Star Wars - L'Aube du Crépuscule

Saison 6 - Dissimulation / Jeu de rôle et espace détente sur forum sur le thème Star Wars
 
Bienvenue sur l'Aube du Crépuscule voyageur égaré, ce forum est cependant fermé. Nous vous invitons à consulter nos partenaires en espérant trouver le forum qui vous convienne.

Partagez | 
 

 Un entrainement délicat [Vaakin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jenniker Yusanis
Maître Jedi Conseiller
Maître Jedi Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 311
Age : 31
Date d'inscription : 11/02/2010

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: Maître Jedi
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Un entrainement délicat [Vaakin]   Dim 22 Mar - 20:22

L’art du combat au sabre-laser était quelque chose de plus complexe que bien des individus, y compris des utilisateurs de la Force confirmée, pouvait croire. Lorsque l’on disposait d’une présence exceptionnelle dans la Force, l’on pouvait s’en servir pour accomplir de nombreuses choses, mais disposer d’une puissance brute dans la Force n’était pas suffisant pour faire de vous un bon escrimeur. Il fallait s’astreindre à une discipline particulière, être capable de faire corps avec son sabre-laser, devenir une extension de ce dernier de la même façon qu’il devient une extension de votre volonté. Ceux qui empruntent cette voie sont nombreux, mais rare sont ceux capable de pousser la maitrise jusqu’à prendre le risque de combattre avec la forme VII.

Jenniker faisait partie de ses rares personnes qui furent capable d’atteindre un contrôle si puissant sur leurs émotions durant la bataille qu’ils pouvaient utiliser le Vaapad sans prendre le risque d’être consumé par ce dernier. Toutefois, pratiquer cet art d’escrime nécessitait en réalité un apprentissage et une vigilance constante : une seule seconde d’inattention pouvait à tout moment vous rapprochez trop près du Côté Obscur de la Force et sceller votre destin. Pourtant, elle venait de prendre le risque de guider quelqu’un sur ce chemin tortueux, parce que l’Ordre avait besoin de la forme VII dans son arsenal et elle savait qu’elle ne pourrait assumer seule cette charge.

L’Echani avait fixé un rendez-vous régulier à son ami Lupin, le maître Vaakin Wolfinger, qui avait choisi d’essayer de dompter le capricieux Vaapad. L’heure matinale qu’elle avait choisi n’aurait pas été du goût de tous les élèves, mais elle estimait qu’il s’agissait du moment où l’esprit d’un être vivant était le plus ouvert, mais également le plus apaisé, ce qui représentait une condition supplémentaire nécessaire aux yeux de la guerrière. Pour elle-même, il s’agissait d’une bonne façon de se confronter une fois de plus à la pédagogie tout en ayant l’occasion de pouvoir tester des techniques particulière visant à combattre les utilisateurs de la forme VII. Le réveil à une heure très matinale n’était pas un handicap pour elle, qui avait appris à se contenter de peu d’heures de sommeil auprès de son maître et veillait à conserver un rythme de vie sain. Même au réveil, elle ne trainait pas, mais ne faisait guère preuve de précipitation non plus.

D’une certaine façon, sa vie était devenue un rituel parfaitement minutée : la maîtresse Jedi se réveillait et rejoignait immédiatement sa douche afin de pouvoir évacuer les dernières pensées embrumées laissé par le sommeil tout en profitant du contact agréable de l’eau sur sa peau nue. Elle ne prêtait plus attention aux marques de bataille se trouvant sur son corps depuis des années, elles étaient devenue des compagnes de route tout à fait normale, et elle savait que l’apparence ne faisait pas l’individu, bien qu’elle était très loin d’être laide, malgré ses blessures. Après cette douche, elle prenait une collation rapide afin de pouvoir emmagasinée de l’énergie jusqu’au repas du midi, des choses simples, mais nutritive, d’une certaine façon, l’on peut dire qu’elle incarne certains clichés des valeurs Jedi sans faire d’erreur de ce côté. Elle mangeait toutefois en peignoir : il était bien rare qu’un autre Jedi essaye de la joindre à cette heure-ci et en cas d’urgence, cette simple tenue ne serait pas un obstacle pour intervenir rapidement. Son sabre-laser n’était jamais loin, à portée de l’utilisation de la télékinésie.

Fort heureusement, elle n’en avait jamais eue besoin pour se défendre au sein du temple lui-même. Une fois rassasiée, la jeune femme se débarrassait de son peignoir afin d’enfiler un costume blanc, une tenue traditionnelle Echani quelque peu modifiée afin d’adopter la coupe des uniformes de Jedi, puis qu’elle se recoiffait afin de remettre en place son chignon, abandonné quelques instants plus tôt pour la douche. Ensuite seulement, elle s’emparait de son sabre-laser, prête à rejoindre la salle d’entrainement dont elle faisait usage pour ses exercices, qu’il s’agisse de s’entrainer elle-même ou de s’occuper de quelqu’un en particulier. Par habitude, Jenniker préférait arriver trente minutes à l’avance, cela lui permettait de pratiquer un petit exercice d’entrainement avant l’arrivée de son ami et ainsi être déjà en condition, elle ne laissait rien au hasard.

L’exercice qu’elle avait choisi pour patienter était somme toute élémentaire : à l’instar des Novices, elle couvrait son regard d’un casque occultant et laissait trois petit droïdes d’entrainement tourner autour d’elle en essayant de la toucher avec des blasters ne provoquant que des brûlures sans gravité. Bien entendu, ses derniers étaient réglés pour se montrer bien plus imaginatif que ceux que l’on utilisait sur les Novices, ce qui permettaient aux maîtres Jedi d’en faire des partenaires d’entrainements toujours assez fiable. Dès que la poignée de son sabre-laser, présentant la rare finition Electrum, eu rejoint sa main droite, celui-ci ne faisait plus qu’un avec elle avant même qu’elle ne l’active, libérant ainsi la lame d’énergie violette. Elle laissa son corps s’exprimer, se servant de la Force afin de ressentir les petits droïdes et deviner leurs tirs, esquivant certains, parant d’autre avec une grande agilité. Lorsqu’elle faisait une démonstration aux initiés, ses derniers restaient souvent bouche bée devant les performances de celle que l’on surnommait parfois « l’Epée des Jedi », mais cette fois, il n’y avait pas de spectateurs pour profiter de ce spectacle, pourtant toujours aussi magnifique…
Revenir en haut Aller en bas
Vaakin Wolfinger
Maître Jedi
Maître Jedi
avatar

Nombre de messages : 212
Age : 22
Date d'inscription : 29/01/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: Maître Jedi
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: Un entrainement délicat [Vaakin]   Mar 24 Mar - 17:11

L’art du sabre laser était complexe, difficile à totalement maîtriser. Le nombre de formes de combats rendaient chaque bretteur imprévisible, chacun avait la possibilité de se créer son propre style en mélangeant les différentes formes. Certain y arrivaient mieux que d’autres. Pour sa part, Vaakin s’était rapidement orienté vers des formes difficiles à maîtriser mais dans lesquelles il pouvait s’épanouir. Après avoir apprit le Soresu auprès de son mentor, l’homme-loup avait opté pour le Jar’kai, l’art de combattre avec deux lames… Puis, lorsque son corps et son esprit avaient été finalement prêts, le Maître Jedi avait travaillé le Zez’Kai, l’art du double sabre laser, pour en faire son style de prédilection. Comme le Vaapad, le Zez’Kai était une forme assez rare, que peu de Jedi maîtrisaient à cause de sa difficulté et parce que le double sabre laser était souvent considéré comme une arme de Sith.

Cela faisait plusieurs mois que Vaakin apprenait les bases de la forme sept, le Vaapad. Celle-ci demandait une certaine forme physique, mais également – et surtout – un excellent mental … Car cette forme, utilisée par quelqu’un de trop peu entraîné pouvait être la porte menant au Côté Obscur. Il avait fallut de longues années au Loup pour se sentir prêt, puis pour trouver quelqu’un susceptibles de lui enseigner. C’était finalement en la personne de Jenniker Yusanis qu’il avait trouvé un professeur. Jenniker était une amie, les deux Jedi se connaissaient depuis plusieurs années. En tant que Echani, Vaakin n’avait pas été si étonné que cela en apprenant que Maître Yusanis avait fait du Vaapad sa forme de prédilection.

Ce fut donc d’une heure matinale que le Loup quitta son lit afin de rejoindre son amie. Quelques heures de sommeil suffisaient amplement au Shistavanéen pour être en pleine forme, aussi se lever tôt n’était jamais un problème. N’ayant guère besoin d’une douche quotidienne, Vaakin fut rapidement près ce jour là. Il avait cependant prit le temps de brosser son poil, ne souhaitant pas avoir l’air négligé. Il avait ensuite revêtu une tenue traditionnelle de l’Ordre dans laquelle il se sentait parfaitement à l’aise, puis avait quitté ses quartier après un bon petit déjeuner, de quoi avoir des forces jusqu’au prochain repas.

A cette heure matinale, les couloirs du Temple étaient encore calmes. Vaakin croisa quelques Jedi sur son chemin et salua chacun d’eux d’un signe de tête poli, que tous lui rendirent. Il arriva au lieu du rendez vous avec une quinzaine de minutes d’avance et constata la présence de Jenniker, déjà sur le terrain d’entrainement. Celle-ci pratiquait un exercice donné généralement aux jeunes Jedi, bien que dans le cas présent les sphères ne devaient pas être réglées de la même façon … Regarder l’Epée des Jedi entrainement donnait lieu à un spectacle impressionnant, fascinant à observer. Le style de la Maîtresse Jedi était efficace, on retrouvait dans ses gestes ses origines guerrière. Environs cinq minutes s’écoulèrent ainsi, Jenniker s’échauffant et le Shistavanéen regardant l’Echani s’exercer. Néanmoins, le Loup n’allait pas rester indéfiniment sans rien faire. Dans sa tête, une idée germait, et cela allait être intéressant.

Vaakin ne doutait pas un seul instant que l’Echani l’ait repérée. Pour un tel exercice, cette dernière devait se servir de la Force pour repérer les sphères et sans nuls doutes avait-elle sentit l’homme-loup dès son arrivée. Ce dernier déposa sa bure sur un banc, puis saisit ses deux sabres laser dont il verrouilla les deux extrémités ensemble afin d’en former un double, qu’il activa ensuite. Il ne souhaitait pas blesser son amie, mais il savait également que celle-ci allait le voir venir, aussi Vaakin n’attendit qu’une seconde avant de rejoindre les sphères d’entrainement dans leur combat contre l’Echani. Le style de l’homme-loup était basé sur des mouvements rapides et précis, portés par la force hors du commun propre à sa race, qu’il savait bien supérieur à celle de Jenniker. Néanmoins, chacun de ses attaques étaient portés de façon à ne jamais blesser la poche humaine.

Ce petit duel amical allait être un bon échauffement.
Revenir en haut Aller en bas
Jenniker Yusanis
Maître Jedi Conseiller
Maître Jedi Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 311
Age : 31
Date d'inscription : 11/02/2010

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: Maître Jedi
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: Un entrainement délicat [Vaakin]   Sam 28 Mar - 17:49

Jenniker avait bien perçu la présence dans la Force très particulière de son amie, mais n’avait fait aucun mouvement pour le faire remarquer : son exercice d’échauffement lui demandait beaucoup d’effort et elle savait qu’elle pouvait se permettre de reporter les civilités, ils auraient même pu se saluer sans prononcer un seul mot. Les sphères occupaient son esprit, même si elle ne voyait rien, elle pouvait les sentir, savoir où elles se situaient dans son environnement afin de pouvoir anticiper les tirs et les bloquer ou les esquiver. Les parades élégante et efficace du Soresu laissaient parfois place aux acrobaties de l’Ataru lorsqu’il était préférable d’esquiver plutôt que de prendre le risque d’être touché, surtout que les sphères étaient capable de coordonner leurs tirs afin d’être plus dangereuse. Le fait qu’elle soit capable de se déplacer ainsi sans efforts apparent, avec une précision dans le geste semblant presque magique était une preuve que la jeune femme savait ce qu’elle faisait et méritait bien son surnom « d’épée des Jedi ». Son héritage en tant qu’Echani ne pouvait être plus éclatant qu’en cet instant, dans cette démonstration martiale presque parfaite.

Pourtant, cette concentration parfaite ne l’empêcha pas de ressentir la présence de son ami se rapprocher, il comptait bien participer à l’entrainement lui aussi. Peut-être recherchait-il à pousser la jeune femme à tester ses limites, lui faire face en même temps que trois sphères ne serait pas facile, mais c’était aussi pour cela qu’était fait l’entrainement, sans cesse se tester et être capable de se dépasser, les hostiles qu’elle rencontrait en mission ne lui feraient pas de cadeau. L’homme Loup disposait de la Force, mais aussi de sa condition physique naturelle lui offrant une force supérieure à la proche-humaine, pourtant, en engageant rapidement une transition vers le Vaapad, la jeune femme fut capable de s’adapter et bloquer le coup avec une étonnante célérité. Les lames s’entrechoquèrent, provoquant un crépitement caractéristique des affrontements au sabre-laser. Toutefois, elle ne pouvait se permettre de rester trop longtemps dans cette position, car les sphères en profiteraient pour pouvoir l’atteindre.

D’une certaine façon, il s’agissait d’un entrainement lui permettant d’exploiter au mieux l’espace et toutes les options défensives qui s’offraient à elle tout en étant totalement concentré sur la perception de la Force. Même sans ses yeux, la maîtresse d’arme était capable de tenir compte de tous ses paramètres en même temps afin de pouvoir se couvrir et éviter les blessures. Tenter une offensive relevait toutefois de l’impossible ou presque, il fallait attendre que Vaakin ou les sphères commette une erreur, ce qui était très difficile venant de programme informatique et d’un maître Jedi qui, bien que médecin, était également un bretteur de grand talent, l’on ne parvenait pas sans raison à la maîtrise du double sabre laser. Toutefois, l’Echani prolongea l’échange, de cette façon, elle pouvait ainsi estimer l’état d’esprit de son ami et savoir s’il était prêt pour passer à l’étape suivante. Elle finit par rompre l’engagement, effectuant un saut périlleux arrière de toute beauté, aidé par la Force, avant de retirer son casque et de sourire.


« Geste assuré, posture te permettant d’effectuer des transitions rapide entre l’attaque et la défense, tu exploite parfaitement ton avantage de constitution… Tu fais des progrès mon ami. »

Les sphères cessèrent leur mode de tir et retournèrent d’elle-même à leurs rangements, l’avantage des droïdes. Toutefois, Jenniker n’éteignit pas son sabre-laser, car il ne s’agissait que d’un échauffement et il fallait désormais passer dans le vif du sujet. Elle le tenait des deux mains, la lame pointée vers le bas, aillant presque l’air d’une guerrière d’une époque révolue depuis plusieurs dizaines de millénaires. Son visage retrouva une expression plus neutre, elle se préparait à reprendre sa position de professeur. Vaakin disposait du physique et de la technique, mais il fallait également un mental d’acier pour pratiquer la forme VII. C’était une épreuve difficile pour tout le monde et en tant que médecin, l’homme loup partait avec un handicap supplémentaire : il suivait un serment le poussant à aider tout le monde, alors qu’il devait, pour maîtriser la forme VII, faire appel à l’un des instincts les plus primaires des formes vivantes : la volonté de surpasser son adversaire.

« Bien, passons au vif du sujet. Je t’ai montré toutes les bottes basiques, maintenant à toi de les combiner pour tenter de me surprendre. N’oublie pas, la forme VII demande une concentration de tous les instants, mais également une analyse parfaite de ton environnement, pas de précipitation, simplement une détermination sans faille. Lance-toi dès que tu te sentiras prêt. »

La jeune femme adopta une garde classique du Soresu : elle ne comptait pas attaquer, simplement se défendre en utilisant la meilleure forme pour cela. Tout le sens de l’exercice était de savoir si l’homme loup parviendrait à faire appel à la détermination enfouie au fond de lui afin de trouver la volonté de surpasser cette garde qui s’opposera à son escrime. Elle l’aiderait à ne pas déraper, mais elle ne pouvait lui ouvrir le chemin de sa détermination, c’était un voyage qu’il fallait entreprendre seul, comme elle le fit dans son adolescence.
Revenir en haut Aller en bas
Vaakin Wolfinger
Maître Jedi
Maître Jedi
avatar

Nombre de messages : 212
Age : 22
Date d'inscription : 29/01/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: Maître Jedi
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: Un entrainement délicat [Vaakin]   Jeu 11 Juin - 12:08

Vaakin était entré dans la « bataille » et ne fut guère étonner lorsque Jenniker commença à bloquer ses attaques plutôt que de les éviter. Rapidement, celle-ci était passée au Vaapad afin de pouvoir tenir fasse aux trois sphères – qui semblaient redoubler d’efforts ! – et l’homme-loup. Cependant, aussi douée pouvait-elle être, l’Echani ne pouvait tenter une percée au risque de se blesser, tant « l’ennemi » était écrasant. Les sphères étaient programmées pour mettre à mal un Maitre Jedi, et Vaakin était un bretteur très doué malgré son statut de médecin. Il n’était pas parvenu à la maîtrise du double sabre laser comme cela.
L’Homme-Loup restait très concentré, manier une telle arme demandait beaucoup de force, qu’elle soit physique ou mentale pour pouvoir enchainer les coups sans se blesser et avec suffisamment de puissance et de vitesse pour qu’ils soient efficaces. A tous les instants, Vaakin devait prendre en compte la seconde lame qu’il avait derrière lui. Un mauvais mouvement pouvait avoir des conséquences désastreuses. Cela il l’avait comprit plus jeune, lorsqu’il utilisait encore un double sabre laser d’entrainement.

Soudainement, Jenniker effectua un magnifique saut périlleux arrière afin de rompre l’échange. Celle-ci dévoila son visage en retirant son casque, un sourire aux lèvres. L’Homme-loup désactiva ses lames et s’approcha de l’Echani, lui-même lui offrant un sourire rempli de dents pointues. Il était nécessaire de connaître le Maître Jedi pour comprendre qu’une telle mimique était un sourire… L’Epée des Jedi dépassait Vaakin par la taille, aussi ce dernier fut obligé de lever son regard luminescent pour pouvoir croiser les yeux de sa mentor et amie. Ce dernier inclina la tête, remerciant silencieusement Jenniker pour son compliment. La maîtrise du Loup n’était pas celle de l’Echani et un compliment venant de celle-ci était toujours bon à prendre, tant ils pouvaient être rares.

Hochant la tête aux dires de son amie, Vaakin s’écarta de quelques pas, son regard toujours braqué sur elle. Celle-ci adopta une garde classique du Soresu, ce que le Loup reconnu sans peine. Le Shistavanéen prit quelques instants pour faire le vide dans son esprit, éliminant toutes pensées parasites. Cette détermination dont il avait besoin, il savait qu’il l’avait. Elle était enfouie en lui jusque dans ses gênes. Les Shistavanéens étaient d’excellents chasseurs sur leur monde natal, faisant preuve d’une détermination sans faille pour traquer leurs proies. Vaakin n’avait jamais connu cette vie la, mais il se savait capable des mêmes prouesses que ses semblables. Quelques minutes lui furent nécessaire pour se sentir fin près, puis le Maître Jedi activa ses lames. La difficulté était double, car il allait combiner le Zez’Kai au Vaapad. Mais il s’en sentait capable, au quel cas jamais Vaakin aurait prit un tel risque.

Appelant la Force à lui, le Loup effectua un bon prodigieux et passa à l’attaque. Le Vaapad demandait également d’utiliser ses sentiments tout en prenant garde à ne pas dépasser la limite qui conduisait au Côté Obscur. Bien sur, Jenniker était prête à arrêter son ami si ce dernier était au bord du précipice, mais Vaakin ne voulait pas qu’elle ait besoin de faire cela. Armé de cette détermination dont il avait besoin, le balai des lames recommença.
Revenir en haut Aller en bas
Jenniker Yusanis
Maître Jedi Conseiller
Maître Jedi Conseiller
avatar

Féminin
Nombre de messages : 311
Age : 31
Date d'inscription : 11/02/2010

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: Maître Jedi
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: Un entrainement délicat [Vaakin]   Mar 16 Juin - 17:30

Le sourire du loup était en effet quelque chose de particulier et il pouvait être particulièrement effrayant pour ceux ne connaissant pas Vaakin ou sa race, qui n’était pas très répandue dans la galaxie. Bien entendu, Jenniker était au-dessus de tout ceci et elle le comprenait fort bien. Ce dernier était probablement plus communicatif qu’elle de ce côté, en revanche, le duo d’ami partageait cette difficulté pour s’exprimer avec le basic. Yusanis soupçonnait que par son métier de médecin, le loup ne pouvait réellement s’exprimer que lorsqu’il essayait de sauver des vies, mais dans son cas, sa culture elle-même la poussait vers le mode d’expression le plus inattendu chez un Jedi : le combat. Pour un Echani, se battre était un art délicat respectant un code bien précis et un véritable mode d’expression. Ceux qui voulait vraiment communiquer avec Jenniker devait lui faire face dans un combat, que ce soit l’arme à la main ou simplement avec les poings, car c’était sa seule manière de s’exprimer pleinement, sans aucun filet, après tout, les mots étaient parfois si limité pour définir certains concepts… Peut-être était-ce pour cela que, si elle avait beaucoup travaillée pour la Bibliothèque des Jedi, elle n’était jamais devenue une historienne de l’Ordre elle-même.

Le Soresu lui permettait d’adopter une posture d’attente et de rester concentré tout en pouvant puiser dans la Force des nouvelles ressources pour ce duel amical à venir : c’était l’une des raisons pour laquelle cette forme était la défense ultime des Jedi et que chaque bretteur digne de ce nom se devait de maitriser. Beaucoup s’abandonnait dans l’attaque à outrance, flirtant parfois avec le côté obscur de la Force. Jenniker s’était servie du Soresu pour contrebalancer des mauvais côtés du Vaapad et pouvoir mieux contrôler ses pulsions et son instinct de guerrière. Ici, elle allait se laisser porter par ce style afin de devenir le rempart ultime, qui lui permettrait de bloquer les assauts de Vaakin tout en analysant ses bottes, sa manière de les enchainer et enfin son imaginaire, car pour combattre correctement, il fallait aussi être capable d’innover, de se servir de son environnement, de la tenue de ses adversaires parfois, ou tout simplement adopter un comportement imprévisible afin qu’il ne puisse répliquer. Elle attendait beaucoup de cet échange, rien ne lui plaisait plus que dépenser son énergie en croisant le fer et elle pourrait l’aider à progresser plus sur cette difficile voie, même s’il avait déjà beaucoup accompli.

Le Maître Jedi Médecin s’aida de la Force afin de bondir rapidement vers l’Echani. Cette dernière resta sur ses appuis jusqu’au dernier moment et bloqua l’attaque en tenant son sabre d’une seule main. Elle ne recherchait pas à le ridiculiser, mais il était nécessaire de lui montrer que les styles puissants pouvait être contré sans donner autant d’effort si l’on en connaissait toutes les failles et en tant qu’épée des Jedi, l’escrime était une chose que l’Echani ne négligeait pas, très loin de là. Elle ne rechercha toutefois pas à répliquer : elle n’en aurait pas le temps de toute façon : l’homme loup s’était servi de ce bond pour se rapprocher d’elle afin de pouvoir reprendre le ballet des lames et ainsi enchainer très rapidement : même si sa première offensive fut bloqué, il puisant dans sa psyché les ressources et la volonté de combattre afin de pouvoir poursuivre son effort et elle ne devait pas le sous-estimer. Même sans le Point de Rupture, Jenniker avait décortiquée chaque style de combat au sabre-laser et en connaissait les avantages comme les failles, mais le Vaapad était une pratique plus personnelle faite pour être imprévisible, ce qui signifiait qu’une vigilance constante était nécessaire pour l’affronter.

Pour un observateur extérieur qui n’était pas très versé dans les arts Jedi, Jenniker aurait probablement donné l’impression de céder du terrain et d’être en difficulté : elle reculait doucement mais surement, limitant ses mouvements de sabre au strict minimum, même si les deux lames crépitaient très souvent. Cependant, quelqu’un connaissant parfaitement les combats au sabre-laser savait qu’il n’en était rien : Maîtresse Yusanis économisait simplement son énergie pour laisser son adversaire s’épuiser sur un garde qui semblait insurpassable, se contentant de contre rapide et souvent plus dangereux que l’avalanche de coup adverse. Le visage de la demoiselle affichait d’ailleurs un sourire certain, car elle était dans son élément et trouvait un certain plaisir à l’échange du combat. Elle attendait avec impatience les surprises que Vaakin lui réservait avant de répliquer et de pouvoir l’évaluer tout en surveillant son état d’esprit : il fallait qu’elle évite qu’il n’en fasse trop.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un entrainement délicat [Vaakin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un entrainement délicat [Vaakin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un entrainement délicat [Vaakin]
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki
» entrainement jedi
» l entrainement de genk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars - L'Aube du Crépuscule :: SECTEUR II - CARTE GALACTIQUE :: Mondes Neutres & Autres Planètes :: Ossus :: Académie Jedi & Temple-
Sauter vers: