Star Wars - L'Aube du Crépuscule

Saison 6 - Dissimulation / Jeu de rôle et espace détente sur forum sur le thème Star Wars
 
Bienvenue sur l'Aube du Crépuscule voyageur égaré, ce forum est cependant fermé. Nous vous invitons à consulter nos partenaires en espérant trouver le forum qui vous convienne.

Partagez | 
 

 La Réunion des Trois.

Aller en bas 
AuteurMessage
Hivan Armyanski
Président(e) de l'Alliance Galactique
Président(e) de l'Alliance Galactique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 59
Age : 26
Localisation : Coruscant
Titre : Président de l'Alliance Galactique
Humeur : Complotiste
Date d'inscription : 23/12/2014

Feuille de personnage
Allégeance: Alliance Galactique
Rang: Président - V
Niveau de combattant: 2

MessageSujet: La Réunion des Trois.    Sam 10 Jan - 15:56

Nous vivons une période de crise fortement contrariante pour l'alliance. Les ressent événement nous ont affaiblis et divisés. Le sénat qui n'est jamais satisfait l'est encore moins. Tout le monde pense avant tout à son propre intérêt et certains croits que de se retirer de l'alliance les aidera à s'en sortir. Ils se tourneront vers l'ordre Jedi . Ou l'empire ? Ou autres puissance ? Si à chaque crise, des planètes s'en vont parce que messieurs sont dérangés . Et bien grand bien leur fasse. S'ils reviennent pleurer chez nous, qu'ils ne s'attendent pas de ma part de la charité de ma part, les opportunistes qui partent et viennent que quand ça les arrange, ce sont des nuisibles de l'alliance. Nous sommes dans l'alliance pour tirer un maximum de profit pour chacun et se serrer les coudes quand ça ne va pas. Bon je m'écarte un peu du sujet du jour. Nous allons avoir de la visite. En ce jour, les trois représentants des factions présentes dans la fédération. Il est vrai que cette réunion va permettre de me présenter à eux, le nouveau président de l'alliance galactique. Comparer à l'ordre et à l'empire, nous avons tendance à avoir une nouvelle tête dans le poste de dirigeant, nouveau dirigeant, nouvelle politique. J'espère juste qu'aucun des deux n'a la rancune solide, mon prédécesseur a certes commis quelque erreur, mais il ne faut pas généraliser et il ne faut pas faire porter le chapeau à l'Alliance. Je sens que ça va être quelque chose. Sans oublier que c'était assez tendu à Coruscant avec l'attaque terroriste ressent. Je me demande s'il n'y aurait pas un complot derrière tout ça, enfin regarder, des attaques surprises, des terroristes, des sénateurs qu'il ne voit pas plus loin que leur bout du nez et dès qu'on propose une solution il leur faut dix ans pour te dire oui ou non... Et généralement c'est pour te dire non. Vous savez ce qui manque dans l'alliance ? Des coups de pied au cul, vous allez voir.

Les invitations ont été envoyées, les réponses ont été reçu et positives. C'est légèrement compliqué côté sécurité, surtout que le Plan de Sécurité de Coruscant a été mis en place avec un niveau d'alertes trois, donc rouge. La présence de forces de l'ordre dans Coruscant et légèrement visible. Je ne rigole pas avec le terrorisme. Donc je vous laisse imaginer dans quelle ambiance cette réunion va avoir lieu. En tout cas les préparations ont été faite, jusqu'à l'ambassade Jedi, après, ce n'est plus de ma juridiction bien que les Jedi ici présent, ont été mis au courant de notre situation ainsi reçu quelque avis et conseil de la part de certain politicien de l'alliance pour que cette rencontre se passe au mieux. Bien sûr, comme dit, nous sommes sur le terrain des Jedi, dans leur ambassade, ils ont le dernier mot pour la préparation de la réunion. J'étais en fait en réunion avec mes conseillers de Coruscant sur la marche à suivre suite à ce triste et intolérable évènement. Ma plus grande peur serait que l'empereur et, ou le grand maitre Jedi, subissent une attaque de la part de ses terroristes d'Hapès. Si cela arrive, je peux vous assurer que l'alliance sera vraiment dans un sacré pétrin, pour ne pas dire à deux doigts de connaitre sa fin, car je m'attends un grand nombre de désertion si ça devait arriver.

Nous devons aussi penser positif, ça peut aussi très bien se passer, le plus dangereux reste le trajet, une fois dans l'embrassade ça sera bon. Pour l'arrivée de l'Empereur Kalan et du Grand Maître Kel, un itinéraire précis et hautement sécurisé a été préparé et chacun bien sûr accompagné par nos forces de l'ordre jusqu'à l'embrassade. Chacun de nos invités a été prévenu de ces directives mises en place pour leur sécurité. On m'annonça l'arrivée de Kel. Il était présent, il nous manquait plus que l'arrivait de notre ami Kalan. Cette réunion est purement stratégique, enfin de mon côté en tout cas. But premier se faire connaitre, second but, parler des menaces qui sont à nos portes. Je me demande bien si cette réunion a déjà eu lieu auparavant avec les trois dirigeants réunis dans une même pièce. C'est un évènement à marquer au faire rouge, surtout dans les circonstances actuelles, qui ne sont pas les meilleurs.

En tout cas, après avoir remercié mon conseil municipal, si on peut dire, avant de partir dans la direction de l'ambassade Jedi avec deux agents à mes côtés, pas un de plus. Je ne voulais pas attirer l'attention et encore moins mobiliser trop de moyens pour ma personne, ceux qui sont plus en danger pour le moment c'est la population de Coruscant et mes invités. Comment j'étais ? Légèrement nerveux et en colère. Pourquoi ? Ce n'était pas lié à cette grande rencontre, mais plutôt cette crise qui ne cesse d'empirer jour après jour. Je vais devoir travailler sur plusieurs fronts à la fois, mais je le jure ! Mes adversaires vont regretter allègrement d'avoir attaqué l'alliance pendant mon mandat. La galaxie saura qu'un démocrate n'est pas qu'un bon locuteur, mais aussi un homme sachant agir et savoir remettre en place ses opposants. Mais pour le moment il est de mon devoir d'assurer avec nos deux « amis ». Il faut éviter d'empirer notre situation, calmer les esprits et au moins m'assurer de ne pas avoir d'incident avec l'ordre et le second empire et cela le plus longtemps possible. J'apprécie nos deux représentants, je n'ai rien contre eux en particulier, sauf peut-être l'empereur, mais c'est plus le côté politique, nous sommes l'opposé de l'un et de l'autre, c'est déjà presque un miracle qu'on a réussi à enterrer la hache de guerre pour assurer la survie de chacun. Une chose me travaille quand même, que va-t-il se passer le jour où nos problèmes communs seront résolus ? La création de notre Fédération est seulement basée sur des problèmes en commun qui sont logiquement temporaires. Je pense de trop et pour des choses qui sont bien loin pour le moment. Il faut que je me concentre sur les problèmes présents et surtout renforcer nos liens avec de la chance ça calmera un peu le sénat bien brouillant.

J'arrivais au lieu de rendez-vous qui a été choisi et validé par nous trois. J'étais devant cette porte, une simple porte, qui a toujours eu une importance diplomatique et encore plus aujourd'hui. Je remerciais les agents et leur autorisai à vaquer à leur occupation le temps de cette rencontre. Je toquais à la porte et attendis qu'on m'invite à rencontrer, avant de saluer respectueusement là où les personnes présentes et leur demandant s'ils allaient bien et s'ils manquaient de rien et présentant des excuses pour cette sécurité poussée actuellement présente sur les actuelles. Sous peu, sous seront tous réunies et les choses sérieuses vont pouvoir commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Réunion des Trois.    Lun 12 Jan - 21:12

Kel para un coup de sabre-laser, et asséna un coup de taille à son adversaire. Ce dernier bondit en arrière pour esquiver le coup, et se mit en position de défense, adoptant une posture classique de la Forme III. Kel sourit, alors qu'il tendait son sabre-laser vers son adversaire. Cela faisait près d'un quart d'heure qu'il ferraillait avec son ancienne apprentie, aujourd'hui devenue une vénérable Maitre Jedi. Comme à son habitude, Essara donnait le meilleur d'elle-même, et se dépensait sans compter, jonglant à la perfection entre la Forme III et la Forme VI, tentant de submerger son ancien maitre sous un déluge d'attaques. Mais Essara n'était pas la seule à avoir progressé, et Kel malmenait la défense de la Jedi avec insistance.
Soudain, un chrono se mit à biper, et Kel bloqua un dernier coup, avant de désactiver son sabre, aussitôt imité par son ancienne élève. Avec la Force, il attira à lui une bouteille d'eau, la déboucha, avant d'en avaler une longue gorgée.

- Ça remonte à quand la dernière réunion de ce genre?
- Oh, je n'étais pas encore Grand Maitre. Mais avec l'ex-présidente Weiss, c'était peine perdue de toute façon. Pour elle, l'Empire était l'ennemi qui attendait de la poignarder dans le dos, et les Jedi n'étaient qu'une bande d'illuminés tout juste bon à faire son sale boulot et méditer. Je ne suis pas mécontent qu'elle ait démissionné.
- On l'est tous. Mais au moins, ça t'évitera de faire une crise cardiaque à cause de ses... imbécilités.


Essara piqua la bouteille de mains de Kel, but une gorgée à son tour, avant d'ajouter:

- Comment est son remplaçant?
- Il m'a l'air moins...borné. Et aussi beaucoup plus favorable aux Jedi. Bon allez, nous avons du pain sur la planche. Va vérifier si tout est en place, je te rejoint dans quelques minutes.


Essara quitta le dojo, et Kel prit la direction des vestiaires, prit une rapide vapodouche, avant d'enfiler son habituelle armure verte, tenue quasiment en permanence. Et dans laquelle il se sentait bien plus à l'aise que dans n'importe quelle autre tenue. Fixant ses deux sabres-laser à sa ceinture, il laissa toutefois son blaster ou il était. C'était une rendez-vous diplomatique, inutile de se ramener équipé pour aller coller une branlée à des pirates. Ou à une escouade de mandaloriens. Même si Kel préférait de loin les pirates.
Quittant à son tour le dojo, le Grand Maitre parcourut les couloirs de l'Ambassade Jedi de Coruscant, ou il était arrivé la veille. Les soldats en faction dans les couloirs adressèrent quelques brefs signes de respect à Kel, et ce dernier le leur rendit. En vue de l'évènement qui allait se dérouler ici même dans peu de temps, la sécurité avait été renforcée, et les soldats comme les Sentinelles étaient sur le qui-vive. De son côté, le nouveau président avait augmenté la sécurité sur Coruscant, mais Kel le soupçonnait d'être un peu paranoïaque sur les bords. Certes, l'Ambassade Jedi n'était pas l'endroit le plus fortifié de la planète, mais le personnel chargé de la sécurité savait ce qu'il faisait. Et il était à même de lutter contre beaucoup de menaces. Et puis, il avait placé Essara à la tête de la sécurité de l'Ambassade pour l'occasion. Elle était une excellente Jedi, et elle n'en était pas à sa première mission de protection, loin de là.
Alors qu'il approchait de la salle ou la réunion allait se tenir, Kel fut rattrapé par Essara, qui lui dit avec un petit sourire:

- Tu avais oublié de me dire que Maitre Ahso'Tye devait venir.
- Maitre Ahso'Tye doit venir
, fit Kel en souriant.
- Merci de me prévenir. C'est toujours un plaisir d'assurer la sécurité d'un Grand Maitre qui s'amuse à bouleverser tous mes plans. En tout cas, elle ne devrait plus tarder. Tout comme l'Empereur. Le Président est déjà là.
- Alors c'est partit. Et pour reprendre mon vieux père...c'est l'heure de prendre le Savrip par les cornes, et de lui mettre un bon coup de boule.


Kel ouvrit la porte de la salle, avant de pénétrer dans cette dernière. La pièce était vide, et Kel s'approcha d'un buffet, attrapa une bouteille d'eau posée sur ce dernier, avant d'en boire une longue gorgée. Quelques instants plus tard, l'autre porte de la pièce s'ouvrit, et le Président Armyanski entra à son tour, et il répondit à ses salutations par un simple hochement de tête. Encore quelques minutes et tout le monde serait là, et les choses sérieuses pourraient commencer.
Revenir en haut Aller en bas
See'Ryl Lun'Sa Ahso'Tye
Maître Jedi Conseiller
Maître Jedi Conseiller
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 33
Date d'inscription : 09/12/2013

Feuille de personnage
Allégeance: Jedi
Rang: IV
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: La Réunion des Trois.    Mar 13 Jan - 10:45

« Administratrice, vous allez être en retard… » lâcha Légion tout en tendant le datapad à l’Arkanienne penchée dans le cockpit de son chasseur modifié. Celle-ci fit entendre une série d’instructions en Arkanien que le droïde de deux mètres cinquante suivit sans faire d’autres commentaires. Finalement, quelques secondes plus tard, See’Ryl se redressa et fit jouer ses cervicales en demandant « Combien de temps ? » Le droïde recula « Cinq minutes. » Elle fit un mouvement de tête. « Ca suffira largement pour arriver à l’heure. ». Elle abandonna le hangar, fermant la porte en y tapant un code, bénissant sa manie de porter des gants pour bricoler. Sans quoi, son éternelle prudence l’aurait poussée à faire en sorte de retirer toute trace du passage de ses doigts sur le clavier. Elle se détourna des lieux et se mit en marche. « Je n’ai pas de traces sur le visage ou les vêtements ? » s’enquit-elle en se décalant suffisamment pour que son droïde la regarde.

« Non. Le président est déjà arrivé. Maître Zallow est aussi dans la salle de réunion. » indiqua-t-il alors que See’Ryl accélérait le pas. Quelle était cette étrange manie d’arriver quelques minutes en avance ? Elle se mordilla la lèvre inférieure, signe rare de nervosité. La réunion allait s’avérer éprouvante à bien des égards. Trop d’ego à ménager… Cela avait beau être son rôle, elle n’en concevait une certaine amertume dans le sens où rien ne changeait. Les présidents s’alignaient avec l’impression d’être une quelconque déité ancienne détenant l’avenir du monde entre leurs mains. L’empereur n’était probablement pas mieux. Finalement, elle s’arrêta dans un couloir et soupira en remettant de l’ordre dans ses cheveux. Puis, elle décrocha ses sabres pour les tendre à son droïde qui les dissimula aussitôt dans sa carcasse.

« As-tu les informations que je t’ai demandé ? » dit-elle en reprenant sa route. « Oui. Elles sont en attente de votre autorisation pour être diffusée vers Maître Zallow et vous. » Elle hocha de la tête. « Trouves-moi un datapad. Je vais éviter de me servir du mien devant les autres membres du Triumvirat. » Question de prudence. Seul le Conseil, et l’Ordre par extension, était au courant des implants dont elle était munie. Moins il y aurait de personnes dans la confidence, mieux cela serait. Finalement, elle arriva devant les portes. Derrière, elle devinait la présence de Kel et d’Hivan. « Bonjour Essara » glissa-t-elle avec un sourire léger et énigmatique pour celle qui s’occupait de la sécurité de Kel. Sans attendre de réponse, See’Ryl ouvrit la porte.

« Bonjour. Monsieur le président, Maître Zallow. » dit-elle avec un ton à la fois cérémonieux et respectueux. Elle s’écarta pour laisser entrer Légion qui ferma la porte et lui tendit un datapad qu’elle posa à la place qui serait probablement la sienne. Derrière ses lunettes sombres, elle observa le nouveau président de l’Alliance Galactique tout en repassant intérieurement toutes les informations disponibles à son sujet. « Avez-vous soif ? » s’enquit-elle auprès du président. Visiblement, Kel avait oublié de lui proposer quelque chose à boire. Intérieurement, See’Ryl soupira.

_________________
A Viendre
Revenir en haut Aller en bas
Kalan Fel
Empereur
Empereur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 246
Age : 19
Localisation : Bastion, Palais Impérial
Titre : Empereur du Second Empire Galactique
Date d'inscription : 23/12/2014

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire Galactique
Rang: Empereur - V
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: La Réunion des Trois.    Mer 14 Jan - 13:58

L'énorme destroyer Turbulent II, le "Banthora", jaillit de l'hyperespace. Il fut immédiatement encadré par des vaisseaux de l'Alliance. L'Empereur Fel avait bien entendu reçu l'autorisation d'arriver avec son croiseur, afin qu'il n'y ait pas d'incidents diplomatiques. Kalan s'avança vers l'immense baie vitrée qui ornait ses appartements. En bas, il observa longuement les immenses cercles de lumières qui constituaient la ville-planète. Sur Coruscant, tout était toujours lumineux et en mouvement. Elle était la capitale de la galaxie, de par sa position centrale. Bastion n'avait certes rien à se reprocher, mais elle était beaucoup plus petite, la cité ne recouvrait pas toute la planète comme à Coruscant. Bientôt, Kalan fut tiré de ses pensées par un Prétorien Impérial qu'il avait choisi pour l'accompagner, Maze Teilhor. Le jeune homme s'inclina devant son empereur. Kalan comprit qu'il était temps de débarquer. Il sortit alors de ses appartements et se dirigea vers le hangar du croiseur.
Kalan Fel, le Prétorien et quatre Stormtroopers embarquèrent dans une navette Sentinelle 2B et quittèrent le destroyer Impérial. Le voyage dura quelques minutes un petit hologramme apparut dans le cockpit du pilote de la navette et laissa apparaître un visage d'homme qui demanda le nom de code de la navette. Le pilote l'avait reçu à l'avance et le donna immédiatement au contrôleur du spatioport de Coruscant.

- Permission accordée, piste 234. Bienvenue à l'Empereur.

Simples formalités. La navette approcha alors de la piste indiquée, et s'y posa. Le pont fut déployé jusqu'à la porte de la navette qui s'ouvrit. Kalan fit un signe aux Stormtroopers pour qu'ils restent à la navette et demanda au Prétorien de le suivre.
Un officier de l'Alliance s'approcha de Fel et de son homme, s'inclina légèrement. Il prit la parole.

- Bienvenue sur Coruscant, votre Excellence. Le président Armyanski m'as chargé de vous conduire à l'Ambassade Jedi où se déroulera le sommet du Triumvirat.

Kalan le suivit jusqu'à une petite navette de transport. Ils montèrent dans le véhicule, qui décolla. Les immenses immeubles de la ville montaient jusqu'à perçer les nuages, rares aujourd'hui. Le soleil tapait fort. Au bas des immeubles, un océan de brume. On aurait dit que la ville était inondée, mais cela était naturel. Sous la brume, les bas-quartiers de la ville, mal famés et dangereux. Les plus riches vivaient en haut des immeubles, où l'air est plus pur et sain. Fel voyait très bien que le nouveau président avait fait renforcé la sécurité dans la ville. C'était sûrement nécessaire, mais la population devait se sentir oppressée et surveillée. C'était un peu le but, et peut-être que les habitants étaient habitués à ce genre de situation. Aussi, la navette se posa sur la plateforme d'atterissage de l'Ambassade. Kalan Kel et Maze Teilhor descendirent. Devant eux, de très nombreux journalistes se pressaient pour prendre en photo l'Empereur récemment arrivé. Kalan montra un faible sourire. Il n'aimait pas les médias. Et encore moins le fait qu'ils parlent de lui. Mais c'était inévitable lorsque on dirigeait un Etat.
L'Officier dit à l'Empereur que le président Armyanski et le Grand Maître Jedi étaient déjà là. Kalan n'était ni en retard, ni en avance. Pile à l'heure. En général, il préférait arriver en avance. Il avança dans les couloirs de l'Ambassade, toujours suivi du Prétorien, et arriva dans une grande salle richement ornée. Dans la salle, il reconnut Kel Zallow, Grand Maître de l'Ordre Jedi, qu'il avait aperçu quelques années auparavant, et il crût voir la personne qui était Hivan Armyanski. Deux Jedi se trouvaient avec Zallow. Sûrement des dignitaires Jedi. Kalan salua Kel Zallow respectueusement, et puis s'approcha d'Armyanski.

- Félicitations pour votre nomination, président Armyanski. Espérons que votre mandat marque le début d'une ère nouvelle pour l'Alliance.

Rapide et concis. Il avait attaqué directement en montrant l'espoir qu'il portait sur ce président debout devant lui et avait dit cela avec un léger sourire. Il se tourna vers Maze Teilhor, lui demanda de se mettre en faction à côté de la porte de la salle, à l'intérieur. Il se retourna vers Hivan Armyanski afin d'attendre sa réponse ou le signal pour lé début du sommet, sommet initié par l'Alliance Galactique.

Revenir en haut Aller en bas
Maze Teilhor
Prétorien Impérial
Prétorien Impérial
avatar

Masculin
Nombre de messages : 77
Age : 24
Date d'inscription : 24/12/2014

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire Galactique
Rang: Prétorien Impérial
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: La Réunion des Trois.    Dim 18 Jan - 18:36

Le vaisseau était enfin sorti de l'hyperespace, Maze aurait voulu que l'escorte soit renforcée. C'était tout de même l'Empereur qui était dans ce Destroyer Stellaire, pas n'importe qui. Mais c'était une rencontre diplomatique de la plus haute importance. Débarquer avec une force plus grand aurait été très mal vu de la part de l'Alliance Galactique, cela aurait pu être aussi une raison suffisante pour entrer en guerre. Cependant, l'Empire n'allait pas reproduire les erreurs que son comparse de la Fédération en débarquant avec une flotte entière pour une réunion diplomatique. Lorsque le vaisseau décéléra, le Prétorien reçut une communication dans ses appartements, il alluma son holocommunicateur, la silhouette du Procurator apparut. Maze ne savait pas la raison pour laquelle le chef de l'ordre n'avait pas accompagné l'Empereur et pourquoi lui avait été choisi pour cette mission. Mais les ordres étaient les ordres, on l'avait formé à protéger le chef du régime, quelque soit les risques, même s'il devait donner sa vie pour cela. Le Procurator voulait tout de même accentuer l'importance de sa mission, mais le chevalier la connaissait, il aurait cependant voulu que d'autres membres de l'ordre l'accompagnent. Un seul chevalier impérial pour protéger l'Empereur dans une réunion de cette importance, c'était bien peu, mais c'était le souhait formulé par Kalan. Une fois que toutes les formalités étaient claires, le Procurator lui souhaita bonne chance et coupa la transmission.

L'humain sortit alors de ses appartements pour se diriger vers ceux de l'empereur, qui étaient accolés au sien. Les gardes le laissèrent passer bien entendu, la porte s'ouvrit et il s'avança. Il s'annonça et sembla tirer Kalan de ses pensées, quand ce dernier se retourna, il s'inclina respectueusement, il n'aurait pas fais autrement de tout de façon. Il sortit de ses appartements et Maze le suivit. Pendant le trajet jusqu'au hangar, il contacta un caporal qu'il connaissait pour qu'il réunisse son escouade au hangar du vaisseau. Lorsque l'empereur et son protecteur arrivèrent à la navette, les stormtroopers les attendaient déjà, ils avaient fais vite. Ils s'inclinèrent devant l'empereur et ils montèrent dans la navette Sentinelle. Le petit vaisseau s'extirpa du hangar et se dirigea vers la planète. Coruscant, il n'y avait été qu'une fois, il y a bien longtemps, il n'aimait pas tellement cette planète. Une ville planète, sans aucun espace vert où la pollution battait des records. Elle restait cependant un symbole de part sa centralité dans la galaxie et son passé dans l'histoire. Le vaisseau eut l'autorisation de se poser et c'est ce qu'il fit sur la piste assignée. Les impériaux sortirent de la navette, l'Empereur fit signe aux soldats de rester en faction près du vaisseau et au Prétorien de le suivre. Avant de suivre Kalan, Maze donna un seul ordre aux stormtroopers:


"- Restez auprès de la navette, que personne ne l'approche."

"- A vos ordres, monsieur !"

Un officier de l'Alliance avança vers eux, il leurs souhaita la bienvenue et se présenta comme l'homme qui les conduirait jusqu'à l'Ambassade Jedi. Ils montèrent donc dans un petit transport qui les amènerait à destination. Lors du voyage, Maze resta très vigilant, sa mission était trop importante pour que son esprit laisse sur le côté le moindre détail. Ils ne mirent que très peu de temps à arriver à destination, la sécurité était vraiment renforcée, mais c'était normal. Ce genre de réunion était exceptionnelle, et pour événement exceptionnelle, mesures exceptionnelle ! Ils descendirent de la navette après avoir atterri sur la plateforme de l'Ambassade. De très nombreux journalistes attendaient l'Empereur pour prendre un tas de photos et vidéos, certains même espéraient pouvoir l'interpeller pour avoir l'exclusivité. Mais Kalan ne leurs donna pas ce plaisir, il sourit juste et avança. Maze n'aimait pas les journalistes, c'était des personnes avides d'informations qui étaient presque prêt à tout pour en obtenir, qu'importe les conséquences engendrées par la diffusion des informations. Il se contenta d'être vigilant et d'avancer auprès de l'Empereur.

Ils entrèrent dans l'Ambassade, on les informa que le Président de l'Alliance et le Grand Maître Jedi étaient déjà arrivés, mais de tout de façon la délégation Impériale n'était pas en retard. Tout pile à l'heure. Ils finirent par entrer dans une salle bien décorée, c'était la salle de réunion, ils y étaient enfin. Le président et les Jedis étaient bien là comme convenu. Il salua respectueusement le Président et les Jedis présents. Une fois que l'Empereur eut fini de parler à Maze, il demanda de se mettre près de la porte. Une bonne position si un intrus pénétrait dans la pièce, plus facile d'intervenir. Il avait hâte de savoir ce qui allait se dire dans cette réunion.
Revenir en haut Aller en bas
Hivan Armyanski
Président(e) de l'Alliance Galactique
Président(e) de l'Alliance Galactique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 59
Age : 26
Localisation : Coruscant
Titre : Président de l'Alliance Galactique
Humeur : Complotiste
Date d'inscription : 23/12/2014

Feuille de personnage
Allégeance: Alliance Galactique
Rang: Président - V
Niveau de combattant: 2

MessageSujet: Re: La Réunion des Trois.    Lun 19 Jan - 20:51

Cette journée s'annonce plutôt bien. Aucun incident n'a été déclaré pour le moment. Nous avons le grand maitre de l'ordre ici présent et en entier. Il me salua d'un hochement de tête. Il a bien raison, allons au plus simple. Le buffet ne s'est pas fait prier, le grand maitre Kel y était déjà. Une bouteille en main en partie entamée. Je pense que ça ne fait pas longtemps qu'il était ici, si je me fie à la consommation de sa bouteille et visiblement s'était sa première bouteille. Nous n'avions pas encore de nouvelle de notre ami empereur. Il ne devrait plus tarder, l'heure avance et nous n'étions plus loin de l'heure prévue de cette rencontre. C'était calme. Un calme qui était agréable. Ce n'était pas un de calme stressant où tu t'attendais la tempête par la suite. Je trouvais l'atmosphère détendue. Enfin, je le sentais ainsi, quoi qu'un peu nerveux du fait qu'il y avait toujours ces terroristes qui se baladaient quelque part sur la planète. Non loin d'ici de plus est. Je serai complètement tranquille lorsque je verrais l'empereur Kel dans ce bâtiment. Cette réunion avait son importance dû fait que les trois grands dirigeants qui composaient notre fédération seraient présents dans le même lieu, la même pièce. Il y a un avantage, je ne fais pas face au sénat avec ses nombreux sénateurs. Vous savez, il est plus simple de discuter et de trouver un accord avec trois personnes, qu'avec un grand nombre de sénateur qui faut convaincre au mieux et surtout le plus pour faire passer quelque chose. Chacun veut tirer le plus grand avantage pour sa planète ou son système, c'est normal, qui ne le ferait pas. Mais quelquefois, ils sont un peu trop égoïstes. Entre les planètes dans le besoin qui veut tout avoir pour rien, les planètes riches qui refusent de donner quelque pour rien et ceux qui sont entre qui sont partagés entre vouloir recevoir et donner. Comme dit, c'est « normal » vu les circonstances de chacun, mais c'est d'un casse pied quelquefois. En général, tout le monde veut tout, mais sans rien donner de l'autre côté. Enfin, c'est le jeu de l'Alliance Galactique, sinon ça ne serait pas « drôle ». On arrive toujours à trouver une solution généralement, mais il faut savoir jouer avec les mots et être patient...

Enfin, nous verrons bien. Je verrais vite si nous serons dans mon optique de coopération pour l'intérêt commun ou bien chacun pour sa pomme. Je sais m'adapter aux circonstances, mais j'avoue que pour cette fois-ci, en vue de notre sujet, ça serait bien qu'on trouve un accord coopératif pour la suite des événements, se serrer les coudes. Nous allons voir ça, nous allons jouer au politicien, un formidable jeu, surtout que nous sommes plus ou moins à force égale, sauf que c'est moi qui suis le plus dans les problèmes. Il faudra que je pense à remercier les jedi en passant pour leur intervention sur Velmor. Velmor... Tu as marqué au fer rouge un moment tragique de l'alliance. J'espère que cette « défaite » de notre côté nous servira de leçon et nous permettra d'éviter que ce genre d'incident ne se reproduise. Maintenant à moi de jouer, si j'arrive à sortir l'alliance de ce « merdier », je prouverais que n'importe qui peut devenir président et trouver des solutions, pas besoin d'être fils ou fille de noble ou de sénateur pour faire de la politique. Bon, bien sûr, dans l'hypothèse que l'alliance s'en sort, avec beaucoup de motivation et de patience et surtout quelque coup de pied aux fesses, on devrait pouvoir éviter de faire de la casse, en tout cas... Moins que mon prédécesseur... Enfin j'espère.

Alors que je glissais une main derrière mon dos et laissais ma seconde main le long de mon corps et que je me dirigeais vers le buffet d'un pas tranquille, une charmante demoiselle ou madame fit son apparition. Elle nous salua, Kel et moi-même avant de laisser rentrer dans la pièce un... grand droïde qui, ce dernier ferma la porte derrière lui. Pendant un instant, mon attention s'était portée sur ce droïde... Mais assez rapidement, je saluais à mon tour respectueusement cette personne. Nous voilà trois personnes et un droïde ici présent. Si je ne me trompe pas et si j'étais bien informé, elle fait partie de l'ordre, enfin je crois. Pardon, de ne pas tout savoir hein. Je viens de débarquer dans la joie de la gestion de l'alliance que je lance cette folle idée de réunir tout le monde pour discuter de certaines choses assez enquiquinant pour moi actuellement et pour eux dans un avenir proche. Mes pensées furent interrompues par une question qui était si j'avais soif. Une question forte sympa ainsi que protocolaire si on peut dire dans ce genre de circonstance. Je posais mon regard sur notre nouvelle arrivante et je fis un petit sourire avant de lui répondre :


-C'est bon pour ma part, ne vous inquiéter pas pour cela.

Je répondis naturellement, sans être dans les grands mots nobles avec plein de subtilité et de grâce. Je n'aurai jamais pu être noble. Si c'est pour parler en soutenu et se la jouer focu pour faire bonne image, non merci. Les bonnes manières, tout à fait, mais trop poussé, non merci. Je ne suis pas du tout de ce milieu. Je viens du monde de l'industrie, famille à la tête d'entreprise robotique, je suis d'une famille aisée, bourgeoise pourrons-nous dire, mais pas noble et ma famille a dur bosser dur pour en arriver là. J'avais toujours été assez simple et correcte je pense, ce n'est pas aujourd'hui que je vais me le faire à la noble au collant parce que je suis devenu président. Restons nous-mêmes, restons naturel. Et si ça ne te plaît pas, je veux bien faire un tout petit effort de ce côté-là et si tu n'es toujours pas content, tu sais où est la porte, merci, tu ne me manqueras pas. Faut que j'arrête de trop penser ainsi pour des trucs banals comme ça. Mais bon, voilà, hein. Ne cherche pas les ennuient inutiles.

Alors que j'allais reprendre la parole, on entendit quelqu'un toqué à la porte. C'était un lieutenant de l'alliance qui salua tout le monde et qui m'annonça et donc annonça indirectement tout le monde que l'empereur Fel était bien arrivé sur la planète qu'il était en route pour nous rejoindre. Je le remerciais et je lui demandai s'il voulait prendre quelque chose au buffet, il refusa... Par politesse j'imagine et salua une nouvelle fois avant de se retirer. Le buffet était bien assez grand pour tous nous satisfaire et largement, si le lieutenant aurait mangé ou but un petit truc, on n'aurait pas vu la différence. Enfin, que voulez-vous, c'est ainsi. Certaines personnes disent de moi que je suis « trop familier » avec mes subalternes... J'ai envie de dire : Pardon ? Parce que je suis président que voilà, je dois être distant avec tous ceux qui ne sont pas du dirigeant, ou du même milieu, ou pas beaucoup de moyen ? Président n'est qu'un titre qu'on m'a prêté pour quatre ans, si je tiens jusqu'à là. On verra bien, donc je resterais proche et familier avec qui je veux, je suis président ok ? Non c'est pour rire, mais quand même, il y a toujours une part de vérité dans l'humour.

Donc notre ami empereur Fel n'allait pas tarder et il était... Il va être à l'heure. Alors lui ce n'est pas avant ni après l'heure qu'il vient, c'est à l'heure pile. Comme dirait l'autre, avant l'heure ce n'est pas l'heure, après l'heure c'est plus l'heure. Après quelques minutes d'attente, qui ouvrit la porte ? Ce bon vieil empereur Fel, pas Kel... Mais quelle idée de s'appeler comme ça ces deux-là. Une lettre de différence et on pourrait dire Grand Maître Jedi Fel et Empereur Kel si on ne fait pas attention. Ça va finir en incident diplomatique tout ça si on ne fait pas attention, je vous le dis, quelquefois il en faut peu. Enfin, passons sur ce détail. L'empereur ouvrit la porte et salua Kel avant de s'approcher de moi en me félicitant de ma nomination en avançant son espoir que j'apporte une nouvelle ère pour l'alliance. Ça fait plaisir d'entendre cela, surtout d'un autre dirigeant la politique opposée. C'est... réconfortant et ça donne confiance. Il était accompagné, lui aussi, ils nous avaient salués respectueusement avant de se mettre en poste vers la porte... Lui non plus n'allait pas toucher au buffet j'ai l'impression... Après chacun fait comme il le sent. Après ce n'est qu'un buffet.


Il me fallait donc répondre à l'empereur que je le saluai en m'inclinant légèrement en avant respectueusement avant de dire calmement avec toujours un petit sourire agréable :

-Je vous remercie bien Empereur Fel. J'essayerai de ne pas décevoir l'espoir que vous portez à mon égard. Seul le temps nous montrera si j'ai apporté une nouvelle ère ou non à l'alliance.


Je laissais un petit instant pour que chacun fasse ce qu'il a à faire avant que notre réunion commence, comme parler, manger, boire, se détendre, profiter du décor jusqu'au moment où :

-Puis-je vous inviter à prendre place. Nous allons pouvoir commencer notre réunion.


Je prie place, je ne m'étais pas mis en bout de table, ça fait trop présomptueux, nous sommes sur un pied d'égalité après tout. J'attendis que tus prennes place et reprit la parole :


-Avant toute chose, au nom de l'alliance galactique ainsi que du sénat, vous remercier, Empereur Fel ainsi que grand maitre Kel et toutes les personnes ici présentes d'avoir pu répondre favorablement à mon invitation à cette réunion. Aussi remercier l'ordre jedi pour nous avoir mis à notre disposition leur ambassade et d'assurer la sécurité de ce lieu et les féliciter pour tout cela ainsi que pour les préparations comme pour le buffet. Je le reconnais qu'il est triste que nous nous voyons en période de crise. Je suis convaincu que nous aurons d'autre occasion de nous voir dans de meilleures circonstances. Mais pour l'heure, nous faisons face à une menace extérieure à la fédération. L'Alliance Galactique a été victime de plusieurs attaques et j'imagine que vous avez entendu parler de ce triste évènement qui s'est passé sur Velmor. J'en profite pour remercier de tout cœur l'ordre jedi pour son intervention sur Velmor, nous avons sauvé Velmor, ce que l'alliance n'a pu faire... Un grand merci.


Je fis une petite pose et me servis un verre d'eau et bus une gorgée avant de reprendre :

-J'ai bien peur que Velmor ne soit qu'un début et que bientôt, vous serez victime de ces attaques, si cela ne soit pas déjà le cas. Velmor nous a montré que nos adversaires suffisamment de moyen pour mettre en danger toute une planète. Si nous ne faisons rien, nous risquons de voir d'autre « Velmor » se reproduire. Selon mes sources, nos agresseurs seraient... les mandaloriens. Nous connaissons tous une partie de leur histoire, de leur réputation... De la menace que ces derniers représentent pour chacun d'entre nous. Je vais être directe. Je pense que tout cela, n'est qu'un début. Que d'autre d'attaque auront lieu. Qu'ils ont l'avantage sur le coup. Et que si nous ne faisons rien, nous risquons de rentrer dans un nouveau conflit armé, pour ne pas dire rentrer en guerre. L'alliance Galactique est dans une période de crise d'une grande ampleur. Je ne suis pas venu président pour faire la guerre, je suis devenu président pour apporter des solutions pacifiques à l'alliance. Je ne suis pas de nature à brandir les armes facilement et je favoriserai toujours la voix diplomatique, même face à la menace mandalorienne. Mais mes conseillers et ministres me font bien comprendre que vu les circonstances actuelles et la nature de nos adversaires, la diplomatie est et sera un échec. Il faut dire que les mandaloriens n'ont jamais été très réputés pour leur sens de la diplomatie.

Une nouvelle pause s'impose ! Oui je sais ça rime. Oui je sais ce n'est pas drôle et alors ? Où est le problème ? Il est vrai que je balance les éléments ainsi sur table. Que je ne tourne pas autour du pot et que j'attaque directe le problème. C'est ainsi, on a plus le temps de parlementer pour ne rien dire, pour faire durer le « plaisir » de parler. Là il fallait verrouiller le problème et tirer en plein dedans. Mon visage et surtout la tonalité de ma voix, ainsi que le petit sourire du début qui était visible pour les remerciements a fait place à un visage très sérieux, une tonalité de voix inquiète sans être sans défense. Mon regard était perçant, il ne reflétait ni joie, ni peur, une neutralité avec un soupçon de sérieux qui montre que ce n'était pas une blague ce que je racontais. Avant non plus pour les remerciements, s'était de bon cœur, mais on va dire que c'était devenu plus dans le domaine dramatique actuellement. Mon regard se posa dans le regard de chaque personne ici présent avant de reprendre :


-À mes yeux, si nous voulons tous nous en sortir au mieux de cette crise, je ne vois qu'une coopération totale aussi bien en force armée pour sécuriser nos territoires et repousser l'agresseur, mais surtout le partage d'information que nous avons. Ce n'est qu'en nous unissons, en partageant nos renseignements et en mettant en commun des stratégies défensives que nous pourrions nous en sortir vainqueur face au Mandalorien. Je suis prêt à prendre contact avec leurs chefs et aller moi-même négocier pour éviter une guerre ouverte ou gagner du temps si cela peut nous être bénéfique. Nous devons chacun protéger nos factions et pour cela nous devons protéger la fédération et pour cela, il nous faut nous faire confiance, nous unir face à cette menace commune et assurer de mettre fin à ces horribles raids qui font couler le sang des innocents. Ils ne font que bafouiller la justice. Je désirerais avoir votre avis, vos conseils, votre soutien ou votre désaccord à tout cela, mais je veux savoir si je peux compter sur vous pour trouver une solution commune ou si je dois trouver une solution seule. La parole est à vous.

Voilà, tout ce qui devait être dit, a été dit. Comme dit, j'étais au plus directe. Je ne peux, à mes yeux, me permettre de se la jouer « gentille » ou bien très « politiquement correcte » avec de grands mots pour expliquer une situation. La parole leur a été donnée. Le décor est déposé. Les questions ont été posées. Des réponses sont demandées. Cette histoire m'irrite du fait que je ne pensais pas à devoir peut-être faire face à une guerre. J'aurais préféré faire un mandat sans avoir de sang sur mes mains, mais en vue de la situation, il y a peu de chances que cette crise puisse être résolue pacifiquement. Je ne souhaite une chose, rendre justice pour les victimes, protéger l'Alliance, soutenir la Fédération. Il faut savoir une chose. Ce qui sera décidé ici, je devrais le présenter au sénat et le convaincre que ce qui a été décidé est la meilleure chose qu'on a pu choisir et mettre sur pied face à cette crise. Pour dire que cette réunion est juste le départ, pas l'arrivée pour ma part.
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 26
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: La Réunion des Trois.    Mar 3 Fév - 22:34

HJ: Désolé de l'attente et désolé Kel mais ça traine un peu trop pour le coup.
Tour de Kel Zallow sauté. Au tour de See'Ryl.

_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
See'Ryl Lun'Sa Ahso'Tye
Maître Jedi Conseiller
Maître Jedi Conseiller
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 33
Date d'inscription : 09/12/2013

Feuille de personnage
Allégeance: Jedi
Rang: IV
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: La Réunion des Trois.    Mer 4 Fév - 16:00

La réponse du président fusa et l’Arkanienne plissa les yeux derrières ses lunettes opaques. Ok, pas de boisson. Ok, le ton était d’ores et déjà donné. Ne pas s’inquiéter ? D’accord, elle n’allait pas être contrariante. Elle se contenta de s’éloigner pour rejoindre Légion et patienter. De toute manière, tout finirait par commencer à un moment où à un autre. Et ne pas être dans son hangar ne l’empêchait pas d’accomplir une autre partir de ses obligations. Elle parcouru mentalement les derniers rapports parvenus au Conseil en attendant l’arrivée des derniers participants à cette réunion au sommet.

Enfin, l’Empereur arriva, l’ignorant royalement. See’Ryl se contenta d’un silence tranquille après un court mouvement de tête. S’il ne voulait pas la saluer, elle n’allait pas lui imposer sa présence d’autant plus qu’il était intéressé par le président de l’Alliance. Son attention se fixa sur le garde impérial qui suivait le vieil homme. A l’instar de son collègue, elle le salua avec un respect non dissimulé avant de s’intéresser aux manœuvres politiques qui débutaient doucement. Kel ne dit rien, forçant See’Ryl sortir de son immobilisme pour attraper une bouteille d’eau sur le buffet et rejoindre sa place lorsque le président, prenant ses aises, décida qu’il était temps de commencer. Enfin eut-elle envie de soupirer. Elle attrapa le datapad que son droïde avait posé à sa place puis lui indiqua silencieusement de sortir.

Hivan prit la parole et elle ne pu que souligner son introduction fort diplomatique… mais c’était pour mieux faire des erreurs dramatiques, juste après. Pourtant, l’Arkanienne ne réagit pas le moins du monde, lui laissant l’occasion de parler ton son saoul… quitte à le donner le droit de s’enfoncer un peu plus. L’Alliance, l’Alliance, l’Alliance… Il n’avait que cela, oblitérant le fait que c’était une planète, certes qui appartenait auparavant à l’Alliance Galactique mais qui faisait aussi partie de la Fédération. L’Ordre était intervenu mais comme les autres.
Quand il commença un laïus destiné à expliquer qu’il n’était pas un président de la guerre, elle manqua de lever les yeux au ciel… Proposer la diplomatie. Soit. Mais il n’allait pas lui faire croire qu’il ferait réellement tout pour la paix et qu’il avait une vision correcte de la situation. Il la regarda, ne trouvant que le verre sombre de ses lunettes alors qu’elle ne se privait pas pour l’observer soigneusement de haut en bas. Elle se permit un léger sourire en coin, énigmatique à souhait.

Enfin, il entama le cœur du sujet. Elle prit note de ses propositions et quand le silence revint, elle attendit quelques secondes pour voir si Kel allait prendre sur lui et accepter de jouer au diplomate. Forcée de constater que non, elle en endossa le rôle. Comme de nombreuses fois auparavant. Elle se redressa légèrement. « Permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue au nom de l’Ordre Jedi. » commença-t-elle sans même forcer sur sa voix, obligeant ceux qui voulaient l’écouter à lui prêter toute leur attention. « Je tiens d’abord à corriger quelques petits points. L’action de Velmor était une opération de la Fédération Galactique car au-delà d’attaquer l’Alliance Galactique, c’est la Fédération qui a été visée de nombreuses fois. Ignorer cela serait une erreur impardonnable. L’Ordre n’a fait que remplir son devoir en venant en aide à la population qui en avait besoin et qui en a toujours besoin. » souligna-t-elle afin de bien faire comprendre aux deux dirigeants que les rescapés avaient besoin de plus d’une petite opération. L’aide devait leur être envoyée sur le long terme, comme pour les autres planètes déjà assaillies, d’ailleurs.

« Ce sont des mandaloriens. Les preuves sont claires, il est inutile de revenir dessus. Leurs capacités sont suffisamment connues de tous pour savoir qu’ils sont capables de beaucoup même avec peu de moyen… Même si avec leurs attaques, leurs moyens ont dû considérablement s’accroître. Et je me demande pourquoi cette information ne nous arrive que maintenant alors que de nombreuses planètes ont déjà été attaquées. Le début est déjà passé depuis longtemps, président Armyanski. Et ils possèdent l’avantage depuis longtemps. » Elle fit une pause, laissant le silence revenir brièvement. « Parler au conditionnel est inutile : nous sommes à l’aube d’un conflit armé. C’est un fait. » ajouta-t-elle d’un ton sensiblement plus sec. Elle n’aimait pas que l’on se leurre dans des circonvolutions longues et inutiles. Pourquoi perdre son temps avec des suppositions quand les faits étaient là ?

« Cependant, je ne comprends pas une chose… Ne sommes-nous pas une Fédération ? Ne sommes-nous pas déjà unis sous une même bannière ? Certes, les maladresses regrettables de la présidente Weiss pèsent toujours sur les relations entre nous mais jusqu’à présent, aucun des trois partis n’a fait par de son intention de mettre fin au Triumvirat… Enfin, intentionnellement. » Elle avait soufflé les derniers mots qu’elle balaya d’un mouvement distrait de la main. « Vous nous proposez donc de partager les informations tous ensemble. C’est déjà le cas… Enfin en théorie. De mettre nos moyens en commun. Idem. Vous parlez de stratégie défensive mais les moyens de l’Alliance et de l’Empire ne sont pas suffisants pour protéger toutes les planètes de la galaxie. Je ne parle pas de ceux de l’Ordre puis que nous n’avons pas de flotte à proprement parler. Savez-vous au moins où la prochaine attaque aura lieu ? Savez-vous pourquoi ils prennent les ressources et des catégories de personnes soigneusement choisies ? »

Non bien évidemment que non, du moins pas grâce aux cadavres qui s’étaient retrouvés sous un tas de pierre sur Velmor. Pour ainsi dire, l’Alliance était en position de faiblesse. N’ayant rien à marchander hormis des moyens. Cela pesait dans la balance, à ne pas en douter. Mais après l’échec de Velmor, c’était loin d’être évident à négocier. « Dans un domaine tout autre : négocier avec les Mandaloriens ? Une solution pacifique ? C’est un peuple de guerriers, pas de diplomates. Les attaquer de font aura exactement le même résultat : un échec retentissant pour la Fédération. Ce serait l’un de ces échecs qui la mettraient à genoux, prête à recevoir le coup de blaster du premier mandalorien qui passera non loin. » De nouveau, un petit silence. « Vouloir se défendre contre les mandalorien, c’est bien. Leur infliger une défaite c’est encore mieux mais tant que celle-ci comporte des risques soigneusement calculés. La Fédération ne peut en aucun cas se permettre de perdre trop de moyen car une seule défaite ne sera pas suffisante pour mettre les mandaloriens à terre. En revanche, que compte faire l’Alliance et l’Empire pour les planètes qui ont été et qui seront pillées ? Sur le long terme, j’entends. Il est vrai que l’idéal serait que nous parvenions à anticiper les attaques… » termina-t-elle d’un air songeur.

Elle ouvrit sa bouteille pour y boire une gorgée. D’un sourire engageant, elle proposa silencieusement à l’Empereur de prendre la parole s’il en avait envie. Malgré la dureté de ses mots, pourtant soigneusement choisis, elle avait toujours parlé calmement, d'une voix peut-être sensiblement trop basse pour être entendue sans efforts.

_________________
A Viendre
Revenir en haut Aller en bas
Kalan Fel
Empereur
Empereur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 246
Age : 19
Localisation : Bastion, Palais Impérial
Titre : Empereur du Second Empire Galactique
Date d'inscription : 23/12/2014

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire Galactique
Rang: Empereur - V
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: La Réunion des Trois.    Mer 4 Fév - 22:10

Ils s'étaient finalement tous assis autour de la table de discussion, et le Président Armyanski, l'instigateur de cette rencontre au sommet, entama le débat. Il commença par des remerciements interminables. Il est vrai que l'intervention de l'Ordre Jedi sur Velmor avait été salvatrice pour la Fédération, mais l'Empereur n'aimait pas que les flagorneries durent trop longtemps, même si elles étaient nécessaires au réchauffement des relations diplomatiques.
Hivan Armyanski commença par exposer sa vision des choses. Les attaques allaient se multiplier, l'Empire et l'Alliance allaient en être victimes, et les Mandaloriens gagneraient en puissance. Les Services de Renseignements de l'Alliance semblaient peu professionnels. Ces informations étaient connues depuis des lustres par les Renseignements Impériaux, même si Kalan avait appris tout cela le jour d'avant, avec sa discussion avec Althas Octhellian. L'Empereur avait même une information que la Fédération n'avait pas, et il pensait pouvoir l'utiliser à son avantage.
Le Président de l'AG continua sur un discours de coopération totale entre les factions de la Fédération, et il prônait un partage total des informations. Tous les représentants autour de cette table savaient que certaines informations n'étaient pas partagées. Et l'Empereur comptait bien continuer à choisir les informations qu'il partagerait. Perdre un avantage comme celui-ci ne serait d'aucune utilité. Armyanski évoqua aussi l'idée que la Fédération pourrait être dans le futur en guerre avec les Mandaloriens. Et c'est là que la Jedi qui accompagnait Kel Zallow prit la parole. Fel l'avait tout à fait ignoré, pour la bonne raison qu'il ne la connaissait pas. Elle tînt un discours qui ravit le vieil homme. Ils étaient sur la même longueur d'ondes. Nous étions d'ores et déjà en guerre contre les Mandaloriens. Elle tourna sa tête vers Fel afin de recueillir son avis. Kalan fit un petit signe de tête en signe d'approbation du discours de la Jedi. Il croisa ses mains sur la table et commença à parler.

- Je suis tout à fait d'accord avec la co-représentante de l'Ordre ici présente. Nous somme d'ores et déjà en guerre avec Mandalore. Et il est clair que les Mandaloriens ne négocieront jamais. Et même si ils le voulait, les accords seraient en notre défaveur, car ils ont en effet l'avantage dans cette guerre. Pour ce qui est de la coopération, je suis prêt à mettre la majorité de mes forces à disposition de la Fédération, afin qu'elles soit utilisées pour défendre un maximum de planètes. J'en garde certaines pour le front Vagaari.
En revanche, madame, je pense que vous sous-estimez le rôle de l'Ordre Jedi, même si ce n'était sûrement pas votre but
.


Et là était sa transition. Il était maintenant temps que l'Empereur sorte sa botte secrète. L'information qui montrerait l'efficacité totale de ses Services Secrets sans même les nommer.

- Pour répondre à vos questions, j'ai la réponse à l'une d'elles. La prochaine cible des Mandaloriens sera Bandomeer, une petite planète minière impériale. Pour montrer cette coopération et les liens diplomatiques qui nous lient tous au sein de la Fédération, je vais vous demander votre aide pour la défense de Bandomeer. Les techniques d'attaque des Mandos sont connues : ils envoient quelques hommes afin de neutraliser les communications de la planète, puis ils lancent toutes leur forces. Je propose de placer une flotte mêlée de vaisseaux Impériaux et de vaisseau de l'Alliance dans l'espace d'Ord Cestus. Cette planète est assez éloignée de Bandomeer pour ne pas se faire repérer par d'éventuels espions Mandos et est assez rapprochée pour que le saut dans l'hyperespace de la flotte soit rapide. Au sol de Bandomeer, des Chevaliers Impériaux et des Jedi, dissimulés afin de pouvoir tuer (et peut-être capturer) le groupe de sabotage Mandalorien. La garnison impériale s'occupera d'entraîner la population si elle est en danger. La flotte sortira de l'hyperespace afin d'isoler les vaisseaux Mandaloriens et de couper leurs communications et empêcher le gros de leur flotte d'arriver.

Enfin, l'Empereur répondit à la dernière question de la Jedi.

- L'Empire est prêt à envoyer des ressources et des ouvriers si le besoin s'en fait sentir dans les planètes pillées. Du moins dans les limites des disponibilités. Il est clair que l'Empire ne se ruinera pas pour aider les planètes de l'Alliance et de l'Ordre Jedi. Mais nous pourrons au moins aider.

Alors, Kalan Fel, cinquième de la Dynastie, attendit la réponse du Président de l'Alliance et des Jedi.
Revenir en haut Aller en bas
Hivan Armyanski
Président(e) de l'Alliance Galactique
Président(e) de l'Alliance Galactique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 59
Age : 26
Localisation : Coruscant
Titre : Président de l'Alliance Galactique
Humeur : Complotiste
Date d'inscription : 23/12/2014

Feuille de personnage
Allégeance: Alliance Galactique
Rang: Président - V
Niveau de combattant: 2

MessageSujet: Re: La Réunion des Trois.    Sam 14 Fév - 19:11

On ne peut pas dire qu'ils ne sont pas réactifs. Réaction au quart de tour et la remise en question des services de renseignements de l'alliance. Peut-être que mon service de renseignements n'est pas la plus performante actuellement, mais ça viendra. Il faut dire que pour le moment, j'ai autre chose à penser. Donc, comme l'a si bien dit notre amie Jedi, je radote des vieux trucs, c'est la guerre, qu'il faut qu'on se bouge un peu, qu'il faut faire quelques choses pour les victimes actuelles et futures et que les Jedi ne peuvent pas grand grand-chose par absence de flotte. L'empereur est d'accord sur l'idée de la guerre et de la menace mandalorienne et se proposa d'aider les victimes en leur apportant ressource et ouvrier sans se mettre dans le rouge. Nous avons un début de quelque chose. Par contre ... Vu que mes deux invités sont chauds pour une Petite Guerre ouverte contre les Mandos, tout le monde enverra de ses hommes au casse-pipe. L'ordre, l'empire et l'alliance auront des morts à pleurer, après tout c'est ça la solidarité d'une fédération.

Je les laissais donc avancer leur vision de la situation ainsi que leur solution. Nous avions fait un premier tour de table, même si monsieur Kel garda le silence et que ça soit sa collègue qui prit la parole. Ça me fait sourire quand même de croire que tout ce que la fédération nous « impose » de faire soit respecté par tous. Beaucoup d'entre aides sont bridés, comme par exemple le partage d'information stratégique comme l'a fait l'empereur. Je serais bien curieux de savoir combien de temps ils savent cela et surtout, comment... Enfin bref passons. Alors, comme ça une des prochaines attaques se passerait du côté de l'empire. L'empereur propose donc de faire une attaque groupée contre cette prochaine attaque. Bizarrement, l'histoire de Velmor me reste à travers la gorge. Je dois avouer que si notre opération se passe à merveille du côté l'empire ça va légèrement m'irriter de savoir que du côté de l'empire ça se passe mieux que du côté de l'alliance. Pourquoi ? Nous sommes alliés non . Nous sommes tous de la fédération, non . Sur le papier oui, dans la pratique et le monde politique, c'est légèrement différent la vision de choses et il en faudrait pas qu'une trop grande différence se crée par l'intermédiaire de la fédération. Si la fédération permet se renforce une nation plus en particulier que l'autre et que le déséquilibre se creuse de trop, je peux vous dire que ça va créer des conflits géo éco politique. Nous verrons cela.

Bon, je crois que c'est à mon tour de parler. Je laissais trois secondes de silence avant de reprendre la parole de façon calme, sérieux et décontracter :


-Je vois donc que la situation de base est acquise par tous. Je me suis permis de rappeler les éléments-clés qui sont l'origine de cette réunion. Je suis bien conscient que chacun d'entre nous a été victime des mandaloriens, j'avoue d'avoir mis une grande attention sur l'intervention des Jedi et non de l'empire. C'était une opération commune et bien sûr, les remerciements vont de soi à l'empire aussi. Cela est dû à la réaction très positive de la part de Velmor pour l'ordre Jedi tout particulièrement. Par contre, une de vos questions m'a semblé légèrement étrange madame Ahso'Tye. La question concernant les victimes des Mandalorien. La question n'a pas besoin d'être posé. Il est naturel de les aider par aides humanitaires et financiers pour les aider et réparer les dégâts qui ont et seront faits par les mandaloriens dans l'ensemble du territoire fédéral. Ma vision est simple, les puissants ont le devoir d'aider et de renforcer les moins forts pour leur permettre de le devenir et qu'eux face de même et ainsi de suite. Après, cela est ma vision purement personnelle.


Je fis une pause le temps de me servir un verre d'eau. Sacrée réunion et situation. Je repris :


-Il est vrai que les mandaloriens ne font jamais rien sans raison. Il faut craindre de leur part à des attaques de plus en plus puissantes. Je pense que leur raid leur permet deux choses. D'un, s'approvisionner en matériel pour renforcer leur force armée et nous affaiblir et de deux, tester nos défenses et pour le moment, ils ont surement remarqué, qu'en effet nous n'avions pas les forces nécessaires pour protéger toutes nos planètes. Comme dit, je ne fais qu'approuver ce qui a pu être dit ainsi de donner ma vision sur cette crise. Soit, nous sommes rentrés dans une guerre qui n'est pas encore officielle, si on peut dire. Je suis attristé de voir que ce conflit se réglera par les armes et le sang.

J'avais pris un visage froid, un regard perçant reflétant une certaine colère à devoir aller aussi loin dans ce conflit. Je désapprouve les règlements par les guerres, mais il faut avouer que nous n'avions plus le choix. Nos adversaires nous imposent la guerre et l'ordre Jedi ainsi que l'empire sont prêts à les contrer. Nous avions donc une possibilité de les contrer au sein de la Second Empire. Espérons que ça se passera mieux que de mon côté. Par contre, je ferais tout pour que les mandaloriens deviennent un exemple pour la galaxie pour montrer qu'il vaut mieux éviter de pousser l'alliance jusqu'à la guerre. Par la réponse que j'ai donnée, mes invités pouvaient comprendre que j'ai validé l'idée de la guerre et que guerre il y aura.


-L'alliance galactique mobilisera des forces pour vous venir en aide Empereur Fel afin que cette opération contre la prochaine offensive mandalorienne soit une réussite pour la fédération. Vous serez contacté par notre responsable des armées, monsieur Raen Als'ren. Il faudra voir avec lui votre stratégie de défense. Cela concerne aussi pour l'ordre Jedi, si vous avez besoin d'aide armée, l'alliance vous offre son aide sans hésitation, mais comme dit juste avant, notre commandeur suprême des forces de Défense de l'alliance galactique vous contactera au plus vite. Comme la remarque a été faite, nous sommes une fédération. L'entraide est toute naturelle.


Je confirmais donc que l'alliance s'engagea à aider l'empire pour défendre sa planète ainsi que l'ordre Jedi, bien sûr avec les moyens à notre disposition. Après tout, aider l'un comme l'autre est bénéfique, dans la logique, à l'alliance. Par contre, ça sera à Raen Als'ren de gérer tout cela et a offrir l'aide qu'on pourra aux deux. Tout le monde aidera tout le monde proportionnellement avec ce qu'il a sous la main, l'un peut combler le manque de l'autre. Comme dit, beaucoup de théorie, de mot sur papier ou oral, après, il faut voir ce que ça donnera dans la réalité et la réalisation de tout ça.


-Par contre, même si je m'avance un peu par cette question et dans l'idée que cette opération soit une réussite ou un échec, que ferions-nous par la suite . Notre seule chance de protéger nos positions c'est l'information. Nous ne pourrons pas rester sur la défensive éternellement, il nous faudra un jour ou l'autre passer à la contre-attaque. Je sais bien que je m'avance beaucoup, nous n'y sommes pas et nous aurons la possibilité de parler de cela par la suite, mais je voulais savoir si nous avions un début de plan pour après. Il est important de neutraliser leur officier et aller jusqu'au système neutre pour regarder si nous pouvons avoir leur aide ou du moins, avoir une certitude de ne pas les voir auprès des mandaloriens. Il est important de voir la majorité des possibilités à notre disposition pour assurer notre avenir et mettre fin à la menace mandalorienne. Même en temps de guerre, nous ne pouvons pas laisser que parler les armes, la diplomatie pourrait nous permettre de trouver des aides temporaires extérieures ce qui pourrait diminuer la tension au sein de la de fédération ou nous garantir de ne pas avoir plus d'adversaire devant nous.


Je finis par cela. Plus nous aurons de l'aide ou d'adversaire possible en moins, plus nous pourrons voir les choses plus clairement et qui sait décourager nos ennemis. Décourager des mandaloriens... Nan impossible, par contre essayer de chopper quelques officiers de leur côté ou même des chefs de tribus, ça pourrait être de très bonne source d'information, même que ça risque d'être dur de les faire parler. Il est important de bien voir nos cartes en mains et de savoir ce qu'on va faire en avance.


Dernière édition par Hivan Armyanski le Ven 20 Fév - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Réunion des Trois.    Dim 15 Fév - 11:23

« Commandeur, nous arrivons vers Coruscant. »
« Bien, entamez les procédures d'amarrage. »
« Vous risquez d'arriver en retard commandeur. »
« Vous croyez que ça peut me dispenser d'y participer ? »

« J'en doute. »

« Dommage, dans tous les cas Capitaine ce n'est pas grave, faites votre travail et si j'arrive après et bien qu'il en soit ainsi. »


L'Edep surgit de l'hyper-espace, le capitaine de la corvette fit son travail, approchant son vaisseau de la surface de Coruscant. Le Bothan se rendit jusqu'à ses quartiers en soupirant. Il était convié à la réunion au sommet, pourtant, il ne voulait pas y aller. La politique était d'un chiant. Il le savait d'autant mieux qu'il avait dirigé l'alliance quelque temps avant que le président Armyanski ne prenne ses fonctions au plus haut sommet de l'état.

Dans son uniforme, il le mit de manière officielle, marquant son corps des décorations et des galons représentant sa place au sommet de la hiérarchie de l'armée de l'alliance. Le bothan se stoppa un instant avant de placer le second galon... Commandeur suprême des forces de défense de l'alliance galactique. Le titre était plutôt évocateur, alors pourquoi diable un soldat devait-il devoir s'emmerder à parlementer avec des politiques. Chacun son travail.

On l'avait convoqué alors il y serait. Tant pis pour le retard, venir de Botajef juste pour une réunion ne lui plaisait déjà pas trop, alors en plus s'il devait avoir un timing parfait, c'était le pompon. Chacun leur métier, certes cette réunion est importante, pourtant le commandeur savait sa place à la tête de l'armée du Nord, prenant les dispositions nécessaires pour protéger les planètes de la menace mandalorienne. Pourtant, il était là.

L'Edep se posa sur une plate-forme de Coruscant et le commandeur en sortit, accompagné de deux soldats de son vaisseau. Plus loin, deux membres de la Force de Sécurité de Coruscant l'attendaient. L'augmentation de la sécurité se faisait sentir, les protocoles d'amarrages étaient plus longs. Trop long. Enfin, il savait déjà qu'il serait en retard. Le Bothan monta dans le speeder avec les forces l'attendant, partant pour l'ambassade Jedi tandis que l'Edep se préparait déjà au voyage retour.

Il arriva rapidement à destination, apparemment ça avait déjà commencé. Ce n'était pas une raison pour courir, il n'avait déjà pas envie d'y aller, alors bon. Le Bothan, escorté par deux membres des forces de sécurité Coruscanti entra dans l'ambassade et les soldats l'amenèrent jusqu'à la salle. Dans les couloirs, le commandeur vérifiant juste que ses décorations étaient en place, malgré tout, il fallait faire bonne image. Le grand-maître de l'ordre, le président et l'empereur. Que de personnalités. Mais bon, ça restait de la politique. Sur place, il ouvrit la porte, remerciant les soldats avant de rentrer, apparemment le président venait de finir de parler.


« Bonjour à tous. Excusez mon retard. Des affaires à régler sur Botajef avant mon départ. »

Il n'en dit pas plus, saluant de la tête les personnes présentes avant de se placer sur le côté, main dans le dos, posture droite. Attendant que les choses se passent, espérant intérieurement de pouvoir juste partir bientôt, retourner là ou il pensait avoir sa place sur l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Réunion des Trois.    Ven 20 Fév - 23:04

Kel écoutait ce que les autres participants à la réunion avaient à dire. Il préférait avoir toutes les cartes en mains avant de faire quoi que ce soit. Après tout, ce qui allait se décider durant cette réunion concernait la galaxie toute entière. Globalement, il était d'accord avec les idées de certains, et était bien content que l'Empire accepte de jouer le jeu de la coopération. Après tout, ses relations avec l'AG et les Jedi avaient été sévèrement touchées par leur alliance avec les Sith lors de la guerre qui avait provoquée le retour des Sith et leur ascension au pouvoir. Mais au moins, ils savaient ou les mandaloriens allaient frapper. Ce qui était un avantage en soi. La Fédération était en théorie capable de mettre au point un plan d'action pour repousser les mandaloriens, et leur faire comprendre que la période ou ils étaient bien cachés dans l'ombre était révolue.
Alors que le président exposait ses idées, Kel réfléchissait à toute vitesse. L'Empereur Fel avait proposé d'envoyer des Jedi et des Chevaliers Impériaux sur le sol de Bandomeer, mais le Grand Maitre Jedi n'était pas convaincu par cette proposition. Principalement parce qu'il valait mieux que éviter de mettre tous les utilisateurs de la Force dans le endroit, mais aussi parce que Kel avait en mémoire les évènements survenus sur Galidraan quelques siècles plus tôt. Kel n'avait pas la moindre envie d'envoyer ses frères et sœurs au devant d'un massacre. Non, il fallait qu'ils usent au mieux des talents dont disposaient l'Ordre, et qu'ils répartissent au mieux leurs troupes dans la bataille. Et Kel savait exactement ou placer ses Jedi, pour qu'ils soient le plus efficaces. Quand le président de l'AG finit de parler, Kel se redressa sur son siège, et prit enfin la parole.

- Bien, au moins nous sommes tous certains d'une chose, il est hors de question que les Mandaloriens continuent leurs crimes en toute impunité. Bandomeer va nous servir à leur montrer que nous avons des ressources, et que nous savons nous en servir. Cependant, je vais me permettre de revenir sur un ou deux points. Majesté, je ne remets pas en cause les compétences de vos Chevaliers, mais je doute que les forcer à collaborer avec les Jedi soit une bonne idée. Nous avons chacun nos méthodes, et les Chevaliers Impériaux sont bien plus à l'aise avec la chaine de commandement et les opérations au sol. Je préfèrerais placer mes Jedi dans l'espace, là ou les mandaloriens sont plus vulnérables. Je n'aurais qu'à réunir quelques escadrons de pilotes compétents, capables d'exécuter une Fusion Mentale, et la Fédération pourrait alors faire des ravages dans les rangs mandaloriens, avant même qu'ils ne touchent le sol.

Kel fit une courte pause, le temps de boire une gorgée d'eau, avant de poursuivre avec calme.

- Il est vrai que nous devons nous trouver de nouveaux alliés. Le problème, c'est que je n'en vois pas vraiment. Il y a bien les Hutts, mais il faudra un véritable miracle pour les pousser à s'opposer aux mandaloriens. Ils auraient autant à perdre en s'opposant à eux qu'en s'opposant à nous. Et pour le moment, frapper les mandaloriens en plein cœur est exclu. Attaquer une place forte mandalorienne ne serait qu'un monstrueux gâchis de troupes et de matériel. La moindre personne en âge de porter une arme essayerait de nous tuer. Et ils réussiraient sans problèmes.

C'est alors que la porte de la salle s'ouvrit. Instinctivement, Kel porta une main à un de ses sabres-laser, mais il la baissa bien vite lorsqu'il vit entrer le Suprême Commandeur Als'Ren. Affichant un sourire, il était bien content de voir le Bothan. Si Kel avait beaucoup de mal à supporter les politiciens, c'était tout le contraire avec les militaires. Et il savait que le Suprême Commandeur était un sympathisant des Jedi, qui s'était opposé à la politique menée par l'ex-présidente Weiss. Lorsque l'officier s'excusa pour son retard, Kel hocha la tête, avant de dire avec une pointe d'amusement:

- Vous êtes tout excusé, Suprême Commandeur Als'Ren. Et puis vous avez de la chance, vous arrivez pile au moment ou la réunion...vous concerne.

Oui, il valait mieux dire ça plutôt qu'admettre ouvertement qu'il trouvait ce genre de réunions ennuyeuses. Pour une fois que ça parlait d'autre choses que de politique, et qu'ils étaient à peu près tous honnêtes les uns envers les autres, il n'allait pas s'en plaindre. Sans oublier que pour une fois, personne n'allait se plaindre de l'honnêteté de Kel.

- Quoiqu'il en soit, notre problème est, à mes yeux, relativement simple. Et ne nous laisse qu'une seule porte de sortie. Nous ne pouvons nous permettre de perdre face aux mandos. Il va falloir se battre, et il va falloir les battre.

Kel se tut, et regarda les autres participants à la réunion. Restait à voir comment chacun allait réagir à ce qu'il venait de dire. Et peut-être qu'avec de la chance, il allait avoir une idée lumineuse entre-temps. À défaut, il pourrait toujours s'entretenir avec le Suprême Commandeur pendant que les autres parleraient politique...
Revenir en haut Aller en bas
See'Ryl Lun'Sa Ahso'Tye
Maître Jedi Conseiller
Maître Jedi Conseiller
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 33
Date d'inscription : 09/12/2013

Feuille de personnage
Allégeance: Jedi
Rang: IV
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: La Réunion des Trois.    Dim 22 Fév - 17:09

La co-représentante de l’Ordre Jedi, Madame…. Ce qu’il ne fallait pas entendre pour la désigner. Derrière ses lunettes sombres, See’Ryl leva les yeux au ciel. Des dirigeants qui ne connaissaient même pas la composition du conseil de l’Ordre Jedi, un empereur qui se permettait de lui dire qu’elle sous-estimait le rôle de son Ordre… Elle en soupirait intérieurement. « C’est Maître. Maître Ahso’Tye » corrigea-t-elle d’une voix tranquille, sans broncher de sa place, sans attendre une quelconque excuse parce que de toute manière, juste après l’Empereur, ce fut au tour du président de lui donner du madame. Durant un instant, l’envie de jouer à leurs jeux titilla l’Arkanienne mais elle la chassa aussitôt. L’heure n’était pas aux amusements divers et variés mais plutôt à l’attention puisque de toute manière, elle ne pouvait pas compter sur le Grand Maître de l’Ordre pour intervenir. Il n’aimait pas la politique, c’était un fait. Mais il ne pouvait pas jouer au gosse en permanence… Ne serait-ce qu’à cause des responsabilités qu’il avait. Il était le représentant de l’Ordre, celui à même de traiter avec les autres membres du Triumvirat. Ce n’était pas son boulot à elle. Tarista, à la limite, aurait été correcte. C’était elle qui s’occupait des relations entre Ossus et Coruscant.

Qu’importe ! Les choses étaient ce qu’elles étaient et See’Ryl se retrouvait face à trois personnes dont les notions de politique la poussaient à se demander comment ils étaient parvenus au sommet. Lorsque l’Empereur répondit à sa dernière question, l’Arkanienne se permit de le reprendre une seconde fois. « Hormis Ossus, Dathomir, Tython, Dagoba, Endor et, plus récemment, Velmor, l’Ordre ne possède pas de planète. Velmor est sous notre protection mais les autres sont des Temples ou sanctuaires Jedi. Je présume que vous saisissez très bien la différence entre une planète appartenant à l’Ordre et l’une des vôtres…. » Lâcha-t-elle d’une voix presque suave. Velmor était ruinée et les autres planètes, hormis les Jedi présents, n’avaient que peu de ressources pour appâter les Mandaloriens. Mais cela ne lui évitait pas d’avoir conscience que les planètes de l’Ordre risquaient d’être attaquées. Simplement parce que les Jedi et les Mandalorien avaient un lourd passé les opposants. « Mais il n’est pas question de ruiner l’Empire, l’Alliance ou même l’Ordre. Il n’est question que de solidarité avec les peuples… Enfin, en ce qui concerne l’Ordre car, vous le savez pertinemment, c’est l’une de nos tâches… à laquelle la Fédération a promis d’aider. »

Voilà qui était fait. Elle n’avait pas pensé intervenir réellement entre l’Empereur et le président mais il le fallait, pour remettre certaines choses en place. Les piqûres de rappel étaient sa spécialité, même si là, elle ne jouait pas dans la finesse. Lorsque le président proposa à l’Ordre l’aide armée de l’Alliance, See ‘Ryl sourit chaleureusement. Même si c’était inscrit dans le traité de la Fédération, l’entendre était toujours agréable. Elle espérait seulement que Kel allait avoir la décence de remercier leur allié pour son aide future. En revanche, quand il fut question de contre-attaque, l’Arkanienne se crispa légèrement. Contre-attaquer quoi ? Mandalore ? Quelle idée ! Se contenant, elle garda le silence même quand Kel ne remercia pas Hivan pour sa proposition.
Elle nota quelques mots sur son datapad, histoire de se donner une contenance et donner l’illusion qu’elle n’enregistrait pas tout. Elle écouta le Grand Maître d’une oreille presque distraite et salua le Bothan d’un mouvement léger de la tête. En revanche, les derniers mots de Kel la firent de nouveau soupirer intérieurement. Sérieusement, il n’avait pas autre chose à dire que ça ? Tout le monde dans la pièce était au courant. Doucement, elle posa le datapad sur la table. C’était à elle de parler. Son regard glissa jusqu’à Kel avant de revenir à Hivan.

« L’Ordre vous remercie, président, pour votre proposition d’aide. » Commença-t-elle de sa voix tranquille. « Nous venons de faire deux tours de table et il en ressort, logiquement, que nous sommes plus ou moins d’accord sur quelques faits : c’est la guerre, nous devons nous défendre… Pour le reste, il est évident que nous serons difficilement d’accord. Contre-attaquer les Mandaloriens est, comme l’a dit Maître Zallow, totalement inutile et voué à l’échec. Pour l’instant, ils ne font « que » des raids sur les planètes. C’est à ce moment-là où nous pouvons leur faire le plus de mal. Il nous faut donc essayer de prévoir leurs prochaines attaques. Pour l’instant, nous savons que Bandomeer est leur prochaine cible. Nous devons leur infliger une première défaite ici. Cependant, cela changera le cours de cette guerre… »

Elle reprit son datapad et envoya une compilation des stratégies militaires notables des mandaloriens aux personnes présentes. « Il ne nous faut plus penser comme des membres de la Fédération mais nous efforcer de penser comme des Mandaloriens qui veulent notre perte. Comment agiraient-ils une fois leurs plans découverts ? Bien sûr qu’ils continueront à piller des planètes. Mais ils feront des diversions. Et comment nous empêcher de rester plus puissants qu’eux militairement parlant ? En tapant précisément dans les endroits qui nous seraient le plus dommageable. » Elle prit une gorgée d’eau. « Comme il a été suggéré, c’est la mobilité qui nous aidera. Inutile d’envoyer la totalité des flottes disponibles à Bandomeer parce qu’il est aisément possible de leur infliger un revers avec le moins de perte possible en homme et en matériel. En revanche, pour la suite, il faut mettre en relation nos informations, créer un système qui ne servirait uniquement à cela. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre du temps en réunions interminables et, surtout, risquer vos vies en vous mettant tous trois dans la même pièce. Nous avons chacun nos « parties » à gérer mais nous devons accepter de perdre un peu pour le bien commun de la Fédération Galactique. Ce qui veut dire : perdre des hommes, des vaisseaux, accepter de partager et de mettre en commun réellement les informations et tout ce qui pourrait aider dans cette guerre, y compris les compétences diverses et variées. Qu’importe la source des informations, que ce soit d’un de vos réseaux ou même d’une voie moins traditionnelle. Nous devons savoir, c’est tout ce qui est important. »

Elle laissa de nouveau un petit silence passer. « Je m’occupe déjà des communications entre l’Ordre et Coruscant. Je peux aisément élargir le champ d’action du protocole ou créer un nouveau protocole pour crypter plus profondément les communications et les échanges. Evidemment, je le ferai en compagnie d’un représentant de l’Empire et de l’Alliance, en totale transparence. » Ou presque. Si elle ne mentirait pas sur ce qu’elle ferait, elle ne dévoilerait pas sa méthode de travail. Et qui sait, avec trois esprits, peut-être que le réseau serait encore plus performants…. ?


_________________
A Viendre
Revenir en haut Aller en bas
Kalan Fel
Empereur
Empereur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 246
Age : 19
Localisation : Bastion, Palais Impérial
Titre : Empereur du Second Empire Galactique
Date d'inscription : 23/12/2014

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire Galactique
Rang: Empereur - V
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: La Réunion des Trois.    Dim 22 Fév - 21:20

Kalan écouta attentivement les trois personnes qui venaient de parler. Le président de l'Alliance Galactique accentua surtout le fait que la Fédération allait avoir besoin d'alliés parmi les systèmes neutres. Or, les systèmes neutres de la galaxie n'étaient pas neutres pour rien : certains n'avaient certainement pas envie de se joindre à une guerre (chose compréhensible), d'autres offraient leur soutien à des gangs criminels comme le Cartel des Hutts ou le Soleil Noir. Il n'en restaient pas beaucoup pour une alliance avec la Fédération. Mais l'idée était à creusée, certains systèmes planétaires pourraient être intéressants économiquement.
Alors que l'Empereur réfléchissait, les portes de la salle s'ouvrirent et Raen Als'ren, Commandeur Suprême des Forces de Défenses de l'Alliance Galactique, entra. C'était un Bothan, fier et droit. Il salua les personnes attablées avant de prendre un siège et de s'asseoir. Kalan ne laissa rien paraître, il ne connaissait pas cette personne. Mais il fût content qu'il fasse partie du débat. Le Grand Maître de l'Ordre, Kel Zallow, avait prit la parole. Il rajouta encore une couche sur le fait qu'il fallait se défendre contre les Mandaloriens, puis s'adressa directement au vieil Empereur. Il sembla valider le plan de défense de Bandomeer, mais donna un avis différent sur l'utilisation de ses Jedi. Il proposa de les utiliser dans l'espace Bandomeerien, où ils seraient bien plus efficaces. Kalan répondit poliment.

- Grand Maître, vous connaissez bien mieux les capacités des Jedi que moi. En outre, je ne m'opposerai pas à votre avis. Vos escadrons seront alors ajoutés à la flotte qui sera chargée de défendre Bandomeer. A moins que vous préféreriez qu'ils décollent directement de la planète ?

Kel Zallow donna aussi son avis sur la question des alliés. Au moins, ils étaient d'accord : les systèmes susceptibles de rejoindre la Fédération ne faisaient pas la queue devant la porte. Le Cartel des Hutts fût évoqué. Kalan ne pensait pas non plus qu'il s'allierait à la Fédération. Et même si c'était possible, l'Empire ne cautionnerait pas un alliance avec les Hutts. C'était hors de question. Lorsque ce fût le tour de Ahso'Tye de parler, elle commença par reprendre Kalan et Hivan. Le premier pour avoir dit qu'elle était co-représentante de l'Ordre, et l'autre pour l'avoir appelé Madame. Elle avait fait l'observation poliment, Mais l'Empereur ne goûta pas le trait. Pour sa part, elle était effectivement la co-représentante de l'Ordre. Pour ce qui était du Madame, il était en effet maladroit mais excusable. Hivan Armyanski venait d'arriver au pouvoir, et les formules de politesse étaient donc encore un peu floues. Mais Kalan ne releva pas, le temps manquait. Après cela, la Jedi reprit le discours du Grand Maître en s'opposant à une contre-attaque, une offensive directe sur les Mandaloriens. Sur ce point, tous étaient d'accords. Elle accentua le fait que nous gagnerons des batailles en se défendant et non pas en attaquant. Là aussi, elle avait raison. Elle enchaîna sur le fait qu'une immense flotte ne serait pas utile pour Bandomeer. D'ailleurs, après discussions avec ses conseillers, Kalan avait convenu qu'il faudrait peu de vaisseaux pour défendre Bandomeer. Elle finit en disant que des sacrifices seraient nécessaires pour la cause de la Fédération. L'Empereur s'exprima alors une fois de plus.

- Nous sommes d'accord pour une stratégie de défense alors. Un problème subsiste : en leur infligeant des défaites là où les Mandaloriens nous attaquent, nous gagnerons peut-être cette guerre à l'usure, même si les chances sont faibles. Mais les Mandaloriens sont très puissants en moyens. Et je pense que leur principale industrie de vaisseaux, MandalMotors, serait ravie de produire à très faibles coûts, juste pour soutenir l'effort de guerre sidéral. La guerre d'usure est une épée à double-tranchants : il arrivera un jour où nous n'aurons pas les informations ou alors nous feront une erreur fatale. Malheureusement, c'est la seule stratégie valable pour l'instant. Je donne donc mon accord et mon soutien à ce plan.
Pour ce qui est de la flotte envoyée sur Bandomeer, elle sera composée de quelques croiseurs, frégates et corvettes. Le commandement sera donné à l'amiral Ryaaz'are'Nuruodo, sauf si un problème survient.


A ce moment, Kalan Fel se tourna vers Raen Als'ren. Voilà pourquoi il était utile qu'il soit là.

- Le Président Armyanski a donné son accord pour une aide de l'Alliance. Je vous propose d'engager dans la bataille seulement des vaisseaux légers, frégates ou corvettes, afin de limiter vos pertes pour la défense d'une planète qui n'est même pas la votre. Et bien sûr, l'Amiral que vous choisirez travaillera en étroite collaboration avec l'Amiral Nuruodo. Mieux vaut avoir deux stratèges ensemble que chacun de son côté.

Kalan Fel revint alors vers la Maître Jedi Ahso'Tye, afin de conclure son discours.

- Pour ce qui est des sacrifices, l'Empire les fera si ils sont nécessaires. S'engager dans une guerre, c'est subir des pertes. Et nous les subirons pour la Fédération, car nous voulons respecter les accords établis entre l'Alliance, l'Ordre Jedi, et l'Empire. Ces affirmations vous semblent peut-être creuses, mais je les fait le plus sincèrement du monde.
Quant aux informations sur les attaques des Mandaloriens, je les transmettrai aux concernés si certaines me parviennent. Peut-être vais-je demander un effort supplémentaire afin d'avoir chaque cible des Mandaloriens dans les mois et peut-être les années qui viennent. C'est peut-être un peu optimiste, mais nous essayerons.
Votre idée d'"élargissement du champ d'action" des protocoles de cryptage est bonne. Et puisque vous le demander, je vais trouver une personne compétente pour vous assistez.


Il avait fini. L'Empereur s'enfonça un petit plus dans son siège et croisa les mains sous son menton.
Revenir en haut Aller en bas
Hivan Armyanski
Président(e) de l'Alliance Galactique
Président(e) de l'Alliance Galactique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 59
Age : 26
Localisation : Coruscant
Titre : Président de l'Alliance Galactique
Humeur : Complotiste
Date d'inscription : 23/12/2014

Feuille de personnage
Allégeance: Alliance Galactique
Rang: Président - V
Niveau de combattant: 2

MessageSujet: Re: La Réunion des Trois.    Sam 28 Fév - 14:49

Je sens que les évènements à venir vont devenir vont être plein d'imprévu et de surprise à vous faire avoir un ulcère, enfin j'imagine. En tout cas, nous étions rentrés plus dans le domaine dit militaire. Nous nous sommes mis d'accord sur le fait qu'il fallait travailler en équipe et tout, c'est bien. D'autres diront que c'est normal car, nous sommes alliés, d'où la fédération. Il ne faut pas oublier une chose, il y a toujours une différence entre ce qui a été écrite et signé et ce qui est appliqué en réalité. Nous essayons de tirer le plus d'avantage pour notre faction que celui de ton allié. C'est la nature des hommes et des gouvernements, nous ne faisons pas la paix, la guerre, des accords ou des alliances par simple principe humain, mais parce qu'on a quelque chose à gagner. Je ne dis pas que certaines n'ont pas été faite par principe et valeur morale, mais ! Si on pensait un peu plus à l'autre et pas seulement à notre nombril... Oula, mais pourquoi je pense à ça d'un coup, je m'éloigne de notre sujet de conversation. Donc la guerre oui, attaquer mandalore non, se défendre oui, récupérer des informations oui, éviter de nous réunir trop souvent oui, améliorer nos communications oui. Bien, bien, bien.

Je n'ai rien contre les militaires ou parler stratégie, au contraire, mais ce n'est pas mon domaine et ni mon travail, sinon je me serais engagé et je porterais un uniforme. D'où notre ami Raen qui a pu se libérer, merci ! Ce n'est pas que je n'aime pas les réunions, mais quand on fait des congrès avec le sénat, c'est équivaut à une centaine de réunions comme celui-ci. De plus, je suis loin d'être un pur politicien. Comme dit, je suis plus de nature populaire et à dire les choses au plus directe que de jouer avec les mots pour te mettre de la pommade pour faire passer un message ou une mauvaise nouvelle. Oui je révolutionne la notion de politicien focus et hypocrite, ce n'est pas mieux, c'est juste différent. Un nouveau tour de table a été fait. Ça se passe plutôt bien. On ne s'est pas encore balancé des piques ou des grenades orales. Enfin, on peut peut-être sentir un certain... Comment pourrais-je dire cela ? Un doute de la part de l'ordre sur notre position de dirigeant. Enfin, une légère impression, peut-être que je m'imagine trop de choses.

En tout cas, je pense avoir fait mon travail. J'ai donné, mon feu vert. On est tous d'accord pour la marche à suivre dans les prochains temps. Maintenant que nous sommes rentré dans les stratégies militaires, mobilisation de troupes et tout, je vais pouvoir laisser ma place à Raen Als'ren. Je pourrais, limite, me lever et leur souhaiter une bonne journée et aller boire un coup. J'ai bien dit limite hein. Je ne vais pas le faire. Pourquoi ? Je pense que ce n'est pas politiquement correct. Il était temps que je dis quelque chose. Pas trop, mais quelque chose quand même. Déjà quand je vis Raen, je me suis dit, c'est à ton tour l'ami... Eh oui, tu vas y avoir droit à cette réunion. Chacun son tour. Mon regard se posa sur See'Ryl pour commencer :


- Je vous prie d'accepter mes excuses pour ma maladresse de vous avoir appelé madame, Maître Ahso'Tye.

Oui je pense que ça ne doit pas être simple d'avoir le titre de maitre, qui est un grade plutôt important au sein de l'ordre. Bien que ma vision sur les titres est assez limitée, vu que chez nous, nos titres sont temporaires pour certains postes dans la politique. Enfin bref, courte excuse, mais excuse quand même, il faut savoir reconnaitre quand on fait les choses mal et pour le moment, j'en fais pas mal. Enfin, mal aux yeux des autres. Je vais pouvoir passer à :


-Nous sommes d'accord avec l'idée de renforcer les protocoles de communication entre nous. L'alliance mettra à votre disposition un technicien dans ce domaine, si ce n'est déjà fait, vu que nous avons déjà des protocoles en place entre Coruscant et l'ordre.


J'espère seulement que ces protocoles servent vraiment qu'à cela et à rien d'autre. On parle depuis avant d'entraide, d'alliance, de confiance et tout et nous sommes tous d'accord à ce sujet. Il serait vraiment mal vu et surtout bête si quelqu'un s'amuserait un double jeu. Si l'un ou l'autre se ferait attraper et que ça se passe chez moi... Ah ah ah ah ah ah ah ah ! Aaaaaaaah... Passons. Raen, avec l'aide de toutes les personnes ici présent est au courant de ce qui a été dit dont le fait que... Son bon vieux de président lui a donné un travail en plus. Il faut frôler la folie pour avoir accepté ce poste. Quoi que... vouloir être président en période de crise c'est débile. Tout ce qui sera fait te sera reproché. Alors que tu fais tout, des choses inattendues se passent et foutent tout en l'air. Comme si j'étais le maitre de la galaxie et que je contrôlais tout ! On ne serait pas ici à discuter de ce problème, ce problème n'existerait pas ou plus déjà.

En tout cas, j'espère qu'on va arriver à quelque chose de positif. Mon regard se détourna vers Raen. Un regard qui voulait dire : « Merci d'être là, c'est à toi de jouer l'ami, moi, j'ai fait ma part ». Je prie donc la parole :


- Je vous remercie d'avoir pu vous libérer pour cette réunion Commandeur Raen Als'ren. De plus c'est la première fois qu'on se voit, enchanté. Comme il a été dit, j'ai donné mon accord pour une opération en commun face à la prochaine attaque mandalorienne en territoire impérial. Donc à vous de jouer et je vous donne carte blanche face à la menace mandalorienne et tous les autres en cette période de crise majeure. S'il vous faut quoi que ce soit ou un des moyens supplémentaires, dites-le-moi.

Je pense que c'est bon pour moi. On peut dire que je suis remplacé par Raen pour les prochains tours de table. J'ai signé, il manque plus qu'à agir. Chacun fit, fait et fera ce qu'il faudra pour nous sortir de cette galère. Je vois malgré tout dans cette guerre et galère galactique, une source de possibilité multiple pour balayer d'autres problèmes et développer certains éléments dans l'alliance qui est sujette de polémique en temps de paix. Un bon dirigeant doit savoir utiliser et exploiter toute sorte de circonstance et en tirer de « bonne chose », même dans les pires moments. Dans la théorie, certaines choses sont plus possibles en temps de crise que dans les périodes de grand calme et de prospérité. Le chaos est source de développement et de progrès rapide... Et le chaos est la route qui mène à l'ordre. Je pense de trop à vrai dire. Je divague légèrement. Heureusement que mes pensées sont à l'abri dans ma tête et cacher à certaines oreilles. Certaines personnes transforme tout ce que tu leur dis et transformes cela en monstruosité alors qu'en fait non.

La balle est donnée à Raen, c'est à lui d'agir maintenant dans cette réunion. Les choses plus concrètes vont pouvoir commencer et être validées du côté de l'alliance. J'ai donné mon feu vert pour agir, Raen doit valider l'agissement si on peut dire et du côté de l'alliance galactique, tout sera ok et les choses pourront bouger. Il est vrai que c'est un peu casse pied tous ces protocoles et procédures à suivre pour pouvoir enfin agir, mais c'est ainsi et je ne pense pas que ça changera d'ici les prochaines années. Je peux peut-être essayer de simplifier certaines choses pour permettre de simplifier et d'accélérer certaines prises de décision. Nous verrons cela plus tard. Chaque chose après l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Réunion des Trois.    Ven 6 Mar - 14:14

Décidément, non. Jamais il n'aurait dû venir, les choses se confirmaient alors que les gens le saluaient. Il regrettait déjà d'être entré dans la salle. Et ça parle politique, accords et autres choses comme ça, le Bothan était juste certain de ne pas avoir sa place ici. Franchement, vous l'avez vu ? Les trois personnes les plus influentes de la galaxie discutaient accords et lui, il se pointait comme ça, ce n'était pas son truc.

Certes, il avait dirigé l'Alliance pendant quelque temps et s'entendait plutôt bien avec le Grand Maître Jedi, chacun n'appréciant pas vraiment la politique. Enfin, s'il prétextait qu'il avait une envie urgente, il n'y échapperait pas. Pourtant, son moral était à zéro là, il restait droit et impassible par habitude de cette position, pourtant, il avait juste envie de soupirer. Il n'en fit rien, attendant patiemment que les débats continuent, sans la moindre envie d'intervenir.

Les trois personnes les plus influentes de la galaxie discutaient accords et lui, il se pointait comme ça, ce n'était pas son truc. Il était question de l'envoi d'une flotte sur Bandomeer, prochaine cible des mandaloriens. Le président voulait donc envoyer une flotte en renfort, le président donna ce qu'il conseillait comme vaisseaux pour cette attaque, il nomma aussi l'Amiral à la tête de la force de frappe impériale. Pourquoi diable parlaient-ils de ça ici ? Le président affirma qu'il donnait carte blanche au commandeur pour la situation de crise, jeune et inexpérimenté l'on dirait, des mots aussi forts sont dangereux. Tout va bien que le commandeur n'est pas le genre d'homme à vouloir faire un coup d'état, à son niveau, c'est là ce que la carte blanche signifie.


« Ne vous en faites pas Monsieur, j'ai déjà suffisamment de moyens comme ça, à moins que vous n'ayez une flotte Katana dans votre manche. Je transmettrais votre demande de renfort à l'Amiral Vakarian, il se chargera de dépêcher des troupes sur place, il prendra la décision ou nom de mener la flottille en orbite de bandomeer, dans le cas contraire l'un de ses commandants s'en chargera. »

Le Bothan fit une pause, les combats spatiaux n'étaient pas sa spécialité, général de métier, c'était un officier de l'armée, il avait guidé des hommes sur un champ de bataille, mais pas des flottes dans l'espace. Quoi qu'il en soit la planète Bandomeer risquait malgré tout une bataille terrestre, mais apparemment, il n'était pas question de cela pour le moment, s'il n'avait pas à déployer de forces sur terre, il n'avait pas à s'inquiéter du tout de ce qu'il pouvait s'y passer.

Pour être tout à fait honnête, il ne s'intéressait pas non plus à la stratégie qui pouvait être employée, cette planète n'était pas sous sa responsabilité et il avait autre chose à faire que de se déplacer lui-même sur place. L'officier en charge de la flottille de l'alliance se chargerait du volet stratégique, bien que triste, il fallait bien avouer que l'officier se fichait pas mal de ce qui pouvait se passer sur Bandomeer, désormais qu'il n'était plus à la tête de l'alliance ce n'était plus de son ressort.

Une victoire serait un symbole positif pour l'Empire, un bien maigre plus pour l'alliance, avant de songer à se donner corps et âme pour la seconde faction, il devait s'assurer que les mondes proches de Mandalore sont protégés, Botajef était en effervescence et l'Amiral Vakarian avait du travail également, la situation ne pouvait pas rester bloquer indéfiniment, Bandomeer était secondaire pour lui. Il se décida à reprendre la parole.


« Autre chose que je devrais savoir ou que vous avez à me demander ? »


Il se posa calmement, toujours déçu de devoir participer à la politique, si c'était simplement une demande de renfort un holo-message aurait suffit.
Revenir en haut Aller en bas
See'Ryl Lun'Sa Ahso'Tye
Maître Jedi Conseiller
Maître Jedi Conseiller
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 33
Date d'inscription : 09/12/2013

Feuille de personnage
Allégeance: Jedi
Rang: IV
Niveau de combattant: 4

MessageSujet: Re: La Réunion des Trois.    Lun 16 Mar - 12:02

[HJ: j'ai pris sur moi de f aire partir ceux qui ont quitté le forum. Ainsi que lancer la fin de ce rp. S'il y a un souci, prévenez moi.]

L’empereur s’adressa directement à Kel qui, de fait, s’attira un regard de la part de sa congénère qui espérait qu’enfin, il allait tenir son rôle malgré son manque d’amour pour la politique. Raté. Il se leva après avoir posé ses mains sur la table. Avant de sortir en claquant la porte, il lâcha « Posez vos question au Maître Ahso’Tye. » puis sortit sans un mot, rapidement suivit par Raen. See’Ryl, pour le coup, resta silencieuse, perdant le peu de couleur qui trônaient généralement sur son visage. Elle prit une profonde inspiration qui trahissait son irritation face au comportement incapable et inconséquent de quelqu’un qu’elle devait respecter. Elle expira doucement avant d’intervenir. « Veuillez pardonner le Grand Maître Zallow… Il… » Commença-t-elle en se demandant comment excuser un tel comportement. Elle opta pour la franchise. « Il a du mal avec les circonvolutions politiques. C’est un homme d’action. » Qui préférait agir avant de réfléchir comme n’importe quel bantha en rut, pensa l’Arkanienne.

« Faire décoller des vaisseaux directement de Bandomeer leur ferait courir le risque de se faire descendre au sol. Tout comme je ne pense pas que les flottes de défenses doivent stationner autour de la planète. Il faudrait les prendre à revers… » Dit-elle tout en se demandant ce qu’elle avait bien pu faire à la Force pour qu’il donne à l’Ordre un Grand Maître pareil. Elle laissa couler le reste… Ca n’avait pas d’importance à ses yeux. Elle s’était juste amusée à les reprendre. « Les mandaloriens sont forts en moyens mais pauvres en ressources, sinon ils ne pilleraient pas les planètes de la Fédération. Leur interdire cette source-là compromettrait un tant soit peu leurs plans. Mais il est clair que l’on devra penser à un volet plus économique… même s’il sera tout relatif compte tenu des possibilités multiples dans la galaxie… » Dit-elle en écartant une mèche de son visage. Sa voix était restée calme. Les couleurs revenaient sur son visage. « Je ne demande pas quelqu’un pour m’aider, Empereur Fel, je demande à ce que nous collaborions dans un souci de transparence » Précisa-t-elle en souriant légèrement. « Quant au technicien de l’Alliance, Monsieur le président, je serai ravie de retrouver celui avec qui je travaille en temps normal. »

Elle ne comptait doubler personne… Sinon, elle l’aurait déjà fait depuis longtemps. Elle se plongea un court instant dans ses pensées, traitant les informations que lui envoyait son droïde. Elle finit par demander : « Avons-nous quelque chose d’autre à traiter, messieurs ? Je crois que nous sommes d’accord sur le plan d’action pour Bandomeer et que nous avons l’esquisse d’un plan à plus long terme. Le Conseil de l’Ordre tâchera d’indiquer à vos amiraux quel Jedi sera désigné pour servir de trait d’union. Je tiens à renouveler mes plus sincères excuses quant au comportement du Grand Maître Zallow… » La prochaine session du Conseil allait être houleuse. See’Ryl en avait plus qu’assez de devoir composer avec un grand maître qui n’avait conscience de rien sauf de sa petite personne. Par chance, elle n’était pas la seule.



_________________
A Viendre
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Réunion des Trois.    

Revenir en haut Aller en bas
 
La Réunion des Trois.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La réunion des trois nations.
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Les Trois Mousquetaires
» La Geste des Trois Amants
» Et un, et deux, et trois ! C'est l'histoire du pirate de l'îleuuuuuuuuuuuh ♫

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars - L'Aube du Crépuscule :: SECTEUR II - CARTE GALACTIQUE :: Mondes de l'Alliance Galactique :: Coruscant :: Ambassade Jedi-
Sauter vers: