Star Wars - L'Aube du Crépuscule

Saison 6 - Dissimulation / Jeu de rôle et espace détente sur forum sur le thème Star Wars
 
Bienvenue sur l'Aube du Crépuscule voyageur égaré, ce forum est cependant fermé. Nous vous invitons à consulter nos partenaires en espérant trouver le forum qui vous convienne.

Partagez | 
 

 [Hitaka] Les plaisirs de la chasse. [PV : Ina'Alwyn Rowah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vaakin Wolfinger
Maître Jedi
Maître Jedi
avatar

Nombre de messages : 212
Age : 22
Date d'inscription : 29/01/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: Maître Jedi
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: [Hitaka] Les plaisirs de la chasse. [PV : Ina'Alwyn Rowah]   Ven 13 Fév - 10:38

« Ce genrrre de vaisseau n’est définitivement pas pourr moi, Rrr9. » fit le Maître Jedi Wolfinger à son droïde astromécanicien R9-D3. Effectivement, dans le petit habitacle du chasseur X-83 Twintails du Nouvel Ordre Jedi, Vaakin semblait à l’étroit, mais surtout très mal assit du fait de sa morphologie particulièrement. Le petit droïde qui accompagnait le Shistavanéen répondit au Jedi par une succession de bip en tous genres, dont la signification s’afficha sur l’écran situé juste devant le pilote. Ce dernier l’informait que le chasseur allait bientôt sortir d’hyper espace, que ce n’était plus qu’une question de minutes.

« Je suis un homme patient, Rrr9, mais il me tarrrde de me poser. » répondit le Jedi, avec un sourire qui dévoila ses crocs … et qui pour quelqu’un d’extérieur n’avait rien de chaleureux. Pour la énième fois, le Shistavanéen tenta de changer de position, sans grand succès.
Le Blue Falcon, son vaisseau, hérité de son premier mentor, était en maintenance et pour sa mission, Vaakin n’avait eu d’autre choix que d’emprunter l’un des chasseurs du Temple Jedi. Malheureusement, à cause de sa morphologie – et plus particulièrement celle de ses jambes – voyager dans ce type de vaisseau n’était guère pratique, ou confortable.

Trois minutes plus tard, comme l’avait assuré R9, le petit chasseur quitta l’hyper espace. Les étoiles redevinrent des trais, puis des points fixes sur la toile sombre de l’espace intersidérale. Le regard de l’homme-loup balaya les alentours du chasseur puis se posa sur la planète. Il s’agissait d’Hitaka, un monde non industrialisé, couvert de forêts, de plaines et de montagnes. Depuis l’espace, ce monde était vert et bleu, parfois blanc lorsque les sommets étaient suffisamment hauts pour que la neige y soit éternelle. Vaakin n’y avait jamais mit le pied, mais il savait déjà que cette planète allait lui plaire, et que celui qu’il pourchassait avait fait une erreur en venant ici.

« Rrr9, est-ce que tu repèrrre un quelconque signe de technologie susceptible d’êtrrre celle d’un vaisseau ? Celui de notrrre ami ? »

L’astromécano répondit par quelques bips et désigna une zone particulière sur la surface de la planète. Il s’agissait d’un petit village autochtone. Les Hitakas formaient un peuple pacifiste et paisible, retrouver un chasseur de prime ne devait pas être si difficile en temps normal … mais la proie que le Shistavanéen était en tain de traquer était douée pour disparaître, elle avait déjà failli lui échapper plus d’une fois.

Vaakin reprit les commandes du chasseur et fonça vers la planète. Par précaution, le Jedi fit atterrir son vaisseau à quelques kilomètres du village autochtone. La nuit allait bientôt tomber, jugea le Jedi en regardant l’horizon. En effet, le soleil était d’une magnifique couleur orangé et descendant lentement vers l’horizon. Traquer ce chasseur de prime de nuit n’était pas réellement un problème pour l’homme-loup, qui avait une excellente vision même de nuit. Ce dernier espérait par contre ne pas avoir besoin de déranger les autochtone plus que de raison, aussi décida t-il de se faire discret, ce qui dans cet environnement n’allait pas être trop difficile.

« Rrr9, garrrde le vaisseau. » Fit le Jedi en posant sa main griffue sur le sommet du droïde. Derrière ses petits airs d’astromécano, R9 était amplement capable d’empêcher quiconque de s’approcher d’un peu trop près du chasseur Jedi. Le petit être de métal répondit par quelques bips, plus bas que d’ordinaire, puis se posta près du vaisseau. Satisfait, Vaakin s’éloigna rapidement au pas de course, porté par ses puissantes pattes. Dans sa course, le Jedi faisait preuve d’une grande agilité et grâce aux coussinets sous ses pattes, chacun de ses pas étaient amortis et produisaient très peu de bruit.

Se retrouver ainsi en pleine nature était comme un baume au cœur pour le Maître Jedi. Des centaines d’odeurs différentes lui parvenaient et sentir ainsi le vent dans sa fourrure était électrisant. Vaakin avait parfois bien du mal à comprendre les Hommes, qui préféraient pour la plus part s’enfermer dans des tours de métal, plutôt que de vivre en harmonie avec la nature.

Soudainement, l’homme-loup s’arrêta. Il redressa légèrement la tête et huma longuement, une odeur particulière chatouillant ses sens. Une odeur qu’il avait déjà sentit … C’était diffus, mais le Shistavanéen avait une piste à suivre, une piste qui s’éloignait du village et qui s’enfonçait dans la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Hitaka] Les plaisirs de la chasse. [PV : Ina'Alwyn Rowah]   Lun 16 Fév - 12:51

Je cours, à longues foulées bondissantes. Je suis ici chez moi, et dans ces profondes forêts, étendues sur des dizaines de kilomètres sans trouver la moindre trace de créatures intelligentes, je peux être moi-même, sous ma forme naturelle, et courir et chasser tout mon soûl. Et je ne m'en prive pas. La planète est dépourvue de grands prédateurs, et je suis la plus dangereuse créature à y vivre, mais on y trouve quelques herbivores gros comme des biches, cousins sauvages des troupeaux élevés par les autochtones. Et si leur traque est sans danger, leur viande est tendre et savoureuse, ce qui nous permettra, à Anna et moi, de manger de la viande fraîche au prochain repas. Bon, je ne suis pas pauvre, du coup mon gibier n'est pas du tout indispensable à une alimentation variée, mais je n'aime pas gâcher.

A mi-chemin entre ma demeure et le plus proche village, éloignée de l'une et de l'autre de plusieurs kilomètres, mon odorat sensible capte l'odeur recherchée. En quelques détentes, et à l'aide de mes griffes acérées, je grimpe le long d'un tronc qui s'élève jusqu'à la masse de branches et de feuilles qui dissimulent le ciel. La végétation est assez dense pour que je me déplace sans poser une patte à terre, et j'arrive ainsi au-dessus d'une petite harde : un mâle, quatre femelles et leurs petits, de l'année dernière et de la dernière portée. Ce sont ces derniers qui m'intéressent, assez petits pour que je puisse les ramener sans peine à la maison, tout en permettant de se faire bien deux repas sur leur chair plus tendre et moins forte que celle des adultes. Je rampe sur une branche, jusqu'à me trouver en surplomb d'un jeune, deux mètres au-dessus de son dos couvert d'une fine fourrure verte. Un instant, pour ajuster mon coup, et je bondis. Il n'avait aucune chance, et on simple poids suffit à lui briser l'échine. Je l'achève en serrant son cou maigre entre mes mâchoires, tandis que le reste du troupeau s'enfuit. En quelques minutes, tout est fini, et j'assure ma prise sur la carcasse pour la transporter plus facilement. Mais alors que je retourne chez moi dans la nuit tombante, une odeur inconnue se fraye un chemin au-dessus de celle, entêtante, du sang et du jeune animal.

Je suis curieuse, ce n'est pas nouveau, du coup je planque ma proie dans les branches d'un arbuste, avant de m'approcher de la source de l'odeur, aussi discrètement que ma nature, mes talents de chasseresse et mon intelligence me le permette, tout en me dissimulant dans la Force. Mais ça ne m'empêche pas d'y sentir quelque chose, de puissant, et reconnaissable entre mille : la puissante présence d'un utilisateur de la Force, et un puissant encore. Aplatie sous un buisson, ma fourrure sombre se fondant dans la nuit et les ombres du végétal, je vois une silhouette étrange, bipède mais à l'allure canine, qui passe en courant. Il est vêtu comme un Jedi, et il ne fait aucun doute que c'est lui qui émet une telle aura de puissance. Du coup, je suis encore plus curieuse. Qu'est-ce qu'un Jedi fout chez moi ? Sauf que je ne peux pas juste aller lui poser la question, puisque sije prends ma forme de Twi'lek, je vais me retrouver complétement nue. Jepeux prendre beaucoup de formes, mais pas celle de vêtements.

Je récupère ma proie, et je reprends ma course, bien plus vite qu'au début, pour ne pas perdre sa trace. Arrivée chez moi, je pose le chevreau dehors, et me dépêche d'entrer, juste le temps de trouver Anna.

- Trouve-moi vite une tenue pour la Twi'lek, de quoi me balader en forêt, juste une tunique, un pantalon et des bottes dans un sac, que je puisse les porter. Après, il y a de la viande dehors.

Elle vit avec moi depuis assez longtemps pour savoir ce que je veux, et quelques minutes plus tard, je repars avec mon paquet dans la gueule, en direction du Jedi. J'attends de le retrouver pour changer d'apparence, mais je morphose quand même à distance prudente. Et j'arrête de me cacher de la Force, ça serait plus suspect qu'autre chose. Anna a bien choisi, et j'enfile la tunique verte, le pantalon brun et les bottes assorties qu'elle m'a préparés avant de rejoindre ce curieux visiteur. Je m'arrange pour le croiser au détour d'un sentier, comme par hasard, et je me montre affable avec lui. Il se trouve sur ma propriété, qui n'est pas clôturée, mais je doute qu'il le sache, c'est juste un bout de forêt semblable au reste. Il y a peu de chance qu'il soit là pour moi, alors je gagnerai plus avec un sourire qu'en l'agressant...

- Bonjour. Est-ce que je peux vous demander ce qu'un Jedi fait chez moi ?

Mon timbre est chaleureux, et je ne laisse voir que ma curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Vaakin Wolfinger
Maître Jedi
Maître Jedi
avatar

Nombre de messages : 212
Age : 22
Date d'inscription : 29/01/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: Maître Jedi
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: [Hitaka] Les plaisirs de la chasse. [PV : Ina'Alwyn Rowah]   Mar 24 Fév - 15:56

[HJ : Pardonnes moi pour ce temps de réponse assez long. Je n'ai pas eu l'occasion de passer suffisamment de temps sur mon PC pour te répondre convenablement la semaine dernière.]

Ayant ralentit sa course pour se mettre à marcher, l’homme-loup continuait régulièrement de lever légèrement le nez et humait l’air afin de ne pas perdre la précieuse piste olfactive qu’il avait trouvé. La piste s’enfonçait de plus en plus dans la forêt et avec la nuit qui était définitivement belle et bien là, Vaakin préférait se montrer prudent, même s’il y voyait très bien. Le Jedi n’était pas à l’abri d’une mauvaise surprise sur ce monde.

De temps en temps, d’autres odeurs venaient chatouiller les narines du Shistavanéen, qui devinait – ou essayait – de quel animal il pouvait bien s’agir. L’odeur des être carnivore était facile à reconnaître, elle se rapprochait le plus des êtres humains. Mais étrangement, Vaakin capta une odeur qui lui était totalement inconnue, un mélange subtil d’aromes délicieux. Son intuition lui murmurait qu’il s’agissait d’un puissant prédateur, un prédateur dont il n’arrivait pas à percevoir la présence dans la Force, chose étrange. Serait-ce un animal semblable aux Ysalamiris de Myrkr ? Ces questions étaient intéressant, mais le Maître Jedi ne pouvait abandonner sa traque pour y répondre, aussi mit-il ses interrogations dans le coin de sa tête, puis se concentra sur sa mission.

Il se remit à trottiner sur un sentier, sa proie ne semblant pas s’en être écarté une seule fois pour tenter de se cacher dans la forêt. Cela pouvait signifier que celui qu’il traquait n’était guère à l’aise dans ce milieu, ou bien au contraire, il s’agissait d’un piège qui n’attendait qu’une chose : se refermer sur le Jedi.
Davantage sur ses gardes, Wolfinger poursuivit sa route plus doucement. Son regard étudiait son environnement sans rien laisser au hasard. Cependant, Vaakin était tellement concentré qu’il sentit trop tard une nouvelle présence se manifester et il manqua de rentrer de plein fouet dans une twi’lek. Trouver une telle créature ici était étrange et le fait que celle-ci se balade la nuit tombée sans aucune source de lumière pour s’éclairer interpela le Maitre Jedi. Le Shistavanéen avait autrefois étudié cette race pour en apprendra la langue, et les Twi’lek n’avaient aucune prédisposition pour pouvoir ainsi se diriger dans l’obscurité sans aide.

Vaakin voyait parfaitement le sourire affable de la Twi’lek, un sourire que le Jedi ne pouvait lui rendre sans dévoiler ses crocs – ce qui était peut rassurant – mais quelque dans son regard montrait qu’il n’avait aucune mauvaise intentions vis-à-vis de a nouvelle venue. Avant de lui répondre, Wolfinger ouvrit une sacoche se trouvant fixée à sa ceinture utilitaire et leva le bras. Le petit objet se mit à diffuser une faible lumière, mais suffisamment pour que la Twi’lek puisse voir correctement.

« Bonsoir. Veuillez me parrrdonner, j’ignorrrais que je me trrrouvais sur une prrroprrriété prrrivée. » Fit le Jedi sur le même ton que la jeune femme. « Je suis à la pourrrsuite d’un criminel venu se rrréfugier surrr Hitaka et vrrraisemblablement dans cette forêt. S’il s’agit bel et bien de votrrre prrroprrriété, je vous demande humblement la perrrmission de continuer mes rrrecherches. »



Dernière édition par Vaakin Wolfinger le Jeu 26 Fév - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Hitaka] Les plaisirs de la chasse. [PV : Ina'Alwyn Rowah]   Mer 25 Fév - 21:59

Galant homme, ou loup en l'occurrence. Il pense à me sortir une loupiote, histoire que je vois quelque chose. C'est vrai que je n'ai absolument pas pensé à ça en partant, et je connais assez le coin pour ne pas m'être vraiment aperçue que je n'y voyais pas assez pour venir de bien loin. Enfin, tant pis, c'est trop tard pour corriger ça, et chercher à m'expliquer ne ferait que rendre ça encore plus étrange. Qu'il imagine ce qu'il veut, ça sera le plus crédible, au final. Mais je le remercie d'un sourire et d'un signe de tête, quand même. Il n'a pas l'air agressif, ce qui aurait été étonnant d'un Jedi, mais comme on ne sait jamais vraiment... Mais ça va, je suis tombée sur un gentil, puisqu'il s'excuse, et je hausse les épaules. Par contre, la suite m'intéresse, et un sourire amusé vient ourler mes lèvres.

- Le con.

Réalisant que j'ai parlé à voix haute, je m'explique.

- Pardon, mais je suis chasseuse de prime, du coup il a mal joué son coup. Ce type, il a fait quoi ? Je sais me défendre, mais j'ai une jeune fille à la maison... Il est passé il y a longtemps ?

A lui tirer les vers du nez comme ça, j'ai l'air de vouloir lui piquer sa proie, mais en fait je m'inquiète pour Anna. Je suis partie avec juste mes vêtements, sans matériel de repérage ni arme, et j'aimerai ne pas avoir à me révéler au loup, mais si il faut ça pour protéger la petite, le choix est vite fait. Pour ça, je suis même prête à faire du bénévolat.

- Je vous propose un accord : je vous offre mon aide, et mes ressources, ainsi qu'un repas et un abri pour la nuit si vous avez besoin. J'ai de quoi garder ce type enfermé. En échange, vous évitez de parler de cette adresse, je me suis installée ici justement pour être tranquille. Et je ne le serai pas avec un criminel dans le coin. Ça vous va ?

J'espère qu'il va accepter, mais en général les forceux du Côté Lumineux sont plutôt conciliants si on ne leur donne pas de bonnes raisons pour le contraire. Surtout que du coup, je lui propose un contrat gratos, ce qui n'est pas dans mes habitudes...
Revenir en haut Aller en bas
Vaakin Wolfinger
Maître Jedi
Maître Jedi
avatar

Nombre de messages : 212
Age : 22
Date d'inscription : 29/01/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: Maître Jedi
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: [Hitaka] Les plaisirs de la chasse. [PV : Ina'Alwyn Rowah]   Mar 3 Mar - 19:05

Sa petite loupiotte à la main, le loup observait la nouvelle venue avec une certaine curiosité, bien qu’il prenne soin de ne pas la dévisager complètement. Il ne voulait point paraitre mal poli ou effronté.
Vaakin ne manqua guère d’hausser un sourcil devant la réaction de la Twi’lek, qui s’expliqua rapidement toute fois. Ainsi, le Jedi se trouvait face à une chasseuse de prime. Rien d’anormal ou d’inquiétant jusque là, cette femme pouvait se défendre et Vaakin n’avait donc pas besoin de s’occuper d’elle, mais lorsqu’elle informa l’homme loup de la présence d’une jeune fille chez elle, le Maître Jedi sut qu’il ne pouvait laisser planer un risque sur cette enfant.

Le Jedi huma l’air, longuement et concentré sur les effluves qui lui parvenaient. Il y fit le tri et retrouva la piste qu’il suivait jusque là. Elle était encore bien fraiche, fort heureusement, mais bientôt l’odeur allait commencer à s’estomper, balayer par le vent et les éléments, d’autant qu’il régnait dans la forêt une certaine humidité.

« Il est passé il y a une dizaine de minutes, tout au plus. Il allait dans cette dirrrection. » Fit le Jedi en levant le bras vers l’Est, ne manquant pas de rouler les R en passant.

Vaakin allait proposer à la Twi’lek de l’aider, d’autant qu’il sentait en elle l’envie véritable de protéger la jeune fille qui vivait avec elle. Pour cette mission, le Jedi pouvait se fier à elle, mais devait également rester prudent. Il s’agissait d’une chasseuse de primes et même si le loup n’avait aucune prime sur sa tête, il était préférable de rester sur ses gardes en présences d’une telle personne.
L’accord proposé par la Twi’lek tombait à point nommé. L’aide d’une chasseuse pouvait s’avérer très utile, d’autant que le Jedi ne connaissait pas cette forêt contrairement à la jeune femme. Le loup prit quelques secondes de réflexions, puis offrit sa grosse main griffue à la chasseuse de primes.

« Marrché conclu. La prrroie est un humain, la nuit jouerrra en notre faveurrr. SI vous avez l’équipement nécessairrre pour évoluer dans l’obscurrrité sans difficulté, l’apprrréhender ne serrra pas compliqué… en théorrrie. » Expliqua le Jedi de sa voix gutturale. Après une fraction de seconde, il rajouta : « Je m’appelle Vaakin. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Hitaka] Les plaisirs de la chasse. [PV : Ina'Alwyn Rowah]   Sam 14 Mar - 14:47

Ma main fait vraiment très fine et très blanche dans la patte poilue, mais ma poigne n'en est pas moins ferme et assurée alors que je la serre.

"Ina'Alwyn."

Tout en me présentant, je réfléchis à comment répondre à sa question sur mon équipement. Au naturel, j'ai largement tout ce qu'il me faut, entre mes sens de chasseuse et mon physique de fauve, mais sous cette forme... On va dire que je suis moins équipée. Et puis, il faut que je dise à Anna de s'enfermer dans la maison. Elle sait se servir d'un blaster, mais de là à être une combattante, il y a encore une marge qu'elle ne franchit pas. Déjà que comme voleuse elle n'était pas très douée... Donc, il va de toute façon falloir que je repasse chez moi. Le truc, c'est que l'aller-et-retour va nous faire perdre du temps, alors qu'on est tout près, et ça serait dommage. Mais au point de prendre ma véritable forme, devant lui ? Là j'hésite, et pas qu'un peu...

"Si je vous demande de conserver un autre secret, bien plus lourd, je peux vous faire confiance, ou vous allez vous dépêcher de me balancer à vos petits copains jedis ?"

En théorie, les Jedis connaissent déjà l'existence de ma race, mais depuis ils ont un peu été exterminés, ou presque, et ça m'étonnerait qu'ils en aient encore des archives. Donc, si il apprend quoi que ce soit sur moi, ça sera une vraie découverte, et je ne suis pas sûre que mon secret pèse bien lourd face à la soif de savoir. Et ce qu'il saura, il voudra peut-être le partager avec son Ordre... D'un autre côté, savoir qu'il existe une race de félins métamorphes ne lui dira pas d'où je viens, ni rien d'autre sur nous. Et il y a Anna, et ce criminel... Les Gurlanins ont déjà travailler avec les Jedis, mais dans des circonstances et pour des buts tout à fait différents. Sauf que mon peuple, je m'en suis assez détachée pour ne jamais être retournée sur Qiilura, alors que j'ai gardé la petite à la maison. Et si je protège quand même les miens en me protégeant moi-même avec ce culte du secret qui semble être un trait génétique, et que je ne tiens pas à les mettre sous les feux de la rampe si ils n'y tiennent pas, je pense qu'ils seraient tout à fait capable de s'en sortir si je faisais une erreur. Je m'inquiète un peu plus pour la gosse.

Cependant, j'attends quand même d'avoir sa parole pour me dévoiler. Si il ne me la donne pas, ça résoudra aussi le problème, évidemment...
Revenir en haut Aller en bas
Vaakin Wolfinger
Maître Jedi
Maître Jedi
avatar

Nombre de messages : 212
Age : 22
Date d'inscription : 29/01/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: Maître Jedi
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: [Hitaka] Les plaisirs de la chasse. [PV : Ina'Alwyn Rowah]   Dim 15 Mar - 17:34

La poigne de la jeune chasseuse était puissante et pleine d’assurance, ce qui mit davantage en confiance le Shistavanéen et même si sa petite main n’avait pas la puissance de la sienne, Vaakin ne doutait pas un seul instant que laTwi’lek allait tout faire pour protéger celle qui vivait à ses côtés. En effet, le Maître Jedi pouvait sentir à travers les remous de la Force à quel point son interlocutrice était attachée à sa jeune protégée. C’était un sentiment que l’homme loup comprenait parfaitement et en tant que Jedi il ne pouvait laisser les deux femmes en danger, même si Ina’Alwyn pouvait se défendre.

La suite ne manque pas d’éveiller la curiosité du Jedi, qui pose la main droite sur sa hanche en fixant la Twi’lek. Les mots choisit par la jeune femme semble être plein de rancœur vis-à-vis du Nouvel Ordre Jedi et Vaakin sent que le secret qu’elle hésite à lui révéler est très important. Plongeant son regard légèrement luisant dans celui de la Twi’lek, le Shistavanéen s’exprime doucement et du mieux possible pour qu’elle le comprenne bien.

« Vous semblez pleine de défiance vis-à-vis de mon Orrrdrrre, mais je peux vous assurrrer que je karrrderai votre secret. La famille est trrrès imporrrtante pourrr les Shistavanéens, je comprrrends donc à quel point la votrrre peux vous êtrrre prrrécieuse. »

La sincérité avec laquelle le Jedi s’était exprimé ne laissait aucun doute sur sa bonne foi et sa capacité à garder le secret d’Ina’Alwyn, mais les choses n’allaient pas se passer aussi simplement… Quelques secondes après que l’homme loup se soit exprimé, ce dernier bondit sur la Twi’lek et la fit tomber à terre alors qu’un tir de blaster passait au dessus d’eux et terminait sa course contre le tronc d’un arbre, qu’il fit partiellement voler en éclat. Les morceaux d’écorce vinrent s’agripper au pelage de Vaakin, mais ce dernier n’en avait que faire. Déjà sur ses jambes, il tira l’un de ses sabres et l’activa afin de se protéger d’une nouvelle attaque… mais elle ne vint pas. Le loup scruta la forêt en s’aidant de la Force, mais il ne vit rien… Le mercenaire avait dû tirer de très loin à travers les arbres.

« Cet homme est un excellent tirrreurr … Je ne le vois pas et ni mon odorat, ni la Force ne me perrrmet de le localiser. Il doit êtrre loin. Vous n’avez rrrien de cassé ? » Ajouta Vaakin en offrant sa main à Ina’Alwyn afin qu’elle se relève.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Hitaka] Les plaisirs de la chasse. [PV : Ina'Alwyn Rowah]   Sam 2 Mai - 12:20

Les paroles du loup me rassurent un peu, et son regard franc bien davantage. Mais je n'ai pas le temps d'ouvrir la bouche pour le répondre que le tas de poils se jette sur moi pour me plaquer à terre. En quelques instants, j'ai le nez et la bouche pleins de terre, de poussière et de poils. Beurk ! Mais je préfère ça au sort de l'arbre qui se trouve derrière moi.

A peine le temps de réaliser ce qui se passe que le Jedi est debout, et la lumière de son sabre blesse le regard au milieu de toute cette obscurité. Rapide le bougre ! La Force a ses avantages, et je suis plutôt contente qu'il soit de mon côté pour le moment. Je ne m'attarde pas non plus, et lorsqu'il se tourne vers moi, c'est le craquement de mes vêtements en train de se déchirer qui lui répond. Je n'ai pas pris le temps de me déshabiller. Rapidement, ma chair blanche se couvre de fourrure brune, mon visage s'allonge en une terrible mâchoire, et l'éclat orangé de mes yeux n'a rien à envier au sien. C'est d'une voix de soie que je lui réponds finalement.


"J'espère que vous tiendrez votre promesse. Je ne le ressens pas dans la Force non plus, ni à l'odeur, mais je suis très efficace pour chasser de nuit, et c'est mon territoire ici. Il ne nous échappera pas. Vous le voulez vivant ?"

Je me secoue, pour me débarrasser des morceaux de tissu qui s'accrochent encore à moi, et je me repasse en mémoire ce qu'il y a dans la direction du tireur, tout en comparant avec la ligne de vue et la portée d'un laser.

"Je pense savoir où il est. Il y a une plate-forme d'observation de la faune, un abri dissimulé et en hauteur, à quatre cent mètres d'ici. Venez."

Et dans un silence de souffle, je m'élance dans les fourrées, usant de mon regard comme de mon écholocation pour me diriger. Vite, plus vite. L'abri permet aussi de voir la maison.

Le loup est rapide, je n'ai pas besoin de ralentir pour qu'il me suive, et au pire je fais confiance à son flair pour me retrouver, surtout que je ne me cache pas à lui dans la Force. Mais lorsque j'arrive au bas du mince édifice de bois qui se dresse au milieu des arbres, élevant parmi les branches un simple cabanon de planches, dissimulé aux regards inattentifs, je ne perds pas mon temps à concevoir un plan. Je bondis, et plante mes griffes dans l'armature fine, m'élevant ainsi en quelques bonds jusqu'à l'ouverture de l'abri. Il m'a entendu arriver, bien sûr, les craquements du bois transpercé ne passent pas inaperçus dans la nuit d'Hitaka. Peu importe...
Revenir en haut Aller en bas
Vaakin Wolfinger
Maître Jedi
Maître Jedi
avatar

Nombre de messages : 212
Age : 22
Date d'inscription : 29/01/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Ordre Jedi
Rang: Maître Jedi
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: [Hitaka] Les plaisirs de la chasse. [PV : Ina'Alwyn Rowah]   Jeu 11 Juin - 12:37

Le regard du Shistavanéen s’écarquilla lorsque la Twi’lek… devint un véritable fauve. La peau laissa sa place à une fourrure brune qui n’avait rien à envier à celle du Loup. Son regard devint orangé, semblable à celui du Jedi. Vaakin n’avait jamais vu de Gurlanin sous leur véritable forme (et s’il en avait vu sous une autre forme, il n’y avait vu que du feu !). Son regard de médecin détailla rapidement Ina’Alwyn sous sa véritable forme. Celle-ci était un véritable prodige de la nature… Mais ce fut sa voix, qui transcenda l’homme loup. Elle était magnifique, difficile à qualifier. Elle eu même le temps d’apaiser le Jedi, qui désactiva son sabre laser. Il ne sentait aucun danger imminent.

« Vivant. De prrréférrrence. »


La Gurlanin disparue dans les fourrés avec une vitesse surprenante, et Vaakin lui emboita le pas. Etant donné la vitesse de Ina, ce dernier abandonna sa posture bipède. Après avoir replacé son sabre dans son étui, il posa ses mains sur le sol et s’élança à la suite du fauve qu’il ne tarda pas à rattraper. Le Shistavanéen stoppa sa course dans un dérapage contrôlé, et son regard suivit la Gurlanin lors de son ascension. Son manque de discrétion était flagrant, et leur proie devait déjà être en train de fuir.
Effectivement, un craquement différent, plus lourd, indiqua à Vaakin que le criminel bougeait. Sa vision lui permit de le voir s’échapper par une autre ouverte dans la cabane, tombant lourdement au sol avant de détaler à toute vitesse. L’individu était très rapide. Trop pour un simple humain. Soit il avait la Force, soit il possédait des prothèses qui lui permettait d’aller plus vite. La première option était peu probable car tout au long de sa traque, Vaakin n’avait jamais sentit un potentiel lien entre sa proie et la Force. La seconde lui semblait donc plus plausible…

Ne perdant pas de temps, Vaakin se mit à la poursuite du tireur, ses instincts de chasseur reprenant quelque peu le dessus sur le Jedi. Après tout, avec l’aide de la Force, le Loup aurait pu arrêter l’homme… Peut être voulait-il également laisser Ina'Alwyn lui mettre les crocs dessus, celle-ci semblait assez remonter...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Hitaka] Les plaisirs de la chasse. [PV : Ina'Alwyn Rowah]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Hitaka] Les plaisirs de la chasse. [PV : Ina'Alwyn Rowah]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Caverne aux Milles et un Plaisirs
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» (En cours) Chasse au trésor 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars - L'Aube du Crépuscule :: SECTEUR II - CARTE GALACTIQUE :: Mondes Neutres & Autres Planètes-
Sauter vers: