Star Wars - L'Aube du Crépuscule

Saison 6 - Dissimulation / Jeu de rôle et espace détente sur forum sur le thème Star Wars
 
Bienvenue sur l'Aube du Crépuscule voyageur égaré, ce forum est cependant fermé. Nous vous invitons à consulter nos partenaires en espérant trouver le forum qui vous convienne.

Partagez | 
 

 ( Aquaris ) Marchons ! Courons ! Qui arrivera en premier ? [ PV Zarh Rodo ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ( Aquaris ) Marchons ! Courons ! Qui arrivera en premier ? [ PV Zarh Rodo ]   Lun 9 Fév - 2:23

L'eau. Un élément indispensable à la vie et qui à en plus le facteur d'être apaisant. C'est vrai, regarder l'eau peut être une bonne source de relaxation voir si l'on séjourne dans ce liquide, cela peut être plaisant ou même plus pour certaines personnes.

Dit comme ça, c'est magnifique et on n'en voit que les bons côtés. Mais quand on se place dans le point de vue de quelqu'un de plus simple et terre-à-terre comme une chasseuse de prime Barabel, par exemple, et bien c'est un jugement beaucoup plus gris qui nous apparaît.

La chasseuse de prime Barabel en question était uniquement de passage sur Aquaris car elle attendait un prochain contrat et la planète sur son chemin donc quitte à s'arrêter pour se détendre... La Barabel était en train regarder à travers une des baies vitrés dans un des couloirs de la ville complexe dans laquelle elle résidait temporairement et tout ce qu'elle pouvait dire c'était que nom d'un cul-de-jatte manchot, on s'emmerde dans le coin ! Résultat, la Barabel était de mauvaise humeur de manière constante car à ses yeux, il n'y avait pas grand chose à faire sur cette boule d'eau géante. La seule idée qui tournait dans sa tête était, vais-je rester là pour regarder encore l'eau pendant une durée indéterminé ou vais-je bouger ? Quand elle se rendit compte que sa situation atteignant un point similaire avec quelqu'un qui à cancer du cerveau en phase terminale, il était peut-être temps de bouger car la richesse intellectuelle n'était plus au rendez-vous depuis longtemps.

Après un jour d'ennui total elle s'était enfin décidée à faire quelque chose. C'était le bon et mauvais aspect d'être Freelance. On peux prendre des pauses quand on veux mais attention à ne pas tomber dans la procrastination sinon on gaspille son fric et on se rouille. Même avec un petit pécule d'avance c'est incroyable à quel point on peut dépenser dans des choses inutiles ou des plaisirs de courtes durées, heureusement qu'elle n'était pas une grande amatrice de boisson ou de jeux d'argents car sinon elle serait déjà bien loin et sans aucun pécule. Non, résultat elle était là en train de marcher dans un des couloirs en quête d'une humble échoppe, quelques idées de courses exotiques à faire dont particulièrement une.

Elle s'était mise en tête d'acheter des bottes à répulsions. Les jolies bottes qu'utilisent les joueurs de grav-ball, les joueurs qui se rentrent dedans à deux-cent-vingt kilomètres à l'heure, des gens pleins de finesses et de subtilité. L'idée lui était venu en regardant un match diffusé dans une cantina, sur l'instant et avec son verre d'alcool à la main l'idée s'était imposée d'elle-même, en théorie c'était très utile pour elle. Une Barabel avec un lance-grenade qui fait des bonds de cent cinquante mètres c'était le concept ultime, n'est-ce pas ? En réalité, pas tant que ça car il faut savoir les utiliser et elles coûtent la modique somme de cinq cents crédits, donc quitte à les acheter autant savoir s'en servir et Sharra n'était pas vraiment la plus à l'aise avec ce genre de dispositifs tout simplement pour cause qu'elle n'avait jamais touchée à quelque chose du genre bien que de base, elle se débrouille plutôt bien avec ses deux guibolles. Pas grave, elle ferait un essaie et verrai si tout ça valait le coup.

Finissant par rentrer dans l'établissement de quelqu'un pouvant répondre à sa demande, elle se dirigea vers le comptoir pour parler de tout ça au vendeur en regardant un peu partout par curiosité, au stade de sa journée les murs étaient très intéressants...
Puis elle eut l'impression d'en percuter un et bien qu'elle ne fut pas sonnée, elle fut extrêmement confuse sur l'instant et recula en arrière. Il n'y avait aucun mur l'instant d'avant à cet endroit...

« De merde ! Ss'est quoi sse... » Siffla-t-elle de colère sur l'instant bien qu'avant qu'elle ait parlée en basic, elle fit une sorte d'aboiement suivit d'un sifflement mais sa phrase fut coupée sur la fin...

Elle n'avait pas percutée un mur, elle venait de s'en apercevoir. Non, c'était un genre de géant de trois mètres qui devait se tenir baissé pour pouvoir se déplacer en marchant et vu l'épaisseur du bestiau, ça expliquait ce pourquoi elle avait eu l'impression de percuter une saloperie de mur. Sans parler de l'armure ! En voilà un bel exemplaire ! Même un peu trop beau... Sympa le mandalorien. Franchement très sympa. Le mystère de pourquoi elle n'avait pas vu ce colosse -d'une race dont elle ne connaissait pas le nom bien qu'elle en ait sûrement rencontrée un avant- était un mystère cependant mais en quelques petites secondes l'intérêt qu'elle portait à sa journée venait de passer du niveau de la poussière interstellaire à une probable offre de contrat tellement l'évènement était improbable. Par contre avec le colosse qu'elle avait devant le nez, même si elle n'était pas du genre à se laisser faire... Elle n'avait pas vraiment envie de la ramener sans aucune arme et ne sachant pas comment ça pouvait réagir.

« Ahem, ausssi là pour des bottes à répulssions ? » Tenta-t-elle plus subtilement, confuse suite à la situation non commune et non sûre de quoi dire face à ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ( Aquaris ) Marchons ! Courons ! Qui arrivera en premier ? [ PV Zarh Rodo ]   Jeu 12 Fév - 17:19

Le vaisseau mandalorien arrivait sur la planète entièrement couverte d'un océan unique. Depuis l'espèce, elle était similaire à une goute perdue dans l'immensité de l'univers. Le mandalorien, plutôt habitué à du sol bien dur sous ses pieds, n'était pas extrêmement à l'aise à l'idée de devoir passer les heures à venir confiné dans des espaces clos, mais ce qu'il venait chercher était certainement de meilleure qualité sur cette planète.

Zarh avait rencontré un gros soucis quand il a adopté pour la première fois un adulte et qu'il a du lui montrer comment combattre dans les airs. Tout simplement ayant grandi en combattant les deux jambes au sol, et étant une cible de grande envergure, s'il connaissait théoriquement le combat aérien au blaster, il n'était pas très à l'aise. Il avait demandé un service à certain membres de son clan pour le coup, ne voulant pas négliger la formation de son fils, maintenant autonome, mais il n'avait que moyennement apprécié son incapacité à affronter correctement un adversaire qui quittait le sol - une difficulté qu'il n'avait pas eu l'occasion de rencontrer en situation réelle. Il avait fini par arriver à une conclusion, après avoir réfléchi avec d'autres membres de son clan experts dans cette forme de combat : être capable de prendre de l'altitude plus rapidement qu'avec un jet pack et corriger sa trajectoire avec les propulseurs déjà intégrés à l'armure du coynite permettrait de se rapprocher grandement et de frapper avec une grosse puissance de feu, voir même directement au corps à corps en entrainant sa cible avec soi. Vu l'envergure de Zarh, c'était faisable, et il règlerai le problème de la protection adéquate plus tard en entrainement.

Le voilà donc sur Aquaris, une planète couverte d'eau, et donc avec une technologie travaillée et mise à l'épreuve en ce qui concernait la répulsion. Zarh avait déjà vu cette technologie sur des bottes chez de rares mandaloriens vu qu'ils utilisaient déjà un propulseur et que la précision d'un saut grâce à ces outils était tout de même gênante pour des guerriers d'élites. La précision... Voyons, avec une musculature lui permettant de faire des dégâts même à une personne en armure il n'avait pas besoin d'être précis, juste de toucher. Stratégie brutale, mais rapide et efficace.

Sur une des plateforme à la surface de la planète, le vaisseau se posa sans le moindre accroc. Les quatre pilotes nécessaire au pilotage du Kom'rk accompagnaient toujours Zarh dans ses déplacements, surtout depuis l'attaque de Velmor. Être un mandalorien dans la galaxie n'était plus très respectable dans certains coins de la galaxie... Heureusement, Aquaris était officiellement neutre, et elle ne risquerait pas de se mettre à dos les mandaloriens sans un soutient de la Fédération en s'attaquant à certains de leurs membres. Mais mieux valait être prudent, et cinq mandaloriens seraient bien plus difficiles à avoir qu'un seul. Un enfant les accompagnait : le fils d'un des pilotes.

L'autre raison était que Zarh ne savait tout simplement pas piloter de vaisseau... Mais ce n'était pas honteux : il avait juste préférer passer sa vie à se préparer aux combats à venir quand il ne réparait pas des vaisseaux ou des armures et laisser le pilotage à des personnes plus compétentes dans ce domaine. L'idée d'être médiocre l'agaçait, alors autant ne pas faire du tout.

- Zarh, regarde ce vaisseau...

Non loin du leur se trouvait un modèle que l'Alor' ne voyait pas très souvent : un Starviper. Bien que les mandaloriens modifient fréquemment leurs propres vaisseaux, celles apportées au chasseur laissaient des doutes sur le propriétaire du vaisseau. La taille de l'espace de vie ayant été agrandie, il devait contenir deux personnes.

- En plus de garder le notre, deux autres resteront pour surveiller en plus celui là. S'ils ne sont que deux, à vous trois vous devriez vous en tirer haut la main. Désolé si vous ne pouvez pas quitter le hangar du coup, mais je ne laisserai pas notre moyen de transport sous la surveillance d'un seul d'entre nous dans ces circonstances. Promis, je vous ramène une bonne bouteille pour me faire pardonner.

Zarh ne précisa pas qu'il embarquait l'enfant et son père car il préférait les avoir avec lui en cas d'attaque : ils aimaient protéger les enfants plus que tout, et en fonction de ce qu'ils auraient en face, rester proche du vaisseau n'était pas la meilleure idée. Après, il fallait forger l'enfant... Un paradoxe auquel le coynite se confrontait souvent : comment jauger la quantité de danger à laquelle un verd pouvait se confronter? Mais il avait autre chose en tête : ses bottes. Peu de chance qu'ils croisent précisément le propriétaire du vaisseau vu qu'ils n'allaient pas passer par une cantina ou des lieux excessivement fréquentés.

Il se dirigea donc, grâce à des droïdes d'informations, vers une boutique spécialisée dans l'adaptation de la répulsion à des équipements individuels. Une fois sur place, Zarh commença à regarder différentes façon d'utiliser les répulseurs, jusqu'à entrer en discutions animée avec le propriétaire sur comment régler avec précision l'énergie déployée pour ajuster rapidement la puissance du saut, et s'il était possible d'actionner par la même occasion d'une simple commande l'énergie dépensée pour qu'il ne lévite qu'à quelques centimètres du sol tel certains speeder. Après l'appréhension causée par l'armure et le casque, le marchand s'était trouvé emballé par ce mandalorien de taille inhabituelle, jusqu'à ce qu'on le percute et qu'il se retourne. Il avait poser le casque pour expliquer quel type de contrôles il apprécierait, et ainsi la Barabel pouvait voir que le Coynite ne voulait aucunement lui faire du mal et qu'il était plutôt amusé par sa première exclamation.

- En effet, bel et bien là pour des bottes. Mais peut être devrait-je me faire apposer des répulseurs sur le dos pour éviter les collisions de ce type. On discutait des différentes utilisations et de la précision possible des réglages, si ça vous intéresse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ( Aquaris ) Marchons ! Courons ! Qui arrivera en premier ? [ PV Zarh Rodo ]   Mer 18 Fév - 4:46

Elle venait juste d'être confuse, rien de plus. Elle se reprit et regarda le Coynite mandalorien, il était grand et c'était déstabilisant au début mais en quelques secondes, tout était redevenu normal et de plus, il semblait plus amical qu'autre chose. Elle s'intéressa un peu plus aux paroles du mandalorien. Il était venu lui aussi pour des bottes ? Elle avait dit ça purement par hasard et il se trouvait que c'était ça. Et en plus il avait de l'humour, une rencontre assez improbable mais plutôt intéressante. Le séjour que Sharra était en train d'effectuer sur cette planète allait peut être se révéler un minimum intéressant et allait lui faire oublier qu'elle n'avait pas de boulot en ce moment même.

« Oui, ça m'intéressse. »

Elle les laissa continuer leur discussion sans intervenir, premièrement car ils n'avaient pas terminer mais surtout que ça lui permit d'analyser les intentions du mandalorien. Elle en tira la conclusion qu'il n'était pas là pour déclencher une guerre mais juste là pour faire des emplettes. Le fait qu'il soit accompagné par deux autres personnes était un peu plus étrange aux yeux de Sharra, surtout être accompagné par un enfant, le Coynite était une sorte de grosse nounou mandalorienne ? Improbable mais elle réfléchirait à ça plus tard, elle revint rapidement au sujet intéressant, les bottes à répulsion.

Ils étaient là tout deux pour la même chose, assez improbable de base mais après un peu de discussion avec le propriétaire pour voir ce qui répondait mieux à ses attentes. Sharra s'orientait dans une utilisation correspondante à des situations extrêmes mais qui rejoignait en certains points ce que le Coynite pouvait demander notamment sur la possibilité d'un réglage rapide. Elle n'avait pas été charmée par ces bottes juste parce qu'elle pouvait faire des bonds gigantesques, cela pouvait permettre de poursuivre quelqu'un d'un peu trop agile ou même de s'enfuir de plusieurs situations compliqués. Et ainsi, la discussion continua un petit moment, le marchand déjà emballé par son client coynite venait de se retrouver avec un Coynite mandalorien et une chasseuse de prime Barabel. Une journée avec un début plutôt intéressant pour chacun. Mais il vint le moment où la discussion ne suffit plus, il fallait passer aux tests. Ce qui se fit, cela prit un petit moment car il fallait apposer les modules et faire les réglages, puis tester et régler de nouveau s'il le fallait.

Mais finalement, après quelques essais à l'intérieur du magasin pour voir si tout fonctionnait normalement, du moins, l'étendu de ce qu'on pouvait utiliser dans un intérieur -le Coynite n'avait pu faire cela à l'intérieur du magasin, déjà trop grand pour l'intérieur- et au moins faire marcher la chose. Sharra était plutôt amusée d'avoir fait une rencontre de ce type mais aussi frustrée du fait de ne pouvoir réellement exploiter les capacités de la technologie de répulsion sur un tel support mais une idée lui vint en tête... Elle regarda le Coynite et lui dit avec un ton joueur.

« Hmm... Imposssible de tesster ssa pleinement en intérieur. Pourquoi pas faire une course à l'extérieur et le perdant paie les bottes à l'autre ? »

Peu de chance que le Coynite refuse et puis faire une course sur l'eau n'était pas une opportunité qui se présentait chaque jour...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ( Aquaris ) Marchons ! Courons ! Qui arrivera en premier ? [ PV Zarh Rodo ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
( Aquaris ) Marchons ! Courons ! Qui arrivera en premier ? [ PV Zarh Rodo ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana
» Le discours du premier ministre J E Alexis
» Le Premier ministre en voyage de santé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars - L'Aube du Crépuscule :: SECTEUR II - CARTE GALACTIQUE :: Mondes Neutres & Autres Planètes-
Sauter vers: