Star Wars - L'Aube du Crépuscule

Saison 6 - Dissimulation / Jeu de rôle et espace détente sur forum sur le thème Star Wars
 
Bienvenue sur l'Aube du Crépuscule voyageur égaré, ce forum est cependant fermé. Nous vous invitons à consulter nos partenaires en espérant trouver le forum qui vous convienne.

Partagez | 
 

 Attaque des positions Vagaari [MISSION EMPIRE N°1] / Quelque part dans les régions inconnues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 26
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: Attaque des positions Vagaari [MISSION EMPIRE N°1] / Quelque part dans les régions inconnues   Dim 6 Sep - 19:42

HRP: Maze a demandé un délai pour poster, délai qui a été accordé. En conséquence, Zal'rubi'sonaar, tu peux échanger ton tour avec lui afin que la mission ne soit pas trop retardée.

_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Maze Teilhor
Prétorien Impérial
Prétorien Impérial
avatar

Masculin
Nombre de messages : 77
Age : 23
Date d'inscription : 24/12/2014

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire Galactique
Rang: Prétorien Impérial
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: Attaque des positions Vagaari [MISSION EMPIRE N°1] / Quelque part dans les régions inconnues   Sam 12 Sep - 21:31

Maze fut le premier à pénétrer dans la salle de contrôle. Les stormtroopers lui emboîtèrent le pas pour le suivre dans l'assaut. Apparemment, ils n'étaient pas les bienvenus ! Un petit comité d'accueil s'était déjà formé pour les accueillir. Maze réussit à dévier plusieurs tirs avec son sabre laser, mais l'un des soldats parvint à le prendre de court et un tir atteignit la garde de son arme. Son sabre fut emporté par le tir. Il était désarmé maintenant. La force n'était décidément pas avec lui aujourd'hui. Mais peut-être s'était-il montré trop imprudent ? Il se remettrait en question une fois la mission terminée. Ce n'était ni le lieu, ni le moment! Il fut constaté que le tir avait salement amoché son arme, cette dernière pourrait être réparée avec un peu d'huile de coude, mais il ne pouvait pas s'en charger maintenant malheureusement.

Il créa un bouclier de force devant lui pour contrer les tirs des Vagaaris. Ces derniers semblaient se concentrer sur sa personne, cela permettrait peut-être aux impériaux de mener leur tâche à bien. Il vit le sergent Want-Sen recevoir un tir à l'épaule, ce dernier se replia derrière un panneau de contrôle. Il ne pouvait pas se préoccuper de sa santé, il devait se concentrer sur le bouclier de force sinon l'écrén créé faiblirait. Les stormtroopers abattirent deux des aliens, ces derniers s'étaient montrés un peu trop confiant en désarmant le Prétorien et n'avaient plus pris la peine de se mettre à couvert. Ils avaient payés de leur vie leur arrogance.

Les deux camps étaient retranchés derrière des couvertures et chacun d'eux s’échangeait des tirs nourris. Il y avait des pertes de chaque côté. Il vit le leadeur alien hurler des ordres sur son subordonné qui se pressait sur les commandes. Il ressentait un malaise intérieur, la Force essayait de le prévenir. C'était surement sur ce qu'était en train de faire l'alien. Le sergent tua le Vagaari d'un tir bien placé. Il reçut une communication du Victorieux au même moment, il prit en compte les informations reçues, mais il ne pouvait pas partir maintenant.

Le leadeur Vagaari se précipita vers les commandes, son mal-être devenait de plus en plus important. Il devait agir ! Il arrêta de se concentrer sur l'écran de Force et couru vers l'alien en augmentant ses sens grâce à la Force pour l'atteindre plus rapidement. Il essayerait de le plaquer et de le boxer jusqu'à ce qu'il tombe inconscient. Il espérait toujours le capturer vivant.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 26
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: Attaque des positions Vagaari [MISSION EMPIRE N°1] / Quelque part dans les régions inconnues   Sam 12 Sep - 21:31

Le membre 'Maze Teilhor' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'D6' : 1, 4, 4, 4
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 26
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: Attaque des positions Vagaari [MISSION EMPIRE N°1] / Quelque part dans les régions inconnues   Dim 13 Sep - 14:22

Action validée, à Zal'rubi'sonaar de poster. Smile

_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Zalr'ubi'sonaar
Capitaine de la Flotte Impériale
Capitaine de la Flotte Impériale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 27
Age : 30
Date d'inscription : 24/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire galactique.
Rang: II
Niveau de combattant: 2

MessageSujet: Re: Attaque des positions Vagaari [MISSION EMPIRE N°1] / Quelque part dans les régions inconnues   Dim 27 Sep - 11:04

Cette situation me rappelle les mots d'un ingénieur humain que j'avais lus à l'occasion... Particulièrement pessimiste d'un point de vue tout de même. Nous ne l'avions pas vu venir celle-ci et il aurait était difficile de le faire, ce principe de leurre cachant cinq désagréables surprises en son sein est toute particulier. Est-ce en cela un signe de grande ingéniosité, ou un geste de désespoir ? Je ne saurais le dire, je me contente d'observer la scène après avoir essayé le plus grave de celle-ci.

Mon constat est le même que celui du commandant. Nous n'avons pas la moindre idée de quand et si des renforts ennemis vont venir, nous n'avons plus de vaisseaux "lourds" en état de fonctionnement et rien ne prouve qu'ils n'ont pas d'autre tour de ce genre dans leurs manches.

Je ne suis donc pas forcement pour cet ultimatum qu'il impose au chevalier, mais j'en comprends le sens et le besoin. Le temps joue contre nous de toute évidence. Et puis c'est un chevalier, pour lui l'impossible n'est qu'une question de temps, la aussi. J'espère juste qu'il finira ce qu'il souhaite faire à temps, peut-être même prendra-t-il ce dont il a besoin. Tant qu'il ne bombarde pas nos propres hommes, je n'ai rien à redire aux ordres de mon supérieur. De toute manière, j'en ai déjà trop fait, j'aimerais éviter la cour martiale quand même si possible.

Tout ce que je peux faire, c'est attendre, espérer que les pertes seront minimales et que ce qui attend sur l'autre navette sauvera aussi des vies. Car sinon, tout ceci aura été en vain. Je récupérerai les informations collectées et les machines ennemies elle-même une fois dans un espace sûr, si je vais sur un autre vaisseau maintenant cela éveillerait les suspicions.

Je vous souhaite un taux de réussite favorable chevalier, dans vos termes, que la force soit avec vous.
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 26
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: Attaque des positions Vagaari [MISSION EMPIRE N°1] / Quelque part dans les régions inconnues   Dim 27 Sep - 19:20


Le leader Vagaari se redressa lorsqu’il vit Maze le charger, il n’eut le temps d’ouvrir le feu que le chevalier était déjà sur lui. Lorsqu’il ouvrit le feu avec son arme de poing, la décharge alla se figer dans la console de commande qu’il avait tenté d’activer. Rapidement, son pistolet sauta de ses mains lorsque Maze le désarma. Le Vagaari riposta d’un coup de crane dans le nez pour étourdir quelques instants Maze, mais le chevalier impérial, aidé de la Force se remit beaucoup plus vite qu’il ne l’aurait escompté. Il tira alors une lame de sa ceinture et porta quelques coups dans l’air pour tenter de poignarder le chevalier impérial mais sans succès, Maze était beaucoup trop rapide pour lui. Son poignard ne fit que trancher l’air tout autour de lui avant de prendre un nouvel uppercut du chevalier impérial sous le menton. Mettant le Vagaari dans une colère noire il redoubla d’efforts et parvint enfin à porter ses coups de poignards malheureusement l’armure écarlate de Maze encaissa les dégâts. Le chevalier impérial aurait que quelques bleus, les seuls dégâts subis ayant eu autant d’impact que si le Vagaari se battait à mains nues.
La Force était avec le chevalier impérial sur qui, reposait aujourd’hui tous les espoirs de l’Empire pour lequel il se battait. Lorsqu’enfin il mit son adversaire au sol, celui-ci fut sonné et perdit connaissance.
Maze regarda autour de lui et vit que la salle avait été nettoyée des Vagaaris. Dans l’élan de son combat, il n’avait pas assisté à la fusillade qui avait faire rage. Le sergent Want-Sen avait un bras en écharpe et son comlink grésilla, la voix du capitaine Trask lui vint aux oreilles.


- Maître Teilhor, nous avons neutralisé tous les vagaaris présents dans cette base. Nous avons réussi notre opération. Nous avons eu plusieurs blessés et de nombreux morts, ils ont vendu chèrement leur peau mais nous avons gagné. Mais le commandant Kleinaz nous somme de quitter immédiatement la planète. Des renforts Vagaaris sont en approche et il ne pourra pas les contenir. Il a ordonné qu’un base delta zéro soit effectué sur notre position. Nous devons évacuer.


Celle du Major Carva se fit entendre.

- Données téléchargées Maître Teilhor, filons d’ici.

Au même moment, en orbite de la planète ennemie, le temps s’écoula d’une façon anormalement lente pour le capitaine Rubis. L’inquiétude s’était emparée du vaisseau du Victorieux et cela se ressentait. Aucune réponse des forces au sol pour le moment. Puis vint enfin la libération. Rubis était suffisamment proche du commandant Kleinaz lorsqu’on lui annonça la nouvelle, c’était la voix du Capitaine Trask.
- Commandant, nous venons de prendre la base adverse. Maître Teilhor n’a cependant pas encore confirmé l’ordre d’évacuation. Nous manquerons de temps, demandons de nous accorder un peu de temps.
- Négatif. Évacuez immédiatement la zone. Nos vaisseaux seront en position dans moins de quinze minutes. Si vous n’avez toujours pas évacué dans ce délai, vous resterez à jamais sur ce monde. Kleinaz terminé.
- Commandant Kleinaz ! Vous ne pouvez pas faire ça !

Kleinaz coupa la communication et jeta un regard noir au capitaine Rubis. Les minutes s’écoulèrent durant lesquelles, une enseigne prévint le commandant de bord d’une mauvaise nouvelle.

- Commandant Kleinaz, nous avons pu réparer nos senseurs. Ceux-ci ont capté la présence de la flotte Vagaari, arrivera plus tôt qu’escompté à l’est de notre position. Leurs chasseurs foncent déjà sur nous Une autre flotte a également été détectée venant de l’ouest…

L’officier impérial sembla se décomposer tandis que sur l’écran tactique holographique, étaient apparus pas moins de cinq croiseurs Vagaaris ainsi que six frégates qui avaient déjà lancé leur chasse à l’assaut du Victorieux. Le commandant répondit d’une voix qui ne dissimulait pas son désespoir.

- Commencez le bombardement et que nos flottes se tiennent prêtes à les contenir le temps que nous rasons cet avant-poste. Une fois que ce sera fait, nous activeront le protocole d’autodestruction de nos vaisseaux incapables de fuir.

C’est alors qu’une voix se fit entendre à l’autre bout de la passerelle, l’officier en second du commandant Kleinaz hurla de joie tout en se précipitant vers Kleinaz et le capitaine Rubis.

- Ce ne sont pas des vaisseaux ennemis ! C’est la flotte impériale !

La deuxième flotte qui venait de l’ouest était belle et bien impériale, les senseurs mal réparés n’avaient pas pu les identifier, mais une communication ouverte avec eux confirma leur affiliation à la Flotte impériale. Rapidement, étaient visibles à l’ouest de la position du Victorieux pas moins de huit croiseurs de classe Pellaeon ainsi que 4 croiseurs de classe Ascendance et escortés d’une dizaine de frégates de classes diverses. Leur chasse passa à proximité de la coque du Victorieux pour engager la chasse Vagaari qui se retrouva rapidement débordée par une véritable nuée de TIE Predators. Un hologramme apparut devant le commandant Kleinaz pour afficher l’image en trois dimensions d’un homme à la peau noire. Son visage était ridé et ses sourcils tout comme sa moustache et son bouc étaient blancs, sur son uniforme d’officier, on pouvait voir qu’il était un commandant. Il se mit au garde à vous devant Kleinaz et Rubis.

- Commandant Kleinaz ? Nous avons bien reçu votre signal de détresse. Ici le commandant Spear. On dirait que nous arrivons au bon moment. Notre groupe de combat a commencé à engager les forces ennemies. Faites-nous un rapport d’avaries de votre vaisseau. Ou se trouve l’amiral Azaren et le commandant Tanith ?


L’ombre du croiseur de classe Pellaeon baptisé le « Poing de Fel » passa au dessus du « Victorieux » tout comme le reste de son groupe de combat pour commencer à engager le combat avec le reste de la flotte Vagaari qui commença à effectuer des manœuvres de repli. Le commandant Kleinaz ne se priva pas pour tourner les évènements à sa façon en pointant du doigt l’incompétence de l’amiral Azaren, celle du commandant Tanith et reporta même la faute sur le capitaine Rubis présente à ses côtés pour justifier sa situation actuelle et la mauvaise gestion de la situation. Maze Teilhor quant à lui fut qualifié « d’emmerdeur indiscipliné » au même titre que le capitaine Trask qui ont refusé d’obéir à leurs ordres d’évacuation.
Le Commandant Spear répondit tout simplement.


- Je vois. Je vais tirer cette situation au clair lorsque l’ennemi sera complètement mis en déroute. Je ne peux rien faire concernant maître Teilhor, néanmoins je verrais ce que je peux faire pour le capitaine Rubis et le capitaine Trask. Je mentionnerais tout ceci dans mon rapport commandant Kleinaz soyez-en certain.

Le commandant Spear s’était montré glacial et distant juste avant qu’il ne coupe la transmission. Tandis que Kleinaz se montra triomphant. Une fois les Vagaaris mis en déroute, Maze Teilhor, Rubis, Trask, la subalterne humaine de Rubis en poste sur la frégate qui était la Lieutenant Lecya, et le commandant Kleinaz furent rassemblés sur la passerelle du « Poing de Fel » face à face avec le commandant Spear qui affichait un air indéchiffrable.

- Merci à vous d’être venus à bord du Poing des Fels. Je me suis entretenu avec le commandant Kleinaz qui m’a livré sa version des faits. Bien entendu avant de prendre les mesures qui s’imposent, j’aimerai avoir à chacun, votre vision et version des évènements ayant eu lieu ici et au cours de cette opération. Je dois bien avouer que sans votre message de détresse envoyé, vous seriez actuellement tous morts.


Rubis et Maze savaient qu’ils n’avaient pas envoyé de signal de détresse, et savaient également que Kleinaz non plus. Du moins c’était ce que Rubis savait avec certitude, mais Kleinaz avait prétendu qu’il avait été celui ayant demandé de l’aide devant tout le monde. Il mentait. Mais alors qui avait pu envoyer ce signal ?
Le commandant Spear se racla la gorge comme pour ramener tout le monde à la réalité et reprit la parole d’un ton ferme mais non menaçant. Il avait juste envie de tirer cette histoire au clair.


- Je vous écoute Maître Teilhor, puis ce sera votre tour capitaine Rubis. Enfin je terminerai avec la lieutenante Lecya et le capitaine Trask.

_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Maze Teilhor
Prétorien Impérial
Prétorien Impérial
avatar

Masculin
Nombre de messages : 77
Age : 23
Date d'inscription : 24/12/2014

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire Galactique
Rang: Prétorien Impérial
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: Attaque des positions Vagaari [MISSION EMPIRE N°1] / Quelque part dans les régions inconnues   Mar 29 Sep - 18:55

Le Prétorien chargea le leadeur aussi vite qu'il le put, il n'avait pas le choix s'il voulait mettre fin à l'intuition qui le poussait à agir. L'alien, s'étant rendu compte que son ennemi se dirigeait à grand vitesse vers lui, dégaina son arme de poing pour l'abattre, il ne tira qu'une fois et le tir vint se figer dans une console de contrôle. Maze réussit à le désarmer en appliquant une torsion sur son poignet jusqu'à ce qu'il lâche prise. Ils étaient maintenant au corps à corps, c'est là que tout allait se jouer. Il devait faire en sorte de prendre vivant son adversaire pour qu'il est une utilité pour l'Empire, cependant si sa vie s'en retrouvait menacée, il n'hésiterait pas à le tuer. Le Vagaari profita de leur proximité pour asséner un coup de boule dans le nez dans le but de le déstabiliser un moment. Le chevalier fut troublé peu de temps, la Force renforçait ses capacités et il se remit beaucoup plus vite qu'escompter du choc. Son adversaire profita de ce temps de latence pour saisir une lame à sa ceinture et essayait de le trancher. Il était vraiment rapide, mais Maze l'était davantage. Il n'eut pas de mal à esquiver les coups portés, l'arme fendait à chaque fois l'air autour de lui. Il ne trouva néanmoins pas l'occasion de lui faire une clé de bras pour le désarmer. Il profita par contre d'une faille dans sa défense pour lui projeter un violent uppercut sous le menton. Là encore ses coups étaient augmentés par la Force et les effets en étaient donc multipliés.

Le Vagaari ne semblait pas avoir apprécié cette attaque, il entra une colère noire en promulguant des insultes à son égard et en redoublant d'effort dans le combat. La colère peut être un vecteur efficace dans un combat, les Siths s'en servaient régulièrement. Mais elle pouvait également être nuisible à son utilisateur, car il ne faisait plus attention à certains détails et foncer tête baisée en abandonnant toute prudence. La lame percuta à plusieurs reprises l'armure de Maze, cette dernière amortit l'effet contondant de l'arme, mais pas le choc. Il aurait probablement quelques bleus, mais ce n'était qu'un détail.

Ils échangèrent encore quelques coups, le leadeur semblait déjà affaibli et épuisé des frappes portées par le Prétorien. L'Impérial décida d'en finir et envoya une droite dans la tempe de son adversaire. Ce dernier lâcha son arme et percuta le sol sans demander son reste. Il avait réussi ce qu'il avait entrepris. Le Vagaari n'était plus une menace, il regarda autour de lui pour constater que le salle de contrôle était à eux maintenant. Le sergent Want-Sen vint à sa rencontre, son bras était en écharpe, il s'était pris un tir dans le bras tout à l'heure.

La voix du capitaine Trask se fit entendre dans le comlink. La base était à eux désormais, mais il ne fallait pas se réjouir trop vite. Les pertes étaient nombreuses et des renforts Vagaaris étaient en approche qui plus est. Kleinaz allait raser la base pour ne pas qu'elle retombe entre leurs mains, il fallait faire vite. Mais concernant les données ?! Un coup du hasard ou de la Force, que sais-je, le comlink fit retentir la voix du Major Crava, il avait fini le téléchargement. Une bien bonne nouvelle que voici. Il répondit à Trask:


"- Capitaine Trask, évacuez vos hommes ! Qu'une navette attende le dernier moment pour décoller, je compte bien sauver mes hommes avant que l'avant-poste soit balayé !"

Maze ordonné à ses hommes de menotter le leadeur Vagaari et de lui retirer tout objet en sa possession. Il ne voulait pas que ce dernier puisse se suicider après tout le mal qu'il s'était donné pour le capturer vivant. Il récupéra également son sabre endommagé, il le réparerait plus tard. Ils quittèrent la salle de contrôle au pas de course, il aida à porter le colis avec un autre stormtrooper. Il fallait qu'ils s'en sortent vivants ! Ils traversèrent l'avant-poste aussi vite qu'ils purent et ne tardèrent pas à arriver dans le cour, tous les impériaux avaient évacués comme il l'avait ordonné. Une navette les attendait avec le major Crava et ses hommes à bord.

Une fois tout le monde à bord, l'ordre fut donné de décoller et de s'écarter au plus vite de l'avant-poste. La navette prit son envol brusquement, projetant ses occupants contre les parois, puis elle prit de plus en plus d'altitude. Maze attendait le moment fatidique où il apercevrait les tirs balayés leur ancienne position, mais rien, absolument rien. La flotte de Kleinaz avait-elle déjà été balayée par les renforts ennemis ? Si c'était le cas, ils n'avaient aucune chance de survivre. Ils sortirent de l'atmosphère et il se décida à rejoindre le cockpit pour en savoir davantage.

Il arriva près du pilote et il n'eut pas besoin de demander ce qui se passait pour comprendre la situation. La radio n'arrêtait pas d'émettre des ordres, des hourras de victoire, des cris et des paroles. Maze pouvait voir la flotte de Kleinaz entourait par de nouveaux vaisseaux impériaux, et les affrontements qui étaient en cours avec la flotte Vagaari, celle-ci semblait déjà se replier face à la supériorité adverse. Le Prétorien était bien content de voir que pour une fois les renforts arrivés à temps, ils leur avaient sauvés la mise. Il retourna dans la soute où les soldats avaient pu constatés la même scène par les hublots, l'ambiance était au beau fixe, chacun se sentant rassurer que leur dernier jour ne soit pas encore arrivé.

Mais tous ne semblaient pas heureux, après ce qu'ils venaient de vivre, c'était compréhensible. Maze n'oubliait pas tous les soldats qui avaient donnés chèrement leurs vies aujourd'hui, il avait fait son possible pour minimiser les pertes, mais comme dans toute bataille, elles sont inévitables. Il fit un signe à Crava pour qu'il le suive dans un coin "isolé" de la soute, il n'eut rien besoin de dire et le Major lui remit la clé. Il la lui prit en le remerciant d'un hochement de tête et murmura:


"- Merci à vous Major Crava. Je transmettrais votre coopération à l'Empereur une fois tout ceci terminé."

Oui ce n'était pas encore terminé, il avait des comptes à régler avec certaines personnes.Le pilote les informa qu'ils avaient été déroutés vers le croiseur Pellaeon " Poing de Fel" plutôt que vers "Le Victorieux", c'était étrange, mais il savait qu'il ne tarderait pas à en découvrir la raison. Ils s'approchèrent du croiseur, les derniers chasseurs balayaient les traînards Vagaaris. Maze rangea précieusement la clé dans un compartiment de son armure. La navette pénétra dans le hangar. Le Prétorien devait dire quelques mots à ses hommes comme tout commandant, il avait combattu à leurs côtés après tout:

"- Messieurs. Je sais que la mission a été difficile et éprouvante. Nous avons perdus de nombreux compagnons aujourd'hui, certains étaient nos amis, tous étaient nos frères d'armes. Ils ont donnés leurs vies en sachant ce qu'il en retournait, ils savaient qu'ils pouvaient perdre la vie. Ils l'ont fais pour que les territoires impériaux n'aient jamais à subir une invasion de la part des Vagaari, pour ne pas que leur famille en soit victime, pour ne pas que des milliers d'innocents périssent.

L'Empire n'oubliera jamais ses braves, il honorera les soldats qui ont donnés leurs vies aujourd'hui. Nos ennemis se sont bien battus, mais grâce à nos efforts, ils retiendront la leçon. Ils sauront qu'à partir d'aujourd'hui, notre détermination et notre combativité n'ont jamais été aussi importantes. Ils regretteront rapidement le jour où ils ont osés déclarer la guerre à l'Empire !

J'ai été honoré de combattre à vos côtés, je n'aurais pu rêver d'avoir de meilleurs soldats à mes côtés !"


La soute s'ouvrit, il salua ses hommes une dernière fois et sortit de la navette sans dire un mot de plus. Le Vagaari fut conduit sous bonne garde en cellule, les blessés furent emmenés à l'infirmerie. Un lieutenant vint le prévenir qu'on l'attendait sur le passerelle au plus vite. Il était donc convoqué, d'où sa présence sur ce bâtiment. C'était sûrement pour un simple briefing, mais bon il serait fixé rapidement. Il se mit donc en route vers la passerelle, il connaissait plutôt bien la construction de ce genre de vaisseau et n'eut donc pas de mal à trouver son chemin.

Il arriva sur la passerelle et s'avança. Les capitaines Trask et Rubis étaient présents, il y avait également une lieutenant qu'il ne connaissait pas. Il les salua tous les trois. Il vit également Kleinaz, aucun salut pour sa part par contre. Puis il vit un autre individu, commandant selon son uniforme. On le renseigna sur son identité, c'était le commandant Spear ! Un nom qui ne lui était pas inconnu. Une fois que tout le monde fut en place, il leur signala que Kleinaz avait déjà donné sa version des faits. Ce dernier s'était couvert de lauriers, mais il ne s'en tirerait pas à si bon compte. Il voulait connaître la version des événements de chacun des membres du groupe. c'était à lui de commencer:



"- Commandant Spear. Comme vous la savez, l'objectif de notre mission était de prendre cette planète pour consolider notre avancée dans les Régions Inconnues. D'après nos renseignements, les Vagaari avaient rapatriés une flotte vers l'avant-poste pour ensuite rejoindre la ligne de front 8 parsecs plus loin. Nous avions alors le choix de repousser notre opération pour que la flotte passe son chemin, ainsi notre mission se serait passée sans encombre. Ou bien d'attaquer la flotte en orbite en sachant bien que cela entraînerait des pertes non négligeables à notre groupe de combat. L'Amiral Azaren, le commandant Tanith et moi-même étions partisans de la première solution, car nous savions que nous ne pouvions pas nous permettre de déstabiliser le front à cause de notre mission et que cela mettrait en péril la flotte impériale. Le Commandant Kleinaz, quant à lui, voulait laisser passer la flotte Vagaari, prétextant que votre flotte serait une très bonne diversion pour notre opération.

La décision fut donc prise d'attaquer la totalité des forces en orbite, l'effet de surprise nous a permis de causer d'importants dommages à l'ennemi dès notre sortie de vitesse-lumière. Concernant la suite de la bataille spatiale, je laisserais le capitaine Rubis et la lieutenant vous faire leur rapport. Je n'y ai participé qu'à la tête d'un escadron et je ne suis donc pas au fait de tous les événements qui s'y sont déroulés. L'amiral Azaren et le commandant Tanith ont perdus la vie lors de l'explosion du Paladin."


Il marqua un temps d'arrêt pour déglutir:

"- Une fois la flotte Vagaari balayée, l'assaut terrestre fut ordonné. Des chasseurs et bombardiers ont ouverts la voie aux navettes en détruisant les restes de la chasse ennemie et les canons anti-aériens se trouvant au sol. Cela n'a pas empêché qu'une de nos navettes se fasse détruire en plein vol et qu'une se crashe pendant la descente. Une fois au sol, j'ai coordonné mon groupe de combat en prenant la tête d'un groupe éclaireur pour prévenir de toutes menaces sur les véhicules tout-terrain et sur le gros de mes forces. En approche de l'avant-poste, nous avons dispersés un écran de fumée pour couvrir notre avancée pendant que les TR-TT, mortiers et snipers ciblaient les Vagaari présents sur les murs. Nous avons pris d'assaut leurs positions malgré d'importantes pertes, le capitaine Trask et son groupe de combat nous a à ce moment rejoint et m'a sauvé la mise dans la cour. Le reste des Vagaari s'était retranché dans l'avant-poste. Nous ne pouvions pas nous permettre de passer par la porte principale, j'ai donc ordonné de trouver un autre accès.

Pendant que le capitaine Trask et ses hommes s'assuraient que rien ne sorte, j'ai pris la tête d'un petit groupe pour pénétrer à l'intérieur de l'avant-poste via un accès dans le réseau d'assainissement. Nous sommes sortis au niveau de la salle de surveillance et en avons pris le contrôle. J'ai eu alors accès aux caméras de surveillance de la base, j'ai pu voir la salle de contrôle où un chef Vagaari tenait pour cible le destroyer du commandant Kleinaz sur un écran. Je lui ai donc envoyé un message de tout urgence pour qu'ils prennent les mesures nécessaires. J'ai reçu la confirmation que mon message avait été reçu, mais je n'ai eu aucun retour. Le commandant Kleinaz devait être occupé à être chose que de s'assurer de la survie de son vaisseau et de son équipage.

J'ai laissé un petit groupe dans la salle de surveillance et avec le reste de mes hommes, nous avons pris d'assaut la salle de contrôle. Il était trop tard pour le destroyer, le leadeur ennemi avait déjà ordonné la mise à feu. Nous avons éliminés les ennemis et j'ai fais en sorte de capturer le commandant en vie. Ce dernier nous est bien plus utile en vie que mort. Le commandant Kleinaz allait ordonné le bombardement de notre position, nous avons du évacuer en vitesse, la suite, vous la connaissez."


Il ne voyait pas quoi dire de plus, il avait plutôt été complet et ne pensait n'avoir rien oublié.


"- J'aimerais souligné les faits d'armes du capitaine Trask, du sergent Want-Sen, du Major Crava et des hommes que j'ai commandé pendant l'assaut terrestre. Ces derniers ont su faire preuve d'un courage et d'une efficacité extraordinaire en situation de combat. Egalement ceux des pilotes de l'escadron que j'ai commandé au début de l'opération."

Il se tourna vers le commandant Kleinaz, son air devint menaçant tout à coup, son ton était glacial:

"- Quant à vous, commandant Kleinaz ! Je n'oublierais pas vos actions et votre comportement pendant cette opération. Sachez que j'en ferais part à l'Empereur pour qu'il prenne les sanctions qu'il jugera nécessaire à votre égard! L'Empire n'a besoin de lâche et de commandant incompétent dans ses rangs !"


Il pouvait en être sûr, Maze ferait tout pour que sa carrière finisse ici ! Il se tourna ensuite vers le commandant Spear, son ton redevint plus cordiale:

"- Commandant Spear, quelque chose me chiffonne. Vous aviez dis que vous êtes intervenus suite à notre signal de détresse, mais je n'ai pas été mis en courant d'une telle procédure. Quel aurait été l'intérêt ? Nous savions que des renforts Vagaari étaient en chemin et le bombardement de l'avant-poste avait été ordonné. Si nous comptions quitter l'orbite au plus vite, cela nous aurait été donc inutile de rameuter des renforts. Enfin je vous remercie néanmoins d'être venu, sans vous, nous serions probablement tous morts en ce moment-même."
Revenir en haut Aller en bas
Zalr'ubi'sonaar
Capitaine de la Flotte Impériale
Capitaine de la Flotte Impériale
avatar

Masculin
Nombre de messages : 27
Age : 30
Date d'inscription : 24/03/2015

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire galactique.
Rang: II
Niveau de combattant: 2

MessageSujet: Re: Attaque des positions Vagaari [MISSION EMPIRE N°1] / Quelque part dans les régions inconnues   Mer 30 Sep - 16:24

Notre message de détresse ? Mais il n'y en a eu aucun de notre flotte et encore moins lancé à l'initiative de Kleinaz c'est certain. Puisque l'on me demande ma vision des choses, par principe, je vais faire un rapport complet des évènements sans tenir compte un instant de ce qui a été dit par les autres personnes. Si cela concorde où non avec ce qu'il a été dit, cela sera fortuit ou non. En tout cas, je garde un faciès neutre et une voix plus ou moins monocordes ne laissant pas ou peu transpirer la moindre émotion. Pourtant, je suis bien consciente et je ressens en partie les émotions qui se dégagent d'eux.

Je me demande si cela aura un impact sur la carrière de cet être abject, carriériste, et qui sa survie bien au-dessus de celle de ses hommes et dernière celle de sa propre réussite. Enfin soit, armée de mon datapad ayant certaines données, entre autres des heures d'entrer au format du calendrier galactique standard, j'affiche ainsi les heures des divers évènements tout en faisant mon rapport. J'imagine qu'il va être trop complet par rapport à la demande qui est de simplement donner mon point de vue, mais je n’y peux rien, je suis ainsi. Je me lance donc, néanmoins sentant aussi dans un sens que trop de détail serait préjudiciable, j'essaye d'aller à l'essentiel tout de même.

"J'ai était assignée sur la passerelle du "Paladin", qui était alors dirigé par le commandant Tanith et l'amiral Azaren. L'état-major de la flotte a alors passé en revue sa stratégie en vue de l'assaut sur l'avant-poste comme prévu. Ils ont demandé l'avis du maître Teilhor et ont contactés le commandant Kleinaz pour qu'il puisse participer à cette conversation. Des données supplémentaires avaient fait part d'une fâcheuse coïncidence, puisque douze vaisseaux supplémentaires dont quatre croiseurs laissant deux possibilités : attendre et les laissaient rejoindre le commandant impérial Rulan Speer... Enfin vos forces, qui avait lancé son offensive quelques heures auparavant. Ou alors profité de l'effet de surprise et du temps de refroidissement de leurs hyperpropultion, dans un rapport de force équivalent rendant la capturer de l'avant-poste plus dur, mais empêchant ces forces de rejoindre le front pour prendre vos forces par surprise. Malgré l'avis du commandant Kleinaz pour qui votre ferait une "excellente diversion" la première option fut préférée."

Je laisse un temps de pause, au moins autant pour me permettre de reprendre mon souffle et de remettre mes idées en ordre, que pour réfléchir au cours des évènements et éviter de ne rien oublier. Cela permettra aussi au commandant d'avoir le temps d'analyser mon rapport et d'interpréter celui-ci comme il le souhaite.

"Ensuite fut mise en place cette attaque ainsi que la stratégie pour l'assaut terrestre et la mise en place de celui-ci. Le Prétorien impérial a émis l'hypothèse qu'il serait judicieux de brouiller les communications ennemies ce qui fut accepté. Ne me permettant pas de couper la conversation d'officier supérieur, j'ai transmis une idée et un doute au commandant Tanith ce à quoi il m'a répondu."

Je reste vague, pas parce que j'ai honte ou pas envie de parler de cela. Mais parce que cela va être déjà suffisamment long de faire un rapport complet et que je suis tout à fait capable de répondre à des questions si on me les pose. Je répondrai sans cacher la moindre information. Enfin soit, la bataille...

"Une fois sortie de l'hyperespace, la bataille a commencé. Monsieur Teilhor a alors soutenu la chasse en attendant de pouvoir participer à l'attaque terrestre et j'ai fait mon travail sur la passerelle. Néanmoins, du peu d'expérience que j'ai à mon grade, j'ai anticipé un certain problème, mais sans réellement savoir si c'était utile de le signaler ou non. Finalement j'ai signalé au commandant le risque important que les Vagaari activent leur système de brouillage ainsi qu'une contre-mesure de fortune. Celle-ci fut appliquée juste à temps.

Par la suite, les commandants ont continué le conflit avec leurs manières de combattre respectives. Bien que l'étau impérial se resserrer, les dégâts commençaient à être significatifs. La stratégie du commandant, efficace, n'aurait pu continuer ainsi éternellement. Bien qu'étant consciente qu'au vu de mon manque d'expérience, j'aurais pu gêner cet homme au savoir-faire visible, je lui ai tout de même soumis une possibilité, celle de désactiver un vaisseau pour faire croire à l'ennemie qu'il avait une ouverture et le prendre par surprise au dernier moment."


J'en profite pour montrer les détails de cette stratégie ainsi quel e rapport de force a ce moment-là de la bataille. Montrant subtilement... Implicitement ? Bref, que Kleinaz c'est servit de ses vaisseaux comme de la chair à canon pour le protéger... Certes, ça a eu son efficacité, mais à quel prix ? Enfin soit, le Commandant Spear saura comprendre cela, il a l'expérience pour.

"Malgré la réussite plus ou moins importante de ce plan, cela n'empêcha pas le paladin de sombrer. Nous nous sommes alors engagés dans des manœuvres d'évacuations, bien que de toute évidence le commandant Tanith ainsi que l’amiral Azaren manquaient à l’appel par la suite. Le commandant Tanith a alors pris le contrôle de l'opération en temps qu'officier supérieur. Malgré la fuite d'une frégate, la flotte ennemie était détruite et l'opération pouvait suivre son cours. N'ayant aucun bénéfice à fournir pour l'assaut terrestre, j'ai demandé l'accord au commandant Kleinaz d'organiser des fouilles parmi les débris pour collecter d'éventuelles informations utiles parmi les épaves ennemies et secourir d'éventuels survivants parmi les nôtres. Il a accepté à la condition que je ne le gêne pas et en soulignant que nous avions déjà sauvé tous ceux qui pouvaient l'être, c'est-à-dire ceux, je cite : "qui ont eu la présence d’esprit d’activer leurs balises de localisation."."

Une pause encore, je n'ai pas besoin de souligner un fait particulièrement évident... Il a oublié que les batailles ont la fâcheuse tendance de créer des problèmes techniques et que le mal fonctionnement de leurs émetteurs ne serait donc pas leurs fautes. Il n'avait rien à faire d'eux, pas plus que du commandant Speer et de ses hommes. Toutes nos troupes ne sont pour lui qu'autant de pions sacrifiables dont il dispose à sa guise et j'espère qu'un être de ce genre qui veut vaincre sans penser aux conséquences ne restera pas encore trop longtemps à son poste. Enfin bref, la suite.

"Ainsi avec deux vaisseaux, nous avons récupéré les capsules de ceux n'ayant pas eu la chance d'avoir la présence d’esprit d’activer leurs balises de localisation, ou tout simplement pas les moyens techniques de le faire. Parmi ces capsules, il y avait aussi celle contenant les corps du commandant Tanith et de l’amiral Azaren. Une fois leurs identités confirmées j'ai ordonné de les rendre aussi présentables que possible au personnel médical, pour qu'ils puissent être rapatriés dans le secteur impérial. Sans pour autant priorisé cela au soin des rescapés bien entendu. J'ai alors fait la seconde partie de ma demande au commandant, la fouille des croiseurs dans le but d'y découvrir si possible des éléments pouvant nous donner un avantage par la suite.

Les équipes se sont alors déployées dans le premier groupe de croiseurs Vagaari. Leurs ordres étaient les suivants : collecter du matériel informatique, mais en priorisant leurs sécurités, de faites attention aux éventuels pièges et éviter de connecter votre matériel au leur en cas de virus ou anomalie informatiques. On n'est jamais trop prudent. De leurs côtés, la Corvette Chiss a fini de récupérer les dernières capsules de leurs côtés et ont entamé les mêmes recherches sur le second groupe de croiseurs.

Néanmoins, pendant leurs recherches, un des membres d'une équipe semble avoir activé par mégarde un signal de détresse ennemie. J'ai immédiatement fait brouiller la fréquence et l'équipe a fait taire le signal. Je signale au passage que je prends l'entière responsabilité de ce fait, puisqu'ils agissent sous mes ordres. Une fois le signal mis au silence, le commandant Kleinaz m'a contacté pour me signaler qu'il serait opportun de faire taire les éventuelles rescapées du navire, ce à quoi j'ai signalé que de toute manière, la frégate ayant pris la fuite dans la bataille a déjà certainement signalé notre présence. Pour une raison inconnue le commandant Kleinaz à réagit à cette constatation comme si cela avait était une attaque personnelle. Puis il a ajouté à cela ce qui semble être une menace, je cite : J’ose espérer que les équipes au sol seront rapides avant que d’éventuels renforts n’arrivent, car compte tenu de votre attitude passablement agaçante, je ne suis pas certain que je vous octroierais des moyens de vous défendre." Ce qui en plus de risquer ma propre vie, aurait surtout fait détruire deux de nos vaisseaux et leurs équipages."


Je laisse à une certaine personne tout le temps de s'énerver si c'est le cas, ou simplement fumilner. Laissant encore une pause à ce récit qui décida est long, mais une telle opération le mérite bien n'est-ce pas , et encore, je ne suis pas aussi précise que mon sang Chiss m'impose de l'être, sinon nous en aurions certainement pour des heures.

"Il m'a aussi ordonné de cesser mes manœuvres et de faire revenir les deux vaisseaux, ce qui fut ordonné immédiatement. Une fois de retour sur la passerelle, le commandant Kleinaz m'a fait par de ses conclusions sur l'opération, appuyant sur le fait qu'une flotte espionnée par nos éclaireurs venait de sauter certainement pour venir répondre au signal et occultant toute autre possibilité. Il a déclaré qu'au vu de mon "incompétence" il devait abandonner la mission et faire détruire l'avant-poste. Comme il me la ordonner, je lui ai fait mon rapport sur les évènements ayant conduit au déclenchement du signal de détresse. Il m'a ensuite demandé si je souhaité saboter cette opération, ce qui n'est, bien sûr, pas le cas.

C'est à ce moment que nous avons eu le rapport du Prétorien Teilhor, nous signalant la prochaine utilisation probable d'un dispositif contre notre croiseur. Et effectivement un faisceau d'énergie a percuté le croiseur, m’étant a mal son bouclier déflecteur ce qui n'était que la première partie d'une attaque en deux phases. Puisqu’un projectile non identifié était en approche rapide du vaisseau. Alors que le commandant a lancé un feu à volonté et sans le consulter au vu de l'urgence de la situation, j'ai mis en place un protocole pour essayer de détruire le missile. Le tout en coordonnant nos batteries, celles des vaisseaux proches ainsi que les équipes de senseurs et celles en charge des rayons tracteurs. Je ne saurais dire avec certitude ce qui est venu à bout du projectile, mais celui-ci n'était qu'un "leurre" cachant cinq autres plus petits.

Suite au rapport d'avarie, il a fait ordonner le retrait de nos forces au sol, leur laissant un ultimatum avant de réduire l'avant-poste en cendre avec ou sans nos hommes encore présents. Le commandant a alors eu la réponse du capitaine Trask signalant la prise de la base adverse et lui demandant un délai supplémentaire pour l'évacuation. La réponse du commandant fut sans appel, s'il ne respecter pas ses délais, ils seraient détruit avec les infrastructures Vagaari.

Enfin, on nous a informé des réparations des senseurs, ceux-ci signalant par erreur matérielle et à cause des circonstances toutes particulières, deux flottes ennemies au lieu d'une et de la vôtre. Le commandant a alors ordonné le bombardement immédiat au sol et l'auto-destruction des vaisseaux ne pouvant pas fuir. La suite, vous la connaissiez. Je ne sais pas qui a envoyé ce message de détresse, mais contrairement à ce qu'a affirmé le commandant et vous pourrez aisément le confirmé en étudiant les registres du croiseur, nous n'avons pas ordonné l'envoi de celui-ci."


Dans mon rapport, j'ai bien appuyé sur tous les défauts de Kleinaz, sa manière de répondre trop facilement a ce qu'il pense être des provocations, sa manière d'agir intolérable, ses menaces et en plus la cerise sur le gâteau, le fait qu'il a ouvertement menti par rapport au signal de détresse. Cela pourrait être important de savoir qui l'a envoyé et pourquoi, un mensonge de ce genre peut avoir de graves répercutions. Mais tout cela, je laisse au commandant "excellente diversion" de le décider. Le tout en gardant un air neutre, autant que mon sang me le permet. Je me demande si Teilhor et les chevaliers aussi ont une certaine empathie ? Surement une bien plus importante que je ne l'imagine, difficile de savoir l'étendue de leur puissance, la force est avec eux sur le champ de bataille... Espérons que la force soit avec lui aussi dans ce combat qui ne verra pas de sang couler, mais qui n'en est pas moins violent en un sens.
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 26
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: Attaque des positions Vagaari [MISSION EMPIRE N°1] / Quelque part dans les régions inconnues   Mer 7 Oct - 22:50

Le commandant Spear écouta très attentivement les différentes versions qui accablaient le commandant Kleinaz de tous les maux de cette mission. Au fur et à mesure du récit de Maze, puis de Rubis, du capitaine Trask et de la lieutenante Lecya, le visage de Spear s’assombrissait et celui de Kleinaz devenait de plus en plus écarlate de colère. Trask était resté droit dans ses bottes et n’avait pas hésité à confirmer le récit de Maze tout en s’avançant un peu des rangs comme pour provoquer Kleinaz un peu plus et prouver qu’en dépit de la hiérarchie séparant le Chiss de l’Humain, il n’avait pas peur de lui. La plus réservée fut sans doute la lieutenante Lecya qui avait quelques tremblements dans la voix et manquait vraiment d’assurance.

- Calomnie ! Sans mes manœuvres tactiques et mes instructions, vous seriez actuellement tous morts ! Je ne vous permets pas de mentir sur les évènements qui se sont produits. Je ferais part de votre attitude à l’État-major capitaine Rubis, capitaine Trask. Quant à vous lieutenante Lecya soyez certaine que vous venez de mettre fin à votre carrière.

Kleinaz se tourna vers Maze avec lequel il avait vraisemblablement un compte d’ordre personnel à régler. Il le pointa du doigt et se permis même de poser son index sur la cuirasse rouge du chevalier impérial.

- Et enfin… pour vous Maître Teilhor, je vous garde la place d’honneur. Le commandeur suprême aura bientôt vent du peu d’honnêteté dont vous faites preuve, et vos supérieurs dans l’ordre de la chevalerie impériale sauront vous sanctionner pour votre attitude dangereuse et dissidente.
- C’est vous que l’on devrait sanctionner commandant Kleinaz, votre entêtement a fait bien assez de dégâts comme ça et…
- Assez !


Tonna la voix du commandant Spear dans un ordre qui ne fut pas discuté. Il venait de couper le capitaine Trask dans ses paroles ce qui semblait ravir le commandant Kleinaz. Apparemment, il avait un soutien de poids. Le visage de Spear se tourna vers Kleinaz tandis que son corps était parfaitement resté immobile.

- Vous avez raison Kleinaz. Des sanctions doivent êtres prises…

Le commandant concerné croisa les bras et soupira son soulagement sans même dissimuler le fait que cette situation commençait à l’épuiser nerveusement. Spear reprit.


- Capitaine Trask, mettez le commandant Kleinaz aux arrêts.
- Pardon ?
s’exclama l’officier.

Spear s’approcha de Kleinaz et le foudroya du regard tout en se montrant encore plus sévère.


- Vous m’avez parfaitement compris commandant. Je vous relève de votre commandement temporairement comme le règlement de la marine impériale me l’autorise. J’ai reçu des rapports de source sûre qui ne font que confirmer la version de ces quatre personnes, invalidant de facto la votre.
- Vous n’êtes pas mon supérieur Spear.
Vociféra Kleinaz.
- Oh que si commandant Kleinaz. J’ai appris durant mon trajet jusqu’ici que l’amiral Azaren était mort et que compte tenu de ma victoire récente contre les Vagaaris, j’ai été temporairement désigné par le commandeur Tavira comme officier supérieur de cette flotte le temps qu’un nouvel amiral soit nommé. Et je ne pense pas que vous figurerez sur la liste des candidats après cette sinistre affaire.


Le capitaine Trask esquissa un sourire et fit signe à deux stormtroopers en poste prêt de la porte de venir. Lorsqu’il sortit les menottes le commandant refusa de tendre les poignets. Trask lâcha d’un ton agacé les paroles suivantes.

- C’est bien « commandant », donnez moi donc un prétexte pour vous mettre cette paire de bracelets par la force…

Le commandant Kleinaz s’exécuta après avoir mentalement estimé le rapport de force. Trois soldats contre un officier, c’était bien trop de risques à prendre pour une probabilité de résultats trop faible. Alors qu’il passait vers Rubis et Maze il leur décocha un regard noir et cracha ses dernières paroles.


- Votre idéalisme vous aveugle… j’ai passé près de vingt ans dans les Régions Inconnues. Je sais ce qu’implique cette guerre. Vous ne pourrez battre les Vagaaris sans accepter de vous salir les mains capitaine Rubis. Il en va de même pour vous maître Teilhor. Toute victoire à un coût à payer…


Trask posa sa main sur l’épaule de Kleinaz pour l’inciter tacitement à ne pas trop tarder à rejoindre sa cellule. Spear impassible semblait sonder Maze, Lecya et Rubis. Un silence gêné s’installa sur la passerelle de commandement, laissant assez de temps pour réfléchir. Qui donc avait fait ces rapports au commandant Spear ? La question du signal de détresse n’avait pas non plus été résolue. Il restait des zones d’ombre sur cette affaire. Austère le commandant Spear mit sa main devant sa bouche pour tousser avant de reprendre.

- Maître Teilhor, capitaine Rubis, lieutenante Lecya. Je suis ravi que votre participation à cette opération ait permis de prendre cet avant-poste. Mais vous avez fait bien plus que ça. Au nom de tous les équipages de mon groupe de combat, je vous remercie. Si ces renforts Vagaaris avaient rejoint les forces ennemies que nous combattions je ne serais sans doute pas là devant vous aujourd’hui. Je noterai votre implication et le dévouement que vous avez pour l’Empire dans mon rapport. Vous êtes un exemple pour l’Empire. J’ai d’ores et déjà préparé les modalités de votre retour au bercail afin que vous puissiez vous reposer dans la station spatiale située dans le cadran F4 dans la zone sécurisée. Là bas vous pourrez faire votre rapport à vos supérieurs et reprendre vos activités. Je pense d’ailleurs que le commandeur suprême à quelques projets pour vous quatre. Sur ce veuillez m’excuser mais j’ai beaucoup de travail qui m’attend. Vous pouvez disposer et vous reposer dans un premier temps dans des cabines de réservées à nos invités. A très bientôt et bon courage pour la suite, en espérant que nos routes se croisent à nouveau.

Il fit volteface et fut immédiatement interpellé par une enseigne venu lui transmettre un nouveau rapport. Le temps des questions était encore lointain. Visiblement le commandant Spear était convaincu que les rapports qu’il avait reçus ainsi que le signal de détresse étaient parvenus par des voies officielles, Rubis, Maze ou Lecya ne pourraient donc rien tirer d’un échange avec le commandant. Lorsque Maze se rendit dans sa cabine il vérifia que la clef de stockage des données qu’il avait sur lui était toujours là. Du côté du capitaine Rubis pas de nouveau, le décryptage de équipements informatiques prélevés sur les épaves prendrait du temps… beaucoup de temps.

Désormais, cette mission était terminée. Il n’y avait plus qu’à attendre la nouvelle affectation. Peut-être que les routes de Trask, Maze et du capitaine Rubis se croiseraient à nouveau. Au fond d’eux tous avaient cette même impression : les liens qu’ils avaient tissés au cours de cette opération constituaient une base solide. Restait à voir si ces liens survivraient aux épreuves qui attendent nos héros du jour. Kleinaz ne causerait probablement plus de tort à personne, et sa carrière avait subi un coup de frein dont il ne se relèverait pas compte tenu des circonstances. Mais plusieurs pièces du puzzle manquaient pour comprendre vraiment ce qu’il s’était passé.


___________________________________
HRP: Un dernier post pour vous afin de conclure, et je terminerai après vous pour poster l'épilogue de cette aventure qui je l'espère, vous aura plu.

_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Maze Teilhor
Prétorien Impérial
Prétorien Impérial
avatar

Masculin
Nombre de messages : 77
Age : 23
Date d'inscription : 24/12/2014

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire Galactique
Rang: Prétorien Impérial
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: Attaque des positions Vagaari [MISSION EMPIRE N°1] / Quelque part dans les régions inconnues   Sam 10 Oct - 21:57

Le capitaine Rubis fit également son rapport, ce qui permit à Maze de se faire une idée de ce qui s'était passé de son côté pendant son assaut sur l'avant-poste. Autant dire que ça n'avait pas été facile pour elle, mais elle avait réussi à être la hauteur de la tâche. Puis vint le tour de Trask compléter les dires du chevalier, il n'hésita également pas à provoquer ouvertement Kleinaz, bien qu'il soit son supérieur hiérarchique, le commandant était un incompétent et cela suffisait au capitaine pour adopter un tel comportement. Au fur et à mesure des propos des quatre individus, le commandant Spear semblait se montrer de plus en plus attentif, quant à Kleinaz, il semblait être envahi par la colère. Au teint de sa peau, on avait l'impression qu'il allait exploser. Le témoignage de la lieutenant fut bien plus réservée, le Prétorien pouvait la comprendre, elle n'avait pas trop envie de se mettre un officier à dos.

Quand chacun eut fini son témoignage, Kleinaz laissa libre cours à sa colère et à sa frustration. Il affirmait qu'ils tenaient tous des propos incohérents, que sans lui ils seraient actuellement tous morts à l'heure qu'il ait. Il voulait vraiment s'attirer tous les lauriers. Là encore Maze resta d'un calme peu commun face à la situation, il attendait seulement de pouvoir répliquer. Il les menaça de mettre l'état-major au courant de leurs soi-disant agissements. Aurait-il assez de poids pour mettre cette menace à exécution ? Il l'ignorait totalement, mais il ferait son possible pour aider les trois individus.

Puis son attention se porta vers Maze, il le menaça de prévenir le commandant suprême et le reste de la chevalerie de ce qu'il avait fait. A choisir entre les deux, le Prétorien craignait bien plus le Procurator, bien qu'il ne pensait pas que ce dernier prendrait en compte les remarques d'un commandant tel que Kleinaz. Ce dernier le pointa du doigt et osa toucher son armure. Un court instant, il fut surpris, ça se voyait à sa tête. Puis ses traits s'assombrirent, ses deux poings étaient serrés. On n'avait jamais osé lui manquer autant de respect de cette façon. Il comptait donner un premier avertissement au commandant avant de le soumettre, mais Trask intervint, surement en voyant le Prétorien ne comptait pas laisser passer ça.

Avant que ça ne dégénère davantage, Spear mit fin à tout ceci, il avait couper le capitaine Trask dans ses propos. Pendant un moment on aurait pu croire que Kleinaz allait s'en tirer à bon compte. Au final avec le soutien de Spear, les propos du commandant seraient plus crédibles et Maze risquait de se faire réprimander. Quel ne fut pas sa surprise quand il ordonna à Trask de le mettre aux arrêts. Celui-ci chercha à protester, mais Spear avait des preuves qui confirmaient les propos des quatre individus. La version de Kleinaz était donc caduque et sa supercherie était dévoilée aux grands jours. Qui était le mystérieux individu qui avait livré les preuves à Spear ? Encore un mystère qui resterait sans réponse apparemment. Il mènerait son enquête plus tard.

Deux stormtroopers vinrent chercher Kleinaz pour le faire sortir de la salle. Avant de partir, il leurs lança des dernières paroles, comme quoi ils n'étaient pas prêts à se salir les mains. Chaque personne de la flotte en avait pourtant la preuve aujourd'hui, ils avaient pris la décision d'attaque une force nettement supérieure en connaissant très bien le risque et le sacrifice que cela engendrerait. C'était plutôt lui qui ne voulait pas se laver les mains, pas le contraire. Le Prétorien ne lui dit rien, il l'avait bien assez vu comme ça. Une fois Kleinaz parti, un silence pesant s'installa, Spear resta impassible, tout comme Maze.

Il les remercia de leur participation à l'opération, que sans eux, la flotte de Spear n'aurait pas pu supporter l'arrivée de renforts. Ça changeait des viles paroles de Kleinaz. Il les renseigna sur le fait qu'ils allaient bientôt être rapatriés dans une zone plus sûre. Maze interpella brièvement le commandant Spear:


"- Commandant Spear, n'oubliez pas de transmettre les résultats de l'interrogatoire du prisonnier au cabinet personnel de l'Empereur. Sur ce, à bientôt, en espérant un jour combattre à nouveau à vos côtés."

Les quatre individus quittèrent donc la passerelle de commandement. Le commandant devait avoir assez à faire comme ça sans qu'ils viennent lui traîner dans les pattes. Maze avait des rapports à faire, il ne pouvait pas trop perdre de temps. Il salua les deux capitaines et lieutenant:

"- Capitaines, lieutenant ! J'informerais personnellement l'Empereur de votre dévouement et de votre courage. J'espère que nos routes se recroiseront un jour."

Un au revoir des plus simples. Il était sûr qu'il allait les revoir bientôt de tout de façon. Malgré ses quelques blessures superficielles, il ne se rendit pas à l'infirmerie. Celle-ci devait être débordée par tous les blessés, il avait le temps, rien ne pressait. Il se rendit dans ses appartements et ouvrit son appareil de communication. Il ouvrit une liaison sécurisé avec le cabinet de l'empereur, il avait un rapport à faire. Il inséra la clé dans un pore. Encore une victoire pour l'Empire se disait-il, mais à quel prix ?

HRP: RP fini de mon côté. Un grand merci à Discordance de l'avoir animé, j'ai beaucoup aimé, à refaire au plus vite. Rubis, au plaisir de RP avec toi à nouveau, tu écris très bien. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 26
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: Attaque des positions Vagaari [MISSION EMPIRE N°1] / Quelque part dans les régions inconnues   Dim 25 Oct - 20:21


ÉPILOGUE :

La pièce était silencieuse et plongée dans une pénombre perturbée uniquement par la lueur de l’étoile dont les rayons passaient à travers une grande baie en plastacier. A proximité de celle-ci un fauteuil dans laquelle quelqu’un était assis face à l’astre incandescent qui s’éteignant depuis plusieurs siècles petit à petit. Il y eut un petit son et l’image holographique d’une femme en uniforme gris impérial apparut dans le dos de l’occupant du fauteuil. Il esquissa un sourire et fit pivoter son fauteuil pour se tourner vers celle qui avait ouvert le canal de communication crypté. Elle se mit au garde à vous tandis que le proche-humain fut le premier à prendre la parole d’un ton qui ne cachait pas son enthousiasme.

- Agent Eve, beau travail sur l’avant-poste Vagaari. J’ai bien reçu vos données ainsi que celles de l’agent Adam sur les Vagaaris que vous m’avez transmises et notre service a déjà commencé le décryptage. L’opération était risquée, mais les résultats sont à la hauteur de nos espérances. Votre première mission de terrain est une réussite.

La jeune femme en uniforme répondit après une petite seconde de latence dans la communication, sa voix était claire et bien plus assurée que lorsqu’elle avait joué son rôle pendant cette opération.

- Ravie de voir que ces données étaient exploitables Cerbère, mais maître Teihlor s’est déjà chargé de transmettre les données au cabinet de l’Empereur. Nous n’avons pas pu l’en empêcher, il a réussi à nous doubler.

- Cela n’a aucune importance Agent Eve. Sa loyauté n’était pas une surprise pour nous, c’est pour ça que nous avons profité du fait qu’il était entrain de combattre le Vagaari pour faire une copie des données recueillies sur l’avant-poste tout en lui donnant l’original afin de ne pas éveiller ses soupçons. Rassurez-vous, nous aurons décrypté toutes les informations bien avant que les services de l’Empereur ne comprennent le fonctionnement du cryptage Vagaari. Nous n’oublierons pas de noter dans nos rapports à l’Empereur l’implication de Maze Teihlor et du capitaine Rubis.

- Qu’en est-il du prisonnier ?


Cerbère ne répondit pas. Cette affaire était déjà réglée : le détenu avait déjà disparu des cellules de la Marine Impériale et était en route vers l’un de ces fameux sites noirs dans l’espace Chiss. Une fois que les tortionnaires auront terminé l’interrogatoire qui l’attendait, son destin serait tout tracé. Le vagaari servirait de cobaye afin de réaliser plusieurs essais pouvant déboucher sur la conception de moyens non conventionnels qui pourraient être déployés dans la guerre faisant rage dans les Régions Inconnues. L’Empereur lui-même ne serait pas informé des résultats de ces recherches si elles aboutissaient à quelque chose de concret et réalisable. Son idéalisme ferait qu’il donnerait l’ordre de renoncer à ces études scientifiques, et Cerbère le savait pour avoir déjà lu son profil psychologique et rencontré à plusieurs reprises. L’Epicanthix rétorqua d’un ton neutre.


- Soyez certaine que le prisonnier aura le sort qu’il mérite, et qu’entre nos griffes il apportera beaucoup à l’Empire. La Marine ne posera aucune question quant à sa disparition, nous nous sommes chargés d’annoncer officiellement qu’il s’est suicidé dans sa cellule. Notre agent s’est occupé d’effacer les traces de sa disparition. Les débris collectés par le capitaine Rubis sont déjà en notre possession. Officiellement, ils sont entrain d’être exploités sur Nirauan. Officieusement, ils sont ailleurs et entrain d’être étudiés.

Cette mission était un véritable succès pour les Services Secrets Impériaux, moins pour la marine impériale. Un moment de silence s’installa quelques secondes avant que l’agent Eve ne pose une question qui l’intriguait. Même si elle en avait plus su sur les véritables dessous de cette affaire que tous les acteurs y ayant participé, elle n’avait visiblement pas toutes les données pour saisi le plan d’ensemble qu’avait esquissé Cerbère.

- Que va-t-il advenir de Kleinaz ?


Cerbère étira ses lèvres en un léger sourire et passa sa main sur son front avant de répondre à cette agent.

- Il y a deux moyens de tuer un homme, attenter physiquement à sa vie ou détruire sa réputation. Nous avons choisi la seconde option afin de ne pas attirer l’attention sur nos agissements. Kleinaz avait bien trop d’ambition et avait déjà suspecté notre implication par le passé en plus d’avoir sans le savoir contribué à l’échec d’une de nos opérations sensibles. Il devait être écarté du commandement pour ne plus interférer dans nos affaires. Dans le meilleur des cas il sera rétrogradé de plusieurs rangs et affecté à une tâche ingrate sans espoir de regagner son statut, dans le pire enfermé. Vous avez bien fait d’alerter le commandant Spear en envoyant le signal de détresse. Nous venons de faire d’une pierre trois coups grâce à vous.

- Trois coups ?

Quelque chose lui avait échappé, Cerbère se dépêcha de préciser.

- Nous avons évincé Kleinaz, récupéré des données sur les Vagaaris ainsi qu’un cobaye grâce à notre ami Teihlor mais plus encore. Cet avant-poste était un centre de recherches ennemi. Bien entendu, l’État-major se chargera de placer un officier sur cette planète afin d’en garder le contrôle tout en allouant des moyens militaires pour le défendre, mais aussi scientifiques. Nous aurons donc un œil sur ces recherches et resterons à l’affut de ce que nous pourrons récolter sur cette technologie étrangère. Kleinaz aurait gâché ce potentiel, ou l’aurait détourné à ses fins carriéristes pour gagner en influence. Avec votre participation et celle de votre collègue, le commandant Spear a pu reprendre les choses en main.

- Le décès de l’amiral Azaren lui avait laissé le champ libre.

Cerbère n’était nullement soucieux du cas d’Azaren. Il était mort et représentait peut-être une perte terrible pour les Services Secrets, mais il était la preuve que le projet LEGACY avait su porter ces fruits. L’ADN de Thrawn dont était issu Azaren était toujours dans les coffres à secrets des renseignements Impériaux, et ce depuis avant même la naissance de l’Epicanthix. En cas de besoin, les rapports de ce projet pourraient être exploitables à d’autres fins pour d’autres plans.

- Pensez-vous que votre couverture ainsi que celle de l’agent Adam, ont été découvertes par Teihlor ?

L’agent Eve hésita un instant avant d’informer son supérieur clairement tout en se montrant presque amusée en repensant au fait qu’en dépit de ses pouvoirs dans la Force, Maze n’avait pas décelé à aucun moment la vérité concernant Adam.

- Le chevalier impérial n’a jamais suspecté la véritable nature de Trask, il a même gagné sa confiance. Quant au capitaine Rubis, je ne suis même pas certaine qu’elle ait suspecté quelque chose dans mon comportement tant Kleinaz l’avait prise en grippe. Est-ce que je me trompe si je devine que ces deux personnes vous intéressent ?

- Nullement agent Eve. J’ai eu une intuition les concernant et je souhaitais les mettre à l’épreuve. Épreuve qu’ils ont réussie. Je vais prêter une plus grande attention sur eux avant d’envisager d’entrer en contact. En attendant et compte tenu du fait que vous n’êtes pas suspectés, vous serez sans doute amenés à collaborer encore avec eux sur de prochaines opérations. J’ai d’ailleurs préparé votre prochaine affectation. Vous trouverez l’ensemble des détails de votre nouvelle mission dans le dossier que vous recevrez après cette communication.


La jeune femme soupira et croisa les bras tout en affichant une attitude clairement amusée à l’attention de Cerbère avant de poser cette question.

- Toujours le rôle de la lieutenante Lecÿa ?

- C’est le masque qui vous va le mieux agent Eve. Bon courage pour cette mission, et tenez moi informé de son avancement. Cerbère, terminé.

L’hologramme de la lieutenante Lecÿa disparut après qu’elle eut salué Cerbère. Althas Octhellian se retourna sur son dossier tout en contemplant la lumière de l’étoile. Une fois les données compilées il ferait son rapport à l’Empereur sur les données Vagaaris tout en mettant en avant les deux personnes qui avaient accompli le plan des Services Secrets qu’Octhellian avait préparé pour eux sans le savoir. Les meilleurs agents sont encore ceux qui s’ignorent comme tels se disait-il. L’Empereur avait demandé il y a plusieurs semaines des informations sur les Vagaaris à Althas, il comptait bien les lui donner tout en omettant le fait que le prisonnier serait sujet à des expériences horribles sans doute. Tel était le rôle des Services Secrets Impériaux et à fortiori celui de Cerbère : se salir les mains, faire le sale travail pour que celles de l’Empire, celles de l’Empereur demeurent propres. Condamné à rester dans l’ombre, Cerbère ne se plaignait pas de sa condition. Dans les ténèbres, il avait un champ libre dont il explorait un peu plus les limites chaque jour que la Force faisait.

___________________________________________


MISSION TERMINÉE.

Statut : Réussite.
Récompense :

  • L'avant-poste Vagaari prit par l'Empire permet d'envisager la campagne des Régions Inconnus sous un autre angle. Il repousse la ligne de front en faveur des impériaux et permettra d'être un point de départ pour les opérations impliquant les forces spéciales.
  • L'avant-poste étant un centre de recherche Vagaari, les technologies trouvées sont à l'état de prototype mais font état d'un moyen de mettre hors-service les boucliers d'un vaisseau. Ceci prouve que les Vagaaris commencent à s’intéresser à trouver un moyen de surpasser la technologie des écrans déflecteurs. Alimenté par géothermie est très gourmand en énergie, ce prototype d'arme semble a priori ne pas avoir été conçu pour être monté sur des vaisseaux, mais en guise de défense planétaire.
  • L'autre technologie novatrice est un missile à l'état de prototype. Long de plusieurs mètres et recouvert d'un blindage léger, il est conçu pour abriter et transporter sur de longues distances 5 ogives plus petites destinées sans doute à mettre hors service un croiseur situé en orbite. Ses réserves de carburant étant limitées, il est peu probable que ce missile soit destiné à un usage autre qu'à de la défense planétaire d'appoint. 5 charges suffisent à neutraliser un croiseur impérial en ciblant ses systèmes clefs. L'avant-poste réserve d'autres technologies d'importance secondaire.
  • Les informations collectées par le capitaine Rubis permettent d'établir un fragment conséquent de carte des territoires Vagaari ainsi que les dernières communications transmises à d'autres vaisseaux stationnés. Avec les routes hyperspatiales disponibles et la position de certaines parties de la flotte de guerre Vagaari, des opérations seront lancées pour leur porter un coup sévère.
  • Les informations collectées par le Maze Teihlor sont essentiellement des documents stratégiques, des plans de vaisseaux, des données tactiques et procédures de cryptage des communications Vagaari. Ainsi qu'un nouveau fragment de carte avec des voies hyperspatiales utilisées par l'ennemi.
  • Maze Teilhor et Zalr'ubi'Sonaar ont gagné l'estime du Commandeur Suprême, de l’État-major impérial ainsi que du Commandant Spear. Les hommes ayant servi sous leurs ordres leur sont loyaux. Les informations collectées vont permettre de donner un nouvel accélérateur à la guerre contre les Vagaaris.



_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Attaque des positions Vagaari [MISSION EMPIRE N°1] / Quelque part dans les régions inconnues   

Revenir en haut Aller en bas
 
Attaque des positions Vagaari [MISSION EMPIRE N°1] / Quelque part dans les régions inconnues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]
» [Mission : Empire/Mercenaire] Dans le nid du Serpent [Accomplie]
» [Mission : Empire/Mercenaire] Dans le nid du Serpent [Sile, Jun]
» Mission d'assassina = petit problème technique dans l'organisation [PV Lisbeth]
» Mission pour tous - Fatiguant Travail [part 1]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars - L'Aube du Crépuscule :: SECTEUR II - CARTE GALACTIQUE :: Espace Intersidéral-
Sauter vers: