Star Wars - L'Aube du Crépuscule

Saison 6 - Dissimulation / Jeu de rôle et espace détente sur forum sur le thème Star Wars
 
Bienvenue sur l'Aube du Crépuscule voyageur égaré, ce forum est cependant fermé. Nous vous invitons à consulter nos partenaires en espérant trouver le forum qui vous convienne.

Partagez | 
 

 Faisons affaire [Rhaïlya Farron ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darth Anachor
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 199
Age : 27
Titre : L'Ermite
Humeur : Equanime en apparence...
Date d'inscription : 07/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Nouvel Ordre Sith de Krayt
Rang: Mystique Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Faisons affaire [Rhaïlya Farron ]   Dim 5 Juil - 14:56

Si il y avait bien un endroit dans la Galaxie où nul ne se serait, en ces temps, attendu à la visite d'un Seigneur Sith, c'était bien le Consortium d'Hapès. Cette région rattachée à l'Alliance faisait pourtant présentement l'objet de l'intérêt de Darth Anachor. Le Purple Dart, cargo léger corellien comme son monde d'origine en avait produit des millions d'autres, pouvait s'y aventurer sans crainte d'être repéré, étant absolument inconnu, de surcroit, des services de la Fédération.

En effet, les déplacements de l'Anzat hors de l'Espace Sith concernaient avant tout des endroits comme Toydaria, Nal Hutta...la nécessité, pour le Nouvel Ordre, de survivre et d'opérer dans le plus grand secret, limitait sa marge de manoeuvre aux collusions avec les endroits les plus gangrénés par le crime de la Galaxie. En effet, les Hutt n'avaient aucun intérêt à collaborer plus avant avec l'Empire et l'Alliance, du moins pas au point de leur communiquer des renseignements sur certains partenaires inclassables, mais redoutables et toujours irréprochables niveau transactions financières.

Pour cette raison, le vaisseau personnel de l'Anzat pouvait se permettre de se rendre librement, et sans crainte d'être repéré, ni surveillé outre mesure, au coeur d'une des grandes puissances de la Galaxie. Jamais, peut-être, le Consortium n'avait tant attiré l'attention, tant fait parler de lui : aussi captait-il l'intérêt, la curiosité, la convoitise, de toutes sortes de personnages. Le Seigneur Sith en faisait partie.

La raison de sa venue était liée à la croissance impressionnante d'une entreprise d'Hapès : les Industries Farron. Vouée à la fabrication de vaisseaux de combat, et participant à l'effort de guerre du Consortium, cette compagnie avait fini par susciter, chez Darth Anachor, le sentiment qu'il lui était possible de faire affaire avec elle.

Les temps, pour le Mystique Sith, n'étaient pas des plus favorables, et il lui fallait certes trouver au plus vite le moyen de prouver son habileté à Darth Trazyn, ainsi qu'à ses pairs : mais son ambition visait plus loin. Il avait réellement à coeur le renforcement du potentiel militaire du Nouvel Ordre, et pour cela, il lui fallait procurer à la Confrérie un arsenal nouveau, original, dont l'efficacité lui permette de compenser une infériorité numérique inquiétante.

Pour cette raison, il avait pris contact directement avec la PDG des Industries Farron : une certaine Rhaïlya, dont ses services lui avaient fait un portrait flatteur : dynamique, ambitieuse, calme, intelligente et réfléchie. Elle tenait depuis récemment cette entreprise d'une main ferme qui lui avait permis d'accroître ses bénéfices, mais aussi, et surtout, de fournir à ses clients un armement performant, à des prix inférieurs à ceux des grandes compagnies galactiques.

Des chantiers relativement réduits, produisant un matériel de qualité, à un rythme plus lent que ceux de Kuat ou de Fondor, mais le vendant aussi moins cher : il était clair, pour Anachor, qu'il s'agissait là d'une piste à creuser. Aussi, avait-il sollicité certains contacts sur Corellia, liés au secteur de la défense et de l'industrie. Son collaborateur, Eloys Zhek, s'était rendu particulièrement utile pour l'édification du profil sous lequel l'Anzat allait se présenter.

Il s'agissait d'incarner un entrepreneur corellien récemment installé à la lisière du Secteur Hutt, disposant également de plusieurs filiales sur Taris. Proposant des services dans le domaine des transports, il lui fallait, selon le scénario, compter avec la rude concurrence exercée par la pègre, qui n'hésitait pas à saper souterrainement ses efforts, ainsi qu'à manigancer des attaques de convois. Les liens de l'Archiviste Zhek avec la grande bourgeoisie corellienne avaient permis de rendre crédible ce dossier, l'Anzat jouant en la circonstance d'un partenaire de la famille de ce dernier, et d'un ami de longue date, en proie aux plus grandes difficultés.

Il s'agissait de négocier un accord concernant la production, devant tenir du plus grand secret, d'un modèle de vaisseaux précis : rapide, le plus petit possible, bien armé, maniable, agile. Ceci concernait toutes les classes, du cargo de toutes dimensions à la corvette. Ce contrat juteux qu'il comptait faire se profiler devait, dans les faits, doter le Nouvel Ordre, à un prix raisonnable, d'une production industrielle parallèle, concernant un armement dont le design soit nouveau, de sorte à frapper furtivement les adversaires des Sith, sans que le rapprochement puisse se faire avec ceux-ci. Dans les premiers temps, du moins.

Tout à ses réflexions, alors qu'il abordait les hangars principaux de l'imposant bâtiment qui constituait le siège principal des Industries Farron, Anachor cogitait quant aux failles éventuelles que pouvait comporter ce plan. Parce qu'il était relativement sophistiqué, il comportait une part de fragilité qu'il lui faudrait masquer au mieux de ses moyens ; il faisait confiance, ceci dit, à ses talents de comédien, pour dissimuler la raison véritable de sa venue.

Accueilli par une escorte composée de rutilants droïdes protocolaires, dont le design particulièrement épuré n'était pas sans lui plaire, l'Anzat se montra parfaitement mutique durant tout le trajet qui le mena jusqu'aux bureaux de la Présidente Directrice Générale. Tout à la composition de son rôle, il prêta à peine attention à la décoration raffinée, élégante et sobre des quartiers qu'il parcourrait. Enfin, après une marche d'une dizaine de minutes, il arriva à la porte de cette femme énigmatique, qui ne manquait pas de l'intriguer.
Revenir en haut Aller en bas
Rhaïlya Farron
Jedi Noir
Jedi Noir


Nombre de messages : 72
Age : 22
Date d'inscription : 17/01/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Neutre
Rang: Jedi Noir
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Faisons affaire [Rhaïlya Farron ]   Dim 12 Juil - 19:33

Les affaires des Industries Farron avaient fait un véritable boom grâce à la guerre contre les pirates, même si les Hapiens n’aimaient pas qualifier ce conflit qui s’éternisait de « guerre ». La demande en vaisseaux et en armement avait été grande et cela s’en était fait ressentir sur le chiffre d’affaires de l’entreprise, mais désormais la Présidente Directrice Générale comptait bien s’ouvrir davantage au marché extérieur au Consortium. Rhaïlya était cependant réaliste et savait qu’elle n’avait pas les moyens ni les infrastructures pour rivaliser avec les géants comme Kuat ou Corellia, par contre elle pouvait conduire son entreprise en ciblant des plus petits groupes mais en leur offrant des vaisseaux sur mesure à des prix très compétitifs. De plus, les appareils conçu par Farron Industrie avaient la réputation d’être très fiables et en constante évolution afin de rester classés parmi les meilleurs. C’est ainsi que l’ancienne Jedi avait accepté de rencontrer personnellement un client, un entrepreneur Corellien dont elle n’avait pas eu le nom. Si cela l’avait intrigué de prime abord, sa curiosité avait prit le dessus sur sa méfiance…

Posant son stylet à côté de sa tablette, Rhaïlya se laissa aller en arrière dans le confortable fauteuil où son postérieur avait trouvé refuge. Sur le large bureau s’étalait différents documents tels des comptes rendus ou des plans qu’elle dessinait elle-même. Sur le coin droit du meuble se trouvait une lampe qui diffusait dans la pièce une douce lumière, rendant l’endroit agréable. Le mur de droite était recouvert d’une bibliothèque qui recelait d’holo-livre en tout genre, le mur de gauche était totalement nu et témoignait de la récente arrivée de la propriétaire des lieux dans ce bureau.
L’ancienne Jedi fit pivoter son fauteuil à 360°. La baie vitrée qui se trouvait désormais face à elle lui permettait d’observer les ateliers et chantiers de son entreprise, bien que la distance ne permette pas une observation minutieuse mais seulement un survol. Son bureau était effectivement situé au sommet de la tour Farron et lui offrait donc en plus une belle vue sur les environs. Au vue de l’heure, son rendez vous devait être arrivé dans les locaux mais pour atteindre le bureau de Rhaïlya, celui-ci allait devoir traverser les hangars d’exposition des Industries Farron, ainsi il pourrait apprécier à sa guise les produits proposés par l’entreprise. Bien entendu, il avait dû passer – sans vraiment s’en rendre compte – dans un scanner à son arrivée, question de sécurité…

Lorsque l’Anzat arriva enfin au dernier étage, son escorte métallique se retira afin de laisser leur place à un être de chair et de sang : l’assistant personnel de Rhaïlya, Thane Williams. L’homme avait davantage l’apparence d’un soldat à cause de ses implants et de sa tenue vestimentaire, et son rôle pouvait effectivement être celui-ci au besoin… mais pour l’heure, il se contenta d’offrir au visiteur un sourire poli tandis qu’il avertissait sa patronne.

« Mademoiselle Farron va vous recevoir. Suivez-moi, c’est par ici. » Fit-il en invitant l’Anzat à le suivre d’un geste de la main.

Le bureau de la Présidente Directrice Générale se trouvait juste derrière lui, mais son rôle était d’escorter le visiteur jusqu’à l’intérieur. La porte s’ouvrit automatiquement lorsque Thane s’y présenta et celui-ci s’effaça pour laisser passer l’Anzat, puis il quitta la pièce en laissant la porte se refermer sur lui.

Rhaïlya se trouvait face à Prométhée lorsqu’entra son rendez vous. Le droïde, venu voir sa créatrice quelques minutes plus tôt, se tourna aussitôt vers le visiteur tandis que l’ancienne Jedi faisait de même. Avec grâce, elle quitta son fauteuil et vint serrer la main de l’Anzat tout en lui proposant de prendre un siège d’un geste. La jeun femme était vêtue assez simplement, dénotant de la grande majorité des Nobles Hapiens une fois de plus… En effet, elle portait un pantalon noir, ce dernier mettant en valeur sa silhouette athlétique. Elle avait chaussé des bottines de la même couleur et portait une chemise blanche dont les premiers boutons étaient astucieusement ouverts, dévoilant juste ce qu’il fallait. Enfin, par-dessus Rhaïlya portait une veste elle aussi de couleur sombre. Une tenue simple et efficace, en somme… Question armement, il était évident qu’elle n’avait sur elle son sabre laser, mais ce dernier restait à porté de main.

« Rhaïlya Farron, ravie de vous rencontrer, Monsieur… ? » Fit la jeune femme en retournant s’asseoir. Son ton était poli, dénué de sentiment comme à son habitude. « Prométhée, peux tu nous apporter des rafraîchissements ? » Demanda t-elle à son droïde, qui inclina légèrement sa tête avant de quitter l’office. « J’espère que votre voyage fut sans encombres. A présent, dites moi ce que je peux faire pour vous. » Ajouta l’ancienne Jedi en croisant les jambes, son regard saphir et légèrement rehaussé de noir braqué sur l’Anzat, la Force sondant doucement ce dernier…

-----

HRP : Pardonnes moi pour ce temps de réponse. J'avais écris le RP vendredi mais n'ai pas pu le poster avant aujourd'hui. J'espère que ça ira !


Dernière édition par Rhaïlya Farron le Lun 13 Juil - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Darth Anachor
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 199
Age : 27
Titre : L'Ermite
Humeur : Equanime en apparence...
Date d'inscription : 07/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Nouvel Ordre Sith de Krayt
Rang: Mystique Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: Faisons affaire [Rhaïlya Farron ]   Dim 12 Juil - 22:47

HRP : Pas d'inquiétude à avoir, ta réponse me convient parfaitement. Quant au temps de réponse, j'ai connu pire !

Le Seigneur Sith était particulièrement sensible aux protocoles minimalistes, sobres, sans fioritures et efficaces. Si ce choix pouvait en déconcerter certains, il aimait, pour sa part, que l'on témoigne envers lui d'un sens des bienséances qui n'en fasse pas trop, et qui ne force nullement l'émotion ou le sentiment. Cela le mettait dans de bonnes dispositions, après avoir, non sans une pensée amusée pour la personne qu'il allait rencontrer, traversé toute une suite de bureaux et chantiers dans sa traversée du complexe.

Cette Rhaïlya était, pour le moins, une femme adroite, qui semblait avoir le sens de la mise en scène. Ou, du moins, qui savait se vendre. Ce qu'il avait vu, en effet, des activités menées par Farron Industries était pour le moins convainquant. L'on y fabriquait de tout : du chasseur à la corvette, pour ne parler que de ce à quoi il avait pu jeter un coup d'oeil au passage. Il se doutait de n'avoir entraperçu qu'une infime fraction du potentiel de cette société prospère, et qui semblait bénéficier d'une croissance et d'un dynamisme insolents.

Il n'avait pas omis d'associer cette bonne fortune qui était, à n'en pas douter, propice à la jeune Farron, et à l'industrie de l'armement hapienne de manière plus générale, aux guerres récentes que le Consortium s'était vu obligé de livrer contre une piraterie féroce, qui lui causait, malgré ce qu'en disaient les autorités et les médias locaux, de réelles difficultés. De cela, le Seigneur Sith ne pensait rien de bon. Il avait un certain sens de l'ordre, ou du moins le goût. Un Etat, qui avait ses défauts, vaudrait toujours mieux à ses yeux qu'un réseau criminel captant à son profit les richesses des peuples. De plus, si le Consortium faisait partie de l'Alliance Galactique, il en restait distinct. Or, les alliances, se dit l'Anzat, ont ceci en propre qu'elle se renversent, si l'on sait s'y prendre.

Mais il n'en était pas encore là, loin s'en fallait. Pour l'instant, il lui fallait se concentrer sur sa tâche : négocier avec Rhaïlya Farron, à laquelle il était enfin introduit. Alors que Thane Williams prenait congé, et que Darth Anachor faisait quelques pas nonchalants dans le bureau de la PDG de Farron Industries, une sorte d'oscillation dans la Force se produisit, légère, mais significative : il ne pouvait se tromper, et s'il sut maquiller sa surprise, et prendre soin, pour sa part, d'éteindre toute présence dans la Force, il dut bien se rendre à l'évidence qu'il avait affaire à une sensitive. Et pas de n'importe quel acabit, car il eut le temps de repérer en elle, en homme rompu à l'évaluation des potentiels, une puissance travaillée, affinée et consommée. La méfiance s'imposait, mais dans le même temps, la situation devenait encore plus intéressante.

Rendant à son interlocutrice l'amabilité de circonstance qu'elle avait déployé à son endroit, il lui serra la main sans bouger, puis répondit d'une légère et respectueuse inclination de la tête à l'offre qu'elle lui fit tacitement de s'asseoir. Avec un sourire courtois, il s'installa, et en profita pour examiner encore une fois la mystérieuse PDG. Il eut le temps de se faire la réflexion qu'elle était de toute évidence taillée pour le combat, et qu'elle devait s'exercer régulièrement, avant que la conversation ne débute.

-Enchanté, Mademoiselle Farron, c'est un plaisir. Monsieur Atton Pel, de Corellia. Pour répondre à votre aimable question, les nombreuses escales que je fis au sein du Consortium, et qui n'étaient pas prévues, parlent d'elles-même,
poursuivit-il en élargissant son sourire aimable. Mais je ne suis pas ici en villégiature, bien entendu - croyez bien que je le regrette ! - aussi ne vous ferais-je pas perdre votre temps. Il croisa la jambe droite sur la gauche, et y apposa les deux mains imbriquées l'une dans l'autre, attitude posée, qui était chez lui signe de détente et de réflexion. Mon nom ne doit pas vous dire grand chose, car je ne suis pas issu des grandes familles de Corellia. Mais je pense que vous me situerez si je vous dis que nous faisons partie du cercle étroit des Zehk. Ces derniers, en effet, étaient issus de la bourgeoisie du monde, et leurs activités diverses, leur avaient valu, en dépit d'un dilettantisme que certains leur reprochaient, une réelle notoriété dans les mondes du Noyau. Et ce, depuis le dernier siècle. Cette alliance relativement récente, mais forte, et qui me semble vouée à durer, nous a permis de prendre notre envol, entre autres dans le secteur des transports.

Il s'éclaircit alors la voix. En effet, nos bénéfices certains nous ont convaincu, il y a de cela environ une année standard, de viser plus grand. Nous investissons, et notamment...à la lisière de l'Espace Hutt. Nous avons également visé Taris, où nous avons des racines. Il inclina très légèrement le buste vers l'avant. Les services que nous proposons consistent à véhiculer très rapidement un grand nombre de personnes pour un prix réduit. Nous y parvenons grâce à des modèles de transporteurs civils de taille moyenne, dotés des systèmes d'aération et de chauffage les plus modernes, qui font la navette, dans un premier temps, de planète à planète, puis de système à système. Vous voyez que notre rayon d'action n'est donc pas très étendu....mais il résout ce problème que présentaient jusqu'à présent, ces grandes lignes de transit qui desservaient les clients sur de trop grands espaces, rendant le service perfectible, car trop imprécis sur la petite échelle.

Il se permit une pause, tandis que le droïde Prométhée leur apportait des collations. Prenant le temps d'apprécier son verre, qu'il vida lentement, tout en laissant le loisir à son interlocutrice d'apprécier les tenants et aboutissants, pour ses propres affaires, de ce qu'il avait exposé jusqu'à présent, il attendit qu'elle lui fasse signe de poursuivre pour reprendre.

Le hic, dans tout cela, vous vous en doutez, c'est la concurrence que nous livrons aux grandes compagnies, qui voient d'un mauvais oeil notre intrusion sur leurs plates-bandes. Elles n'hésitent pas à armer des criminels pour attaquer nos convois...et si nous avons réussi, jusqu'ici, à limiter la casse, vous comprenez très bien que cette situation est intolérable. Il poussa un soupir. Tout recours à la justice est hors de question : cela prendrait trop de temps, coûterait très cher, et le résultat en serait aléatoire. Qui peut armer un bras peut acheter une conscience, et nous ne voulons pas, de plus, passer pour des faibles et des procéduriers auprès de nos clients ; il nous faut donc répondre à la violence par la violence, hélas. Reposant son verre, il conclut : vous voyez donc qu'il nous faut des vaisseaux bien armés, polyvalents, et à un prix que nous jugerons tous deux raisonnables. Déjà, pour l'escorte : et ensuite, pour les transports civils eux-mêmes. Sans parler de la protection, conséquente, qu'il nous faut assurer à nos relais.

Voilà donc ce qui m'amène à vous, Mademoiselle Farron. Kuat, Fondor, Corellia elle-même, ou encore Mon Calamari sont des choix trop évidents, traçables, et de plus, les prix qu'ils proposent sont au-dessus de nos moyens. On m'a dit beaucoup de bien de votre firme. Les prix, plus acceptables, que vous proposez pour vos produits ne sont pas synonymes, dit-on, d'une qualité moindre. Je pense donc qu'il m'est nécessaire de faire appel à vous.
Il se renfonça alors dans son siège, et joignit les mains. Puis-je vous demander ce que mon exposé vous évoque ? Je ne suis pas un militaire, ni un spécialiste des questions de défense. Selon vous, quel classe, quel vaisseau, seraient les plus appropriés pour remplir ce rôle de protection contre tout type d'attaque ?
Revenir en haut Aller en bas
Rhaïlya Farron
Jedi Noir
Jedi Noir


Nombre de messages : 72
Age : 22
Date d'inscription : 17/01/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Neutre
Rang: Jedi Noir
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Faisons affaire [Rhaïlya Farron ]   Jeu 16 Juil - 2:42

Le regard légèrement rehaussé de noir de Rhaïlya semblait sonder son interlocuteur. De sa véritable nature, elle ne se doutait de rien. Le Sith était puissant dans la Force et avait masqué sa présence dans celle-ci avant que l'ancienne Jedi se rende compte de quoi que ce soit... Mais grâce à la Force, la jeune Farron parvenait à en apprendre davantage sur l'Anzat, qui ne pouvait l'empêcher de lire la surface de ses pensées sans reveler son propre lien à moins d'être très habile. Perdre sans raison accès aux pensées de surface d'un être signifiait un blocage par la Force... ou un entrainement digne d'un Mandalorien !

Les jambes croisées sous son imposant bureau de bois noir, l'agent de la Reine écoutait attentivement les propos d'Atton Pel, non sans lancer discrètement sur son Datapad - comme elle savait si bien le faire - une recherche sur cette personne via son réseau et le réseau des Services Secrets Hapien auquel elle avait accès. Il était, après tout, question de potentiellement vendre des vaisseaux à quelqu'un qui pouvait, peut être, être un ennemi du Consortium. Fidèle à Hapès, Rhaïlya ne souhaitait pas commettre la faute de négocier avec l'ennemi sans le savoir, celui ci pouvant prendre bien des formes... Car au fil de la discussion, Rhaïlya comprit qu'il s'agissait bien de vaisseaux armés que Monsieur Pel était venu chercher, afin de se prémunir contre les assauts de ses concurrents...

A l'évocation des Zehk, Rhaïlya hocha poliement la tête en accompagnant le geste d'un sourire. Elle connaissait effectivement ce nom, bien connu dans le noyau. Prométhée fit son apparition quelques secondes plus tard, apportant des coliations qu'il déposa avec douceur sur le bureau de Rhaïlya malgré son imposante stature. Le droïde, en bon garde du corps, se retira ensuite dans un coin de bureau. Il ne portait pas d'armes visibles, mais sous sa carapace Prométhée avait de quoi défendre sa créatrice. Celle-ci fit signe à son interlocuteur de continuer tandis que, intéressée, elle se penchait très légèrement en avant, son verre à la main.

" Répondre à la violence par la violence. " Voilà quelque chose que Rhaïlya aurait désapprouvé quelques années auparavant, lorsqu'elle était encore une Jedi. Mais aujourd'hui, en sa qualité de femme d'affaire, si elle pouvait faire prospérer son entreprise... se qui se passait ensuite, cela n'était pas son problème ! Temps que ses vaisseaux ne se retournaient pas contre Hapès, tout irait bien. Si seulement pouvait-elle savoir qui se trouvait réellement en face d'elle...

Atton Pel lui donnait désormais la parole, attendant d'elle qu'elle lui indique quel type de vaisseau pouvait convenir pour protéger son buisness. Cela dépendait du type de vaisseaux utilisés pour le transport, mais de ce qu'elle avait comprit l'entreprise de l'Anzat - qu'elle ne pouvait prendre que pour un humain - transportait un grand nombre de personnes d'un seul coup.

" Je pense que nous allons pouvoir régler votre problème. Cependant, vous comprenez aisément que je ne peux pas vous vendre des vaisseaux embarquant de la technologie militaire. " Fit Rhaïlya en s'appuyant contre le dossier de son fauteuil. " Je peux vous fournir des chasseurs pour escorter vos transports et des cargo de grand tonnage pour transporter vos passagers, eux aussi suffisamment armés pour parer à toutes attaques venant de ... la vermine, y comprit sur vos relais. J'ai un catalogue, mais peut être avez vous déjà en tête des spécificités qui me permettrez de mieux cerner vos besoins."Ajouta l'ancienne Jedi en faisait apparaître, via un projecteur holographique, le dit catalogue d'une simple commande via son datapad.
Revenir en haut Aller en bas
Darth Anachor
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 199
Age : 27
Titre : L'Ermite
Humeur : Equanime en apparence...
Date d'inscription : 07/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Nouvel Ordre Sith de Krayt
Rang: Mystique Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: Faisons affaire [Rhaïlya Farron ]   Jeu 16 Juil - 8:06

Le Seigneur Sith eut une première réaction de surprise à l'audition des dires de son habile interlocutrice. Durant à peine quelques secondes, il lui sembla que l'entretien partait mal, et qu'il lui faudrait se montrer adroit pour retomber sur ses pattes, et obtenir ce qu'il lui fallait. En effet, Rhaïlya Farron déclarait ne pas pouvoir lui fournir de matériel militaire, et c'était précisément ce qu'il était venu chercher. Mais son trouble ne dura que très peu de temps, et bien vite, satisfait, mains toujours jointes, il put se renfoncer dans le dossier de son fauteuil.

A la réflexion, la proposition de la PDG avait même ciblé exactement ses besoins. En effet, solliciter le commerce de vaisseaux de trop fort tonnage n'aurait servi qu'à attirer l'attention de tout le monde, ce qu'il souhaitait justement éviter, cela allait de soi. Leur accord, si ils y parvenaient, devait rester quasi-secret, et ses conséquences ne se faire sentir que bien plus tard. Des chasseurs, des cargos bien armés : c'était, à la vérité, plus que suffisant pour convenir à la vision que le Seigneur Sith avait de la guerre moderne.

Faite de guérilla, d'actions subversives et furtives, dans laquelle la défense ( jouée présentement par le Nouvel Ordre Sith ) ne pouvait se composer d'une structure classique, avec des centres nerveux déterminés, et donc facilement détectables ; mais au contraire, d'un dispositif lâche, souple, plastique, qu'il faudrait frapper tout ensemble d'un seul coup pour le mettre en difficulté. C'était là l'avenir militaire dont il rêvait pour les siens, et la réponse de l'ancienne Jedi, ironiquement, le satisfaisait tout à fait.

Il se pencha, le front et les yeux plissés, sur le projecteur holographique, qui lui présentait une succession de modèles correspondant de près ou de loin à ce qu'il était venu chercher sur Hapès. A vrai dire, la question de Farron s'était montré, ici, trop précise : et il savait qu'il ne pouvait pas demander des profils de vaisseaux trop connus, qui eussent, une fois de plus, fini par attirer l'attention.

Au contraire, plus il s'agissait d'engins efficaces, mais discrets, très récents, et qui n'avaient pas encore massivement fait leurs preuves, ou du moins, qui n'étaient pas demandés par les grandes puissances galactiques, mieux cela était pour lui. Se massant la mâchoire inférieure, tic dont il était coutumier, et qui était, chez lui, signe de réflexion, il fit défiler lentement les différentes fiches qui lui étaient présentées dans le catalogue.

-L'idéal, concernant les cargos, aurait été constitué par l'équivalent, en termes de performance, des modèles YT de mon propre monde d'origine, et que je connais par coeur. Vous imaginez bien que, dans la défense que nous aurons à conduire, il nous faudra être capables, du moins dans les premières semaines, de prendre nos adversaires par surprise. Qu'ils se rendent compte que des profils trop connus sont partie intégrante de notre dispositif, et ils sauront s'adapter.


Il se renfonça à nouveau dans le dossier de son fauteuil, en proie à une intense et sincère réflexion.

-Des chasseurs nous seraient plus qu'utiles, mais je n'ai pas les connaissances nécessaires en matière militaire pour vous proposer un vaisseau précis. Quelque chose de polyvalent, sans nul doute, un peu à la façon du X-83, serait certainement ce qu'il nous faudrait. Concernant les cargos, quelque chose qui tienne des YT, mais aussi des anciens patrouilleurs Firespray, nous serait de la plus grande aide.


Avec un sourire complice, sentant que finalement, l'entretien s'annonçait plus que prometteur, il joignit une fois de plus les mains sur ses jambes croisées.

-Les spécificités dont auraient besoin les vaisseaux dont nous cherchons à doter notre flotte de protection, seraient donc facilement résumées par ce dernier mot : polyvalence. Nous avons les pilotes, mais cherchons effectivement des engins qui conjuguent la robustesse, et un bon armement à une rapidité et une maniabilité raisonnables. L'avantage est que nous concurrents, eux-mêmes, n'ont pas pu agir au grand jour, et qu'il leur a donc fallu monnayer les services de pirates et criminels en tout genre, dont l'arsenal est un peu dépassé, mais qui compensent ce petit désagrément par le nombre et la connaissance du terrain.
Revenir en haut Aller en bas
Rhaïlya Farron
Jedi Noir
Jedi Noir


Nombre de messages : 72
Age : 22
Date d'inscription : 17/01/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Neutre
Rang: Jedi Noir
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Faisons affaire [Rhaïlya Farron ]   Ven 17 Juil - 21:35

L'anzat sembla déçu l'espace d'un instant. Si son visage demeura avenant, Rhaïlya ne manqua pas de sentir son trouble, tel un éclair dans la Force. Mais l'homme se reprit vite et sembla finalement apprécier la répondre de la jeune femme. L'ancienne Jedi comprenait que son client souhaitait avoir des vaisseaux bien armés, mais les lois étaient claires à ce sujet : la technologie militaire ne pouvait etre cédée aux civils sous aucun pretexte ... légalement du moins. L'ex Jedi était connue, malheureusement pour Anachor, pour être fidèle à la Reine Mère et à ses lois, ainsi ce dernier allait avoir du mal à la convaincre de surarmer les vaisseaux qu'il voulait acquérir.

Alors que le Seigneur Sith observait le catalogue, Rhaïlya posa son regard sur sn datapad, qu'elle avait positionné sur son genoux. Les informations qu'elle avait demandé sur son interlocuteur s'affichèrent enfin les unes après les autres. L'identité de l'homme était confirmée, mais une autre information attira le regard de l'ancienne Jedi, qui gardait une expression neutre. En effet, Aton Pell faisait l'objet de plusieurs primes, certaines très élevées. Il était également dit que l'individu, anonyme sur les primes, était dangereux et bien armé. Rhaïlya pensa en premier lieux à une erreur, mais les photos accompagnant les avis de recherche étaient formelles...

La jeune femme, fidèle à elle même, ne laissa rien paraitre et porta son regard saphir sur son interlocuteur. A mesure que celui-ci parlait, la jeune femme - qIl ui connaissait ses vaisseaux par coeur - visualisa ce qui lui conviendrait.

" Je crois savoir ce qui vous conviendrait. Je vous propose d'aller voir cela de plus près, ainsi vous visualiserez mieux de quoi je parle. " Fit doucement Rhaïlya en invitant son client à la suivre hors du bureau, suivi par Promethée. Celle-ci, son datapad à la main, appuya sur une touche tout en guidant Anachor vers son ascenseur privé. Là, elle selectionna - toujours via son datapad - l'étage où elle souhaitait se rendre. " Notre petit dernier, le chasseur stéllaire baptisé Valiant possède, je le pense, les caractéristiques que vous souhaitez. Il est équipé de quatre canons lasers, d'un système d'ejection et de survie le cas échéant. Ainsi, si davanture l'un de vos pilote devait s'ejecter dans le vide spatial, il pourrait survivre jusqu'à trois jours, quatre s'il ne panique pas. Comme vous êtes coutumier des affrontements, cela vous sera utile. " Ajouta la jeune femme en lançant un regard entendu au Sith.

A cet instant, les portes du turbo élévateur s'ouvrirent. Rhaïlya laissa l'anzat passer devant puis lui fit signa de la suivre d'un ample geste du bras, tout en délicatesse. Les deux sensittifs étaient arrivés dans un imposants hangars où plusieurs mezzanines, situées en hauteurs et pourvues de balcons, données sur des ateliers plus ou moinns grands. L'éclairage industrielle était un peu agressitf, mais pas gênant. L'ancienne Jedi s'arrêta devant une large baie vitrée fermées par un volet métalique anti explosion qu'elle ouvrit grâce à une commande sur son datapad.

Lorsque le volet fut ouvert, une baie en platacier protégeait le chasseur, mais celle-ci s'ouvrit également pour permettre à Rhaïlya et son interlocuteur de s'approcher de l'appareil. L'ancienne Jedi s'arrêta à quelques mètres de l'engin, mais fit signe à Anachor qu'il pouvait s'approcher s'il le voulait.

" Le Valiant possède une hyperpropulsion x1 et un bon bouclier déflecteur. Il fait 14 mètres de longs pour 26 de large. Concernant ses capacités, pour l'avoir moi même piloté je peux vous assurer qu'il est aussi rapide que maniable. Voici sa fiche technique complète. " ajouta Rhaïlya en désignant le projecteur holographique se trouvant à droite de l'appareil.
Revenir en haut Aller en bas
Darth Anachor
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 199
Age : 27
Titre : L'Ermite
Humeur : Equanime en apparence...
Date d'inscription : 07/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Nouvel Ordre Sith de Krayt
Rang: Mystique Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: Faisons affaire [Rhaïlya Farron ]   Ven 17 Juil - 21:59

Les quelques regards de la directrice de Farron Industries posés sur sa personne ne suscitèrent aucune suspicion de la part de Darth Anachor. Ce n'était pas la première fois qu'il traitait ce genre d'affaires, quoiqu'il n'en fut pas, à proprement parler, un spécialiste. Sa relative expérience, toutefois, le servait, et il était clair, pour lui, que la situation se profilait bien. Si la suite de leur entretien se passait aussi bien qu'elle avait commencé, il aurait, sans nul doute, de bonnes nouvelles à rapporter à Darth Trazyn.

Tout en se faisant l'observation que son interlocutrice semblait particulièrement adepte de ces fameux datapads nouvelle génération dont il avait tant entendu parler, il la suivit sans obtempérer. Se priver de son lien naturel avec la Force, réflexe dicté par la prudence, mais aussi par des années d'expérience dans l'art de l'infiltration, avait ses avantages, comme ses inconvénients.

Si il se rendait, ainsi, absolument invisible à l'esprit de n'importe quelle personne exercée à repérer la présence de sensitifs dans la Force, il se coupait, par la même, de la plupart de ses facultés de perception et de détection. Ainsi, il était en train, sans le savoir, d'éveiller chez celle qu'il pensait devoir devenir une partenaire des Sith à son insu, une suspicion qui s'accentuait à chaque minute, il pensait, pour sa part, être bien parti, et était en position de confiance.

Aussi, c'est en voyant déjà poindre un succès certain pour le Nouvel Ordre, qu'il se laissa conduire à l'étage qui habitait les prototypes que Rhaïlya Farron, allait bientôt lui présenter. Écoutant attentivement les informations qu'elle avait, semblait-il, parfaitement retenu de mémoire sur un chasseur supposé le satisfaire, il hocha la tête d'un air sérieux et entendu, comme si il était un connaisseur.

De fait, il n'en était pas loin : lui-même avait l'habitude de potasser les fiches techniques, les rapports de mission, et les articles stratégiques qui étaient quotidiennement publiés au sein des forces armées Sith. Il avait donc de réelles bases en matière d'armement, et n'était absolument pas perdu pour ce qui était d'apprécier les qualités et les tares de tel vaisseau, ou de tel blindé.

Il s'agissait donc d'un chasseur appelé le Valiant. De ce qu'elle était en train de lui apprendre, il ne trouvait rien que de très convenable, et même plus, réellement favorable pour la mission qu'il se voyait déjà confier à ce nouvel appareil de la chasse Sith. Une fois qu'il fut parvenu devant un prototype de l'engin, qu'il examina sous toutes les coutures, il constata avec surpris, que le modèle détonnait avec la plupart des chasseurs qu'il connaissait, et qui étaient plus longs que larges.

Ce n'était pas forcément un problème, et il avait suffisamment de culture, pour savoir que ces engins étaient semblables à ceux qui avaient composé la majorité de la chasse de divers Empires Sith à travers l'histoire. Si sa mission s'avérait être un succès, ses pairs seraient donc en terrain connu, pour ainsi dire ! C'était la réflexion qu'il se fit, lorsque après avoir longuement considéré l'appareil, il se tourna, radieux et ravi, vers Farron.

-Voilà qui me semble...dans un premier temps...tout à fait satisfaisant. Mais vous vous doutez bien, qu'il me faudra le voir en action, pour pouvoir évaluer en temps réel les potentialités de ce chasseur qui, je n'en doute pas, fera plus que me surprendre agréablement.

Tout à ses flatteries, il lui sembla, de façon diffuse et quasi imperceptible, que quelque chose, cependant, clochait dans leur entretien. Chassant vite ces pensées, cependant, il gratifia sa voisine d'un sourire aimable.

-Je serais très intéressé de pouvoir examiner plus à fond les données techniques, et menus détails de la composition du...Valiant. Sera-t-il possible, au terme de notre entretien, de me voir transférée quelques informations, une fiche technique succincte, peut-être ?

Après que Rhaïlya Farron eut répondu à sa requête, il inclina légèrement le buste, en signe d'estime.

-Ce chasseur nous sera, sans aucun doute, d'une précieuse aide. Nous avions également parlé de cargos, me semble-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Rhaïlya Farron
Jedi Noir
Jedi Noir


Nombre de messages : 72
Age : 22
Date d'inscription : 17/01/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Neutre
Rang: Jedi Noir
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Faisons affaire [Rhaïlya Farron ]   Sam 18 Juil - 19:51

Rhaïlya demeurait dans une position tout à fait ordinaire, son visage n'étant qu'une expression parfaite de neutralité. Rien, dans sa posture ne laissait paraitre ce qui se tramait en vérité. Alors que Anachor observait le chasseur de classe Valiant, Prométhée avait, semble t-il, disparu tandis que les forces de sécurité de la Tour Farron se mettait en place tout autour de l'immense hangar, prenant pour quelques uns une position de sniper via les balcon disséminés le long des murs. Qu'Anachor ait caché son lien avec la Force était une bénédiction pour l'ancienne Jedi, dont les forces pouvaient se placer sans que le Sith s'en apercoive. Toutefois, lorsqu'il allait retrouver sa conexion, les choses allaient se compliquer...

L'ex Jedi posa son regard sur Anachor alors que celui-ci se retournait vers la PDG, l'air ravi. Rhaïlya, dans son rôle de femme d'affaire, lui offrit un sourire en retour. Ce dernier évoqua des tests en situation réelles afin de s'en faire une idée, la jeune femme sauta donc sur l'occasion.

- Il est tout à fait possible pour vous de le voir en vole. Je demanderai à l'un de nos pilote de vous faire une démonstration si vous le souhaitez.

La visite n'était pas terminée et l'ancienne Jedi invita une nouvelle fois le Sith à la suivre dans l'immense hangar. Après avoir refermé la baie en plastacier ainsi que le volet anti explosion, Rhaïlya se dirigea vers une autre section. Le duo quitta celle des chasseurs pour passer du côté des cargo, les plus gros tonages n'étant ensuite pas exposés pour des raisons évidentes... Les gardes suivirent les déplacementts du duo de loin, ne les perdant jamais de vue dans l'immense hangar.

Arrivée devant le volet anti explosion du cargo que Rhaïlya souhaitait lui montrer, cette dernière ouvrit une nouvelle fois le volet anti explosion, mais tarda à lever la baie en transparacier. Prométhée revint à cet instant et confia à sa créatrice un petit dispositif qu'elle positionna sur son bras gauche.

- Monsieur Pell, je suis navrée de vous informer que cette visite ne pourra continuer. Voyez vous, j'ai eu vent qu'une prime était sur votre tête, cette dernière vous décrivant comme très dangereux et armé... Je ne puis vendre des vaisseaux à un individu dans votre genre. Ajouta la jeune femme en joingnant ses mains devant elle. Je vous demande de bien vouloir me suivre sans faire d'histoire. Demanda Rhaïlya, d'un ton neutre, encore dans son rôle... mais un pré sentiment lui disait que cela n'allait pas durer.

Derrière Anachor, deux gardes armés de fusil d'assaut vinrent se positionner à quelques mètres, le tenant en joug. Derrière leur casque, il était impossible de deviner leur expression mais ils tenaient fermement leur arme. L'ancienne Jedi, compte à elle, n'avait pas sa vibro épée, mais était en possession de son sabre laser qu'elle avait prit grand soin de fixer à sa ceinture, dans son dos. Anachor n'avait pu s'en rendre compte car la veste qu'elle portait descendait jusqu'à la moitié de ses fesses, le dissimulant. Enfin, l'anzat était dans la ligne mire de deux sniper. L'avis de recherche était clair concernant l'individu, Rhaïlya n'avait donc prit aucun risque pour l'apréhender.
Revenir en haut Aller en bas
Darth Anachor
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 199
Age : 27
Titre : L'Ermite
Humeur : Equanime en apparence...
Date d'inscription : 07/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Nouvel Ordre Sith de Krayt
Rang: Mystique Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: Faisons affaire [Rhaïlya Farron ]   Sam 18 Juil - 20:27

Ainsi, c'était donc ça. Il lui avait bien semblé, après qu'ils eussent quitté le premier hangar, que quelque chose, décidément, clochait dans leur entretien, et il avait fini par réaliser la disparition du droïde Prométhée. Quelques mouvements prestes et alertes des gardes situés un peu partout dans le complexe, n'avaient pas manqué d'attirer son attention, mais il n'avait pas fait le lien avec sa personne. Il s'était dit, en effet, que des problèmes de sécurité devaient arriver tous les jours dans une région aussi troublée que l'était le Consortium d'Hapès, et qu'une société comme celle-ci devait susciter bien des jalousies, tentatives de sabotage, et autres infiltrations.

Il se reprocha son étourderie, cependant, et pas qu'un peu. Se mordant les lèvres, yeux plissés, il fixa la jeune femme un long moment. Puis, ses yeux clairs finirent par courir d'un point à l'autre du vaste espace dans lequel ils se trouvaient, tandis que le reste de son corps était parfaitement immobile. Il s'était laissé berner comme un gosse, un apprenti de Ziost se fut d'avantage méfié que lui. Se reposant sur son expérience, il s'était surévalué, avait négligé de s'attarder sur bien des détails étranges, de relever certaines incohérences.

La leçon porterait, se promit-il. Si, du moins, il s'en tirait. Encore fallait-il savoir dans quel état il se retrouverait, si il avait la chance d'échapper au piège qui venait de se refermer sur lui. Puis, il croisa les mains dans le dos, de l'air d'un homme qui s'apprêtait à expliquer patiemment quelque chose, et ce, avec le plus grand calme. C'était comme si il allait donner un cours. Soudainement, dévoilant très légèrement la fébrile agitation intérieure qui avait commencé à le travailler, il baissa la tête vers le sol, sembla sur le point de prendre son élan, et de se livrer à quelque entreprise audacieuse.

Puis, le plus naturellement du monde, alors qu'il sentait déjà les diverses armes à feu se braquer sur lui, et l'ajuster encore plus précisément tout autour de lui, il releva le regard vers Rhaïlya Farron, et, d'un ton aimable, le visage détendu, lui dit comme pour s'excuser sincèrement auprès d'elle :

-Mademoiselle Farron, je ne demande pas mieux que de vous suivre, et d'obtempérer en tout, quoique vous exigiez de moi. Malheureusement, il se trouve que je suis un homme très demandé, et mon agenda est pour ainsi dire, vous m'en voyez navré, surchargé. Il esquissa alors un large sourire. Je suis donc au regret de vous quitter, mais veuillez prendre contact avec ma secrétaire, et nous conviendrons d'un prochain rendez-vous.

Sur ces derniers mots, l'expression faciale de l'Anzat changea du tout au tout. Comme si il avait, jusque là, porté un masque qui venait soudainement de se volatiliser, comme si il accusait le coup d'un très grand âge, son visage s'était contracté, tendu, plissé. Une expression d'incommensurable haine s'était faite jour, et il n'avait pas achevé son ultime phrase, qu'il s'était entièrement, et brutalement, reconnecté à la Force.

Ce fut comme une petite détonation dans son esprit, comme si il avait été brusquement tiré d'un profond sommeil. Cependant, ce qui ne fut, pour lui, qu'une vive secousse, prendrait peut-être, si elle n'y avait pas pris garde, et si sa robustesse spirituelle comportait quelques failles, l'allure d'un coup de barre à mine expédié à pleine puissance sur le visage de l'ancienne Jedi. Faire face, d'un coup, à l'explosion d'énergie obscure qui accompagnait le dévoilement, par un Seigneur Sith expérimenté, de sa réelle et profonde nature, n'était pas forcément à la portée de tous les sensitifs confirmés.

Il tabla sur ce choc, qu'il espérait intense, pour, à la prononciation de son mot final, recourir pleinement à ses pouvoirs. Il n'avait pas beaucoup de solutions, pour espérer s'enfuir. Il devait tout miser sur l'accélération de ses mouvements, et l'amélioration subite de ses réflexes, que son lien savamment cultivé avec la Force lui prodiguerait. Avec un peu de chance, cela lui permettrait d'échapper à une partie des tirs, et de prendre une distance qui ne saurait être comblée, si il s'y prenait bien. Il exécuta donc un saut de Force en salto arrière, tout en dégainant son sabre au vol, pour parer les tirs qui, déjà, fusaient sur lui.

A sa réception, pas le choix : user des Eclairs de Force, pour balayer le périmètre. D'une main, certes, ce qui réduirait légèrement leur étendue, par rapport à si il avait disposé des deux, mais il n'avait pas le temps, ni le loisir, de s'accorder quelque luxe que ce fut. L'important, était de causer un choc, et de compter sur un relatif effet de surprise. Si la Force était avec lui, cela l'aiderait à sortir de la nasse dans laquelle l'habile Rhaïlya Farron avait su le coincer.

HRP : Pour préserver une lecture fluide de ce sujet, je vais ouvrir la partie vouée à notre duel, et à sa modération concrète, dans les Arènes de Combat. Les jets de dés, entre autres, s'y dérouleront, ainsi que le bref résumé de nos actions respectives. Que le meilleur/la meilleure gagne !



Revenir en haut Aller en bas
Rhaïlya Farron
Jedi Noir
Jedi Noir


Nombre de messages : 72
Age : 22
Date d'inscription : 17/01/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Neutre
Rang: Jedi Noir
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Faisons affaire [Rhaïlya Farron ]   Lun 20 Juil - 2:54

Son visage était d’une neutralité absolue, tout comme son regard océan. Rien, que ce soit dans son expression ou dans sa posture laissait transparaître ses pensées ou ses émotions. Rhaïlya, pareille à elle-même, était d’un stoïcisme légendaire devant l’Anzat. Si elle prenait plaisir à cette arrestation, cela ne pouvait se deviner.
L’ancienne Jedi, pour sa part, était une fine observatrice et ne manqua pas de remarquer l’expression de son interlocuteur. Celui-ci se mordillait les lèvres, son regard courrait d’un bout à l’autre du hangar. Il se savait dans une très mauvaise posture et cherchait un moyen de sortir de ce mauvais pas. Imperceptiblement, Rhaïlya se tenait prête à agir elle aussi. Le silence régnait en maître absolu, et à la situation déjà tendue s’ajoutait une atmosphère de plus en plus pesante.

Lorsque l’Anzat croisa les mains dans son dos, les deux gardes raffermirent leur prise sur leur arme, près à ouvrir le feu. Puis, soudainement, l’homme prit la parole en posant son regard sur l’Ancienne Jedi, d’un ton aimable et le visage détendu. En cet instant précis, Rhaïlya quitta son rôle de PDG pour se glisser dans celui d’Agent de sa Majesté, prête à se battre. Car s’était indéniable, un combat aller avoir lieux … L’ex-Jedi pouvait le sentir. Toujours imperturbable, la jeune femme ne bougea pas, ne cilla pas alors qu’elle avait envie de lui faire ravaler son sourire suffisant…

La haine. Une haine profonde, une incommensurable colère. L’ancienne Jedi comprit à cet instant qui se trouvait face à elle, juste avant que l’anzat retrouve sa connexion et dévoile son véritable visage. La détonation qui s’en suivit dans la Force fut puissante, mais l’esprit de Rhaïlya était puissant, était fort. Sa volonté était en duracier. Si le Sith avait espéré la déstabiliser, il n’en fut rien. Au contraire, l’expression de l’ancienne Jedi n’avait pas changé. Cela pouvait être, par ailleurs, déstabilisant. Elle avait quitté l’Ordre en tant que Chevalier Jedi, mais avec son lot d’expériences. Si elle n’avait jamais croisé le fer avec un Seigneur Sith, ni rencontrer l’un d’eux, sa volonté était suffisamment puissante pour qu’elle tienne le coup face à l’énergie obscur qui se dégageait à présent de l’anzat.

Les gardes, les soldats qui avaient Anachor dans leur viseur, comprirent qu’ils devaient tirer. S’ils n’avaient rien sentit de la déflagration de Force, l’attitude du Sith était suffisante pour qu’ils tirent, conformément aux ordres que le droïde Prométhée avait donné, ce dernier ayant été la voix de sa créatrice. Celui-ci, désormais en possession de ses armes, saisi son fusil de sniper Verpine, qu’il portait jusqu’ici dans son dos, et mit le Sith en joug.

Lorsque les éclairs de force jaillirent de la main du Sith, un seul garde sur les deux fut assez rapide pour se jeter à terre et ainsi éviter d’être foudroyer. Il fit ensuite feu sur le Sith alors que son compagnon, trop long, s’écroulait, son armure fumante, gémissant de douleur.
Prométhée fit un bon en arrière et mit le Sith en joug, tirant sans sommation avec son fusil de sniper Verpine, le Sith dans sa ligne de mire. L’un des sniper manqua sa cible, ayant tiré trop vite, tandis que le second, beaucoup plus calme, fit feu en ayant parfaitement le Sith dans son viseur.

Rhaïlya, pour sa part, fit glisser son datapad loin d’elle et activa son sabre laser, dans la lame indigo vint éclairer son visage tandis que les éclairs de Force étaient absorbés par le faisceau. Elle se débarrassa ensuite de sa veste afin d’être plus à l’aise, et se mit en position de défense. L’ancienne Jedi invoqua ensuite la Force et lança celle-ci vers le Sith en une puissance poussée, dans l’espoir de l’envoyer au tapis. Pour l’heure, il était préférable de rester à distance.

- Un Sith ? Voyez vous cela... Vous devriez vous rendre tant que vous le pouvez encore.

Revenir en haut Aller en bas
Darth Anachor
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 199
Age : 27
Titre : L'Ermite
Humeur : Equanime en apparence...
Date d'inscription : 07/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Nouvel Ordre Sith de Krayt
Rang: Mystique Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: Faisons affaire [Rhaïlya Farron ]   Jeu 23 Juil - 12:51

Son action n'eut pas exactement le résultat escompté. En effet, si il était parvenu, d'emblée, à mettre un garde hors-jeu, l'autre demeurait valide. L'effet de surprise du à la révélation de sa puissance obscure, n'avait pas réussi à déstabiliser la puissante Farron, qui semblait avoir bien des cartes dans sa manche pour empêcher le Seigneur Sith de fuir, et de poursuivre ses activités au sein de l'espace connu.

Une succession de tirs s'abattant sur lui, noya la dernière phrase de l'agent de la Reine-Mère. Anachor n'entendit qu'une sévère mitraillade, à laquelle il ne put échapper entièrement. D'emblée, il reçut plusieurs blessures légères, et, bien que parvenant, grâce à sa pratique du Djem So, à parer la plupart des lasers, quelques uns léchèrent cruellement sa peau. La partie s'annonçait serrée.

La puissante arme du droïde Prométhée, particulièrement, lui écharpa sérieusement le bras gauche, et il sentit l'odeur de quelques lambeaux de sa chair arrachés se mêler à celle du brûlé...tâchant d'ignorer la vicieuse douleur que cela lui occasionnait, le Seignuer Sith reculait en zigzag, faisant de son mieux pour limiter les dégâts. Il fut cependant interrompu dans sa fuite par la poussée de Force de Farron, qui réussit à le projeter contre une cloison. Mordant les lèvres sous le coup de ses brûlures cuisantes, sentant légèrement le goût du sang lui remonter dans la bouche, il réfléchit à toute vitesse pour trouver une solution. La partie s'annonçait largement en sa défaveur.

Il décida de jouer un autre tour obscur; parmi ceux qu'il avait à sa disposition. Aussi, tout en puisant, à nouveau, dans la Force afin d'accélérer ses mouvements et d'améliorer ses réflexes, en espérant que cela suffise à lui permettre d'échapper aux feux nourris dont il était l'objet, il fonça en direction de la sortie, mêlant course en zigzag, et multiples Sauts de Force plus ou moins heureux.

Une fois qu'il trouva un couvert quelconque, il se plaça dans cet abri relatif, et se concentra. Tout en parant régulièrement les lasers qui fusaient autour de lui, il récita quelques incantations dans l'ancien langage de l'Empire Sith. Il n'avait pas le choix. Pour créer suffisamment de confusion, voire, si la Force était avec lui, de panique, il lui fallait recourir à l'une des plus impressionnantes, mais aussi effrayantes techniques courues de la Sorcellerie Sith. En espérant que cela marche, le temps pour lui de s'esquiver...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faisons affaire [Rhaïlya Farron ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faisons affaire [Rhaïlya Farron ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Datapad de Rhaïlya Farron
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Interdiction de depart dans le cadre de l'affaire Socabank

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars - L'Aube du Crépuscule :: SECTEUR II - CARTE GALACTIQUE :: Mondes de l'Alliance Galactique :: Hapès-
Sauter vers: