. Cependant, à travers les nuages marrons et jaunes de sable, il avait cru apercevoir un éclat argenté. Il était probable que ce soit le débris de quelques chose venue du dessus de l'atmosphère. Les Hutts aimaient tester leurs vaisseaux au-dessus de Tatooine, là où ils ne risquaient pas d'avoir des problèmes avec la Fédération Galactique. Et il n'était pas rare que leurs vaisseaux se révèlent être en fait que des tas de boulons mal assemblés. Kovet commanda alors aux pilotes d'augmenter la vitesse du véhicule. Il pouvait y avoir des choses intéressantes sur cette carcasse de vaisseau, comme des armes ou des pièces hors-de-prix dont les brocanteurs de Mos Eisley raffolaient.

Le Sandcrawler, au bout d'une dizaine de minutes, arriva effectivement au niveau de l'objet non-identifié. La visibilité faisait qu'il était impossible de voir ce qui était tombé du ciel. Le Sandcrawler s'arrêta à vingt mètres devant la carcasse. Kovet descendit du poste d'observation, s'arnacha avec un câble lui et deux autres compagnons, ils prirent des fusils à ions et la porte de la soute s'abaissa. Le vent hurlant les gifla, et ils décollèrent presque du sol. Mais les câbles tinrent bon, et ils leurs permirent même de marcher, à pas très lents, mais marcher tout de même. Ils avancèrent prudemment, jusqu'à voir les contours de ce qui était apparemment la carcasse d'un vaisseau. Les deux compagnons de Kovet se dirigèrent alors vers le vaisseau afin de le fouiller. Mais Kovet avait repéré un mouvement non loin du vaisseau, et il se dirigea dans sa direction. Là, il vit la silhouette puis le visage d'un Bothan de forte stature, en uniforme militaire et portant le symbole de l'Alliance Galactique sur les épaules. Kovet ne repéra pas d'armes, mais le soldat devait sûrement en porter que le Jawa ne vit pas sur le coup. La petite créature appela ses deux compagnons, pointa son fusil à ion sur l'étranger et cria en Basic :

- Eh, le Bothan ! Qui êtes-vous et que venez-vous faire sur Tatooine ?!

Il devait être un soldat renégat devenu pillard, qui venait piquer la part des Jawas sur le butin. Mais si il voulait prendre quelque chose sur la carcasse du vaisseau, il devrait passer sur le corps des trois Jawas. Il était aussi possible qu'il soit le propriétaire du vaisseau, mais survivre à une chute depuis l'atmosphère aurait relevé proprement du miracle. En tout cas, seul, il était étrange qu'il ait survécu dans la Mer de Dunes. Les Tuskens n'étaient pas particulièrement accueillants par ici et les Rats-Womps avaient continuellement faim.
Quoi qu'il en soit, ce soldat de l'Alliance restait dangereux, et Kovet se tint donc près à faire feu si le Bothan faisait un mouvement suspect. Le fusil à ion ne le tuerait pas mais l’assommerait au moins le temps de le ramener dans le Sandcrawler et de le mettre aux fers.
Revenir en haut Aller en bas
Mahyar Sodoun
Soldat de l'Alliance
Soldat de l'Alliance
avatar

Masculin
Nombre de messages : 77
Age : 21
Date d'inscription : 09/07/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Alliance galactique
Rang: 1- recrue
Niveau de combattant: 2

MessageSujet: Re: Un monde aux mille surprises (PV Kovet)   Sam 12 Sep - 14:33

Après avoir longuement scruté l'horizon, Mahyar aperçut un énorme bâtiment de la taille des plus hautes maisons de Kothlis s'approcher de sa position. Inquiet sur ce que cela pouvait bien signifier, le bothan se cacha derrière son vaisseau endommagé, espérant que le véhicule passerait sans le remarquer. Malheureusement pour lui, il se dirigeait tout droit vers lui, et il s'arrêta bientôt, à quelques mètres de lui. Il entendit un grincement métallique, et une plateforme coulissa vers le sol, laissant sortir de nombreuses petites créatures vêtues de robes brunes ou noirs, relevées en capuchon. Il ne s'attarda pas à les regarder au cas où ils ne feraient que passer, mais l'un des leurs, après avoir fait le tour du vaisseau, l'avait interpellé en lui demandant ce qu'il faisait tout seul sur une planète pareille, en plein milieu d'un endroit pareil. Mahyar se leva et salua la petite créature, et lui dit:

-Je m'appelle Mahyar, et je suis un soldat l'Alliance. Je ne sais pas trop où j'ai atterri, mais je me dirigeais vers Ryloth quand mon vaisseau est soudain parti en vrille. J'ai remarqué qu'il manquait quelques pièces à mes réacteurs, mais je ne sais pas trop comment en retrouver dans ce lieu hostile et immense. Qui êtes-vous? Je ne connais pas cette planète, et tout ici m'est inconnu. Est-ce que vous pouvez m'indiquer un endroit où je puisse acheter ces pièces manquantes. Bien sûr, je n'ai que quelques crédits sur moi, mais je tenterai de négocier une fois sur place. Et que font ces créatures? Est-ce qu'elles démontent mon vaisseau?

bothan avait réalisé pendant qu'il parlait que les sbires de la créature en face de lui analysaient son vaisseau et essayaient de retirer les réacteurs arrières. Etaient-ce des pirates, des contrebandiers, ou quelque autre organisation criminelle? Dans quel pétrin s'était-il encore fourré? Il attendit la réponse de son interlocuteur avec impatience, et se plaqua contre les flancs du CF-9, prêt à sortir son blaster au cas où il devrait s'en servir pour survivre. On ne sait toujours qu'en un lieu inconnu, le meilleur ami qu'un soldat puisse avoir, c'est son blaster.
Revenir en haut Aller en bas
Kovet le Concepteur
Mercenaire d'élite
Mercenaire d'élite
avatar

Féminin
Nombre de messages : 20
Age : 19
Localisation : Tatooine
Titre : Le Concepteur
Date d'inscription : 22/06/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Lui-même
Rang: III - Shaman de clan Jawa
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Un monde aux mille surprises (PV Kovet)   Sam 12 Sep - 15:29

L'étranger avait semblé honnête dans sa présentation. Ou du moins tout ce que voyait Kovet concordait avec cette version de l'histoire. Il vit le Bothan jeter des coups d’œil inquiets aux compagnons de Kovet qui avaient finies d'inspecter le moteur et qui se dirigeaient maintenant vers le cockpit en quête d'une pièce intéressante. Le Shaman Jawa leur lança en langue Jawa d'attendre avant d'inspecter plus à fond le vaisseau. Si l'inconnu était armé, il fallait se montrer prudent. Le soldat de l'Alliance avait demandé où est-ce qu'il se trouvait, qui était ces petites créatures et s'enquit de ce que faisaient les compagnons de Kovet. Kovet lui répondit sur un ton autoritaire et glacial, avec un fort accent. Sa connaissance du Basic était complète, mais il avait toujours un certain accent.

- Ne posez-pas de questions, et tout se passera bien. En outre, nous sommes au beau milieu d'une tempête de sable et l'endroit n'est pas propice à la discussion. Jetez vos armes si vous en avez.

Si un combat se déclenchait, Kovet était prêt à affronter le soldat. Il avait une maîtrise de son arme plutôt satisfaisante, et il ne doutait pas de ses capacités. En revanche, si le soldat se révélait être un meilleur combattant que lui, il lui faudrait employer les grands moyens. Kovet tint donc d'une main son fusil à ion et il prit dans son autre main le petit émetteur qui lui permettait d'activer Hothy et Lothy et de leur donner des ordres. Ils n'étaient pas armés mais il possédait une force physique bien supérieure à la plupart des espèces de la Galaxie.
Kovet s'approcha doucement du soldat, se plaça derrière lui, tout en continuant de pointer son arme sur le dos du Bothan. Il valait mieux ne pas rester ici. La visibilité était médiocre et pour un discussion, l'endroit n'était pas fameux. Car en effet, le soldat de l'Alliance avait parlé de pièces de vaisseau. L'esprit du Jawa avait activé ses engrenages en dix secondes et l'idée de Kovet avait germé. Là était son occasion de quitter cette planète, et de mettre en marche les plans qu'il s'était construit dans ses moments d'égarements. Kovet, toujours derrière le soldat, parla fort et du même ton que précédemment.

- Avancez vers le Sandcrawler sans faire de grabuge. Mes compagnons ne toucherons pas à votre vaisseau pour l'instant. Rentrez dans le Sandcrawler, nous y serons à l'abri.

Kovet ne comptait pas faire de mal au Bothan si celui-ci n'opposait pas de résistance.
Mais ce qui intrigua le Jawa fut que le soldat ne semblait pas avoir reconnu ni la planète Tatooine, qui était célèbre bien que située dans la Bordure Extérieure, et qu'il ne reconnaisse pas non plus les petites créatures qu'il avait aperçu comme des Jawas. Pourtant cette espèce aussi était très connue dans la galaxie, et d'ailleurs souvent sujette à des blagues vaseuses sur l'odeur des petites créatures. Tout cela bien entendu alimenter par la très forte présence d'un sentiment anti-alien et carrément raciste chez certains. Et cela ne se trouvait pas seulement sur les planètes neutres, mais aussi au sein même de l'Empire et de l'Alliance. Les mentalités ne changeaient pas facilement dans une galaxie qui avait connue des années de dictature et de gouvernance Sith.
Les deux compagnons de Kovet reçurent l'ordre de remonter dans le Sandcrawler, tandis que Kovet attendit que son prisonnier avança vers la passerelle.
Revenir en haut Aller en bas
Mahyar Sodoun
Soldat de l'Alliance
Soldat de l'Alliance
avatar

Masculin
Nombre de messages : 77
Age : 21
Date d'inscription : 09/07/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Alliance galactique
Rang: 1- recrue
Niveau de combattant: 2

MessageSujet: Re: Un monde aux mille surprises (PV Kovet)   Sam 12 Sep - 16:14

La créature semblait avoir été vexée par le manque tact du bothan. En effet, celui-ci avait gardé son arme au cas où quelque chose se passerait mal, et un dilemme se présentait maintenant à lui. Obéir et monter dans cet étrange de véhicule sans arme ni autre moyen de défense, ou bien garder son arme et risque de se faire tuer en quelques secondes. Non, le meilleur moyen de quitte cette planète le plus vite possible était de suivre la créature dans son véhicule. Peut-être qu'elle pourrait l'aider? “Ou peut-être est-ce un piège pour pouvoir m'éliminer sans remous.” se dit-il en lui-même. Peu importe, étant donné la situation. Dans les deux cas, les conséquences n'étaient pas terribles. Il prit un ton méfiant, et, se tournant vers la créature:

 -J'accepte de vous suivre dans votre Sandcrawler, comme vous l'appelez. Vous avez pour l'instant l'avantage du nombre et de la connaissance du terrain, et je me plie à vos exigences, mais si jamais vous tentez quoi que ce soit contre moi, il faut que vous sachiez que mon chef fera tout pour me retrouver, et qu'il serait très mauvais pour vos relations avec l'Alliance si vous tuiez un de ses soldats. Je laisse mon blaster et mon tire-vite ici, mais je m'attend à ce que vos collègues soient d'une attitude exemplaire pendant mon absence. S'ils touchent à un seul boulon de mon véhicule, soyez sûr que votre fin de journée sera très agitée. Comment vous appelez-vous déjà? Il me semble que j'ai eu la courtoisie de vous divulguer mon nom. 


Une tempête commençait à se lever, et Mahyar comprit qu'il avait fait le bon choix en obéissant aux attentes de son interlocuteur. Alors qu'il s'avança vers la plateforme menant à l'intérieur, le bothan sentit le blaster à ion de la créature presser contre son dos. Il avait sûrement fait une erreur. Pourquoi était-il parti de Kothlis? Pour trouver l'assassin de son père, et tout ce qu'il avait trouvé, c'était un lieu hostile où il était déjà retenu prisonnier par des créatures qui, pour la plupart, ne parlaient pas sa langue, dont un individu arrogant qui l'avait menacé avec son blaster tout en lui donnant des ordres. Quel pétrin! Son vaisseau était sacrément endommagé, et il était sûr de ne jamais partir de ce lieu infâme en un seul morceau. D'ailleurs, ces créatures pourraient peut-être lui indiquer gentiment un endroit où réparer son engin. Dès qu'il fut rentré dans le véhicule, le bothan s'exclama sans ménagement:


 -Il y a autre chose que je voudrais savoir, monseigneur. Mis à part le fait que mon vaisseau manque certaines pièces capitales, il faudrait le réparer. Comptez-vous le démonter entièrement ou pouvez-vous le réparer? De toute façon, vous voudriez bien quelque chose en échange, non? 
Revenir en haut Aller en bas
Kovet le Concepteur
Mercenaire d'élite
Mercenaire d'élite
avatar

Féminin
Nombre de messages : 20
Age : 19
Localisation : Tatooine
Titre : Le Concepteur
Date d'inscription : 22/06/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Lui-même
Rang: III - Shaman de clan Jawa
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Un monde aux mille surprises (PV Kovet)   Sam 19 Sep - 16:38

Le Bothan prit un ton un peu plus dur, en acceptant d'obéir à Kovet et de se désarmer, mais seulement si son vaisseau était intact à son retour... Si retour il y aurait. Puis il brandit la menace de la diplomatie. Mais pourquoi une tribu de Jawa se préoccuperait de ses relations avec l'Alliance Galactique ? Même si Kovet décidait de tuer ce soldat, ce qui avait peu de chances d'arriver, il doutait fortement que le Président de l'Alliance enverrait des troupes sur Tatooine simplement pour récupérer un cadavre, tout simplement parce que Tatooine était sous la "juridiction" du Cartel des Hutts, et personne dans la Fédération, ni l'Empire ni l'Alliance, n'oserait entrer en guerre ouverte contre le Cartel. Bien qu'ayant été affaibli par sa guerre contre le Soleil Noir, il continuait d'avoir des contacts et du pouvoir sur la majorité des mondes civilisés de la Bordure Extérieure, Médiane et du Noyau. Autrement dit, personne n'allait intervenir sur Tatooine, du moins tant que le Cartel était au pouvoir sur cette planète. Ce qui allait bientôt changer...
Kovet fit un signe à ses compagnons, qui se précipitèrent dans le Sandcrawler et revinrent avec une vieille paire de menottes électriques. Elles ne projetaient plus de décharges, et elle ne résisteraient sûrement pas à une forte pression des poignets, mais Kovet n'avait rien de plus. Il mit les menottes aux mains du Bothan tout en répondant à sa dernière question, d'un ton très calme.

- Il n'y a pas de courtoisie, sur Tatooine. Les gens ici ne savent même pas ce que ça veut dire. Leurs cœurs sont froids et durs comme la pierre pour la plupart. Cependant, je vais vous répondre. Je suis Kovet. On m'appelle le Concepteur, vous verrez bientôt pourquoi.

Et il suivit le soldat à l'intérieur du Sandcrawler. La passerelle remonta, et le vent cessa de hurler dans les oreilles du Jawa. Il faisait un calme assourdissant à l'intérieur du véhicule. Le Chef de Clan eut alors une vision insolite : tout le clan s'était massé autour du soldat, en lui jetant des regards pour certains étonnés, d'autres furieux. Les Jawas n'était pas des êtres des plus sociales avec les autres espèces, et ils étaient souvent étonné de découvrir les espèces étranges qui peuplaient la galaxie, comme ce Bothan. Ce dernier s'adressa alors à Kovet, et posa une question qui ne surpris pas le Jawa.

- Il y a autre chose que je voudrais savoir, monseigneur. Mis à part le fait que mon vaisseau manque certaines pièces capitales, il faudrait le réparer. Comptez-vous le démonter entièrement ou pouvez-vous le réparer ? De toute façon, vous voudriez bien quelque chose en échange, non ?

Kovet répondit d'un ton toujours aussi calme que tout à l'heure.

- Nous pourrions évidemment le réparer, mais le ferons-nous ? Peut-être... Nous pourrions conclure un accord qui nous arrangerait tous les deux. J'ai justement quelque chose à vous proposer. Je pourrai m'engager à fournir les pièces dont vous avez besoin et fournir aussi la main d'oeuvre, mais il me faudra quelque chose en contrepartie. J'ai besoin que vous m'emmeniez sur Coruscant, moi et quatre compagnons. Si votre vaisseau n'as pas cette capacité, je ne serais accompagné que de deux personnes... Acceptez-vous de m'emmener sur votre capitale si je vous aide à quitter cette planète ?
Revenir en haut Aller en bas
Mahyar Sodoun
Soldat de l'Alliance
Soldat de l'Alliance
avatar

Masculin
Nombre de messages : 77
Age : 21
Date d'inscription : 09/07/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Alliance galactique
Rang: 1- recrue
Niveau de combattant: 2

MessageSujet: Re: Un monde aux mille surprises (PV Kovet)   Sam 26 Sep - 21:53

Curieux. Cette étrange créature, que le bothan soupçonnait la fourberie naturelle, semblait vouloir à tout prix se diriger vers Coruscant pour une affaire des plus importantes. Pourtant, bien qu'il pourrait accueillir dans son vaisseau une personne en plus, il avait été décontenancé quand l'indigène lui avait dit vouloir être accompagné de deux, si pas quatre compagnons. Il aurait voulu lui dire qu'il n'avait aucune chance de caser quatre personnes dans un engin aussi petit, et qu'il d'autant plus avantageux qu'il achète un vaisseau plus grand pour qu'il n'y ait aucun problème, mais il n'en fit rien. Á vrai dire, il était resté bouche bée par la rudesse du ton de la créature, qui lui avait avouée s'appeler Kovet, et de la détermination quasi militaire de ses gestes. Il semblait se faire respecter ici. Aucun moyen de s'enfuir sans que ses sujets ne le rattrape ou ne l'élimine sur-le-champ. Il n'était après tout pas si important que ça au final. Un autre voyageur aurait comme lui le malheur de s'échouer sur cette planète, et de prendre sa place. Dès que la grande porte se referma, et en prenant un ton déterminé mais toutefois respectueux:
- Je vois... C'est bon de savoir si votre hôte est courtois ou pas. C'est une vertu des plus rares. J'aimerais vous dire oui d'office, Kovet, mais je crains que mon vaisseau ne soit pas assez grand pour cinq ou six passagers. Il peu à la limite en accepter deux, vous et moi; mais si vous comptez sur vos compagnons, je peux toujours essayer d'acheter avec les quelques crédits qui me restent un vaisseau dans un spatioport voisin. N'allez pas croire que je refuse votre offre; elle est d'ailleurs très honnête, et je ne voudrais pas juger des choses que vous faites sur Coruscant. Cependant, s'il vous faut un appui armé, je suis prêt à me montrer volontaire. Ce ne serais pas mon genre de vouloir perdre un contact si cher et puissant que vous deux jours après l'avoir rencontré. Ce serait un gâchis monstrueux pour un soldat tel que moi!
Mahyar avait omis le fait que ce contretemps allait le mettre bien en retard pour la recherche de l'assassin de son père, mais il ne voulait pas que Kovet sache une de ses faiblesses. Qui sait? Peut-être la retournerait-elle contre lui lorsque la situation l'exigerait, et alors, le bothan ne se pardonnerait jamais à lui-même une telle sottise. Alors qu'ils parlaient entre eux, Mahyar regardait devant lui. Ils avançaient dans un long couloir mal éclairé, presque entièrement sombre, et bien qu'il ne voyait pas les créatures accompagnant Kovet, il entendait leurs chuchotements près de lui. Cela l'irritait de ne pas voir, et c'était probablement le meilleur atout de cet engin. Celui qui y rentre ne peut jamais retenir par où il est passé, et par où sortir. Pris par l'ennui ou peut-être par l'impatience d'arriver enfin à destination, le bothan s'exclama en ricanant:
- Nous sommes bientôt arrivés, j'imagine. Vos petits amis paraissent impatients; je le sens à leurs chuchotements déçus. Tournons-nous en rond pour être sûrs que je sois totalement désorienté ou votre “maison” est-elle juste un immense labyrinthe de ténèbres?
Revenir en haut Aller en bas
Kovet le Concepteur
Mercenaire d'élite
Mercenaire d'élite
avatar

Féminin
Nombre de messages : 20
Age : 19
Localisation : Tatooine
Titre : Le Concepteur
Date d'inscription : 22/06/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Lui-même
Rang: III - Shaman de clan Jawa
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Un monde aux mille surprises (PV Kovet)   Jeu 29 Oct - 19:10

HRP ::
 

Ce problème du vaisseau trop petit, Kovet s'y attendait et s'y étais préparé. Il avait tout prévu même avant de faire la rencontre du Bothan. En fait, ce dernier avait représenté un espoir de quitter Tatooine par d'autres moyens que la violence, mais finalement les espoirs du Jawa furent déçu. Il devrait mettre son plan en action. Mais la bonne nouvelle, c'était que le soldat Allié ne se révélerait pas du tout inutile. Ses talents de combattant aideraient grandement Kovet. A moins qu'il refuse la proposition du Jawa, mais alors son espérance de vie dans une cellule du Sandcrawler sans vivres et sans eau serait de maximum 2 jours, surtout avec la chaleur qui régnait sur la planète de sable. Une chose cependant surprit Kovet : le soldat avait mis son arme à disposition de Kovet presque sans hésiter, simplement pour pouvoir quitter la planète. Quelque chose devait grandement l'attirer sur une autre planète. Mais cela n'intéressait pas le Concepteur, seul la conséquence de cet attrait l'intéressait. Il était temps de voir si les soldats de l'Alliance Galactique étaient à la hauteur de leur réputation.

- Je me doutais que la taille de votre vaisseau serait insuffisante. J'ai une solution. Vous n'avez certainement pas la somme nécessaire pour acheter un cargo, et surtout pas sur cette planète. Ici, vos crédits républicains n'ont pas cours. Mais vous allez peut-être devoir passer outre quelques principes moraux pour quitter Tatooine.

Le Shaman Jawa marqua une pause afin de faire cogiter le Bothan. Il était certain qu'il hésiterait à entreprendre le plan, surtout une fois que le Jawa l'aurait exposé, mais c'était la seule solution si il voulait reprendre sa vie normale et quitter ce lieu qui devait lui paraître infect. L'Alliance Galactique était connue dans toute la Galaxie pour être un symbole d'égalité et de justice, peut-être plus encore que le Seconde Empire Galactique. Ses soldats et ses dirigeants devaient être très portés sur l'honneur et le sens de la justice. Ou alors était-ce simplement une illusion... Quoi qu'il en soit c'était des valeurs qui étaient absentes du répertoire Jawa, tout simplement parce qu'elles entraîneraient le mauvais fonctionnement de toute la société de Kovet. Le pillage et la rapine sortaient complètement des valeurs communément admises, et pourtant c'est elles qui permettaient aux Jawas de survivre sur cette planète inhospitalière. Mais cette situation changerait bientôt, surtout si l'objectif de Kovet était atteint. Ce dernier reprit d'ailleurs le fil de la discussion, et aborda le plan auquel le soldat participerait... ou non.

- Nous allons mettre le cap sur Mos Eisley. C'est un endroit dangereux, surtout pour un allié, mais ce qui nous intéresse là-bas, c'est un spatioport. Nous allons aller là-bas, regarder les fichiers du capitaine des docks, voler un cargo, puis nous vous ramènerons ici, où mes hommes auront réparer votre vaisseau. Bien sûr, ça c'est la théorie. En pratique, nous aurons très sûrement les hommes du Cartel des Hutts aux trousses, et bien évidemment le pilote civil du cargo. Il ne faudra pas être clément. Ni avec les mercenaires, ni avec le pilote.
Si vous acceptez, mes camarades vous conduiront dans une cabine où vous passerez la nuit durant le voyage. Si vous refusez, ils vous emmèneront dans une cellule du Sandcrawler, et vous y resterez. Que décidez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un monde aux mille surprises (PV Kovet)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un monde aux mille surprises (PV Kovet)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je vais t'offrir un monde au mille et une splendeur feat Sam
» Je vais t'offrir un monde aux mille et une splendeur.... {Opale}
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» L'automne en mille morceaux!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars - L'Aube du Crépuscule :: SECTEUR II - CARTE GALACTIQUE :: Mondes Neutres & Autres Planètes :: Tatooine-
Sauter vers: