Star Wars - L'Aube du Crépuscule

Saison 6 - Dissimulation / Jeu de rôle et espace détente sur forum sur le thème Star Wars
 
Bienvenue sur l'Aube du Crépuscule voyageur égaré, ce forum est cependant fermé. Nous vous invitons à consulter nos partenaires en espérant trouver le forum qui vous convienne.

Partagez | 
 

 Rencontre au sommet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Althas Octhellian
Directeur des Services Secrets de l'Empire
Directeur des Services Secrets de l'Empire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 210
Age : 26
Humeur : Pensive.
Date d'inscription : 02/06/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire Galactique
Rang: Directeur des Services Secrets de l'Empire
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Rencontre au sommet   Mer 8 Juil - 16:16

Ainsi, l’Empereur avait désigné son nouveau Commandeur Suprême. L’information n’avait pas échappé à Althas qui n’avait pas vraiment été surpris du choix de l’Empereur. Gilad Tavira avait été un officier qui avait déjà fait ses preuves à de multiples reprises sur le front Vagaari et sa réputation n’était pas usurpée. En un sens, Althas et Gilad étaient presque des frères d’armes ; tous deux avaient participé à la Riposte Impérialo-Chiss dans des cadres différents. Octhellian avait en effet servi dans l’infanterie et plus précisément le corps des Scout-Troopers là ou Tavira quant à lui avait opté pour une carrière d’officier de la flotte. L’ancienne rivalité entre officiers de terrain et officiers spatiaux n’aurait plus lieu d’être compte tenu de leurs âges respectifs ; il fallait lasser cela aux jeunes.
Ce qui l’avait surpris en revanche, fut le fait que l’ancien amiral Tavira s’était de lui-même proposé pour reprendre du service. Lui non plus ne s’était sans doute pas attendu à être nommé à ce poste par l’Empereur en personne, désormais Tavira aurait une lourde responsabilité sur les épaules : deux fronts à superviser de façon simultanée n’était jamais facile mais Cerbère avait confiance en lui pour gérer cette affaire de son mieux, pour l’Empire. Le Directeur des Services Secrets Impériaux s’était chargé d’étudier son dossier personnellement afin de cerner ce personnage connu et qui avait toujours été loyal à l’Empire. Sa dévotion envers Bastion et ses idéaux représentait un exemple que de nombreux citoyens devaient suivre.

L’Empereur avait également demandé une rencontre en les Services Secrets et le Commandeur Suprême, d’une part pour que les deux personnes puissent se présenter l’une à l’autre, mais sans doute afin de mettre toutes les chances du côté de l’Empire en matière de gestion stratégique des fronts à gérer. Une façon d’optimiser les atouts que Fel V avait en main en quelques sortes. Cerbère trouvait que cette réunion serait intéressante et était de l’avis de Kalan Fel, néanmoins il s’assurerait également que le Commandeur Suprême ne viendrait pas contrecarrer ses projets secrets ou interférer dans ses opérations. Une communication régulière entre eux serait indispensable afin d’éviter des incidents sur le terrain.

Contrairement à la dernière fois, la rencontre se ferait par hologramme interposé dans le cadre de cette réunion. Cerbère avait beaucoup de travail et faire le déplacement jusqu’à Bastion lui demanderait du temps, d’autant plus qu’il était sur une affaire délicate dont le commandement impérial ignorait l’existence. Maitre Teilhor et le capitaine Zalr’ubi’sonaar étaient entrain de prendre un avant-poste Vagaari et les services secrets souhaitent mettre la main sur d’éventuelles informations tactiques que le commandant Kleinaz qui dirigeait cette opération de façon officielle ne devait pas connaître. Althas avait également appris le décès de l’amiral Azaren et du commandant Tanith, cette manœuvre découlait directement de leur choix de n’avoir pas voulu retarder leur assaut. Cerbère se devrait d’évoquer ce détail tout en omettant la mission plus officieuse dont il avait chargé le Chevalier Impérial et la Capitaine Chiss, ou du moins sa machination pour que le commandant Kleinaz ne s’accapare pas le succès.

Une fois la communication établie avec Bastion, l’hologramme de Cerbère apparut de façon claire et nette, dévoilant ainsi son faciès et ses yeux d’un bleu électrique, face à l’Empereur et au Commandeur Tavira, il salua les deux personnes tout en insistant un peu plus sur Kalan. Le ton de sa voix était assez neutre mais respectueux.


- Votre Excellence, Commandeur Tavira…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Ven 10 Juil - 15:12

L'installation dans ses bureaux s'était bien déroulée dans le palais de Disra récemment réhabilité pour le Commandeur Suprême. En quelques jours de travail, il n'avait pas pu lire l'ensemble des rapports et des missions en cours, mais il avait déjà une vue d'ensemble de la situation. Notamment, les avancées contre les Vaagaris et les escarmouches contre les mandaloriens. Mais il souhaitait avoir la vision des hommes qui contrairement à lui était resté dans l'action durant ces dernières années afin de mieux appréhender la situation. Cette rencontre au sommet entre le Directeur des Services Secrets, l'Empereur et lui-même était l'occasion d'aborder la situation galactique et de présenter ses premiers objectifs.

Il arrivait au Palais Impérial avec une vingtaine de minutes d'avance escorté par un Chevalier Impérial et un stormtrooper. Deux anciens compagnons de route ayant servi autrefois à ses cotés, qu'il avait recruté afin de constituer sa garde rapprochée. La beauté et le luxe du Palais Impérial n'avait rien à voir avec le Palais de Disra, mais Gilad ne restait pas insensible à ce bijou architecturale qui devait être le symbole du savoir faire de l'Empire à travers la galaxie.

Une fois devant le bureau de l'Empereur, il saluait les gardes et chevaliers impériaux présents avant de rentrer non sans avoir frapper à la porte. C'était la première fois, qu'il revoyait l'Empereur Fel depuis sa nomination sur Dantooïne, ce dernier avait l'air en pleine forme, vigoureux et déterminé. Du moins, c'est ce qu'il percevait dans le regard du numéro un de l'Empire. Peu après avoir salué son empereur, un projecteur holographique s'allumait dans la pièce et la silhouette d'un epicanthix apparut . C'était Althas Octhellian alias Cerbère, le Directeur des Services Secrets Impérial. Gilad avait une haute estime des SSI, il leur devait la vie pour l'avoir aidé à s'échapper des griffes du Blazing Chain. De plus, il respecté cette structure pour son utilité, sa discrétion, son savoir faire et son dévouement. D'ailleurs, le peu d'agents qu'il avait pu croiser dans sa carrière, avaient tous dit la même chose :  « Nous sommes les oreilles, les yeux et l'Ombre de l'Empire. ».

Il n'avait pas eu le temps de se renseigner sur le Directeur des SSI, mais le peu qu'il avait pu lire sur son dossier, le satisfaisait. L'avenir de l'Empire avec ce trio était assuré.

-Directeur. dit il en accompagnant sa phrase par un mouvement de la tête. Il attendait maintenant que l'Empereur prenne en main cette entrevue afin d'aborder les sujets importants du moment .
Revenir en haut Aller en bas
Kalan Fel
Empereur
Empereur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 246
Age : 19
Localisation : Bastion, Palais Impérial
Titre : Empereur du Second Empire Galactique
Date d'inscription : 23/12/2014

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire Galactique
Rang: Empereur - V
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Lun 27 Juil - 23:01

La matinée était déjà bien avancée sur la capitale impériale, Bastion, et le soleil de midi tapait fort sur les immenses buildings en verre et en béton armé. Kalan Fel observait, par la baie vitrée de ses appartements, les scintillements de la lumière du soleil qui se réfléchissaient sur les immeubles élégants et majestueux de la ville. Le temps était souvent clément sur Bastion, mais on n'était jamais à l'abri d'une grosse averse.
L'Empereur réfléchissait aux événements récents, chose qu'il faisait énormément en ce moment. Le front Vaagari progressait certes, mais très lentement. Il fallait donner un coup de boost aux opérations dans ce secteur. Kalan s'était rendu sur Langara afin de faire un discours et de remonter le moral des troupes, usé par cette guerre de position qui semblait ne jamais finir. Il espérait que son action aurait une bonne influence sur la suite des événements. Il fallait en finir vite avec les insectoïdes afin de pouvoir tourner toutes les forces de l'Empire sur les Mandos. D'ailleurs, ces derniers étaient pour le moment plutôt calmes et la guerilla qu'ils menaient était pour le moment très modéré. Aucune perte à déplorer du côté impérial, du moins à la connaissance de l'Empereur. Cependant les Mandaloriens ne resteraient pas cachés éternellement et il fallait rester constamment sur ses gardes.

Mais une autre menace était apparue récemment. Un agent impérial avait obtenu, par une source sûre, des informations sur une soit-disant flotte Sith située non-loin de Dromund Kaas, bastion historique du Second Empire Sith. Il fallait agir à toute vitesse, avant que les Sith ne puissent se relever. Frapper leur flotte réduirait drastiquement leurs chances de survie. L'Ordre Sith serait bientôt détruit par les Chevaliers Impériaux et l'Ordre Jedi. Surtout si il continuait à laisser filtrer des informations comme celles qui venaient de parvenir aux oreilles de l'Empereur. Si cette menace était éliminée dans le berceau, cela serait une épine en moins dans le pied de l'Empire. Mais au moment où l'esprit de Kalan allait continuer ses réflexions, des coups retentirent sur la porte des appartements de l'Empereur.
Entra dans la pièce Gilad Tavira. Kalan avait nommé cet homme Commandeur Suprême pour ses excellents états de service sur le front Vaagari, mais aussi pour son dévouement sans failles pour l'Empire, qualité qui risquerait de se faire rare lorsque l'Empereur dévoilerait ses prochains plans au Conseil des Moffs. Fel V comptait bien sur un soutien tel que Tavira pour l'aider dans ses projets. Le Commandeur s'inclina. Il avait l'air robuste et en bonne santé. Kalan lui sourit chaleureusement et lui adressa une phrase de courtoisie.

- Commandeur Tavira, je suis content que vous soyez ici. Vos avis seront... précieux.

Evidemment, il n'avait jamais eu le choix de sa venue. On n' hésitait pas devant un ordre direct de l'Empereur. Une présence physique était préférable, et Kalan était satisfait de voir son Commandeur en chair et en os. Althas Octhellian, le Directeur des SSI, n'avait pas pu se déplacer en personne, du fait de son travail qui occupait à la fois son esprit et son corps. Kalan ne lui en voulait pas et ne considéra pas cela comme un affront. Cependant, la confiance de l'Empereur en l'Epicanthix n'était pas totale. Il savait que Althas était un homme entièrement dévoué à l'Empire, mais comment faire totalement confiance à un homme qui détient tous les secrets de l'Empire et qui pourrait même les dissimuler à l'Empereur lui-même ?
L'holocommunicateur révéla enfin l'image d'Octhellian, qui salua les deux hommes sur Bastion. Kalan commença alors à parler, d'un ton ferme et assuré. Il avait décidé de resserrer la bride et d'affermir son pouvoir. Des temps durs arrivaient, et une centralisation du pouvoir et une représentation plus forte des pouvoirs seraient nécessaires. Cela commencerait par s'assurer que tous suivraient l'Empereur, et surtout dans les hautes sphères.

- Messieurs, je ne m'éterniserai pas en lamentations inutiles. Je reviens du front Vaagari, et le moral de nos troupes est au plus bas. Ma présence améliorera peut-être la situation, mais il nous faut agir vite. Commandeur Tavira, je vous laisse carte blanche quand aux opérations à entreprendre pour accélérer notre victoire.

L'Empereur posa son regard sur l'Epicanthix.

- Les Services Secrets devront communiquer toutes les informations que nous possédons sur ce qui se rapporte de près ou de loin aux Vaagaris au Commandeur Tavira et à lui seul. Je veux une coopération totale entre vous.
Ensuite, pour ce qui est des Sith, je veux que l'on envoie une flotte attaquer leur flotte dans les plus brefs délais. Ne lésiner pas sur les moyens, il faut blesser notre ennemi, lui mettre un genou à terre. Tant qu'il en est encore temps. Je souhaite envoyer un groupe de Chevaliers Impériaux afin d'affronter d'éventuels Sith présents sur leur flotte. Je compte sur vous pour porter un gros coup à ces barbares.
J'ai un autre projet à vous soumettre : une alliance militaire et économique avec Hapès. J'entends négocier personnellement avec la Reine-Mère afin que nous travaillons ensemble à la défaite des Mandos. Bien sûr, cela impliquera que Hapès sorte définitivement de l'Alliance. Nous devrons jouer un jeu dangereux, mais la récompense en vaudra la chandelle. Dites-moi, messieurs, que vous inspire tout cela. Soyez francs et honnêtes.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Dim 2 Aoû - 12:17

Ainsi les rapports qu'avait pu lire Gilad s'avérait très exact, la durée du Front Vaagari. Il faut dire que cela faisait des années que l'Empire Galactique affronté cette espèce des régions inconnues, Gilad avait par ailleurs commencé sa carrière par le début de ces affrontements. De plus, le fait de devoir cartographier un espace complètement inconnu prenait du temps et les missions qui terminées dans une étoile, une comète ,un trou noir ou autres pièges stellaires étaient assez nombreuses.

La visite de l'Empereur en personne semblait avoir revigoré les troupes, mais pour combien de temps ? Il fallait en finir le plus rapidement possible, en demandant plus d'efforts aux Chiss ? C'était une chose sûr, d'autant plus qu'un nouvel ennemi venait d'apparaître aux frontières de l'Empire : Les Mandaloriens.

Cette nouvelle menace engendrait deux fronts à couvrir en plus de la menace Sith, il fallait donc partager l'effort de guerre ce qui était fatiguant pour des hommes trimbalés d'un front à l'autre. De plus, les Mandaloriens attiraient les rebuts de la société et autres mercenaires voulant se faire un nom, ou un peu d'honneur. C'est en pensant à cela que Gilad eu cette idée d'autant plus qu'il avait carte blanche.

-Merci pour votre confiance, Empereur. Je pense remplacer une partie de nos forces par des groupes de mercenaires. Je pense notamment à la Maison Neuvalis et Régiment Mobile First Sun. Ainsi, nous pourrons leur donner des permissions bien méritées avant de repartir sur le front Mandalorien. Nous écarterons les mercenaires de la mauvaise influence des Mandaloriens et nous aurons nos soldats d'expérience sur un front le nécessitant. Avez-vous une objection Directeur?

Gilad souhaitait s'appuyer le plus possible sur les informations et les avis des SSI, car il savait très bien que ceux-ci était la clef de voûte de la victoire finale contre les Vaagaris et les mandaloriens. Les informations qu'ils glanaient, récoltaient à travers la galaxie étaient primordiales.

-Concernant la menace Sith, votre excellence, je mènerai personnellement la bataille, vos chevaliers impériaux ne seront pas de trop, car il est vrai que la Force est une précieuse alliée pour nos adversaires. Un escadron de Chevalier Impériaux me serait très utile.

Le Commandeur suprême connaissait assez bien les Sith pour ne pas s'en méfier assez, ce n'était pas une bataille spatiale anodine qui se préparait entre les deux flottes, la Force donnait un avantage certains aux Sith et ce malgré une flotte impériale qui pouvait être supérieure en nombre.

- Pour ce qui est de Hapès, je m'en remets aux informations et aux analyses du Directeur de nos Services Secerts. Il sera plus amène de nous répondre sur la faisabilité de cette alliance. Néanmoins, je pense que cela serait une bonne chose. Par ailleurs, vu que nous discutons de diplomatique. J'aimerai envoyer des diplomates sur les planètes neutres, de Toprawa Thalassia Thila, Ventooine et Maridun afin d'ouvrir des négociations d'entrée au sein de l'Empire Galactique. En complément des diplomates, je propose d'ouvrir sur toutes ces planètes des antennes de la Mission Impérial afin de prouver notre bonne foi.

Gilad transmit aussitôt la carte stellaire avec les planètes qu'il voulait faire rentrer dans l'Empire.
Revenir en haut Aller en bas
Althas Octhellian
Directeur des Services Secrets de l'Empire
Directeur des Services Secrets de l'Empire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 210
Age : 26
Humeur : Pensive.
Date d'inscription : 02/06/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire Galactique
Rang: Directeur des Services Secrets de l'Empire
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Mer 5 Aoû - 18:12


- Votre Excellence, soyez assuré que le Commandeur Tavira aura accès à toutes les données nécessaires à la gestion du front Vagaari, conformément à votre souhait. Les Services Secrets ont tout intérêt à ce que ce conflit trouve au plus vite une résolution en faveur de l’Empire.

Et il ne mentait pas. Le Front Vagaari occupait une partie des ressources en agent des S.S.I. et compte tenu de la conjoncture actuelle, Cerbère préférait redéployer son attention et ses moyens en direction de l’Espace Connu même si les richesses, ressources et potentielles nouvelles technologies l’intéressaient au plus haut point ainsi que sa section Recherche et Développement. Le Directeur se contenta d'hocher la tête et laissa l’Empereur Fel expliciter la raison de cet entretien puis le Commandeur Tavira répondre et avancer ses arguments concernant la situation galactique actuelle et le front Vagaari. Aucun doute n’était permis pour l’Epicanthix, Tavira avait vraiment à cœur de concilier le moral de ses troupes avec les efforts nécessaires à guerre tout en isolant les Mandaloriens d’alliés potentiels. Son idée était ingénieuse et lorsque Gilad Tavira demanda à Althas son avis sur cette suggestion et s’il avait une objection sur ce sujet. Le Directeur marqua deux secondes de réflexion avant de répondre tout en caressant la pointe de son menton d’un ton neutre.

- Une seule seulement commandeur. Je déconseille d’impliquer la Maison Neuvalis dans cette guerre, il s’agit de chasseurs de primes et non pas de mercenaires. Je pense que nous pourrions les remplacer par Stellarmy. Cette armée privée de mercenaires opère partout dans la galaxie ainsi que dans les Régions Inconnues parfois, donc ils connaissent un peu mieux les risques auxquels ils s’exposent ainsi que le terrain. Aux côtés du Régiment Mobile First Sun que vous avez suggéré rempliront parfaitement cette tâche.

Cerbère se tut et écouta Tavira parler du cas des Sith, une fois qu’il eut terminé, l’Epicanthix reprit la parole après s’être allumé une cigarette. Son image holographique tressauta une seconde avant de retrouver sa netteté tandis que le Directeur s’exprima avec le plus grand des calmes.


- L’agent Eldino sur Nal’Hutta a réussi sa mission. Darth Fak’uur a été exfiltré de ce monde. L’agent m’a transmis l’ensemble des données tactiques du groupement de la flotte Sith que vous attaquerez très prochainement. Selon nos estimations et si ce coup est réussi, nous avons l’opportunité de mettre en pièces environ 20% du total de vaisseaux de guerre en leur possession. Je m’occuperai de vous faire parvenir les données obtenues Commandeur Tavira, ainsi vous aurez toutes les cartes en main pour lancer l’attaque sur leur flotte et ainsi composer votre force d’intervention.


Darth Fak’uur avait effectivement été exfiltré de Nal Hutta par l’agent Chiss Del’Di’Nozzo et ce en dépit de la présence d’un Seigneur Sith envoyé à ses trousses pour le faire taire. Fort heureusement, le Sith en question n’a jamais réussi à localiser la cible et l’agent en question. Darth Fak’uur avait trahi les Sith pour obtenir la protection des impériaux suite au décès de son maître qu’il souhaitait venger. En réalité, Darth Fak’uur avait effectivement été exfiltré vers un site noir des Services Secrets Impériaux. S’ensuivit un interrogatoire en bonne et due forme, mais il ne comprit que bien trop tard qu’il n’était aucunement question de protection. Les Services Secrets n’ont jamais tenu leur parole face à Darth Fak’uur et commença à résister. Il fut donc torturé jusqu’à ce que mort s’ensuive sans jamais pouvoir révéler la position exacte du monde sur lequel les Sith s’étaient établis. L’Epicanthix estima qu’il était inutile de préciser ce genre de détails relatif au traitement de ce prisonnier à l’Empereur ou au Commandeur Suprême, l’important était surtout les informations qu’il avait pu extraire de cette source avant de s’assurer de son silence éternel.

- Avant d’évoquer Hapès plus en détail, et avec votre permission bien entendu votre majesté, je pense que nous pourrions traiter d’abord de la suggestion du Commandeur Tavira quant aux éventuels mondes neutres que nous pourrions rallier à notre cause. Prenons toutefois garde à Thalassia qui est dirigée par des esclavagistes et pirates et dont la loyauté ne sera sans doute jamais acquise. Maridun quant à elle est un lieu ou les Hutts ont des intérêts et compte tenu de leur guerre avec le Soleil Noir, il est probable que nous trouvions de la résistance à notre approche diplomatique. La planète ne présente que peu d’intérêt en elle-même hormis d’être située non loin du système Yavin et des Jedi. Et Toprawa a été sévèrement marquée dans son histoire par l’Empire lors du règne de Palpatine, reste à voir s’ils s’ont plus ouvert à la diplomatie désormais et que ceci est derrière eux.
Revenir en haut Aller en bas
Kalan Fel
Empereur
Empereur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 246
Age : 19
Localisation : Bastion, Palais Impérial
Titre : Empereur du Second Empire Galactique
Date d'inscription : 23/12/2014

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire Galactique
Rang: Empereur - V
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Ven 21 Aoû - 12:30

Kalan était satisfait. De toute évidence, le Commandeur Tavira savait ce qu'il faisait. Quant aux capacités de Octhellian, elles avaient toujours était visibles depuis qu'il était à la tête des SSI. L'Empereur était rassuré d'avoir choisi le Commandeur Suprême qui convenait, du moins dans la théorie. La pratique viendrait incessamment. Le Directeur des SSI assura alors à Kalan que tous les moyens à sa disposition seraient mis en oeuvre pour aider Gilad. Kalan le crût, et il avait hâte de voir ses deux stratèges coopérer ensemble et faire des merveilles. Aucun Moff, depuis l'accession au trône de Kalan, n'avait réussi à s'imposer dans la politique impériale comme l'avait fait Althas, et il était fort probable que Tavira en ferait de même bientôt. Le Conseil des Moffs devenait jour après jour moins utile, et il commençait à se transformer en simple bureau de censure. Lorsque les Vaagaris seront vaincus et que L'Empire resplendira par sa victoire, Fel réfléchirait sérieusement à réduire les pouvoirs du Conseil des Moffs. Cela ne leur plairait pas, mais cela risquerait de se monter nécessaire.

Le Commandeur Suprême assura qu'il mènerai lui-même l'assaut contre la flotte Sith. Cette nouvelle avait du bon et du mauvais, et Tavira prenait des risques. Kalan Fel n'avait aucune envie de perdre ainsi son Commandeur.

- Très bien, Tavira, je vous accorde le droit de vous joindre à la bataille, mais soyez très prudent, je ne veux pas que vous preniez de risques. Vous perdre maintenant serait une catastrophe.

Peut-être que Kalan ne se montrait-il pas assez confiant, mais la mort du Commandeur serait une défaite impériale à elle toute seule. Tavira avait la confiance des troupes, et il était un bon stratège. Sa perte serait très négative à la situation de l'Empire. Il fallait que le Second Empire Galactique préserve son image de "nation intouchable" durant le conflit contre les Vaagaris et les Sith, ou la guerre contre les Mandaloriens se passerait beaucoup plus mal que ce que l'Empereur espérait.
Vint une proposition assez intéressante du Commandeur qui demandait l'accord de l'Empereur et l'avis de Octhellian afin d'envoyer des diplomates sur cinq planètes voisines du système Yavin : Ventooine, Thalassia, Thyla, Toprawa et Maridun. Outre le fait qu'Althas indiqua que trois de ses planètes avaient peu de chances de rejoindre les rangs de l'Empire. L'Empereur connaissait mal les planètes citées, hormis Maridun, qui était restée célèbre dans l'histoire militaire impériale. En effet, l'année de la Bataille de Yavin, une grande bataille avait eu lieu sur cette planète entre le Stormtrooper Corps et une tribu de natifs locaux, les Amanins. Les impériaux avaient perdus 90 % de leurs forces mais ils avaient fini par remporter la victoire. Et il était probable que les Amanins n'ait pas oublié cette bataille. Kalan révéla alors son avis sur les planètes qui pourraient poser problème.

- Thalassia nous poserait moins de problèmes que Maridun, si ces pirates et ces esclavagistes ne sont fédérés à aucune organisation criminelle. Si il le faut, nous enverrons la Légion du Pardon afin de réduire à néant la présence pirate sur cette planète et nous proposerons aux esclaves libérés de composer la première population de la planète, à condition qu'ils jurent allégeance à l'Empire. Ceux qui désirent rentrer chez eux seront libre. Plus tard, des citoyens impériaux pourront s'y installer. En revanche, établir une Mission Impériale sur une planète prise par la force serait perçu comme hypocrite, nous pouvons donc laisser de côté la Mission pour cette planète.
Quant à Maridun, il faudrait négocier des accords avec les natifs de cette planète, les Lurmens et les Amanins. Il est peu probable qu'ils nous aident, mais ils pourraient nous aider à chasser le Cartel de cette planète.
Pour ce qui est des deux autres planètes, des diplomates suffiront effectivement. Peut-être que pour Ventooine, il serait bon de proposer au peuple de choisir à nouveau un Satab afin de les diriger, bien qu'ils ne possèdent plus la Shadeshine. Le retour aux traditions pourraient favoriser le peuple à nous rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Mar 25 Aoû - 18:32

Le directeur des SSI avait raison la Maison Neuvalis n'était pas forcément la mieux placé pour exécuter cette mission et sa proposition de les remplacer par Stellarmy était astucieuse. En effet, cette armée privée connaissait déjà la difficulté d'opérer dans les régions inconnues. Gilad acquiesçait la proposition d'un signe de tête avant de la noter sur son datapad personnel. Vint ensuite la discussion sur la flotte Sith qu'il devrait combattre, les renseignements des SSI étaient précieux notamment sur la composition de cette flotte ainsi que sur les amiraux ennemis la commandant. Après quelques calculs, la flotte qu'engagerait le Second Empire dans cette bataille serait composée de un Super Destroyer Stellaire de classe Imperious, vingt Destroyers Stellaire de classe Pellaeon, quatre Destroyers de classe Turbulent-II, cinq Destroyers de classe Tector-II, trente Frégates de classe Ardent.

Les interlocuteurs venaient d'apporter leurs avis sur la proposition de Gilad de tenter une approche diplomatique envers les peuples de planètes voisines du secteur impérial. Toprawa Thalassia Thila, Ventooine et Maridun. D'après les informations de l'épicanthix, la seconde était dirigée par des esclavagistes, pirates et autres truands, la manière douce n'était donc pas conseillée.

-Merci pour vos conseils, directeur et les vôtres aussi Empereur. Je pense à donner pour mission la libération de cette planète au capitaine Zalr'ubi'sonaar.

Le ralliement de Maridun semblait un peu compromis par la présence des Hutts, mais le Commandeur Suprême espérait bien les SSI pourrait arranger cela en négociant quelques accords secrets. Concernant Toprawa, Gilad espérait par l’installation d'une antenne de la Mission Impériale prouvait la bonne foi du Second Empire et acquérir le pardon des peuples autrefois réprimé par la force.

-Très bien, je vous tiendrai informé de mes avancées concernant ces différentes planètes. Je suis persuadé que le renforcement du Second Empire sur la scène politique galactique passe par l'intégration des planètes neutres et ceci pas forcément par la force, mais bien par l'adhésion à un projet de société.

La réunion était encore chargée, le trio-exécutif n'avait pas encore évoqué le sujet d'un accord entre le Second Empire et le Consortium d'Hapes. Gilad voyait d'un très bon œil cette alliance et ce malgré la passivité du consortium lors de la guerre contre les forces de Dark Krayt. Le sang des Fel coulait dans les veines des reines d'Hapes et vice-versa. De plus le peuple Hapien partageait plusieurs valeurs communes avec le peuple impérial, ainsi ensemble il serait plus fort face aux menaces extérieures comme les Mandaloriens, mais aussi le Soleil Noir véritable fléau pour la Reine Mère. L'Empereur Fel n'avait pas évoqué les détails et Gilad n'avait pas encore les détails sur ce sujet, notamment le rapport des SSI. C'est pour cela, qu'il restait silencieux sur ce sujet et qu'il préférait laisser le directeur des SSI prendre la parole en premier sur ce sujet.

Pendant qu'il attendait la réponse de Althas, il pianotait sur son datapad afin de préparer plusieurs dossiers qui lui tenaient à cœur. Notamment, la "nationalisation" du Clan Bancaire Intergalactique pour en faire un entité impériale : Clan Bancaire Intergalactique Impérial. La modernisation de la flotte impériale, il avait en effet, travailler sur plusieurs plans durant sa courte retraite en profitant des conseils d’ingénieurs retraités du fameux club de Dejarik de Dantooine.


Revenir en haut Aller en bas
Althas Octhellian
Directeur des Services Secrets de l'Empire
Directeur des Services Secrets de l'Empire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 210
Age : 26
Humeur : Pensive.
Date d'inscription : 02/06/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire Galactique
Rang: Directeur des Services Secrets de l'Empire
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Ven 28 Aoû - 20:26

L’Epicanthix resta un petit moment interdit, il savait qu’Hapès reviendrait sur le terrain de la discussion et qu’il ne pouvait éviter ce débat. Il hocha simplement la tête face aux remerciements du Commandeur Tavira en affichant un sourire satisfait. Visiblement, le Commandeur Suprême comptait bien tenir compte des conseils avisés sur Directeur des Services Secrets. Le cas de Maridun était assez délicat mais l’Empereur avait demandé à trouver un moyen de chasser le Cartel Hutt de ce monde. Althas ne pouvait faire cela seul, ce serait au Commandeur Suprême de faire cela, à moins que ce dernier avait déjà pensé que les Services Secrets seraient peut-être à même de négocier un accord secret avec les Hutts. Cerbère avait déjà croisé de nombreuses fois la route de ces gangsters et savait comment ils fonctionnaient : leur guerre avec le Soleil Noir serait une carte à jouer afin de convaincre les Hutts de laisser le champ libre à l’Empire sur Maridun, ou du moins de ne pas interférer avec les affaires impériales. Kalan Fel avait évoqué Hapès et souhaitait avoir l’avis de ses deux conseillers actuels sur la question. Tavira préféra rester en retrait, Cerbère décida donc d’exposer son point de vue sur la question avec pondération et une certaine lenteur dans le débit de ses paroles.

- En toute honnêteté votre Excellence, je déconseille une alliance de ce type avec le Consortium d’Hapès. Leur attitude vis-à-vis du dernier conflit en date prouve qu’ils sont tout sauf des alliés fiables. Hapès et Bastion étaient liés militairement parlant, mais également par le sang puisque votre grand père, Roan Fel III avait épousé une de leurs princesses. Hapès aurait du intervenir dès l’instant ou les Sith ont attenté à sa vie et ont mené leur coup d’état pour faire main basse sur nos ressources. Pourtant et vous le savez aussi bien que moi, la Reine Mère n’a pas daigné bouger le moindre petit doigt. Pire encore, lorsque l’épouse de votre grand père, Elliah Fel a été assassinée par Darth Havok qui était un de nos chevaliers impériaux avant de rejoindre Darth Krayt, la Reine Mère a estimé que le décès de l’impératrice était exclusivement imputable aux impériaux. Ils nous ont trahi une fois en refusant d’honorer leurs engagements, au moment ou nous avions le plus besoin de leur aide, ils n’hésiteront pas à le refaire. Demander une alliance avec eux serait similaire à un pardon de notre part pour leur infâme trahison et leur donner raison. Croyez-moi votre Excellence, pour Hapès rien ne compte hormis Hapès elle-même. Au mieux, la guerre que nous avons menée aux côtés de l’Alliance contre Krayt n’était à leurs yeux qu’un « simple conflit territorial mineur ». La preuve en est, ils ont décidé de rester neutres face à Krayt. Alors pour des Mandaloriens, vous pensez bien qu’ils n’agiront en notre faveur que si celui qu’ils nomment l’Immortel ne se décide à les attaquer.

Il profita d’un léger moment de pause afin de tirer une nouvelle bouffée sur sa cigarette. Octhelliant avait misé la première partie de son argumentaire sur l’histoire impériale mais aussi en jouant sur l’émotionnel. La famille de Kalan avait été touchée par la passivité notoire des hapiens. L’hologramme devint légèrement flou lorsqu’il souffla sa fumée une seconde avant d’apporter d’autres arguments à son exposé.

- Hapès est devenue une véritable plaie, une épine dans le pied de l’Alliance Galactique. Ils ont rejoint l’Alliance uniquement car l’alternative était une défaite contre les incursions pirates. Mais leur ingratitude naturelle fera qu’ils quitteront sans doute l’Alliance d’eux-mêmes une fois qu’ils auront obtenu ce qu’ils voulaient. L’Alliance Galactique ainsi que les Jedi feront de bien meilleurs alliés que l’ensemble de la flotte Hapienne… Essayer de nous rapprocher de l’Amas d’Hapès risque de créer une mésentente entre Coruscant et Bastion, en plus de nous faire passer pour des opportunistes. Leur culture est celle du complot, de la conspiration perpétuelle pour des luttes d’influence politique. Nos alliés de l’Ascendance Chiss très portés sur l’honneur, la loyauté, la méritocratie et l’importance de la parole donnée pourront très probablement voir d’un mauvais œil notre rapprochement avec le Consortium d’Hapès. D’autant plus si le partage des ressources acquises lors de notre campagne dans les Régions Inconnues font partie des conditions d’un pacte militaire entre Bastion et Hapès. Un gâteau divisé en trois est beaucoup moins intéressant que s’il est divisé en deux. Ce serait par ailleurs, d'autant plus de ressources qui ne seraient pas investies directement dans le conflit contre les Mandaloriens...

Cerbère avait désormais joué la carte objective et pragmatique, celle des ressources et des éventuelles conditions que le Consortium d’Hapès imposerait s’il était en situation de négocier. Il avait également misé sur le regard des alliés proches de l’Empire au cas où Kalan Fel décidait de mettre son plan à exécution. Enfin le Directeur des Services Secrets acheva la discussion en laissant une porte de sortie à l’Empereur sous la forme d’un bon conseil si jamais il souhaitait toutefois vraiment concrétiser une union entre Hapès et Bastion.

- Enfin, si vous tenez vraiment à une alliance avec eux ; ne faites pas le premier pas. Laissez-les venir à nous, rejetez dans un premier temps leurs demandes afin de les mettre dos au mur. Cela nous mettra dans une position de force par rapport à eux qui vous confèrera un avantage lors d’éventuelles négociations : vous pourrez imposer vos conditions, eux non. L’Amas d’Hapès n’est pas si éloigné que ça des territoires Mandaloriens, si l’Immortel à les dents longues il est envisageable qu’il mène une campagne contre la Reine Mère. A ce moment là, ce seront les hapiens qui seront dans une position de faiblesse s’ils décident de se tourner vers l’Empire pour leur prêter assistance.

Cerbère tourna la tête en direction du Commandeur Tavira qui avait été attentif mais préparait peut-être une nouvelle suggestion ou à donner son opinion sur le sujet. Il ignorait l’avis de Tavira sur un possible rapprochement avec le Consortium, mais au fond de lui, Althas Octhelliant espérait bien avoir convaincu ses interlocuteurs qu’il s’agissait d’une mauvaise idée de fricoter avec ces maudites hapiennes.
Revenir en haut Aller en bas
Kalan Fel
Empereur
Empereur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 246
Age : 19
Localisation : Bastion, Palais Impérial
Titre : Empereur du Second Empire Galactique
Date d'inscription : 23/12/2014

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire Galactique
Rang: Empereur - V
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Ven 4 Sep - 18:06

La question des planètes neutre avaient vite été réglée. Ce qui était logique, personne n'allait s'opposer à l'idée de chercher de nouveaux alliés à l'Empire. Du moins pas ces alliés là. Pour ce qui était de faire d'Hapès des alliés, l'hypothèse fut beaucoup plus contestée par le Directeur des SSI. Ses craintes étaient cependant normales, et Kalan lui-même avait vu ces inconvénients et avait sérieusement réfléchi à l'idée du Commandant Tavira, qui avait envoyé à Kalan son idée d'alliance avec Hapès tout à fait secrètement, de sorte que seul Octhellian pensait que l'Empereur était l'instigateur de l'idée. Mais au final le plan de Tavira avait convaincu le monarque, et il était désormais prêt à défendre l'idée de son Commandeur. Il lança un rapide regard vers Gilad qui voulait signifier que si il voulait divulguer qui était réellement l'homme derrière l'idée, il le ferait lui-même. Kalan répondit alors à Octhellian et son rappel historique sur l'histoire de Roan Fel, d'un ton qui ne dissimulait pas son agacement.

- Merci, Directeur, mais la vie de mon grand-père ne m'est pas étrangère, ni même celles d'aucun Fel ayant vécu. L'inactivité du Consortium d'Hapès est certes une trahison envers l'Empire des Fel, cependant nous ne pouvons blâmer un peuple sous prétexte que leurs parents ou leurs grand-parents ont trahis. Cette mentalité revanchiste et ce ressentiment envers Hapès n'est pas digne du Nouvel Empire que nous tentons, depuis Jagged Fel, de construire. Certes, nous devons rester sur nos gardes au vue du passé, mais ne pas nous refuser des opportunités qui ne se représenterons pas. Et la Reine-Mère actuelle, Akane Djo, est loin d'être une idiote, bien qu'elle ait d'autres défauts. Elle sait que l'Amas d'Hapès est proche de Mandalore est qu'elle subira une attaque dans les mois ou les années qui viennent. Et je pense qu'elle ne voudra pas manquer l'occasion de frapper avant qu'on ne la frappe.

Kalan abandonna son air légèrement énervé. Althas avait raison d'entretenir des doutes, mais les préjugés tels que ceux qu'avaient montré à l'instant le Directeur des SSI ne pouvait faire avançer les choses. Sinon, l'Alliance Galactique ou les Jedi pourraient très bien reprocher à l'Empire d'avoir commis des crimes atroces sous Palpatine, et cela ne pouvait faire marcher des relations diplomatiques. Venait ensuite la question des relations internationales qui viendraient après une alliance avec Hapès. Là, les craintes de Octhellian étaient justes, et le risque était présent.

- Vous avez raison, Althas, cependant, nous parlons bien de constituer une "alliance" avec l'Amas, et non pas de l'intégrer directement à notre territoire, ce que la Reine-Mère refuserait catégoriquement de toute façon. L'Alliance Galactique a mal géré ses relations avec Hapès, et le résultat est visible aujourd'hui. Weiss et Armyanski se sont fait exploités, et maintenant Hapès s'apprête à quitter l'Alliance. Nous allons prendre ce que l'Alliance a perdu. On pourra certes être taxés d'opportunistes par l'Alliance, mais nous aurons une flotte en plus et des troupes afin de combattre la menace Mandalorienne. Et les accords commerciaux entre Hapès et l'Empire pourraient beaucoup rapporter aux deux camps. Quant aux Jedi, ils se tourneront bientôt vers l'Empire : leurs relations avec l'Alliance ne sont pas au beau fixe, et en plus nous sommes sur le point de frapper les Sith en plein coeur. Tout cela nous attirera leur sympathie.
Mais l'avis des Chiss importe, vous avez raison, Octhellian. Ils ne s'entendent pas avec les Hapiens, mais encore une fois je ne propose pas un poste de Moff à Hapès. Nous resterons des alliés de circonstance. De plus, il n'y a aucune raison que les revenus acquis aux suites des combats contre les Vaagaris reviennent à Hapès. Ils seront partagés entre l'Empire et ses protectorats uniquement. Csilla n'aura donc pas à s'en faire.


Voilà, les bases étaient posés. Kalan souhaitait une alliance purement de circonstance avec Hapès, et cela conviendrait sans doutes mieux à Akane Djo, la Reine-Mère. Le sentiment indépendantiste des Hapiens est très fort, et une simple alliance leur conviendrait mieux que ce qu'ils avaient du accepter avec l'Alliance Galactique. Le Président Armyanski n'était pas un homme idiot, et il n'écarterai pas une alliance avec l'Empire, qui se révélait fructueuse depuis de nombreuses années. Les Jedi restaient un mystère, malgré ce qu'avait dit Kalan. Il se rendrait bientôt devant le Conseil afin de consolider les relations entre l'Empire Fel et le Nouvel Ordre Jedi. Il en allait de l'unité de la Fédération. Kalan finit alors son argumentation après la dernière proposition de Octhellian.

- L'idée de les mettre dos au mur me plaît, cependant la fierté Hapienne révélera peut-être ce plan inefficace. Akane Djo reste une nationaliste des plus ferventes, et je sais pas si il est possible de mettre un Hapien dos au mur. Et Hapès pourrait très bien se tourner vers les Mandaloriens si nous rejetons leurs propositions. Qu'en pensez-vous, Gilad ? dit l'Empereur en se tournant vers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Althas Octhellian
Directeur des Services Secrets de l'Empire
Directeur des Services Secrets de l'Empire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 210
Age : 26
Humeur : Pensive.
Date d'inscription : 02/06/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire Galactique
Rang: Directeur des Services Secrets de l'Empire
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Jeu 24 Sep - 23:12


L’Empereur semblait avoir choisi de pardonner à Hapès ce qui n’arracha aucune expression faciale au Directeur des Services Secrets. Pour Cerbère, c’était une marque de faiblesse. Se montrer magnanime avec quelqu’un qui avait les mêmes valeurs que vous était passable, mais pardonner à un peuple considérant le reste de la galaxie comme leur étant inférieur, et qui de facto avait trahi l’Empire au moment ou celui-ci avait le plus besoin de leur allié, c’était ne pas retenir les leçons de l’Histoire. Non, c’était tendre le bâton pour se faire battre une deuxième fois. Les Hapiens n'avaient pas bougé pour combattre Darth Krayt, ils ne bougeraient pas plus pour combattre ce qu'ils considéraient comme une troupe de mercenaires de bas étage. Kalan Fel semblait ne pas faire de distinction entre le cas d’Hapès au cours de la dernière guerre et le fait que personne ne reprochait à l’Empire d’avoir des bases communes avec le régime de Palpatine. Il n’avait décidément rien retenu du passé. Là ou l’Empire avait changé et prouvé qu’il avait changé à maintes reprises, les hapiens quant à eux ont toujours prouvé au long de leur histoire qu’ils étaient restés les mêmes. Les mêmes suprémacistes humain, sexistes de surcroit pour qui, le droit du sang et le lignage prévalent sur les actes, le mérite et la valeur de l’effort. Ainsi, on était bien à plusieurs années lumières de la méritocratie impériale et Chiss comme concepts de société. Althas prit une nouvelle fois la parole pour sortir les dernières cartes qu’il avait encore dans ses manches pour convaincre Kalan Fel d’un ton assez neutre qui se basait bien plus sur des faits et une rhétorique poussée plutôt que sur de l’affect. Il fallait bien faire prendre conscience à Kalan Fel qui étaient vraiment les hapiens et le dissuader d'une alliance avec eux. Pour le bien de l'Empire.

- La vraie question que vous devez vous poser votre Excellence est la suivante : pensez-vous vraiment que les hapiens d’aujourd’hui sont différents dans leur mentalité et leur culture que ceux qui n’ont pas honoré leur serment à notre égard ? Pour Hapès, rien n’est plus important qu’Hapès. Pas même la parole donnée, la dignité, le mérite ou l’honneur. Le reste de la galaxie pourrait brûler sans qu'ils s'en inquiètent du moment que le feu ne menace pas leurs frontières. L’Empire que je sers fidèlement depuis toutes ces années avec fierté a prouvé à plusieurs reprises qu’il n’avait rien à voir avec le régime tyrannique que le Seigneur Sith Palpatine avait instauré.

Être un parangon de vertu dans un monde de brutes sournoises ayant recours à tous les coups bas pour triompher était louable. Louable mais idiot, et en tant qu’ancien agent des services secrets et actuel directeur de ces mêmes services, Althas savait de quoi il parlait. Lui-même avait eu recours à des méthodes et procédés bien loin de l’éthique impériale ou de la morale même pour réussir ses missions. La vérité était la suivante : il était celui qui restait dans l’ombre et se salissait les mains pour que l’Empire garde la tête haute. Celui qui se montre clément avec ses adversaires ou ses rivaux ne survit pas très longtemps. La galaxie a certes changé en plusieurs millénaires, mais un principe élémentaire était visible comme étant une constante et ce à toutes les époques : la clémence ne paie pas. Toujours d’un ton marquant une certaine distance avec l’Empereur, il ajouta.

- La vérité c’est que vous risquez de mettre en péril l’équilibre du Triumvirat de la Fédération. Vous risquez de troquer des alliés fiables et fidèles contre une flotte que vous n’êtes même pas certain de voir prêter assistance à nos amiraux au moment ou nous en aurons le plus besoin. Votre Excellence, je ne fais que vous alerter sur le risque que vous prenez et vous prévient : le jeu n’en vaut pas la chandelle. La situation n’est pas assez critique pour envisager cela. Si je puis me permettre votre Excellence, ne sous-estimez pas ce qu’ils peuvent tenter de négocier. Ils seraient capables d’exiger une partie des ressources que nous avons obtenues et allons obtenir dans les Régions Inconnues en échange d’une alliance. Vous devez prendre en compte le fait que les Chiss n’approuveront pas cet accord, ni même un partenariat avec eux. Lors du conflit contre les Yuuzhan Vongs, les hapiens qui étaient tôt ou tard menacés par l’envahisseur ont réussi à monnayer leur participation à ce conflit… alors que la situation était désespérée et allait l’être pour eux bien assez vite s’ils persistaient dans leur immobilisme. Si vous souhaitez commercer, commercez donc avec l’Alliance Galactique qui compte dans ses rangs bien plus de systèmes que l’Amas d’Hapès n’en aura jamais.

Qu’on se le dise : c’était bien Csilla qui avait tendu la main à Roan Fel III quand il en a eu besoin, là ou Hapès a préféré la lâcher au profit d’une paix achetée avec Darth Krayt. Cerbère acheva son argumentaire en revenant sur le risque que Kalan venait d’évoquer : les Hapiens pourraient très bien envisager une alliance avec les Mandaloriens (ou plutôt une reddition) si jamais ceux-ci arrivaient à les mettre en déroute. Althas n’était pas du tout convaincu du bienfondé de ce raisonnement pour une raison évidente : ces deux cultures avaient des principes totalement opposés et suffisamment forts pour empêcher toute collaboration sur du moyen terme. Et c’est avec une certaine sérénité qu’il répondit à l’Empereur.

- Hapès se tourner vers les Mandaloriens ? Votre Excellence, au sein de l’Amas d’Hapès, même la femme la plus mal placée dans la société restera au dessus d’un homme dans l’échelle sociale. Ils n’accepteront pas les Mandaloriens pour qui la valeur d’un guerrier dépasse son genre, son espèce ou son sexe. Une philosophie avec laquelle les Hapiens ne sont pas des plus d’accords compte tenu de leur xénophobie doublée de leur mépris pour la gente masculine. Une doctrine qui a toujours été une constante chez eux à travers leur Histoire. En les mettant dos au mur, ils n’auront que deux choix : combattre seuls et mourir face à Mandalore, ou s’allier à nous selon nos conditions.
Revenir en haut Aller en bas
Kalan Fel
Empereur
Empereur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 246
Age : 19
Localisation : Bastion, Palais Impérial
Titre : Empereur du Second Empire Galactique
Date d'inscription : 23/12/2014

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire Galactique
Rang: Empereur - V
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Mer 14 Oct - 12:38

Kalan Fel, après les déclarations de son Directeur des SSI, commença à faire les cent pas dans la pièce. Il réfléchissait à tout ce qu'impliquait une alliance avec Hapès. Il était toujours partisan du pardon, mais les arguments d'Octhellian avaient fait mouche. La guerre contre les Mandaloriens exigeraient une cohésion totale au sein de la Fédération, et une alliance avec Hapès augmenterait les tensions entre l'Empire et l'Alliance Galactique, et c'était précisément ce que l'Empereur voulait éviter. Et le fait que les forces Hapiennes ne valaient pas la puissance de l'Alliance était aussi une évidence. Mais contrairement au Directeur, l'Empereur voyait une alliance entre Mandaloriens et Hapiens tout à fait possible, si chacun des deux camps en avait besoin. De plus, Fel n'avait pas l'intention de faire baisser son estime auprès des systèmes Chiss, qui lui avait offert une aide sans précédent et qui restait un allié historique de l'Empire. De plus, ils étaient la clé de la victoire sur les Vaagaris. En d'autres termes, ils étaient essentiels à la puissance impériale. Kalan avait du mal à accepter que le Commandeur Suprême et lui s'étaient trompés, mais il fallait reconnaître que le Directeur des SSI avait raison. La fiabilité (bien que relative) de l'Alliance valait mieux que la méfiance qu'inspirait Hapès. L'Empereur reposa alors son regard sur l'hologramme d'Althas Octhellian.

- Vous avez peut-être raison, Althas. Après tout, la cohésion de la Fédération est essentielle, et il m'est impossible d'entreprendre une action qui compliquerait nos relations avec l'Alliance Galactique. Cependant, une Hapès indépendante pourrait se révéler plus dangereuse qu'une Hapès libre de toute attaches. Hivan Armyanski aurait tout intérêt à resserer son contrôle sur l'Amas au plus vite, si il ne veut pas que l'indépendance des Hapiens aient des retentissements négatifs sur l'Alliance et par extension, la Fédération.
En terme de diplomatie avec l'Amas, il n'y a pas de moyen terme. Soit il faut prendre le risque de lui tendre la main, soit il faut être d'une extrême fermeté avec eux. Si Armyanski ne montre qu'une once de relâchement, il est clair qu'Hapès se détachera de lui, emportant avec elle le cinquième de ses forces armées. Et nous avons besoin de toute la puissance militaire de l'Alliance pour vaincre les Mandos.


Kalan avait cédé, en comprenant qu'une alliance avec l'Amas serait contre-productive. Gilad Tavira avait gardé le silence, sans défendre son projet face à Althas Octhellian. Il était donc si peu sûr de lui ? Mais ça n'avait plus d'importance désormais.
L'Empereur n'en avait pas fini avec le Directeur. Il aurait souhaité avoir de sa propre bouche un compte-rendu détaillé de la situation dans les Régions Inconnues. L'Empire et les Chiss avaient-ils continué de prendre du terrain sur les force Vaagaris ? Cette guerre de position ne pouvait plus durer, car elle mobilisait des forces qui se révéleraient salvatrices sur le front Mando. La défense de Bandomeer serait assurée par toute la Fédération, mais les conflits qui suivront demanderait des efforts de très grand ampleur. Il faudrait écraser les Mandos rapidement avant qu'ils ne deviennent trop puissant et que leur cause attire plus de systèmes neutres. Mandalore l'Immortel serait très sûrement un adversaire redoutable durant cette guerre. Les chefs de guerre Mandaloriens étaient des stratèges brillants et de redoutables combattants. La question des Vaagaris devrait être rapidement réglée.

- Althas, j'aimerais que vous me fassiez un bref compte-rendu de la situation dans les Régions Inconnues avant que nous nous quittions. L'affaire est d'importance, et les forces que nous mobilisons là-bas seront sans aucun doute d'une importance capitale dans notre guerre contre Mandalore.
Revenir en haut Aller en bas
Althas Octhellian
Directeur des Services Secrets de l'Empire
Directeur des Services Secrets de l'Empire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 210
Age : 26
Humeur : Pensive.
Date d'inscription : 02/06/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire Galactique
Rang: Directeur des Services Secrets de l'Empire
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Dim 25 Oct - 17:55


Enfin, l’Empereur semblait avoir retrouvé la raison. Althas ne laissa rien transparaître, mais il était très satisfait d’avoir convaincu son interlocuteur de ne pas commettre cette erreur. Ce pouvait être anodin, mais en gagnant ce débat, le Directeur des Renseignements Impériaux venait de prouver qu’il était l’homme de la situation. Gilad Tavira s’était même effacé et avait conservé le silence pour ne pas s’impliquer dans ces échanges. Soit il estimait qu’il n’avait pas son mot à dire, soit lui-même n’avait rien d’autre à avancer pour défendre le projet de Kalan Fel, ou enfin au final il se ralliait à l’analyse de Cerbère. Ce dernier écouta attentivement la réponse de l’Empereur en silence et en approuvant d’un signe de tête entre deux bouffées de tabac. En vérité la situation n’était pas aussi catastrophique que pouvait le prétendre Kalan. Son analyse était incomplète et se basait surtout sur les désavantages. Sur les sept flottes de l’Alliance, une seule est hapienne. Au total deux étaient engagées dans ce secteur. Si le Consortium se sépare de l’Alliance, ces derniers pourront retirer leurs forces militaires de ce territoire sans craindre d’être attaqués sur un autre front contrairement à l’Empire. Le Commandement de l’Alliance aura les mains libres. Selon les rapports et estimations du service analyse des Services Secrets, les forces de l’Alliance même amputées d’une flotte devraient être de taille à lutter contre les Mandaloriens. En son for intérieur, Althas était convaincu que ce serait même une excellente opportunité pour se rapprocher d’eux diplomatiquement, économiquement et militairement. Le Consortium d’Hapès avec son indépendance retrouvée resterait dans la neutralité. Ils n’ont pas bougé un doigt pour déloger Krayt, alors il ne faudrait rien attendre eux pour s’attaquer aux Mandaloriens. Hapès passerait pour les ingrats de la galaxie, une fois de plus, ceux qui exigent tout mais ne donnent rien. Personne n’irait les aider si Mandalore l’Immortel déciderait de déplacer la guerre dans leur secteur. Personne ne les plaindrait, beaucoup se réjouiraient d’ailleurs de ce cas de figure, Althas le premier.

Par ailleurs si cette hypothèse devenait réelle, cela serait bénéfique pour la Fédération Galactique. Le temps que Mandaloriens et Hapiens s’entre-tuent, cela donnait une excellente opportunité à la flotte impériale et celle de l’Alliance de se préparer au mieux à cette guerre, voire à amasser ressources, vaisseaux et armes pour frapper les Mandaloriens une fois affaiblis. Cerbère écrasa sa cigarette dans son cendrier avant de se retourner vers l’Empereur. L’image holographique du directeur des services secrets impériaux tressauta avant que celui-ci ne réponde à la question de l’Empereur.


- Le front Vagaari est stable. Conformément à vos directives lors de notre dernier entretien, je pense que l’état-major impérial disposera très bientôt de nouvelles informations à exploiter pour donner un nouveau souffle à ce conflit. En notre faveur bien entendu… Une opération est en cours d’ailleurs, elle a pour objectif de capturer un avant-poste Vagaari. Peut-être trouverons-nous également des atouts que nous pourrions utiliser dans la guerre qui nous oppose aux Mandaloriens... Je n’ai pas plus d’informations à vous apporter pour le moment hélas.

Revenir en haut Aller en bas
Kalan Fel
Empereur
Empereur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 246
Age : 19
Localisation : Bastion, Palais Impérial
Titre : Empereur du Second Empire Galactique
Date d'inscription : 23/12/2014

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire Galactique
Rang: Empereur - V
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   Dim 22 Nov - 16:55

Les informations apportées par le Directeur des Services Secrets Impériaux étaient bien maigres, et l'Empereur pensait que son interlocuteur gardait beaucoup de choses pour lui. Il exécutait sa fonction parfaitement, et c'était là ce qui apeurait Kalan. Il aimait tout savoir sur tout et donner les directives dans les moindres détails, mais il fallait avouer que c'était difficile quand les informations manquaient. Gilad Tavira n'avait pas prononcé un mot sur le front Vaagari. Décidément, il depuis quelques minutes, il se révélait terriblement silencieux... Et inutile. De toute façon les sujets de discussions étaient épuisés et les décisions étaient prises : les planètes neutres dont avait parlé le Commandeur seraient les cibles principales de l'Empire pour un rapprochement diplomatique, et Hapès serait superbement ignoré par Fel et son gouvernement. Les arguments du Directeur avaient su porter, il fallait le reconnaître, et Kalan avait fait appel à sa raison pour s'en rendre compte. Compter sur Hapès serait une perte de temps et de moyens, et la considération de l'Ascendance Chiss était vitale dans la guerre qui opposait l'Empire aux Vaagaris. D'ailleurs, depuis quelques temps, Kalan avait réfléchi à donner des responsabilités à certains Chiss, ce qui rattacherait du même coup l'Ascendance à l'Empire un peu plus. Kalan comptait réformer dans les prochaines années l'administration impériale, et les Chiss feraient partie de son grand plan. Un Empire uni serait un Empire vainqueur.
Quoi qu'il en soit la conversation était terminée, et l'Empereur Fel V reprit la parole afin de congédier ses conseillers, d'un ton calme et chaleureux. Leur aide lui avait été utile aujourd'hui, mais aucun des trois n'avaient de temps à perdre dans des réunions interminables.

- Messieurs, je vous remercie de vos conseils, mais malheureusement je ne peux accorder plus de temps à cette conversation, et je suis persuadé que vous ne le pouvez pas plus. Je vous souhaite à tous les deux bon courage pour la suite des événements, et espère pouvoir toujours compter sur votre loyauté. Bonne journée.

L'Empereur s'écarta de l'holoprojecteur qui diffusa les dernières images d'Althas Octhellian qui s'inclinait légèrement avant de disparaître dans un grésillement bleuté. L'Imperator congédia le Commandeur Tavira d'un geste de la main, et se dirigea vers ses appartements, plein d'appréhension pour l'avenir.

HRP ::
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre au sommet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre au sommet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le 5 e sommet des Amériques
» Le premier ministre Alexis est au Sommet...
» [FB] L'ivrogne et le médecin - Duel au sommet [PV Arthy]
» [Evènement]Au sommet de la montagne !
» Duel au sommet du Crâne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars - L'Aube du Crépuscule :: SECTEUR II - CARTE GALACTIQUE :: Espace du Nouvel Empire Galactique :: Bastion :: Citadelle Impériale-
Sauter vers: