Star Wars - L'Aube du Crépuscule

Saison 6 - Dissimulation / Jeu de rôle et espace détente sur forum sur le thème Star Wars
 
Bienvenue sur l'Aube du Crépuscule voyageur égaré, ce forum est cependant fermé. Nous vous invitons à consulter nos partenaires en espérant trouver le forum qui vous convienne.

Partagez | 
 

 Une offre que l'on ne peut refuser - PV Banea Revven et Sanla Rega [Coordonnées inconnues]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Althas Octhellian
Directeur des Services Secrets de l'Empire
Directeur des Services Secrets de l'Empire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 210
Age : 26
Humeur : Pensive.
Date d'inscription : 02/06/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire Galactique
Rang: Directeur des Services Secrets de l'Empire
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Une offre que l'on ne peut refuser - PV Banea Revven et Sanla Rega [Coordonnées inconnues]   Dim 5 Oct - 23:12

Assis au creux de son fauteuil, l’Epicanthix observait la situation d’un œil concentré. Les écrans holographiques qui se tenaient devant lui ne laissaient planer aucun doute : il s’y passait bien quelque chose en rapport avec Anaxès. Cependant une intervention directe du corps militaire risquait bien de compromettre toute tentative de remonter plus loin. La crise qui se dessinait était bien plus complexe qu’elle ne le laissait paraître. En tant que gardien des secrets de l’Empire, Althas se devait d’agir avant que l’Etat-major ne s’y mêle : l’affaire paraissait trop importante à un tel point que celle-ci serait supervisée directement par ses soins. L’Empereur serait alerté de cette opération, tout comme le Commandeur Suprême, afin de montrer patte blanche et obtenir leur approbation. Il contacta une de ses assistantes ainsi que l’un de ses deux drones baptisé Scribe. Le Directeur des Services Secrets demanda à ce qu’un dossier et une opération soit montée pour prendre les devants.

Dans l’heure qui suivit, il avait un premier rapport d’ordre confidentiel qui récapitulait l’ensemble des données que les observateurs des renseignements avaient pu obtenir sur la situation d’Anaxès. Cerbère allait devoir sélectionner avec soin les participants à cette mission. Il fallait des individus compétents : ne souhaitant prendre aucun risque il savait qu’il lui faudrait un de ses agents, un agent loyal et à l’efficacité redoutable. Oron Tenson serait de la partie dès qu’il serait rentré de son opération sur Velmor et subi un débriefing avec Cerbère. L’Agent Zéro était sans aucun doute le meilleur agent qu’Althas avait à sa disposition ainsi qu’un élément dont la loyauté n’était pas à prouver. Comme à son habitude, l’Empereur avait suggéré à Althas que sa fille, la princesse Aliya Fel soit présente afin de représenter son autorité ainsi que celle du régime de Bastion.
Le Directeur des Renseignements n’aimait pas beaucoup ce genre de « suggestions »et préférait avoir carte blanche pour monter ses opérations, cependant comme tout impérial qui se respectait, il ne refusa pas. Le cas d’Aliya Fel était à part, et en ce moment elle était toujours sur Velmor escortée par l’Agent Zéro justement. Ne pouvant les contacter et pensant avoir besoin de la Force, il se concentra sur un aspirant impérial des plus prometteurs dénommé Sanla Rega. Ce choix était risqué car l’aspirant Chevalier Impérial était encore jeune sans grande expérience, néanmoins c’était également quelque chose qui en faisait un candidat idéal dont personne ne se méfierait. De part son grade et sa jeunesse, il n’y avait aucune chance qu’il ait pu être impliqué dans cette affaire sur Anaxès, et ce serait également pour lui, une chance de plus de progresser. Le caractère secret de cette mission faisait qu’elle ne figurerait jamais sur ses états de services officiels. Une heure plus tard, Cerbère avait enfin monté un début de dossier, il contacta deux de ses agents pour prendre contact avec les premiers membres.

Sur Anaxès, ce fut un droïde de protocole qui vint à la rencontre de Banea Revven : le Conseil des Grands Moffs souhaitait la contacter, seule. Lorsqu’elle pénétra dans la salle de communication, le droïde protocolaire présent à ses côtés scella les portes. Piégée, l’holoprojecteur devant elle s’alluma…

Sur Bastion, à des années lumières de la Station Tartarus, Sanla Rega quant à lui fut enfermé dans une salle de la même façon : on l’avait appelé car le Procurator impérial souhaitait s’entretenir avec lui. Alors qu’il réalisait qu’il était prisonnier de cette salle, l’holoprojecteur s’activa.

Les yeux des droïdes protocolaires présents aux cotés des deux impériaux vira au rouge. Ils avaient activé un programme de brouillage de la zone pour brouiller tous les appareils d’enregistrement, de transmission ou d’écoute présents dans la salle et les environs à l’exception de l’holoprojecteur. Devant Banea et Sanla, apparut une représentation holographique en trois dimensions à échelle normale. Sanla pouvait voir Banea, et vice versa. La silhouette était volontairement brouillée de telle sorte que son visage, son apparence, sa race et son sexe soit indéterminée. Seuls deux yeux lumineux de couleur bleutée étaient visibles. Une voix déformée s’éleva alors.


- Salutations fidèles membres de l’Empire. Moff Revven, Aspirant Rega ne craignez rien, vous serez libéré une fois que nous aurons fini de nous expliquer. Pardonnez cette mise en scène, mais ce petit manège était nécessaire quand on sait ce que je sais, et vous comprendrez aisément mes motivations.

Althas marqua une brève pause pour rassurer ses deux interlocuteurs. Il avait attiré leur attention. Ils devront garder silence. De toutes manières, ils n’auraient aucune preuve de leurs dires s’ils venaient à parler, et s’ils persistaient, les Services Secrets pouvaient faire disparaitre quelqu’un sans laisser de traces. Il esquissa un sourire puis l’Epicanthix reprit la parole d’un ton très professionnel et des plus neutres.

- Pardonnez moi, même si je vous connais il semble évident que la réciproque n’est pas vraie. Je suis Cerbère, membre des services secrets impériaux. Je viens vers vous car vous avez été sélectionnés par nos services pour faire partie d’une opération sensible visant à protéger la stabilité du Seconde Empire. Avant d’aller plus loin, vous devrez promettre de ne parler à personne de la mission qui vous sera confiée. Vous êtes libre de refuser celle-ci, auquel cas la transmission sera immédiatement coupée et vous retournerez à votre quotidien comme si de rien n’était. Mais vous n’en saurez plus que si vous acceptez mes conditions. Si vous acceptez, je vous ferai part de la nature de la mission. J’insiste lourdement sur votre discrétion au cours de cette affaire. Vous montrer trop bavard représenterait une erreur monumentale de votre part. Est-ce clair ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une offre que l'on ne peut refuser - PV Banea Revven et Sanla Rega [Coordonnées inconnues]   Lun 6 Oct - 22:51

Sur Bastion dans le centre d’entrainement des chevaliers impériaux, plus précisément dans son régiment d’incorporation, Sanla Rega suivait son entrainement quotidien au Shii Cho sous l’œil critique de sa tutrice Norlha Dith.

Tu dois mieux te positionner Sanla, ta garde est trop basse !!!
Tu appelles ça un estoc, sois plus précis bon sang !


Oui reçu…

Maintes fois il avait fait et refait ces enchainements, à chaque fois, il y avait quelque chose à redire.
Sanla n’était pas découragé pour autant, bien au contraire, il progressait, il le savait, Norlha le poussait toujours à l’excellence, les compliments étaient rares mais fort appréciés.
Tandis qu’il continuait inlassablement ses enchainements, Sanla n’entendait pas Norlha ce qui était plutôt inhabituel venant d’elle.
Il risqua un œil, là où elle devait se trouver et stoppa pendant quelques secondes son entrainement …

Elle était en grande discussion avec un droïde protocolaire Impérial, tous deux ne prêtaient pas cas à Sanla.

Voilà une situation bien inhabituelle, que pouvait bien vouloir ce droïde à Norlha ?

Sanla continua son entrainement, de là où il était-il n’entendait rien de la conversation, de toutes façons il serait bientôt fixé.
Après quelques minutes, le droïde était toujours là, Norlha fit signe à Sanla de se rapprocher d’elle.
Elle le fixa longuement sans aucune expression dans ses yeux rouges typiques de l’espèce Chiss.


Sanla…je ne te cache pas que je suis surprise de ce que je vais t’annoncer…
Il faut que tu suives ce droïde, le Procurator Impèrial souhaite te rencontrer en personne, ne le fait pas attendre…


Sanla s’exécuta sans poser de questions, bien qu’en lui tout se bousculait, mais il sentait bien que ce n’était pas le moment.
Ils traversèrent le régiment pour arriver dans un grand couloirs, il y avait plusieurs salles.

Le droïde entra dans celle du fond, Sanla le suivit, la porte métallique se referma rapidement, l’aspirant impérial se sentait piégé, il jeta un bref coup d’œil autour de lui, rien à part un holoprojecteur et ce fameux droïde, cette salle ressemblait fortement à une cellule de confinement…

Sanla n'eut pas le temps de réfléchir d'avantage sur sa situation assez inconfortable, quand les yeux des droïdes protocolaires virèrent au rouge.
Puis, quelques secondes après, l’holoprojecteur se mit en marche et fit apparaitre deux représentations holographiques en trois dimension, à échelle normale.

Sanla vit une femme portant l’uniforme des Moffs et un homme mystérieux, sa silhouette était brouillée de telle sorte que son visage, son apparence, sa race et son sexe soient indéterminés seuls deux yeux lumineux de couleur bleutée étaient visibles, une voix déformée s’éleva…


Salutations fidèles membres de l’Empire. Moff Revven, Aspirant Rega ne craignez rien, vous serez libéré une fois que nous aurons fini de nous expliquer. Pardonnez cette mise en scène, mais ce petit manège était nécessaire quand on sait ce que je sais, et vous comprendrez aisément mes motivations.

Pardonnez-moi, même si je vous connais il semble évident que la réciproque n’est pas vraie. Je suis Cerbère, membre des services secrets impériaux. Je viens vers vous car vous avez été sélectionnés par nos services pour faire partie d’une opération sensible visant à protéger la stabilité du Seconde Empire. Avant d’aller plus loin, vous devrez promettre de ne parler à personne de la mission qui vous sera confiée. Vous êtes libre de refuser celle-ci, auquel cas la transmission sera immédiatement coupée et vous retournerez à votre quotidien comme si de rien n’était. Mais vous n’en saurez plus que si vous acceptez mes conditions. Si vous acceptez, je vous ferai part de la nature de la mission. J’insiste lourdement sur votre discrétion au cours de cette affaire. Vous montrer trop bavard représenterait une erreur monumentale de votre part. Est-ce clair ?


Sanla se contrôla, bien que saisie par une multitude de questions, il répondit à son interlocuteur sur un ton militaire et neutre.

Oui monsieur, parfaitement clair, j’accepte la mission, quelle qu'elle soit...

Ce Cerbère avait réussi a piquer la curiosité de Sanla, ce que se dernier allait annoncer semblait de la plus haute importance.
Pour la première fois depuis son intégration au centre d'entrainement, il pouvait prendre une décision sans demander conseil à Norlha.
Peu importait, en cet instant précis, cette décision lui appartenait et il en assumerait seul les conséquences...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une offre que l'on ne peut refuser - PV Banea Revven et Sanla Rega [Coordonnées inconnues]   Jeu 9 Oct - 1:27

Cette journée débuta comme toutes les autres pour Banea. Elle avait comme à son habitude une pile de dossiers à traiter et à consulter avant d'entamer une première réunion en matinée afin de se préparer à la suivante en début d'après midi. Et comme à son habitude, Banea se leva aux aurores sans trop de difficultés, accompagnant son réveil par une bonne infusion aux plantes d'Anaxès servie par son droïde de protocole AV8 tout en consultant les dernières informations sur Holonet. Elle prit alors sa douche et prépara sa tenue de Moff avant de se mettre au travail. AV8 accompagna alors Banea qui prit sa navette personnelle afin de se rendre à son bureau pour y consulter ses dossiers aux vues de la première réunion de la journée. Une fois arrivée sur son lieu de travail, Banea resta méticuleuse dans son analyse des différentes informations qu'elle tenait en main. Parmi elles se trouvait un gang de trandoshans qui sévissait dans les bas quartiers de la capitale d'Anaxes et une demande d'autorisation de la brigade criminelle afin d'intervenir ainsi que les coûts envisagés pour l'intervention. Cette situation préoccupait la Moff, mais comme à son habitude elle conserva tout de même son calme en gardant en tête les éléments sur lesquels elle souhaitait rebondir en vue de la réunion qui approchait à grand pas.

Après avoir entamé cette dernière, Banea en sorti dans le calme bien qu'intérieurement, elle restait peu satisfaite du résultat, mais conserva tout de même son calme face à cette situation. Elle savait malheureusement que la complexité des affaires traitées en réunion induisait une seconde pile de dossiers tous plus importants en vue de la situation, mais le sérieux de Banea ne l'empêcherait pas pour autant de rester sur sa lancée et sur les positions qu'elle souhaitait défendre au congrès. On pouvait même dire que ce coté pimenté des choses ajoutait du baume au coeur de la jeune femme ce qui la motivait d'avantage à poursuivre ces affaires de près. En effet, Banea aimait son travail et le faisait avec un sérieux exemplaire tout en restant en apparence une femme de conviction et de poigne. Elle méritait son surnom de "Vertueuse d'Argent".

Musique de l'ambiance:
 

Après avoir mené à bien la seconde partie du congrès en début d'après midi, Banea en sortit plutôt satisfaite et après avoir assuré ses fonctions, elle se rendit de nouveaux à son bureau au sommet du siège du conseil planétaire. Dès son arrivée, la jeune femme sentit que quelque chose n'allait pas, mais elle n'arrivait pas à mettre la main dessus. Les faibles rayons orangés du soleil passaient à travers les stores entre-baissés des fenêtres de ses quartiers et éclairaient l'ensemble de la pièce tandis que dans leur pénombre, elle distingua deux lueurs ocres perçantes dont elle devina deux yeux. Elle remarqua la forme d'un droïde de protocole, toutefois elle avait grandi avec AV8. Elle savait donc que ce droïde n'avait rien du droïde protocolaire familiale. Elle tenta d'en déduire le maximum d'information au plus vite afin d'être parée à toute éventualité. Si quelqu'un s'était infiltré dans son bureau sans laisser de trace, cela voulait dire que soi il s'agissait d'un haut fonctionnaire de l'empire qui avait eu accès aux codes de sécurité et aux procédures d'entrée du bureau, soi, il s'agissait d'un expert extérieur à l'empire qui avait piraté le système sans laisser de trace. Si c'était le cas, ses mandataires voulaient-ils l'enlever ou pire, l'assassiner ? Non, car ils n'auraient eu qu'à placer des explosifs au somment de la tours du siège ou bien elle aurait déjà été mise hors d'état de nuire par l'hypothétique assassin se trouvant dans la pièce. Elle soupçonna bien sûr le Soleil Noir avec qui elle avait eu de lourds désagréments par le passé, lors de la succession des biens de son défunt père, mais elle avait appris les bases de leurs manière de procéder et elle savait de ce fait qu'une esquade l'aurait déjà attendu à l'extérieur et aurait tenté de la tuer à bord de sa navette privée ou bien n'importe où à l'extérieur. Mais surtout, envoyer un droïde protocolaire avait tout l'air d'une invitation, certes aux cotés aussi mystérieux qu'inquiétants, mais elle savait que si on en voulait à sa vie, elle ne serait plus capable de réfléchir à ces éléments pour les anticiper à l'heure actuelle, malgré sa main derrière elle, en réalité posée sur le manche de son pistolaser, prête à l'utiliser en cas d'extrême nécessitée.

-Qui t'envoie droïde et qui t'a fourni les codes de sécurité ? Je ne le répéterai pas deux fois.

-Pardonnez mon intrusion excellence. Il n'est pas dans mes intentions ni celles de mon maître de vous agresser d'une quelconque façon, loin de là. J'ai un message à vous transmettre, mais cela doit se faire... à l'abris des oreilles indiscrètes. Je vous prie de vous rendre au plus vite dans la salle de communication de l'aile droite du siège. Je vais vous accompagner.

-Avant que je n'aille où que ce soit, quelle allégeance voue ton maître ?

-... A l'empereur, excellence.

-... Je te suis, mais je reste sur mes gardes. J'imagine qu'il n'est pas nécessaire de te rappeler mon statut et du danger dans lequel s'engage ton maître à la moindre tentative d'agression faite sur ma personne.

Le droïde ne dit pas un mot est resta derrière Banea à la fixer avec insistance ce qui ne manqua pas d'engendrer de la méfiance à son égard. Alors que ces deux derniers progressèrent dans le calme au sein du siège du conseil planètaire, Banea sentit le temps s'étirer autours d'elle. Elle estimait qu'il y avait 70% de chances que ça soit un haut dignitaire de l'empire, mais qui exactement ? Elle avait un semblant d'idée à ce sujet, mais elle songea tout d'abord à un agent impériale qui dans le cadre de ses fonctions avait besoin d'elle pour une quelconque raison mais dans un but bien précis. Mais dans ce cas, pourquoi envoyer un droïde protocolaire ? Elle songea alors à quelqu'un de bien plus distingué, mais qui ? La Vertueuse d'Argent parvint alors aux cotés du droïde de protocole à l'intérieur de la salle de communication de l'aile droite. A peine parvint elle à l'intérieur que les portes se refermèrent et se verrouillèrent avec un code de sécurité inconnu. Tandis que le code s'enclencha, Banea remis sa main sur le manche de son pistolaser derrière elle et tenta d'activer au plus vite son système de balise d'urgence, mais c'était trop tard. Les yeux ocres du droïde virèrent au rouge et la balise était alors sans signal. Elle songea à tirer sur le droïde pour tenter de régler le problème, mais si la balise était entièrement brouillée et que les portes du centre de communication restaient bloquées, elle risquait de rester coincée ici pour de bons en ayant perdu la seule source d'information sur la solution au problème, à savoir ce droïde. Un sentiment de frustration s'empara de la jeune femme. Banea se sentait humiliée, comme mise à nue. Elle était soumise aux condition du droïde et de son maître et ne voyait nulle autre solution à sa situation que de suivre leurs directives. Le son strident des holoprojecteurs résonnèrent dans la pièce et la projection s'enclencha. Toutefois, une forme lui apparut en hologramme et semblait comme brouillé bien qu'elle remarqua deux yeux bleus perçants. Elle remarqua également un jeune homme portant les couleurs de l'empire. Elle tenta malgré tout de rester calme et de rester attentive à la communication qui allait suivre.

-Salutations fidèles membres de l’Empire. Moff Revven, Aspirant Rega ne craignez rien, vous serez libéré une fois que nous aurons fini de nous expliquer. Pardonnez cette mise en scène, mais ce petit manège était nécessaire quand on sait ce que je sais, et vous comprendrez aisément mes motivations.

-A vrai dire, je ne sais rien de vos motivation si ce n'est que je pense en effet que vous vouez allégeance à l'empire. Toutefois, vous en conviendrez que je n'approuve aucunement vos manières de procéder et de me mettre devant le fait accomplis.

-Pardonnez-moi, même si je vous connais il semble évident que la réciproque n’est pas vraie. Je suis Cerbère, membre des services secrets impériaux. Je viens vers vous car vous avez été sélectionnés par nos services pour faire partie d’une opération sensible visant à protéger la stabilité du Seconde Empire. Avant d’aller plus loin, vous devrez promettre de ne parler à personne de la mission qui vous sera confiée. Vous êtes libre de refuser celle-ci, auquel cas la transmission sera immédiatement coupée et vous retournerez à votre quotidien comme si de rien n’était. Mais vous n’en saurez plus que si vous acceptez mes conditions. Si vous acceptez, je vous ferai part de la nature de la mission. J’insiste lourdement sur votre discrétion au cours de cette affaire. Vous montrer trop bavard représenterait une erreur monumentale de votre part. Est-ce clair ?

Banea réfléchit alors aux choix qui se présentaient à elle. Le plus simple pour elle serait de refuser la dite proposition et de retourner à son quotidien, toutefois... Elle vit étrangement cette proposition comme un privilège, non pas en termes ludiques, mais comme une opportunité à saisir. Elle gardait un principe lié à son désir d'accéder au titre de Grand Moff et de ce fait, elle voyait chaque situation qui se présentait à elle comme un pas de plus qui pourrait la mener à ce grade. Une histoire de cause à effet continue comparable à l'effet de domino en somme. Bien que sachant que la proposition pouvait inclure des risques majeurs, elle se disait qu'elle avait tout à y gagner et qu'il s'agissait là d'une opportunité.

-Cela me semble évident, en effet. Soyez assuré que je ne communiquerai pas sur les éléments que nous sommes entrain d'exposer dans le cadre de cette communication. Je connais les enjeux et les démarches des services secrets et des services de renseignement, soyez en rassurés. Toutefois, je ne refuse pas votre proposition, mais je souhaiterais, avant l'entretiens de votre proposition, connaitre les gains de cette dernière. Toute peine mérite salaire, il en va de soit. Alors je n'irai pas par quatre chemins, qu'aurais je à gagner à travailler pour vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Althas Octhellian
Directeur des Services Secrets de l'Empire
Directeur des Services Secrets de l'Empire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 210
Age : 26
Humeur : Pensive.
Date d'inscription : 02/06/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire Galactique
Rang: Directeur des Services Secrets de l'Empire
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Une offre que l'on ne peut refuser - PV Banea Revven et Sanla Rega [Coordonnées inconnues]   Lun 13 Oct - 1:44

Le Directeur des Services Secrets Impériaux fut amplement satisfait de voir le jeune aspirant impérial répondre presque du tac au tac avec un ton des plus professionnels. Althas esquissa un sourire derrière l’ombre de son hologramme, Sanla Rega serait obéissant et loyal. Il serait facile à convaincre et à manœuvrer tant qu'on lui ferait comprendre que ce serait dans l'intérêt du Second Empire et de la sécurité de ses citoyens. Sa formation au sein du corps des Chevaliers Impériaux en faisait quelqu’un qui ne reculerait pas devant un défi quel qu’il puisse être. Il était brave et discipliné, comme le disait son profil psychologique et l’Empire avait besoin de ce genre de personne dans ses rangs, qui plus est dans ceux des Chevaliers Impériaux.
Banea Revven en revanche était bien différente, plus revêche, moins malléable et plus expérimentée en dépit de son âge, identique à celui de l’aspirant. Contrairement à Sanla Rega, Banea semblait voir à plus long terme que l’aspirant, elle était plus méfiante, plus réfléchie. Sans aucun doute, Banea avait bien l’étoffe d’un Moff : elle cherchait toujours à voir comment tirer profit de telle ou telle situation. Là encore, le profil psychologique de la Moff accessible par les Services Secrets était viable au premier abord.

Mais malheureusement pour Banea, Althas n’appréciait guère les Moffs et leur portait une confiance très relative. Pouvait-on vraiment le lui reprocher ? Après tout lors du dernier conflit en date, c’était bien le Conseil des Grands Moffs qui avait trahi l’Empereur Fel III pour porter le Seigneur Noir Darth Krayt au pouvoir. Cerbère comme beaucoup d’autres, savait retenir des leçons de l’Histoire et n’hésitait pas à garder un œil attentif sur les Moffs pour prévenir tout coup d’État éventuel. Il en était de son devoir, mais c’était également sa fonction. C’est d’un ton léger et négligeant qu’il répondit à la première remarque de Banea Revven.


- Mes manières de procéder ne regardent que moi Moff Revven. La sécurité de l’Empire et moi-même n’avons que faire de votre opinion. Et jusqu’à preuve du contraire, mes méthodes ont toujours été gage d’efficacité, de discrétion. Vous n’avez pas la moindre once autorité sur nos services, ni sur moi.

La fin de sa phrase se voulait plus mystérieuse que son début, et était lourde de sous-entendu. C’était là la dure réalité au sein du Second Empire, les services secrets étaient redoutés autant par les ennemis du régime de Bastion que les impériaux. Et pour cause, leur directeur ne répondait qu’aux ordres de l’Empereur et disposait d’une marge de manœuvre confortable. Seul le Commandeur Suprême était informé des opérations des agents de l’Empire, et encore, seulement si cela risquait d’interférer avec les missions du corps militaire ou des renseignements. Les services secrets formaient une nébuleuse dont personne ne savait rien : leurs moyens, le nombre de leurs agents, la nature de leurs opérations. Les limites de leur sphère d’influence étaient très troubles, et leur grande autonomie les rendait mystérieux et imprévisibles. Le secret les entourant faisait leur force, il est toujours difficile de se battre contre un ennemi sans forme, invisible et dont on ne sait strictement rien de ses moyens. C’était ce qui les rendaient d’autant plus dangereux pour tout traitre à la dynastie Fel : leurs yeux et leurs agents étaient partout, et la disparition d’un conspirateur passerait pour un accident des plus banals.
Banea était loin d’être une traitre et sans doute que sa fidélité envers Bastion n’était pas à remettre en question à l’heure actuelle. La Moff Revven affirma ensuite qu’elle comprenait les enjeux des différentes opérations mais elle souhaitait savoir ce qu’elle gagnerait à collaborer avec les services secrets. Ah ces politiques ! Serviables dès l’instant qu’on leur tendait une carotte à grignoter, ou un bâton menaçant. Elle avait du cran et avait l’air tenace, l'Epicanthix lui accordait ces qualités. Jusqu’à quel point Revven pouvait être tenace ? Pensa t-il.

Cerbère croisa les bras dans son dos et se permit d’ironiser quelques peu tout en portant son regard électrique sur Sanla Rega pour accentuer une comparaison tacite entre la Moff et l’aspirant.


- Ce que vous gagnerez ? Je vous pensais un peu plus patriote que cela et que vous verriez la défense des intérêts de l’Empire, et ceux de votre planète comme étant une récompense en soi.

Là encore, derrière le brouillage de son hologramme, l'Epicanthix eut un sourire en coin même si son expression se faisait des plus sévères. Le Directeur des Services Secrets savait que Banea serait la plus difficile à convaincre, il fallait donc la motiver un peu pour s’assurer de sa pleine coopération. Et Cerbère savait comment se montrer persuasif, il fut beaucoup plus neutre lorsqu’il reporta son attention sur la jeune femme.

- Néanmoins… nous savons récompenser à juste titre ceux qui collaborent avec nous. D'autant plus que vous êtes très concernée par notre opération à venir. Voici donc ce que vous gagnerez : notre attention et notre éventuel appui. Comme vous pouvez vous en douter, nous ne pouvons vous faire parvenir au poste que vous convoitez de manière trop directe ni abrupte. Cela éveillerait les soupçons sur nos agissements et attirerait l’attention sur vous Moff Revven, d’autant plus que la place de Grand Moff est très rarement accordée aux femmes. Soyez patiente. Cependant, je me souviendrai de votre assistance lorsque le moment opportun se présentera pour vous, et si nous estimons que vous avez les épaules pour gouverner différents secteurs, nous vous appuierons discrètement. Il en va de même pour vous Aspirant Rega, naturellement, même si ce sera plus difficile.

Précisa t-il en posant de nouveau son attention sur le chevalier impérial en devenir. Althas savait que celui-ci serait moins gourmand que la Vertueuse d’Argent, et que le simple fait d’avoir l’opportunité de collaborer avec les Services Secrets constituait déjà un privilège en soi.

- La sensibilité de cette opération exige une discrétion absolue. Vous comprendrez donc qu’elle ne figurera jamais sur vos dossiers personnels, y compris pour les personnes disposant des autorisations d’accès les plus hautes. Aspirant Rega, Moff Revven, avez-vous d’autres questions ou pouvons nous aller droit au but ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une offre que l'on ne peut refuser - PV Banea Revven et Sanla Rega [Coordonnées inconnues]   Lun 13 Oct - 22:06

Ainsi l’étrange interlocuteur qui se tenait devant Sanla était le directeur des services secrets impériaux en personne, ce qui explique toute cette mise en scène…
La seule information qu’il avait fournie sur son identité était ce fameux pseudonyme « Cerbère » et Sanla pensait bien qu’il devrait se satisfaire de cela pour le moment…


La jeune femme paru plus à l’aise, plus expérimentée que Sanla, elle était Moff et se nommait Banea Revven.
Depuis la trahison de la plupart des moffs avec Darth Krayt, Sanla comme la plupart des impériaux, trouvait que les moffs étaient égoïstes faisant passer leurs ambitions avant l’intérêt de la nation.
Il était méfiant envers ses habiles politiciens, mais peut être que Banea Revven sortirait du lot, en tout cas, il ne souhaitait pas entrer dans les stéréotypes et voulait se forger sa propre opinion.
Si ils étaient amené à travailler ensemble, Sanla serait vite fixé sur le caractère de la jeune femme, encore fallait-il qu’elle accepte la mission que Cerbère allait leur proposer.


Le jeune aspirant impérial, avait accepté sans hésiter la proposition de Cerbère, sans même lui poser de question.
De nature posé, il était habitué à écouter avant d’agir, l’éducation et la discipline impériale qu’il avait reçue durant toute son existence lui interdisait de contredire un supérieur hiérarchique tel qu’il soit…
L’esprit de groupe primait sur l’individualisme et ses talents devaient être mis à contribution pour servir l’empereur ainsi que les intérêts impériaux.


Le seul souci était que normalement, pratiquement aucune mission n’était confiée aux aspirants impériaux, ils devaient d’abord avoir achevé leur formation et obtenir le grade officiel de chevaliers impériaux.
Ce dernier détail troubla Sanla, sa tutrice avait dû être tout aussi surprise que lui quand le fameux droïde protocolaire était venu le chercher.
Sanla avait énormément d’estime pour Norlha, il savait que la chiss, avait été rigoureusement sélectionnée, qu’elle avait prouvé qu’elle était compétente pour pouvoir le former, elle était un excellent et loyal membre de l’ordre.
Il avait l’impression de la trahir doublement car elle était à la fois sa tutrice et son supérieur hiérarchique direct.


Sanla revint rapidement à la réalité, Banea était en train de « négocier » avec Cerbère, le jeune aspirant impérial décida d’attendre patiemment qu’ils en finisses pour voir ce qu’on allait enfin leur proposer…

Néanmoins… nous savons récompenser à juste titre ceux qui collaborent avec nous. D'autant plus que vous êtes très concernée par notre opération à venir. Voici donc ce que vous gagnerez : notre attention et notre éventuel appui. Comme vous pouvez vous en douter, nous ne pouvons vous faire parvenir au poste que vous convoitez de manière trop directe ni abrupte. Cela éveillerait les soupçons sur nos agissements et attirerait l’attention sur vous Moff Revven, d’autant plus que la place de Grand Moff est très rarement accordée aux femmes. Soyez patiente. Cependant, je me souviendrai de votre assistance lorsque le moment opportun se présentera pour vous, et si nous estimons que vous avez les épaules pour gouverner différents secteurs, nous vous appuierons discrètement. Il en va de même pour vous Aspirant Rega, naturellement, même si ce sera plus difficile.

Sanla, ne se souciait guère d’une quelconque récompense, être ici et pouvoir travailler avec les services secrets en était déjà une.
Ensuite au niveau de sa carrière, pour le moment il devait achever sa formation auprès de Norlha quand tout ceci sera terminé, ensuite il aviserait…


La sensibilité de cette opération exige une discrétion absolue. Vous comprendrez donc qu’elle ne figurera jamais sur vos dossiers personnels, y compris pour les personnes disposant des autorisations d’accès les plus hautes. Aspirant Rega, Moff Revven, avez-vous d’autres questions ou pouvons-nous aller droit au but ?

Sanla avait bien saisi le côté confidentiel et il ne parlerait pas de cette mission, même à Norlha…
A vrai dire, il n’était jamais sorti de l’enceinte des centres de formations, ni même eut l’occasion de quitter Bastion.
Le côté « aventureux » de cette future mission le séduisait tout autant que celui de pouvoir mettre ses compétences au service de l’empire.


Oui monsieur, j’ai bien saisi le côté confidentiel de cette mission, je n’ai pas de questions à vous poser de mon côté, je suis prêt à entendre la nature de cette fameuse mission que vous allez nous confier…

Le ton et l’attitude de Sanla restait professionnel et militaire, il essayait de restituer ce qu’on lui avait appris et ainsi de montrer qu’il était digne de servir l’empire et de le représenter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une offre que l'on ne peut refuser - PV Banea Revven et Sanla Rega [Coordonnées inconnues]   Mar 14 Oct - 4:07

Visiblement, des doutes pesaient autours de Banea. La jeune femme le sentait, toutefois, elle savait qu'elle n'avait rien à craindre, car en aucun cas elle ne s'interposerait avec cette mission étant donné son importance qu'elle devinait cruciale. Aussi, la jeune moff fut surprise par les propos de Cerbère.

-Néanmoins… nous savons récompenser à juste titre ceux qui collaborent avec nous. D'autant plus que vous êtes très concernée par notre opération à venir. Voici donc ce que vous gagnerez : notre attention et notre éventuel appui. Comme vous pouvez vous en douter, nous ne pouvons vous faire parvenir au poste que vous convoitez de manière trop directe ni abrupte. Cela éveillerait les soupçons sur nos agissements et attirerait l’attention sur vous Moff Revven, d’autant plus que la place de Grand Moff est très rarement accordée aux femmes. Soyez patiente. Cependant, je me souviendrai de votre assistance lorsque le moment opportun se présentera pour vous, et si nous estimons que vous avez les épaules pour gouverner différents secteurs, nous vous appuierons discrètement. Il en va de même pour vous Aspirant Rega, naturellement, même si ce sera plus difficile.

Banea n'allait pas aller jusqu'à demander directement le grade de Grand Moff bien que cette envie ne lui était pas étrangère, mais elle s'attendait à une proposition moins engagée et surtout, elle ne s'attendait pas à ce que quelqu'un devine ses ambitions aussi facilement, bien que venant de la part du directeur des services secrets, cela ne la surprenait pas plus que ça au fond. Aussi, elle le fit savoir.

-Vous avez donc été mis au courant sur mes... ambitions. Après tout, vous êtes des services secrets, cela n'a donc rien d'étonnant. Je ne vais pas vous mentir, je convoite en effet le poste de Grand Moff, mais je n'aurais pas été jusqu'à vous demander une telle requête. De l'argent aurait simplement suffi. Néanmoins, soyez assuré que mon dévouement à l'égard de l'empire n'a en rien faiblit. Je suis prête à servir la famille Fel ainsi que notre empire dans le cadre de cette mission. Libre à vous de me dédommager ou non. Quoi qu'il en soit, peu importe ses termes, je suis prête à accomplir cette mission.

Le plus important dans l'immédiat pour Banea était de rester en bons termes avec Cerbères et de ce fait, elle sentait que sa proposition semblait avoir éveillé quelques soupçons à son égard. Néanmoins, étant donné que Banea savait qu'elle n'avait rien à se reprocher d'un point de vue personnelle, elle demeura dans le plus grand calme et ses expressions restèrent inchangées, telle une statue d'argent.

-La sensibilité de cette opération exige une discrétion absolue. Vous comprendrez donc qu’elle ne figurera jamais sur vos dossiers personnels, y compris pour les personnes disposant des autorisations d’accès les plus hautes. Aspirant Rega, Moff Revven, avez-vous d’autres questions ou pouvons-nous aller droit au but ?

Banea n'avait alors rien à ajouter. Bien qu'elle s'interrogeait sur la mission et ses objectifs, elle savait qu'il s'agirait d'une mission sur le long terme. Etant une femme forte agissant dans l'action, Banea n'était en aucun cas dérangée par l'hypothèse de l'aspect globale de la mission et des risques qu'elle induisait. Banea ne craignait pas la mort. Si elle devait mourir, elle resterait forte et l'affronterait car elle savait mieux que quiconque que l'affolement est maître de l'inutilité et de souffrances bien plus pesantes que le problème en lui même. De ce fait, même si elle devait un jour être confrontée à la torture, la Vertueuse d'Argent était prête à accomplir cette mission, pour son empire, mais également d'une certaine manière pour une forme de dépassement de soi. Elle s'inquiétait cependant pour Sanla. En effet, c'était un aspirant, de ce fait, il était expérimenté dans l'art du combat et de la sécurité, mais il était encore au stade de l'apprentissage et semblait trop obéissant, presque sans méfiance. Elle n'allait pas jusqu'à le considérer comme un esprit faible, surtout qu'elle ne le jugeait qu'au premier regard, sans réellement affirmer ses propos, toutefois, s'il avait été choisi, c'est qu'il devait avoir certaines compétences et prédispositions. Dans tous les cas, en fonction de la situation, elle savait que dans tous les cas, elle serait amenée à le croiser fréquemment et de ce fait, une bonne entente en des termes bien décidés seraient de mise dans le cadre de leur relation et dans le bon déroulement de la mission.

-Je comprends les termes de cette mission. Je n'ai pour ma part aucune question à ajouter. Vous pouvez nous exposer la mission.



Revenir en haut Aller en bas
Althas Octhellian
Directeur des Services Secrets de l'Empire
Directeur des Services Secrets de l'Empire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 210
Age : 26
Humeur : Pensive.
Date d'inscription : 02/06/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire Galactique
Rang: Directeur des Services Secrets de l'Empire
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Une offre que l'on ne peut refuser - PV Banea Revven et Sanla Rega [Coordonnées inconnues]   Jeu 16 Oct - 20:47

Cerbère fut ravi, mais pas l’ombre d’un sourire n’apparaissait sur son faciès. Leur acceptation était prévisible, tous deux ne rateraient pas une opportunité de servir l’Empire, et surtout, tous deux n’oseraient pas se mettre les Services Secrets à dos. A des années lumières de ses deux interlocuteurs, l’Epicanthix fit un mouvement sur un de ses écrans holographiques et pressa un bouton. Les droïdes protocolaires aux côtés de Sanla Rega et de Banea Revven s’approchèrent des deux humains et sortirent un datapad d’un compartiment caché dans leur thorax. Les machines serviles leur tendirent afin qu’ils puissent recevoir la transmission de données sur la mission qui leur serait confiée. Ce document servirait à appuyer le propos d’Althas.

- Parfait ! Prenez donc le datapad tendu par mes "assistants". Sachez que les données contenues ne peuvent être copiées et qu'elles s'en effaceront une fois la transmission terminée ou si vous tentez de les copier justement. Conservez ce datapad avec vous, il servira de lien direct pour que je puisse vous transmettre des données et communiquer avec vous. Cela fonctionne à sens unique cependant, et vous ne pourrez me contacter... Cette mission vous concerne directement Moff Revven. Anaxès votre monde natal est en danger. En effet, selon nos sources confidentielles un astéroïde se trouvant non loin de votre planète et appartenant à une petite société d’extraction minière a été attaqué. Cette société a été montée par des investisseurs et ingénieurs impériaux testant des nouvelles technologies d’extraction de minerais. Pourtant, il y a très exactement une semaine, elle a subi une offensive de la part d’un groupe de mercenaires encore non identifiés. Nous ignorons pourquoi ils ont choisi de s’en prendre à cette installation ; elle proche d’Anaxès qui est en elle-même un des cœurs de l’Empire. Nous pensons que c’est sans doute la faible sécurité de l’installation qui a pu les pousser à attaquer et occuper les lieux. Cependant nous pouvons présumer qu’ils viennent pour piller le minerais ou plus grave encore s’emparer des technologies de pointe dans un objectif qui nous est encore inconnu.

L’Epicanthix marqua une pause pour s’emparer d’une cigarette qu’il commença à griller. L’hologramme retranscrivait plutôt bien le contraste du mégot rougeoyant avec le bleu électrique de ses yeux qui se froncèrent, signifiant tout le sérieux qu’il portait à cette situation critique. Sa voix se fit plus suspicieuse mais prenait le ton d’un professeur exposant son savoir aux plus jeunes, une habitude chez lui.

- Nous avons surveillé cette affaire de loin en pensant que les autorités du service de surveillance spatiale d’Anaxès préviendraient les responsables politiques de la situation. Ce qu’ils ont fait comme l’indiquent les transmissions que nous avons captées. Cependant si vous n’êtes pas informée de cette affaire Moff Revven, cela veut dire qu’un de vos subalternes l’a fait sciemment pour vous laisser dans l’ignorance. Ajoutez à cela que les forces de sécurité de votre planète ainsi que vos flottes n’ont pas daigné s’approcher de cet astéroïde. Le fait que vous n’ayez pas été avertie et que les garnisons stationnées sur Anaxès n’ont pas réagi veut dire qu’une chose : quelqu’un au sein de votre administration ou dans le corps militaire pense pouvoir tirer profit de cette situation. Tout est fait pour ralentir une intervention impériale sur cette installation minière. Ou ces mercenaires ont une taupe, ou alors ils ont réussi à corrompre quelqu’un de haut placé et proche de vous.

Un nouveau silence s’installa. Il jouait sur l’effet de surprise de sa dernière phrase afin que les deux impériaux sachent de quoi il en retournait et de l’importance de cette affaire. C’était également une façon de prouver à la fois la compétence des services secrets impériaux, mais aussi un exemple en matière d’analyse d’évènements. Un croiseur pouvait très bien en cacher un autre en somme… C’était sans doute la leçon à retenir : ne pas se fier à l’apparence d’une chose, mais la voir dans un contexte plus élargi, plus approfondi pour en comprendre la cause, les conséquences et les liens entre les choses.

- Je présume que vous comprenez donc mieux la mise en scène que j’ai du vous faire subir pour vous isoler de vos collaborateurs en prétextant un message urgent en provenance du Conseil des Grands Moffs. Il en va de même pour vous Sanla, même si je doute que le Corps des Chevaliers Impériaux soit corruptible, j’ai préféré prendre toutes mes précautions pour que cette affaire ne s’ébruite pas. J’ignore encore si ce traitre potentiel profite de sa position politique pour avoir des informations auprès des Chevaliers Impériaux.

Profitant d’une nouvelle bouffée de tabac de sa cigarette, Cerbère devança les éventuelles interrogations qu’on pouvait lui poser pour expliquer clairement l’enjeu de la situation d’une voix beaucoup plus neutre.

- Certes, nous aurions déjà pu intervenir régler ce détail de l’installation minière, mais un assaut frontal nous empêcherait de remonter la piste du complice de ces mercenaires, et de ses potentiels autres associés au sein de l’Empire. Il est également probable qu’ils détiennent des otages, mais il n’ont fait aucune offre de rançon ni réclamation. C’est pourquoi nous agirons de concert et en discrétion sur le plan politique et officiel, mais aussi de façon plus officieuse. Vous ne serez pas seuls. Un de mes agents est actuellement en opération secrète, mais dès son retour je l’enverrais vous épauler dans l’ombre. Moff Revven, vous et votre co-équipière serez la face visible de notre contre attaque. Aspirant Rega, vous serez chargé de leur protection rapprochée. D’autant plus que je suis convaincu que vos pouvoirs dans la Force vous permettront d’avoir une vision plus large et mystique de cette affaire que les autres participants. La mission débutera dès que l’ensemble de l’équipe sera opérationnelle. Avez-vous des questions ?

L'Agent Zéro, de part ses compétences et sa fidélité serait de la partie. Althas avait volontairement sous-estimé son niveau en le qualifiant de simple agent car il ne souhaitait pas se montrer trop dangereux ni que l'on se méfie trop de ses talents. D'autant plus que le briefing d'Oron Tenson se ferait en privé. En effet, ses objectifs bien que concordant avec Banea Revven et Sanla Rega seraient bien plus approfondis. Cerbère n'avait pas révélé tout ce qu'il savait aux deux impériaux présents devant eux pour leur bien. Il savait également pourquoi, quelle découverte les mineurs avaient trouvé sur l'astéroïde. Le véritable motif de l'attaque des mercenaires... Mais cette mission serait un bon prétexte pour couvrir une opération beaucoup plus complexe qu'elle ne le paraissait déjà. A commencer par le fait que les datapad que leur droïde venait de leur confier était modifié pour permettre aux Services Secrets de suivre leur déplacement et enregistrer leurs communications via un système d'exploitation secondaire, dissimulé habilement sous le premier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une offre que l'on ne peut refuser - PV Banea Revven et Sanla Rega [Coordonnées inconnues]   Ven 17 Oct - 23:02

Sanla prit le datapad tendu par le droïde de protocole, décidément les services secrets impériaux étaient à la hauteur de leur réputation...

Quand Cerbère commença à exposer la mission, Sanla se senti fébrile, il était content de pouvoir joindre l'utile à l'agréable, il pourrait enfin quitter Bastion et découvrir d'autres mondes, notamment Anaxès qu'il ne connaissait que grâce à ses cours d'astrographie.

Le directeur des services secrets impériaux continuait à détailler la mission, Sanla abandonna son aire insouciant pour se montrer plus grave et attentif.
Il était question d'une atteinte portée sur les intérêts impériaux, cette offensive par ce mystérieux groupe de mercenaire pourrait être une première étape d'une attaque de plus grande envergure programmée sur Anaxès, l'astéroïde servant de base arrière...
Pour le moment les soupçons se tournaient vers un pillage de minerai ou un vol de technologie impériale, la menace était assez importante pour ne pas être prise à la légère.


Par contre le fait que Banea Revven en tant que Moff sur ce secteur n'ai pas été informée de la situation, laissait un peu perplexe Sanla qui n'était pas habitué aux jeux de pouvoirs et d'espionnages dans son entourage direct.
Le fait même que cela puisse encore exister au sein des institutions impériales le révoltait.
Il était bien question de corruption ou de taupe, l'affaire était grave et Sanla comprenait mieux toutes les précautions prises par Cerbère pour entrer en contact avec Banea et lui même...

Bien qu'il faille agir rapidement, il n'était pas question de se précipiter, un assaut frontal serait destructeur, les otages seraient exécutés par leurs ravisseurs ou tués pendant la bataille...
Une approche plus diplomatique est une bonne option, Banea était la plus expérimentée de par ses fonctions pour manœuvrer "en eaux troubles", d'autant plus qu'elle serait épaulée par sa coéquipière dont Sanla ne savait pas encore l'identité.


Cerbère avait précisé également qu'il enverrait un de ses agent pour nous couvrir dans l'ombre, ainsi le groupe formé pourrait agir simultanément sur deux plans.

C'était ingénieux, Sanla n'aurait qu'a faire ce pour quoi il a été conditionné depuis ces 5 dernières années plus particulièrement, protéger ses coéquipiers et servir les intérêt impériaux.
Le jeune aspirant impérial se sentait prêt à relever le défis, malgré sa formation inachevée, il mettrait tout en oeuvre pour réussir la mission qui lui avait été confiée.

Toujours sur le même ton militaire et professionnel il répondit à Cerbère :


Juste une question monsieur, pouvons nous en savoir un peu plus sur l'identité de la coéquipière qui agira avec le Moff Banea Revven ?

Sinon, je pense que le groupe formé est équilibré et hétéroclite au niveau des compétences de chacun, nous avons toutes les chances de notre côté pour réussir cette mission.
Il me faudra quelques minutes pour préparer mon équipement et je serai tout à fait opérationnel...


Sanla devait s'équiper en conséquence avant de partir en mission, pour ce faire, il fallait retourner sur son secteur d'affectation.
Il ne voulait rien laisser au hasard , remonter la piste qui les mènerait sur la trace des éventuels complices des mercenaires ne serait pas chose aisée.

Par le passé, l'empire galactique a démontré à la galaxie que grâce à sa ténacité, sa méticulosité, sa rigueur et son savoir, son peuple a pu faire face à toutes les situations.
Il faut une autorité forte qui représente l'empire et qui puisse protéger ses intérêts, c'est la base du système impérial.
Il n'était pas question que l'attaque sur cet astéroïde près d'Anaxès reste impunie, tout aussi bien que celle menée par l'intérieur par cette éventuelle taupe...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une offre que l'on ne peut refuser - PV Banea Revven et Sanla Rega [Coordonnées inconnues]   Lun 20 Oct - 0:28

La situation était effectivement plus complexe qu'elle n'y paraissait de prime abord. Si les installations de l'astéroïde en question comptaient des traîtres relayés avec l’entourage de Banea qui en compterait également, la situation était plus que drastique. D'un autre coté, la jeune femme se doutait bien qu'elle avait de nombreux ennemis au congrès. C'était un fait, les jeux du pouvoir attirent toujours les plus intéressés et quand bien même on parviendrait à les débusquer et à contrer leurs plans, d'autres personnes insoupçonnées suivront ces traîtres tant que le "gâteau" et ses plus grosses parts continueront d'attirer les plus avides. Toutefois, comme à son habitude, bien que très alarmée par la situation, la Vertueuse d'Argent conserva son calme afin d'analyser la situation. Le plus important à son sens n'était pas réellement de débusquer les traîtres placés aux plus hauts plans, mais de débusquer ceux qui jouaient dans l'ombre. Elle savait de ce fait que les services secrets n'étaient pas intervenus directement car il leur manquait certaines pièces au puzzle et que pour parvenir à les découvrir, Banea devrait servir d'appât. L'idée n'était pas sans risque, mais au vu de la situation, la jeune femme n'était pas en sécurité. Toutefois, Banea se demandait comment les intéressés par son pouvoir comptaient réagir. En effet, elle risquait d'être tuée, mais pourquoi n'avoir jamais tenté quoi que ce soit directement contre elle ? La réponse était simple, quelqu'un dans l'ombre a besoin d'elle en vie afin d'obtenir sans soupçon ses bonnes grâces afin de resserrer le piège de manière plus intime et quand elle aurait épousé ce politicien de grès ou de force, le contrat de mariage aurait certainement suffit en fonction du chantage ou de la manipulation choisie pour s'accaparer son pouvoir alors qu'elle finirait ses jours aux oubliettes ou pire, dans la tombe. Toutefois, Banea savait qu'elle se dispersait trop et qu'elle devait agir dans l'instant en fonction des pièces qui lui avaient été présentées. Elle reçu un datapad de la part des droïdes protocolaires et en apprit son utilité.

Après avoir reçu l'outil de communication, Cerbère confirma ses doutes en exposant sa thèse sur les débouchées d'un assaut frontal qui ferait fuir les acteurs de l'ombre de cette affaire. Toutefois, Banea se demandait qui était l'alliée qu'elle aurait à ses cotés dans cette situation. En effet, elle était moff d'Anaxès, mais son alliée ? Quel grade devait elle occuper ? Etait ce un moff ou un grand moff ? Ce devait en tout cas être une personne importante, mais dans tous les cas, elle devait également être la cible des manipulation de ces traitres. Elle devait donc y songer sérieusement pour revoir son jugement sur l'ensemble de la situation dont elle réfléchissait déjà à une approche de manière calme, car en effet, un trop grand changement dans le comportement de la jeune femme suffirait à éveiller des soupçons.

-Je n'ai pour ma part aucune question, si ce n'est comme l'a demandé l'aspirant Rega, qui sera ma coéquipière ? J'imagine qu'il s'agira d'une personne importante à en juger par la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Althas Octhellian
Directeur des Services Secrets de l'Empire
Directeur des Services Secrets de l'Empire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 210
Age : 26
Humeur : Pensive.
Date d'inscription : 02/06/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Second Empire Galactique
Rang: Directeur des Services Secrets de l'Empire
Niveau de combattant: 3

MessageSujet: Re: Une offre que l'on ne peut refuser - PV Banea Revven et Sanla Rega [Coordonnées inconnues]   Ven 24 Oct - 1:43

C’était un fait avéré, la situation était des plus graves. Le Directeur des Services Secrets comptait bien débusquer ces traitres et les faire payer. Ceci dit, il avait également d’autres plans en branle. Cette installation minière n’était pas inconnue des Services Secrets, quelque chose avait été découvert par les mineurs et ingénieurs. Quelque chose qui avait attiré ces mercenaires… mais malheureusement pour eux, cette découverte intéressait également l’Epicanthix. L’Agent Zéro ne serait pas déployé avec les trois autres, non, Althas comptait bien garder cette pièce maîtresse pour le moment venu et il allait être envoyé sur l’astéroïde : et il avait déjà une ébauche d’idée pour infiltrer son agent sans qu’il puisse être repéré. Mais tout ceci viendrait plus tard. Et c’est brièvement qu’il répondit à Sanla Rega.

- Votre analyse est juste Rega. Le groupe que j’ai constitué est réduit pour limiter les fuites et assez équilibré pour reprendre vos termes.

Le jeune aspirant impérial était particulièrement enthousiaste comme son ton le laissait paraître, il était déjà prêt à partir, mais Cerbère se pressa de tempérer sa fougue calmement.

- Rassurez-vous aspirant Rega. Toutes les dispositions pour votre voyage vers Anaxès ont déjà été prises et une navette privée vous attend d’ici trois heures. Le temps pour vous de prendre votre nécessaire et de faire le point sur vos compétences. Vos supérieurs seront informés de votre départ pour une mission d’ordre confidentielle. Leur serment envers l’Empereur leur fera comprendre qu’ils ne devront en parler à personne. Nous avons déjà loué une chambre d’hôtel pour vous à proximité de la résidence de Banea Revven. Un de nos agents vous attendra au spatioport et saura vous reconnaître : suivez-le. Vous voyagerez avec votre équipement, mais dissimulé. Ne donnez pas votre véritable nom pour le moment, pendant quelques temps, vous serez Rako Gardeen, simple citoyen de l’Empire et employé de Sienar Fleet Systems qui prend un peu de repos. Si la taupe que nous cherchons à débusquer est bien sur Anaxès et a ses entrées vis-à-vis des spatioports, nous devrons vous faire discrets. La venue d’un chevalier impérial, même de votre rang Rega, risque d’éveiller la vigilance du traitre.

Il fallait jouer malin, Cerbère avait déjà tout prévu. Obsédé du contrôle qu’il était, il n’avait aucunement l’intention de laisser au hasard le moindre détail. Althas n’aimait pas prendre des risques, cela ne l’empêchait pas pour autant d’en prendre. Les risques… il en avait déjà pris lorsqu’il était scout-trooper, et ceux-ci l’avaient conduit à faire un choix dont il payait toujours les conséquences. C’était le prix à payer pour remporter une bataille contre les Vagaaris, et il l’assumait. En dépit de son expérience particulière, le Directeur des Services Secrets savait ce qui était bon pour l’Empire, et ce qui était nécessaire de faire pour assurer la préservation du régime. Aucun sacrifice n’était trop grand pour l’Epicanthix, ni pour l’Empire.
Tous deux étaient bien curieux de connaître le nom de leur coéquipière, Cerbère esquissa un nouveau sourire, estimant si oui ou non, il pouvait donner cette information. Finalement, leur donner ce nom leur permettrait de saisir véritablement l’importance de cette opération, mais également de la pression qu’ils auraient sur leurs épaules. L’effet de surprise irait en sa faveur, et tous deux redoubleraient d’efforts pour être rigoureux et déterminés dans l’exécution des ordres donnés. Cependant, Althas craignait Aliya. Il la savait assez maligne pour être capable de deviner ses intentions…


- Une personne de haute importante effectivement Moff Revven. Votre coéquipière sera quelqu’un de haut-rang : la princesse Aliya Fel. Fille de notre bien aimé Empereur Fel V, et ambassadrice de Bastion. Sa présence ici n’est pas de mon fait, ni due au hasard : la situation entourant Anaxès inquiète l’Empereur, aussi l’implication de sa fille est une opportunité pour lui de voir la situation se résoudre enfin… et de vous observer. Voici de quoi vous motiver tous les deux. Bien entendu, il ne doit rien lui arriver. Car il en ira de votre responsabilité, et mon pouvoir ne me permettra pas de vous faire échapper à la déception de sa majesté.

Il exagérait quelques peu, mais n’était pas si loin de la vérité. Althas saurait rebondir face à l’Empereur, mais il doutait fortement qu’il en soit de même avec Sanla et Banea.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une offre que l'on ne peut refuser - PV Banea Revven et Sanla Rega [Coordonnées inconnues]   Dim 26 Oct - 11:51

Rassurez-vous aspirant Rega. Toutes les dispositions pour votre voyage vers Anaxès ont déjà été prises et une navette privée vous attend d’ici trois heures. Le temps pour vous de prendre votre nécessaire et de faire le point sur vos compétences. Vos supérieurs seront informés de votre départ pour une mission d’ordre confidentielle. Leur serment envers l’Empereur leur fera comprendre qu’ils ne devront en parler à personne. Nous avons déjà loué une chambre d’hôtel pour vous à proximité de la résidence de Banea Revven. Un de nos agents vous attendra au spatioport et saura vous reconnaître : suivez-le. Vous voyagerez avec votre équipement, mais dissimulé. Ne donnez pas votre véritable nom pour le moment, pendant quelques temps, vous serez Rako Gardeen, simple citoyen de l’Empire et employé de Sienar Fleet Systems qui prend un peu de repos. Si la taupe que nous cherchons à débusquer est bien sur Anaxès et a ses entrées vis-à-vis des spatioports, nous devrons vous faire discrets. La venue d’un chevalier impérial, même de votre rang Rega, risque d’éveiller la vigilance du traitre.

Comme le pensait Sanla, Cerbère avait déjà tout planifié et prévu concernant les « modalités » du voyage vers Anaxès et l’hébergement sur place.
L’aspirant impérial devrait même prendre une identité d’emprunt, jusqu’à nouvel ordre il serait Rako Gardeen, simple citoyen de l’Empire et employé de Sienar Fleet Systems, qui prend un peu de repos…

Ce nouvel exercice s’avèrerait assez difficile pour Sanla, lui qui est de nature plutôt franche et directe, le mensonge ne fait pas parti de ses habitudes.
Mais il s’adaptera une fois de plus, cela faisait parti de ses compétences; s’adapter rapidement aux nouvelles situations pour mieux y faire face…

La discrétion était de mise, Sanla portera une tenue civile, sans aucune distinction particulière.
Son blaster lourd DH-17, sera caché sous la tunique du côté gauche et il portera toujours son arme de prédiction, le pique de force, qui a l’avantage d’être léger et peu encombrant mais terriblement efficace…
Il fallait un entrainement spécifique pour bien savoir manier cette arme qui était réservée d'ordinaire à l’élite.
Un comlink standard ferait parfaitement l'affaire pour communiquer à distance.


Une personne de haute importante effectivement Moff Revven. Votre coéquipière sera quelqu’un de haut-rang : la princesse Aliya Fel. Fille de notre bien aimé Empereur Fel V, et ambassadrice de Bastion. Sa présence ici n’est pas de mon fait, ni due au hasard : la situation entourant Anaxès inquiète l’Empereur, aussi l’implication de sa fille est une opportunité pour lui de voir la situation se résoudre enfin… et de vous observer. Voici de quoi vous motiver tous les deux. Bien entendu, il ne doit rien lui arriver. Car il en ira de votre responsabilité, et mon pouvoir ne me permettra pas de vous faire échapper à la déception de sa majesté.

Lorsque Cerbère révéla l’identité de la « coéquipière » de Banea, il senti le poids de la responsabilité qui était sur ses épaules…
En cas de choix dans les priorités de protection, un membre de la famille impériale comme la princesse Aliya Fel deviendrait une priorité.
Cela montrait également le vif intérêt que l’empereur portait à cette affaire, il ne fallait surtout pas échouer.

Sanla attendait la réaction de Banea et d’éventuelles précisions sur la mission de la part de Cerbère.
Pour sa part tout était clair, il était prêt, il écouta attentivement la conversation, son silence prouvait qu’il était concentré et qu’il mettrait toutes ses chances de son côté pour la réussite de cette fameuse mission….

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une offre que l'on ne peut refuser - PV Banea Revven et Sanla Rega [Coordonnées inconnues]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une offre que l'on ne peut refuser - PV Banea Revven et Sanla Rega [Coordonnées inconnues]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On peut refuser les amis mais pas l'amour [élodie - cédric]
» La mort est un cadeau qu'on ne peut refuser
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars - L'Aube du Crépuscule :: SECTEUR II - CARTE GALACTIQUE :: Espace du Nouvel Empire Galactique-
Sauter vers: