Star Wars - L'Aube du Crépuscule

Saison 6 - Dissimulation / Jeu de rôle et espace détente sur forum sur le thème Star Wars
 
Bienvenue sur l'Aube du Crépuscule voyageur égaré, ce forum est cependant fermé. Nous vous invitons à consulter nos partenaires en espérant trouver le forum qui vous convienne.

Partagez | 
 

 A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 26
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Mar 17 Mar - 18:05

A la Rescousse !



Mission 2: « A la rescousse ! »
Participants : Vaakin Wolfinger / Serena Tano
Lieu : Adarlon
Difficulté : Moyenne
Type de mission : Classique
Objectif : Organiser les secours et réussir à aider les civils.
Récompense : Le soutien de la population d’Adarlon.
Briefing : Adarlon est un monde qui a été colonisé par les natifs d’Alderande il y a plusieurs siècles déjà. Connue et réputée pour exporter massivement des produits culturels holographiques (holofilms et compagnie), un violent séisme à toutefois provoqué de nombreuses morts. Les Jedi ont été appelés pour organiser les secours et mener une mission humanitaire sur cette planète tout en mettant en avant le fait que les Adarloniens seraient redevables à l’Ordre pour leur aide. En effet, ils ont l’intention de mettre en valeur les exploits des Jedi au sein de leur holofilms et de manière plus globale à travers leurs différents médias. Cependant le Syndicat Tenloss, un groupuscule criminel semble avoir également proposé ses services…

Un petit rappel : au cours des missions vos personnages ne risquent pas de mourir EXCEPTE si vous le cherchez vraiment.... La mort d’un personnage est l’apanage des évènements et missions, sous certaines circonstances. Cependant, même si vous ne risquez pas votre vie, vous pouvez malgré tout en voir des vertes et des pas mûres. Les blessures que vous pouvez recevoir peuvent aller de l’égratignure à l’amputation d’un ou plusieurs membres ainsi qu’à la perte de certains objets voire d’un niveau de combattant (cette dernière perte sera seulement temporaire). Nous comptons d’ailleurs sur les membres pour s’impliquer dans la vie de leurs factions, mais plus encore sur les chefs de factions (ou subalternes) pour motiver les joueurs à s’élancer dans les missions.

Règles encadrant l'évènement:
=> L'ordre de passage sera le suivant: Serena Tano - Vaakin Wolfinger
=> Chaque joueur inscrit s’est engagé à être présent pour participer très régulièrement. Veuillez donc ne pas faire attendre trop longtemps vos partenaires de jeu, nous vous laissons 4 jours de délai pour rédiger votre réponse, ce qui sera amplement suffisant.
=> Vous pouvez toutefois demander un délai au MJ, ou à changer votre tour avec un autre joueur si celui-ci est d'accord.
=> Pour ceux qui ne se sentent pas de pouvoir tenir le rythme, vous pouvez encore vous retirer dès maintenant.
=> Si un joueur voit son tour être sauté plus de trois fois, celui-ci sera éjecté de l’évènement afin de ne pas pénaliser les autres.
=> Les Maîtres de Jeu concluent chaque tour de jeu certes, mais peuvent aussi poster entre deux joueurs pour décrire des actions immédiates, ou changer le rythme scénaristique.
=> Les Maîtres du Jeu ont toujours raison. Dans le cas contraire, relire la première phrase.
_____________________________________________

Lorsque la navette Jedi posa enfin pied sur Adarlon, la situation était bien critique. Les forces gouvernementales d’Adarlon avaient déjà commencé à prendre les choses en main en tentant d’organiser les secours mais ils avaient réclamé l’aide de l’Ordre Jedi afin de les assister. En effet Adarlon était une colonie fondée par des humains venus d’Alderande bien avant sa destruction par l’Empire Galactique. La colonie avait jamais rejoins l’Alliance Galactique afin de bénéficier d’avantages économiques (taxes) ainsi que d’une certaine liberté dans les sujets traités dans leurs différents médias. En effet Adarlon était réputée pour être l’un des gros centres de production d’hologrammes de divertissement à grande échelle, du cinéma quoi. Le gros de son économie était centré sur ce secteur d’activité, mais comptait également dans la production de films pour adultes. Quelque chose que les locaux vendaient, mais avaient une vision assez ambigüe entre quelque chose d’assumé mais pas trop.
Les Jedi s’étaient posés sur l’une des dernières plateformes d’atterrissage encore intactes à proximité d’un spatioport. Ils n’étaient que deux, et pour une raison simple : la soute entière avait été dédiée à procurer du matériel humanitaire : nourriture, médicaments, eau, vaccins. A un tel point que le X-83 Twintails qui s’y trouvait avant était resté sur Ossus pour gagner un maximum d’espace. La deuxième livraison –plus conséquente- viendrait plus tard dans quelques heures, mais même si ce matériel avait été fourni par l’Alliance Galactique, la Guerre contre les Mandaloriens les avait empêchés de pouvoir livrer ces fournitures eux-mêmes. Vaakin et Serena furent accueillis par un militaire dès leur sortie du vaisseau. Il s’agissait d’un sergent humain qui les prit en charge dès leur arrivée. Il n’était pas seul puisqu’une vingtaine de ses hommes étaient présents également, sans doute prêts à décharger l’aide humanitaire.


- Au nom du gouvernement central d’Adarlon, je vous souhaite la bienvenue Maîtres Jedi. Je suis le sergent Tarlan et chargé de vous servir de guide. Vous m’excuserez, mais étant donné la rapidité et l’urgence de la situation, on n’a pas cru bon de me fournir vos noms. Je vous remercie également de votre réactivité face à cette catastrophe naturelle, et si vous me le permettez, je vais vous demander de nous suivre jusqu’au camp de réfugiés de la capitale pendant que nos hommes déchargent votre matériel avec votre autorisation bien entendu.


_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Serena Tano
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1102
Age : 101
Date d'inscription : 03/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: III
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Mer 18 Mar - 16:31

De multiples couleurs clignotaient ou restaient stagnantes dans le pénombre du vaisseau dansant avec la lumière des étoiles. Les doigts virevoltants sur les touches parfois et regagnant le manche de la navette, Serena pilotait avec aisance la vaisseau même si elle ne laissait paraître aucune de ses émotions. Elle semblait même avoir les yeux perdus dans les constellations.
Elle appréciait voler et le voyage vers la planète, constituait en lui-même un agréable exercice. Bien sûr cette fois-ci n'avait rien à voir avec une course de plaisance. C'était une mission de secours vers une colonie qui en avait rudement besoin.
La Jedi gardait cela à l'esprit même si parfois, elle jouait un peu sciemment avec la navette en faisant des loopings, et remontait brusquement, un peu trop quelques fois.

Accompagnée par Maître Wolfinger, la jeune femme en profitait pour poser tout un tas de questions, qui allait de choses simples à plus compliquées tout en passant par la médecine, matière que les deux protagonistes partageaient haut la main.
Elle s'était portée volontaire pour aider le Maître Jedi. Il est vrai que d'habitude la jeune femme était plus réservée. Mais d'une part elle connaissait le Maître Jedi et de l'autre, elle adorait toujours les missions en groupe même si en l’occurrence, ici "groupe" ne désignait que deux personnes.
Quoiqu'il en soit, ce voyage serait dynamique, ne serait-ce qu'à cause de la vitalité de la Jedi.

La muse amorça un virage qu'elle continua d'une manœuvre en demi-cercle pour descendre vers la planète. Pénétrant l'atmosphère, la pilote rabattit vers l'arrière un levier et tourna deux ronds sur le tableau de bord, avant de rentrer les coordonnées d’atterrissage.
Ralentissant un bref instant pour prendre une position horizontale, la navette descendit verticalement sur la plateforme, les restes d'un spatioport s'offrant aux deux Jedis.

Les volutes de fumées de refroidissement montèrent dans l'atmosphère alors que la rampe d'acier se déployait, révélant bientôt deux personnes venant à la rencontre de la colonie.
Un sergent humain les attendait se présentant comme l'officier en charge.
Il s'introduisit comme le Sergent Tarlan. Les yeux de la jeune femme parcoururent brièvement la troupe du militaire.
Oui, la soute de leur navette était prête à craquer. De l'aide pour tout décharger serait la bienvenue.
Bien plus intéressée par le paysage et la planète, la jeune femme restait dans le sillage de Maître Wolfinger, et observait les alentours, souriant parfois à la vue de certaines choses.
Elle perçut de justesse la question de l'homme.

-Mon nom est Serena Tano. déclara-t-elle à l'adresse de l'officier, en lui faisant un bref signe de tête ainsi qu'en le gratifiant d'un sourire avenant et poli.

La Jedi n'était cependant pas sortie du sillage de Vaakin. Bien plus expérimenté que la jeune femme, c'était à lui que revenait l'honneur -le fardeau?- de mener l'approche diplomatique...


Dernière édition par Serena Tano le Lun 6 Avr - 19:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vaakin Wolfinger
Maître Jedi
Maître Jedi
avatar

Nombre de messages : 212
Age : 22
Date d'inscription : 29/01/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: Maître Jedi
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Mer 18 Mar - 18:02

De sa main griffue, Vaakin saisit le datapad qui se trouvait à sa ceinture. Il ouvrit ensuite un fichier bien précis et en parcouru le contenu avec assiduité. Assise à côté de lui se trouvait la Chevalière Serena Tano, qu’il connaissait personnellement désormais. La jeune femme avait souhaitait prendre les commandes de la navette, ce que Vaakin avait autorisé sans problème. En effet, même si l’homme-loup savait piloter un engin spatial, il était encore néophyte en la matière et préférait donc laisser les commandes à quelqu’un de plus expérimenté, ici la jeune femme qui l’accompagnait sur cette mission.

Le regard légèrement luisant du Shistavanéen parcouru les lignes du rapport que le Temple lui avait fournit et qui expliquait la situation sur Adarlon. La planète autrefois colonisée par les Alderaaniens avait été victime d’un violent séisme et l’aide de l’Ordre Jedi avait été demandée, la colonie n’ayant jamais rejoint l’Alliance Galactique.
Les missions humanitaires n’étaient pas inconnues du Maître Jedi. Effectivement, ce dernier en avait effectué un certain nombre au côté de son mentor, Kara Whitenight, lors de sa formation. Son savoir faire en médecine et ses capacités de guérisseur allait être utile, sans le moindre doute. De plus, Serena était également une guérisseuse très douée, un autre atout pour cette mission. Vaakin leva son regard de son datapad lorsque la jeune pilote commença sa descente vers la planète. Rapidement, la terre ferme fut en vue et depuis le ciel, le Jedi pu constater les premiers dégâts. Le plus flagrant était le statioport en piteux état, même si par chance une plate forme avait été épargnée. La navette se posa donc en douceur sur le sol d’Adarlon sans problème.

Le Maître Jedi lança la Force autour de lui alors qu’il quittait son siège de co-pilote et sentit aussitôt la présence d’êtres vivants au pied du vaisseau, le comité d’accueil sans le moindre doute. L’homme-loup préféra poser ses petites lunettes en équilibre sur son museau de façon à atténuer l’impact que son apparence bestial pouvait avoir sur les rescapés de la catastrophe… Du reste, il portait sa tunique Jedi ainsi qu’une bure brune et une sacoche en cuir contenant son matériel. Bien entendu, il portait également ses deux sabres laser.

Un sergent humain attendait au pied de la navette, une petite troupe l’accompagnant. En gage de respect, le Maître Jedi s’inclina devant l’humain, comme le voulait le Code, puis écouta attentivement ce dernier. Serena fut la première à se présenter. Vaakin, pour sa part, fut plus loquasse.

« Je suis le Maîtrrre Jedi Vaakin Wolfingerrr. Au nom de l’Orrrdre, je vous rrremerrrcie pour votrrre accueil et vous assurrre que nous ferrrons tout ce qui est en notrrre pouvoirrr pour aider les habitants d’Adarrrlon. Vos hommes peuvent dès à prrrésent commencer le déchargement du matérrriel. » Indiqua Vaakin en posant son regard sur les hommes présent derrière le Sergent. Il se tourna ensuite vers Serena. « Aidez les, voulez-vous, et rrrejoignez moi ensuite au camp de rrréfugier. Je vous suis, Serrrgent Tarrrlan. » Ajouta le Jedi à l’intention de l’humain qui se trouvait juste à côté de lui.
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 26
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Jeu 19 Mar - 0:17



Le sergent Tarlan fut plutôt satisfait de voir les deux Jedi se sentir visiblement concernés par cette affaire de la plus haute importance pour ses concitoyens. Il rendit un sourire un peu crispé à celui lancé par la Jedi nommée Serena Tano. Vaakin prit les devants et commença déjà à donner quelques directives à Serena en lui demandant d’aider les hommes du sergent à décharger l’aide. Aussitôt, le sergent fit un signe de tête à son caporal –une humaine- qui mena les huit autres soldats vers l’arrière de la navette pour se préparer à décharger la précieuse cargaison.

- Enchanté.

Tarlan fit volteface et guida le maître Jedi à l’intérieur des ruines du spatioport aux murs éventrés, vitres brisées et quelques trainées de poussières tombantes.

- Je ne vous cache pas que j’aurai aimé vous réserver un meilleur accueil dans d’autres circonstances. Mais le cataclysme qui s’est abattu sur notre planète fait que vous devrez vous contenter ce que nous pourrons vous offrir en matière de confort hélas. Le spatioport est interdit aux civils compte tenu de la dangerosité qu’il représente : il peut facilement s’effondrer même si le plus gros du travail est déjà fait si vous voulez mon avis… On a une équipe qui travaille dans l’un des derniers bureaux et nous permet de relayer les communications longues portées que nous avons pu rétablir. Mais nous n’avons plus aucun radar longue portée. Nous avons repéré votre navette dans l’atmosphère uniquement car un de mes hommes est affecté à la surveillance des cieux grâce à un de nos radars à la portée réduite.

Le sergent et le Jedi sortirent du spatioport par l’ancien hall qui avait été dégagé pour constater un campement sommaire immense composé de plusieurs tentes et visiblement très actif. A l’horizon se distinguaient principalement des bâtiments soit en ruines, même si certains buildings aux vitres brisées avaient pu encaisser le choc mais étaient peut-être fragilisés. Le décor autrefois devait être assez esthétique, très agréable mais tout avait changé comme si une guerre avait eu lieu.

- Ce séisme nous a causé de nombreuses victimes et des dommages qui vont nous coûter cher. Nous allons devoir rapidement enterrer nos morts... La situation est précaire au camp, mais avec votre venue et vos marchandises, les choses ne peuvent aller que dans le bon sens.

Pendant ce temps, la caporale Dreya Cora donnait ses ordres pour organiser rapidement une chaine destinée à livrer rapidement le matériel au campement. Elle gardait Serena à l’œil, mais ne lui adressa guère la parole lorsque les portes de la soute s’ouvrirent. Alors que son rang pouvait la permettre de ne pas participer, elle fut la première à entrer dans la soute et à commencer à vider son contenu en passant les marchandises à ses hommes restés à l’arrière. Cora souffla entre deux transferts et questionna Serena.

- Qu’avez-vous apporté Maître Tano ?


_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Serena Tano
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1102
Age : 101
Date d'inscription : 03/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: III
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Jeu 19 Mar - 15:30

"La faute, prompt à remarquer l'homme est, mais pardonner plus difficile cela reste. Le ressentiment, une émotion qu'un Jedi doit bannir, est..."
-Holocron de Maître Yoda

Si le silence avait habité la jeune femme pendant tout l'entretien entre les deux individus, c'est un haussement de sourcil furtif qui accueillit les paroles de Maître Wolfinger.
Le vouvoiement passait déjà assez bizarrement mais l'impolitesse du loup avait surpris Serena. L'absence d'un "s'il vous plaît" en était l'origine. Cela aurait été pourtant tout simple.

Ce n'était pas la première mission diplomatique de la muse, et même si ses compétences se rouillaient avec le temps, par manque de pratique, les souvenirs étaient intacts. Maître Eorlia n'avait jamais accompagné son statut de mentor d'une quelconque supériorité Maître/Padawan dénuée de politesse élémentaire. Mais il semblait que l'Ordre Jedi n'était plus ce qu'il devait être. Il y avait beaucoup d'étranges rumeurs, parfois inquiétantes. Les écartant d'un revers de son esprit, la jeune femme se concentra sur l'instant présent.
Avec un soupir intérieur, la Jedi s'acquitta de sa tâche et suivit la caporal et ses hommes vers la soute.

Bien que consciente de la surveillance de la militaire, Serena n'y faisait pas attention. Au milieu des soldats qu'elle aidait, la Jedi assurait l'acheminement des vivres et autres fournitures.
Une main sur un colis qui passait vers le campement tandis que les yeux se tournaient vers le suivant, Serena fut interrompue par Dreya au sujet d'un inventaire.
Poussant une mèche qui lui tombait devant l’œil droit, Serena s'arrêta un bref instant puis la regarda bien en face.
- La cargaison est principalement composée de médicaments. On y trouve du bacta, des bandages, divers antibiotiques et encore d'autres produits comme des compresses et vaccins,
commença la muse. Ensuite il y a l'aspect nutritif je dirais. Vous trouverez des biscuits, des barres énergétiques, des rations de survie, de l'eau et tout autre aide pour nourrir les réfugiés. Sans parler de tout le reste comme des couvertures chaudes...

Elle se tourna vers un des murs de la soute et en décrocha un datapad. Après avoir rentré deux séquences, une liste détaillée de la cargaison s'afficha et Serena la tendit à Dreya.
-Voilà le détail complet ajouta-t-elle avant de retourner aider les soldats.

Au bout de quelques heures, la soute fut mise à sec. La jeune femme se dirigea avec les soldats pour le dernier voyage vers le campement.
Tandis que le groupe faisait une petite pause pour reprendre son souffle, la Jedi en profita pour scruter en profondeur le paysage. Elle ne fit pas attention à la brise qui jouait avec ses cheveux et son manteau de cuir, révélant parfois le sabre laser sur sa hanche, mais elle fixa son regard sur l'étendue.

Elle s'ouvrit à la Force sans retenue et explora tout ce qu'elle pouvait ressentir. Des cris, de l'agonie à la mort certaine, le chagrin de la perte d'un proche, les doutes , la colère et l'incompréhension.
Tels des étoiles dans le ciel nocturne, tout ceci était un tourbillon d'émotions dans la Force. Serena le disséqua, l'examina attentivement pour avoir les sensations réelles post-apocalyptiques.
C'était un désastre ni plus ni moins.
La jeune femme s'y attendait mais elle devait avoir plus que des attentes et des notions. Elle se souvenait encore d'une mission au cours de laquelle la jeune padawan avait demandé à son mentor: "Pourquoi Maître ne nous contentons-nous pas des rapports faits à l'Ordre et avançons vers la suite?"
En souriant, Maître Eorlia lui avait alors répondu: "Connaître des rapports est un fait, savoir et ressentir avec exactitude en est un autre..."

La pause étant terminée, le groupe s'avança au campement où dans quelques minutes Dreya et les autres devaient retrouver Maître Wolfinger et le sergent Tarlan...


Dernière édition par Serena Tano le Lun 6 Avr - 19:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vaakin Wolfinger
Maître Jedi
Maître Jedi
avatar

Nombre de messages : 212
Age : 22
Date d'inscription : 29/01/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: Maître Jedi
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Ven 20 Mar - 16:04

Si Serena était encore en train de s’offusquer du manque de politesse de Vaakin, ce dernier avait – pour sa part – déjà l’esprit accaparé par plus urgent. En ayant suivit le sergent Tarlan, le Maître Jedi découvrit rapidement les dommages causés par le tremblement de terre. La ville qui, autrefois, avait dû être magnifique, ressemblait aujourd’hui à un champ de bataille et ce même si quelques bulding tenait encore debout. Toutes les fenêtres avaient volées en éclats et à chaque pas, Vaakin pouvait voir l’empreinte de ses griffes dans la poussière.
Le hall que le Sergent et le Jedi venaient de quitter donnait sur le camp d’urgence. Le Jedi s’arrêta brusquement et laissa son regard balayer l’horizon. Celui-ci ne scrutait pas les restes de la ville, mais bien la misère, la douleur et la mort qu’il avait sous les yeux. Vaakin s’ouvrit à la Force et reçu – comme une gifle – une rafale d’émotions, semblables à des hurlements. Il parvenait à entendre les cris de souffrance des « habitants » du camp comme s’ils étaient réels, peut être même sentait-il ceux du reste de la planète… Le Shistavanéen posa son regard sur le Sergent, se disant que ce dernier avait beaucoup de courage, l’homme ayant surement perdu quelqu’un dans la catastrophe…

« Etant donné l’urrrgence de la situation, votrrre accueil est tout à fait adéquat, n’ayez crrrainte. Cependant, il serrra nécessairrre de rrréparer vos rrradars longue porrrtée rrapidement. Cerrrtaines perrrsonnes n’hésiterrront pas à prrrofiter de cette catastrrrophe pour piller tout ce qui peut l’êtrrre, ou s’en prrrendre à votrrre peuple. »

Le Maître Jedi posa sa main sur l’épaule de l’homme, puis s’avança vers le camp. L’odeur de la mort lui parvenait aussi clairement que s’il s’était tenu au dessus d’un cadavre, son flair lui révélant à lui seul le nombre de victimes dans ce secteur, mais le Maître Jedi demeurait imperturbable. Le camp était aménagé en blocs séparés par des allées, il était donc facile de s’y déplacer. Le Shistavanéen était conscient des regards posés sur lui et du devoir qu’il devait accomplir ici. S’arrêtant donc au bout d’une allée, il se tourna vers le Sergent qui le suivait à la trace.

« Comment avez-vous orrrganisé le camp ? Et les rrrecherrrches de surrrvivants continuent-elles ? Lorrrsque les marrrchandises que nous avons apporrrtées arrrriveront, il faudrrra s’occuper des cas les plus grrraves en premier. Ensuite, et j’ai conscience que cela va êtrrre long et difficile, il va nous falloir rrrapidement enterrrrer vos morts afin de prrrévenirrr tout rrrisque d’épidémie. » Vaakin s’approcha davantage encore du Sergent afin que lui seul l’entende. « Enfin, je dois vous le demander… Il s’agit de votrrre planète, de votrrre famille … Serrrez-vous capable de tenirrr afin de m’aider ? » Demanda le Jedi d’une voix calme, son regard bienveillant plongé dans celui du militaire.

Vaakin ne souhaitait guère remuer le couteau dans la plaie, mais l’homme allait devoir faire preuve de sang froid pour assister le Jedi et s’occuper du camp. Le Loup voulait s’assurer que Tarlan allait tenir le coup et même si ce dernier était un soldat, la question devait être posée.

Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 26
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Dim 22 Mar - 20:36



Le sergent Tarlan quant à lui était toujours avec Vaakin qui semblait bien curieux de jeter un coup d’œil à ce camp de réfugiés. Le sous-officier ne lui en voulait pas, ce n’était pas du voyeurisme pour le Jedi, juste l’envie de constater les dégâts. Tandis que le sergent suivait son invité, il répondit à ses questions avec un certain professionnalisme.

- Nous nous efforçons de réparer les senseurs longue portée, mais sans puissance de feu ni batteries de défense anti-aérienne, je ne suis pas certain que nous tiendrons longtemps. Le séisme a détruit l’ensemble de notre système de défense au sol. Nos véhicules terrestres ont plutôt bien supporté le choc, mais sont endommagés pour 46% d’entre eux. Quant à nos chasseurs, ce sont eux qui ont le plus pris. On a perdu pas moins des trois quarts de nos escadrons, et sur la moitié de ceux qui restent, nous devrons faire des réparations. Le camp est organisé en quatre sections distinctes. Au nord est, vous trouverez l’infirmerie pour soigner nos blessés, au sud est, vous trouverez les stocks de médicaments et nourriture tandis que toute la partie ouest est consacrée à l’hébergement temporaire des rescapés. Nous avons placé le stock de nourriture et l’armurerie un peu à l’écart non loin du spatioport pour éviter que les civils viennent gêner nos manœuvres ou voler des armes ou des rations. Nous avons instauré un rationnement pour tenir jusqu’à vos livraisons. Mais nous le maintiendront jusqu’à ce que nous soyons autonomes. C’est aussi ici que nous gérerons l’approvisionnement en énergie. Quant à la sécurité du camp, certains de mes hommes et moi-même patrouillons par groupes trinômes aux alentours et à l’intérieur du camp. D’autres surveillent les points sensibles. Vous êtes ici dans la capitale d’Adarlon, Belrand, ou plutôt ce qui en reste. Il y a quatre autres camps de ce genre dans la capitale avec lesquels nous maintenons des communications afin de voir si l’on peut s’organiser au niveau des gestions des ressources. Les autres villes ont organisé également ces camps et tentent de survivre.

Il marqua une courte pause et enchaina rapidement.

- Nous continuons nos recherches, mais je crois que le plus gros de la population a déjà été sauvée. Nos avons commencé à enterrer nos morts avant votre arrivée, même si nous manquons de bras pour gérer ça. D’autant plus que nous enterrons nos morts à l’extérieur de la capitale et les routes sont assez accidentées ce qui nous a demandé du temps pour dégager les axes principaux. Nous étions 22 millions sur la planète et répartis à travers plusieurs villes. Le séisme a fait 1,8 million de morts, et près de 4 millions de blessés parmi nos premières estimations. Mais nous savons que certains blessés ne s’en sortiront pas…

Le sergent Tarlan eut une pointe d’amertume en faisant le constat des victimes de ce séisme. Mais il rassembla son courage pour répondre au Jedi d’un ton déterminé.

- Maître Wolfinger, je suis sergent. Je suis un militaire, même si notre planète est plutôt paisible j’ai été formé au pire. Je tiendrais, je dois tenir, notre peuple compte sur son armée.

La caporale Dreya Cora se contenta d’hocher la tête en guise de remerciement à Serena pour sa réponse. Elle aida l’un de ses hommes à évacuer une caisse assez lourde de la soute pour la passer à son collègue qui la prendraient en charge. L’humaine reprit son souffle et prit le datapad tendu pour observer le manifeste, elle jeta un coup d’œil et vérifia si toute la marchandise était présente, et ce fut le cas. Elle rendit le datapad à Serena lorsque tous furent revenus au camp et après que la cargaison ait été stockée.

- Tout est en ordre ! Merci beaucoup. On commençait à craindre une pénurie de médicaments et de matériel pour soigner tous nos blessés. La nourriture nous manquera d’ici trois semaines, mais les livraisons successives nous permettront de pallier ce problème. Pour l’eau, on est arrivés à trouver un moyen pour la filtrer et la rendre potable ce ne sera plus un souci d’ici deux jours et nos réserves nous permettront de tenir.

Lorsque le groupe de départ fur rassemblé, la caporale Dreya Cora rejoignit le sergent et le Maître Jedi. Le sergent Tarlan demanda si la marchandise était stockée et la caporale répondit par l’affirmative. Le sergent remercia ses hommes, les laissa souffler pendant dix minutes avant de reprendre leurs postes respectifs. Le sous-officier se tourna vers les deux Jedi.

- Si vous le désirez, les représentants de mon gouvernement ainsi que le commandant en chef de nos armées avait prévu votre arrivée et aurait aimé vous rencontrer. Suivez-moi je vous prie.

Il indiqua le chemin jusqu’à l’endroit ou se trouvait un speeder assez solide ou un soldat se trouvait déjà sur place. Le sergent allait les guider tous les deux jusqu’au lieu de rendez-vous. Le voyage à travers les rues serait lent mais propice à la discussion, les deux Jedi verraient également l’ensemble des dégâts matériels provoqués par le tremblement de terre.


_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Serena Tano
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1102
Age : 101
Date d'inscription : 03/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: III
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Lun 23 Mar - 16:37

"C'est à la bonté de cœur que je prends plaisir, et non aux sacrifices..." (Hoshéa 6:6)
De la poussière et des graviers craquants sous les souliers de ses bottes, Serena s'avançait, le groupe de déchargement à ses côtés. Les yeux fixés droit devant elle, son esprit se focalisa sur les portes de fortune, dressées pour symboliser l'entrée du camp.

Ce fut la première fois que la Jedi entrait dans cette partie du district aménagé en espace de survie relatif.
Le spectacle qui s'offrit à elle, ne la laissa pas indifférente et les plus observateurs auraient noté la compassion naissante dans les yeux de la jeune femme.
Ce n'était pas le fait que ce genre de situation lui était étranger, après tout aider les réfugiés , elle l'avait fait à un grand nombre d'occasions aux côtés de Maître Eorlia.

Mais qu'importe le nombre de fois que vous le faites. Ce panorama de désolation sauvage et abrupte ne laisse pas une personne empathique, indifférente à la souffrance et à la douleur d'une nation.
Attirant la Force à elle, et la laissant complètement l'envahir de nouveau, la Jedi s'en servit pour accroître son acuité visuelle et émotionnelle.
Bien que le maelstrom d'émotions tourbillonnantes revînt au galop, menaçant la concentration de la muse, Serena entreprit de l'étudier, de remettre à sa place chaque émotion, chaque personne, chaque événement.

Cela lui permit d'identifier assez rapidement les gens et leurs pathologies, leurs carences et leurs états psychologiques du moment. Inutile de dire que c'était très mauvais.
Une jeune fille toute juste âgée de six ans et assise sur une caisse en bois regardait devant elle, les yeux vides comme une ombre silencieuse, triste témoin des ruines d'un ancien monde.
La Jedi s'arrêta vers elle. Celle-ci leva ses yeux. Une douceur apparente sur son visage contrastait nettement avec son environnement. Un sourire innocent apparut et une petite main se leva, touchant des mèches rousses de Serena.
La jeune femme lui répondit par un sourire chaleureux et lui tendit une barre énergétique. Tandis que l'enfant tournait son attention vers la nourriture, sous l'impulsion de la Jedi, la Force se déversa en un flot tumultueux dans le petit être. Les tissus malades se régénèrent, et les petites plaies se refermèrent.
Échangeant un dernier sourire chaleureux, la Jedi rattrapa son groupe.

Regardant vers l'Ouest, elle finit par reporter son attention sur les différents "secteurs" du campement, découpés de manière très militaire. Suivant ses compagnons, Serena vit bientôt se dessiner la tente de commandement, si on pouvait l’appeler ainsi. Maître Wolfinger y était déjà ainsi que le sergent Tarlan.

Tandis que le caporal faisait son rapport, Serena s'approcha de son frère Jedi.
-Maître Wolfinger, la soute est complètement déchargée, il ne reste rien. Tout est stocké avec leur reste de fournitures. D'après le caporal Dreya, ils tiendront trois semaines pour la nourriture et comptent sur les autres livraisons pour les semaines suivantes. L'eau potable sera rétablie d'ici deux jours selon elle, en quantité suffisante pour tenir. commença la muse. J'ignore, pour les fournitures médicales, les délais dont nous disposons...

Les deux Jedis furent interrompus par le sergent. La haute instance politique désirait leur visite? Voilà qui était intéressant. Bien qu'elle préférait de loin être sur le terrain, Serena chassa de son esprit des pensées négatives sur une éventuelle réunion barbante. Elle était une Jedi, comme Maître Eorlia lui avait dit souvent "on ne fait pas toujours ce que l'on désire, encore moins quand on sert autrui..."

Suivant le groupe vers le speeder, elle jeta un dernier regard vers le campement...


Dernière édition par Serena Tano le Lun 6 Avr - 19:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vaakin Wolfinger
Maître Jedi
Maître Jedi
avatar

Nombre de messages : 212
Age : 22
Date d'inscription : 29/01/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: Maître Jedi
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Ven 27 Mar - 9:51

Plus aucunes batteries de défenses. Véhicules endommagés pour presque la moitié. Chasseurs de combat ? Les trois quart avaient disparus, détruits pas le séisme planétaire. Toutes ces nouvelles n’étaient guère bonnes, Adarlon était très vulnérable. De plus, pour sauver la planète, ses dirigeants pouvaient être capables des pires pactes. Ainsi au pied du mur, toutes les aides étaient les bienvenues… même venantes des personnes de la pire espèce, pensa Vaakin… Ce que le Shistavanéen comprenait bien. Peut être que, dans une autre vie, le Loup aurait été près à tout pour sauver sa planète. Serena et lui allaient devoir être sur leur garde. Tout en écoutant le Sergent lui expliquer la disposition du camp, le Maître Jedi lança la Force autour de lui et s’agrippa à la Chevalière Jedi, à qui il s’adressa par télépathie.

* Serena, je sens que cette mission pourrait vite se compliquer. Reste sur tes gardes. Et préviens-moi si tu repère quelque chose d’anormale. Sois prudente. *

La voix mentale du Jedi était plus facile à comprendre, car dans ses pensées le Loup ne roulait pas les R. De plus, il avait abandonné le vouvoiement, le jugeant désormais inutile, d’autant que personne ne pouvait écouter leur conversation. Revenant au Sergent, Vaakin comprit l’ampleur des dégâts lorsque l’humain lui énonça le nombre de mort comparés à la population d’Adarlon. Le chiffre faisait froid dans le dos…

Le groupe de départ fut rapidement rassemblé, toute la cargaison emmenée par les Jedi ayant été déchargée et stockée. Cela était une bonne chose de faite… Vaakin posa son regard sur Serena, cette dernière s’étant rapprochée. A l’écoute de ses paroles, le Shistavanéen comprit que ces livraisons allaient durer encore un certain temps, d’autant que ce camp n’était pas le seul sur la planète. Les inquiétudes de Serena concernant les fournitures médicales étaient normales, Vaakin les partageait également. Celui-ci posa sa main sur l’épaule de la Chevalière.

« Nous demanderons au Serrrgent Tarrrlan. » Fit le Jedi avait d’être interrompu par l’homme dont il venait d’évoquer le nom. Les représentants de la planète souhaitaient les rencontrer ? Cette idée n’enchantait guère le Loup. Les tractations avec les politiques n’étaient guère son fort, même lorsque les choses paraissaient simples, elles se révélaient souvent plus compliquées que prévues… Comme la jeune femme qui l’accompagnait, Maître Wolfinger préférait être sur le terrain.

Suivant le groupe tout en demeurant aux côtés de Serena, Vaakin s’adressa une dernière fois à cette dernière avant de se laisser conduire jusqu’aux représentants d’Adarlon.

« Concerrrnant l’aide médicale que nous pouvons apporrrter, il serrrait judicieux de faire venirrr ici plusieurrrs Guérrrisseurs de l’Ordrrre. » Fit Vaakin, qui connaissait bien la plus part de ces médecins de la Force. Il s’adressa ensuite à Tarlan, qui se trouvait juste devant lui. « Serrrgent, savez vous combien de temps durrrerrra votrrre rrréserrrves de fourrrniturrres médicales ? » Demanda le Jedi en regardant une dernière fois le camp, derrière lui.



Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 26
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Dim 29 Mar - 16:54



Le sergent Tarlan était un fin observateur, et il comprenait les réticences des Jedi à se rendre auprès des grandes instances politiques d’Adarlon pour parlementer. En tant que militaire, Tarlan était un homme de terrain, peu adepte de ce genre de discours. La caporale Dreya et ses hommes resteraient au camp. Tarlan grimpa sur le siège passager tandis qu’un soldat se chargerait de les conduire jusqu’au lieu de rendez-vous. Les deux Jedi montèrent à l’arrière avant que le speeder ne soit lancé. Ce speeder était particulier, à dire vrai il était terrestre et évoluait à une vitesse plutôt moyenne. La voie de communication était assez accidentée bien que dégagée, mais l’état de la route faisait que le chauffeur désirait éviter que les passagers soient trop secoués lors du trajet mais sans pour autant perdre trop de temps. Lorsque Wolfinger posa la question au sergent, celui-ci se retourna et haussa la voix pour couvrir le bruit du moteur qui était assez bruyant.

- C’est assez difficile à dire, nous n’avons pas vraiment d’estimation précise car certains citoyens ne sont blessés que superficiellement, et d’autres de façon beaucoup plus grave avec des soins intensifs. Les besoins en fourniture médicale ne sont pas les mêmes pour tous. Pour certains des antidouleurs, des bandages et une surveillance médicale d’une fois par semaine suffit, pour d’autres le traitement et suivi est plus lourd et long. Nos réserves seules nous feront tenir une semaine et demi, peut-être deux si les camps voisins ont un surplus de médicament mais guère plus. Nos derniers médecins et infirmiers gèrent en priorité les blessés les plus graves, tandis que les blessés superficiels sont pris en charge en dernier par les militaires. Ce que nous redoutons restent les infections ou les risques sanitaires, mais également une possible épidémie qui entrainerait une surconsommation soudaine de nos réserves. Ça les viderait sans doute en moins de six jours. Même s’il est peu probable qu’une épidémie survienne, nous l’envisageons quand même compte tenu de la saison et de la précarité du camp. Si ça arrive, j’ai peur que nous n’ayons pas d’autre choix que de soigner ou traiter seulement ceux qui peuvent être sauvés et d’abandonner les autres, mais ça risque de provoquer des émeutes. Quant à ceux qui ne peuvent être soignés, nous pourrons soulager leur fardeau en leur accordant une mort rapide et indolore…

Il marqua une pause pour regarder la route un instant avant de se retourner pour reprendre la parole.

- Je sais que ce que je peux vous dire peut vous choquer, que ces mesures sont injustes mais nous ne ferions pas ça par gaieté de cœur je peux vous l’assurer. Certains de mes hommes ne seraient pas d’accords et pourraient aller jusqu’à se mutiner contre nous. Mais nous ne ferions que tenter de sauver le plus grand nombre au détriment d’une minorité. Je pense que vous comprenez. Enfin, rassurez-vous maîtres Jedi, il est peu probable que nous en arrivions là, surtout si vous nous aider à assurer le ravitaillement en nourriture, eau, énergie, médicaments, et éléments technologiques pour nous aider à reconstruire après le séisme. Je sais que ces fournitures viennent de l’Alliance mais je trouve que c’est une bonne chose que ce soient les Jedi qui se chargent de la livraison. Après ce que vous avez fait sur Velmor, les gens gardent espoir que la situation retournera à la normale très vite, ils vous font confiance. Vous allez rencontrer le Haut-Ministre Garek Mellerdan, et le Colonel Moshan. Le séisme à causé la mort de l’ensemble de l’État-major, le colonel est le dernier plus haut gradé de la hiérarchie même si l’un de nos généraux est toujours porté disparu. En attendant, c’est lui qui dirige nos troupes.

Le trajet dura a peine dix minutes et rapidement, le speeder traversa une barricade de sécurité tenue par des soldats. Cette rue menait à la place centrale dont la sécurité était visiblement a son état maximal vu le nombre de soldats patrouillant. Le sergent quitta le véhicule et guida les Jedi jusqu’à l’entrée du bâtiment présidentiel qui semblait avoir plutôt bien encaissé le choc. L’intérieur était relativement propre même si une tornade semblait avoir renversé quelques meubles ici et là qui avaient été dégagés pour assurer le passage. Arrivés jusqu’au bureau après cinq minutes de marche, ils virent deux personnes et un droïde protocolaire en état de fonctionnement. Le président Garek Mellerdan était dans la soixantaine, yeux malicieux, sourire franc et coupe de cheveux blancs bien soignés, mais paraissait toujours aussi fringuant et charismatique qu’à l’époque ou il avait été un acteur légendaire sur Adarlon en incarnant le rôle de Han Solo dans une adaptation cinématographique de la Guerre Contre les Yuuzhan Vong, ce qui avait fait décollé sa carrière en flèche il y a déjà plus de trente ans. Adarlon était réputée pour son cinéma et divertissements holographiques. Certains disaient que le président Mellerdan avait débuté sa carrière à 17 ans comme acteur pour des films d’adultes. Le colonel Moshan était plus jeune, cinquante et un ans, la coupe en brosse, cheveux blonds et portait un uniforme d’apparat. Son faciès était beaucoup plus austère, moins expressif voire désagréable et sa carrure un peu plus carrée que Mellerdan qui était assez fin.

- Bonjour et bienvenue sur Adarlons, Maîtres Jedi. Je suis Garek Mellerdan, président de cette planète. Voici le colonel Moshan, chef de l’état-major par intérim. Je suis ravi de vous accueillir ici, même si j’aurais préféré que ce soit dans d’autres circonstances.



_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Serena Tano
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1102
Age : 101
Date d'inscription : 03/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: III
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Dim 29 Mar - 18:27

Le vent jouait avec les mèches de Serena tandis que le speeder filait à travers l'itinéraire les menant à la tête dirigeante.
Elle écouta le sergent quand celui-ci énuméra les différentes possibilités ainsi que l'état vraisemblable des fournitures médicales actuelles.
Insuffisantes sans aucun doute.

Quelque part, la Jedi se demandait quelle était la situation des autres campements. Étaient-ils mal en point? Dans des émeutes? Agonisants? En proie à une épidémie?
Après l'exposé de l'officier, il y en avait bien d'autres et le voyage que Maître Wolfinger et elle avait effectué, ne couvrait à ses yeux que les besoins du campement qu'ils avaient traversé.

Néanmoins l'heure n'était pas aux hypothèses pas plus qu'à l'inaction habituelle due aux rencontres "officielles avec les politiques". Ce luxe ne leur fut pas accordé, et la tâche de la diplomatie auprès des restes de l'Etat-major survivant leur incombait.
La chevalier opterait pour une visite de courtoisie bien plus qu'une rencontre allant jusqu'à une discussion de la mise en oeuvre d'un plan défini.

Serena ne remettait pas en cause la motivation de ces généraux, ni leurs méthodes de gestion et/ou de commandement. La muse commença à situer le fait que le duo avait débarqué sous-équipé. Pourquoi?
Tout simplement parce que l'aide envoyée était insuffisante, les effectifs déployés en sous nombre de manière alarmante et les structures disponibles quasiment inexistantes.
C'était un jeu dangereux cette mission en fin de compte, et les émeutes, les euthanasies hypothétiques mentionnées par le sergent Tarlan n'étaient autre qu'une partie des dégâts collatéraux au séisme.

La Jedi gardait en mémoire l'avertissement de Maître Wolfinger, et restait sur ses gardes. Elle avait pensé la même chose sur le fait de demander l'envoi express d'autres guérisseurs sur place. Il ne restait plus qu'à demander de les envoyer avec les prochains colis.
Ce serait la première manœuvre que suggéra la Jedi au loup. Ils avaient une semaine et demi au mieux avant que la situation ne dérape.
-Maître Wolfinger, je suggère de mettre en application votre idée et de demander l'envoi de plus de Jedi, guérisseurs et chevaliers dès que nous serons en mesure d'utiliser une unité de communication. Les uns pour nous assister, les autres pour augmenter la sécurité et l'aide. Nos soeurs et nos frères ne seront pas de trop, qui plus est si les défenses sont au plus bas. murmura la muse à l'oreille de son collègue.
D'ici leur arrivée il nous faudra trouver une solution pour le camp principal, comme statuer des manœuvres d'aménagements organisées par cet Etat-major. J'entends par là s'il y a des équipes affectées à la reconstruction d'habitation, de production de nourriture, les routes, des mécaniciens...

Le sergent se retourna de nouveau et Serena acquiesça d'un sourire poli l'évocation de Velmor. Oui les gens avaient peut-être confiance et c'était un garde-fou qui tiendrait en haleine encore quelques temps l'inquiétude et les éventuelles émeutes. En revanche, les Jedis n'étaient pas venus avec un destroyer de fournitures. Ce manque à pallier devrait l'être rapidement au risque de voir quelqu'un d'autre utiliser cette faille pour prendre l'ascendant.
Les Jedis disposaient de nombreux ennemis. Une organisation criminelle comme le Soleil Noir pouvait saisir l'occasion pour s'insinuer tel un poison dans le contrôle d'Ardalon.
-Maître Wolfinger. Nos ennemis pourraient saisir cette chance pour gagner le contrôle de cette planète. Il nous faudra rentrer en contact le plus rapidement avec l'Alliance pour demander l'accélération sur-le-champ des livraisons, quitte à doubler le nombre de voyages prévus.

De plus, qui sait combien de temps nous aurons encore accès tranquillement à l'espace d'Ardalon. Si le Soleil Noir met en place une sorte de petit blocus, nous aurons des soucis en plus. L'Alliance étant entrée en guerre contre Mandalore, elle aura d'autres chats à fouetter.
alerta calmement la jeune femme.

Au bout de dix minutes, un bâtiment plus ou moins bien conservé, se dessina. L'équipe mit pied à terre. Cinq minutes plus tard , ils arrivèrent à la hauteur d'un trio. Deux hommes et un droïde protocolaire.
L'homme plus avenant qui s'avérait être le président lui-même, ouvrit les présentations affichant une assurance propre à sa caste de politiciens aguerris.

Toujours aux côtés de son collègue Jedi, Serena sourit poliment aux salutations de l'homme fringant. S'il était demeuré un acteur célèbre pour ses contemporains, la muse, elle ignorait complètement sa célébrité, le dépeignant à ses yeux comme un parfait inconnu de plus.

-Président Mellerdan, merci pour vos souhaits de bienvenue. Voici Maître Wolfinger et je suis le chevalier Tano. Nous vous présentons les salutation de l'Ordre Jedi, ainsi que sa motivation à vous apporter son aide. La première livraison est arrivée comme promis. introduisit la jeune femme.

La partie commençait.


Dernière édition par Serena Tano le Lun 6 Avr - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vaakin Wolfinger
Maître Jedi
Maître Jedi
avatar

Nombre de messages : 212
Age : 22
Date d'inscription : 29/01/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: Maître Jedi
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Ven 3 Avr - 18:23

Si le vent jouait seulement avec les cheveux de Serena, il en était autrement avec la fourrure du Maître Jedi. Très longue et déjà hirsute, Vaakin craignait de se présenter devant les représentants du gouvernement d’Adarlon en ressemblant à une peluche mal peignée. Le Shistavanéen fut donc soulagé en constatant la faible vitesse du véhicule. C’était la première fois que le Loup voyageait à bord d’un speeder terrestre propulsé de cette façon, le forçant à éviter les zones trop accidentés afin d’éviter d’être trop secoué. Fort heureusement, malgré le bruit du moteur, Vaakin d’eu aucun mal à saisir les propos tenus par le sergent Tarlan.

Faire des estimations dans ces conditions était difficiles ce que Vaakin comprenait parfaitement, ayant déjà eu à faire à ce genre de situation. Les inquiétudes de Tarlan concernant les risques sanitaires étaient également compris par le Jedi, qui craignait également une épidémie dans tout le camp, voir planétaire à long terme si Adarlon venait à manquer de fournitures médicales et de personnel soignant. Le risque d’émeute était également à prévoir, surtout si les militaires commençaient à euthanasier des blessés. L’avis du Maître Jedi sur cette dernière option n’était pas aussi tranché que Tarlan pouvait l’imaginer. En tant que Jedi il allait bien évidement faire tout ce qui était en son pouvoir pour sauver le maximum de vie. Mais s’il devait euthanasier ou abandonner les blessés les plus graves pour sauver le reste de la population… En dernier recourt il s’agissait d’une option que le Shistavanéen était capable d’envisager.

« Nous ne laisserrrons pas votrrre peuple, Serrrgent. Soyez cerrrtain que nous ferrrrons notrrre maximum pour ne pas arrrriver à de telles extrrrémités. » Répondit Vaakin d’une voix forte afin de couvrir le vacarme du moteur.

A ses côtés, Vaakin sentait les interrogations de Séréna. Il se doutait que cette dernière ne partagerait pas on avis si des mesures extrêmes devaient être prises. Du reste, il était vrai que le duo était arrivé sous équipé et qu’il allait rapidement être nécessaire de contacter l’Ordre pour que l’Alliance débloque davantage d’aide pour Adarlon… si cela était possible. Etant donné le climat galactique actuel, Vaakin avait peur que l’Alliance refuse d’envoyer davantage d’aide…

« Je suis tout à fait d’accorrrd. Nous en parrrlerons probablement avec les rrreprrrésentants que nous allons rrrencontrer, de cela comme du rrreste, mais dès notrrre rrretour au camp nous utiliserrrons les communications de la navette pour contacter l’Ordrrre. »

Le Shistavanéen fronça les sourcils. Ce manque flagrant de fournitures apportées par les Jedi était effectivement la porte ouverte rêvée pour prendre officieusement le contrôle de la planète. Le Jedi acquiesça aux propos de Séréna.

« Pourrr l’heurrre ce ne sont que des spéculations, mais je parrrtage tes crrraintes. Nous en inforrrmerons l’Ordrrre qui se charrrgerrra de trrransmettrrre notrrre message. Mais je crrrains que l'Alliance ne se base pas que sur des intuitions, fussent t-elles celles de Jedi. »

Les dix minutes de trajet s’était rapidement écoulé et le speeder traversa une baricade de sécurité. Le nombre de soldats patrouillant dans le secteur ne laissait aucun doute possible sur le lieu où le petit group se trouvait. Le bâtiment présidentiel avait plutôt bien résisté aux secousses et pendant un instant Vaakin pensa que rassembler les blessés en ces lieux aurait été préférable vis-à-vis de l’hygiène et de la santé. Il n’était pas temps de créer un faussé entre le gouvernement et le peuple en mettant des barrières, tout ces soldats, entre les deux …
Face au Président et au Colonel, Vaakin était bien plus imposant. Le Colonel paru instantanément désagréable à l’Homme-Loup, mais ce dernier chassa rapidement cet apriori, préférant connaître davantage l’homme avant de le juger. Il en était de même pour le Président, qui paraissait beaucoup plus sympathique. Vaakin s’inclina devant les deux représentants comme le voulait le Code Jedi puis laissa Séréna faire les présentations.

La partie commençait et étant donné la gravité de la situation, Vaakin ne tenait pas à perdre davantage de temps en paroles inutiles.

« Monsieur le Prrrésident, Colonel. » Fit le Jedi en ôtant ses petites lunettes de son nez. « La prrremièrrre livrrraison et effectivement arrrivée, mais nous avons rrrapidement constaté qu’elle était bien insuffisante compte tenu des dégâts sur toute la planète. Avec votrrre accorrrd, nous souhaitons contacter notre Ordre afin d’effectuer au plus vite de nouvelles livrrraisons de médicaments, mais aussi d'autrrres éléments techniques et dépêcher également d’autrrres Jedi Guérrrisseur, comme le Chevalier Tano et moi-même, ainsi que d’autrrres Jedi pour assurrrer la sécurrrité des camps et aider à la rrreconstruction d’Adarrrlon.»

C’était un début…
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 26
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Lun 6 Avr - 1:20



Le Haut-Ministre Garek Mellerdan et le colonel Moshan saluèrent successivement Serena et Vaakin. Le colonel fut le plus distant dans ses salutations tandis que le haut-ministre fut celui qui était le plus agréable. Il esquissa un sourire des plus francs après s’être assis en bout de table. A sa droite se tenait Vaakin, puis Serena tandis qu’à sa gauche se trouvait le colonel Moshan ainsi qu’un droïde protocolaire chargé d’assurer le bon déroulement de cette rencontre. D’un geste de la main, le droïde de protocole alla chercher un plateau situé sur un buffet qui contenait quatre verres d’eau ainsi qu’une carafe qu’il déposa sur la table avec un certain degré de précision étonnant pour un automate aux articulations aussi rigides. Le haut-ministre Mellerdan prit donc la parole en invitant d’un geste de la main, les Jedi à s’asseoir.

- Asseyez-vous donc maîtres Jedi, vous avez fait une longue route pour nous prêter assistance. Assistance qui est la bienvenue soyez-en assurée. Nous vous remercions pour l’aide que vous apportez à notre monde dévasté. Sachez que j’approuve votre suggestion et vous donne l’autorisation de demander davantage de ressources ainsi que l’aide de vos guérisseurs. Ils pourront soulager notre personnel médical en les assistants. En ce qui concerne la sécurité en revanche, je crois que nos forces militaires seront suffisantes. Effectivement, je sais d’ores et déjà que la livraison que vous avez effectuée est insuffisante pour régler tous nos soucis, mais je vais laisser la parole au Colonel Moshan ici présent qui est plus au fait des détails techniques de la situation.

L’officier hocha de la tête tout en se redressant sur sa chaise pour remercier le haut-ministre. Il consulta un dernier instant son datapad avant de s’exprimer d’un ton assez neutre en croisant les mains.

- En effet, je présume que le sergent Tarlan a du vous faire visiter le campement de la capitale tandis que la cargaison promise était débarquée selon les ordres que j’avais donné. C’est un soldat compétent et un bon élément. Comme vous l’avez remarqué, cette livraison seule sera insuffisante pour nous permettre de nous en tirer, néanmoins cette livraison symbolique arrive au bon moment. Elle nous permettra de respirer un peu, et accessoirement de troquer les éventuels surplus livrés avec les autres campements contre des fournitures. Nous sommes actuellement dans une situation critique et nous nécessitons nourriture et médicaments pour la population dans un premier temps. Nous avons assez de réserves d’eau pour tenir jusqu’à ce que nous rétablissions l’eau potable. Ca nous fera une première épine en moins dans notre pied. Néanmoins nous aurons également besoin de matériel d’ordre technologique ne serait-ce que pour rétablir nos radars longue portée, reconstruire des bâtiments, dégager les routes et sécuriser les bâtiments encore debout, ainsi que rétablir le réseau énergétique de notre planète. Nous n’avons que peu d’industries au sens classique du terme, ce qui nous obligera à souscrire quelques emprunts afin de financer la reconstruction de notre monde. Nous avons également perdu les trois quarts de nos vaisseaux affectés à la défense orbitale de notre planète, nos rares systèmes de défense planétaires n’ont plus assez d’énergie pour fonctionner car elle sert à alimenter les campements et…

Le haut-ministre Mellerdan leva la main pour demander au colonel d’interrompre son exposé pour le couper poliment.

- Colonel, je crains que vous n’ennuyiez nos invités avec vos projets de reconstruction, ne vous éparpillez point. Chaque chose en son temps. Dans un premier temps, nous devons nous focaliser sur notre population et assurer ses besoins pour éviter tout débordement ou des pillages, violences et autre joyeusetés de cet acabit.

Le colonel Moshan ne semblait pas outré ni agacé. Il marqua un temps de pause. En dépit de son masque de froideur sur son visage et sa voix des plus fermes, il exprimait une profonde inquiétude que les Jedi pouvaient sans doute ressentir.

- Haut-Ministre, avec tout le respect que je vous dois, nous n’avons pas de temps à perdre justement. J’ai autant à cœur que vous que le sort de nos concitoyens, mais cela ne doit pas nous faire oublier que nous sommes excessivement vulnérables en cas d’attaque. Nos troupes au sol et véhicules terrestres ne pourront pas tenir longtemps, après un séisme de cette ampleur, mes hommes ne pourront pas à la fois assurer la sécurité des camps de manière efficace, empêcher des émeutes tout en voulant défendre la planète. Mes hommes sont déjà épuisés et donnent beaucoup d’eux-mêmes afin que la situation ne s’aggrave pas…

Moshan tourna son regard d’acier vers les deux Jedi pour s’adresser directement à eux sur le même ton.

- Votre aide est inestimable, mais sans vouloir vous y contraindre, nous aurons besoin de vous pour faire plus que de simples livraisons ou des soins. Comme vous l’avez suggéré Maître Wolfinger, des Jedi supplémentaires pour assurer la sécurité et prêter assistance à mes troupes serait le bienvenue, le temps pour notre armée de récupérer les moyens de se défendre.

- Ne soyez pas pessimiste au possible colonel. Qui voudrait attaquer Adarlon ? Nous n’avons que des ressources maigres en dehors de nos installations holographiques et notre économie actuelle se résume surtout à des dettes. Concentrons-nous surtout sur les besoin de nos concitoyens. Nos amis Jedi ici présents ont sans doute fort à faire ailleurs, et ne sont pas des bâtisseurs ou des spécialistes de la construction.


_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Serena Tano
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1102
Age : 101
Date d'inscription : 03/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: III
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Lun 6 Avr - 15:18

Plate, immobile et intacte.
Voici comment était l'eau du verre de Serena. La jeune femme n'y avait strictement pas touché. Méfiante par rapport à ces deux hommes, la Jedi gardait en mémoire l'enseignement de son Maître: "Un Jedi doit savoir se suffire à lui-même".
Autrement dit, un Jedi devait apprendre à subvenir à ses besoins par lui-même. En l’occurrence ici, Serena boirait de l'eau une fois de retour au campement.

Discordance. Oui c'était le mot qui sautait à l'esprit quand la muse écouta les deux hommes exposer leurs points de vue sur la situation.
Si l'un faisait état d'un monde dévasté n'ayant rien à craindre de l'extérieur, il en était tout autre pour le colonel. Leur point commun était d'admettre qu'il fallait de l'aide au plus vite.
La Jedi écarta d'un revers de son esprit la confiance aberrante du haut ministre, en ce qui concernait la sécurité relative de la planète.
C'était vrai après tout... A qui cela profiterait une planète de plus? De la contrôler? De la reconstruire? etc
La liste des prétendants était tellement longue, que la Jedi en eut presque un mal de crâne de la dresser en partie.

Les deux hommes finirent par échanger plus publiquement leur désaccord.
Le colonel scruta de son regard d'acier les Jedis, comme s'il y cherchait un soutien, avant d'être de nouveau coupé par son homologue politique. A ne pas en douter, Serena partageait son point de vue.
Il fallait rétablir une partie des structures autant défensives, les radars et les communications longue portée, que des bâtiments spacieux pour servir d’hôpitaux.

La Jedi avait remarqué deux choses suspectes.
De un, cette tête politique résidait dans un bâtiment bien conservé, qui aurait pu servir d’Hôpital de manière plus propice que les tentes précédemment aperçues. Oui la tente de commandement aurait suffit amplement pour ces hommes. Autrement dit, ils avaient vu leur confort avant la logique de l'usage des structures.
Et de deux, le haut ministre persistait à contredire son colonel. Cachait-il quelque chose? Une carte dans sa manche? Un autre allié dans cette catastrophe?

Sans aucun doute, les blessés, l'approvisionnement et la sécurité intérieure devait être les priorités.
Mais le nombre de structures adéquates manquantes, ne serait-ce qu'en terme de mur et non d'équipement, allait créer une inefficacité alarmante. Pourquoi?
Parce qu'à quoi bon soigner des patients si des épidémies se déclaraient, faute d'isolation et de réorganisation des structures?
On soigne, ils retombent malades et ainsi de suite. Un cercle vicieux ne menant qu'à l'épuisement, autant des ressources que des gens affectés aux différents services, ainsi que le moral de la population. Ce qui conduirait en direct ligne droite aux émeutes et aux scénarios catastrophes.

Tout reposait autant sur la vitesse de communication pour demander les livraisons, que sur l'arrivée de ces dites livraisons. Elles accorderaient du poids aux Jedis.
Serena garda le silence mais laissa ses réflexions parfaitement analysables dans la Force.
Revenir en haut Aller en bas
Vaakin Wolfinger
Maître Jedi
Maître Jedi
avatar

Nombre de messages : 212
Age : 22
Date d'inscription : 29/01/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: Maître Jedi
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Dim 12 Avr - 10:26

A l’instar de sa collègue, Vaakin ne toucha pas l’eau qu’on lui offrait si gracieusement. Il ne souhaitait pas être mal poli, mais à l’heure actuelle le Jedi ne manquait de rien et se sentait parfaitement hydrater, de plus sa morphologie rendait l’usage d’un verre assez compliqué et il ne tenait pas à se donner en spectacle en ces lieux.

Assit à la droite du Haut Ministre, Séréna à sa gauche et face au Colonel Moshan, Vaakin se sentait comme en première ligne. Cependant, son facies lupin ne laissait deviner aucunes émotions pouvant le trahir. Il était juste… neutre. Son ouïe de loup lui permettait d’entendre le rythme cardiaque des trois personnes présentes, et il lui sembla noter une légère accélération chez le Président à mesure que ce dernier parlait – ou se chamailler, pensa Vaakin – avec le Colonel.

Au moins, ce dernier donna son accord pour faire venir davantage de Guérisseurs, ce qui soulagerait grandement le personnel médical des camps. Le rapport du Colonel Moshan permit au Shistavanéen de se faire une meilleure idée des choses à faire et à demander dès son retour au camp. Moshan, interrompu par le Haut Ministre, mit le doigt sur un poing important aux yeux du Maître Jedi. Ce dernier plongea son regard légèrement luminescent dans les yeux gris acier du militaire.

« Nous sommes d’accorrrd, Colonel. » Fit Vaakin dès qu’il pu prendre la parole, son regard toujours braqué sur le militaire.

Aider la population ne servirait à rien si à côté Adarlon se faisait attaquer. La planète ne devait pas rester sans défense. La population, quant à elle, pouvait être abritée ailleurs que dans le camp que les Jedi avaient visité. Comme Séréna, Vaakin avait bien noté que le Haut Ministre vivait dans un bâtiment qui pouvait servir d’hôpital. D’un point de vue sanitaire, cela serait toujours mieux que le camp actuel.
Deuxièmement, le Haut Ministre ne semblait pas vouloir de davantage de Jedi sur sa planète – ce dernier semblait oublier que tous les Jedi savaient se battre, Guérisseurs y comprit. Avait-il une autre carte dans sa manche ? Le rythme cardiaque du politicien, que l’homme loup pouvait percevoir, s’était encore accéléré…

Pendant un instant, Vaakin posa son regard sur Séréna. Il entendait ses réflexions dans la Force et, une fois de plus, était totalement d’accord avec cette dernière. Le regard orangé du Loup se posa ensuite sur la Haut Ministre.

« Haut Ministrrre, ma consœurrr et moi-même avons mis en lumièrrre plusieurrrs points en venant ici. Le prrremier est l’usage que vous faites des strrructurrres encorrre en bon état sur Adarrrlon. Ce bâtiment où nous nous trrrouvons est en bon état. Si vous êtes aussi sensible que vous le dites aux souffrrrances de votrrre peuple, pourrrquoi n’avez-vous pas utilisés ces murrrs pourrr soigner vos blesser ? Ce palais est suffisamment krrrand pourrr servirrr d’hôpital ce qui, d’un point de vue sanitairrre, serrra toujours mieux que les entasser sous des tentes en attendant qu’une épidémie se déclarrre. Parce qu'à quoi bon soigner des patients si des épidémies se déclarrrrent, faute d'isolation, faute d’une vrrraie strrructures. On soigne, ils rrretombent malade… Et lorsque le personnel soignant ne pourrrra plus rrrien faire, serrra décourrragé… là, ce serrra la porrrte ouverrrte aux émeutes. En tant que Maîtrrre Guérrrisseur du Nouvel Orrdrrre Jedi, je vous suggèrrre krrrandement de rrramener ici les blessés qui peuvent êtrrre déplacés, ici il serrra possible de les séparrrés pour éviter que les maladies se prrropage. Dans un second temps, nous contacterrrons notrrre Orrrdrrre pour fairrre venirrr d’autrrres Guérrrisseurs, qui soulagerrront vos médecins. » Le Maître Jedi fit une courte pause, son regard se posant pendant quelques secondes sur le Colonel. Cette petite pause dans son laïus permettait à tous de s’imprégner des paroles du Loup. « Ensuite, comme le Colonel Moshan le souligne, il est nécessairrre de rrréparrrer vos défenses. Colonel, nous aurrrons besoin d’une liste de ce dont vous avez besoin en prrriorrrité afin que ce matérrriel vienne avec la prrrochaine livrrraison. De plus, sauf votrrre rrrespect, Monsieur le Haut Ministre, je vous conseille de rrrevoirrr votrrre position et de nous laisser fairrre venirrr d’autrrres Jedi afin d’assurrrer la sécurrrité de votrrre peuple. Votrrre planète n’est pas aussi inintérrressante que vous semblez le penser, vous n’êtes pas à l’abrrri d’attaques. » Le Shistavanéen fit une nouvelle pause. « A moins que vous ayez une autre carrrte dans votrrre manche ? »
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 26
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Sam 18 Avr - 15:02



Le Haut-Ministre Mellerdan descendit son verre d’eau lentement en écoutant la réponse du Shistavanéen avec la plus grande des attentions, même s’il n’appréciait guère les sous-entendus et les leçons de morale tacites du Maître Jedi. On l’avait mis en garde sur l’arrogance que certains Jedi avaient parfois et même si Garek Mellerdan n’était pas du genre à tout prendre pour argent comptant, il prenait toutefois en compte les paroles de ses conseillers. Les propos du Shistavanéen avaient été perçus comme une leçon, un peu comme s’il avait pris les habitants d’Adarlon pour une peuplade primitive qu’il fallait civiliser. Au delà de ça, il y avait aussi les gros sous-entendus mettant en doute la sincérité du haut-ministre au sujet de ses concitoyens. Le Colonel Moshan grimaça quelques peu : Maître Wolfinger en dépit des formes qu’il avait mises, s’était montré des plus maladroits avec le Haut-Ministre Mellerdan et craignait que cela ne vienne à compromettre l’aide des Jedi à Adarlon. Il s’était aussi interrogé sur le fait que ni l’un ni l’autre n’ait touché à l’eau disponible : craignaient-ils d’être empoisonnés ? Le Haut-Ministre termina sa gorgée d’eau et reprit la parole d’un ton un peu plus ferme mais toujours empreint d’une certaine forme de courtoisie.

- Correction : ce bâtiment a l’air en bon état. Nous nous trouvons dans la seule aile restante ou il a été déterminé que nous ne craignons aucun risque d’effondrement. Le reste du palais n’a pas encore été sécurisé et nous évitons de nous y rendre compte tenu des risques. Vous comprendrez donc qu’entasser malades et blessés sur une zone potentiellement dangereuse n’est certainement pas la plus lumineuse idée qui puisse être. Effectivement, il faudrait que nous ayons assez de bras pour réinvestir certains bâtiments, mais comme je vous l’ai déjà dit, nous avons déjà beaucoup trop à faire dans les camps pour affecter nos experts à l’étude de bâtiments dangereux ou non.

Garek Mellerdan termina son verre avant de reprendre la parole avec une franchise presque corellienne.

- Quant à votre dernière question, celle-ci est hors de propos. Bien entendu que j’ai demandé assistance à l’Alliance mais aussi à l’Empire. Mais ces deux gouvernements là sont bien vos alliés non ? Que sous-entendez-vous par une carte dans ma manche ? Que je ne prenne pas la situation au sérieux ? Non. Je rejoins le Colonel Moshan sur la souffrance de mon peuple ainsi que ses besoins, néanmoins je ne pense pas que nous soyons en danger compte tenu du faible intérêt stratégique de notre planète aussi bien géographiquement qu’en matière de ressources. Les Mandaloriens ne s’intéressent pas aux holofilms. Aussi, concentrons-nous sur le plus important : la reconstruction, et adaptons nos moyens à la situation donnée. Nous savons que vous Jedi, vous avez également vos propres ennuis ailleurs. J’ai pu paraitre brusque, mais vous n’êtes effectivement pas des bâtisseurs, et vous avez également vos propres affaires à traiter. Je ne demande de votre part que ce que vous pourrez investir sans compromettre vos intérêts. De la même façon que vous avez aidé Velmor après l’assaut mené par les Mandaloriens, néanmoins la présence de Jedi supplémentaires pour la sécurité ne sera pas nécéssaire. Colonel, si vous avez quelque chose à ajouter.

Les Jedi pourraient sonder autant de fois qu’ils leur plairaient l’esprit du haut-ministre d’Adarlon, mais ils ne verraient que la vérité dans ses propos et intentions. Il n’y avait aucun mensonge, aucune malhonnêteté dans ses paroles et aucune dissimulation. Il ne comptait pas vendre son peuple au plus offrant. L’officier supérieur se racla la gorge après avoir vidé son verre d’eau d’une traite et reprit la parole.

- Nos installations en termes de tentes sont rudimentaires, mais c’est du matériel militaire, surtout pour celles destinées au traitement des blessés ou malades. Aussi les protocoles sanitaires et le matériel d’isolation de patients infectieux sont mis en place pour ne pas qu’une épidémie se déclenche. Nous sommes très attentifs quant à les décontaminations et au maintien d’une hygiène convenable pour notre population. Pour les patients les plus a risque de contaminer la population, ceux-ci sont isolés dans des tentes équipées de champs de force et ou l’équipe médicale est soumise à une procédure stricte. Si épidémie il doit y avoir, elle viendra de l’extérieur des camps : pas de l’intérieur. D’autant plus qu’avec votre aide, ce risque diminuera au fur et a mesure. Quant à la liste du matériel militaire requis, je vais la transmettre au sergent Tarlan dans trois heures après une nouvelle vérification de notre inventaire militaire. Vous pourrez contacter vos collègues du Temple pour les guérisseurs.

_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Serena Tano
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1102
Age : 101
Date d'inscription : 03/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: III
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Sam 18 Avr - 18:28

"Celui qui est fidèle dans ce qui est tout petit est fidèle aussi dans ce qui est beaucoup" (Luc 16:10)
Les yeux allant d'un protagoniste à un autre, Serena suivait la conversation qui se déroulait devant elle. C'est à dessein qu'elle ne dit mot et qu'elle laissa au Maître Jedi le fait de gérer la visite de courtoisie. Elle le soutiendrait s'il le fallait mais l'étique voulait, selon sa conscience, que ce soit le plus ancien des deux qui prenne la parole.

Néanmoins, cette discussion avait atteint une sorte de point d'équilibre. Les propos du loup avait semblé irriter le Haut Ministre. C'était parfait. Provoquer ouvertement le débat forcerait un des deux camps, voir les deux, à révéler le fond de leur pensée.
Nos affaires à gérer? Ce que l'on pouvait investir? Quel était cet homme? Une sorte d'espion pour prétendre savoir le déploiement des Jedis?

Ce que choisirait l'Ordre de faire cela dépendrait entièrement d'eux. Quant à Velmor... Oui parlons-en de Velmor! Les Mandaloriens n'avaient aucun intérêt dans Adarlon... Mais les Siths? Oui, ils avaient été signalés dans un village extérieur lors de l'affaire. Leur état réel était toujours source de spéculations mais ils étaient vivants. C'était ce qui importait.
Et le Soleil Noir? Que dire du Soleil Noir? Avait-il déjà envahi de manière insidieuse la planète? Avait-il déjà un pion parmi le gouvernement, depuis plusieurs années?

Il n'y avait pas de doute possible. Le duo était seul sur cette planète et ça sentait pas bon. Comme des souris en cage, ils se retrouvaient presque à la merci de tout et n'importe quoi. La Jedi se maudit intérieurement d'avoir pris que cette navette au lieu d'un vaisseau adéquat pour cette mission.

Revenant à ses interlocuteurs, la jeune femme écouta l'exposé du militaire qu'elle acquiesça d'un sourire poli.
Il faudrait garder un oeil sur cette liste de matériel militaire, la vérifier histoire d'éviter de donner un fusil à celui qui veut nous tuer.
Si l'agent du Soleil Noir ou un Sith était déjà là à manœuvrer dans les coulisses, inutile de lui donner des cartes en plus.

Autre stratégie possible. Si d'après le colonel les camps étaient bien isolés, donc les épidémies devaient venir de l'extérieur, il était possible que l'Ennemi en suscite une, surgisse en "sauveur"-comme par hasard-, discrédite les Jedis et marque des points, annexant dans le giron de son empire la planète.

On pourrait dire que Serena était parano, voyait le Mal partout mais dites-moi une chose... Les Jedis ont de multiples compétences: mécaniciens, guérisseurs, pilotes etc.
Par conséquent en avoir plus, serait une bénédiction et non un mal.

Les intérêts des Jedis avait dit le haut ministre, ne devait pas être compromis par l'aide fournie à Adarlon... Mais ces intérêts étaient de protéger la Galaxie. S'ils ne pouvaient rétablir une planète comme celle-ci, comment pourraient-ils défendre et unifier le Cosmos?

Enfin cette réunion diplomatique fastidieuse et ennuyante allait prendre fin. Ils pourraient commencer à soigner et organiser la résurgence d'Adarlon. Retour à l'action!
Revenir en haut Aller en bas
Vaakin Wolfinger
Maître Jedi
Maître Jedi
avatar

Nombre de messages : 212
Age : 22
Date d'inscription : 29/01/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: Maître Jedi
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Jeu 23 Avr - 11:32

Que Wolfinger ait été maladroit, à cela rien d’étonnant. Les longs discours n’étaient guère sa tasse de thé, et au delà de ça, Vaakin avait la fâcheuse tendance à dire haut et fort ce qu’il pensait, sans détours et sans prendre de gants. En ces lieux, sa franchise pouvait effectivement lui porter préjudice, ce qu’il ne tarda pas à comprendre lorsque le Haut-Ministre reprit la parole, toujours courtois mais tout de même plus ferme.

La correction apportée par le Haut-Ministre fit acquiescer le Shistavanéen, qui comprenait bien le problème. Ce dernier demeura cependant silencieux, ne souhaitant guère couper le Haut Ministre maintenant.
Vaakin se doutait bien que l’homme avait demandé de l’aide à l’Empire, c’était normal. L’Alliance et l’Empire étaient alliés. Le Haut Ministre ne semblait pas comprendre le sous entendu – certes maladroit – ou alors il était totalement sincère. Dans tous les cas, Vaakin ne remettait pas en cause la sincérité du Haut Ministre vis-à-vis de la souffrance de son peuple. Le Maître Jedi se permit d’effleurer l’esprit du dirigeant, sans pénétrer en profondeur dans celui-ci. Cela, il ne pouvait se le permettre en tant que Jedi, et il ne le souhaitait guère de toute façon. Ce qu’il découvrit le rassura sur les intentions du Haut-Ministre et l’Homme-Loup se retira en douceur.

« Je vous prrrie de bien vouloirrr accepter mes excuse, Monsieur le Haut Ministrrre, si mes parrroles vous ont parrrue déplacées. En aucun cas je ne rrremets en doute votrrre sincérrrité vis-à-vis de la souffrrrance de votrrrre peuple. De plus, comme je vous l’ai assurrré prrrécédemment, nous mettrrrons tout en œuvrrre pour vous aider. »

Vaakin craignait toujours de voir un groupuscule peu scrupuleux tenter d’annexer Adarlon, mais le Shistavanéen se garda d’en parler de nouveau, pour l’instant. La planète avait peut être peu d’intérêt au final, mais comme le penser Séréna, les ennemis des Jedi étaient nombreux et afin de leur causer du tord, beaucoup étaient près à attaquer la planète … ou tenter de ridiculiser les Jedi d’une façon ou d’une autre.

Le Colonel reprit ensuite la parole, se raclant la gorge pour faire comprendre aux personnes présentes autour de la table qu’il souhaitait s’exprimer. Quelque chose vint interloquer le Shistavanéen dans le discourt du militaire, ce que Séréna sembla également relever de son côté. Une épidémie venant de l’extérieur … Celle-ci ne viendrait pas des Jedi, même sans le vouloir, car en tant que Guérisseurs ils savaient tous les deux quoi faire pour ne prendre aucun risque… Si épidémie il devait y avoir, cela serait intentionnelle… Vaakin imagina le même genre de scénario que sa consœur, mais le garda pour lui. Finalement, le Maître Jedi acquiesça aux paroles du militaire. De plus, comme pour le Haut-Ministre quelques instants plus tôt, Vaakin se permit de sonder la surface de son esprit afin de s’assurer que ses intentions allaient toutes envers son peuple.

« Nous contacterrons le Temple dès notrrre rrretour au camp. Ensuite, nous aidrrrons vos médecins. Sauf si notrrre aide peut êtrrre plus utile ailleurrrs. »

Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 26
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Sam 25 Avr - 18:11



Les traits du politicien s’adoucirent lorsque le Maître Jedi présenta ses excuses, un signe qu’il les acceptait et semblait avoir déjà passé l’éponge sur ce petit incident : il y avait des choses bien plus graves que de s’offusquer d’une maladresse d’un Jedi, comme une planète à sauver par exemple. Garek Mellerdan était quelqu’un de plutôt chaleureux et sincère qui ne s’attardait que très rarement sur les vieilles rancoeurs. Il continua de boire un peu d’eau fraiche avant de déposer lentement mais avec précision, son verre sur sa table. Se redressant sur sa table, il finit par se lever pour répondre aux deux Jedi.

- Entendu. Je vous laisse contacter votre temple afin que celui-ci puisse faire parvenir certains de vos précieux guérisseurs. Je pense qu’avec les livraisons, cela devrait suffire. Nous assurons assez bien la sécurité des camps, votre simple présence devrait apporter un peu d’espoir en l’avenir dans le cœur de nos citoyens. Vous pouvez aller à votre guise rejoindre le sergent Tarlan qui, comme le colonel Moshan vous l’a dit vous transmettra une liste de matériel militaire que nous aurons à commander auprès de l’Alliance dans trois heures. A très bientôt !

Le vieil humain inclina la tête et serra successivement les mains de Maître Wolfinger ainsi que de Serena Tano qui était resté étonnamment discrète lors de l’entretien. Par la suite, il désigna la porte d’un geste de la main tout en donnant une consigne au militaire ici présent.

- Colonel, si vous voulez bien raccompagner nos invités vers l’extérieur du bâtiment s’il vous plait.

- Bien sûr. Maîtres Jedi, suivez-moi s’il vous plait.


Alors que le Colonel s’apprêtait à les faire sortir, il y eut quelque chose d’inopiné, le sergent Tarlan pénétra avec fracas dans la salle, le front en sueur et le souffle coupé par une course qu’il avait faite pour venir jusqu’ici. Il croisa un instant le regard des Jedi puis se mit au garde à vous en essayant de reprendre sa respiration. Tarlan s’exprima d’un ton des plus rapides, tentant de maintenir un certain calme mais il était de toute évidence vraiment préoccupé par quelque chose de grave.

- Mon Colonel ! Monsieur le Haut Ministre ! Désolé de cette interruption mais il y a un problème.

- Repos sergent. Détaillez moi tout ça.

- Comme vous le savez, la deuxième livraison en provenance de l’Alliance et livrée par les Jedi devait arriver il y a une heure. Nous avons cru à un simple retard, mais nos radars courte portée on détecté la présence d’un destroyer stellaire de classe Recusant, un vieux modèle de l’armée séparatiste de la Guerre des Clones escorté par deux corvettes corelliennes de classe DP-20. Ils se sont placés en orbite basse et n’ont répondu à aucune de nos demandes d’identification. Ils ont cependant passé la planète aux scanners ainsi que brouillé les communications longue portée.


C’était évident, s’ils n’avaient pas bougé pour le moment, c’était juste pour observer la réaction des natifs d’Adarlon ainsi que voir s’ils avaient les moyens de se défendre. Néanmoins, ce n’était pas bon signe. Le Colonel Moshan reprit:

- Sergent transmettez mon ordre prioritaire : que tous les pilotes se tiennent prêts à faire décoller leurs chasseurs dès mon signal. Dites également aux mécanos de faire tout leur possible pour réparer un maximum d’appareils. Contactez le centre de contrôle du canon défensif de la capitale et qu’il se tienne paré à faire feu.

- Mais mon colonel, l’énergie que nous avons en réserve ne nous permettra pas de détruire le croiseur, d’autant plus que nous n’avons plus de bouclier défensif.

- Ça ils l’ignorent sergent. Nous allons devoir les dissuader d’approcher. Prévenez tous les camps pour qu’ils se préparent à défendre et mettre les civils à l’abri, qu’ils activent les générateurs de champs de force portatifs fournis. En attendant, nous allons tenter de reprendre contact avec eux pour définir leurs intentions.


Le sergent Tarlan acquiesça. Le colonel demanda à quatre soldats d’escorter le haut-ministre à l’abri dans le bunker souterrain du palais présidentiel. Quant à lui il quitta la salle, suivi par les deux Jedi pour les raccompagner vers l’entrée du palais.

- Je vais me rendre au centre de commandement ou du moins ce qu’il en reste avec mes officiers pour superviser la défense d’Adarlon. Nous ne vous obligeons pas à prendre part aux combats éventuels, mais votre aide serait la bienvenue. Nous allons d'abord voir ce qu'ils nous veulent. Suivez-moi, votre présence les dissuadera peut-être...

_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Serena Tano
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1102
Age : 101
Date d'inscription : 03/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: III
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Sam 25 Avr - 19:50

Comme par hasard...
Ce furent les mots qui traversèrent l'esprit de Serena. Sa crainte s'était réalisée plus tôt que prévue. L'Ennemi avait utilisé une relique d'un âge passé. Il l'avait certainement mise à jour ou améliorée sur quelques points. Qu'importe, même la puissance de feu ancienne suffisait à mettre en péril la planète.

Les chasseurs seraient insuffisants. Les défenses planétaires étaient inertes pour la plupart. Ils lutteraient à un contre dix dans le cas d'un conflit ouvert en espérant aucune émeute ni panique à la surface de la planète.
La bonne nouvelle, c'était que si Adarlon ne pouvait protéger tous les camps, la force de frappe ennemie ne pouvait donner un assaut planétaire également. Elle devrait donc choisir une cible et Adarlon suivrait. Quoiqu'il en soit, si attaque il y avait, elle serait désastreuse, aussi minime puisse-t-elle être.
L'Ennemi quant à lui portait toujours un masque.

Serena écoutait assimilant les informations, analysant les protagonistes. Se tenant aux côtés de son homologue Jedi, elle essayait d'établir des stratégies.
Communications longue portée brouillées, absence de bouclier déflecteur, la deuxième livraison perdue... La situation n'était pas brillante et les options assez limitées.
-Maître Wolfinger? murmura la muse. Il serait peut-être judicieux que l'Ennemi ne sache pas que nous sommes là. Nous pourrions donc créer un effet de surprise dans la bataille, ou infiltrer le vaisseau amiral ennemi pendant un combat aérien. Il y a théoriquement trois cent hommes d'équipage à bord.
Dans le cas de ce plan, nous récupérons le vaisseau amiral, détruisons les deux corvettes. Il doit en plus avoir assez de matériel à bord pour équiper Adarlon si on gagne. Ce qui compensera un minimum notre livraison perdue.

Ces gens s'attendent à une planète prête comme un fruit mûr. Ils ne devraient pas savoir qu'il y a des Jedis. Si on se montre, ils ne tarderont pas à savoir que nous ne sommes que deux et donc en nombre insuffisant pour leur causer des dommages frontaux.


Regardant d'un air impassible les deux militaires, elle reprit à l'oreille de son partenaire.
-On peut aussi se rendre. poursuivit-elle. Comme ça, ils déploieront leurs ressources: navette, troupes... Mais aussi un chemin direct à leur vaisseau amiral qui pourrait nous servir. Nous en prenons le contrôle plus ou moins. On utilise leurs communications longue portée pour demander des renforts.

Une fois fait et après avoir réduit en miettes leurs corvettes, on intime une reddition aux ennemis à la surface, leur disant ce qui va leur arriver s'ils touchent à un cheveux des otages.


Affichant un petit sourire en coin, elle rajouta:
-Quelque soit l'issue de la situation, je reste à couvrir vos arrières Maître Wolfinger...


Dernière édition par Serena Tano le Dim 26 Avr - 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 26
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Sam 25 Avr - 22:05

HRP: Voici le détail des appareils composant les forces de défense spatiales d'Adarlon
Spoiler:
 

_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Vaakin Wolfinger
Maître Jedi
Maître Jedi
avatar

Nombre de messages : 212
Age : 22
Date d'inscription : 29/01/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: Maître Jedi
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Mer 29 Avr - 13:49

Vaakin aurait peut être mieux fait de se taire. L’aide des deux Jedi allait, effectivement, être utile ailleurs … La venue du Sergent Tarlan annonçait le début des problèmes…

Déjà, le Maître Jedi pouvait émettre une hypothèse : La seconde livraison, qui aurait dû normalement arriver déjà une heure auparavant, avait dû être empêchée par ce croiseur situé en orbite basse. Le fait qu’ils aient brouillés les communications ne laissait que peu de doutes sur leurs intentions.

Les quelques chasseurs dont Adarlon disposait seraient loin d’être suffisant contre un croiseur et deux corvettes. Vaakin ne connaissait pas grand-chose aux vaisseaux, cela ne l’avait jamais réellement intéressé, mais il pouvait aisément imaginer ce qu’un seul croiseur pouvait causer comme dommages sur une planète incapable de se défendre.

Le Shistavanéen posa brièvement son regard sur Séréna, cette dernière ayant déjà quelques idées à soumettre. Le Loup était d’accord avec sa consoeur sur le fait que taire leur présence était, pour le moment, le plus judicieux. La présence de deux Jedi pouvait s’avérer très importante d’un point de vue stratégique tant que l’ennemi l’ignorait.
Se rendre était également possible, mais Vaakin n’aimait pas particulièrement cette idée. En effet, laisser l’ennemi se déployer au sol lui permettrait, par exemple, de prendre certains camps en otage et donc lier les mains des deux Jedi et cela même s’ils arrivaient à atteindre le vaisseau. Et même avec un gros canon pointé sur eux, les ennemis au sol pourraient toujours se servir des habitants d’Adarlon comme bouclier humain.

L’homme-loup préférait la première idée de Séréna. Elle était risquée et si les deux Jedi tentaient d’aborder le croiseur ils allaient devoir bien se préparer. Vaakin ne connaissait pas vraiment ces vaisseaux, mais Séréna semblait en savoir un peu plus.

« Je prrréfèrrre votreee prrrmièrrre idée. Nous pourrrrions effectivement aborrrrder leur crrroiseur avec quelques soldats, nous fairrre discrrrret – ou essayer – et prendre le poste de commande. Nous utiliserrrions ensuite les défenses interrrnes pour faire le bâtiment notrrre. » Le Loup fit une courte pause. « Colonel, il est prrréférrrable que l’ennemi ne sache rrrien de notrrre prrrrésence. Ma consoeur, Sérrréna, a une idée pour tourrrner la situation à notrrre avantage, je la laisse vous l’expliquer. »
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 26
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Dim 3 Mai - 17:36


Alors que le sergent Tarlan s’en alla pour relayer les ordres de son supérieur, le colonel Moshan fit volteface et se dirigea vers des escaliers d’évacuation. Les quelques gardes présents se mirent immédiatement au garde à vous lorsque le gradé avançait. L’escalier était en colimaçon mais relativement large afin de permettre à plusieurs personnes d’effectuer des allers et venues sans s’encombrer. Tandis que le trio descendait jusqu’au quatrième sous-sol, ils arrivèrent dans un couloir dont l’extrémité était la lourde porte blindée d’un bunker. Le colonel passa son badge d’identification et entra son mot de passe pour y pénétrer. Les quatre gardes regardèrent les Jedi avec une lueur d’inquiétude tout en espérant qu’ils allaient les aider contre cette menace. Le colonel fit passer les Jedi devant d’un geste de la main et ils découvrirent alors une grande pièce souterraine ou s’affairaient de nombreux employés et des militaires entre plusieurs terminaux, le haut-Ministre Mellerdan se trouvait devant une large console holographique qui représentait la planète qui zoomait et dézoomait entre les différents campements de réfugiés à la surface d’Adarlon. Durant le trajet, le colonel avait entendu quelques murmures entre Serena Tano et le Loup Jedi présent.

- Le sergent Tarlan a très vite relayé vos ordres colonel Moshan. L’ensemble de nos ressources militaires sont prêtes, les boucliers portatifs sont opérationnels et attendent mon signal pour être activés. Il en va de même pour nos silos de missiles interplanétaires restants.
- Espérons qu’ils ne traineront pas longtemps dans notre espace Haut-Ministre.


C’est alors que le Shistavanéen prit la parole en donnant une suggestion au militaire : dissimuler la présence des deux Jedi sur la planète aussi longtemps que possible. En effet, ce serait un effet de surprise des plus intéressants, le colonel hocha la tête et se tourna vers le haut-ministre Mellerdan dont le regard restait figé sur le croiseur en orbite. Il semblait hésitant quant à la façon de gérer tout ça.

- Qu’en pensez-vous Haut-Ministre ? Je pense que ne pas divulguer leur présence nous confèrerait un avantage tactique à exploiter en cas d’attaque. Les Jedi ont raison sur ce point si vous voulez mon avis.
- Vous êtes bien mieux placé que moi dans le domaine stratégique, je vous fais confiance. Mais apparemment, comme l’a suggéré Maître Wolfinger, Maître Tano aurait une stratégie à nous soumettre.


Un capitaine vint voir le colonel tout en lui annonçant que les intrus souhaitaient ouvrir un canal de communication avec les autorités. La liaison serait établie dans une poignée de minutes. Serena allait devoir faire vite et de manière concise. Le Haut-Ministre Mellerdan s’avança vers la jeune Serena, croisa les bras et l’interrogea à ce sujet tandis que le colonel observait la situation les sourcils froncés, mains jointes dans le dos.

- Qu’avez-vous donc à suggérer Maître Tano ?


_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Serena Tano
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1102
Age : 101
Date d'inscription : 03/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: III
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Dim 3 Mai - 18:45

Descendant les marches en colimaçon aux côtés de son confrère Jedi, la muse continua d'échanger quelques paroles jusqu'au moment où le trio accompagné par quelques gardes, déboucha sur l'entrée de ce qui semblait être le bunker.

Il s'avéra qu'elle était dans le vrai. La silhouette familière du haut ministre se présenta à ses yeux. Il était occupé à observer le déploiement des vestiges de ses défenses militaires. D'après lui, le sergent Tarlan avait bien rempli son travail. Les moyens de défense survivants étaient en place n'attendant plus que l'injonction du haut ministre.

Conformément aux attentes de la chevalier, Vaakin transmit la suggestion de dissimuler la présence Jedi. Cependant il indiqua qu'il avait plus à proposer et notamment les possibles tactiques que lui avait soumis Serena. Manque de chance pour elle, le Jedi loup suggéra aussi qu'elle les présente devant l'Etat Major.

Toujours planquée dans le sillage de Maître Wolfinger, la jeune femme ne fut pas pour autant épargnée et dut faire face à un haut ministre qui allait recevoir une communication importante dans une poignée de minutes. Respirant calmement, la Jedi prit la parole.
-Eh bien votre excellence, j'ai suggéré qu'en cas d'attaque ou de menaces ouvertes, que nous montions à l'assaut avec tous vos escadrons restants. Ce qui d'après le colonel Moshan nous fait cinquante-sept chasseurs opérationnels.
Maître Wolfinger et moi-même utiliseront un chasseur. Nous combattons et vous créez une diversion pendant que nous infiltrons le croiseur ennemi en détruisant un des boucliers protégeant un hangar. Une fois à l'intérieur nous prenons le contrôle du centre des communication voir sabotons la salle des machine pour déclencher une réaction en chaîne afin de détruire le vaisseau.
Pour ce qui est des deux corvettes, vos chasseurs devront s'en charger. Le croiseur amiral porte théoriquement trois cents hommes d'équipage, quant aux corvettes elles sont censées avoir trente-cinq hommes. C'est ce que contenait mes manuels de vols & vaisseaux, que j'ai lu dans ma jeunesse au temple.


Maintenant, il fallait attendre le contenu de la communication. Quoiqu'il en soit, c'était des ennemis. Pour la simple raison, que le destroyer tout seul aurait suffi à aider et que brouiller les communications longue portée d'une planète en détresse, était aux antipodes de l'aide attendue.
Revenir en haut Aller en bas
Vaakin Wolfinger
Maître Jedi
Maître Jedi
avatar

Nombre de messages : 212
Age : 22
Date d'inscription : 29/01/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: Maître Jedi
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   Jeu 7 Mai - 16:19

L'entrée du bunker franchit, Vaakin jeta un dernier coup d'oeil par-dessus son épaule avant de reposer ses orbes légèrement brillante sur le dos du Colonel. D'après le Haut Ministre, présent également, les dernières défenses encore en état de fonctionnement sur Adarlon était parées.

Séréna, elle, ne semblait pas très à l'aise devant tous ces gens et l'idée de prendre la parole, elle qui était restée très silencieuse depuis leur arrivée sur la planète, ne l'enchantait guère. Vaakin ne sembla pas s'en rendre en compte et se contenta de croiser les bras. S'il avait deviné le léger malaise de la chevalière, il n'en avait probablement rien à faire. En tant que Chevalier, Séréna ne pourrait pas toujours compter que quelqu'un d'autre et devait s'affirmer.

Le plan de Séréna était très audacieux et il y avait une chance qu'ils échouent lamentablement et perdent la vie. Le Loup, qui n'était qu'un néophyte en matière de pilotage allait devoir s'en remettre en grande partie à la Force pour parvenir à aborder un tel vaisseau. Si ce plan fonctionnait, la menace allait, cependant, vite être enraillée. De plus, les matériaux qu'un tel croiseur transportait pourraient être utiles à la reconstruction d'Adarlon, ainsi que pour sa défense. Le Guérisseur ne trouva rien à redire au plan de Séréna. Lui-même ne connaissait pas grand-chose aux vaisseaux, même s'il avait dû lire quelque chose dessus étant plus jeune, comme la Chevalière l'avait fait.

« Nous avons conscience qu'il s'agit d'un plan trrrès audacieux, mais si ce crrroiseurrr veut vérrritablement du mal à Adarlon il s'agit de notrrre meilleurrre chance. » ajouta finalement le Loup en posant son regard sur la Haut-Ministre.

Le Loup se tourna ensuite vers le projecteur holographie, grâce auquel les personnes présentes dans le bunker allaient enfin connaître le nom de ceux qui leur voulaient du tord.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la Rescousse ! [MISSION N°2 JEDI] / ADARLON
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mission Jedi & Sith : Prouver sa Valeur [Echouée]
» Mission Jedi : Exploration Scientifique [Echec]
» Mission Jedi Gris : L'Enquête [Echouée]
» [ Mission Jedi ] L'Artefact
» Menace chimérique [Mission jedi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars - L'Aube du Crépuscule :: SECTEUR II - CARTE GALACTIQUE :: Mondes Neutres & Autres Planètes-
Sauter vers: