Star Wars - L'Aube du Crépuscule

Saison 6 - Dissimulation / Jeu de rôle et espace détente sur forum sur le thème Star Wars
 
Bienvenue sur l'Aube du Crépuscule voyageur égaré, ce forum est cependant fermé. Nous vous invitons à consulter nos partenaires en espérant trouver le forum qui vous convienne.

Partagez | 
 

 Abandonne-toi à ta peur... [Darth Turpis]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Abandonne-toi à ta peur... [Darth Turpis]   Mer 11 Fév - 14:22

Quand j'étais enfant, on m'a parlé d'un insecte dont la morsure était mortelle, bien qu'il soit de la taille d'une mouche.
Une tache à peine reconnaissable. Ce sont les choses que l'on néglige qui vous infligent les pires souffrances.

L’extérieur de Ziost commençait à se couvrir d’une couche blanche, la saison froide – plus froide qu’à l’accoutumée – arrivait. L’intérieur de la citadelle, à l’inverse, était plutôt sombre, et chaud. Il n’y avait pas non plus de vent, ni de chutes de neige. Quelques lumières apportaient un éclairage relatif aux couloirs et aux salles de l'académie. Çà et là, une silhouette troublait le halo lumineux au sol ou sur les murs. L'une de ces silhouettes sombres avançait d'un pas décidé vers une destination connue d'elle seule.
Darth Reylos, l'une des Mains Noires du Seigneur Noir de l'Ordre Sith, rentrait d'une mission confiée par Darth Trazyn. Celle-ci s'était déroulée sans difficultés, il s'agissait simplement de récupérer des informations plus ou moins sensibles pour la sécurité de certains membres de l'Ordre. Après ce succès, le zabrak avait décidé d'aller sur Ziost pour pratiquer un peu. La Force, et le sabre. Il savait où trouver la tranquillité à l'académie, et quand la trouver. Ce fut donc à cette heure tardive de l'après-midi qu'il choisit de se rendre dans l'une des salles servant aux duels entre apprentis. Pour l'heure, ces derniers étaient ailleurs, c'était tout ce qui lui importait. Il avançait d'ailleurs sans saluer personne, sans dévier du chemin qu'il empruntait. Le peu de monde qu'il croisa s'écarta, ou lança une salutation dans le vide. Il n'avait pas de temps à perdre en mondanités, aussi Darth Reylos passait souvent pour quelqu'un de pressé et d'arrogant - qui ne daignait même pas répondre aux autres.
Cette réputation ne lui faisait ni chaud, ni froid. Seul lui importaient l'Ordre et son chef. Pour le reste, il se contentait du minimum d'interactions sociales. Si elles s'avéraient nécessaires, il en ferait. Sinon, il avait d'autres choses à faire. Comme de s'entrainer pour gagner en puissance et mieux servir le Seigneur Noir. Et ainsi accomplir sa volonté.

Une fois dans la salle, il ôta sa bure et la pendit au mur. Il retira son sabre de sa ceinture et le posa à distance respectable, il fit de même avec son lanvarok. D'un mouvement leste, le zabrak se dirigea vers le centre de la pièce et entreprit de s'étirer. Avant de s'entrainer à manier le sabre, il souhaitait quelque peu réviser sa manière de combattre sans armes. Une fois prêt, Darth Reylos se mit en position. Et sans un bruit, il effectua une série de coups de poings dans le vide, selon des angles précis et une puissance contrôlée. Loin d'être du Teräs Käsi ou autre art martial connu de la galaxie, c'était plutôt un style qu'il avait développé lui-même avec le temps et l'expérience. Si la plupart des coups avaient été appris lorsqu'il se battait dans les rues de Bilbousa alors qu'il était enfant, certains lui avaient été enseignés depuis qu'il avait rejoint l'Ordre Sith. Son style de combat mêlait donc des mouvements de différents arts martiaux, sans jamais se définir de l'un d'eux.
Toujours sans faire plus de bruit de nécessaire, il effectua un saut en arrière et enchaina plusieurs coups de pieds, à différentes hauteurs. Un bon combattant n'a pas toujours besoin d'une arme pour vaincre son adversaire. Dans le souci de mettre cette leçon à exécution, il devait savoir se débrouiller sans son arme. Certes, répéter des mouvements pouvait s'avérer inutile sans adversaire sur lequel s'entrainer, mais il est toujours plus aisé de se défaire d'un autre combattant lorsque l'on connait la façon de le faire. De même, il sera plus aisé de pallier à une éventuelle impasse martiale.

Toujours seul, la Main Noire continua de s'entrainer sans armes...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abandonne-toi à ta peur... [Darth Turpis]   Jeu 12 Fév - 1:10

Ziost, planète peu accueillante, et qui pourtant était chère au cœur de la Hapienne. Aussi chère que Lemmi VI pouvait lui être haïssable, car ce monde froid lui évoquait bien plus d'espoir et de renouveau que la luxuriance de son berceau, qui n'avait été que déceptions et humiliations. Il était assez incroyable de voir à quel point il avait été simple pour son mentor de s'attacher sa fidélité : quelques mots de consolations, une vie certes d'épreuves, mais qui lui offrait l'occasion de faire ses preuves... Voilà comment on pouvait préférer un paysage gelé et austère à l'abondance de forêts pluviales. En cet fin de journée, l'académie était particulièrement paisible, bien qu'il soit rare d'y entendre du chahut, l'enseignement apporté entre ces murs impliquant plus de méfiance que de réjouissances. Bien entendu, il était possible d'y connaître aussi de la joie, mais une joie que l'on gardait discrète, afin que le plaisir ne devienne pas faiblesse. Mais cette paix venait aussi de l'absence des accolytes, presque tous absents, emmenés en missions ou en entraînements par leurs maîtres.

Niamey avait décliné l'offre qui lui avait été faite de se joindre à l'un des groupes, sans s'en expliquer. Mais la raison en était plutôt aisée à deviner pour qui la connaissait : Darth Mendus devait venir à l'académie. Elle ignorait à quel moment il arriverait, mais elle craignait bien trop de le rater pour s'absenter. Chez elle, l'attente de son amant occasionnel ne se traduisait pas par des efforts esthétiques. Sa mère s'était assurée très tôt qu'elle soit parfaitement consciente de son manque de charme, qu'aucun maquillage ne pourrait arranger. Mas cela ne l'empêchait pas d'être nerveuse, car cela faisait plusieurs mois qu'ils ne s'étaient pas vus, et le fait qu'il soit son ami avant tout ne changeait rien à l'affaire. Agacée de tourner en rond comme une pucelle avant son premier rendez-vous, et excédée de ne pouvoir se contrôler, elle décida d'aller dépenser son impatience d'utile manière. D'autant que Mendus la respecterait bien davantage si elle le retrouvait en sortant de la salle d'entraînement plutôt que de deviner son attente nerveuse.

Lorsqu'ele passa la porte de la salle, elle ne put manquer de voir l'imposant zabrak, souple et silencieux, mortel comme un fauve, qui s'entraînait au centre de la pièce. Elle ne doutait pas qu'il la sache présente, car il était très difficile de surprendre la Main Noire, mais il était peu probable qu'il s'en soucie. Elle ne représentait en rien une menace pour lui, et il devait le savoir. Pour sa part, en revanche, elle resta quelques instants à l'observer, tant sa présence s'imposait à quiconque devait se trouver à proximité de lui. Mais elle avança enfin, et lui adressa un salut bref, mais respectueux. Elle ne désirait pas le déranger si il ne souhaitait pas l'être.

"Seigneur Main Noire..."

Puis, évitant de s'imposer, elle s'éloigna, vers une partie de la salle occupée par des mannequins d'entraînements. Avec un vrombissement caractéristique, son fouet se déploya, et elle effectua quelques moulinets et mouvements tournants. Sa tenue sombre et sa peau bistre était soulignées de reflets écarlates, alors que l'arme volait tout autour d'elle, avant de frapper les silhouettes métalliques et inanimées qui l'entouraient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abandonne-toi à ta peur... [Darth Turpis]   Mer 18 Fév - 1:07

Le silence était omniprésent, suspendu dans les coins, comme une toile d'araignée sur toutes les surfaces, comme un brouillard flottant dans l'air. Mais au milieu de cet oppressant silence, le zabrak évoluait et continuait de s’entrainer sans que cela ne le gêne. L’Obscurité même était son alliée. Ayant déjà répété un grand nombre d’enchainements de coups et de parades fantômes, Darth Reylos se décida à en tenter d’autres. Trouver de nouvelles façons de prendre l’avantage sur son adversaire était vital, de même que cela pouvait être utile en cas d’affrontement avec un autre Sith, qui risquait de connaitre la façon de se battre de la Main Noire. Même si, en règle générale, ceux qui l’affrontaient n’en ressortaient pas vivants.
Alors qu’il se réceptionnait suite à une attaque sautée, il sentit une présence venir en direction de la salle dans laquelle il s’entrainait. Tenté de s’arrêter pour s’assurer que la personne n’avait aucune intention hostile, il n’en fit rien. Il sentait qu’il pouvait avoir le dessus sur l’indésirable. Une femme en l’occurrence. Darth Turpis, une guerrière de sa génération. Le zabrak ne daigna même pas lorsqu’elle s’arrêta pour l’observer. Pas plus qu’il ne se retourna lorsqu’elle le salua. Seigneur Main Noire… Son titre et son rôle. S’il avait eu de l’humour, il aurait peut-être ri. Mais il choisit de continuer ce qu’il était occupé à faire. Il prêtait très peu d’importance aux Sith comme elle. Il avait certes entendu parler de la petite humaine - ou peut-être était-ce hapienne ?-, mais elle devait encore faire ses preuves, à ses yeux. Du coin de l’œil, il aperçut le rouge du fouet de Turpis virevolter vers les mannequins d’entrainement. Intéressant… Le premier venu ne pouvait pas manier cette arme sans risques. Entre les bonnes mains, elle pouvait devenir redoutable.
S’il ne savait pas le manier, Darth Reylos avait cependant déjà eu affaire au fouet laser. Avec son talent et le Côté Obscur, il était parvenu à remporter la victoire au prix de quelques cicatrices et de nombreux hématomes. Si le fouet pouvait se révéler dangereux au contact d’un sabre, de par sa nature flexible, il était en contrepartie assez lent à l’attaque. Le possesseur devait en effet s’échiner à soulever et rabattre le bras à chaque fois qu’il désirait attaquer. Là où un sabre laser se contentait de simplement aller droit au but. D’ailleurs, après une énième suite de coups, la Main Noire décida qu’il était temps de passer à autre chose. Il fit venir son sabre double à lui et l’accrocha à sa ceinture. Puis, son lanvarok qu’il remit en place au niveau du poignet droit. Assez lourde, l’arme restait somme toute plus discrète que ses anciennes versions, pouvant peser jusqu’à cinq kilos. De fait, elle était aujourd’hui plus légère et plus discrète qu’avant –surtout peint de la même couleur que le reste de la tenue du Seigneur Reylos. Mais toujours une arme d’appoint, un gadget avancé.
Le zabrak s’autorisa à boire un peu d’eau, et laissa son regard mordoré observer Turpis, sa façon de se mouvoir, sa façon de manier son arme. Quitte à s’entrainer au sabre, pourquoi ne pas profiter de sa présence inopinée ? Serait-elle un adversaire à la hauteur, même pour un simple entrainement ? Après tout, pourquoi ne pas tenter. Il se dirigea finalement vers elle, sans un bruit, et resta hors de portée du fouet. Il prit son arme en main. D’un ton monotone et d’une voix rocailleuse, il l’interpela.

- Dame Turpis… Entrainons-nous.

Nul besoin de mots supplémentaires pour l’occasion. Il n’avait rien à dire de plus, aussi préféra-t-il exposer sa demande le plus simplement et directement possible. Avec d’autres, il aurait simplement fait son apparition au milieu des mannequins d’entrainement. Voire, il l'aurait gênée ou se serait occupé de ces infortunés mannequins à sa place. Là, allez savoir, avait-il une certaine appréhension du fait de l’arme qu’elle maniait ? Peut-être bien, ou peut-être pas. Il en fallait beaucoup pour arriver à ce stade avec un zabrak, alors avec Darth Reylos…


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abandonne-toi à ta peur... [Darth Turpis]   Jeu 26 Fév - 16:40

La présence de la Main Noire était pour la guerrière une source de tension constante, comme une gêne qui, sans être douloureuse, resterait obnubilante. Une incapacité à oublier la présence, à quelques mètres à peine, de l'un des plus puissants Sith de L'Ordre. Elle ne pouvait se défaire de l'idée que la moindre erreur de sa part serait remarquée, et ne serait jamais oubliée. De quoi rendre nerveuse une femme guidée par sa volonté de montrer sa valeur. Mais c'était aussi, justement, l'occasion idéale pour briller. Une autre aurait peut-être cherché à mettre son corps en valeur, l'harmonie de ses formes autant que la grâce de leurs mouvements. Mais elle savait être incapable du moindre résultat par ce biais, hormis se rendre ridicule. Et elle n'éprouvait que du mépris pour ce genre de méthode, outil de greluche sans cervelle pour elle. Elle préférait se montrer brutale et efficace, en abattant son arme avec précision et violence. Et cela exigeait bien plus de concentration qu'on aurait pu le croire en connaissant l'impatiente guerrière.

Et en cela, la conscience aiguë qu'elle avait du Zabrak était une distraction dangereuse, qui détournait son attention de la mèche vrombissante qui tournoyait autour d'elle, alors que son arme pouvait être aussi mortelle pour elle que pour ses adversaires, si elle se montrait maladroite. Plusieurs de ses cicatrices étaient là pour en attester. Mais elle ne parvenait pas à s'abstraire de la présence plus dangereuse encore non loin d'elle. Il lui semblait être plus consciente du moindre mouvement du guerrier que des louvoiements de son arme, et lorsqu'il se dirigea vers elle, elle sentit les muscles de son dos se crisper presque douloureusement. Elle n'aurait pas cru possible d'être plus tendue, pourtant la voix rauque qui se fit entendre réussi cet exploit.

Mais elle s'attacha à gommer toute trace de peur de son visage et de son regard, avant de faire face au visage tatoué. D'autant que si, bien sûr, elle craignait la Main Noire, ce qui l'inquiétait bien davantage était de se ridiculiser. Cependant, cette demande, qui n'en était pas une, n'admettait aucun refus. Niamey agita les lèvres une première fois, mais aucun son n'en sortit, et il lui fallut se racler légèrement la gorge pour réussir à s'exprimer.


"Bien sûr, Seigneur Reylos."

Elle s'écarta des mannequins par quelques pas en arrière, sans tourner le dos au Zabrak, la mèche du fouet dansant à son côté, traînant au sol dans jaillissement d'étincelles, avant qu'elle ne la ramène derrière son épaule d'un geste vif. Mais elle ne lança pas l'attaque.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abandonne-toi à ta peur... [Darth Turpis]   Jeu 5 Mar - 23:41

Troublée, Darth Turpis sembla chercher ses mots pour répondre au zabrak. Mais elle se ressaisit et accepta le duel amical que lui proposait la Main Noire. Il sourit intérieurement, sans pour autant se gonfler d'orgueil. Sa réputation le précédait bien souvent, au sein de l'Ordre, mais elle n'avait rien à craindre. Il voulait simplement s'entrainer avec quelqu'un, elle avait malheureusement - ou heureusement ?- été présente en cet endroit, à ce moment. De plus, il n'avait aucun intérêt à la tuer ou la mutiler, nul ordre ne lui avait été donné à ce propos. Il essaierait de se contenir, dans la mesure du possible.
Gardant son impassibilité, Darth Reylos acquiesça lorsque l'humaine - ou autre race proche- accepta sa requête. Regardant la mèche de l'arme de son adversaire, le zabrak se mit en position est activa l'une de ses lames. Il débuterait le duel ainsi, afin d'éprouver ce qu'elle valait. Si besoin était, il pourrait activer la seconde lame et la surprendre. Si tant était qu'elle puisse l'être par ce genre de choix. Il prit une profonde inspiration, puis, voyant qu'elle ne se décidait pas à lancer l'assaut, il bondit dans sa direction. Grâce à la Force, cela lui prit moins de temps qu'il n'en fallut à Turpis pour respirer.

Il virevolta quand son sabre rencontra le fouet de la jeune femme. Contrairement aux sabres, l'arme de Turpis n'était pas ‘rigide’. La souplesse était un peu plus ardue à prendre en compte, sans doute un manque de pratique sur ce type d'arme. Mais ce n'était pas un réel problème pour lui. Il savait s'adapter à de nombreuses situations, c'était la base de ce qu'il faisait. Pouvoir combattre n'importe quel adversaire, dans n'importe quelle situation. Il avait déjà vaincu des utilisateurs de cette arme par le passé.
Il recula de deux mètres, puis plongea de nouveau sur la femme. Il évita son attaque en se déportant, son sabre partit en direction de son adversaire, mais celle-ci se plia en laissant siffler l’arme à quelques centimètres de sa tête. Le zabrak sentit la chaleur du fouet laser passer à un cheveu de son bras. Il se retira juste à temps, mais ne lui en laissa pas. A distance, elle avait l’avantage de la portée. Mais de près, c’est lui qui était le plus à l’aise. Il restait proche d’elle le plus souvent possible, reculant seulement pour éviter certains coups et les va-et-vient de son arme. Sa lame n’avait pas encore atteint son but, mais il ne cherchait pas à la tuer, ni à la blesser gravement. Il n’était pas là pour ça, ce qui était aussi le cas de Turpis, sans doute. Difficile de le savoir.
Toujours est-il, qu’au détour d’une passe d’arme, Reylos concentra la Force dans son poing et l’envoya dans le ventre de la Sith qui lui faisait face. Elle en lâcha son fouet et partit percuter le mur derrière elle. La violence du choc avait certainement dû la sonner. La Main Noire ramassa l’arme au sol. Avec un regard neutre, il la jeta dans sa direction. Toujours avec une seule lame sortie, il se mit en position et attendit, prêt à attaquer ou à se défendre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abandonne-toi à ta peur... [Darth Turpis]   Sam 2 Mai - 14:52

Turpis était bien évidemment désireuse de se montrer au mieux de ses capacités face à l'un des plus hauts gradés de l'Ordre. A cette ambition était mêlée la crainte de blesser le Sith, ou pire encore, de le battre, et de subir sa vengeance, car il pouvait se montrer rancunier. Elle n'en savait rien, son visage était trop lisse, et les rumeurs à son sujet trop rares pour qu'elle puisse supposer quoi que ce soit. Ce mélange ne formait pas le meilleur cocktaïl pour combattre avec des armes aussi dangereuses que le sabre et le fouet. Sa concentration était sans cesse perturbée par ces considérations, vitales dans la société sith.

Aussi, bien qu'elle parvienne à faire siffler son arme près des chairs de son adversaire, elle ne pu le toucher. Il ne tarda pas même à s'approcher d'elle, trop pour qu'elle puisse aisément manier son arme à l'allonge bien plus importante, sans qu'elle puisse l'en empêcher, malgré ses esquives. Il était plus agile et plus rapide qu'elle, et bien sûr meilleur combattant, dans l'absolu. Ce qui justifiait leur différence de rang.. Alors qu'elle tentait de prendre du recul, un poing qu'elle ne put esquiver, dur comme l'acier et mut par une force surhumaine, la frappa au creux de l'estomac, ce qui la courba en deux et la projeta en arrière avec assez de force pour lui faire percuter un mur, achevant de vider ses poumons du peu d'air qu'ils contenaient encore, et faisant fuser une douleur vive dans ses côtes et ses vertèbres. Heureusement, sa morphologie féminine avait protégé son bassin, et sa musculature ferme lui évita de se briser les côtes. Bien évident, elle n'aurait pas été une guerrière sith si cela suffisait à la mettre hors combat, néanmoins cela l'étourdit quelques instants.

Elle tomba sur un genou, et prit plusieurs profondes inspirations, mais un mouvement vif lui fit relever la tête, et sa main jaillit assez vivement pour saisir au vol la poignée de son fouet. Elle adressa un signe de tête au Zabrak, et se releva avec une grimace, ses muscles et ses articulations protestant contre cet effort. Il lui fut cependant aisé de tout simplement ignorer la douleur, quelque chose qu'elle avait dû apprendre dès son arrivée à l'académie... Ainsi, une fois sur ses pieds, elle avait retrouvée toute sa stabilité, et la mèche rougeoyante se remit à danser à son côté. Elle fit deux pas rapides en avant, et le fouet claqua, visant le torse imposant de la Main Noire. L'intensité de l'arme était réglée pour blesser, mais sans risquer de tuer son adversaire. De sa main opposée jaillit un éclair indigo, projeté vers son adversaire. Elle espérait que cette attaque double le déstabiliserait assez pour que l'une au moins le touche. Car certes, elle était peu désireuse d'affronter la vengeance d'un homme si puissant qui pouvait se sentir bafoué, mais se montrer pathétique n'était pas une solution plus viable, car il pouvait aussi décider d'éliminer les éléments faibles de l'Ordre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abandonne-toi à ta peur... [Darth Turpis]   Sam 2 Mai - 17:19

La guerrière ramassa son arme après avoir accusé le coup que le zabrak lui avait assené. Il avait réussi à l’étourdir pendant un instant. Face à quelqu’un d’autre, il en aurait profité et aurait mis un terme au duel. Mais il jugeait inutile d’en arriver là dans un entrainement, pour le moment. Si elle s’avérait trop incompétente, il la sermonnerait, au mieux. Dans le pire des cas, leur affrontement connaitrait une issue fatale. Avec un léger rictus, il la regarda s’avancer et faire claquer son fouet. Au même moment, elle fit jaillir la foudre du bout de ses doigts. Voilà qui était intéressant…
Avec un réflexe acquis au fil d’années de combats, la Main Noire choisit d’éviter le fouet et se prit les éclairs de plein fouet. Fort heureusement, sa physiologie de zabrak lui permettait de les endurer sans trop de difficultés. Certes, il ressentait leurs effets, mais la douleur était légère. Il reprit son rictus en s’approchant de son adversaire malgré l’attaque. Quand la foudre cessa, il para l’un des mouvements du fouet de Turpis et dut rester à cette distance. C’était là le point fort de l’arme de la guerrière, forcer l’adversaire à rester à distance. Car si elle était moins maniable – de son point de vue- qu’une lame de sabrelaser, elle pouvait s’avérer dangereuse de trop près du fait de sa flexibilité.

Ils continuèrent ainsi pendant quelques instant, à distance raisonnable l’un de l’autre. S’il savait manier la Force avec brio, Reylos préférait se concentrer sur ses compétences martiales. Aussi, et contrairement à nombre d’autres Sith ou Jedi, il attendit le bon moment pour frapper, se gardant d’user de son don dans le Côté Obscur pour la déstabiliser. Patient, il observait de loin la guerrière, cherchant la faille dans ses mouvements.
Il ne cherchait pas non plus à la blesser, du moins, pas grièvement. Il relèverait la difficulté du duel si Turpis faisait de même. Car si tous deux étaient Sith, et bons dans leur domaine, le zabrak restait la Main Noire du Darth Trazyn, l’un des meilleurs éléments de l’Ordre Sith. En tant que bretteur, il avait été choisi par le Seigneur Noir en personne pour ce rôle. Il serait malavisé pour lui d’infliger une blessure trop importante à une consœur dans un simple entrainement. Ou pire, de la tuer. Même lui aurait du mal à se justifier au dirigeant de l’Ordre. Il pouvait trouver une excuse, un soupçon de trahison, ou de jalousie à l’égard de son rang « privilégié », mais tôt ou tard, Trazyn saurait la vérité. Et il ne tolérait pas le mensonge, surtout pas venant du zabrak ou d’un autre élément loyal.
Mais ce n’était pas comme si Darth Reylos pouvait mentir à son maitre…

A force de patience, il vit la faille. Sans plus attendre, il se jeta à grande vitesse sur Darth Turpis. La Force aidant, il donna l’impression de faire se déplacer instantanément. Quand il se retrouva à quelques mètres derrière la hapienne, une légère odeur de roussi se faisait sentir. Une mèche des cheveux sombres de la Sith tombèrent au sol sans bruit. Il reprit sa position de garde, attendant de voir quelle serait la réaction de son adversaire avec un léger air de défi sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Abandonne-toi à ta peur... [Darth Turpis]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Abandonne-toi à ta peur... [Darth Turpis]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Qu'est-ce qui vous fait si peur dans le Hierophant?
» Les tunnels/grotte/passage souterrain et la peur
» Wyclef, la peur et les élites, la gauche du populisme
» La peur d'un cauchemar... [Terminer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars - L'Aube du Crépuscule :: SECTEUR II - CARTE GALACTIQUE :: Mondes Neutres & Autres Planètes :: Ziost :: Académie Sith-
Sauter vers: