Star Wars - L'Aube du Crépuscule

Saison 6 - Dissimulation / Jeu de rôle et espace détente sur forum sur le thème Star Wars
 
Bienvenue sur l'Aube du Crépuscule voyageur égaré, ce forum est cependant fermé. Nous vous invitons à consulter nos partenaires en espérant trouver le forum qui vous convienne.

Partagez | 
 

 (Dagobah) - Au plus noir de la nuit. [PV: Darth Anachor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darth Afflictionis
Le Maître Sith
Le Maître Sith
avatar

Féminin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Localisation : Ambria
Titre : Maître Sith
Humeur : Sinistre
Date d'inscription : 15/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith - Lignée de Bane
Rang: Maître Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: (Dagobah) - Au plus noir de la nuit. [PV: Darth Anachor]   Mer 8 Juil - 16:55


Dagobah était de prime abord une planète d’intérêt proche du néant pour le profane ou les compagnies industrielles désireuses d’exploiter ses ressources. Mais pour tout utilisateur de la Force, cette planète était intéressante de part la présence d’une anomalie dans ce pouvoir infini. Le Côté Obscur avait infesté une partie de la planète suite au décès d’un Jedi Noir puissant. Soucieux d’étudier la Force comme son maître l’avait fait avant lui, Stÿx Cedronis profita d’un bref moment de répit dans sa carrière politique pour se séparer de son costume d’ambassadeur et laisser placer à son alter-ego : Darth Afflictionis. Il s’était beaucoup renseigné sur ce monde pour en connaitre suffisamment de son histoire et de sa géographie, et en dépit des risques il comptait bien se rendre sur Dagobah dans le but d’explorer la zone de ce monde marécageux qui avait été infestée par le Côté Obscur de la Force et essayer d’en tirer quelque chose. Afflictionis trépignait d’impatience à l’idée de poser pied sur ce monde, être enfermé dans son rôle de politicien était de plus en plus pesant pour une personne de son rang. Enfin et pour un moment éphémère il laisserait sortir de son corps le véritable Sith qu’il était sans avoir à craindre d’être découvert par un témoin susceptible de le reconnaitre.

Cedronis s’était rendu sur Brentaal IV, pour revêtir sa tenue de Sith et rejoindre son second vaisseau un cargo ancien qu’il possédait et dont le transpondeur était non identifiable mais qui n’attirerait pas l’attention. Durant son voyage il suivit un rituel personnel pour se remettre en phase avec Afflictionis. Drapé de noir, il laissa ses tatouages ressurgir sur sa peau qu’il avait colorisée en rouge grâce à une substance influant sur sa mélanine avant d’entrer en méditation. Il ne fut tiré de sa transe que lorsque son droïde l’informa de sa position en orbite de Dagobah. Le Maître Sith l’avait senti à travers la Force, il percevait l’aura de ténèbres qui entourait une zone de la planète de la même façon qu’un phare guide les navires à bon port. Loin de Coruscant il serait libéré de ses chaines protocolaires et pourrait se consacrer quelques jours à l’étude de la Force et de ses arcanes les plus noires. Trouver une aire d’atterrissage ne serait pas aisé compte tenu de la végétation luxuriante aussi il fit le choix de se poser non loin d’une ancienne base de la Nouvelle République qui avait été abandonnée depuis longtemps lorsque l’État-major compris que cette planète n’avait aucun intérêt pour eux. Son vaisseau dissimulé par précaution, le Chagrien se greffa un respirateur sur le visage pour dissimuler ses traits et abattit son capuchon. Cela pouvait faire beaucoup de précautions, mais pour l’héritier de Bane la prudence était de mise : la moindre erreur pouvait ruiner tous ses plans. D’autant plus qu’il savait que certains Jedi se rendaient parfois sur ce monde.

Lorsqu’il quitta son vaisseau il faisait déjà nuit, le Seigneur Sith inspira à pleins poumons et leva les bras : c’était une véritable renaissance que de ne plus dissimuler son lien avec la Force et de sentir celle-ci se tenir à vos côtés comme un Dragon Krayt que vous auriez réussi à domestiquer. Il fit quelques pas tout en se dirigeant vers le nexus du Côté Obscur, pas besoin de boussole ou d’instrument technologique pour trouver son chemin : il suffisait de se fier à la Force et de progresser vers la noirceur de l’épais brouillard lui faisant face. Chacun de ses pas le faisait avancer plus loin sur la voie que le Côté Obscur avait tracée pour lui, il avança rapidement mais péniblement d’une marche rapide qui dura environ une demi-heure, s’enfonçant toujours plus dans les ténèbres.



_________________
"Hear me now ! Feel my blade !
There is no more time for apologies,
Malevolent emotions, take hold of me
Are you ready to begin your trip to the other side?
Death is an old friend of mine"
Revenir en haut Aller en bas
Darth Anachor
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 199
Age : 27
Titre : L'Ermite
Humeur : Equanime en apparence...
Date d'inscription : 07/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Nouvel Ordre Sith de Krayt
Rang: Mystique Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: (Dagobah) - Au plus noir de la nuit. [PV: Darth Anachor]   Mer 8 Juil - 18:04

Quelques affaires avaient retardé un départ prévu depuis bien longtemps. La sortie de son exil lui avait coûté bien des efforts, et du temps passé avec ses proches, occupés à le mettre au courant de ce qui avait évolué, dans la Galaxie en général, et dans l'Espace Sith en particulier, pendant son absence. La situation politique ne semblait pas trop déstabilisée, mais, si les conséquences de son échec sur Nal Hutta ne s'étaient pas encore faites sentir, il n'y avait aucun doute quant à leur imminence.

Après avoir fait le point avec quelques figures du Nouvel Ordre, qu'il avait sélectionnées pour leur discrétion, et le relatif silence qu'elles avaient entretenu quant à sa culpabilité dans l'affaire de la révélation aux forces impériales d'une partie des déplacements de la Flotte Sith, Anachor s'était rendu audacieusement sur Korriban, pour s'y ressourcer, avant de tenter d'apporter, d'une façon, il l'espérait, plus achevée, un avantage aux siens par la conclusion d'un accord avec des entreprises de Hapès.

Ces questions réglées, il fut sujet à une succession d'attaques verbales dont la simultanéité signifiait qu'elles n'étaient pas spontanées. On s'était concerté, parmi ses adversaires, pour le frapper au moment propice, autrement dit, pour le déstabiliser au moment où il semblait être sur le point de remonter la pente. Après avoir fait, quelques mois plus tôt, l'objet d'une tentative d'assassinat, dont l'enquête menée par lui-même n'avait pour ainsi dire donné aucun résultat, voici qu'il devait encaisser une nouvelle offensive, cette fois-ci par les mots.

Il se murmurait qu'au Conseil Noir même, l'on débattait son cas avec une certaine virulence, pour ne pas dire avec une franche hargne. Mais ce qui avait semblé sanctionner et officialiser sa disgrâce, ( d'aucuns parlaient même de déchéance ), c'était la communication, sur son holocanal privé, d'un ordre du Seigneur Noir. Darth Trazyn en personne lui avait sommé, non pas d'abandonner quelque rang ou titre que ce soit, mais de se charger de ce qui était officiellement une exploration lointaine.

Cette mise au rencard, cet apparent éloignement forcé, avait satisfait la plupart de ceux qui murmuraient contre Anachor depuis des semaines. La vérité était que Trazyn ne souhaitait pas se débarrasser d'un tel élément, mais qu'il n'était pas non plus désireux de se déclarer publiquement favorable à l'Anzat. Aussi, cette distance imposée devait servir à une mission qui n'était pas de façade, mais constituait réellement un enjeu de taille pour le Nouvel Ordre. Elle devait permettre d'espérer que le Seigneur Sith, cette fois-ci revenant triomphalement, saurait gagner tout seul le droit d'être publiquement félicité, honoré, et donc débarrassé pour un temps de l'hostilité déclarée d'ennemis qui devraient dès lors faire profil bas.

Cette mission concernait donc le monde lointain de Dagobah. Anachor en avait vaguement entendu parler. La légende voulait qu'environ deux siècles auparavant, le légendaire Luke Skywalker y avait été confronté à ses démons, au sein d'un arbre noueux gangréné par le Côté Obscur, et lors de son initiation par le vénérable Yoda. Quoiqu'il y eut de vrai dans ces racontars, le fait était que de poussiéreuses archives témoignaient qu'il s'était passé, sur ce monde marécageux, un phénomène étrange qui avait conduit à une accumulation d'énergie obscure comme la Galaxie en comptait peu.

Quelle que fut la part de vrai dans ces notes, il fallait en avoir le coeur net. Qu'une puissante source d'énergie noire fut entre les mains des Jedi ; car en effet, Dagobah était devenue la propriété de l'Ordre, et il fallait profiter de cette mission pour établir avec le plus d'exactitude possible la nature de leurs activités parmi les ténèbres éternelles dans lesquelles le monde était noyé.

Aussi, en sortant d'un long voyage qui avait duré quasiment une semaine de trajet hyperespace ( l'Espace Sith était, pour ainsi dire, situé à l’extrémité opposée de la Galaxie par rapport à la destination du Seigneur Anachor ), l'Anzat ne fut pas mécontent de pouvoir enfin, et parfaitement seul, appréhender la nature de cet endroit mystérieux. Au fur et à mesure qu'il parvenait à se rapprocher lentement et avec précaution de la surface touffue de Dagobah, en prenant garde d'éviter soigneusement la surveillance des quelques balises et stations Jedi qui parsemaient le système, et plus encore, l'orbite du monde, l'Ermite pouvait comme humer par pleines bouffées une odeur bizarre, puissante et âcre, qui lui remontait dans le cerveau comme pour le dissoudre. Telles des vapeurs acides, les crépitements d'énergie obscure qui parcouraient la jungle, assaillaient sa conscience de sensations, impulsions et impressions particulièrement archaïques.

Quoiqu'il y eut une lointaine identité de nature, ce à quoi Anachor avait affaire présentement accusait de grandes différences avec les ambiances des vieux mondes Sith comme Korriban, Ziost ou Dromund Kaas. Rien, ici, de sophistiqué, subtil, vénéneux ou insidieux : c'était une puissance brute et primitive qui semblait vouloir directement le happer. Il lui fallut quelques heures pour identifier ce qui semblait être le point focal d'où émanait cette vibration, puis pour appréhender une clairière suffisamment large pour permettre son atterrissage. Fort difficilement, il finit par réussir à se poser.

Revêtu de sa bure noire, capuche rabaissée, Anachor fit signe à HK-95, qui avait été le seul à l'accompagner dans son périple, de mobiliser la plus grande vigilance, et de s'armer le plus lourdement : quelque chose lui disait que ce monde hostile grouillait de formes de vies primaires qui pourraient, durant son absence, attenter à l'intégrité du Purple Dart. Il en confia donc la garde à son droïde garde du corps, tandis que lui-même arpentait, enfin, le sol mou et spongieux de Dagobah.

Après un quart d'heure de déambulation plutôt bien inspirée, il parvint enfin à l'aune d'un changement radical dans le paysage du monde : l'intense végétation sauvage avait fait place à une étendue plate et marécageuse, au centre de laquelle semblait se dresser une gigantesque forme. Malgré le brouillard intense qui aurait empêché un non-sensitif d'y voir à plus de deux mètres devant soi, il parvint à se repérer, et, sautillant d'îlot en îlot, il arriva au point d'où émanaient les vapeurs d'énergie noire qu'il avait identifiées. C'était, comme le narrait la légende, une sorte de gigantesque saule pleureur, noueux et dont les branchages torturés s'élançaient dans les airs en traçant des courbes étranges, et des formes défiant toute logique.

Il était clair que ce n'était pas la seule difficulté pour cet arbre massif de capter quelques faibles rayons de lumière qui expliquait cette torsion : la corruption intérieure dont il était l'objet était, il n'y là dessus aucun doute pour Anachor, la principale cause de cette difformité. Un temps, il marqua une pause, le temps de repérer une éventuelle forme de vie menaçante tapie dans les environs. Constatant qu'il n'y avait rien, ou, du moins, qu'il ne parvenait pas à en distinguer une quelconque qui aurait pu se montrer dangereuse, il souffla un grand coup, et risqua un pas en direction d'une ouverture béante, à peine assez grande pour le laisser passer. Puis, il hésita, enfin se retint d'avancer. Quel qu'était le mystère de ce lieu, il lui semblait, à la réflexion, imprudent de s'y aventurer sans préparation. Aussi résolut-il de méditer un temps, afin de se mettre d'avantage en phase avec la puissance obscure de cet endroit. S'asseyant en tailleur, il fit le vide dans son esprit, et, les mains posées sur ses cuisses, il prit le soin, tandis qu'il entamait sa stase, de garder un oeil sur les environs, et la main droite à proximité de son sabre laser. Qui savait si un ou plusieurs Jedi n'étaient pas également désireux de comprendre les mystères de cet étrange endroit...





Dernière édition par Darth Anachor le Ven 10 Juil - 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Darth Afflictionis
Le Maître Sith
Le Maître Sith
avatar

Féminin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Localisation : Ambria
Titre : Maître Sith
Humeur : Sinistre
Date d'inscription : 15/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith - Lignée de Bane
Rang: Maître Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: (Dagobah) - Au plus noir de la nuit. [PV: Darth Anachor]   Ven 10 Juil - 19:02


Au plus noir de la nuit, le chagrien progressait vers sa destination avec une certaine détermination dans sa démarche. Il avait enjambé de nombreuses racines noueuses qui lui avait barré la route et emprunté un chemin oublié depuis longtemps, se fiant uniquement à ses sens afin d’avancer. Arrivé devant un étang à l’eau sombre. Lorsqu’il s’en approcha, il remarqua du remous dans l’eau, Afflictionis avait été repéré par une créature désireuse d’en faire son entrée visiblement. Le Seigneur Sith resta statique, et très lentement s’empara de son sabre laser fait à partir d’un os de Terentatek qu’il avait tué lui-même. Le remous s’accéléra et la tête d’un serpent dragon jaillit de l’eau, crocs devant avec la ferme intention de dévorer vif sa proie. Invoquant la Force, le Seigneur Sith fit un bond de côté et abattit sa lame écarlate sur l’imposant reptile de 2,90m juste entre derrière sa tête. L’immense prédateur fut prit de spasmes tandis que sa tête tombait lourdement sur le sol. Afflictionis épousseta sa robe noire et reprit son chemin vers les ténèbres, avoir tué cette créature misérable n’avait pas été un challenge à la hauteur de ses talents, néanmoins il avait eu le mérite de réveiller davantage le Sith qui sommeillait en lui depuis trop longtemps.

Lorsqu’il arriva devant le gigantesque arbre qui était sa destination finale, il esquissa un sourire de satisfaction sous son respirateur : la grotte du mal se trouvait juste en dessous. Dissimulé par l’épais brouillard, il remarqua néanmoins une silhouette assise et visiblement entrain de méditer. Afflictionis ne l’avait pas senti à travers la Force, mais c’était assez naturel compte tenu de la présence étouffante, suffocante du Côté Obscur. Yoda avait pu échapper à Vador et Sidious de la sorte. L’empreinte de cet inconnu avait été masquée par ce lieu, le Chagrien considéra qu’il devait en être de même pour cet inopportun. Il ne savait pas qui il était, aussi il préféra briser la glace dès maintenant et sortir de l’ombre tout en se voutant volontairement. Il resta à bonne distance, sabre dissimulé sous sa robe noire de Sith, le chagrien s’était arqué afin de paraître un peu plus petit ou blessé tandis qu’il demeura immobile en fixant celui qui se dressait sur sa route. Il lui faudrait ruser, car peu de personnes se réunissaient devant cet arbre sans avoir un lien avec la Force. Jedi ou Sith, il faudrait se montrer prudent et bien cerner son interlocuteur.


_________________
"Hear me now ! Feel my blade !
There is no more time for apologies,
Malevolent emotions, take hold of me
Are you ready to begin your trip to the other side?
Death is an old friend of mine"
Revenir en haut Aller en bas
Darth Anachor
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 199
Age : 27
Titre : L'Ermite
Humeur : Equanime en apparence...
Date d'inscription : 07/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Nouvel Ordre Sith de Krayt
Rang: Mystique Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: (Dagobah) - Au plus noir de la nuit. [PV: Darth Anachor]   Ven 10 Juil - 19:31

Rien du combat récent, ni de l'approche du Seigneur Sith, ne parvint à l'esprit d'Anachor, qui était à la fois profondément engagé dans sa transe méditative que sujet à la purée de poix propre à l'atmosphère de Dagobah, et qui parasitait considérablement les perceptions de quiconque, sur la planète, était sensible à la Force. Conséquence : ce ne fut pas grâce à cette dernière qu'il se rendit compte qu'un être civilisé s'était invité dans les environs.

Si furtive que fut l'approche de ce dernier, le sol inégal et difficile du monde ne pouvait manquer de lui faire échapper un hoquet de respiration un tant soit peu sonore, un halètement, ou bien tout simplement de lui faire rompre une petite brindille dans sa marche. L'individu, de toute façons, ne cherchait pas à passer inaperçu, mais à se rendre moins dangereux qu'il ne l'était. En cela, il réussit : l'Anzat n'avait aucun moyen d'identifier en la personne du Chagrien un dangereux manipulateur de la Force, rompu aux arts Sith.

Il se méfiait, néanmoins. Quiconque foulait le pied de Dagobah ne le faisait pas dans l'intention d'y passer des vacances, ou pour faire le touriste : on y cherchait quelque chose de très précis, à fortiori lorsque l'on s'engageait à proximité d'un endroit que la légende n'hésitait pas à nommer éloquemment la Grotte du Mal. Pour le Seigneur Sith, cet homme avait toutes les chances d'être affilié de près ou de loin à la Fédération Galactique : scientifique ? Explorateur ? L'homme, d'un âge certain, semblait s'avancer difficilement. Voûté, boitant presque, il peinant visiblement à évoluer dans la nature sauvage du monde marécageux. Pas assez pour susciter de la compassion, ou une quelconque sympathie chez l'Anzat ; suffisamment, en revanche, pour susciter sa curiosité. Il sortit donc de sa méditation, se leva, et fit un signe au nouvel arrivant, qui, immobile, l'observait.

-Deux êtres civilisés sur cette partie du monde, ça doit déjà constituer un spectacle plus que rare.

Il s'avança lentement en direction du Chagrien.

-Pardonnez mon indiscrétion, mais êtes-vous à l'orée de cet endroit à dessein ? Ou vous-êtes vous perdu ? Dans ce dernier cas, étant tout juste arrivé, et pour la première fois de ma vie, sur Dagobah, je crains de ne pouvoir faire grand-chose pour vous. Mais dans l'autre cas...

Avec un petit sourire, il s'arrête et croisa les bras.

-Dans l'autre cas, eh bien, vous devez en savoir plus que moi. Car je vous avoue que je n'y comprends rien. Vous devez être au courant de la légende sur cette arbre ?


Quoique disert, il restait vigilant, et parlait beaucoup à dessein : il lui fallait tester ce personnage, qui, en dépit de son air inoffensif, vulnérable, même, ne lui inspirait pas grande confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Darth Afflictionis
Le Maître Sith
Le Maître Sith
avatar

Féminin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Localisation : Ambria
Titre : Maître Sith
Humeur : Sinistre
Date d'inscription : 15/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith - Lignée de Bane
Rang: Maître Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: (Dagobah) - Au plus noir de la nuit. [PV: Darth Anachor]   Lun 13 Juil - 22:04


Le chagrien demeura muet et écouta très attentivement les dires de son interlocuteur. Il s’avança en boitant quelques peu et en révélant ses mains écarlates. Sa main droite caressait le dos de sa main gauche et vice versa, rappelant une manie une habitude qui se voulait incontrôlable mais rassurante. Jeu d’acteur rien de plus, Cedronis savait jouer le rôle d’un vieillard : étant non humain il était difficile d’estimer son âge, d’autant plus qu’il se rapprochait un peu plus de la cinquantaine chaque jour qui passait. La seule réponse que l’Anzat put obtenir ne fut qu’un souffle rauque derrière le masque respiratoire qu’il avait et le début d’un léger rire.

- Devinez donc…

Le Maître Sith s’immobilisa à deux mètres de l’Anzat, le fixa un instant et tendit son index vers l’arbre qui faisait face aux deux Sith tout en étant recourbé.

- Cet arbre est ancien, ses racines s’enfoncent profondément dans la terre noircie de ce monde ténébreux. Ses branches noueuses et épaisses ne recherchent pas la pâle lumière de ce soleil… comme vous et moi. Un grand pouvoir sommeil ici, oui, le Côté Obscur s’est emparé de cet endroit.

Afflictionis avait volontairement dévoilé sa nature de connaisseur du Côté Obscur, mais certainement pas de Sith. Il s’était préparé son scénario à lancer au cas où l’Anzat serait trop curieux. Il hocha la tête lentement et reprit la parole en posant à son tour une question et en laissant un premier élément de son mensonge, répétant volontairement quelques mots pour paraître toujours plus vulnérable.

- Vous comptez explorer la cavité n’est-ce pas ? Oui… Prenez garde, oui. J’ai vu nombre de prétendants y laisser la raison… Oui la raison… Je dois veiller sur cet arbre, le maître l’a ordonné.


Le Chagrien espérait être convaincant, c’était également dans l’intérêt de l’Anzat du moins à court terme. Il recommença à caresser le dos de ses mains tandis que son regard bleuté croisa celui du Sith dont il ne savait pas grand-chose. Néanmoins s’il avait été un Jedi, il ne se serait pas montré si hautain d’emblée. Peut-être n’était-ce qu’un Jedi Noir, ou un Sith envoyé depuis Dromund Kaas. Il lui fallait le tester, voir s’il gobait son mensonge était déjà une preuve qui lui permettrait de cerner l’autre.

_________________
"Hear me now ! Feel my blade !
There is no more time for apologies,
Malevolent emotions, take hold of me
Are you ready to begin your trip to the other side?
Death is an old friend of mine"
Revenir en haut Aller en bas
Darth Anachor
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 199
Age : 27
Titre : L'Ermite
Humeur : Equanime en apparence...
Date d'inscription : 07/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Nouvel Ordre Sith de Krayt
Rang: Mystique Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: (Dagobah) - Au plus noir de la nuit. [PV: Darth Anachor]   Mar 14 Juil - 7:38

La méfiance de l'Anzat s'accentua au fur et à mesure que son interlocuteur, tout en se rapprochant de sa démarche claudicante, jouait sa comédie. Se faire passer pour une sorte de gardien de l'arbre était habile de la part du Sith, et son vis-à-vis ne savait que penser de ses propos. D'emblée, il avait directement abordé la question de leur allégeance au Côté Obscur, abordé le vif du sujet. Anachor, intérieurement, s'en félicitait. Il n'était pas capable de discerner la nature véritable de son interlocuteur, et ne voyait dans le Chagrien qu'un esprit à demi ravagé par la corruption du monde.

-Bien. Je vous remercie pour votre sollicitude, mais j'ai fait un long chemin pour parvenir jusqu'à cet arbre. Je pense que ma tête saura résister à la puissance du lieu, elle en a vu d'autres.


En cela, effectivement, l'Anzat n'en était pas, à proprement parler, à son coup d'essai. Des décennies d'exploration de planètes dangereuses et profondément marquées par le Côté Obscur l'avaient rodé, et il se faisait confiance pour triompher des dangers de la Grotte du Mal. Mais la méfiance, malgré tout, était de mise. L'individu qu'il avait en face de lui, lui paraissait, définitivement, plus que louche, mais cela ne l'empêcha pas de le croire. Tombant dans le panneau, il considéra un temps l'arbre, puis reporta son regard sur le Chagrien.

-Ceci dit, je suppose qu'en votre qualité de gardien de l'endroit, vous souhaitez me mettre à l'épreuve, avant de m'aventurer dans ses profondeurs ?


Mains croisées dans le dos, il planta ses prunelles bleu pâles dans les yeux d'Afflictionis. Son propre goût de la comédie ne lui avait pas permis de percer à jour son vis-à-vis, mais il soupçonnait quelque chose de bâtard, vicieux et corrompu dans ce dernier ; c'était précisément parce qu'il jouait subtilement le rôle d'un vieil homme un peu fou, qu'il parvenait à susciter chez l'Anzat une méfiance mêlée de répulsion. Guère rassuré, il en vint même à se demander si ce n'était pas une hallucination quelconque crée par l'arbre, une projection ténébreuse qui masquait sa dangerosité profonde sous un masque de vulnérabilité.
Revenir en haut Aller en bas
Darth Afflictionis
Le Maître Sith
Le Maître Sith
avatar

Féminin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Localisation : Ambria
Titre : Maître Sith
Humeur : Sinistre
Date d'inscription : 15/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith - Lignée de Bane
Rang: Maître Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: (Dagobah) - Au plus noir de la nuit. [PV: Darth Anachor]   Mer 15 Juil - 19:35

Afflictionis continuait de se frotter les mains. L’Anzat n’était pas né de la dernière pluie et n’était pas dupe, cependant il n’aurait pas une palette d’options suffisamment large pour découvrir la vérité au sujet du Maître Sith lui faisant face. Sa seule option serait sans doute le combat, et encore Afflictionis préférait garder cette carte en dernier recours, et si possible avec un effet de surprise. Le chagrien continuerait de jouer la comédie encore longtemps, jusqu’à ce que son interlocuteur finisse par croire le personnage qu’il incarnait comme étant bien plus faible que lui et qu’il pêche par arrogance. Le chagrien devrait être poussé dans ses derniers retranchements avant de révéler sa véritable nature, mais d’ici là il avait déjà calculé bien des plans. Là où l’Anzat était suffisamment curieux pour essayer d’en apprendre plus sur son interlocuteur, le Chagrien ne voyait en l’Anzat qu’un obstacle sur sa route dans le pire des cas, et dans la meilleure des situations comme une maigre source d’informations. Immobile et toujours voûté, il fit mine de tousser à travers la voix déformée de son respirateur et répondit au Seigneur Sith d’un ton presque apeuré et soucieux.

- Ne soyez pas arrogant votre excellence. Les énergies qui subsistent en ce lieu sont nocives… pour votre âme. Oui, votre âme… Voyez plutôt l’état dans lequel je suis. Quel est donc votre nom sombre seigneur ?

Ses répétitions n’avait pas d’autres directives que d’appuyer la folie du personnage qu’il jouait depuis le début, rajouter une couche ne serait pas bien difficile en citant le nom d’un ancien Seigneur Noir ayant prit la succession de Krayt après la mort de celui-ci. Afflictionis devrait être crédible puisque son intention n’était ni plus ni moins que de se faire passer pour un allié de l’Anzat. Il devrait donc révéler en partie ce qu’il savait du Nouvel Ordre Sith. Les connaissances de son défunt mentor : Darth Eliathan lui seraient utiles. Il détourna le regard un bref instant et fixa l’arbre, sa voix se fit plus lente pour capter l’attention de son interlocuteur sur chacun de ses mots.

- Je garde ce lieu, conformément aux directives de Darth Nihl, notre Seigneur Noir depuis de la chute de Krayt. Je communie avec les énergies du Côté Obscur qui hantent ces lieux chaque jour, mais j’ignore ce qui se passe dans le reste de la galaxie. Oui, la galaxie… Pour raison de discrétion, je me charge de tuer les rares étrangers qui viennent par hasard ici, ils ne me sentent pas à travers la Force. Et quand la faune régurgite leurs cadavres, je peux enfin me nourrir. Cela fait longtemps que je n'ai pas eu de visite, oui de visite...

Il marqua une courte pause pendant laquelle il se racla la gorge bruyamment et en se courbant davantage comme si quelque chose de purulent se développait sur son dos. Il releva les yeux vers l’Anzat comme s’il cherchait à le supplier de quelque chose avant de chuchoter d’une voix plus faible, forçant le Sith à tendre l’oreille pour l’entendre s’exprimer.

- Êtes-vous venu prendre ma place de gardien ? Oui gardien… Suis-je rappelé sur Dromund Kaas sur ordre de notre Maître ? Avons-nous vaincu nos ennemis ? Nos ennemis… Dites moi que nous les avons vaincus !

La seule mention de Dromund Kaas devrait suffire à capter l'attention de l'Anzat davantage et le pousser à s'exprimer, ou à se montrer plus agressif. Seuls les Sith issus du Nouvel Ordre connaissaient encore ce nom à l'heure actuelle. Il n'y serait pas indifférent.

_________________
"Hear me now ! Feel my blade !
There is no more time for apologies,
Malevolent emotions, take hold of me
Are you ready to begin your trip to the other side?
Death is an old friend of mine"
Revenir en haut Aller en bas
Darth Anachor
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 199
Age : 27
Titre : L'Ermite
Humeur : Equanime en apparence...
Date d'inscription : 07/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Nouvel Ordre Sith de Krayt
Rang: Mystique Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: (Dagobah) - Au plus noir de la nuit. [PV: Darth Anachor]   Mer 15 Juil - 20:22

Le Maître Sith cherchait à tirer les vers du nez de l'Anzat autant que faire se pouvait, et il y parviendrait encore un moment. Son impatience commençait à poindre, signe qu'il gobait la comédie que jouait habilement le Chagrien. Le visage se ridait, les sourcils se fronçaient, et le front plissé, Darth Anachor croisa les bras, et toisa un moment son vis-à-vis. Celui-ci se moquait-il de lui ? Soit il se faisait mener en bateau, d'une façon ou d'une autre, soit le vieillard cacochyme qu'il croyait avoir en face de lui n'avait effectivement pas été capable de résister à l'influence délétère exercée par le puissant nexus.

La situation était suffisamment étrange, pour ne pas dire surréaliste, pour susciter d'avantage encore la méfiance du Seigneur Sith, et il ne se livrerait pas si facilement que Darth Afflictionis semblait l'escompter. La conversation, pour l'Anzat, commençait à tourner en rond, et il sentait que le vieil homme faisait en sorte d'esquiver ses propres questions pour cerner son interlocuteur, tout en se gardant bien de dévoiler lui-même son jeu.

Dans le même temps, il ne pouvait se cacher que les propos insanes de son interlocuteur l'inquiétaient quelque peu. Peut-être était-ce effectivement un des agents du Seigneur Noir, expédié sur les lieux pour enquêter et explorer ? Dans ce dernier cas, si il avait succombé à l'influence corruptrice et malsaine de l'endroit, il lui fallait redouter l'apparition de phénomènes autrement plus dangereux, voire d'être sur le point de se confronter à quelque chose qui dépasserait son entendement, et face à quoi il serait bien plus vulnérable qu'il ne voulait bien l'admettre.

-Peu importe mon nom. Que je parcours la Voie Noire, et que je n'ai ni le temps, ni l'envie de bavasser inutilement, est tout ce qu'il vous faut savoir.

Il réfléchit. Darth Nihl ? Ce dernier n'était autre que le Seigneur Noir des Sith ayant précédé l'actuel, Darth Trazyn, qui l'avait abattu trente ans plus tôt. Si le vieillard disait vrai, alors cela faisait au moins depuis cette date qu'il végétait désespérément sur Dagobah, et il eut volontiers, à la limite, ressenti de la compassion pour le pauvre homme, jusqu'à être prêt à mettre un terme à ses souffrances, si la suite de son discours ne l'avait pas immédiatement profondément répugné.

Un début de nausée lui vint jusqu'à la gorge, et une moue profonde témoigna, malgré lui, du profond mépris que l'être auquel il faisait face commençait à lui inspirer. La déchéance de ce Chagrien éteignit en lui tout intérêt, comme la faible empathie qui avait commencé à poindre en lui. Son interlocuteur semblait ne se rendre compte qu'à moitié de la portée de ses paroles, et l'Anzat ne pensait pas pouvoir faire grand chose pour lui, ni en tirer d'avantage.

-Je ne suis venu remplacer personne ( il se retint de rajouter : vieux fou ), et la raison de ma présence ici, d'ailleurs, ne regarde que moi. Je ne suis guère en mission officielle, mentit-il, et nous n'avons...

Il laissa sa phrase en suspens. Le Chagrien avait dit quelque chose, cité un nom. Dromund Kaas. Quelque chose ne collait pas. Cette mention lui rappela que c'était bien le Seigneur Noir Trazyn en personne qui l'avait envoyé ici, et à aucune reprise, il n'avait fait mention d'un autre Sith présent sur la planète. Il était bien entendu possible que Nihl ait tenu ceci secret, mais si l'on s'intéressait en si haut lieu à ce monde reculé et désert, comment n'avait-on pas repéré le vieil homme auparavant ?

Car de deux choses l'une : ou bien il était réellement un agent du Nouvel Ordre, et il était incroyable qu'on l'eut oublié, ou alors qu'on ne l'eut pas repéré, car, étant censé garder l'arbre, il ne pouvait logiquement s'en éloigner...ou bien il mentait sur ce point, et cherchait, en mentionnant le nouveau siège des Sith, à en apprendre plus sur eux. C'est ainsi que l'Anzat commença à se rapprocher un tout petit peu de la vérité sur la comédie jouée par Afflictionis.

Son sang ne fit qu'un tour, et, quitte à être reconnu en tant qu'adepte du Côté Obscur, il ne vit aucun inconvénient à dégainer son sabre. Parmi les ombres de Dagobah, les crépitements de la lame de plasma teintèrent d'un rouge sombre les vêtements et le visage de l'Anzat, qui la pointa d'un air déterminé et autoritaire vers le vieux Chagrien voûté. Il n'avait pas encore l'intention de le tuer ou de le combattre, mais, croyant toujours à la faiblesse insigne de son interlocuteur, cherchait à dominer la conversation en l'impressionnant.

-Mais comme je l'ai déjà dit, je n'aime pas les bavardages inutiles. Aussi, nous allons cesser cette discussion stérile, et nous rendre tous les deux dans la cavité, que nous explorerons ensemble jusqu'au bout.

Il fit un pas de côté.

-Vous passez devant.
Revenir en haut Aller en bas
Darth Afflictionis
Le Maître Sith
Le Maître Sith
avatar

Féminin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Localisation : Ambria
Titre : Maître Sith
Humeur : Sinistre
Date d'inscription : 15/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith - Lignée de Bane
Rang: Maître Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: (Dagobah) - Au plus noir de la nuit. [PV: Darth Anachor]   Dim 19 Juil - 21:38


Personne ne viendrait le sauver. C’était ce que pensa Afflictionis lorsque son interlocuteur perdit patience et le menaça de son sabre laser. Personne ne viendrait sauver l'Anzat non plus cela dit. En son for intérieur, le Chagrien s’estima avoir été gagnant de leur petit jeu. L’anzat avait perdu patience et s’était laissé en quelques sortes déstabilisé par les propos du Maître Sith. Lorsque la lame écarlate avait surgi du sabre laser, vibrante et bourdonnante, le chagrien avait sursauté et s’était laissé tomber en arrière tout en levant les bras pour protéger son visage comme s’il craignait pour sa vie. Il laissa échapper un hoquet de stupeur pour rendre le tout d’autant plus crédibles et renforcer son jeu d’acteur. En vérité, il esquissa un grand sourire derrière son respirateur : il en savait plus sur l’Anzat que celui-ci sur le Chagrien. Même si ce n’était pas grand-chose. Lentement son corps se détendit après quelques secondes comme pour simuler le fait qu’il venait de comprendre qu’il ne le tuerait pas. Il déglutit, fit la moue avant de gémir quelques mots en soupirant.

- D’accord… D’accord maître. Ne me tuez pas. Comme… comme… vous voudrez maître…


Sa nature de Sith n’appréciait guère de jouer au serviteur servile, et il se retint de moquer l’Anzat en demandant si celui-ci avait peur de l’obscurité. Darth Afflictionis n’était pas dupe, il savait qu’avec cet individu dans le dos, il risquait à tout moment de se faire tuer dès qu’il aurait le dos tourné. Peut-être était-ce là même l’intention de l’Anzat. Le Chagrien ne pouvait cependant pas se dévoiler maintenant : il était allé trop loin pour se révéler maintenant. C’était trop tôt, et il fallait continuer de jouer la comédie. La ruse et la tromperie avait permis à Afflictionis de survivre toutes ces années et de mentir à des Jedi de façon éhontée sans que ceux-ci le soupçonnent. Il avait pu passer sous le radar de la Fédération Galactique presque sans encombre, et peut-être qu’il parviendrait à poignarder celle-ci dans son sommeil pour prendre le contrôle des ressources de l’Alliance. Ou alors, ce serait peut-être Kara qui règnerait sans partage depuis Coruscant… Mais ce n’était pas pour tout de suite, il fallait survivre et s’occuper de ce gêneur. Ou plutôt usurpateur.

Le Chagrien se releva péniblement, les jambes tremblantes et regarda la lame écarlate d’un air circonspect avant de s’avancer vers l’entrée de la Grotte du Mal. Une fois devant, il y entra en boitant toujours et passé quelques dizaines de mètres, il s’exprima à nouveau d’un ton presque implorant et apeuré.


- Si… si je puis me permettre maître… Votre sabre laser risque de nous attirer des déconvenues une fois à l’intérieur… quelque chose y vit… et vous risquez de les faire venir jusqu’à vous.

Aux abois, le faux gardien de la caverne obscure était tendu et avait focalisé son attention sur celui qui le suivait pour être prêt à réagir si celui-ci tentait de l’attaquer. Une chose est sûre, il ne l’aurait pas par surprise.


_________________
"Hear me now ! Feel my blade !
There is no more time for apologies,
Malevolent emotions, take hold of me
Are you ready to begin your trip to the other side?
Death is an old friend of mine"
Revenir en haut Aller en bas
Darth Anachor
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 199
Age : 27
Titre : L'Ermite
Humeur : Equanime en apparence...
Date d'inscription : 07/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Nouvel Ordre Sith de Krayt
Rang: Mystique Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: (Dagobah) - Au plus noir de la nuit. [PV: Darth Anachor]   Dim 19 Juil - 22:09

Il allait de soi que la décision prise par Afflictionis de persévérer dans cette comédie jouée non sans brio avait des conséquences délétères sur les nerfs d'Anachor. L'Anzat, excédé, se passa la main sur le visage à la vue de la réaction pathétique du Chagrien, effrayé par l'apparition de la lame de plasma au sein des ombres lourdes et poisseuses de Dagobah. Il n'avait toujours aucune idée de la nature réelle de son vis-à-vis, mais quelque chose dans sa manière d'être sentait le chiqué.

Anachor ne poussa pas plus loin cette intuition. Il n'avait pas du tout envisagé le rapport de forces qui s'était établi, entre lui et son interlocuteur, de la même manière qu'Afflictionis. L'Anzat espérait, avant toute chose, se servir de cet individu comme d'une source de renseignements à propos du nexus, et la frustration de n'y pas parvenir le gagnait de plus en plus. Il avait déjoué le piège précédent, et n'avait pas été assez stupide ou étourdi pour dévoiler son identité. Il resterait un inconnu pour le Chagrien.

Celui-ci, au moins, obtempérait, pour le moment. Mais dès qu'il avait suggéré qu'ils se mettent à explorer les profondeurs de l'Arbre, il avait eu un mauvais pressentiment. Cela sentait le piège à plein nez, et il ne doutait pas des intentions malveillantes du vieillard à son égard. C'était pourquoi il l'avait forcé à lui ouvrir la voie : ou bien une créature, effectivement, était tapie quelque part dans les méandres de la grotte, et alors, autant disposer d'un éclaireur qui servirait, le cas échéant, de bouclier, ou bien le Chagrien ferait tout pour l'attirer dans un guet-apens, et déguerpir au plus vite, le laissant seul.

Dans ce dernier cas, il se trouverait dans une évidente situation de vulnérabilité...mais il serait, au moins, fixé. Pour le reste, il se faisait confiance pour triompher de toute embûche. Trop confiance ? Il n'était pas, à ses propres yeux, un Seigneur Sith pour rien. Si il n'était pas capable de terrasser quelques bestioles terrées au fin fond d'un arbre mort sur une lointaine planète boueuse, que faisait-il depuis cinquante ans, au service de deux Seigneurs Noirs, respecté par des dizaines de pairs éminents ?

Emboîtant le pas à l'individu plus que louche qui devait lui faire office de guide, tout en se promettant de le saigner comme un goret à la moindre péripétie venant trop à propos, il s'enfonça dans la moite obscurité de la Grotte du Mal. Lorsque son compagnon de circonstance lui suggéra d'éteindre son sabre, il résista à la tentation de lui apprendre les bonnes manières par un bon coup d'Etreinte de Force. Un piège aussi grossier n'était même pas du niveau d'un néophyte, et il commençait à se demander si le Chagrien n'était pas tout simplement en train de le mener en bateau depuis le début. Avec une méfiance accentuée, il fit une moue renfrognée, et grogna.

-Tu es bien nerveux. Si quelque chose de dangereux est tapi là dedans, j'en fais mon affaire. Et si tu as quelque chose d'autre à me dire concernant ce qui git dans les profondeurs de cet endroit, ne te prives surtout pas. Et enfin, ne te soucies pas de mon arme, avance plutôt.

Le passage au tutoiement, de la part d'un homme si courtois d'ordinaire, témoignait à la fois du mépris qu'il éprouvait pour le Chagrien, et qui pourrait peut-être lui nuire si il n'y prenait garde, et des soupçons de malveillance à son endroit qui se renforçaient chez l'Anzat. Les fioritures verbales hypocrites n'avaient pas lieu d'être présentement. Restait à savoir si cela nuirait à Darth Anachor, et à quel point...
Revenir en haut Aller en bas
Darth Afflictionis
Le Maître Sith
Le Maître Sith
avatar

Féminin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Localisation : Ambria
Titre : Maître Sith
Humeur : Sinistre
Date d'inscription : 15/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith - Lignée de Bane
Rang: Maître Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: (Dagobah) - Au plus noir de la nuit. [PV: Darth Anachor]   Sam 25 Juil - 21:04


Afflictionis progressait en silence désormais. Mieux valait ne pas éreinter la relative patience de l’Anzat qui lui avait emboité le pas et le tenait à la merci de son sabre laser. Mais l’influence du Côté Obscur avait également son impact sur ses adeptes. La puissance des ténèbres était si grande que le Chagrien avait presque l’impression de sentir l’air vibrer tout autour de lui. Cela devenait de plus en plus difficile pour lui de jouer ce rôle… il sentait son arrogance lui dicter de montrer au Sith qu’il accompagnait quel était son véritable rang pour le soumettre ou l’abattre. Anachor devait sentir également l’influence de cet arbre le perturber. Afflictionis ne pouvait trop attendre, ou encore prendre le risque qu’il décide d’un seul coup de le tuer sans avertissement.
Se retenir de se révéler demandait un effort certain pour le Maître Sith qui savait qu’il n’y aurait aucune créature dans ce lieu capable de supporter l’intensité du côté obscur. Aussi, les seules bêtes croisées n’étaient que des chauves-souris et des araignées ici et là qui s’effaçaient devant la présence corrompue des deux seules âmes intelligentes qui arpentaient ces lieux. Le Chagrien s’était renseigné sur cette grotte, plus ils progresseraient, plus le Côté Obscur jouerait sur les peurs refoulées des Sith et leurs faiblesses jusqu’à générer une illusion des plus réalistes. Ces émotions exacerbées seraient puissantes, et l’illusion ne serait pas la même pour les deux Sith. Afflictionis se demanda quelles étaient les peurs les plus profondes de l’Anzat… et à ce moment il entendit un craquement de racine souterrain qu’il situa être derrière Anachor sur sa droite. Profitant de cet instant, il s’élança, fit deux pas en avant et se retourna en brandissant la lame écarlate de son sabre laser.


- Cette grotte… je la connais, je me suis penché sur cette question avant de venir poser pied sur Dagobah. Mais j’espère pour vous que vous avez étudié votre sujet avant de venir ici. Si c’est le cas, vous savez donc tout comme moi ce qui nous attend une fois que nous serons au cœur de cette grotte.


Il ne boitait plus, le chagrien n’était plus vouté mais mesurait plus de deux mètres de haut et ne montrait plus le moindre signe de faiblesse. Sa voix n’était plus celle docile d’un simple gardien âgé et sénile non, le timbre de sa voix était teinté d’arrogance et d’un sentiment de supériorité propre aux Sith. Un Sith avec suffisamment d’expérience pour se prétendre être au moins de la même trempe que l’Anzat. Si Afflictionis avait un défaut primordial, celui-ci restait l'arrogance. Et l'influence de la Grotte du Mal allait se manifester sur Anachor, à moins que ce ne soit déjà le cas ? Quoiqu'il en soit, le Chagrien était prêt à combattre et à tuer Anachor, et même s'il y avait une certaine forme de courtoisie dans ses paroles qui rappelait la façon de parler des gens du Noyau Galactique assez fortunés, il se montrait plutôt intimidant et sans concession dans la voix.


- Reste à savoir ce que vous allez faire désormais… car il est hors de question que je vous serve de guide ou de serviteur. Cette comédie à suffisamment duré.


_________________
"Hear me now ! Feel my blade !
There is no more time for apologies,
Malevolent emotions, take hold of me
Are you ready to begin your trip to the other side?
Death is an old friend of mine"
Revenir en haut Aller en bas
Darth Anachor
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 199
Age : 27
Titre : L'Ermite
Humeur : Equanime en apparence...
Date d'inscription : 07/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Nouvel Ordre Sith de Krayt
Rang: Mystique Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: (Dagobah) - Au plus noir de la nuit. [PV: Darth Anachor]   Sam 19 Sep - 15:11

En dépit de l'insalubrité du lieu, de sa puanteur qui chargeait lourdement l'air vicié, et de la présence des quelques créatures répugnantes et visqueuses qui s'y plaisaient, Anachor ne fut pas immédiatement sensible à l'atmosphère profondément délétère de la grotte. Concentré sur le Chagrien gâteux qui lui ouvrait la voie, il ne pouvait s'empêcher, au fur et à mesure qu'ils s'enfonçaient dans les profondeurs de l'arbre, de se sentir de plus en plus tendu. Il reniflait plus que jamais l'éventualité d'un piège, facilité par l'étroitesse des boyaux dans lesquels ils s'aventuraient.

Il n'était d'ailleurs pas moins sensible qu'Afflictionis à la puissance obscure de lieu. Sans qu'il pût rattacher ces manifestations physiologiques à à une stimulation extérieure précise, il sentait son pouls s'emballer, la transpiration perler sur sa peau, tandis qu'un grésillement bas se faisait entendre dans sa tête. Respiration haletante, il s'engagea dans la grotte, en proie à une accentuation de ses tics nerveux habituels, et s'irritant en silence de ce parasitage intempestif. Ce haut lieu du Côté Obscur ne se laissait de toute évidence guère explorer par le premier venu, et il n'y avait pas de doute quant au fait qu'il exigeait son dû à tous ceux qui entreprenaient de lui arracher ses secrets.

Bien qu'il ne quittât pas le Chagrien des yeux, il était de plus en plus difficile pour l'Anzat de garder tous ses sens en éveil, et de rester attentif et vigilant. En proie à des palpitations, il enrageait déjà de s'être lancé seul dans cette aventure, avec pour seule compagnie un pauvre hère à demi-fou...des vagues vaporeuses semblaient vouloir brouiller sa vision, et, alors qu'il plissait les yeux pour continuer à distinguer la silhouette de son guide, il crut entendre comme un murmure glissé à son oreille droite.

Surpris, ralentissant sa progression, il se dit qu'il n'avait affaire qu'à une autre forme de suggestion perverse due aux puissantes énergies noires qui étaient condensées dans la grotte. Puis, après quelques secondes, de nouveau, cette voix se fit entendre, plus nettement. Maître A'Roa...cette fois-ci, il fit halte. Cette voix était vaguement familière...et l'être qu'elle sollicitait, pourtant, n'existait pour ainsi dire plus depuis plus d'un siècle et demi. Cette faille dans sa vigilance le fragilisa suffisamment pour qu'il sursaute nerveusement, alors qu'un bruit sec se faisait entendre dans son dos. Tentant d'identifier son origine, il donna le temps au Chagrien de dévoiler son jeu, et lorsque l'Anzat reporta son regard sur ce dernier, il n'avait plus à faire au même individu.

Un homme imposant, massif et autoritaire se dressait désormais face à lui, et l'interpellait d'une voix dure et froide. Le point positif de ce revirement était qu'il permettait au Seigneur Sith de s'extraire de ces parasitages insidieux. Une menace se dévoilait clairement, et Anachor put jouir à nouveau de toutes ses facultés de concentration pour lui faire face. D'un air de défi, il prit la parole d'une voix sèche et rugueuse. Bien que vos talents de comédiens méritent des éloges, je vous préfère comme ça. Rien ne vaut le naturel. Il resserra la prise sur la garde de son sabre laser. J'ai une idée assez précise de ce que à quoi j'aurais affaire lorsque je serai véritablement aux prises avec cet endroit, en effet. Vous remarquez évidement que je vous omets à dessein...il posa le poing gauche sur sa hanche, plantant son regard dans celui d'Afflictionis. Au moins, votre mort permettra éventuellement de nourrir la puissance de cette grotte, et de renforcer son intérêt...tâchons de faire honneur à la dignité du lieu. En garde. Il salua le Chagrien dans le plus pur esprit du Makashi, puis lui expédia une brève décharge d'Eclairs de Force en préambule.
Revenir en haut Aller en bas
Darth Afflictionis
Le Maître Sith
Le Maître Sith
avatar

Féminin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Localisation : Ambria
Titre : Maître Sith
Humeur : Sinistre
Date d'inscription : 15/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith - Lignée de Bane
Rang: Maître Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: (Dagobah) - Au plus noir de la nuit. [PV: Darth Anachor]   Dim 20 Sep - 13:46


L’Anzat s’était emparé de son sabre laser et le tenait dans sa main. Prévisible, il était suffisamment arrogant pour ne pas se laisser impressionner ni même battre en retraite. Cela lui faisait un point en commun avec le Chagrien, à ceci prêt que ce dernier était prêt à fuir si les choses tournaient mal. Manque d’honneur ? Peut-être, mais les véritables Sith n’ont cure de l’honneur. Cette vertu est l’apanage des Jedi, des faibles. En vérité les plans de Darth Afflictionis étaient bien trop importants pour se permettre de périr ici à des années lumières de Coruscant. Son apprentie n’avait pas encore achevé sa formation, et le décès éventuel du Maître Sith ne ferait que mettre en péril son Grand Plan. Dans le meilleur des cas, ce dernier serait tout bonnement retardé. Il avait évidemment anticipé un accident dans lequel il perdrait la vie, son apprentie aurait ainsi ses dernières instructions mais ce plan était celui de la dernière chance, et les jeux n’étaient pas encore faits. Afflictionis laissa son adversaire prendre la parole et ce dernier commença à louer les qualités d’acteur du Chagrien. Le Sith imperméable au compliment, suspectant un sarcasme dans la voix de son interlocuteur qui ajouta que le décès de celui qui avait prétendu être le gardien de ce lieu aurait peut-être le mérite de faire croitre la puissance et l’intérêt de ce lieu imprégné du Côté Obscur de la Force. Tandis que l’Anzat salua son adversaire au sabre laser, le Chagrien quant à lui commença à canaliser sa colère pour se préparer au combat, puis il eut une intuition.
Soudain l’Anzat lança sur Afflictionis une décharge d’éclairs de Force en guise de salutations. La déferlante rafale d’énergie ne rencontra que la lame écarlate du Seigneur Sith qui eut suffisamment de réflexes pour interposer son sabre laser entre l’attaque et lui-même. Son intuition avait été la bonne.


- Amateur.

Fut la seule chose qu’il prononça assez distinctement à l’attention de son rival. Afflictionis n’avait pas plié sous l’attaque ni même reculé, tenant le manche en os de Tukata de son sabre laser à deux mains, il avança lentement vers l’ennemi qui continuait à décharger la foudre du Côté Obscur sur sa lame vrombissante. Le son du crépitement se répercutait dans la caverne du mal, et le Chagrien put sentir l’odeur de brûlé se renforcer à chaque pas qu’il faisait. Rien ne semblait arrêter le colosse qu’il était, et lorsqu’Anachor fut à portée de sabre laser, il dévia d’un coup puissant l’attaque d’éclairs de Force et asséna un coup violent oblique de bas en haut. L’Anzat put alors ressentir l’impact à travers ses bras qui tremblèrent un instant. Il ne devait sa survie qu’à son savoir faire ou à la chance.

Afflictionis avait l’avantage d’avoir une meilleure constitution physique que son adversaire, et il s’en était servi en portant un coup puissant propre au Juyo afin de tenter de briser la garde Makashi de son adversaire sans parvenir à la franchir ou mettre l’Anzat à la merci d’un second coup –fatal celui-ci- du Chagrien. Le Makashi avait l’avantage d’être un style assez complet d’escrime dont les points forts étaient la précision et l’élégance, mais le Juyo plus brut, plus violent était constitué en majorité de bottes et d’attaques violentes et puissantes. Le genre d’attaques propres à briser la défense des utilisateurs du Makashi de la même façon que les puissants coups du Djem-So d’Anakin Skywalker mettaient à mal la défense du Comte Dooku pendant la Bataille de Coruscant à bord de « La Main Invisible ».
Le Maître Sith fit un pas en arrière, puis un autre, conserva sa posture défensive tandis que ses narines respiraient l’obscurité de ces lieux pour nourrir sa colère. Cette sensation enivrante le faisait se sentir bien plus fort. N’esquissant pas l’ombre d’un sourire sous son respirateur, ce fut avec un timbre métallique hautain, le ton d’un professeur donnant une leçon à un cancre qu’il provoqua son adversaire.


- Vous manquez de pratique mon ami, allons… vous feriez mieux d’éteindre votre arme et de quitter ce monde pour retourner achever la formation que votre imposteur de maître vous a dispensée.

A dire vrai, le Chagrien souhaitait surtout tester son adversaire en employant quelques provocations. Tenter de trouver une faille psychologique et l’exploiter. Après tout cela avait du sens, il n’avait pas été celui qui avait porté le premier coup qui avait été paré et qui avait vu sa défense être secouée. Pour l’instant, Darth Afflictionis se trouvait en position dominante, et comptait bien préserver son avantage. Il resta stoïque, son attention fixée sur l’Anzat lui faisant face et attendait la prochaine attaque pour renforcer son propos : il était le professeur, Anachor était l’élève.

Le message était ainsi clair, il ne craignait pas les attaques de son adversaire, pire encore il les attendait pour les contrer. La lame rougeoyante vibrant entre ses mains, le Chagrien leva le menton l’air dédaigneux. Il lui avait lancé un défi, une invitation à l'attaquer de nouveau...


_________________
"Hear me now ! Feel my blade !
There is no more time for apologies,
Malevolent emotions, take hold of me
Are you ready to begin your trip to the other side?
Death is an old friend of mine"
Revenir en haut Aller en bas
Darth Anachor
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 199
Age : 27
Titre : L'Ermite
Humeur : Equanime en apparence...
Date d'inscription : 07/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Nouvel Ordre Sith de Krayt
Rang: Mystique Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: (Dagobah) - Au plus noir de la nuit. [PV: Darth Anachor]   Dim 20 Sep - 14:37

De toute évidence, son adversaire n'était pas né de la dernière pluie. Après que sa première offensive eut été parée sans difficulté, le colosse cornu lui avait porté un coup brutal, qu'il sut encaisser, non sans peine. En dépit de sa carrure imposante, ses gestes étaient prestes et vifs. Anachor comprit vite qu'il avait à combattre un duelliste talentueux. Si il n'était pas désarçonné pour autant, il sentait poindre en lui un profond agacement. L'endroit, bas de plafond et étriqué, ne se prêtait guère à l'exploitation de toutes ses compétences. L'Ataru lui servait souvent à renverser des situations délicates, mais présentement, il n'en était pas question.

Le Chagrien le narguait par des piques incisives et dédaigneuses. Cette utilisation académique du Dun Möch, la technique Sith de la déstabilisation psychologique, ne serait certainement pas suffisante pour déstabiliser l'Anzat, et si la frustration de sa première tentative avortée s'accompagnait d'une rage de se voir ainsi insulté par Afflictionis, il savait se maîtriser. Condensant sa colère, il était décidé à se servir de cette bouffée émotionnelle pour porter, par la suite, des coups fatals au Sith qui le défiait.

Il étudia brièvement son vis-à-vis. Il ne faisait pas de doute que l'arrogance insupportable du Chagrien, pouvait potentiellement se révéler son principal handicap, pourvu qu'Anachor sache se montrer adroit et efficace. Il sentait qu'ils étaient de puissance égale...peut-être même qu'Afflictionis serait capable de le dominer au sabre. Pour cette raison, il refusait de se plier au petit jeu narquois du Maître Sith. Anachor avait d'autres armes à sa disposition.

Mais il n'en ferait pas usage immédiatement. Puisqu'il était évident, pour son adversaire, qu'il lui était supérieur, le Sorcier l'encouragerait à cultiver ce sentiment. Il se limiterait donc à le tester via des attaques modérées. Si elles aboutissaient, il se jetterait dans la faille. Si elles échouaient, il entretiendrait la confiance que le Chagrien avait en lui-même...et ainsi, il finirait bien, d'une façon ou d'une autre, par se montrer vulnérable. Afflictionis pouvait bien donner libre cours à son arrogance. L'Anzat était pragmatique, et il savait que tant que sa propre défense ne serait pas percée, il n'avait pas grand chose à craindre. Peut-être même parviendrait-il à forcer le Maître Sith à mettre un terme au duel, à bout de patience, par une démonstration de force.

Et peut-être qu'à ce paroxysme de confiance, pourvu qu'Anachor sache y résister, il commettrait l'erreur fatale qui permettrait à ce dernier de faire peser le cours du combat en sa faveur. En attendant, il se contenterait de titiller son vis-à-vis. Il le fixa deux secondes, puis fit à nouveau geste visant à exercer une Etreinte de Force sur le puissant Sith. Espérant l'immobiliser, il n'exerça pas cette pression très longtemps, et enchaîna par la projection d'une Onde de Choc dans sa direction.
Revenir en haut Aller en bas
Darth Afflictionis
Le Maître Sith
Le Maître Sith
avatar

Féminin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Localisation : Ambria
Titre : Maître Sith
Humeur : Sinistre
Date d'inscription : 15/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith - Lignée de Bane
Rang: Maître Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: (Dagobah) - Au plus noir de la nuit. [PV: Darth Anachor]   Lun 21 Sep - 22:58


Afflictionis savait qu’il avait prit un risque en provocant son adversaire et en faisant preuve d’une arrogance capable de se retourner contre lui. Sur ce dernier point néanmoins il ne se reconnaissait guère, mais l’influence pernicieuse de la Grotte du Mal le rendait bien plus cavalier que d’ordinaire. Etrangement, il se sentait bien et en pleine forme physique, son premier succès lors de ce bref échange l’avait mis en confiance. L’Anzati ne se fit pas prier et rassembla ses forces, il ne s’attendait pas à se faire repousser et dominer aussi rapidement. Peut-être avait-il sous-estimé son opposant ? Peut-être… Quoiqu’il en soit, le Sith continua à vouloir employer la Force contre lui. Le chagrien sentit la Force l’enserrer une seconde seulement, le temps que sa volonté ne plie la Force à ses propres désirs pour se libérer. La seconde suivante, il invoqua la Force à son secours. Il croisa les bras devant lui, se concentra pour placer la Force devant l'attaque qui lui était destinée pour encaisser l’onde de choc qui le fit seulement reculer de trois pas. La poussière virevoltante autour de lui, le Chagrien fondit telle une ombre en direction de Darth Anachor tout en laissant éclater depuis le fond de sa gorge un rire lent. Un rire qui ne faisait que s’intensifier à chaque fois que la lame écarlate de son sabre laser frappait contre celle de l’Anzat qui subissait la force physique pure du Maître Sith.
Chaque impact mettait à rude épreuve la garde d’Anachor, chaque vibration remontait le long de ses membres jusqu’à ses épaules, risquant un peu plus de le déséquilibrer à chaque seconde qui passait. Le Juyo était puissant, et Afflictionis se nourrissait de la colère qui l’animait ainsi que du sentiment de toute puissante qui l’enivrait. Avançant à chaque coup, Afflictionis contraignait Anachor à reculer ou à mourir sous ses assauts.

Vint l’instant fatidique ou le Chagrien brisa la garde de l’Anzati et, de la pointe de sa lame traça un fin sillon noir oblique à la surface de la peau de son torse pour remonter jusqu’à son visage et brûler sa mâchoire laissant les chairs à vif. Une blessure non létale, mais suffisante pour avoir le même effet qu’un poignard planté en plein cœur de l’estime qu’il se portait.

Une odeur de brûlé qui arriva jusqu’aux narines fines du Maître Sith dont le rire s’étouffa dans sa gorge pour prendre la parole d’une voix déformée par la colère. Une voix qui n’était presque plus celle d’Afflictionis.


- Piètre performance. Et vous vous revendiquez comme Sith ? Vous ne méritez pas de porter ce nom. Relevez-vous et montrez que vous êtes digne de porter ce titre, imposteur.

Son défunt maître, Darth Eliathan avait toujours rabâché à son disciple que ceux qui se réclamaient de l’héritage de Krayt ne méritaient pas de porter le nom de Sith. Pour la simple et bonne raison que l’Ordre établi par Darth Krayt gravitait tout entier autour du Seigneur Noir. Ceux qui le servaient devaient être prêts à mourir pour l’ambition, l’honneur et les projets de leur leader tout en le servant fidèlement. Une doctrine bien trop proche des idéaux Jedi au goût du Givin.
Un Sith se doit de convoiter le pouvoir et non d’accepter de n’être qu’un éternel et servile vassal aux ordres de son maître sans imaginer un seul instant de prendre sa place. Un esclave poursuivant la vision d’un autre. La connaissance est un pouvoir, et les Sith ne partagent pas leur pouvoir.
Ce reproche avait déjà était fait à Darth Wyyyrlok III par Darth Andeddu lors de leur duel sur Prakith, et ces paroles insidieuses avaient finalement ouvert les yeux de Wyyyrlok III sur sa situation de laquais de Krayt.

A dire vrai, la phrase que Darth Afflictionis venait de lancer pour saigner à blanc l’orgueil de l’Anzat était ni plus ni moins que celle que son propre mentor lui avait adressée lorsqu’il échouait à satisfaire ses exigences au cours de sa formation. L’espace d’un instant, c’était presque Darth Eliathan qui s’exprima à travers la bouche et la voix du Chagrien. Peut-être que ses paroles suffiraient à faire prendre conscience à Anachor de son erreur en défiant le Sith et en restant fidèle aux principes de Krayt. Néanmoins Afflictionis savait qu'en poussant son adversaire dans ses derniers retranchements celui-ci pouvait se révéler bien plus redoutable et dangereux. Sa haine pouvait alimenter sa puissance, puiser dans ces émotions pouvaient encore permettre à Anachor de changer la donne. Il fallait rester vigilant, même un gibier peut se défendre une fois acculé. L'Héritier de Bane savait qu'il jouait à un jeu dangereux.

La lame prête du corps, prête à frapper, le Chagrien lança sa dernière pique pour porter un coup supplémentaire à l’Anzat, il releva son menton et cracha son dégoût à son ennemi.


- Savez-vous pourquoi vous n’avez aucune chance de me battre ? Contrairement à vous, j’ai brisé mes chaines. Je ne suis le serviteur de personne, je suis mon propre maître. Soyez raisonnable mon ami, et acceptez l'évidence... Si vous me servez, je vous trouverais sans doute une certaine utilité. Je peux vous montrer comment briser les liens qui freinent votre ascension...



_________________
"Hear me now ! Feel my blade !
There is no more time for apologies,
Malevolent emotions, take hold of me
Are you ready to begin your trip to the other side?
Death is an old friend of mine"
Revenir en haut Aller en bas
Darth Anachor
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 199
Age : 27
Titre : L'Ermite
Humeur : Equanime en apparence...
Date d'inscription : 07/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Nouvel Ordre Sith de Krayt
Rang: Mystique Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: (Dagobah) - Au plus noir de la nuit. [PV: Darth Anachor]   Sam 26 Sep - 11:07

L'humiliation, la douleur lancinante et la rage faisaient trembler l'Anzat de tout son corps. Sa chair brûlée le mordait cruellement, mais il y était moins sensible qu'à sa flagrante position d'infériorité. Plissant péniblement les yeux pour stabiliser une vision que la souffrance handicapait, il écoutait à peine le discours du Chagrien, qu'il voyait en double. Transpirant, fiévreux, sa seule réponse consista en un silence pendant lequel il se tendit pour rassembler toutes ses forces.

La carrure imposante de son adversaire, et l'efficacité de sa technique de duel, l'empêchaient d'espérer triompher via le sabre. Expérimenté, preste et musculeux, le Chagrien dominait la partie...et ses espoirs de renverser la tendance par des tours de Force avaient été ridiculisés deux fois de suite. Afflictionis attendait qu'il commette une erreur supplémentaire, et comptait de toute évidence tirer parti de son affaiblissement.

La cuisante déconvenue qu'il venait de subir lui causait une souffrance morale et mentale insupportable, et, si il ne voulait pas mourir piteusement au sein de ce monde lointain et oublié, il devrait se montrer, dans les prochains coups, de la plus grande prudence. Le Sith adverse semblait doté d'une défense impénétrable, que rien ne pouvait entamer...la grande maîtrise du combat dont il faisait preuve ne permettrait pas à Anachor de remporter la partie, ou de s'en tirer honorablement, par une approche directe.

Alors, il fallait frapper l'adversaire là où il ne s'y attendait pas. Rarement un adepte de la Force Obscure s'était montré si redoutable, et l'Anzat décida donc d'abandonner le duel de puissance brute, dans lequel, en la circonstance, il n'était pas de taille à rivaliser avec le géant Sith. Et, pour le coup, l'énorme concentration de frustration, de rage et de haine qui se faisait en lui se montrerait utile.

La riposte à laquelle il allait se livrer exigeait une intense concentration, mais paradoxalement, le parasitage du à ses profondes blessures, la douleur elle-même, faciliteraient le recours à l'un des tours les plus anciens, les plus dangereux, mais aussi les plus terribles, de l'antique Magie Sith. Sommairement nommée le Brouillard Obscur, cette technique redoutable permettait à son utilisateur de se dissimuler dans la purée de poix ténébreuse qu'il invoquait, tout en manipulant celle-ci pour exercer, à la fois des brûlures intenses, et une pression psychologique qui n'avait rien à envier aux meilleurs praticiens du Dun Möch.

L'Anzat savait que ce procédé était pour ainsi dire, celui de la dernière chance. Si il échouait cette fois-ci, il ne lui resterait pas grand espoir de survivre à ce combat difficile. Il lui faudrait, alors, fuir piteusement, ravaler sa rage, et camoufler son échec du mieux qu'il pourrait...or, l'échec, chez les Sith, n'était pas toléré.
Revenir en haut Aller en bas
Darth Afflictionis
Le Maître Sith
Le Maître Sith
avatar

Féminin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Localisation : Ambria
Titre : Maître Sith
Humeur : Sinistre
Date d'inscription : 15/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Sith - Lignée de Bane
Rang: Maître Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: (Dagobah) - Au plus noir de la nuit. [PV: Darth Anachor]   Sam 17 Oct - 16:34

Darth Afflictionis ne s’était pas attendu à ce que l’Anzat ait recours à ce genre de procédé. Il fut surpris de voir un nuage sombre et très opaque encercler son ennemi puis lui-même. Intrigué et encore sous l’effet enivrant du Côté Obscur de la Force de ce lieu, le chagrien réalisa trop tard ce que son adversaire venait de provoquer. Le Brouillard Obscur était une très ancienne technique issue de la Magie Sith. Darth Afflictionis connaissait la théorie mais n’avait pas vraiment d’affinités avec la sorcellerie Sith qu’il estimait comme se reposant bien trop –en règle générale- sur des talismans et autres artefacts. Payant le prix de son arrogance, le chagrien commença par grogner tandis que le brouillard obscur l’envahissait, puis sa peau commença à se couvrir de cloques. Chaque cellule brûlait et finalement le Maître Sith ne put retenir un hurlement de souffrance.
Cette souffrance attiserait sa haine, mais à l’heure actuelle il était surtout en mauvaise posture. Sa peau calcinée laissa échapper des volutes de fumée. Brûlé sur l’ensemble de son corps il sentit sa main le faire souffrir et lâcha son sabre laser dont le manche commençait à se fissurer tout en devenant rougeoyant. Il fut détruit.

Lorsqu’enfin tout cessa, le Maître Sith avait le souffle coupé à travers son respirateur qui émettait un sifflement après chaque expiration. Un genoux à terre il se redressa et foudroya du regard l’Anzat lui faisant face. La rage consumait son âme, dévorait sa chair, la Force vibrait tout autour de lui.
L’Anzat s’était montré acculé dans ses derniers retranchements pour employer ce tour ancien de Magie Sith. Afflictionis l’avait sous-estimé, l’influence de cette grotte lui avait altéré son jugement et avait failli également le conduire à sa perte. Que devait-il faire ? Son orgueil, sa fierté de combattant lui sommaient de rester ici et de triompher de son ennemi. L’Anzat avait renversé le combat pour obtenir un statut quo, qui sait quelles autres surprises pouvait-il avoir dans ses manches ?
Mourir sur Dagobah n’apporterait rien à Afflictionis, pire encore cela aurait de trop lourdes conséquences sur le Grand Plan qu’il comptait concrétiser. Celui-ci se verrait repoussé à plusieurs décennies, voire à un siècle ou deux. Son apprentie ne disposait pas encore de l’importante influence ni du réseau qu’avaient tissé Afflictionis et son mentor il y a plusieurs années. C’était bien trop risqué de mettre en péril ce plan par pur orgueil. Une folie d’apprenti, et le chagrien n’était plus assez jeune pour prendre une décision aussi irréfléchie.

L’Anzat lui barrait la route de la sortie, peut-être y en avait-il une autre ? Son choix était fait. L’heure n’était pas au triomphe. En prenant la fuite, le Chagrien s’assurait d’avoir une chance d’obtenir une vengeance implacable sur les Sith qui se réclamaient de Krayt. En mourant ici, il leur donnait presque une victoire. Pourtant il faut parfois accepter de perdre une bataille pour gagner une guerre.


- Vous gagnez cette manche Sith, vous avez passé le test. Le Seigneur Noir sera satisfait de l’apprendre…

Admit-il comme si chacun de ces mots lui brûlait les lèvres ainsi que sa langue fourchue et noire. Sans un mot, il tendit ses deux bras devant lui et repoussa l’Anzat pour marquer davantage la distance entre eux. Afflictionis fit volteface et en dépit de la douleur qui tirait chaque pan de sa peau, commença à courir vers les profondeurs de la grotte du mal avec le fol espoir d’y trouver une échappatoire. Peut-être que l’Anzat le poursuivrait, peut-être pas, mais dans tous les cas, le chagrien comptait bien sauver sa peau. Il était encore trop tôt pour mourir.


_________________
"Hear me now ! Feel my blade !
There is no more time for apologies,
Malevolent emotions, take hold of me
Are you ready to begin your trip to the other side?
Death is an old friend of mine"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (Dagobah) - Au plus noir de la nuit. [PV: Darth Anachor]   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Dagobah) - Au plus noir de la nuit. [PV: Darth Anachor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au plus noir de la nuit [pv Elizabeth]
» Quand la nuit tombe [Privé Utopie]
» Nuit du 06 au 07 février - Les chats et les souris
» Du bleu dans une sombre nuit [Pv Hans]
» Quel triste paysage pour une nuit sans étoiles ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars - L'Aube du Crépuscule :: SECTEUR II - CARTE GALACTIQUE :: Mondes Neutres & Autres Planètes-
Sauter vers: