Star Wars - L'Aube du Crépuscule

Saison 6 - Dissimulation / Jeu de rôle et espace détente sur forum sur le thème Star Wars
 
Bienvenue sur l'Aube du Crépuscule voyageur égaré, ce forum est cependant fermé. Nous vous invitons à consulter nos partenaires en espérant trouver le forum qui vous convienne.

Partagez | 
 

 Remonter la piste [Mission Sith 3 / Nal Hutta]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MJ Apocalypse
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 31
Date d'inscription : 29/09/2011

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes et aucunes
Rang: Ultime
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Remonter la piste [Mission Sith 3 / Nal Hutta]   Mer 25 Mar - 0:27

Remonter la piste


Mission 3 : « Remonter la piste » PARTIE 1
Participants : Darth Anachor
Lieu : Nal’Hutta
Difficulté : Moyenne
Type de mission : Quête enchainée
Objectif : Retrouver l’agent impérial Del’Di’Nozzo et le forcer à avouer ou se trouve Darth Fak’uur.
Récompense : Des données permettant aux Sith de poursuivre leur mission pour trouver le traitre.
Briefing : Un guerrier Sith du nom de Darth Fak’uur a déserté Dromund Kaas suite au décès de son maître. Compte tenu du secret entourant la localisation de Dromund Kaas et de nos opérations, nous devont le retrouver rapidement. Il aurait été aperçu sur Nal Hutta entrain de tenter de prendre contact avec un agent impérial. Il est évident que ce Darth Fak’uur compte des informations importantes sur les desseins de l’Ordre auprès de l’Empire afin de venger le décès de son maître déchu, mais également pour obtenir des impériaux une protection supplémentaire. Toujours selon nos sources, il serait toujours sur Hutta mais se cacherait. Il négocierait avec l’Empire en passant par l’intermédiaire d’un agent chiss dont l’identité (non certaine) serait Del’Di’Nozzo. Localisez le, et faites lui cracher le morceau sur Fak’uur. Rappelez-vous, les cadavres ne parlent pas, et il est impératif de trouver le traitre pour la bonne continuité de nos opérations.

Un petit rappel : au cours des missions vos personnages ne risquent pas de mourir EXCEPTE si vous le cherchez vraiment.... La mort d’un personnage est l’apanage des évènements et missions, sous certaines circonstances. Cependant, même si vous ne risquez pas votre vie, vous pouvez malgré tout en voir des vertes et des pas mûres. Les blessures que vous pouvez recevoir peuvent aller de l’égratignure à l’amputation d’un ou plusieurs membres ainsi qu’à la perte de certains objets voire d’un niveau de combattant (cette dernière perte sera seulement temporaire). Nous comptons d’ailleurs sur les membres pour s’impliquer dans la vie de leurs factions, mais plus encore sur les chefs de factions (ou subalternes) pour motiver les joueurs à s’élancer dans les missions.

Règles encadrant l'évènement:
=> Chaque joueur inscrit s’est engagé à être présent pour participer très régulièrement. Veuillez donc ne pas faire attendre trop longtemps vos partenaires de jeu, nous vous laissons 4 jours de délai pour rédiger votre réponse, ce qui sera amplement suffisant.
=> Vous pouvez toutefois demander un délai au MJ, ou à changer votre tour avec un autre joueur si celui-ci est d'accord.
=> Pour ceux qui ne se sentent pas de pouvoir tenir le rythme, vous pouvez encore vous retirer dès maintenant.
=> Si un joueur voit son tour être sauté plus de trois fois, celui-ci sera éjecté de l’évènement afin de ne pas pénaliser les autres.
=> Les Maîtres de Jeu concluent chaque tour de jeu certes, mais peuvent aussi poster entre deux joueurs pour décrire des actions immédiates, ou changer le rythme scénaristique.
=> Les Maîtres du Jeu ont toujours raison. Dans le cas contraire, relire la première phrase.
_____________________________________________

Nal Hutta, l’ancien « joyaux » de l’Empire Hutt, n’était désormais plus que l’ombre d’elle-même depuis plus d’un siècle et demi. Comme sur de nombreuses autres planètes de la galaxie, elle portait la marque de la Vongformation, procédé employé par les extragalactiques lors de la guerre la plus sanglante de l’histoire de cette dernière pour adapter les mondes à leurs formes de vies. Les autres espèces galactiques considèrent Hutta comme un cloaque, et il sembla que la planète était décidée à leurs donner raison : elle n’eue pas la même réaction à la Vongformation que les autres mondes, comme si toute vie normale devenait incapable de se développer sur ce monde, même avec l’aide d’un programme de réinsertion particulier. Lorsqu’ils avaient perdu la guerre, les Vong laissèrent un monde que beaucoup considérèrent comme mort qui devint alors le repère de tous les hors la loi de l’univers. Si quelques seigneurs du crime Hutts étaient revenus sur Hutta, ils étaient bien moins nombreux qu’avant la guerre. Mais pour le Seigneur Anachor, cette situation était plus que profitable : moins de personnes signifiait moins de cachette potentielles pour la personne qu’il recherchait et donc normalement plus de facilité pour atteindre son but.

La suprématie des limaces, comme partout ailleurs dans la galaxie, était désormais menacée par la corruption rampante, mais efficace, du Soleil Noir, qui trouvait son renouveau dans cette période troublée. Dans le fond, il n’était guère étonnant de trouver des agents impériaux ou de l’Alliance dans le cloaque galactique, étant donné que la guerre secrète contre les organisations criminelles et même celle contre les Sith, membre de ton ordre, passait par ses lieux de perditions. Toutefois, cette situation joue a l’avantage du Sith Anzat : pas de forces de sécurités unifiée et donc moins de risque d’être découvert et traquée par ses dernières : d’une certaine façon, être identifié comme un Sith ne sera pas le handicap le plus grand sur une planète où l’on a l’habitude de côtoyer la lie de la galaxie, mais cette petite guéguerre ne présente pas que des avantages : le vainqueur du conflit entre les Hutts et le Soleil Noir n’intéresse pas l’Ordre Sith, qui souhaite simplement que le traitre soit localisé. Pour cela cependant, il faudra des informations sur ce dernier et pour cela découvrir l’Agent Impérial, qui, lui, a peut-être fournit une certaine assistance a l’un des deux camps pour protéger son indic.

L’arrivée sur la planète est en partie planifiée : Anachor dispose d’un enregistrement au Spatioport de la planète, le seul endroit ayant réussi l’exploit à rester neutre durant cette guerre froide : la raison de cet exploit est toutefois assez simple, puisqu’un comptoir d’une guilde de chasseur de prime contrôle l’endroit et permet à peu près a tout le monde de venir sur la planète, car le renforcement de l’un des deux camps offraient des cibles supplémentaires à éliminer, les représentants des Hutts comme du Black Sun n’hésitant pas à faire jouer la concurrence en augmentant les primes. Toutefois, l’Ordre n’a pas cru bon d’offrir à l’Anzat une couverture, songeant probablement que celui-ci préférerait créer la sienne lui-même. L’option de se présenter comme Sith restait possible, mais l’intimidation n’aurait probablement que peu d’effet contre des chasseurs de primes, habitué aux dangers, et certains ayant même déjà combattu des utilisateurs de la Force lors d’accrochage avec l’Ordre Jedi. De ce fait, rester dans les ombres, au moins un moment, serait probablement la meilleure solution, ce qui ne devrait pas être un problème pour quelqu’un guidé par la puissance du Côté Obscur de la Force.

Le spatioport lui-même représente un lieu idéal pour commencer à amasser des informations. Comme n’importe quel bâtiment de ce type sur un territoire criminel, l’on y trouve une cantina, idéal pour se détendre, surveiller les bruits de couloirs et essayer de trouver des contacts. Toutefois, la Guilde des Chasseurs de Primes y a également installé son comptoir et peut représenter une source d’informations fiable et plus rapide, pour peu que l’on soit capable d’attirer son attention. Le personnel civil en revanche ne présentera probablement que peu d’intérêt : une suite d’interrogatoire fastidieux qui ne donnerait que des absences de réponses réellement intéressante. Il faudra faire preuve de discrétion, car si l’agent impérial réalise qu’on le poursuit, il prendra probablement la fuite et le Seigneur Noir des Sith ne tolère pas l’échec…
Revenir en haut Aller en bas
Darth Anachor
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 199
Age : 27
Titre : L'Ermite
Humeur : Equanime en apparence...
Date d'inscription : 07/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Nouvel Ordre Sith de Krayt
Rang: Mystique Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: Remonter la piste [Mission Sith 3 / Nal Hutta]   Jeu 26 Mar - 14:33

Il n'était pas dans la nature des Sith de pardonner l'échec, Anachor le savait fort bien. Et si il n'avait eu aucun plaisir à apprendre la nouvelle que les activités de l'Ordre iraient le conduire sur Nal Hutta, il ne s'inquiétait pas pour autant. En effet, il avait suffisamment confiance en ses capacités pour remplir la nouvelle mission qui lui avait été confiée, dut-il la remplir seul. En effet, l'équipe habituelle du Seigneur Sith n'avait pas été autorisée à l'accompagner, pour des raisons de discrétion ; chacun d'entre eux était trop connu pour pouvoir se rendre dans l'Espace Hutt en toute impunité, et il était le seul à disposer des talents nécessaires pour remédier à ce petit problème. Il avait déjà eu affaire à des tâches de ce genre, mais savait également, malgré sa confiance en lui, qu'il lui faudrait de la finesse et beaucoup de tact pour mener cette mission à bien. Les projets de l'Ordre Sith étaient mis en danger par un inconséquent qu'il fallait tâcher de réduire au silence, et il ne s'en priverait pas.

La situation était très grave : après Korriban, qui avait été perdue cinquante ans plus tôt, c'était cette fois-ci le monde sacré de Dromund Kaas qui menaçait de se voir envahi, si le traître parvenait à remplir son office. Le Seigneur Noir Darth Trazyn avait besoin d'un homme de confiance pour se charger de cette mission délicate, qui requérait d'avantage de patience que de puissance de feu, ce qui convenait parfaitement à l'Anzat. En l'absence de sa Main Noire, Trazyn l'avait nommé, lui, et il devait bien admettre qu'il en avait été flatté. Il rouillait en ce moment. Les spéculations métaphysiques et autres controverses intellectuelles l'avaient éloigné du monde de l'action, qu'il retrouvait avec plaisir.

Lorsqu'on lui avait expliqué que son arrivée sur le spatioport principal de Nal Hutta, le soi-disant Joyau, avait été soigneusement planifiée, il n'avait pu s'empêcher d'éprouver une intense satisfaction. Les agents de l'Ordre, décidément, oeuvraient à merveille. Dans cette souterraine guerre de l'ombre, il était évident qu'ils devaient triompher, en dépit de l'action délétère des traîtres, du Soleil Noir et des Hutts. Mais après quels dommages ? Il ne lui appartenait pas de répondre à cette question, mais il était en son pouvoir de les limiter. C'est pourquoi il était là. Lorsque son vaisseau, le Purple Dart, inoffensif cargo léger, à priori, comme la place devait en voir transiter des centaines par jour, s'arrima enfin, il abaissa la capuche de sa bure, et se munit d'un respirateur. Monde pollué, en effet, et malgré les effets de la Vongformation, la planète était réputée pour sa saleté et l'odeur infecte qui courrait à sa surface, depuis que les Hutts en avaient chassé les natifs, les Evociiis, il y avait de cela bien longtemps.

En sortant, ajustant soigneusement sa bure de façon à ce qu'elle recouvre bien son sabre laser, accroché à sa ceinture, il songea à la pertinence de la remarque d'une membre de son équipe, la tueuse Alyssa Nan, qui lui avait suggéré de se munir de produits colorants à effet temporaire, afin de brunir la teinte de son vêtement habituel. En effet, une bure noire était traditionnelle chez les Sith, et il tenait pas à annoncer la couleur : la légère modification qu'il avait donc effectué sur sa bure la faisait donc passer pour un habituel vêtement de voyage, inoffensif, et auquel personne n'irait prêter attention.

En repérant les lieux, il se rendit compte de la présence d'un bâtiment de la Guilde, et hésita à y aller, mais réfléchit rapidement qu'il se pourrait qu'il fut surveillé dès son arrivée sur le monde, et qu'un étranger qui s'y rendrait directement attirerait l'attention. Sur ses gardes, et décidé à ne rien bâcler, il préféra donc se rendre, plus classiquement, à la cantina du coin, pour se détendre, se fondre dans la foule, et, surtout, en plus de sa volonté d'y recueillir des informations, pour le plaisir de s'abîmer dans la brève fréquentation de toute la misère morale de la Galaxie. Il n'était pas Sith pour rien, et aimait se tenir au courant de l'état de dégradation intellectuelle et psychique des gens qui fréquentaient habituellement les cantinas...il n'osait pas imaginer ce qu'il en serait sur un monde aussi dépravé. Et puis, il était bon de se tenir au courant de tout ce qui de disait dans ce genre d'endroits, même au-delà de ce que sa mission exigeait de lui.
Revenir en haut Aller en bas
MJ Apocalypse
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 31
Date d'inscription : 29/09/2011

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes et aucunes
Rang: Ultime
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: Remonter la piste [Mission Sith 3 / Nal Hutta]   Dim 29 Mar - 0:57

Peu importe le coin de la galaxie dans lequel vous vous trouvez, une Cantina reste une Cantina : un lieu où se retrouve aussi bien les âmes les plus impitoyables que les plus faibles de la galaxie. L’odeur de l’alcool de mauvaise qualité se mélangeait avec celui de la sueur des clients ainsi que du personnel ne rendait pas le lieu plus fréquentable, mais de nombreuses personnes s’y trouvait, prouvant qu’il s’agissait d’un lieu incontournable. Il était facile de passer inaperçu au milieu de cette foule, d’autant plus que les clients ne prêtaient généralement aucune attention aux autres, seul le personnel était attentif afin de servir les clients, et une serveuse, une Zeltronne aux atouts évidents malgré la vie difficile de ce lieu, s’approche rapidement d’Anachor afin de lui demander ce qu’il désirait comme boisson. Il s’agissait d’une demande récurrente, ce qui permettait presque de pouvoir y répondre machinalement tout en surveillant les différentes conversations. Mais même pour un utilisateur de la Force, ce n’était pas chose facile : il y en avait énormément, et il fallait faire le tri. Toutefois, la Force restait l’alliée du Seigneur Noir, et il parvint à identifier trois conversations plus intéressantes, ou du moins les bribes.

La première se tenait entre un Rodien, qui était visiblement un informateur, et une humaine à la tenue étrange et au fusil de Sniper ne laissant aucun doute sur son type : un disrupteur, visiblement un modèle récent. Le maquillage guerrier de cette dernière et son regard d’acier ne laisse que peu de doute sur sa nature de chasseurs de primes, et le duo discute des dernières primes en route. La brune semble particulièrement s’intéresser aux cibles mise en circulation par le Soleil Noir, plusieurs agents de liaisons ou assistants Hutts, ainsi que des Seigneurs du Crime eux-mêmes par un canal secret, des informations qui, semble-t-il, ne se trouvait pas dans le comptoir de la guilde des chasseurs de primes. Il était possible que cette femme en sache plus sur des cibles underground, essayé de l’espionner ou carrément lui demander des informations sur un Chiss n’était pas impossible.

La seconde se tient entre un groupe de personnes semblant bien moins riche, des transporteurs venant d’arriver sur la planète. Ils parlaient d’une marchandise particulièrement sensible qu’il était nécessaire de transmettre au cartel Hutt, mais ils étaient sans défenses et songeait à passer par la guilde des chasseurs de prime pour rejoindre le palais de Gorka le Hutt, la limace qui les avaient employés. Apparemment, la dispute portait sur le fait de savoir s’ils passeraient ou non par la Guilde des Chasseurs de Primes afin d’obtenir une protection, ce que certains désiraient, mais d’autre préféraient prendre le risque de s’y rendre sans protection, car la perte financière engendrer par l’engagement de la guilde serait bien trop conséquents.

Enfin, la dernière était peut-être la moins intéressante du lot, toutefois en apparence : une jeune femme dotée d’un maquillage des plus étranges et d’une tenue très décolleté mauve très inattendue dans un lieu comme celui-ci vendait des bâtons de la mort a un camé qui semblait être prêt à sortir des sommes astronomiques pour avoir sa dose, sous l’amusement profondément marquée de la dealeuse. Mais cette femme semble trop louche pour être une simple vendeuse de crack et d’où tenait-elle cette drogue ? En tout cas, Anachor ne pourra surveiller, ou intervenir, que dans une seule discussion. Mais un passage par le comptoir de la guilde ensuite sera toujours possible.

Revenir en haut Aller en bas
Darth Anachor
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 199
Age : 27
Titre : L'Ermite
Humeur : Equanime en apparence...
Date d'inscription : 07/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Nouvel Ordre Sith de Krayt
Rang: Mystique Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: Remonter la piste [Mission Sith 3 / Nal Hutta]   Jeu 2 Avr - 11:31

En franchissant le seul de l'établissement, capuche rabaissée, le Seigneur Sith ne put s'empêcher d'être désagréablement surpris par l'agressivité de l'odeur méphitique de l'endroit. Quelque chose d'à la fois rance et acide lui sautait au nez, une odeur lourde émanant de l'atmosphère poisseuse de la cantina. Il se fit la réflexion qu'il était décidément bien sur Nal Hutta, et que le monde semblait bien décidé à lui imposer son aspect hideux de toutes les manières possibles. Aussi décida-t-il de prendre son mal en patience, et de supporter la saleté de cette détestable planète. Vivement, il avança, quand une Zeltronne alla à sa rencontre pour prendre sa commande. Il répondit laconiquement qu'il prendrait une bière corelienne au comptoir, et, sans prêter attention au charme de la créature, il s'y rendit vivement, évitant soigneusement de toucher quoi que ce fut.

Une fois arrivé, il se retourna pour attendre sa consommation, dont il se doutait bien qu'elle serait d'une qualité médiocre, mais qui néanmoins aurait le mérite de le rafraîchir un peu. Il en profita pour observer l'assistance, reluquant d'abord les serveuses, puis focalisant son attention plus sérieusement. Faisant le vide en lui, et en appelant à la Force pour lui permettre de se concentrer sur les différentes conversations qui se tenaient dans ce cloaque, il ferma les yeux, inspira, puis laissa errer son esprit. Il en ressortit que trois discussions, particulièrement, méritaient de retenir son attention. Il tâcha d'en faire rapidement la synthèse.

Premièrement, il s'agissait des dernières primes attribuées officieusement par les magnats du secteur. Deuxièmement, des gens en possession d'une marchandise apparemment délicate, et enfin un deal de bâtons de la mort. Pendant que sa consommation lui parvenait, et qu'il la sirotait tranquillement, tout en passant la main sous sa bure pour vérifier que son sabre laser était bien ajusté à sa ceinture - on ne savait jamais ce qui pouvait se passer dans ce genre d'endroits, et les disputes dégénérant en bagarres générales étaient monnaie courante -, il réfléchit. Il n'avait pas manqué de noter que la dealeuse avait une expression étrange sur le visage, et qu'elle jouissait du pouvoir qu'elle avait sur le malheureux client, et qu'il était étrange qu'un trafic aussi important ait lieu dans un endroit aussi apparemment bas de gamme - mais après tout, l'on était sur Nal Hutta, et puis c'était dans le même temps assez habile de profiter de lieux de transits aussi populeux pour procéder à de sordides opérations comme celle-ci. Il se désintéressa cependant de cette question assez vite.

Restaient les deux premières. Contrebande ou chasse à la prime ? Les premiers désiraient une protection, et il lui serait possible de passer par eux pour infiltrer la Guilde. Mais, dans le même temps, il était tout aussi possible qu'il rate, ce faisant, la première conversation, qui lui semblait la plus directement susceptible de lui fournir les informations qu'il recherchait. Il résolut donc de s'asseoir à une table, située à une distance suffisamment respectable du duo pour qu'il ne remarque rien. Il risquait moins, ainsi, d'être dérangé pendant qu'il tâcherait de ne rien louper de la conversation, qui s'annonçait intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
MJ Apocalypse
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 31
Date d'inscription : 29/09/2011

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes et aucunes
Rang: Ultime
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: Remonter la piste [Mission Sith 3 / Nal Hutta]   Mer 8 Avr - 3:38

[H.S. : toutes mes excuses pour le retard, je veillerais a ce que cela n'arrive plus.]

« Les limaces sont fichue, le Soleil Noir vient de mettre une prime sur la tête de leurs principaux lieutenants, la guerre est imminente désormais. »

Cette information, la jeune femme brune l’accepta en silence, portant un verre d’alcool à ses lèvres avec un air assez détachée en réalité, celui des tueurs professionnels sachant parfaitement ce qu’ils faisaient. L’analyse de l’apparence de cette dernière montrait qu’elle n’avait pas froid aux yeux, mais également qu’elle ne négligeait rien : pack de détonateurs thermiques a la ceinture, plusieurs sabres lasers, probablement des trophées pris autant sur des victimes Jedi que Sith, à en juger par les finitions de certains manches, plus agressifs que d’autres, lunette de vision nocturne sur son front… Nul doute que certaines parties d’armures devaient dissimuler des accessoires pas vraiment recommandable. Après avoir reposé son verre sur la table, la jeune femme pencha la tête sur le côté, affichant soudainement une mine presque contrariée. La compagnie du Rodien ne devait pas forcément lui être des plus agréables, mais elle n’avait probablement pas trouvée mieux…

« Tu enterre les Hutts trop vite : ils sont chez eux et même s’ils perdent du terrain, ils n’abandonnerons pas le combat si facilement. Des lieutenants, cela se remplace, qui sait, peut-être même que le Soleil Noir fait une erreur en envoyant les chasseurs de primes les supprimer, car cela pourrait provoquer un remplacement d’une incompétence crasse par une intelligence plus mure… »
« Ce qui signifie ? »


Le Rodien afficha un air surpris, il ne suivait visiblement pas le raisonnement de sa patronne. Cette dernière soupira de dépit, ce qu’il pouvait être lent et stupide parfois. Elle se frappa même le front de sa main gauche, afin de marquer profondément son agacement face à un tel comportement. Toutefois, l’air stupide sur le visage de l’Alien ne fit que s’agrandir, il ne comprenait vraiment pas où elle voulait en venir. Dans le milieu criminel, l’on réfléchissait trop souvent à court terme, comme le faisait n’importe quel professionnel de la bourse tentant de maximiser son profit en un minimum de temps. Cette femme semblait différente et elle allait le prouver rapidement en développant son raisonnement.

« Si les Hutts changent leurs cadres dirigeants à cause du Soleil Noir, la guerre pourrait s’enliser au lieu d’être rapide, et dans ce cas, le rapport de force s’inverserait surement en faveur des limaces baveuses ! »
« Mais c’est très grave ! »
« Pas vraiment, l’on est des chasseurs de primes, pas des vendus au Soleil Noir : ils payent, l’on exécute, que ce soit judicieux ou non n’a aucune importance. Donne-moi le nom des cibles. »


Le Rodien semblait perdu, il voulait de toute évidence la victoire du Soleil Noir alors que sa patronne semblait royalement s’en ficher, du moment qu’elle obtenait le paquet de crédit qu’elle voulait. Pourtant, elle ne semblait pas se sentir menacée, son associé était tout simplement trop faible pour lui tenir tête, trop lent d’esprit. Toutefois, il comprenait les ordres et sorti un Datapad afin de se rappeler du nom des cibles. Il y en avait quatre au total et il les énonça rapidement.

« Jaimy Kliff, Corellien, recherché par le Soleil Noir, mais dispose également d’une prime intéressante auprès des autorités de l’Alliance pour trafic d’arme, de stupéfiant, acte de terrorisme. On dit qu’il coordonne les forces de sécurités des Hutts, l’on doit s’attendre à ce qu’ils se servent d’un véhicule pour se défendre. Ooya, Twi’Lek, une femme aussi superbe que dangereuse, elle dirige leur réseaux d’espionnage, ou c’est ce que croit le Soleil Noir. Olga Kirenik, Kiffar, organise divers trafic louche pour le compte des Hutts, très riche et influent, et enfin le trésorier, un Toydarien du nom d’Agryss. »

Pas de Chiss, mais le duo semblait assez bien renseigné sur les cibles potentielles et peut-être qu’ils connaissaient l’agent que recherchait Anachor. Celui-ci pouvait soit les aborder, soit surveiller une autre conversation (qui sera prise en court de route), continuer à épier celle-ci, ou encore laisser tomber et se rendre a guilde…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Remonter la piste [Mission Sith 3 / Nal Hutta]   Mer 27 Mai - 0:03

Sa mission avait été écourtée, le vaisseau de sa cible avait rencontré un débris dans l’espace, et avait fini par exploser quand les flammes eurent atteint la soute et son chargement dangereux. Peu importait le moyen, mais le vuvrien était mort, la mission était un succès, rien ne permettait de remonter à un quelconque utilisateur de la Force. Le zabrak sourit, satisfait de sa chance. Il était temps de rentrer sur Dromund Kaas pour faire son rapport à Darth Trazyn. Un hologramme apparu dans la cabine, près du pilote. Darth Reylos se leva et s’agenouilla devant l’apparition.

- Maitre… La mission est un succès.
#- Excellent, Seigneur Reylos. Cela aura été plus rapide que prévu, c’est parfait…# Le sephi marqua une pause, plus pour la forme que pour laisser le zabrak lui répondre. #- Il me semble que vous êtes proche de Nal Hutta selon les données de votre vaisseau. Rendez-vous sur place, le Seigneur Anachor a été envoyé pour retrouver Darth Fak’uur. Vous progresserez plus vite à deux, de plus, votre passé en ces lieux pourra vous rendre l’enquête plus aisée. Ne me décevez pas, Seigneur Reylos.#
- Bien, maitre, il sera fait selon votre volonté…

La Main Noire se releva au moment où la communication se termina, un sourire flottant sur l’hologramme du Seigneur Noir. Le zabrak n’y prêta pas attention, préparant déjà sa mission. Il retrouverait l’anzat pour échanger quelques informations, puis il mènerait les recherches de son propre côté. C’était pour lui l’occasion de revoir de très vieilles connaissances, à supposer que celles-ci soient encore en vie après presque trois décennies. Mais si lui avait réussi à survivre parmi les Sith, jusqu’à s’élever assez haut pour avoir l’honneur de servir personnellement leur chef, pourquoi ses amis d’enfance ne le pourraient-ils pas ? Après tout, c’était Nal Hutta, pas Dromund Kaas. Il commencerait par chercher Strok, si quelqu’un avait des informations, c’était bien lui. Il devait avoir pris du galon depuis le temps. Du moins, c’était ce sur quoi misait le Seigneur Reylos. Si tout cela ne le menait nulle part, il s’y prendrait autrement. Son vaisseau atterrit au spatioport du nid à criminels de la galaxie, tout avait été prévu pour qu’il ne soit pas embêté de ce côté-là. Son nom de naissance avait été utilisé, Eeth Vyshtal. Peu étaient ceux le connaissant, mais Darth Reylos n’aurait jamais pensé devoir s’en servir à nouveau. Mais cela lui faisait un souci de moins. Il aurait bien assez à faire par la suite. Reconnaissant de la prévoyance de son maitre -et son équipe-, le zabrak sortit du Nightbringer après avoir lu les informations reçues sur sa nouvelle mission. Il devait retrouver Darth Fak’uur, un traitre à l’Ordre qui comptait donner certains informations contre sa protection. Il s’agissait en premier lieu de retrouver l’agent impérial qui l’avait caché, un certain Del’Di’Nozzo, un chiss... Son ample bure sombre cachait son sabre et son visage, nombreux étaient ceux à désirer passer incognito ici à Bilbousa, les gens ne se poseraient pas trop de question à son propos. Au vu de son identité, si sa mère et Strok étaient encore en vie, ou encore sur Nal Hutta, il pourrait trouver un moyen d’écarter les importuns. Il connaissait les lieux et leurs habitants. Révéler qu’il était un Sith ne lui serait pas utile, cela serait presque le contraire. Les autochtones se fichaient bien des Jedi ou des précédents, quand ils ne se moquaient pas d’eux. D’autres, plus rares, en avaient même affronté, et certains avaient même triomphé. Non, il ne ferait pas l’erreur de sous-estimer les habitants de Nal Hutta.
Il avait grandi ici, il connaissait leur valeur.

- Héééé, héééé, tu veux un guide ? Pas cher, j’te fais la visite complète !
La Main Noire s’approcha de l’arrivant, un gorothite, avait l’air de tout, sauf d’un guide officiel. Le zabrak lui répondit d’un ton monocorde.
- Inutile, je sais où je vais. Dis-moi seulement si Strok est toujours sur Nal Hutta.

Inutile d’user de la Force, la question était purement rhétorique, Reylos ne s’attendait pas vraiment à ce qu’il réponde. D’ailleurs, le faux-guide qui comptait le dépouiller au détour d’une ruelle frémit, bafouilla et alla importuner d’autres touristes. Avait-il manqué de prudence ?
Bien… Apparemment, il était sur la bonne voie, Strok était peut-être encore là. A moins que son nom ait été banni, que le prononcer soit un crime. Difficile de savoir avec ces gens-là. Il en saurait plus en avançant. Il délaissa la cantina, car s’il aurait pu avoir des renseignements simplement en écoutant, il n’y avait pas de temps à perdre. Il y avait de fortes chances pour qu’Anachor y soit déjà, de toute façon. Il le contacterait en temps et en heure. Mieux valait aller chercher quelqu’un qui pouvait savoir, quelqu’un de fiable. Puisant dans sa mémoire, il retourna à la maison où il avait passé ses jeunes années, le quartier où il avait fait ses premiers exploits. Mais le temps avait fait son travail, les habitations avaient changé, les gens avaient changé. Peut-être pas tous… Il interpela un jeune zabrak et l’invita à venir vers lui.

- Petit, tu me rappelles un vieil ami… Qui est ton père ?
- Strok, monsieur, pourquoi ? C’est lui votre ami ?
- Un très vieil ami… Peux-tu me mener à lui ? Je pense qu’il sera content de me voir.

Le petit zabrak, dont les cornes n’étaient pas encore sorties, opina du chef. Son air innocent cachait quelque chose. Après tout, si c’était le fils de celui qui avait appris un grand nombre de choses à Reylos, il avait aussi appris les mêmes choses à cet enfant. Dont savoir se jouer des gens. Mais cela était inefficace sur la Main Noire, si quelque chose clochait, il le saurait.
Il sourit en pensant à ses retrouvailles avec son premier mentor. Certes, sa vie passée lui importait peu, maintenant qui était un Sith, mais qui pouvait se vanter d’avoir laissé son passé derrière lui ? Sans cela, difficile de savoir sur quoi construire son avenir. Darth Reylos chassa ses pensées, il souhaitait être tout à sa mission, concentré et rigoureux comme à son habitude. Il suivit l’enfant à travers le dédale de ruelles, constatant par là même que Strok avait déménagé. Pas loin, certes, mais d’autres se seraient demandé pourquoi son fils jouait quelques rues plus loin. Ce serait oublier qu’ils se trouvaient sur Nal Hutta…
Quelques instants plus tard, ils arrivèrent devant une bâtisse gardée par un klatooinien et un trandoshan. Il passa ans encombres, la Force lui permettant de passer outre leurs questions. Il dut patienter quelques minutes avant de pouvoir rencontrer celui qu’il venait voir pour des informations.

- Alors, il paraitrait qu’un ami soit venu me voir ?
- Un fils, plutôt…
- Je n’ai qu’un fils, c’est lui qui t’a fait venir.
- Il est vrai que je suis parti longtemps… Je suis attristé que tu m’aies oublié, Strok… Après tous ces moments passés ensembles. Si tu avais un jour un fil, tu aurais aimé qu’il soit comme moi.
- Que… hein… Waow… Eeth ? C’est bien toi ?

La Main Noire adopta un masque d’expression peu habituelle sur son visage. Les autres Sith auraient peine à croire qu’il fut en fut capable. Il retira sa capuche, tendant les bras pour accepter l’étreinte de Strok. Le vieux zabrak parut surpris de l’apparence du fils Vyshtal.

- Oui, j’ai même pu faire mon rituel d’initiation. Je suis un vrai zabrak, maintenant, comme toi.

Cependant, il ne dit rien pour les yeux. Si Strok le demandait, Eeth trouverait une excuse bidon.

- Il faut qu’on prévienne ta mère, fils ! Elle sera heureuse de te revoir. Pourquoi tu n’es jamais revenu pour nous saluer ?
- Je suis désolé, j’ai été très occupé depuis ce temps, l’étude de la Force et du sabrelaser me prend toutes mes journées. Mais ne la préviens pas, je n’ai pas beaucoup de temps. A vrai dire, je suis en mission, je ne suis pas venu que pour le plaisir de te revoir.

Il prit un air attristé en disant cette dernière phrase. Effectivement, le temps pressait.

- J’ai besoin de renseignements. Je me suis dit que tu saurais peut-être où je pourrais trouver un chiss, Del’Di’Nozzo. C’est très important, il est dangereux.
- Désolé, ce nom ne me dit absolument rien. Mais j’ai entendu parler d’un chiss. Attends que ça me revienne…

Il fit le tour de la pièce, semblant chercher dans sa mémoire, ou dans ses papiers. Reylos resta sur place, faisant semblant d’être professionnel comme un Jedi, attendant poliment que son interlocuteur ait trouvé ce qu’il cherchait.

- Strok… personne ne doit savoir que je suis sur Nal Hutta. Si le chiss s’échappe, je pressens un grand danger, il travaille pour des personnes très dangereuses.
- Ne t’en fais pas, AH ! Ca y est ! Ce fils de bantha galeuse ! Voilà, Eeth. Il faut que tu aille voir Jayn Olor, un humain. Dis-lui que tu es de ma famille, tout ira bien, normalement. Tiens, un portrait de lui, de quand il avait une prime sur le dos.

Normalement ? Tout avait intérêt à bien se passer. Reylos souhaitait rester discret, il ne devait pas éveiller le moindre soupçon, surtout pas le genre de soupçon qui pouvait remonter jusqu’à sa cible.

- Merci, Strok, vraiment. Tu rends un grand service à la communauté. Je reviendrais une fois ma mission terminée. Que la Force soit avec vous…
- A bientôt, fils. Que la Force soit avec toi.

Il salua son premier mentor en feignant la tristesse de devoir partir et se dirigea vers le spatioport. Ainsi donc il devrait quand même aller à la cantina. Au moins, il avait un nom, il savait à qui s’adresser avec le portrait sur filmsi. Ne restait plus qu’à le trouver. Devait-il faire part de cet élément à Anachor ? Non, mieux valait agir le plus rapidement possible.
Capuche sur le crâne, il gardait encore son sabre caché sous sa bure en marchant d’un pas décidé vers la cantina. Il toisa les hommes présents de loin, cherchant celui qui ressemblait à l’avis de recherche, qu’il déchira quand il vit son contact. Puis il alla le voir, sans tenter de paraitre menaçant.

- Bonjour, Jayn. Je viens de la part de Strok, il m’a dit que vous pouviez m’aider à retrouver un ami…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MJ Apocalypse
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 31
Date d'inscription : 29/09/2011

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes et aucunes
Rang: Ultime
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: Remonter la piste [Mission Sith 3 / Nal Hutta]   Dim 28 Juin - 19:36

Echec de la mission :

Cause : Aucune modification apportée depuis la demande de changement de post le 4 Juin.

Conséquence : Le traître est parvenu a rejoindre les lignes impériales et désormais, les impériaux connaissent des éléments sur la composition de la flotte Sith et certain de ses mouvements.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Remonter la piste [Mission Sith 3 / Nal Hutta]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Remonter la piste [Mission Sith 3 / Nal Hutta]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Remonter la piste [Mission Sith 3 / Nal Hutta]
» [ Mission Sith ] L'Artefact
» Mission Sith : Un Tombeau sous l'Océan [ Accomplie ]
» Mission Sith : Les Vestiges du Tarkona [ Echouée ]
» Mission Sith : l’Âme d'un Reptile [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars - L'Aube du Crépuscule :: SECTEUR II - CARTE GALACTIQUE :: Mondes Neutres & Autres Planètes :: Nal Hutta-
Sauter vers: