Star Wars - L'Aube du Crépuscule

Saison 6 - Dissimulation / Jeu de rôle et espace détente sur forum sur le thème Star Wars
 
Bienvenue sur l'Aube du Crépuscule voyageur égaré, ce forum est cependant fermé. Nous vous invitons à consulter nos partenaires en espérant trouver le forum qui vous convienne.

Partagez | 
 

 La sueur et le sang [ Merisha Gunder ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darth Anachor
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 199
Age : 27
Titre : L'Ermite
Humeur : Equanime en apparence...
Date d'inscription : 07/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Nouvel Ordre Sith de Krayt
Rang: Mystique Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: La sueur et le sang [ Merisha Gunder ]   Jeu 12 Mar - 17:37



Aux abords des chantiers orbitaux...

La succession monotone des spirales de plasma bleuté s'évanouit enfin après une trentaine d'heures de voyage, pour laisser place à un tourbillon de stries de lumières éclatantes. S'étirant longuement, elles se stabilisèrent tandis que le vaisseau sortait de l'hyperespace, pour ne plus consister qu'en une multitude de lucioles scintillantes dans le vide spatial. Au loin se dessinait le profil du redoutable monde de Kuat, et sa célèbre ceinture de cellules industrielles. Au sein du Purple Dart, l'ennui propre aux voyages hyper-spatiaux faisait lentement place à une singulière excitation propre aux missions délicates, au fur et à mesure que les dispositions en vue de la surveillance de leur zone d'arrivée se mettaient en marche. Rhan aux commandes, Alyssa et HK-95 aux tourelles, tandis que Anachor méditait.

Il s'adonnait, non pas une transe de Force, mais bien à l'ultime révision de leur plan d'action. Le vaisseau de leur partenaire sortit en même temps de la dimension de transit supraluminique, et il put tout de suite établir le contact avec elle. La tension commençait à monter, mais nulle patrouille impériale ne fut repérée près de leur position ; en revanche, de nombreux TIE étaient apparus sur leurs radars, pour signaler que les abords des chantiers navals étaient particulièrement bien gardés.

Ils s'y étaient attendus. Quelle présence d'esprit c'était pour un Seigneur Sith, que de se déplacer à bord d'un modeste cargo léger corellien, se dit l'Anzat avec une ironie amusée. Il serait très aisé pour l'équipe de se faire passer pour de simples marchands et entrepreneurs, indépendants désireux d'établir des contrats de faible importance auprès des autorités. La diversion était toute trouvée, et leur permettrait d'agir de la façon la plus souple. Prêt à endosser son rôle, et pas mécontent d'avoir là une occasion de faire valoir ses talents d'acteur, Darth Anachor attendit patiemment que la transmission se stabilise entre son cargo et le transporteur de sa partenaire.

L'idée lui était venue, en effet, d’œuvrer à doter le Nouvel Ordre Sith d'une avance technologique conséquente dans le domaine militaire. Sa flotte était en effet relativement respectable, mais certainement pas à la hauteur des puissances avec lesquelles il serait tôt ou tard amené à lutter, ne fut-ce que pour pouvoir se défendre honorablement au cas où leurs caches viendraient à être découvertes. Il avait fait part de ses intentions à ses équipiers, mais à personne d'autre. La surprise, à son retour, et si tout se passait bien, devait être totale. Il lui fallait un coup d'éclat pour faire remonter sa cote auprès du Conseil Noir, et distancer ses pairs.

Les maigres ressources du territoire étriqué dont l'Ordre avait hérité ne pouvaient pas satisfaire les ambitions des Sith. Il fallait donc trouver chez les autres ce que l'on n'avait guère l'espoir de pouvoir se procurer chez soi : une multitude de cibles avait été répertoriée par l'équipe du Seigneur Sith, et pour la première étape de leur plan, l'une d'elles avait paru constituer une priorité, en dépit de son aspect redoutable, Kuat. Le centre militaro-industriel le plus fameux de la Galaxie, rien de moins.

Leur approche devrait être particulièrement prudente et subtile, mais ils s'en sentaient capables. Et en cas d'échec...et bien le secret absolu qui avait été soigneusement dressé autour de cette opération les servirait bien. Qui irait en effet parler de cette initiative malheureuse, hormis les intéressés qui n'y auraient aucun intérêt ? Pourvu qu'on y mît suffisamment de discrétion dans l'action, évidement. Anachor résolut de procéder à un ultime briefing avec sa partenaire ; on lui en avait dressé un éloge des plus flatteurs ; une des meilleures, sinon la meilleure dans son domaine, avaient assuré tous ses indicateurs. Il lui faisait confiance. Mais pourvu qu'elle torpillât l'opération par un cafouillage quelconque, qu'elle s’avisât de les doubler, ou pire encore, qu'elle vendît la mèche, dire qu'il se montrerait inflexible eut été un euphémisme. Mais il était ridicule d'y penser. Il se concentra sur l'ici et maintenant :

-Mauve I, ici Rouge I. Tout est en ordre. Je propose que nous revoyons une dernière fois le plan d'action avant de passer aux choses sérieuses, voulez-vous ?


Il prit son inspiration, puis, après la réponse de la voleuse professionnelle, continua :

-Nous sommes donc entrepreneurs indépendants, et nous voulons, pour les besoins de nos affaires et étendre nos opérations, nous doter d'une paire de corvettes et d'une dizaine de transporteurs de dernière génération et bien défendus. Nous opérons en effet près des Régions Inconnues, et craignons une extension du conflit entre l'Empire et les Vagaaris, qui pourrait menacer notre commerce. Comme je l'avais mentionné lors de notre premier holo-contact, je propose que vous jouiez le rôle de ma garde du corps. Mon équipe, bien armée, se tiendra prête à partir en catastrophe, et à intervenir en cas de besoin.

HK-95 se tiendra près de votre vaisseau, pour que ce dernier soit prêt à partir à votre arrivée, si vous en veniez à être prise en chasse. L'usage, comme me l'a expliqué mon interlocuteur des chantiers, veut que lors des conversations devant mener à l'élaboration des termes qui constitueront le contrat, les personnes chargées de la sécurité des particuliers restent à la porte pour monter la garde ; ce sera pour vous le moment d'agir. Si vous avez besoin de faire diversion et d'éliminer toute possibilité de soupçon, Alyssa fera parfaitement l'affaire pour faire également office d'agent de sécurité attaché à ma personne. Elle fera le piquet pendant que vous agirez. Quant à moi, je distrairai le représentant des industries du monde le temps qu'il faudra.


Il fit une pause, et attendit que sa partenaire exprime ses suggestions, ou ses éventuelles critiques. Aucune ambiguïté ne devait se nicher dans leur modus operandi : tout devait être clair, net, précis et bien compris, tout en restant suffisamment souple pour s'adapter à l'imprévu. Ne disait-on pas chez les militaires qu'aucun plan se survivait aux premières minutes de son exécution ?


Revenir en haut Aller en bas
Merisha Gunder
Maître Voleur
Maître Voleur
avatar

Nombre de messages : 274
Age : 27
Localisation : Quelque part à voler....
Titre : Maître Voleuse
Humeur : Chippeuse
Date d'inscription : 22/02/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Neutres & autres
Rang: IV
Niveau de combattant: 1

MessageSujet: Re: La sueur et le sang [ Merisha Gunder ]   Ven 27 Mar - 16:58



Kuat Drive Yards... KDY... L'usine impériale depuis près de cent cinquante années standards... Une forteresse, un complexe militaro-industriel d'une puissance incommensurable. Des centaines de batailles d'une dizaine de conflits d'envergure avaient échouer à faire tomber la planète aux cieux et reflets verdâtres. Et aujourd'hui la petite équipe de Merisha allait s'y attaquer. Une douzaine d'hommes et de femmes face à la puissance des Chantiers Navals de Kuat.

La cambrioleuse en avait l'estomac noué et sa peau se hérissait de chair de poule à chaque fois qu'elle y pensait. L'ampleur de la tâche qui l'attendait l'effrayait et l'excitait à la fois. Se savoir en danger, l'idée de pouvoir être prise et donc de frôler la légalité faisaient exploser des frissons dans tout son corps tandis que des papillons voletaient allègrement. La peur n'était il pas le vin de la vie ? Merisha ne pouvait comprendre les hommes et les femmes qui désiraient une vie simple et sans embûche. Elle était mariée à sa passion et au mouvement. Et pis encore elle l'aimait et ne vivait que pour ça...

Après trois jours de voyage en hyperespace son stress avait atteint son paroxysme. Elle pouvait sentir ses muscles qui se contracter dans l'attente de l'action mais l'exercice quotidien qu'elle leur imposait. Ses délicats traits de porcelaine étaient tirés de fatigue et elle tortillait frénétiquement une de ses mèches dans l'attente de l'exaltation finale. Cette mission lui posait nombre de problèmes, outre l'importance de leur cible. Le fait que leur employeur souhaite y participer s'ajouter au fait qu'il semblait désirer tout contrôler de A à Z mettant en branle un plan pour ainsi incomplet. Elle soupçonnait l'homme qui lui avait soumis ce contrat d'être prudent et d'une nature martiale car on reconnaissait dans son oeuvre l'idée qu'un plan échouait toujours à un moment ou un autre. Mais le vol de haut niveau n'avait rien à voir avec une bataille et un timing parfait était très important... Lorsque que l'homme les contacter une dernière fois elle prit le temps de réfléchir quelques secondes aux objections et questions qu'elle avait. Et il y'en avait.

"Aucune réclamation particulière. Un des miens nous accompagnera il fera office de garde du corps. Ne vous inquiétez il ne ressemble pas à un mercenaire de la Bordure. J'ai trois questions : quelle est ma cible précise ? Quelle est ma fenêtre d'ouverture, temps, condition, autorisation d'élimination d'adversaires ? Et au sujet du paiement... Même si j'échoue à votre mission j'exige d'être payé au moins 1% de la somme convenue..."

Revenir en haut Aller en bas
Darth Anachor
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 199
Age : 27
Titre : L'Ermite
Humeur : Equanime en apparence...
Date d'inscription : 07/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Nouvel Ordre Sith de Krayt
Rang: Mystique Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: La sueur et le sang [ Merisha Gunder ]   Dim 5 Juil - 9:34

Le Seigneur Sith prit le temps de s'éclaircir la voix avant de répondre. Les exigences de la voleuse de haut calibre qu'il avait engagée étaient, somme toute, plutôt raisonnables. Certes, il était convaincu qu'il lui eut été aisé, au cas ( hautement improbable ) où la mission échouerait, de se débarrasser de sa collaboratrice, mais il lui vint tout de suite à l'idée que, malgré le caractère traditionnel de cet acte pour un Sith, cette option n'était en rien raisonnable.

Bien sûr, si quelque chose cafouillait et qu'il fallait évacuer précipitamment les Chantiers, que Merisha Gunder survive pouvait, à terme, représenter une menace pour l'Anzat : rien, dans l'absolu, ne l'empêchait de vendre la mèche. Au cas où cette éventualité se présenterait, il était assez lucide pour savoir qu'il aurait d'avantage à y perdre qu'elle, et qu'un meurtre de représailles n'arrangerait certainement pas ses affaires. Or, autant pour des raisons personnelles, que considération faite de l'obligation pour les Sith de demeurer discrets, il ne pouvait se le permettre.

-Bien, je n'y vois pas d'objection. Votre cible : les quartiers de haute sécurité situés au troisième étage de l'aile ouest du module que nous allons aborder. Nom de code des quartiers : le Bloc Rouge-A. Nous aurons au maximum deux heures pour opérer, et vous vous doutez bien que de nombreuses patrouilles quadrillent la zone. Trandoshans, droïdes, lasers de sécurité, sans oublier que tout est filmé, évidemment...je pense qu'il vous sera utile de savoir que le générateur d'énergie se trouve pile au centre du module, au quatrième étage.

Quand à l'élimination d'adversaires potentiels, vous avez carte blanche, à partir du moment où c'est discret, et où vous parvenez à maquiller les pertes. Nous devons mener cette affaire de la façon la plus feutrée possible. Plus ça leur prendra de temps pour réaliser que quelque chose cloche, mieux ce sera. Vous aurez donc compris qu'il faudra faire disparaître les cadavres dès que ce sera possible, ou les dissimuler du mieux que vous pourrez.

Quant au paiement...il va de soi que nous avons un accord, et je suis un homme de parole. Vous ne regretterez pas notre collaboration, pourvu que l'opération soit menée à bien.


A peine eut-il prononcé ces derniers mots, que le voyant de son cockpit clignota pour annoncer que l'amarrage au module était imminent. L'Anzat pouvait déjà apercevoir au loin, au beau milieu de la baie, quelques petites silhouettes, en lesquelles il finit par reconnaître celui qui devait lui servir de principal interlocuteur ; le mandataire des industries de Kuat chargé des négociations avec les petits entrepreneurs.

-Si vous êtes prête, que la partie commence.



Dernière édition par Darth Anachor le Ven 11 Sep - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Merisha Gunder
Maître Voleur
Maître Voleur
avatar

Nombre de messages : 274
Age : 27
Localisation : Quelque part à voler....
Titre : Maître Voleuse
Humeur : Chippeuse
Date d'inscription : 22/02/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Neutres & autres
Rang: IV
Niveau de combattant: 1

MessageSujet: Re: La sueur et le sang [ Merisha Gunder ]   Lun 27 Juil - 14:10



Il était encore temps de reculer, Merisha le savait parfaitement. Elle pouvait considérer la mission comme impossible, trop difficile et conseiller à l'homme de ne pas la tenter. Mais il en allait de sa réputation mais également de son amour propre. Au fond de la jeune femme brillait la fièvre du danger, le désir de franchir cette fragile limite entre légalité et criminalité mais également entre basses oeuvres et art. Car c'était tout art de s'introduire dans un tel lieu. L'Empire aurait la honte de son existence, ou tout du moins les membres de la sécurité présents. Avec un léger sourire la voleuse enclencha son comlink et après une courte inspiration se lança.

"Très bien c'est parti !"

Le sort de l'équipe venait d'être scellé. Soit elle réussissait un vol qui ferait passer les intrusions dans le Temple Jedi pour de petits crimes récurrents soit elle échouait lamentablement. Mais nul ne pourrait dire que Missy était une lâche, loin de là même... Se levant du poste de pilotage elle ne fit pas attention au regard outragé que le "Gaucher" lui fit et encore moins à la moue de sa soeur. Ils n'avaient aucun plan. Or une mission improvisée était la pire des choses pour un cambrioleur. Contrairement à la guerre la plupart des plans criminels se déroulaient généralement comme prévu même il y'avait une part d'adaptabilité. Suivie par la majeure partie de son équipe Merisha ne s'arrêta pas jusqu'à ce que Travia ne l'attrape par le bras avant qu'elle ouvrait la porte de sa cabine.

"Oui ?
- Tu ne peux pas faire ça Meri. On est aucunement prêt et...
- Tu te rends compte de la cible que c'est. De la fierté qu'on pourra en tirer. Si on réussit on pourra se retirer du crime et s'installer où tu le désire !"

Les yeux de sa soeur brillèrent d'un mélange d'espoir et de colère. Son rêve n'était que de se retirer entièrement du vol de haut niveau et vivre une vie normale et heureuse. Chose dont elles n'avaient jamais plus glisser. Mais si tel était son rêve elle ne tenait que trop à Merisha pour la laisser seule et même si leur équipe avait amassé assez de crédits pour s'installer et se poser Travia savait qu'il n'en serait rien. Sa soeur était amoureuse du risque et du vol. La paix n'était qu'un rêve inaccessible qu'elle n'atteindrait jamais et entendre sa soeur en parler la blessait.

"Sans plan je refuse de te laisser y aller Meri.
- Il est des oeuvres d'art qui ont été crée par l'improvisation. Je me dois d'être free lance au moins une fois dans ma carrière.
- Rosie tu ne peux...
- Ma décision est prise."

Le ton de Merisha ne souffrait d'aucune décision tandis que son visage s'était durci, presque déformé par la colère. Jamais Travia n'aurait dû employer ce surnom. Seule leur mère ne l'avait jamais appelé comme ça pour lui faire des remontrances ou pour simplement la taquiner. Et son souvenir était un lourd sujet de discorde, empli de douleur. La porte se referma derrière elle, sur une Travia bouche bée et pâle de stupeur et de regret.

***

Merisha se glissa dans l'escorte de son mandataire sans se faire repérer et se plaça à droite de l'homme. Habillée d'un tailleur noire elle avait enfilée une veste de la même couleur par dessus un chemisier de la même couleur qui accentuait sa taille délicate. Ses pieds étaient prisonniers de chaussures à talon dans lesquels se trouvaient la plupart de ses outils sans compter la longue broche qui retenait ses cheveux en un élégant chignon. Avec son datapad et son air concentré elle avait tout de la secrétaire accompagnant son boss à une rencontre de haute importance. Elle aurait pu tout aussi bien être une employé de KDY Enterprise... Elle n'attendait d'ailleurs que le bon moment pour s'éclipser dans les couloirs...

Revenir en haut Aller en bas
Darth Anachor
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Nombre de messages : 199
Age : 27
Titre : L'Ermite
Humeur : Equanime en apparence...
Date d'inscription : 07/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Nouvel Ordre Sith de Krayt
Rang: Mystique Sith
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: La sueur et le sang [ Merisha Gunder ]   Jeu 1 Oct - 19:54

La sobriété et la concision que le Sith repérait dans la manière qu'avait sa partenaire de s'exprimer, le satisfaisaient au plus haut point. En voilà une, se disait-il, qui n'a pas usurpé sa réputation. Il lui semblait bien, en effet, que le ton de la voleuse de haut niveau témoignait d'une confiance en soi qui ne dérivait pas dans l'infatuation. Nul besoin de s'imposer, de se faire valoir. Le calme impressionnant avec lequel, de toute évidence, elle appréhendait cette mission délicate, encourageait le Seigneur Anachor à se féliciter d'avoir écouté ses indicateurs, et accordé sa confiance à cette parfaite inconnue qu'était Merisha Gunder.

L'équipe du Purple Dart était au complet. Le Dévaronien Rhan Try, aussi vif, calme et tacite qu'à l'accoutumée, gérait l'approche du cargo, enchaînant la récitation des codes d'accès, à laquelle l'opérateur du bloc de modules dont il se rapprochait, l'invitait. Alors que les accréditations vocales et numériques leur étaient attribuées une par une, la Zabrak Alyssa Nan, adossée à la paroi de la coursive séparant le cockpit de la partie centrale du vaisseau, s'assurait méthodiquement que son arsenal personnel était opérationnel.

En se détournant de la console de communications située derrière les deux sièges de pilotage, l'Anzat interpella son agent spécial attitré. J'imagine qu'il est inutile de te demander si tout est au point ? Un ricanement narquois parvint jusqu'au cockpit. Ouais. Avec une moue amusée, Anachor quitta la cabine, et se plaça devant la tueuse professionnelle. Ces modifications que tu dis avoir effectuées sur tes armes...tout fonctionne ? Rictus ravi de l'espionne chevronnée. Tout est opérationnel, mon Seigneur.

Croisant les bras, satisfait, Anachor examina Alyssa. Nous n'avons pas effectué d'entreprises de ce genre depuis un moment. La Zabrak rentra dans le jeu, et le fixa avec un air de défi. Je me suis jamais sentie aussi en forme. Je suis au maximum de mes capacités, Excellence ! Etouffant un rire de jubilation qui suffisait à exprimer clairement à quel point il était à la fois satisfait de la préparation de son équipe, et excité par l'équipée qui s'annonçait, l'Anzat se détourna en silence de Nan, et se dirigea vivement vers la soute.

HK-95, contrairement à son habitude, arpentait nerveusement le large espace. Revérifiant que ses armes étaient chargées et nettoyées, enchaînant les mises au point de sa programmation, il ne se rendit compte qu'après quelques secondes que son possesseur s'était invité dans la pièce. Tes servomoteurs sont très actifs. M'est avis que tu es trop nerveux. L'imposant droïde fut apparemment sensible à la remarque, car il vint se planter devant son maître.

-Affirmation tendue : On le serait à moins, Seigneur Anachor, quand il s'agit d'une mission aussi risquée au sein du plus grand complexe industriel de la Galaxie. Sourcils légèrement froncés, l'Anzat examina soigneusement son droïde. Tu penses que nous allons échouer ? Hk-95 se raidit. Explication : J'ai du mal m'exprimer, Maître. Je voulais dire que je suis à la fois ému, abasourdi et terriblement excité à l'idée qu'on va faire la nique à l'Empire d'une telle manière.

Rasséréné et enthousiasmé par la ferveur de son garde du corps, le Seigneur Sith sourit largement. Tu ne crois pas si bien dire. Alors, tout est prêt pour toi ? Les fentes rougeâtres qui servaient d'yeux au droïde semblèrent s'illuminer. Exclamation lyrique : Ces piteux sac à foutre ne vont pas comprendre ce qui leur arrive. Je suis paré au carnage, Maître ! Un rire de poitrine accueillit cette déclamation vigoureuse.

Pas peu fier d'avoir lui-même entièrement programmé le vocabulaire de l'automate, et d'être, en conséquence, le responsable de ce langage particulièrement fleuri qui n'appartenait qu'à HK-95, et qui aurait pu valoir à ce dernier une reprogrammation totale si il n'avait appartenu à un personnage aussi éminent, l'Anzat lui fit signe de le suivre. Alors que leur cargo se posait, il leur tint quelques mots dans le cockpit.

-Bon. Récapitulons brièvement. Rhan, garde tes blasters chargés et à portée de main, on ne sait jamais ce qui pourrait se passer. Pour ne pas éveiller la suspicion de nos hôtes, tu mettras le Purple Dart en veille. Cependant, il te faudra rester à ton siège, et te tenir prêt à activer d'un coup tous les systèmes, dès qu'un imprévu se manifestera. HK, tu devras te montrer tout aussi vigilant. Tu resteras à proximité de la passerelle, tapi dans l'ombre, et hors du champ de vision de quiconque jetterait un oeil à la partie arrière du vaisseau. Que tout ton arsenal soit disposé à rentrer en action à mon signal, ou si quelqu'un s'attaque au cargo. En revanche, si un petit malin tente juste de s'introduire en douce, tu te contentes de le neutraliser sans bruit. Enfin, tu devras également t'occuper d'assister le vaisseau de notre partenaire du jour, si jamais les Kuatis venaient à jouer les gros bras...par contre, si ils s'en prennent à nos deux vaisseaux simultanément, il va de soi que le nôtre prévaut.

Il marqua une pause, regardant tour à tour le droïde et le Dévaronien. Ils étaient tous les deux particulièrement efficaces et polyvalents, doués pour tout. Qu'ils fassent équipe était une excellente idée, de son point de vue. Des questions ? Tous deux infirmèrent en silence. Il se tourna vers la Zabrak. Alyssa, tu seras donc ma seconde garde du corps, puisque Gunder occupe la première place. Tu te tiens aux aguets, tu examines le maximum de choses que tu peux durant notre traversée du module. Notre amie voleuse s'éclipsera bien vite, il te faudra donner le change. Il ne s'agira donc, comme je te l'ai déjà dit, que de faire le piquet à l'entrée de la salle des négociations. Et bien sûr...si ça chauffe, tu tires sur tout le monde, et la première. Une expression ombrageuse se fit jour sur le visage harmonieux et froid de l'assassin. Je tire toujours la première. L'Anzat répondit par une moue satisfaite. Allons-y, alors.

Lui et la Zabrak allèrent donc à la rencontre du petit groupe de représentants Kuatis qui les attendait à une distance respectueuse des deux vaisseaux, qui s'étaient posés côte à côte. Rejoints par la voleuse, qui, visiblement, n'avait rien négligé concernant les détails concernant son rôle, les deux Sith affichèrent un air modeste et aimable alors qu'un des Impériaux se détachait des autres. Situé au centre de la petite dizaine de fonctionnaires escortés par quatre stormtroopers, il était vêtu d'une façon aisée, mais sobre.

-Bienvenue sur les chantiers de Kuat, chers partenaires ! Je suis Modeste Kump, administrateur du bloc EP-27. Après que le Sith l'eut poliment remercié, avec le sourire timide qui convenait à un tout jeune et modeste entrepreneur qui sollicitait les services d'une corporation aussi puissante et prestigieuse, il désigna ses collaborateurs via d'élégants gestes amples. Messieurs Fondori, Suas, Klamp, Mesdames Novoro et Qani, Mademoiselle Suranna...vous êtes peut-être surpris que nous soyons si nombreux ? C'est que les personnes qui m'accompagnent partagent, pour quelques uns, les soucis de sécurité et de stabilité qui vous amènent ici. Les autres sont ici pour soutenir différents projets de vaisseaux.

Il afficha un air sérieux et professionnel. J'ai tenu à pouvoir vous présenter le plus d'opportunités possibles, et un large éventail de choix. Vous aurez tout le loisir de sélectionner les modèles qui conviennent le plus à vos attentes. Un sourire à la fois surpris et ravi se dessina sur le visage d'Anachor, qui s'inclina légèrement. Je peux déjà sentir que nous allons mener des entretiens fructueux, Administrateur Kump. Je vous remercie une nouvelle fois pour votre sollicitude. Geste désinvolte du Kuati volubile. N'exagérons pas, cher Monsieur. Je sais faire mon travail, voilà tout ! Veuillez me suivre, nous allons poser les bases de la conversation. Tandis que le groupe, maintenant élargi des deux Sith et de Merisha Gunder, prenait la direction des élévateurs menant aux étages supérieurs, l'équipage du Purple Dart appliquait ses consignes à la lettre. Alyssa, pour sa part, jetait des coups d'oeil furtifs à l'armement des gardes, à la dimension du hangar puis des coursives, notait mentalement le nombre de dispositifs de sécurité et de surveillance qui lui tombaient sous les yeux. Anachor, pour sa part, devisait tranquillement avec Modeste Kump, tout en ayant un pan de son esprit complètement ailleurs. Intérieurement, gagné par un début d'adrénaline, il se réjouissait. La partie commençait.


Revenir en haut Aller en bas
Merisha Gunder
Maître Voleur
Maître Voleur
avatar

Nombre de messages : 274
Age : 27
Localisation : Quelque part à voler....
Titre : Maître Voleuse
Humeur : Chippeuse
Date d'inscription : 22/02/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Neutres & autres
Rang: IV
Niveau de combattant: 1

MessageSujet: Re: La sueur et le sang [ Merisha Gunder ]   Lun 26 Oct - 15:34

Ils formaient une équipée de choc de l'avis de Merisha. Lorsqu'elle rejoignit son client elle détailla l'autre femme qui les accompagnait. Une Zabrack ? A la vue de son équipement et de sa manière de se tenir elle n'était pas une cambrioleuse comme l'humaine mais plutôt une soldate ou une garde d'élite. Regard froid et calculateur, muscles développés, posture martiale. Il était clair qu'elle était une véritable machine à tuer, au contraire de Merisha. Très certainement présente pour vraiment assurer le sécurité du commanditaire de cette mission. Ce dernier avait d'ailleurs beaucoup de courage de s'engager lui même dans un tel risque. Beaucoup d'autres hommes auraient préféré donner l'ordre à Missy, tout en avançant une certaine somme d'argent et aurait ensuite filé bas en attendant la réussite ou l'échec de l'opération. Ainsi la cambrioleuse éprouvait une certaine forme de respect pour l'homme même si elle s'était habitué à agir en solo. Par ailleurs elle n'était pas sans crainte pour cette mission.

Elle commençait à se rendre compte de la puissance Kuatii rien que part le nombre d'officiels qui accueillaient un simple entrepeneur mineur. Qu'était donc le comité lorsque des grands diplomates ou hommes d'affaire posaient le pied ici ? Un régiment de bureaucrate, un bataillon de gardes du corps et quelques agents des renseignement très certainement... Merisha n'était peut être pas très loin de la vérité en pensant ça. Aucun contact n'allait être possible avec son équipe, cantonnée au vaisseau et au silence radio. Les contre-mesures de KDY devaient être inimaginables concernant tout appareil électronique ou informatique. Si la jeune femme devait se servir de technologies ce serait directement du matériel à sa disposition et "autorisé" même si elle le détournerait. La jeune femme suivit les hommes et femmes pendant quelques instants puis dès qu'elle put prit légèrement de retard. Lorsqu'ils se furent assez éloignés elle profiter d'un couloir pour bifurquer une première fois à gauche puis une nouvelle fois à droite.


Vérifiant qu'elle était bien seule elle détacha ses longs cheveux noirs qui lui tombèrent sur l'épaule droite. Elle aimait beaucoup se donner cet air un peu sauvage lorsqu'elle travaillait, fierté féminine oblige... Merisha brisa de moitié les talons de ses escarpins, dégageant quelques outils manuels tels qu'une petite pince et des tenailles qu'elle cacha derrière sa ceinture. Elle remonta légèrement son tailleur pour vérifier que la couture était prête à se déchirer si elle devait se mettre à courir et si son blaster de poche était bien harnaché à sa cuisse. Ses vérifications faites elle s'engagea dans le couloir, passant devant quelques autres cadres qui ne firent aucunement attention à elle. Elle s'arrêta face à un ordinateur et pencha dessus. Après avoir pianoté pendant quelques secondes elle passa le premier pare-feu, classique et attaqua le système avec une série de codes. Si elle réussissait à cracker tout le réseau interne elle pourrait échafauder une ébauche de plan et surtout savoir où se rendre...

Lancer de Dés N°1 : Pour savoir si l'absence de Merisha est remarquée ; niveau de compétence de Discrétion Expert
Score minimal : 2
Score : 6 - Réussite totale

Lancer de Dés N°2 : Hackage du réseau interne du secteur ; récupération des plans ; niveau de compétence en informatique Néophyte
Score minimal: 5
Score : 3 - Echec


[Je me prends en charge pour les effets de mes dés - après si un MJ veut intervenir libre à lui bien évidemment]


Dernière édition par Merisha Gunder le Lun 26 Oct - 15:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 25
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: La sueur et le sang [ Merisha Gunder ]   Lun 26 Oct - 15:34

Le membre 'Merisha Gunder' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'D6' : 6

--------------------------------

#2 'D6' : 3

_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La sueur et le sang [ Merisha Gunder ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La sueur et le sang [ Merisha Gunder ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La sueur et le sang [ Merisha Gunder ]
» Urdnot Krusk (Terminé dans la sueur et le sang)
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard
» création de sang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars - L'Aube du Crépuscule :: SECTEUR II - CARTE GALACTIQUE :: Espace du Nouvel Empire Galactique :: Kuat :: Chantiers Navals-
Sauter vers: