Star Wars - L'Aube du Crépuscule

Saison 6 - Dissimulation / Jeu de rôle et espace détente sur forum sur le thème Star Wars
 
Bienvenue sur l'Aube du Crépuscule voyageur égaré, ce forum est cependant fermé. Nous vous invitons à consulter nos partenaires en espérant trouver le forum qui vous convienne.

Partagez | 
 

 Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 25
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Lun 15 Sep - 2:04

Événement 1 – Terreur sur Velmor


Participants :
- Joueurs :
  • Alliance Galactique : Vestara Weiss
  • Nouvel Ordre Jedi : Galdur
  • Nouvel Ordre Sith : Darth Mynh & Nam’ska Eroidia
  • Second Empire Galactique : Aliya Fel & Oron Tenson.

- Maîtres du Jeu :
  • MJ Discordance pour les joueurs de la Fédération Galactique.
  • MJ Requiem pour les joueurs du Nouvel Ordre Sith.

Tour de Jeu :
Pour la Fédération Galactique :
  1. Galdur
  2. Aliya Fel
  3. Oron Tenson
  4. Vestara Weiss

Pour le Nouvel Ordre Sith :
  1. Nam’ska Eroidia
  2. Darth Mynh


Information :
  • Chaque joueur inscrit s’est engagé à être présent pour participer très régulièrement. Veuillez donc ne pas faire attendre trop longtemps vos partenaires de jeu, nous vous laissons 3 jours de délai pour rédiger votre réponse, ce qui sera amplement suffisant.
  • Pour ceux qui ne se sentent pas de pouvoir tenir le rythme, vous pouvez encore vous retirer dès maintenant.
  • Si un joueur voit son tour être sauté un trop grand nombre de fois, celui-ci sera éjecté de l’évènement afin de ne pas pénaliser les autres.
  • Les Maîtres de Jeu concluent chaque tour de jeu certes, mais peuvent aussi poster entre deux joueurs pour décrire des actions immédiates, ou changer le rythme scénaristique.
  • Les Maîtres du Jeu ont toujours raison. Dans le cas contraire, relire la première phrase.


______________________________________

L'espace se déchira soudainement, laissant surgir une frégate de classe Nebulon B-3 en orbite de Velmor. Les premiers résultats des scans et des senseurs transmis au capitaine Nahdar Kollina n’indiquèrent qu’ils étaient seuls en orbite. Le Mon Calamari fut satisfait du résultat mais restait vigilant : peut-être que les mystérieux assaillants ayant pillé Velmor leur tendaient un piège cette fois-ci. Observant à nouveau le datapad sur les résultats des scanners de la planète, le capitaine Kollina ne put s’empêcher de ressentir une certaine compassion pour les rescapés : ils avaient perdu leur planète et nombre de leurs ressources, ainsi que plusieurs des leurs. Le Mon Calamari était âgé, et il n’était qu’un enfant lorsque son monde natal, Dac avait été la cible de l’Empire Sith de Darth Krayt, cependant le souvenir de ce cataclysme était toujours intact en lui, gravé en son être pour toujours. Kollina en eut un frisson en y pensant. Il ordonna à son lieutenant de préparer la navette de classe Crix réservée à la délégation de la Fédération pour prévoir un éventuel atterrissage. Le capitaine se retourna vers l’ensemble des personnes rassemblées et les fixa encore, mains dans le dos. Il pensa qu’ils formaient une équipe improbable.
Tout d’abord, il y avait un Trandoshan qui avait été envoyé par les Jedi, d’après ce qu’il savait, ce saurien était un ranger antarien. Au premier abord, il se demanda si les Jedi n’auraient pas mieux fait d’envoyer un des membres de leur Conseil, mais en tant que ranger et aux vues de son faciès, le capitaine vit la chose de manière plus pragmatique : compte tenu de l’assaut contre les habitants de Velmor, quelqu’un comme lui habitué à survivre saurait sans doute leur donner de bons conseils ou encore retrouver des rescapés isolés.
Vint la délégation impériale : une petite brigade de dix stormtroopers avec leur sergent qui escortait la princesse Aliya Fel. Pour ce qu’il en savait, le Mon Calamari pensa que la présence d’un membre de la famille royale et une ambassadrice de Bastion sauraient rassurer les habitants en pouvant rapporter immédiatement auprès de l’Empereur Fel V les requêtes des survivants pour accélérer la mise en place de secours plus conséquents.
Enfin, vint l’émissaire désigné par la présidente Weiss. Un parfait inconnu pour le Mon Calamari qui estima cependant qu’il devait être suffisamment important pour disposer de sa propre escorte de dix soldats.


- Nous sommes enfin arrivés en orbite de Velmor. Nous allons déployer plusieurs navettes pour vous permettre d’atteindre Den Velmor, la capitale. Le spatioport est cependant détruit, ce qui va imposer un atterrissage sur le toit d’un bâtiment assez large pour vous en banlieue. Les autres navettes seront posées sur d’autres toits. Vous devrez donc vous rassembler dans la grande capitale à la recherche des rescapés. Nous resterons en orbite afin de sécuriser l’espace au cas où ce serait… un piège. Votre escorte émissaire vous attend d’ores et déjà dans votre navette. Si vous avez besoin de matériel ou si vous pensez pouvoir déjà commencer à livrer les premières fournitures humanitaires, nous vous les enverrons.

Avait-il prononcé d’une voix assez rauque comme à son habitude. Une fois que ce fut fait, il retourna à la passerelle après avoir salué les différents protagonistes. Deux navettes DC4-a de classe Crix filèrent en direction du sol et se posèrent sur un toit différent. Galdur était dans une navette avec vingt soldats de l’Alliance dont la moitié composait l’escorte de l’émissaire de la présidente Weiss. La deuxième navette contenait la délégation impériale et les stormtroopers accompagnant l’héritière Fel se posa la première sur le sol de Velmor. A vrai dire, ils n’étaient pas loin les uns des autres (400 mètres à peine), mais la première chose qu’ils purent voir lorsqu’ils respirèrent l’air de la planète fut la dévastation qui avait frappé la capitale : de nombreuses fumées noires s’envolaient vers le ciel menaçant tandis que de nombreux bâtiments étaient salement endommagés.
Certains avaient été réduits à l’état de pans de murs ou de ruines aux murs éventrés, mais ce qui était le plus choquant, c’était le silence qui régnait. Les rues étaient désertes, et parfois, quelques restes d’incendies finissaient de consumer cadavres, et autres matières inflammables, certains speeders étaient renversés et leur carcasse était calcinée. Tout n’était que ruine et poussière, une tempête semblait avoir frappé la ville. Le temps semblait s’être figé pour laisser complètement intact l’état de la ville, comme s’il s’agissait d’un avertissement lancé par un potentiel dieu qui s’était décidé à châtier une population pour en faire un exemple.
Mais l’heure n’est pas à la contemplation, nous sommes en milieu d’après midi mais le soir ne saurait tarder à tomber…


_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Mar 16 Sep - 0:17

« En fait, c'est dégueulasse le café. » gargouilla Galdur.

L'humain qui lui faisait face haussa les épaules en grimaçant. Le trandoshan venait de s'envoyer d'une traite une dose entière de café. Pas étonnant qu'il trouve ça si peu agréable. L'humain doutait aussi quelque peu que quelqu'un d'aussi … « paysan » pour faire dans l'euphémisme, puisse saisir le plaisir de boire ce genre de boissons. Galdur secoua la tête et alla poser sa tasse ailleurs. Au moins, il était content de retrouver le foyer que représentait Antar 4. Alors que le trandoshan allait tranquillement quitter la cafeteria où il prenait sa pause, un sullustan a l'air frustré arriva en trombe dans le lieu.

« Galdur ?! Galdur ! » articula t-il dans sa langue bizarre.
« Qu'est ce que tu me veux Wagyx ? » demanda Galdur en haussant un sourcil.
Le sullustan ne souleva pas l'insulte amicale.
« Le capitaine veut te voir au plus vite. Il paraît que c'est important. Tiens, il m'a aussi fourni ce mot. »
Il lui tendit ce qui semblait être une tablette de donnée. Galdur l'a prit, l'alluma pour tenter de lire son contenu, plissa les yeux et rendit l'objet a son artefact
« Chai pas lire ! » aboya le trandoshan.
« C'est pour ça qu'on m'a dit de t'emmener voir le capitaine. Il paraît que tu viens de reçevoir une nouvelle affectation. Pas de la merde. On t'envoie jeter un œil chez la fédération. »



Lorsqu'on l'on avait fait passé les tests habituels au trandoshan que les rangers avaient choisis d'envoyer, l'instructeur avait tout d'abord cru a une blague. Hormis sur la visite médicale où le Doshien s'en sortait avec les honneurs, TOUT allait a l'encontre du candidat idéal. Tout d'abord, il peinait a lire. Aussi lorsqu'on lui avait demandé de donner quelques signatures sur quelques documents, le responsable en charge avait été en ce point désespéré qu'il avait finalement demandé au trandoshan de faire une croix une guise de signature. Après quoi, il y eu un déboire dans lequel Galdur avait inscrit dans le champ « NE RIEN INSCRIRE ICI » le terme suivant: « Dakor ». Au bord des larmes, le responsable en charge du coté administratif avait finalement abandonné la procédure et envoyer tout ce qu'il fallait remplir sur Antar 4. Galdur avait cassé deux blocs de données grâce a une magie noire qui échappait encore a tous. Personne jusqu'ici n'avait réussi a le faire. Sur le plan de confirmation des compétences, rien a redire. On l'avait brièvement fait passer sur un simulateur afin de vérifier si la mention « Pilote » affichée sur son CV était valide. Ça pour être valide... Il y eut effectivement un moment où l'équipage en avait craint que le trandoshan ne parvienne a faire s'envoler pour de bon le simulateur. Tous en vinrent a la même conclusion. Galdur était une sacrée buse. Mais bizarrement, une buse sur laquelle on pouvait compter, compétent a sa manière. L'instructeur a la vue des rapports en avait eut le bec cloué, se demandant si il devait rire ou s'énerver. Aucun des deux, bizarrement, malgré la stupidité ou du moins l'ignorance parfaite du trandoshan, il semblait décidément relativement efficace sur ce qui était pratique. Du moins, c'est ce que disaient ses états de services. Tant pis, il allait toucher du bois sur ce coup là. Un Doshien aurait certainement de toute façons les notions nécessaire a ce qui allait l'attendre plus bas. Galdur, lui, abordait la situation avec un calme relativement anormal. Pas stressé pour deux ronds, le trandoshan n'attendait seulement qu'on le dépose en bas. Sa spécialité était de toute manière d'agir a l'improvisation sur le moment, et pas dans la préparation. Dans la salle de briefing, Galdur inspecta d'abord la prétendue délégation. Dix gaillards en armure. Mouais. Le trandoshan leur donnait une heure une fois en bas. Habillé de cette façon, ils étaient aussi visibles et facile a descendre qu'un bantha dans une plaine. Mais bon, c'était une garde... Qui gardait la pisse-vinaigre de service. Beaucoup de mots et de bruits pour pas grand chose. Du moins, c'était la vision de Galdur sur les « politiciens » ou tout ce qui s'en rapprochait. Mieux valait éviter d'exposer son avis trop haut mais Galdur avait de bonnes raisons de ne pas aimer particulièrement les gens des hautes-sphères de la fédération ou des organismes politiques. En grande partie par ce que ces derniers laissaient tranquillement son peuple patauger dans la merde et les décombres de son économie pendant que les Wookies et les types de Kashyyyks vivaient paisiblement, quand bien même ce furent eux qui provoquèrent le malheur des locaux de Trandosha. Ils ne savaient juste rien de lui ou des Doshiens en général. Ce n'était pas eux qui trimaient loin de chez eux pour envoyer leurs maigres économies aux leurs restés sur la planète. Quoique Galdur fut adopté, c'est toujours vers la famille d'accueil que finissent ses fonds. Mais qui ici, parmi ces personnes pourtant censées parler de politique, pouvait vraiment porter attention a la rancœur du simple ranger qu'il était ? Putain de Fédération.

Évidemment, le duo parfait ne pouvait pas arriver sans qu'il n'aperçoive le second cul-béni s'avancer. Encore un diplomate ou un sang-royal ? On en avait déjà assez comme ça. Galdur n'avait pas besoin d'un autre quidam pour lui dire de ne pas mettre ses coudes sur la table quand il mange. Celui là avait en plus l'air léthargique sur les bords.
Galdur tenta de modérer son agressivité et de dissiper ses pulsions colériques. Ce n'était pas le moment d'avoir ce genre de pensées. Non seulement il était sur le point d'entrer dans ce qui pouvait être une étape cruciale pour sa carrière mais en plus, c'était une mission importante. Il devait écouter et agir du mieux qu'il pouvait. Même si il avait rejoint les rangers pour être proche de sa seule réelle amie. Pindi Neyo. Il devait se calmer. Pour l'instant.

Et ainsi il s'était retrouvé dans le transport, avec les hommes de l'Alliance. Galdur resta silencieux durant tout le trajet. Il avait besoin de trouver la concentration pour être au max de ses capacités une fois en bas. La seule vision que le trandoshan eut en sortant du transport alors que les autres soldats démarraient la procédure de périmètre de sécurité, c'était celle d'une planète a l'agonie dont le destin de bien des habitants était encore incertain.
Il y avait milles choses a faire, milles choses a ressentir et milles chose a penser. Pourtant, la seule chose qui imprégna Galdur en ce moment précis fut un sentiment familier. Finalement, il était peut-être quelque part chez lui. Alors qu'il marchait en regardant de droite a gauche les ruines, se demandant où pouvait donc se terrer les survivants, un pensée fusa dans son esprit.
Peut-être que lui et les gens de cette planète n'étaient pas si différents.

Sans prêter de réelle attention a ce que faisait les autres hommes et femmes déployés pour cette mission, Galdur tira de sa ceinture sa paire de jumelle pour commencer a observer la zone plus en détail. Une fois cela fait, il s'approcha du toit, mit un genou au sol et observa. Il était inutile de se presser ou bien de faire preuve de frustration en ces lieux. Il fallait se fondre dans le décors. Rester silencieux, attentif, et surtout, avancer prudemment tout en ayant des yeux derrière la tête. Galdur eut très rapidement pour projet de s'éloigner rapidement du reste du groupe. Il était plus habitué a opéré seul. Peut-être parviendrait t-il lui même a avoir un contact avec d'éventuels réfugiés, si possible non hostile. En posant un doigt au sol, la poussière s'accumulant sur ce dernier, Galdur émit un grognement et se releva.

La chasse, la vraie, celle qui impliquait d'être tantôt la proie, tantôt le chasseur, allait commencer.

« Il va falloir ouvrir l’œil, aujourd'hui. Je pense que toutes les pistes qui seront suivies aujourd'hui ne seront pas que les nôtres... Et qu'il est bien possible que ce soit les serres d'un rapace que l'on ne connaît pas encore qui nous fauche en route. Vous avez besoin de moi pour une tâche particulière où je peux immédiatement me mettre au travail ? » demanda t-il tout haut a l'intention des autres participants a proximité de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Mer 17 Sep - 23:02

Assise sur une banquette de la frégate Nebulon, l'ambassadrice Fel était restée impassible durant tout le voyage, ses traits ne se tendant qu'au fur et à mesure des informations qui leur parvenaient de Velmor. En tant que membre de la famille impériale, cette planète avait tout de même une certaine signification : un peu moins de deux siècles auparavant, ses ancêtres Skywalker avaient rétabli l'héritier du trône en exil à cause des méfaits de l'Empire Sith de Palpatine. Si bien que la coupure des communications, confirmée par le scan de la surface planétaire effectué par le capitaine Kollina, réveilla quelque chose d'assez personnel pour Aliya. Peu habituée à participer d'aussi près à des missions de terrain, elle trouvait quelque chose d'assez effrayant à être propulsée ainsi sur la surface d'une planète ravagée. Mais les ordres d'un père ne se discutaient pas, à fortiori quand ce dernier se trouvait être empereur galactique. Et puis, elle était solidement accompagnée. Elle jeta un regard à sa garde rapprochée, regrettant tout de même la présence pourpre d'un des chevaliers de la garde paternelle. Enfin, ce n'était tout de même pas si mal et cela la rassurait. Un peu. Heureusement, là où le caractère défaillait toujours quelque peu, l'arrogance naturelle d'une altesse impériale permettait au moins de sauver les apparences.

Alors qu'ils débouchaient de leur voyage hyperspatiale, le capitaine de la frégate les rassembla, permettant à Aliya de jeter un premier coup d’œil sur ses compagnons d'infortune. Ou de mission, selon les avis. Bon, elle ne savait pas très bien si le fait que le Trandoschan soit un ranger antarien était réellement rassurant. Sans doute un peu. Mais alors juste un peu. Et comme elle n'arrivait pas vraiment à décider si son expression faciale témoignait de sa joie, de son indifférence ou de son dégoût à la vue de la petite délégation impériale, elle s'occupa plutôt de son alter ego de l'Alliance. Sans beaucoup plus de résultats. Elle ne le connaissait pas. De toutes façons, elle comprit rapidement que son sort serait au départ différent de celui des deux inconnus. Elle resterait parmi les siens et c'était rassurant. Quoique... Le proverbe ne disait-il pas que l'union faisait la force ? C'était en tous cas le principe de la Fédération Galactique.

Elle remercia le capitaine et nota précieusement dans un recoin de sa tête les informations qu'il leur délivrait. Puis, presque nonchalante, elle suivit les stormtroopers jusqu'à leur transport. Ne restait plus qu'à attendre patiemment qu'ils touchent terre, sans trop ressasser et fantasmer sur ce qu'ils risquaient de trouver sur place. Au moins était-elle vêtue convenablement pour un tel exercice. Combinaison près du corps, blanche aux fines bandes argentées, et, surtout, un fusil-blaster qui lui permettrait de tenir sa place en cas d'embûche. Enfin, si elle n'avait pas trop perdu depuis l'Académie. Elle s'exerçait encore bien sûr mais rien à voir avec l'entrainement intensif délivré durant ses jeunes années.

En tous cas, ce n'étaient pas les exercices de tir de l'école des officiers qui avaient pu la préparer à ce qu'elle découvrit à la surface quand elle quitta leur transport. Des ruines, des flammes et rien... Pas un signe de vie. Comme si toute forme d'activité humaine avait été rayée de Den Velmor. Elle prit quelques secondes, et pour se reprendre, et pour mesurer la gravité de la situation. Loin, et couverte des ors et des dorures de Bastion ou Coruscant, elle n'était pas préparée à pareilles scènes. Et pourtant, même ici, elle avait un rang à tenir et un devoir à accomplir. Être une Fel n'était rien d'autre. Elle se tourna vers les hommes. Ses hommes pour l'occasion.


" Sergent. Pouvez-vous conduire un rapide scan de la zone ? Formes de vie humanoïde. Hostiles potentiels... Et tout ce que vous jugerez nécessaire. Les autres finiront de décharger ce dont nous avons besoin. D'abord la ville puis les hauteurs autour si cela ne vous ennuie pas."

Elle s'arrêta quelques instants, laissant la porte ouverte à toutes les suggestions potentielles, avant de reprendre, plus sereine maintenant qu'ils étaient tous dans le feu de l'action.

" Cela me semble mieux pour débuter. Je suppose qu'après vous voudrez quitter les toits pour une reconnaissance plus discrète par les rues... Je m'en remets à vous. "



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Sam 20 Sep - 15:56

« Des colonies ont disparu à travers la galaxie, c'est aujourd'hui Velmor qui est la cible de ces attaques, nous voulons savoir qui sont ces assaillants, ce sera votre mission Agent Zéro. L'Empereur nous a également transmis une demande personnelle, sa fille dirigera la délégation impériale sur place, vous aurez également pour mission d'éviter sa mort tant que possible. Tout autre objectif est secondaire. »

L'Agent Zéro se trouvait à bord de son vaisseau, enfermé dans la salle des communications, isolé du reste du vaisseau et dans un point vide de la galaxie afin de s'assurer de la sécurité de la transmission. Depuis longtemps l'agent fantôme impérial n'avait pas eu une telle mission, froid et calme, il écoutait avec attention la mission, formant les objectifs dans sa tête. Trouver les assaillants en priorité, protéger l'ambassadrice Fel en second, les autres tâches n'étaient que secondaires.

« Entendu. »


La transmission fut coupée suite à cela. Oron se redressa et fit quelques pas, se rapprochant d'un fichier de donnée, il consulta rapidement les différents renseignements qu'il avait à sa disposition, cherchant à trouver l'identité qui serait la sienne pour la mission. Trouver et escorter, la chose était évidente pour lui, il allait renfiler l'armure de Stormtrooper qu'il n'avait pas mis depuis bien longtemps, il ne manquait plus qu'à trouver l'identité de celui-ci.

« Sergent Dan Tenek, 44 ans, a participé à quelques missions contre les Vagaaris avant d'être rapatrié suite à une blessure, a reprit du service il y a quelques mois et a enchaîné les missions d'escorte. Déployé sur Velmor, il y est envoyé pour servir de chef d'escorte à l'ambassadrice. »

L'Agent valida ces données, terminant les derniers préparatifs tandis qu'il s'habillait. L'Armure des soldats impériaux était bien moins confortable que les tenues qu'il avait l'habitude de porter, en revanche la résistance de celle-ci restaient assez appréciable. Cela faisait des années que l'Agent Zéro n'avait pas porté une armure impériale, que de nostalgie. Il se dirigea vers le cockpit de l'appareil, casque à la main et lunettes toujours sur le nez.

« TD ? On arrive bientôt au point de rendez-vous avec le vaisseau impérial monsieur. »


Oron monta ensuite à bord du vaisseau de transport, le temps et les voyages les menèrent jusqu'à une frégate Nebulon B-3 de l'Alliance, laissant la délégation impériale monter à bord. En son rôle de Sergent l'agent Zéro restait calme, aux côtés de la personne qu'il était sensé protégé en second objectif de mission. Casque sur la tête l'Agent Impériale se fondait parmi ses hommes, bien qu'officiellement, son grade soit supérieur au reste de l'escouade.

Bientôt la délégation Impériale rencontra le reste des membres de la Fédération, les Jedi avaient envoyé un Trandoshan, à la vue de sa tenue ce n'était pas un jedi, aucun intérêt donc. Ensuite vint la délégation de l'Alliance, escorté également par une escouade de soldats, il semblait avoir un minimum d'importance. Le Capitaine du vaisseau de l'Alliance fit un briefing rapide aux membres de la fédération avant que ceux-ci ne soient libres de partir.

La délégation impériale prit place dans la navette qui les mena jusqu'à la planète. Bien qu'entraîné les hommes en armure ne savaient pas à quoi s'attendre, un certain stress régnait tout de même, pour s'occuper tous vérifiaient leurs armes, l'agent impérial récapitulait pour lui ce qu'il savait de la mission et de la planète. Une fois le vaisseau au sol, il laissa la délégation descendre pour apercevoir une scène de ravage et de destruction.

L'Agent Zéro n'en fut pas pour autant altérer, cela fait bien longtemps que compassion et pitié ne font plus partie de ses traits de caractère. L'Ambassadrice demanda à Oron, ou plutôt au Sergent Tenek, un scan de la zone tandis que les autres hommes descendaient l'équipement pour la mission. Oron acquiesça d'un signe de garde à vous et lança son scan. Tout comme l'ambassadrice l'avait dit le Sergent pensait bien plus utile de finir au sol, se tournant vers ses hommes, il distribua les ordres.


« On descend, je veux un guetteur qui reste en position ici, vous trois, restez à côté de l'Ambassadrice et protégez là à tout prix, les autres déployés vous en binôme dans la zone, restez à portée de vue les un des autres. Exécution. Madame, évitez de vous exposez au danger, si vous voyez quelque chose assurez-vous d'être toujours sous escorte pour le faire, dans la mesure du possible parlez-moi en avant, on ne sait pas ce qui nous attend ici. »

Le « Sergent » se lança ensuite, descendant le bâtiment fusil en avant il commença à avancer, suivi d'un homme tandis que les autres binômes restaient à proximité, surveillant les environs. Le Sergent remarqua la délégation de la fédération non loin de là, il n'y prêta pas réellement attention eux aussi devaient savoir ce qu'ils avaient à faire.

Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 25
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Mer 24 Sep - 17:21

HRP: C'est pas précisé, mais d'après ce que je vois dans vos posts Aliya et Oron, j'en conclus qu'Oron évolue séparément d'Aliya. Si je me suis trompé, dites le moi rapidement que j'édite.

Délai écoulé, tour de Vestara Weiss sauté. Voici sa fiche de PNJ afin que vous puissiez enfin mettre un nom, sur son PNJ.

Spoiler:
 

Récapitulatif de vos forces:
- 10 Stormtroopers constituant l'escorte impériale.
- 20 Soldats de l'Alliance constituant l'escorte de l'alliance.
___________________________________________________________________________________

Galdur fut le premier à poser pied sur la planète et à ne pas se soucier des soldats de l’alliance sous le commandement du lieutenant colonel Matters. Mais les soldats de l’Alliance ne prêtèrent pas non plus attention au trandoshan l’accompagnant et sa demande fut tout bonnement ignorée tant ils semblaient être concentrés sur un état des lieux et l’idée de descendre du toit pour rejoindre la délégation impériale dans la rue principale. Ils rassemblaient un plan de la ville et localisèrent la navette réservée aux impériaux pour tracer un itinéraire conformément à ce qu’avait demandé le lieutenant colonel.
L’œil attentif du Trandoshan lui permit d’apercevoir une silhouette sur un toit à l’est à environ trois cent mètres qui se dissimula derrière un muret servant de garde-fou pour ne plus la revoir. De toute évidence, ils étaient surveillés. En l’absence de réponse, le Trandoshan peut donc agir à sa guise vu le désintérêt des troupes de l’Alliance pour lui d’autant plus qu’il semblait y avoir du bruit dans la rue en bas, quelque chose semblait se déplacer dans l’ombre en rasant les murs d’une ruelle sombre qui était perpendiculaire à celle ou se trouvait le ranger Antarien.

A quatre cent mètres plus loin au sud, se trouvaient la délégation impériale qui se posa sans encombre. Aliya Fel donna l’ordre à Oron de procéder à un scan de la zone ce qu’il fit. Les résultats du scanner signifièrent qu’il y avait encore de nombreuses formes de vie sur la planète. Dont certaines dans la zone –notamment les signes vitaux des soldats de l’Alliance-, après difficile de dire s’il s’agissait de formes de vies animales ou plus civilisées. Les soldats de l’Empire exécutèrent les ordres donnés par le sergent. Un soldat demeura en guetteur à proximité de la navette tandis que trois autres encadrèrent la Princesse Fel, deux sur les côtés et un derrière. Les six autres se répartirent en binômes et descendirent du toit par un vestige d’escalier qui donnait sur l’intérieur du bâtiment. Oron escorté d’un homme les rejoignit avant de se disperser pour couvrir plus de terrain rapidement. Rester à vue les uns des autres était cependant compliqué étant donné que plusieurs bâtiments étaient encore dressés, ce qui les empêchait de trop s’éloigner les uns des autres.


Le groupe d'impériaux qui avançait silencieusement entendit des conversations au coin de la rue. Ils n’eurent que quelques secondes pour se dissimuler derrière des ruines ou des débris avant de voir sortir d’une rue adjacente quatre individus, deux weequays en armure escortés de deux droïdes de combat B-1 poussiéreux et cabossés mais qui marchaient quand même.

- Je ne comprends vraiment pas pourquoi tu t’obstines à continuer de fouiller cette ville… il doit sans doute être mort à l’heure qu’il est et l’Alliance va sans doute pas tarder à débarquer. On n’aura qu’à dire à Takka qu’on a bien buté la cible et qu’il restait rien à ramener. On ferait mieux de laisser tomber et de se casser vite fait d’ici avant que les rescapés nous tordent le cou, ou que l’Alliance nous mette la main dessus !

- Oh la ferme ! On a encore un peu de temps avant que ces rats-womp ne débarquent. Et si on ne trouve pas son cadavre, cela veut dire qu’il a peut-être survécu. Cet alcoolique devait sûrement être entrain de se torcher dans un bar du coin avant l’attaque… et a du y rester. Une fois qu’on aura fini de fouiller les deux derniers bars non fouillés de cette capitale à la recherche de sa dépouille et si l’on ne trouve rien, ca voudra dire qu’il est encore en vie et qu’il s’est peut-être déjà cassé. Et s’il resurgit, j’peux te dire que la prochaine fois, c’est nos têtes que Takka mettra à prix. Quant aux rescapés… s’ils sont assez malins, ils nous éviteront, sinon…

- Et qu’est-ce qui te dit qu’il est encore en vie ?

- On parle du type qui a survécu avec pour seules armes un couteau et un tesson de bouteille de bière à une fusillade qui l’opposait à pas moins de dix personnes dont le garde du corps de Takka qu’il a réussi à égorger… Et ce n’est pas ces cons de pirates qui ont pu le buter… crois-moi…

L’un des droïdes B1 tourna sa tête vers l’une des planques ou l’un des hommes d’Oron se trouvait et il leva son blaster. Il s’immobilisa et s’avança avec prudence vers le débrit. Les deux weequays se turent alors et dégainèrent leurs armes. Le premier weequay s’exclama à son collègue.

- J’crois qu’il a trouvé quelque chose d’intéressant…

_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Sam 27 Sep - 2:04

Pas de réponses ? Très bien. De toute façon, Galdur n'était pas ici pour faire dans le social. Qu'ils l'ignorent tant qu'ils veulent, cela lui ferait au moins des gens sur qui ne pas veiller. Le trandoshan ne se fit pas prier et ne prêta guère plus d'attention aux agents ou soldats présents dans le coin, vexé qu'on dédaigne le prendre en considération. Il décida donc de s'éclipser, là où il pourrait débuter son travail dans la quiétude d'esprit. Et si un malheur arrivait à ces types ? Galdur n'était pas certains d'avoir réellement envie de leur porter secours... Mais pour l'heure, la question n'était pas de les aider.

En se glissant a travers les rues et les décombres de la ville, le trandoshan eut très largement le temps de s'imprégner de l'atmosphère des lieux. De réflexe, il avait pensé a prendre tout de même son fusil en main, au cas où une mauvaise rencontre se présenterait. Les corps au sol dégageaient une odeur de viande grillée qui remémora a Galdur ni plus ni moins qu'un barbecue Doshien. Le genre de repas où ce n'était pas qu'un bantha qui passait a la casserole... Ses yeux passèrent de droite à gauche. L'un des avantages a être trandoshan, c'était que l'on pouvait capter le spectre de chaleur, ce qui facilitait grandement le repérage de tout ce qui pouvait être chaud et donc potentiellement vivant. Rien pour l'instant, en l’occurrence. Ses pattes ( car on ne pouvait pas vraiment parler de pied ) touchèrent la poussière du sol a chaque pas et il évita soigneusement les débris et les morceaux de verres qui traînaient par terre, bien qu'il ne pouvait bien sûr guère tous les éviter, pour les plus petits. Les rues semblaient toutes désespérément vides. Pourtant, Galdur savait qu'il était en territoire potentiellement dangereux et qu'il devait ouvrir l'oeil. Il avait aussi besoin d'indices pour pister un éventuel signe de vie ou reconstruire ce qu'il s'était passé ici. C'est pourquoi il se décida d'entrer dans l'un des bâtiments en ruines. En progressant dans son enceinte, cela avait dû autrefois être un module d'habitation. Tout était sans dessus dessous et on avait visiblement arraché tout ce qui n'avait pas été cloué dans les environs. Seuls quelques meubles, détritus ou objets inutiles restaient dans l'endroit. Ce qui c'était passé ici n'avait cependant pas dû être doux. En observant de prêt les lieux, Galdur discerna des traces de blaster et de lutte. Qui avait donc été a l'origine de ce bazar ? Et par dessus tout, où étaient passés les résidents ? Une question dont la réponse semblait encore obscure. Les fouilles ne furent guère plus encourageante. Rien. Tout avait été pillé. Pas l'ombre d'une denrée alimentaire ou d'une pièce de valeur. Rien. Galdur sortit donc bredouille de ce premier bâtiment mais ne se découragea pas pour autant. Il leva le nez un instant et repéra les fumées qui s'élevait dans le ciel. Repérer ce genre d'élément pouvait être utile. Le feu pouvait indiquer la présence de survivants ou bien d'activité récente dans les parages. Autant continuer les fouilles dans les bâtiments du coin. En silence et a l'écoute. Alors qu'il se présentait tout juste dans l'angle de la rue, Galdur se plaqua immédiatement ensuite contre un mur. Il avait détecté quelque chose, au loin, tout au bout de la rue. En jetant un coup d’œil furtif, il aperçut effectivement une sorte d'ombre, au loin, rampante et visiblement a moitié cachée par une pile de d'ordures. Le trandoshan ne dit rien et ne fronça que les sourcils.
Doucement mais tranquillement, il vérifia le chargeur de son fusil, s'assura que le silencieux était bien ancré au bout, puis, il posa un genou au sol, scotcha son œil dans la lunette de l'arme et laissa doucement son doigt presser la détente.

Il poursuivit sa route en soupirant et constata a nouveau avec une certaine frustration que les rues suivantes étaient encore vide. La fumée. Il devait continuer vers la fumée. Dans tout les cas, il avait au moins assuré que l'on ne l'entendrait pas venir de loin.

Pour l'heure, la seule chose qu'il avait fait, c'était abattre un chien errant pour qu'il n'aboie pas a son approche.
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 25
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Mar 30 Sep - 23:43

HJ: Tour d'Aliya décalé après Vestara compte tenu de sa demande. A Oron donc.

_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Ven 3 Oct - 19:32

Le sergent Impérial avançait, fusil pointé devant lui. Le temps à l'académie Impérial lui semblait assez lointain il est vrai, néanmoins il faisait son possible pour redonner un aspect militaire à ses mouvements, le travail d'équipe comme celui-ci n'étant plus vraiment dans ses occupations favorites. Les pas des soldats en blanc étaient tant que possible coordonner afin de permettre au groupe de rester à proximité les un des autres.

Le sergent reçu bientôt le résultat de son scan passé peu de temps avant. Il y avait sur la planète de nombreuses formes de vie, soldats de l'alliance ou non. Animaux ou non. Le sergent resta quelques instants à analyser les résultats du scanner qui, pour être franc, ne le réjouissait pas, voir un grand nombre de signes de vie indiquait que la recherche allait être plus longue, le nombre possible de survivant n'étant pas important pour lui. Il transmit les donnés à un Stormtrooper aux côtés d'Aliya, lui intimant de donner les résultats à l'ambassadrice.

Le pas calme et discret des soldats Impériaux était accompagné d'une position près à entamer un combat si nécessaire. Peu après le début de leur aventure des paroles survinrent au bout d'une route non loin de leur position. D'un geste de la main le sergent donna à ses hommes l’ordre de se placer dans des positions cachées, faisant signe également à l'escorte de l'ambassadrice derrière eux. Le Sergent se posa dos à un mur, jetant un rapide coup d’œil vers la rue il entendit un groupe de personnes parler.

Ceux-ci ne semblaient pas être là pour une bonne cause, cherchant quelqu'un et ayant peur de l'arrivée de l'alliance. Ils parlaient également de rescapés, seul chose qui interpella réellement l'agent zéro qui n'avait pas grand chose à faire des histoires de prime, de contrat et autres organisations terroristes, les mots qu'ils prononçaient indiqués qu'ils étaient sans-doutes arrivés après la catastrophe, ainsi qu'il n'en savait pas grand chose, en revanche peut-être pouvait-il conduire le groupe Impérial jusqu'à des survivants. En revanche l'un des deux hommes parla de pirates ayant tentés de tuer leur cible, avant ou pendant l'incident ? Une nouvelle question en suspens.

Tandis qu'Oron préparait son intervention l'un des droïdes accompagnant les hommes se tourna vers la cache de l'un des membres de l'escouade, pointant son fusil vers la cachette et avançant prudemment. A leur tour les hommes dégainèrent leurs armes. L'escouade tourna les yeux vers le sergent qui fit un décompte de la main. Cinq. Quatre. Trois. Deux. Et lorsque seul le dernier doigt en l'air finit par tomber les impériaux bougèrent, sortant des caches armes en main, ouvrant le feu sur les droides en premier.

Bien entendu les hommes étaient sensés survivre, Oron les visa rapidement, tirant vers les jambes, douloureux, handicapant mais non mortel. L'Agent Zéro et son escouade effectuèrent donc une rapide fusillade à au moins 6 contre 4, sans s'inquiéter de l'état de son commando une fois la fusillade terminée l'Agent Zéro, fusil pointé sur les Weequays, avança doucement, près à faire feu en cas de signe d'hostilité.


« Que savez-vous sur ce qui est arrivé ici ? »

L'Agent restait calme, près à tirer et à tuer s'ils ne voulaient pas répondre, au pire le deuxième serait sans-doutes plus coopératif que le premier.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Sam 4 Oct - 19:04

John Matters tourna le cigarillo entre mes doigts, le regardant profondément. La délicate odeur des feuilles de tabac roulées les unes après les autres mais également les quelques touches de vanille l'enivraient et son cerveau demandait de la nicotine, malgré un sevrage depuis presque deux ans désormais. Les scientifiques parlaient beaucoup des effets de l'arrêt d'une drogue, et souvent promettait que l'envie ne serait qu'un lointain souvenir parfois remplacé par un dégoût. Mais cette fois ce n'était pas de l'alcool ni même une drogue dure. Être écoeuré du tabac est une chose impossible et oublier ses bienfaits encore plus. Oui il ne saurait guère expliquer pourquoi il est plus difficile d'accomplir quelque chose déjà considéré comme impossible. Enfin... Il s’évadait dans mes pensées et mes questions inutiles. La véritable interrogation n'était pas "Vais je fumer ce cigarillo ?" mais plutôt "Où et quand vais je le fumer ?". Un bruit derrière lui, suivi d’un juron, lui fit relever les yeux et admirer le paysage de destruction qui se trouvait en face de lui. Stationné en haut d’un des rares bâtiments encore en état il pouvait voir des kilomètres alentour dans ce qui avait été une métropole en pleine expansion. Désormais il ne restait que des ruines, des restes carbonisés dont la nature était difficile à imaginer à une telle distance mais le lieutenant Colonel n’avait aucun doute sur le fait qu’il s’y mêlait aussi bien des ossements que des morceaux de véhicules. Bordel il avait vraiment besoin de ce cigarillo. Le glissant entre ses lèvres il retira un petit tube de sa ceinture et l’activa. Le fin faisceau laser toucha le tabac qui s’enflamma instantanément avant de redevenir incandescent. Rangeant son outil le militaire tira une longue bouffée de fumée avant de se retourner et décrocher un regard lourd de sous entendus aux soldats qui avaient juré en faisant tomber une caisse de matériel.

John était assez heureux de se retrouver sur Velmor. Non pas qu’il tira plaisir de la destruction d’une planète si discrète et pourtant jolie mais du fait qu’il trouverait peut être sa réponse à toutes les interrogations qu’il se posait. Voilà des mois qu’il traquait les « Destructeurs de monde » comme il les appelait, engageant analyste analyste, essayant de comprendre leur mode de fonctionnement. Ils étaient méthodiques, très méthodiques mais cette fois la Fédération avait réagi, rapidement et il avait réussi à négocier d’aller à la rencontre des survivants et surtout de découvrir l’identité des attaquants. S’éloigner de la bureaucratie lui faisait du bien et même s’il s’était fait discret durant tout le voyage il allait prendre les choses en main tout du moins du côté de l’Alliance même si la sécurité des forces impériales lui imputées également. Il observa la rue en contrebas et jugea que la disposition des ruines et des bâtiments permettraient de dégager rapidement un terrain d’atterrissage digne de ce nom. De plus il serait assez facile de défendre le secteur avec une vingtaine de soldats, permettant un roulement d’une dizaine d’éclaireurs sans compter qu’ils pouvaient compter sur le Ranger Antarien qui…; Bon dieu où était il passé ? Foutu lézard à peine débarquer déjà en train de chasser ! Matters secoua la tête. Il était conscient que le Trandoshan savait ce qu’il faisait mais il aurait apprécié qu’on lui dise. Bon il était temps de se mettre au boulot.

« Ok les gars descendez. A chaque étage je fais un checking complet et je me fous du temps que ça prendra. Dès que vous êtes en bas vous me faites un bilan et vous dégagez un secteur de protection. Je veux entre cent et deux cent mètres de protection tout autour de nous. Pour le moment la priorité est d’entrer en contact avec la délégation impériale et la protection des vaisseaux. Branchez moi sur le canal Impérial ».


Matters attendit quelques secondes puis eut une bonne réception.

« Princesse Fel mes salutation. Je suis le Lieutenant Colonel John Matters, attaché au service personnel du Suprême Commandeur et porte-parole de l’armée de l’Alliance. C’est un plaisir de vous rencontrer. Je suggérai que nos forces se rejoignent pour dégager une aire d’atterrissage pour nos navettes et ainsi créer un périmètre de sécurité à partir de ce point. De même il serait intéressant d’envoyer plusieurs de nos soldats en reconnaissance aux abords de la ville. Je suppose que s’il y’a eu des survivants ils doivent se trouver à la périphérie.
- Monsieur les forces impériales font état de la capture de deux survivants.
- Madame au plaisir de vous revoir. »

Matters coupa la communication et ordonna à quatre soldats dont son officier en second de prêter main forte aux stormtroopers. Ils prirent au passage quelques outils nécessaires à l’interrogation des prisonniers….
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Lun 6 Oct - 9:18

[HJ : Alors, je ne sais pas si tu es au courant Vestara mais Aliya n'est pas un PNJ. A l'avenir, avant de la faire parler, j'aimerais que tu me demandes au moins mon accord. Simple courtoisie à mon sens...]

Elle progressait, entourée par les stormtroopers délégués à sa protection particulière, le petit groupe essayant de demeurer le plus silencieux possible. Rapidement, une vibration légère lui indiqua l'arrivée des résultats du scan. Résultats qu'elle jugea immédiatement décevants. Difficile d'affiner un peu plus les résultats dans un tel environnement mais agaçant de constater qu'ils avançaient quasiment à l'aveuglette. Habituée aux ponts des superdestroyers de la Marine Impériale, la jeune femme n'avait plus goûté aux joies des missions planétaires depuis l'avant goût qu'elle en avait eu durant sa formation de base sur Anaxès.

Le bruit d'une brève fusillade les tira de la monotonie de leur tranquille avancée. D'un geste, la princesse fit signe aux soldats de s'élancer, au moins pour apporter un soutien à leurs camarades restés avec le sergent. Voilà que tout commençait réellement... Malgré la hâte qu'elle sentait nécessaire, les trois soldats lui intimèrent la consigne de rester prudente. Ils avaient la charge de sa sécurité et rien ne devait lui arriver. Ils rejoignirent rapidement le sergent et son escouade, restant toutefois prudemment à couvert. Rien ne servait de donner une cible ou une porte de sortie aux hommes pris sous le feu impérial. Ce fut à ce moment qu'elle fut dérangée par la communication républicaine. Elle écouta, un peu éberluée, le militaire se présenter, massacrer allègrement le protocole pour finir par proposer une idée pour le moins étrange alors que le groupe impérial progressait déjà dans les rues. Elle lui donna quelques indications et coupa la communication sans attendre.

Du coin de mur où elle observait la scène, elle envoya un signal de reconnaissance aux autres membres de la délégation impériale, ne souhaitant pas être prise entre deux tirs de blasters. Ne restait plus qu'à attendre que tout se termine complètement et que le sergent obtienne quelques informations qu'elle espérait précieuses. Toutefois, en attendant, elle demanda à ce qu'on établisse la communication avec leur vaisseau.


"Capitaine Kollina, ici escouade impériale. Nous avons repéré des survivants, sécurisation en cours. En attendant, est-il possible d'envoyer une navette de reconnaissance pour établir un scan de la zone des collines entourant la capitale ? Il me semble logique que ceux qui ont réussi à quitter la zone durant l'attaque se soient réfugiés là-bas."
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 25
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Mer 8 Oct - 2:14


HJ: A l'avenir, pensez aux jets de dés avant de déclencher un affrontement contre des PNJ, sinon le MJ va devenir très méchant. Le niveau de combattant est déterminé par le MJ qui s'invitera au milieu de l'ordre du tour. Idem pour utiliser les compétences, conformément au règlement. Pour les combats, je vous file les niveau de combattant de vos escortes respectives pour que vous sachiez à quoi vous en tenir.

L'Ordre du Jeu retourne à la normale sauf si Aliya demande à ce qu'il demeure comme au tour précédent. Aliya, envoie moi un MP pour ça. J'éditerais ici.

Récapitulatif de vos forces:
- 10 Stormtroopers constituant l'escorte impériale. 1 blessé superficiel.
[5 N3 vétérans, 5 N2 recrue]
- 20 Soldats de l'Alliance constituant l'escorte de l'alliance.
[12 N2 recrue, 8 N3 vétéran.]

_______________________________________________

L’impression oppressante d’être observé en permanence continuait de se faire ressentir sur la nuque du Trandoshan, comme si sa tête était dans la visée d’une arme...
Ce dernier s’était aventuré assez loin du reste du groupe et avait finalement abattu un chien. Il avait été suffisamment aguerri pour détecter au nord, une colonne de fumée et s’était mis en tête de rejoindre celle-ci. Après tout, il n’y a pas de fumée sans feu : or c’était sans doute justement ce dont avaient besoin les rescapés pour survivre, se réchauffer et cuire leur nourriture. Après quelques longues minutes qui l’éloignèrent du reste de l’équipe de l’Alliance, il entendit un bruit sur sa gauche et vit une adolescente d’environ 15 ans, sortir d’un tas de détritus. Elle restait méfiante et avait dans sa main une barre en duracier qu’elle tenait fermement à deux mains. Sur ses gardes, Galdur pouvait voir que ses vêtements étaient poussiéreux, déchirés au niveau des genoux et chevilles. Il manquait une manche à son haut et on pouvait apercevoir un peu de crasse, mais surtout un peu de sang coagulé sur son front, et ses vêtements. Son arme rudimentaire était un peu tordue et elle aussi teintée de sang : peut-être avait-elle du s’en servir pour survivre… Elle fit quelques pas et fronça les sourcils pour s’exclamer d’une voix hésitante qui se voulait dure.


- Tu es avec eux ? Ceux qui étaient encore là il y a quelques jours… Qu’est-ce que tu fous ici ?

Elle faisait quelques pas de côté et observa l’arsenal et l’équipement que le trandoshan portait. Selon toute vraisemblance, elle n’avait jamais vu de trandoshan de toute sa vie. L’humaine était indéniablement une rescapée, le sac qu’elle avait sur le dos était fermé mais laissait échapper un tintement métallique à chaque mouvement. Une ferrailleuse peut-être… Devant le silence appuyé de Galdur, la jeune femme commença à se poser la question de si c’était une bonne idée de s’être révélée. Comprenant qu’elle ne ferait pas le poids, elle lâcha une main de la barre de métal pour montrer qu’elle ne représentait aucune menace tout en s’approchant lentement. Sa voix tremblante reprit.

- Tu n’es pas comme eux… Tu étais là toi aussi quand « ça » s’est passé ? Comment tu as survécu avec tout ton équipement ?

Un peu plus loin, Oron avait pu bénéficier de l’effet de surprise pour mettre à mal l’escorte droïde des deux chasseurs de primes. Blessés, ils étaient tous les deux à terre avant même qu’ils aient pu comprendre ce que l’un des deux automates avait pu dénicher. Sondo, l’un des deux chasseurs de primes avait quand même été plus rapide en pouvant blesser un stormtrooper au bras avant de tomber au sol. Encerclés par des soldats de l’Empire, leur chef tenait Sondo en joue tandis que le weequay se tenait la cuisse. Paniqué, il regarda autour de lui, son pistolet blaster était juste à côté de lui et il avait encore son pistolet blaster secondaire à portée de main. Mais quand Oron s’approcha lentement avec son fusil pointé sur lui, il renonça à se trainer péniblement ou même à tenter quoique ce soit. L’efficacité des soldats de l’Empire le tuerait avant de faire quoique ce soit. Xou son collègue semblait avoir été blessé à l’épaule et au flanc. Lorsqu’Oron s’avança vers lui, ce fut Sondo qui s’exprima le premier non sans avoir gémi de douleur au préalable.

- On… on n’a rien à voir avec ce qui s’est passé ici… Ce n’est pas nous… A la base, nous venions pour mettre la main sur un contrebandier qui a roulé Takka le Hutt.

- On n’sait rien enfoiré d’impérial. Va falloir nous rembourser ces deux tas d’ferraille, si vous ne nous butez pas avant.

Railla Xou, Sondo lui jeta un regard appuyé et grimaça. Après une poignée de secondes durant lesquelles Xou sembla comprendre quelque chose, il se dépêcha d’ajouter.

- Bon ok, je laisse tomber sur les droïdes si vous nous aidez à nous tirer vivants de ce merdier ok ?

Le second d’Oron, le caporal Cazmuca vint à côté de lui et se servit du comlink interne de son casque pour communiquer avec son supérieur sans que les suspects ou les autres ne l’entendent.

- Sergent, nous avons un blessé. Sa blessure est superficielle, il tiendra le coup. Souhaitez-vous le renvoyer à la navette ? Que faisons-nous des suspects ?


Derrière Oron, à proximité d’Aliya le stormtrooper blessé grommela quelque chose et l’un de ses coéquipiers commença à s’occuper de lui administrer les premiers secours. La Princesse Fel contacta ensuite l’un des deux pilotes de la navette qu’elle avait emprunté pour établir une liaison avec le capitaine Kollina. Elle fit un premier rapport sur la situation qui ravit le capitaine, puis Aliya demanda l’envoi d’une navette de reconnaissance dans la périphérie de la capitale, au niveau des collines afin d’effectuer un scan. Le vieux Mon Calamari trouva qu’il s’agissait d’une bonne idée, son expérience stratégique le conduisit à penser que l’attaque avait forcé les habitants à éviter le centre ville pour s’établir plus loin. Néanmoins ils n’avaient pas du trop s’éloigner à son avis.

# Nous vous recevons fort et clair escouade impériale. Il est vrai qu’au cours de l’attaque, la panique à du conduire les rescapés à fuir la capitale, cependant celle-ci doit encore compter quelques ressources pour eux que leurs ravisseurs n’ont pas pu emporter. Les restes des infrastructures dans cette zone doivent offrir un abri et une certaine protection contre les conditions météo et d’éventuels pillards. Je recommande une observation aérienne également, un scan énergétique ou thermique ne suffira pas. Je vais faire décoller quatre chasseurs CF-9 et une navette pour une reconnaissance des environs, ils seront dans la zone dans 10 minutes, comptez en 20 pour que vous ayez un rapport. Kollina terminé. #

L’équipe de l’Alliance commença alors de suivre les ordres pour rejoindre les impériaux dans la grande rue principale. Ils étaient descendus du toit de manière scrupuleuse et laissé quatre de leurs hommes garder la navette. Rien à signaler. L’itinéraire autour du bâtiment était sécurisé même si un caporal fit remarquer qu’un bâtiment voisin de celui sur lequel la navette se trouvait était salement amoché et qu’il était bien plus haut que celui-là. Il y avait un risque qu’il s’effondre et n’endommage la navette. Le lieutenant colonel pouvait ressentir une certaine tension à l’idée de rejoindre les impériaux. Malgré le fait qu’ils devaient collaborer entre eux, on pouvait sentir une certaine tension entre soldats de l’Empire et de l’Alliance. Une certaine rivalité entre ces deux factions avait toujours existé et était palpable même à l’heure actuelle. Cependant, ils étaient des soldats compétents avant tout et ne se tireraient pas dans les pattes. Ils obéiraient aux ordres de leurs supérieurs sans broncher et en laissant leur rivalité au placard pour cette mission, à moins d’une éventuelle trahison. John, Oron, et Aliya n’avaient rien à craindre de ce côté-là : même si les impériaux et les troupes de l’Alliance auraient préféré agir chacun de leur côté, ils ne discuteraient pas les ordres.

_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Jeu 9 Oct - 1:39

Tiens tiens tiens. Quelle genre de spécimen se présentait là ? En tout cas, pour Galdur, ses soupçons se confirmaient. N'importe quoi pouvait le voir n'importe où et n'importe comment. Une raison bien assez suffisante pour redoubler de prudence et commencer a prendre des mesures autrement plus drastiques. La pauvre humaine qui lui faisait face n'avait pas vraiment l'air bien belliqueuse. Elle avait par ailleurs jeté son arme de fortune rapidement. Pour autant, Galdur n'était pas prêt de baisser les armes. Loin de là. Et pour des raisons bien particulières. Un adulte réfléchi toujours un minimum avant d'agir. Un enfant ou un adolescent ne le faisait pas. Et pour cette raison, de tout les êtres qui existait dans l'univers, les enfants étaient les plus dangereux de tous. En dépit de l'aspect un peu « innocent » de cette survivante de fortune, le trandoshan fit volte face et pointa son fusil vers la gamine. Pour être franc, il ne comprenait pas un traître mot de la jeune fille. Comment ça il avait survécu avec « tout » son équipement ? Qu'est ce que cela changeait si il lui avait manqué un accessoire ou deux ? Sa survie n'était t-elle justement pas plus aisée avec tout cet attirail ? En soit, cela importait peu. En la voyant avancer, Galdur se mit aussitôt a grogner.

« Pas bouger, femelle ! » aboya t-il sèchement.

Bien évidemment, il ne fallait pas s'attendre de la part d'un trandoshan a ce qu'il soit autre chose qu'un machiste assumé, vu le rôle que tenait les femelles sur sa planète qui elles même ne se considéraient comme rien d'autre sinon des reproductrices. Il fit quelques pas prudents vers la jeune fille qui s'était immobilisée, l'arme toujours levée et l'air aussi sévère que possible sur la figure, les dents sorties. La gamine avait l'air en sale état. Sans doute avait t-elle bataillée pour s'en sortir. Une capacité que Galdur admirait. Il était rare que les humains parviennent a s'en tirer quand on ne leur donnait pas tout dans les mains. C'était d'autant plus surprenant vu son âge. Enfin bon... Le trandoshan fit prudemment le tour de la fille qui restait désormais immobile et muette. Il envoya un coup de pied dans la barre de fer pour s'assurer qu'elle soit hors de portée. Galdur approcha alors par derrière et l'inspecta. Elle pouvait sentir le souffle du trandoshan sur l'arrière de son crâne. Pas la peine d'être de face pour se douter que Galdur était en train de la renifler. Sans doute parce que l'odeur de la femelle était quelque chose qui lui avait manqué.

« Qu'est ce que tu fabrique ici ? » grogna t-il.

Un craquement a peine audible se fit entendre. De réflexe, Galdur tourna tout de même la tête. Une brique s'écrasa sur sa figure et lui écorcha salement le crâne, faisant voler quelques écailles. La charpente endommagée par les flammes du mur avait finit par lâcher la seule brique qui menaçait de tomber. Et le trandoshan se l'était prit sur le coin du crâne. Il chuta mollement en arrière, quelque peu surpris par cette agression non attendue et se retourna sur le ventre, les mains sur la tête, en attendant que la poussière finisse de s'écouler. A cette occasion, la jeune fille n'hésite pas. Elle se rua sur le trandoshan et lui arracha son sac des épaules. Galdur lui attrapa le pied.
 « Hé ! Pose ça tout de suite ! » chuchota t-il fortement.
Rien a faire. La fille lui mit un coup de pied dans les dents, le forçant a lâcher et commença a courir loin de lui, emportant avec elle son butin. Galdur jura et se releva, ignorant la petite tâche de sang a fleur de son crâne. Ce n'était pas grand chose. Il se mit aussitôt a talonner la gamine a travers les ruines de la cité.
« Attends ! Reviens ! » tenta t-il.
Bien entendu, elle ne se retourna pas. Elle était étonnamment apte a saisir les occasions. Preuve qu'elle commençait a s'accoutumer a la vie de survie. Elle savait également courir et surtout éviter les obstacles. Elle bondissait par dessus les murets de ruines, sautait par dessus les pierres là où Galdur, plus grand et surtout beaucoup plus raide, était contraint de passer par la force. Il fut forcé d'éclater un morceau de débris restant a coup d'épaule là où la gamine n'avait eut qu'a se baisser pour passer rapidement. Malheureusement pour lui, tenir la route devint rapidement impossible pour lui. La fille était trop fine et agile et se faufilait dans des recoins là où il était ralentit par le terrain. Tant pis...

Il allai devoir s'y prendre autrement.



Des dizaines de minutes plus tard, la jeune fille s'était finalement arrêtée, a l'abri dans ce qui devait être un ancien module d'habitat en ruine. Au moins, il avait un toit et permettait d'être relativement caché. Elle se mit aussitôt a fouiller le sac qu'elle eut subtilisé. La première chose qu'elle en tira était un étrange tube. Peut-être de la nourriture compactée pour un transport efficace ? Ce genre de bouffe existait. Elle dévissa le capuchon et versa une larme d'une matière verdâtre dans sa paume. Elle tira la langue et la plante de sa pointe a l'intérieur avant de la retirer immédiatement et de cracher. Beurk. Ce truc n'était certainement pas comestible. Où si il l'était, cet alien avait vraiment de mauvais goûts. Elle posa le tube de peinture de camouflage a coté et continua a fouiller. Elle ne se douta pas de ce qui se passait derrière elle. Le tas de cendres et de poussière se leva doucement, prenant soudainement en ampleur. Il commença a adopter une forme plus reconnaissable, se dressant, une forme humanoïde...

Alors que la gamine continuait de chercher, une main se posa sur son épaule. Elle se tourna. Le faciès salit par sa précédente cachette de Galdur se présenta a elle. Quand il comprit qu'elle allait hurler, il apposa immédiatement sa main sur sa bouche et porta un doigt a la sienne.
« Shhhht... Tu fais trop de bruits. Tu es facile a trouver. » déclara t-il.



Pister la fille en question n'avait pas été difficile. Tout ce que le trandoshan avait eut a faire, c'était de la suivre en empruntant des chemins différents avant de retourner dans l'axe pour suivre les traces. Il avait alors prit de l'avance sur elle et, quand il avait comprit qu'elle comptait s'arrêter, s'était caché dans le lieu qui paraissait être le plus probable pour se reposer. Il avait mit dans le mille. Désormais qu'ils étaient là, tout les deux, dans un grand silence, et que Galdur avait récupéré ses affaires... c'était désormais lui qui fouillait.
« Je n'ai pas grand chose. Des barres de rakmelon. Ca ira ? »
La fille ne fit que hocher doucement la tête. Galdur soupira et lui largua cinq six barres a coté d'elle. Au moins, ces trucs hyper-nutritifs concentrés et dégueulasses lui donneraient un peu d'énergie pour deux trois jours au cas où. Pas question aussi que le trandoshan l'amène avec elle. Trop dangereux. La seule solution qu'il lui semblait plausible était de la rapatrier vers les autres hommes de la Fédération. Mais avant cela, il avait besoin d'indices sur la situation.
« Tu es sûre que tu ne veux vraiment rien me dire ? » gargouilla t-il.
Pas de réponse. Galdur soupira. Il avait besoin de délier cette langue. Et ce n'était pas en menaçant que cela allait marcher. Déjà que cette gamine semblait avoir eut une belle frayeur en sa compagnie. En lieu et place de ça, il prit son fusil par le canon, la crosse pointée vers la jeune fille. Il le vérifia un instant et toisa du regard la survivante.
« Je suis en mission. Certains diront que c'est pour la Fédération. Mais c'est pas tellement pour agir en leur nom que je suis motivé, je te le cache pas.Je suis un Ranger Antarien, je bosse pour les Jedi, souvent. Je viens d'arriver aujourd'hui, avec d'autres. On cherche a comprendre ce qui s'est passé ici. J'ai besoin d'indices et de pistes pour faire mon travail, gamine. J'aimerais que tu m'y aide. »
Il l'inspecta. Toujours aucune réponse.
« Tu sais, tu me fais penser a une petite doshienne. Sur ma planète, c'est une partie de notre existence, la survie. Quand tu es dehors, tu sais que presque tout le monde peut t'attaquer sans subir de soucis derrière ou que la bouffe ne viendra pas toute seule dans ton assiette. C'est endroit, c'est un peu chez moi, quelque part. Et toi même, tu es un peu comme moi. »
Il parvint a décrocher cette fois-ci un bref coup d’œil de la part de la jeune fille.
« Je ne vais pas te faire de baratin. C'est la jungle dehors et la mort rôde. Cependant, je vais t'aider a t'en sortir si tu me divulgue quelques informations. Après quoi, tu pourras aller où tu veux même si je te conseille de te diriger au sud-ouest d'ici, a environs une trentaine de minutes. On à du personnel pour l'évacuation. »
Galdur baissa les yeux et s'agenouilla pour lui mettre le fusil sous les yeux.
« Tiens. Regarde. Ici c'est le compartiment à munition, ici le cran de sécurité, ici la gâchette. Pour viser, tu met bien le bout de la crosse contre ton épaule et tu penche un peu la tête pour accéder a la lunette. Tiens, regarde... hop ! Voilà, là j'ai enlevé le cran de sécurité. Ensuite, tu appuie ici pour le remettre. Et ici, en faisant ça, tu charge un autre tir. C'est un fusil relativement précis qui peut toucher sur une longue distance. Ça a été un compagnon durant longtemps pour moi. Mais je pense que tu en auras plus besoin que moi. »

Il lui tendit son arme.
« Prends le. Ne sers toi en que si tu en as strictement besoin et assure toi de viser quelque chose qui est hostile. Comme je te l'ai dit, je te recommande de remonter dans la direction que je t'ai indiquée. Y'a des agents de la fédé' en chemin. Tu as peut-être mal quelque part ? Non ? Je peux aussi t'apprendre a te cacher efficacement si tu le désire. Mais pour avoir tout ça, je veux juste que tu réponde a quelques questions. Qui est-tu et que s'est t-il passé ici ? »

Il hocha la tête, toujours a genoux pour éviter de se faire trop grand. Galdur sortit ensuite ce qui semblait être une petite fiole de sa poche.

« Ah oui. Et ton odeur est trop remarquable. Tu sens la femelle, tu vas te faire repérer rapidement. Couvre toi de ce truc. Ça sent pas bon mais c'est camouflant. Ça t'évitera les emmerdes avec les chiens et ça ne trahira pas ta présence. Alors ? Tu peux répondre a mes questions ? »
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 25
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Lun 13 Oct - 1:46

HJ: Délai écoulé, tour d'Aliya Fel sauté. A Oron Tenson de poster.

_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Lun 13 Oct - 19:15

Le fusil blaster de l'agent zéro était pointé sur le weequay au sol. Comme il le pensait celui-ci était loin d'être un caïd fanatique. La menace de l'arme du sergent suffit à le persuader d'obtempérer. Finalement, il répondit à la question, juste après avoir lâché un petit gémissement de douleur. L'Agent Zéro resta passif, ces personnes étaient encombrantes, une fois que les informations seraient en sa possession...

Bientôt le mercenaire offrit à Oron leur provenance. Ce n'était pas eux, ils bossaient pour Takka le Hutt, un seigneur du crime. Un contrebandier l'avait arnaqué et eux étaient là pour le retrouver. Sous son casque, l'agent zéro plissa les yeux, ce contrebandier avait peut-être survécu avec un peu de chance. Le second weequay vint répondre à son tour, se foutant un peu des impériaux. Bien moins coopératifs. Non-content d'insulter il demanda de payer les droides, suite à un regard de son collègue il se ravisa, leur demandant de les en sortir en vie.

L'Agent Zéro éloigna du pied le blaster du Weequay au sol, gardant son fusil pointé sur lui. Au fond, il se tâtait sur l'attitude à adopter, si ce qu'il avait entendu sur le contrebandier était vrai alors le retrouver serait un avantage. Si ces types pouvaient les y mener... Néanmoins, ils n'ont pas l'air de savoir où il se trouve, ils cherchaient juste dans les bars de la planète, reste plus qu'à savoir lequel est le dernier qu'ils n'ont pas encore visité.

Tandis qu'Oron réfléchissait son second s'approcha, il y avait un blessé superficiel dans l'équipe, en d'autres termes un homme pouvant ralentir l'équipe en cas de besoin d'avancer rapidement. Le caporal demanda à son supérieur ce qu'il voulait en faire. Après une courte réflexion l'agent Zéro répondit à son second, maintenant la communication entre casques afin de garder à l'abri leur conversation.


« Qu'il retourne à la navette, nous aurons besoin de mobilité et de rapidité, une fois qu'il y sera la vigie nous rejoindra pour le remplacer, envoyez un homme l'escorter sur le voyage du retour, son collègue de binôme. »

Ceci fait l'Agent Zéro revint aux deux mercenaires au sol face à lui, maintenant le canon de son arme pointé vers eux. Calmement, il reprit sa réflexion, laissant planer le doute quelques instants aux deux Weequays. Il fit un petit signe de la tête, indiquant à un soldat de les fouiller, vérifiant qu'ils n'ont pas d'autres armes ou bloc de donnés pouvant servir aux Impériaux. Ceci fait, toujours sur ses gardes l'agent zéro reprit la parole, laissant tout le monde l'entendre.

« Si vous voulez survivre, il va falloir monnayer l'espace dans la navette du retour, pour ça il n'y a pas beaucoup d'alternative. Dites-nous ce que vous savez sur ce contrebandier, si vous savez où il pourrait être, ainsi que ce qui vous fais penser qu'il peut avoir survécu. Néanmoins, ne tentez pas de me doubler ou de me cacher quoi que ce soit, n'oubliez que votre billet de retour en dépend. Commençons par le début, son nom et quel est ce fameux dernier bar que vous n'avez pas visité. »


L'Agent Zéro resta en place, attendant une réponse des deux mercenaires ou une intervention extérieure.
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 25
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Ven 17 Oct - 1:10

HJ: Délai écoulé, tour de Vestara Weiss sauté. Je te rappelle que c'est le deuxième tour que tu sautes Vestara, et ce en dépit de l'extension de délai que je t'ai accordée jusqu'à minuit. La prochaine fois, que je suis obligé de faire sauter ton tour, c'est l'exclusion de l'évènement qui t'attends.

Pour les autres, le post MJ arrive ce week end, et il sera court.

_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 25
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Sam 18 Oct - 21:45


Récapitulatif de vos forces:
- 10 Stormtroopers constituant l'escorte impériale. 1 blessé superficiel.
[5 N3 vétérans, 5 N2 recrue]
- 20 Soldats de l'Alliance constituant l'escorte de l'alliance.
[12 N2 recrue, 8 N3 vétéran.]

_______________________________________________

La jeune fille n’avait pas voulu le voler au début, mais le trandoshan l’avait menacée et quand la brique était tombée sur son crâne, elle avait vu une opportunité pour le soulager de son sac à dos. Elle avait cru avoir réussi son coup quand il fut distancé. Mais cette victoire sonna trop rapidement comme une défaite lorsqu’elle sentit la main écailleuse se plaquer contre sa bouche. Maintenant, elle s’était retrouvée seule avec cet étranger qui avait pu la pister jusqu’à son abri de fortune. Tout d’abord elle avait tenté de se débattre en pensant que l’étranger voudrait se venger, mais il n’en n’était rien. Le lézard lui avait même donné des barres de Rakmelon, l’adolescente méfiant s’en empara tout en gardant son interlocuteur dans son champ de vision. Lorsqu’elle ouvrit avec suspicion, la faim fut plus forte et elle croqua la barre. Le goût la fit grimacer, mais elle savait que c’était toujours mieux que de chasser les rats. Ce genre de produit était nutritif, et en dépit de son jeune âge, l’évènement qui avait frappé son monde natal lui avait fait comprendre que le goût était un luxe sur lequel elle devrait faire une impasse pour survivre. Malgré l’affreuse sensation laissée dans sa bouche, la rescapée sentit rapidement les bienfaits de la nourriture au creux de son ventre et se déraidit au fil des paroles de l’inconnu. De l’aide, enfin ! La Fédération arrivait trop tard, néanmoins les propos de Galdur suffirent à raviver l’espoir en la jeune fille, mais aussi une certaine amertume. Lorsqu’il tendit son fusil vers elle, Palema hésita à le prendre. Elle n’était pas une soldate, mais elle avait très vite appris à se servir d’une arme et à tirer avec. Mais son vieux blaster avait été volé par les hommes il y a quelques jours. Depuis la barre de fer à l’embout affuté lui servait à la fois de bâton pour la marche, mais également d’arme létale. Elle se saisit du fusil trop grand pour elle mais la façon dont elle le tenait indiquait à Galdur qu’elle avait déjà porté une arme, peut-être même tiré avec.

- Je sais me servir d’une arme. Pas la peine de me sortir le baratin du cran de sûreté ! Et c’est pas quelques égratignures qui vont m’empêcher de m’en tirer.

Fit-elle agacée d’être prise pour une idiote. Sa voix était autoritaire, mais ses bras tremblants indiquaient qu’elles n’étaient pas faites pour le tir à longue distance. Galdur pourrait deviner que même si elle savait se servir d’une arme, elle n’était pas assez expérimentée pour être une tireuse efficace. Elle avait appris sur le tas, depuis quelques jours.

- Je m’appelle Palema. J’ai 15 ans. J’ai dû très vite du apprendre à me servir des armes. Même si ça ne fait qu’une semaine, j’ai vite compris que mes chances de survie augmenteraient si je savais tirer avec. Je manque peut-être d’expérience, mais c’est mieux que rien. En même temps, il y encore une semaine, je ne pensais pas que j’aurais besoin d’un fusil blaster pour survivre. J’apprenais à être coiffeuse… pour humains naturellement. Vous rigolerez peut-être, mais dans les mondes comme le notre, les droïdes sont peu variés : mécano, de sécurité, en chirurgie… mais pour ce qui est d’autres tâches on apprend.

Sa voix était plus tranquille mais toujours anxieuse. Comme si elle avait remarqué que son agacement précédent aurait pu compromettre leur position. Elle reprit tout en prenant une nouvelle barre de Rakmelon et en grimaçant.

- Ma famille a disparu lors de leur assaut. Ils n’ont rien vu venir et n’ont probablement pas survécu, j’étais au salon quand ça s’est produit. Je me souviens encore de cette fillette qui me réclamait une frange…

D’un geste mécanique, elle enleva une mèche de devant son visage pour révéler une entaille sur son front. En l’étudiant, on pouvait voir des traces de strangulations sur son cou, des griffures sur ses avant-bras, quelques hématomes sur les bras. Elle commença sa phrase par un reproche, pour partir dans un registre plus serein dans un soupir.

- Tu arrives bien tard Ranger… Néanmoins de l’aide sera utile pour éviter que nous sombrions dans le chaos ou que nous soyons victimes de pirates. J’ai vu un vaisseau transportant deux Weequays armés et escortés de droïdes de combat. J’crois qu’ils venaient pour piller ce qu’il nous restait. Mon blaster m’a lâchée, et avec ma barre, les attaquer aurait été suicidaire. Cependant, ils m’ont vue et ont tenté de me courir après. J’ai réussi à les semer dans ces ruines, mais j’ai cru que tu étais un pirate aussi. Au moins, on pourra sauver ce qu’il nous reste. Si tu es vraiment de la Fédération… Ecoute, je ne sais pas vraiment ce qu’il s’est passé. Je me souviens juste avoir vu plusieurs vaisseaux survoler la capitale. On avait pourtant des systèmes de défense et de communication, mais l’Alliance n’est jamais venue… Je n’ai jamais connu autre chose que Velmor, mais je me souviens d’eux. Ils ont débarqué par la suite pour prendre tout le matériel utilisable, des droïdes, composants, fournitures médicales, nourriture, les ressources minérales et les enfants. A la base, ils ne voulaient pas nous affronter, mais l’escouade de l’Alliance présents, les policiers et le Gouverneur ont refusé leur offre. Les étrangers étaient en colère et ont massacré d’abord tout ceux qui étaient armés et s’opposaient à eux, civils comme soldats… Nous leur avons infligé très peu de pertes : ils étaient en surnombre et mieux armés. Du coup ils se sont servis. Je ne sais pas qui sont ces mercenaires, mais ils avaient des armures. Les premiers temps, j’ai pu rester cachée, j’ai pu les voir : ils parlaient une langue différente du basic, une langue que je ne connaissais pas. Je ne me suis pas attardée, car ils ont fait qu’une bouchée des soldats et de la résistance dans la ville. Je me suis dépêchée de rejoindre un campement situé un peu plus loin en périphérie. C’était des rescapés de soldats, de résistants et de civils soumis à la loi martiale, mais j’en suis exclue… j’ai été accusée d’avoir chapardé de la nourriture, mais c’est faux. C’était qu’un prétexte car je refusais d’écarter les cuisses pour satisfaire un combattant, il a réussi à me faire exiler dans la capitale en priant pour que je meure… C’est là que j’ai appris à survivre.

Palema se redressa et termina une bouchée de sa barre. Elle enfila son vieux sac sur l’épaule et prit le fusil offert de l’étranger par le dessus non sans avoir mis la bouteille du Trandoshan dans sa besace.

- Je peux te conduire au camp car ce sera trop compliqué de t’expliquer. Je connais le terrain mieux que toi chasseur ! Mais je te préviens, tu n’y seras pas le bienvenue. Et euh… merci pour tout. Mais c’est quoi cette bouteille ?

Un peu plus loin, Oron Tenson donna ses consignes au caporal Cazmuca. Le caporal s'exécuta non sans opiner du chef et répondant.

- A vos ordres chef.

Il fit volteface et relaya l’ordre de rapatrier le soldat blessé jusqu’à la navette en compagnie de son binôme pour remplacer la vigie. Rapidement, les deux hommes quittèrent le groupe ensemble pour retourner à leur point de départ. Les hommes d’Oron exécutèrent ses ordres et fouillèrent les deux weequays. Ils trouvèrent un blaster de poche entre les reins d’un des deux chasseurs de prime, trois couteaux, des comlinks, une gourde et quelques crédits. Sondo souhaitait calmer le jeu au plus vite et commença en sortant tout ce qu’il savait sur le contrebandier.

- Ok, ok… On ne sait pas grand-chose de ce contrebandier. J’veux dire, il s’appelle Kataz Star. Un pseudo si tu veux mon avis, mais c’est comme ça qu’il est le plus connu. Il est corellien. Je sais juste qu’il a roulé Takka le Hutt une fois de trop et se serait terré sur ce trou perdu en pensant que la présence de l’Alliance sur ce monde, suffirait à le mettre hors de portée des Hutts. Selon nos sources, ça fait quatre mois qu’il est ici et qu’il bosserait comme mécano dans la capitale. Quand on est arrivés, c’était déjà le bordel sur Velmor. Pas un chat, enfin... Xou dit qu’il a vu une fille. On a essayé de lui courir après pour savoir ce qui c’était passé, mais elle nous a semés… Mais même si Xou pense que Kataz est mort, je préfère qu’on en soit sûrs, et peut-être qu’elle savait ou il était…

- Sondo, je t’avais dis qu’on aurait du se casser avant… Surtout que ce type est sacrément burné ou très cinglé… Il a déjà roulé d’autres criminels avant Takka. Notre employeur est furax depuis qu’il a buté son garde du corps préféré dans une cantina d’Hutta. Takka avait envoyé plusieurs de ses gangsters le buter dans ce bar, mais même bourré, ce mec est dangereux. Il s’est servi d’un tesson de bouteille, d’un couteau et d’une vieille table. Au début seulement, après il a pu récupérer un blaster... S’pour ça qu’on a pris des droïdes avec nous, car si on l’chope, il s’laissera pas faire. Il est alcoolique, et on pense qu’on trouvera sa dépouille dans une ruine de bar, car c’est là qu’il passait le plus clair de son temps... Conseil : méfiez-vous, ce type a l’air inoffensif, d’un guignol, voire d’un tocard, mais c’est lui qui m’a fait ça…

Lança Xou qui se servit de son index pour montrer la balafre qu’il avait dans le cou. Il en tirait une certaine fierté, après tout, si on lisait entre les lignes c’était celui qui savait le mieux à quoi Kataz Star ressemblait et de quoi il était capable. Mais il était le plus blessé des deux weequays, et le moins enclin à coopérer. Sondo était plus modéré et âgé que Xou, et c’était justement son expérience du combat qui l’avait poussé à se mettre au sol, et c’était ce qui lui avait sans doute sauvé la vie.

- Bon, maintenant vous pouvez nous nous filer un coup de main ? A commencer par nous filer quelques bandages et de quoi marcher… On pourra vous conduire nulle part si vous nous laissez crever ici. On a joué franc avec vous, mais on dira rien de plus tant que vous ne nous aiderez pas. Autant nous tuer d’office si vous ne voulez pas nous sortir de là… mais vous allez tourner un moment dans ces ruines.

Sondo avait été assez malin pour donner assez d’infos à l’impérial pour se rendre indispensable. Xou pourrait penser ce qu’il voudrait du fait qu’il était bavard, mais il allait peut-être leur sauver la vie.
Un peu plus en retrait, le capitaine Kollina contacta Aliya Fel et John Rocket Matters pour lui parler des résultats du vol de reconnaissance mais d’autre chose qui le fâchait. Et c’est d’une voix étrangère et préoccupée qu’il présenta ce qu’il avait découvert.


#Escouade au sol, j’ai vos résultats des scans et de la reconnaissance aérienne. On a repéré un campement au nord de votre position à 6 kilomètres. Ou du moins de quelque chose qui y ressemble. Nous avons détecté des signes vitaux ainsi que de nombreuses formes de vies regroupées au même endroit.#

Il marqua une pause et cette fois-ci son ton fut plus suspicieux, mais trahissait une certaine déception. Le Capitaine Kollina était favorable aux bons rapports entre l’Empire et l’Alliance. Il respectait l’Empire pour son efficacité militaire, mais demeurait fidèle à l’Alliance. Kollina était très loin de se laisser aveugler par son idéalisme, et ce qu’il avait découvert sema le doute dans son esprit, et plus encore sur l’image qu’il avait de l’Empire… Après tout, leurs nations s’étaient alliées et le sang impérial comme celui de l’Alliance avait coulé ensemble contre la tyrannie de Krayt. Était-ce possible que l’Empire ait voulu court-circuiter la Fédération en menant sa propre opération ? Entre temps, il donna l’ordre aux vaisseaux en atmosphère de se rendre aux coordonnées d’où le vaisseau qu’il avait repéré était parti et de s’y poser pour mener une enquête.


#Nous avons également repéré une corvette de classe Vigil décoller de l’hémisphère Sud. Nous avons tenté d’établir le contact radio pour les identifier mais ils l’ont refusé. J’ai donné l’ordre de l’intercepter avec nos rayons tracteurs, mais visiblement cette corvette était pressée de partir. Ils ont sauté en hyperespace avant qu’elle ne soit à portée et malgré le tir qu'ils ont encaissé. Vous savez comme moi que cette classe de vaisseau est associée à l’Empire. Écoutez, s’il y a une opération impériale sur Velmor, vous en savez certainement quelque chose Princesse Fel. Cependant la Fédération n’ayant pas été informée, je serai obligé de le mentionner dans mon rapport. Une opération impériale menée en marge d’une opération de la Fédération est suspecte et me surprendrait. Aussi j’aimerais clairement éclaircir toute ambigüité sur ce point car je sais également que les Sith disposent de ce genre de vaisseau. Ma question va être toute simple : est-ce que ce vaisseau vous était affilié ? Si oui, pourquoi était-il ici ?#

Dans le même temps, l’escouade de l’Alliance arriva pour rejoindre les impériaux dans la ruelle.

_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Dim 19 Oct - 16:06

Galdur hoche la tête. Tout ceci comportait des infos plutôt intéressantes mais qui étaient cependant encore un peu floue pour tirer des conclusions. Il avait besoin d'en savoir plus pour éviter de faire une bavure. Bon, c'était déjà un bon point pour lui, il ne s'était pas fait d'ennemi en rentrant dès le début dans cette affaire, même si il doutait que cela ne tarderait sans doute pas. Un détail avait attiré l'attention de Galdur dans toute cette affaire.

« D'accord Palema. Mais as tu vu de tes yeux qui ils étaient ? Quel genre d'armures ils portaient, ou quel genre d'armes ? Ils étaient humains, quelques choses d'autres ? » demanda t-il.

Plus il en savait, mieux ce serait. Cela dit, la gamine marquait un point. Elle devait connaître le coin mieux que lui, bien qu'il savait également qu'elle ne parviendrait sans doute pas à faire long feu face à des traqueurs expérimentés. L'arme de Galdur n'avait été qu'un gage de confiance, il était parfaitement conscient qu'elle ne saurait l'utiliser correctement vu sa longueur. Néanmoins, mieux valait qu'elle le porte en attendant. Autant lui laisser une chance, c'était en s'en servant qu'on apprenait a l'utiliser. L'identité des attaquants, a la vue de ces révélations, titilla quelque peu l'esprit du Trandoshan qui nourrissait déjà quelques soupçons quand a leur vraie nature. Pas la peine de s'avancer trop drastiquement pour l'heure, mais mieux valait parer l'éventualité. Parce que si ils étaient ceux pour lesquels il eut une pensée... Bah putain, ils étaient pas dans la merde !

« Conduit moi au camp. Je sais que je suis censé être là pour la Fédé, mais j'ai ma propre liste de priorités pour l'heure. Je dirais même que nous devrions les éviter pour l'instant a moins que nous n'ayons pas le choix ou que la situation l'exige. J'aimerais voir tes potes là, je pense que j'ai deux mots a leur dire, même si ils ne sont pas contents de me voir. »

Autant remonter a la source. Les gars de la Fédé n'avaient pour l'instant pas besoin de savoir ce que Galdur trafiquait dans son coin. Le Trandoshan n'était pas un amateur des protocoles et il se doutait quelque peu que les habitants des environs non plus. Peut-être qu'il parviendrait a un résultat satisfaisant en allant directement a leur contact maintenant qu'il connaissait l'existence d'un camp.

« Oh, et reste près de moi. Non pas que j'ai peur pour toi mais c'est toi qu'a mon flingue ! Donc je préfère suivre ceux qui sont armés dans ce genre d'endroit. Puis bon, en admettant que tes « amis » veuillent nous plomber le cul... »

Il mit son sac sur le dos et vérifia qu'il était prêt a partir. Lui restait que son bon vieux couteau en chalon pour se défendre. Une valeur sûre mais quelque peu désavantageuse face a des types armés de flingues. Galdur allait devoir faire avec ses moyens pour l'heure.

« Ah... Et la bouteille... C'est euh... Disons que je tiens ça des lézards bira bira de ma planète. Je ne pense pas que tu désire vraiment savoir ce que contient ce truc. Contente toi de savoir que ça camouflera ton odeur. Au fait, moi c'est Galdur. »

–---------

Ils avançaient depuis maintenant un petit bout de temps vers une destination que seule la jeune fille semblait connaître. Galdur était devant, scrutant chaque angle de rue pour parer une éventuelle menace. Juste derrière venait Palema, l'arme trop grosse pour elle en main. Les deux s'étaient mis d'accord pour finalement se diriger vers le camp tant annoncé par la gamine. Le Trandoshan était en éveil, alerte au moindre signe de danger.
«  C'est encore loin ? J'ai mal aux pattes. » demanda t-il.
La gamine secoua la tête. Dès lors, Galdur commença a redoubler de prudence. Quelqu'un devait déjà être en train de les observer, sans doute. Et il était fort possible que cela ne s'arrange pas en avançant dans le territoire. Palema avait parlé d'une barricade, mais pour l'heure, Galdur ne voyait rien de cela. Sans doute les survivants avaient placés des veilleurs pour surveiller les grands axes de déplacement. La règle était la même pour tous. Vous vouliez être certain de ne pas être considéré comme un ennemi directement ? Marchez pile dans la ligne de mire des sentinelles et ne faites pas de mouvements hostiles ou fouineurs. Au bout d'une longue rue, Galdur plissa les yeux. Il semblait y avoir au loin quelque chose qui bouchait le lieu. Cela ressemblait à des décombres et détritus qu'on avait placé en piles au milieu, et bon sang, que c'était bien foutu ! Ces sortes de murailles de tôles froissées était assez grande et convaincante pour laisser supposer qu'il existait ici une réelle organisation qui avait survécu dans le chaos ambiant, bien que cette organisation en question devait comporter un nombre de membres réduits. Alors qu'il fit un pas supplémentaire en avant, un bruit de pétard se fit entendre suivit d'un sifflement.

Un éclair jaunâtre traversa les airs et vint se loger juste a coté du pied du Trandoshan qui grinça des dents. Inutile de chercher a avancer. Plus loin, il aperçut des silhouettes qui se baladaient en haut de la barricade de fortune. Il mit les mains en l'air et reprit sa marche.

« C'est bon ! C'est bon... Je suis pas armé et je viens pas causer d'ennuis. » gargouilla Galdur a contre-coeur.

Quel rabaissement ! En avançant, il se rendit compte qu'il y avait trois personnes en haut de la muraille. Seule une d'entre elles était armée, les autres se contentait de regarder. Ils portaient visiblement ce qu'ils avaient put trouver, des vieilles combinaisons d'ingénieur spatial ou de compagnie des eaux, bien que le tireur semblait pourvu d'une cape de camouflage. Sans doute cela avait t-il été un membre des défenses de la planète ou quelque chose du genre. Peut-être un vétéran a la retraite, vu l'aspect plutôt vieilli de ce dernier.

« J'vous ramène une de vos amies, j'ai cru comprendre que vous l'aviez perdue ! J'aimerais aussi en savoir un peu plus sur la situation. On peut parler deux secondes ? » balança t-il aussi franchement que possible.

Inutile de s'embourber dans des paroles inutiles. Ces gens là ne voulaient plus perdre leurs temps et avaient besoins de connaître immédiatement les intentions de ceux qui passaient là.
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 25
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Mer 22 Oct - 21:19

HJ: Délai écoulé, tour d'Aliya Fel sauté. Je te rappelle que c'est le deuxième tour que tu sautes. La prochaine fois, que je suis obligé de faire sauter ton tour, je devrais sortir ton personnage de l'évènement.

A Oron !

_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Ven 24 Oct - 21:11

Le Caporal s'exécuta bientôt, laissant les hommes de main et le sergent face à face. Ce dernier maintenait son arme en joue et fixait ceux qui devaient lui répondre sans plus tarder. Le dénommé Sondo prit donc la parole, répondant à l'interrogation de l'agent zéro. Ils ne savaient pas grand chose, enfin, il a quand même trouvé le moyen de sortir de bons gros pavés dessus. Kataz Star, un contrebandier Corellien ayant roulé Takka et s'étant caché sur Velmor pour lui échapper.

Habitant depuis quatre mois, mécanos, contrebandiers, combattant d'élite. Ce type avait tout l'air d'être un débrouillard et un dur à cuir. D'après le mercenaire lorsqu'ils sont arrivés sur la planète tout était déjà ravagé, aucun survivant. Le second mercenaire avait vu une fille selon le premier, mais qui les a semés. Le dénommé Xou pensait que le contrebandier était mort, néanmoins aucune certitude. Suite au discours du premier le second weequay parla à son tour.

Il reprochait à son camarade de ne pas avoir voulu partir plus tôt. Du point de vue d'Oron, il avait raison, il n'avait en son for intérieur absolument pas l'intention de laisser les deux mercenaires quitter la planète. Le mercenaire considérait Kataz comme dangereux, il avait buté des gangsters dont un garde du corps du hutt, avec comme arme une table, un tesson de bouteille et d'un couteau, puis des armes de ses adversaires. Donc oui, l'Agent Zéro pouvait le considérer comme dangereux, mais pour le moment, il avait plus un statut de source potentielle d'information.

Le mercenaire conseilla aux impériaux de se méfier, car il était meilleur que ce qui ne semblait au premier abord. Le mercenaire pointa une cicatrice sur le cou, fier de dire qu'il la tenait du contrebandier. L'Agent Zéro trouvait pathétique ce comportement, d'autant plus qu'il ne tenait pas en assez haute estime le mercenaire pour prendre cet argument en compte, seul son habitude du métier le faisait se méfier de ce contrebandier, ainsi que le fait qu'il ait défait une bande de gangsters avec les moyens du bord.

Sondo reprit la parole, affirmant que pour les conduire au bar en questions, ils devraient leur filer de quoi marcher. L'Agent Zéro fit signe de tête à l'un de ses hommes de s'occuper d'eux, après tout pour le moment il était nécessaire qu'ils les mènent jusqu'à leur informateur, une fois que se sera fait alors il pourrait se débarrasser des deux weequays. L'Agent Zéro resta à observer les deux mercenaires tout en donnant ses indications, ne le cachant pas aux hommes de main.


« Bandez les blessures et donnez-leur de quoi marcher. S'ils tentent quoi que ce soit visez les bras. Menez-nous jusque là-bas. »


L'Agent Zéro fit un signe de la tête dès que les mercenaires furent près, ils devaient les mener jusqu'au bar, une fois sur place l'agent impérial improviserait.
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 25
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Mar 28 Oct - 21:42

HJ: Tour de Vestara Weiss sauté (une fois de plus...). Lundi 27/10/2014 à 21h11

Conclusion: DÉFAITE de l'Alliance. Le contrôle de Velmor sera attribué soit aux Jedi, soit à l'Empire ou sera neutre si aucune des deux factions encore en jeu parviennent à convaincre les leaders de rester dans la Fédération. Bon jeu aux autres, et le post MJ arrive bientôt.

__________________________________________________


Palema ne répondit à la requête de Galdur uniquement durant le trajet et non sans avoir rassemblé ses souvenirs. Elle s’était laissé convaincre par le lézard de répandre sur elle un quart du contenu de cette fiole, mais l’odeur pestilentielle était telle qu’elle manqua de vomir à deux reprises. Sur le trajet, elle murmura à Galdur quelques mots tout en tenant fermement le fusil qu’il lui avait confié.

- Leurs armures étaient toutes de couleurs différentes et leur visière était en T. Ces armures étaient loin d’être récentes, excepté pour certaines. J’étais incapable de savoir qui donnait des ordres et qui était un officier avant qu’ils prennent la parole. J’ignore s’ils étaient humains, mais je dirais que la majorité oui. D’autres vu la forme de leur casques ou armure n’étaient pas humains…

Ils progressèrent jusqu’à une barricade ou un tir de semonce intima au tandem de ne pas s’approcher davantage. Palema épaula son fusil mais devant la réaction de Galdur l’abaissa rapidement. Elle ignorait ce qu’il mijotait, mais il devait avoir un plan. Après tout, il était un ranger, il devait certainement avoir un plan.

- HALTE ! PAS UN GESTE ! Gardez vos mains en évidence et mettez vous à genoux !

Aboya le plus vieux des soldats. Rapidement, trois sentinelles sortirent de l’ombre et commencèrent à maintenir les bras de Galdur pour lui passer des menottes qui lui serraient les poignets : trop petites pour lui. Puis deux hommes sortirent de la barricade pour encadrer la jeune Palema en la tenant fermement par les épaules. La fillette commença à se débattre et à injurier ceux qui la saisissaient.

- Ordures ! Bas les pattes ! Lâchez-moi !

Le trandoshan et l’humaine furent trainés vers le camp, ils franchirent la barricade pour être présentés devant le vétéran qui était visiblement le chef de cette barricade. Le campement était constitué en majorité de civils, mais certains étaient entrain de s’entraîner avec quelques militaires rescapés ou d’anciens policiers. Les habitations étaient surtout des restes de bâtiments relativement épargnés par l’assaut orbital des assaillants. D’autres avaient été construites à la va-vite, voire des tentes, en tout cas, le campement était établi en bordure de la ville à sa frontière même comme l’attestait la présence d’une route pour speeders le long du camp. Les fortifications étaient sommaires, elles ne tiendraient pas longtemps face à un assaut terrestre appuyé avec de l’artillerie, mais semblaient être plus là pour retenir un ennemi plutôt que pour vraiment les empêcher de franchir ce mur de fortune. Ils devaient être environ trois cent, tout aux plus ici, peut-être y avait-il d’autres campement autour de la capitale… Après six minutes de marche, ils cessèrent de progresser : le trandoshan fut fouillé et dépouillé de tout hormis ses vêtements et de ses liens. Il en allait de même pour Palema. Devant les restes d’un bâtiment écroulé, un homme dans la cinquantaine et armé d’un pistolet blaster ainsi qu’un couteau sortit par l’encadrement d’une porte qui avait été enfoncée. Ce chef était encadré par deux gardes du corps armés de baïonnettes de fortunes montées sur des fusils blaster appartenant à l’Alliance. Ils tenaient en respect Galdur et Palema tandis que la majorité des citoyens et soldats du camp commençaient à former un cercle autour d’eux. Le chef prit la parole.

- Je suis Den, le chef du camp de réfugiés de notre ancienne capitale. Autrefois j’étais simplement le maire de la capitale... On m’a parlé de vous. Quel est votre nom agent de l’Alliance ? A vrai dire, une de nos sentinelles nous a prévenus de votre arrivée sur Velmor, dès que vos navettes se sont posées. La Fédération arrive tardivement. Nous n’avons pas attendus votre précieux soutien pour nous organiser, cependant vous êtes venus pour que nous revenions dans votre giron… N’est-ce pas ? Pour cela vous allez devoir nous convaincre : nous avons bien vu ce que vaut la protection de l’Alliance ! Dites nous ce que vous faites ici !

Son regard se posa sur Palema, et il esquissa un rictus mauvais. Son second apparut, c’était le chef de la sécurité du campement si on se fiait sur son armure plus élaborée que les autres en dépit de sa saleté et des impacts de tirs qui criblaient son épaule. L’humaine foudroyait du regard le chef de la sécurité et commença même à se débattre.

- Vous nous ramenez donc cette petite voleuse ? Nous n’aimons pas les voleurs ! Et encore moins les maudits dans son genre. C’est ses pouvoirs qui ont attiré l’attention des Mandaloriens ! Est-ce que vous vous associez avec des malfrats maintenant ? Ou vous as t’elle forcé à nous rejoindre pour prendre le pouvoir ici ? Elle avait votre fusil…

Le chef de la sécurité prit son pistolet blaster et s’avança vers l’humaine avec la ferme intention de l’abattre. Le canon de son arme était braqué sur le front de la jeune fille. Den, le Maire leva la main pour lui faire comprendre d’attendre son ordre. Ordre qui dépendrait de la réponse de Galdur : le trandoshan tenait entre ses mains la vie de l’adolescente qui irradiait de colère, mais certainement pas de peur…

Un peu plus loin, les ordres donnés par Oron Tenson ne furent pas discutés. Le caporal Cazmuca participa même au bandage des blessures des deux chasseurs de prime. Une fois sur pieds, les deux chasseurs de primes se mirent en marche en boitant et en tenant leurs blessures.


- C’est par là !

Ils ouvrirent la marche sous la bonne garde de deux stormtroopers qui marchaient derrière eux, fusils pointés sur leur dos et à si petite distance, ils n’avaient aucune chance de les rater s’ils prenaient la moindre décision idiote. Entre temps, le soldat accompagnant le blessé ainsi que l’ancienne vigie revinrent vers le groupe mené par Oron Tenson. Ils évoluèrent ensemble mais la Princesse Fel semblait immobile comme perdue dans ses pensées. Le message du capitaine Kollina semblait l’avoir ébranlée, mais elle n’en dit rien à l’Agent Zéro. L’escouade impériale avança un peu plus loin dans les ruines de la ville.

L’escouade de l’Alliance choisit de rester dans les parages pour assurer la sécurité de ce périmètre et des deux navettes. Le lieutenant colonel Matters semblait méfiant vis-à-vis des impériaux et décida de ne pas les suivre. Il avait reçu le message du capitaine Kollina : et il avait de fortes suspicions quant à l’égard des impériaux et de leur possible intervention secrète dans l’hémisphère sud. Il y eut alors un craquement sourd : une partie du bâtiment qui surplombait l’aire d’atterrissage de l’Alliance s’ébranla et de nombreux débris s’effondrèrent sur la navette avec fracas. La navette de l’Alliance et son précieux chargement débarqué fut enfouie sous une épaisse poussière pour descendre de deux étages dans le bâtiment sur lequel ils s’étaient posés. Les pilotes étaient encore en vie, grâce à la carlingue de leur vaisseau, mais ils étaient coincés à l’intérieur. La vigie postée sur le toit en revanche n’eut pas la chance de s’en sortir. Une partie de l’escouade de l’Alliance se précipita à leur rescousse, le lieutenant colonel Matters en tête. L’escalier était encore intact et l’escouade de l’Alliance avança avec précaution même si ses hommes commençaient à maugréer sur l’avertissement du caporal sur la stabilité du bâtiment voisin qui avait été ignoré par leur chef. Les dix soldats suivant leur chef avancèrent à travers les débris, et Matters fut le premier à pouvoir voir les deux pilotes coincés derrière le transparacier du cockpit de la navette. Il s’en approcha, mais il y eut une secousse et il passa au travers du sol pour se retrouver trois étages plus bas avec les cris d’autres de ses hommes derrière lui. Il ressentit une vive douleur au niveau des jambes inférieures et fit un effort pour se redresser. C’est alors qu’il vit qu’un gros morceau de permabéton avait broyé ses jambes. Il y eut une chute de poussières sur son casque, il releva la tête pour voir la navette chanceler sur un rebord du trou qu’il avait causé : le bâtiment était instable. C’avait été une erreur de s’y rendre immédiatement.
La dernière chose que put voir le lieutenant colonel Matters fut le nez de la navette qu’il était venue sauver tomber sur lui à grande vitesse. Il y eut un craquement sonore, puis plus rien…
Des dix soldats accompagnant leur chef, huit avaient péri, deux blessés gravement ont tenté de s’enfuir mais se sont retrouvés enfouis sous les décombres à proximité de la rue. Un soldat se trouvant à l’extérieur fut blessé par un débris projeté hors du bâtiment. Le caporal Melaga prit alors le commandement avec la ferme intention de sauver ceux qui pouvaient l’être et si possible de récupérer le matériel enfoui avec la navette.

Devant Oron Tenson se dessinait la devanture d’une cantina juste en face de lui. Dans l’encadrement de la porte se tenait un homme qui sortait de la cantina et qui ajustait ses gants, vêtu d’une armure mandalorienne. Il resta un instant immobile devant les stormtroopers et s’empara de son blaster à répétition pour ouvrir le feu sur l’escouade impériale, mais surtout sur les deux chasseurs de primes présents. Il tenta de tuer Oron et deux de ses hommes mais les tirs ne touchèrent que le sol devant eux. Une décharge manqua de toucher la princesse Fel en pleine tête mais passa trente bons centimètres au dessus. Le mandalorien semblait mal à l’aise avec un fusil et son armure, comme s’il n’était pas habitué à les porter. A découvert, il commença à battre en retraite à l’intérieur tandis qu’un de ses tirs acheva Xou en touchant sa poitrine tir chanceux ou volontaire ? Le mystérieux assaillant hurla depuis l’intérieur de la cantina.


- Si vous tentez d’entrer, je vous jure que je fais tout péter. Envoyez quelqu’un pour négocier ! Quelqu’un de non armé ! Et pas la peine de m’envoyer votre chasseur de primes.

Il y avait dans sa voix, un accent qui tenait plus des mondes à proximité du Noyau que d’un mandalorien. Quelque chose d’intrépide et d’insoumis. Qu’allait faire Oron ? Répondre à ses exigences ? Etait-ce du bluff ? Après tout, peut-être que ce mandalorien avait vraiment de quoi faire exploser la cantina, surtout s’il était là depuis un moment.

_______________________________________________________

Niveau de combattant du Mandalorien:
N3. Prévenez le MJ si vous l'attaquez pour un lancer de dés.

Récapitulatif de vos forces:
- 10 Stormtroopers constituant l'escorte impériale.
=> 1 Blessé superficiel posté en vigie.
==> 9 Stormtroopers en état de combattre.
[4 N3 vétérans, 5 N2 recrue]
- 20 Soldats de l'Alliance constituant l'escorte de l'alliance.
=> 8 tués dans l'éboulement, 3 blessés graves.
==> 9 Soldats de l'Alliance en état de combattre.
[8 N2 recrue, 4 N3 vétéran.]


_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Mer 29 Oct - 23:20

A la vue des révélations de la gamine, les soupçons de Galdur avaient été confirmés. Un bref sourire avait naquit sur sa face alors qu'il pensait aux agresseurs ainsi que l'état dans lequel il avait laissé le coin. Sans plus de pensées, le trandoshan ne fit naître qu'une seule et unique réponse dans son esprit : « Ah, c'est comme ça ? »
Bien entendu, il était vite revenu sur terre après le coup qui l'avait forcé a lever les mains en l'air. Il était également convenu qu'on les emmène dans l'enceinte du camp sous surveillance. Pourtant, Galdur ne put refréner quelque chose qui ne lui fit pas du tout plaisir. On avait osé lui mettre des menottes. Aussitôt la manœuvre faites, le trandoshan avait rapidement commencé a s’énerver, s'agacer, grogner et gronder dans tout les sens. A juste titre. Personne, et il s'agissait bien là du mot, personne n'avait le droit de mettre des liens a un trandoshan. Personne ! Ou du moins, il fallait être imprudent, puisqu'il était bien connu que les Doshiens avaient interdiction d'être « capturés ». Et quand bien même Galdur n'avait pas officiellement le statut de prisonnier, la situation lui semblait si limite que l'idée de devoir porter ces choses lui était inconcevable. Il ne fit rien paraître dans un premier temps sinon des grincements, des grimaces et quelques mouvements ici et là. Et après que le prétendu « chef » du camp eut fait son speech, il continua a se tenir tranquille. Cependant, dès lors que Den commença ouvertement a menacer la gamine qui l'accompagnait, Galdur fit brusquement un changement de comportement. Le temps que le type de la sécurité n'arrive pour poser son flingue sur le front de la gamine...

Et rien de plus. Galdur joua du bassin et envoya un puissant coup de coude droit dans la joue de Palema et en se décalant immédiatement a sa place. Le coup partit et la foule émit un souffle de surprise. Le trandoshan, lui, grimaça de manière assez conséquente. Le blaster venait de le perçer de part en part au niveau du rein, là où se trouvait la face de la gamine un instant plus tôt. La cautérisation avait été immédiate. Néanmoins, le choc n'en restait pas moins douloureux. Galdur baissa un instant les yeux, porta une main au trou qui lui cernait le ventre et grinça.

« Grumph... Vous parlez trop pour des supposées victimes. Des mandaloriens vous dites ? Bah, vous n'aviez pas la moindre chance. » aboya t-il.

Galdur n'avait pas en tête d'être hypocrite a lancer des paroles stupidement mielleuses pour tenter de se donner l'illusion de désamorcer quoique ce soit. Il préféra donc être aussi franc que possible et ne cacha absolument rien de lui et de ses pensées aux autres.

« Chui pas là pour vous faire revenir dans les filets de l'Alliance, de l'Empire ou d'la Fédération, abrutis ! J'ai ma propre liste de priorités et faire dans la diplomatie et mettre votre bande de cul terreux dans les listes des planètes sous contrôles est pas ce pourquoi je suis là ! » beugla t-il avec force avant de se plier en deux pour tenter de désamorcer le mal procuré par le tir.

Il souffla un moment pour évacuer la colère qui était monté en lui en prenant conscience du coup qu'il venait de prendre. Cela lui embrouillait l'esprit plus qu'autre chose, et si les menottes n'avaient pas été là, il aurait sans doute égorger le tireur. En dépit de cela, il prit son temps afin de se remettre et se redressa au bout de quelques longues secondes.

« Tu m'as bien regardé, mon pote ? » adressa t-il a Den. « Je suis un putain de trandoshan ! Tu pense vraiment que j'ai quelque chose a foutre du bien être de l'Alliance ? Elle était où, l'Alliance, quand on crevait la dalle sur nos terres. Elle était où l'Alliance, quand on s'est fait envahir et qu'on s'est fait tiré comme des lapins ? Et par dessus tout, elle est où l'Alliance quand les putains de Wookies mangent leurs caviars pendant qu'on s'arrache les carcasses ? »

Cela avait fini par sortir après tout.

« Je suis pas de la Fédé. Je le suis pas. On m'a filé des ordres auxquels j'ai faussement prêté attention. Rassembler des infos sur les agresseurs qu'ils ont dit, s'assurer de rester sous contrôle de l'Alliance et seulement ensuite de préparer d'éventuels secours... Tu parle. C'est à cause de raisonnements comme ça que les miens pataugent encore. Alors tu vas me dire « Qu'est ce que je fous ici », pas vrai ? »

Le trandoshan grimaçant hausse les épaules en les regardant tous uns par uns. Dans un silence.

« Ouais. C'est une bonne question. » lâcha finalement Galdur.

Puis, sans un bruit, il s'assied au sol en tailleur et inspecta ses mains liées. Sans demander l'avis de personne, il renifla sa main gauche avant de porter un puissant coup de mâchoire sur son poignet, commençant a rogner sa propre chair pour se séparer coûte que coûte des menottes, qu'importe si il devait y laisser sa peau et son sang.

« *Gnieurk* Paraît que vous et moi sommes pas si différents que ça, pas vrai ? Regardez ça, on s'est tous dit naître dans la soie pour finalement finir dans la merde. Joli rapprochement, hein ? *Gniark* Pas cool, hein ? *Gniurk* Ben dit toi que ce tas de ruine, là, c'est pour ainsi dire notre quotidien sur Dosha. Alors avant de me ramener sur le dos toutes les conneries de la fédération, faudra aussi penser a me connaître. » balança t-il en entamant la chair.

Il continua son travail pendant un moment jusqu'à ce qu'il finisse par mordre l'os qu'il brisa entre ses dents. Après quoi, sa main gauche se détacha mollement de son poignet pour tomber au sol. Le faciès gribouillé par son propre sang, Galdur s'essuya a l'aide de sa manchette droite.

« Alors ? Vous voulez quoi au juste ? Vous attendez quoi à vivre ici ? Vous comptez passer le restant de vos jours à survivre ou bien ? Je peux toujours suivre bêtement mes ordres, vous savez, et vous faire un baratin pour vous convaincre de rester dans la Fédération. Même si je pense franchement que vous serez mieux auprès de quelqu'un d'autre. Regardez vous, vous êtes privés de tout et vous arrivez quand même a vous payer le luxe de faire de la discrimination et d'accuser bêtement vos propres congénères. Vous irez pas bien loin comme ça. Vous ne serez jamais des miens. Pourtant, je suis persuadé que je peux vous aider. Sauf si buter une gamine et un trandoshan sans arme et avec une main en moins fasse votre fierté. Moi, j'aurais survécu aux Mandaloriens part mes faits. Pouvez vous en dire autant, Humains ? »

Il tourna la tête vers Pamela qu'il avait tantôt frappé.

« Désolé pour le coup. Accepte les excuses du simple Ranger que je suis, mais sur Trandosha, on abandonne pas les camarades dans leurs merde. Pas avant que ce soit nécessaire qu'on le bute nous même. »
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 25
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Dim 2 Nov - 2:58

HS: Tour d'Aliya Fel sauté pour la troisième fois. Son personnage est donc exclu de l'évènement. Le justificatif de l'exclusion sera dans le prochain post MJ. A Oron.

_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Dim 2 Nov - 21:38

Une fois près les deux weequays emmenèrent les impériaux jusqu'à la cantina qu'ils n'avaient pas encore vérifiés, la forme du bâtiment apparaissait devant l'escouade. L'Agent Zéro fixa l'endroit quelques instants, comme savoir comment ce contrebandier allait réagir. Le fantôme Impérial avançait en fixant le bâtiment, réfléchissant à ce qu'il savait actuellement sur l'attaque. Peu, il savait que les assaillants allaient vite, frapper fort et emportaient tout ce qu'ils pouvaient.

En d'autres termes, ils savaient ce qu'ils faisaient et devaient y être préparés, mais qui dans la galaxie pouvait avoir une telle force ? L'Agent réfléchissait lorsqu'il s'aperçut de la présence d'un homme dans l'encadrement de la porte, un mandalorien à en juger par son armure. En un éclair, il dégaina et ouvrit le feu sur l'escouade impériale et les prisonniers. Plusieurs tirs manquèrent de peu les membres de la délégation impériale. L'un des Weequays fut tué tandis que le mandalorien battait en retraite et que les impériaux se mettaient en position défensive.

L'homme prit alors la parole, menaçant de faire péter l'endroit et demandant quelqu'un de non armé pour négocier. Le mandalorien était mal habitué à son armure apparemment, hors de ce qu'en savait Oron les Mandaloriens ne font pratiquement qu'un avec leur armure. De plus, le ton de sa voix trahissait un accent des mondes du noyau, un air près à tout. Celons les Weeqays le contrebandier venait de Corellia. La liaison se fit rapidement dans la tête de l'agent Impérial, le plus inquiétant était la présence d'un armure mandalorienne sur les épaules de cet homme. Etait-il lié à eux ? L'avait-il volé ? Ou bien prise sur un cadavre récent ?

Cette idée perturba l'Agent Zéro si bien qu'il laissa quelque temps avant de répondre au contrebandier. Le regard du sergent se tourna vers le Weeqays non loin de lui. D'un geste de la main il l'attrapa par l'épaule et l'envoya à découvert, puis d'un geste de blaster tira droit dans les jambes du mercenaire, le plaquant au sol une deuxième fois, décidément ce n'est pas sa journée au pauvre. L'Agent Zéro n'hésita plus, il avait une mission à remplir et il lui fallait ce type, coopératif et vivant. Dur à cuir comme il semblait être la menace n'était pas une bonne option, tentons de... Négocier.

Le Stormtrooper lança son blaster vers la cantina, signifiant à ses hommes de ne pas bouger de leur position, pas qu'il n'avait pas confiance en l'armée régulière de l'empire, mais il préférait gérer lui-même la situation. Suite à cela l'Agent Impérial se leva, gardant ses mains bien simples à voir, devant lui. Non pas en l'air, mais placer comme pour apaiser la tension, vous voyez comment je veux dire n'est-ce pas ? Suite à cela Oron prit la parole.


« On n'a aucune intention de vous éliminer « Kataz ». Sondo et Xou sont envoyés par Takka le Hutt et devaient vous retrouvez et vous faire payez d'avoir roulé un hutt. Nous les avons interceptés il y a peu, vous en avez abattu un et je vous laisse le second, si vous voulez que l'on s'en charge, c'est, bien entendu, faisable, considérez ceci comme une preuve de ma sincérité. Pour être toujours franc, vous ne m'intéressé pas, qui vous êtes vraiment je m'en moque, ce que vous avez fais je m'en moque, ce que vous ferez je m'en moque. Ce qui m'intéresse c'est cette armure, ainsi que comment vous l'avez obtenu. Vous ne ressemblez pas à un mandalorien habitué à porter et à combattre avec cette armure, j'en déduis que vous n'êtes pas des guerriers de mandalore. Enfin, vous l'aurez compris. Je suis ici pour savoir ce qui c'est passé sur Velmor, le reste je m'en fiche. En revanche, je peux vous offrir un billet de retour sur l'un des rares vaisseaux capables de quitter cette planète en bon état. Si vous avez d'autres questions n'hésitez pas, appelez-moi Dan, ou Sergent Tenek, au choix. »

L'Agent Zéro se voulait le plus rassurant possible, autant que lui permettait son caractère assez... Unique. En revanche il n'avait pas menti, sauf pour le nom mais ça c'est autre chose, on a tous nos petits secrets non ?
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 25
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Mar 4 Nov - 17:55

Tout s’était passé très vite. Tellement vite qu’il fallut quelques microsecondes à Den pour comprendre ce qui était arrivé. Le trandoshan avait risqué sa vie pour protéger Palema et prendre le tir pour son compte. Il ne pouvait nier désormais : il collaborait de son plein gré avec l’adolescente.

La suite l’horrifia. Tandis que le trandoshan avouait clairement se moquer de la mission qu’on lui avait confiée, il commença à dévorer son propre poignet pour se défaire de ses liens. La scène était tout bonnement terrifiante, et éprouvante, si bien que les rescapés manifestaient ouvertement leur dégout pour le reptile aux manières brutes. L’envoyé de la Fédération commença son baratin tout en faisant écho à la situation qu’il vivait sur Dosha. D’un claquement de doigt, cinq gardes du corps encadrèrent le trandoshan lui coupant toute échappatoire. Ils étaient armés de manière diverses : trois avaient une pique dont l’embout grésillait, signe qu’un courant électrique parcourait la pointe. En temps normal, cet instrument était destiné à la fois pour guider les troupeaux, mais aussi pour contenir les bêtes féroces. Les deux autres se tenaient un peu en retrait et avaient chacun des fusils blasters assez récents appartenant à l’Alliance Galactique, les canons pointaient sur la tête du lézard. Un milicien de grande carrure tenait fermement Palema par les épaules, et lança un regard à Den qui d’un signe du pouce indiqua la direction à suivre.


- Emmenez là dans sa cage.

Aboya-t-il. Palema eut juste le temps de murmurer sa gratitude à l’égard de celui qui venait de lui sauver la vie. Désormais face au trandosha, le maire de la capitale de Velmor attaqua Galdur sur son argumentaire à la façon d’un authentique politicien, mais aussi d’un ton aussi agressif que le lézard avait employé à son encontre.

- Vous osez nous comparer à votre espèce ? Dosha a mérité ce qui lui est arrivée pour avoir voulu réduire les Wookies en esclavage ! Les trandoshan ont mérité ce qui leur est arrivés en collaborant avec la CSI ! Nous autres natifs de Velmor ne demandions rien à personne avant que les Mandaloriens ne débarquent. Nous avons refusé de nous rendre ! Et contrairement à ce que vous insinuez, nous avons survécu à cette tragédie ! En dépit de ce que vous affirmez, vous représentez l’Alliance !

Den déglutit, comme pour regagner en prestance. Il toisa le lézard puis continua d’un ton qui se voulait inquisiteur.

- Vous voulez nous aider ? Comment ? Notre économie se résume à des dettes ! Nous sommes dispersés à travers la planète, sans véhicule ni moyen de transmission. Nous vivons car nous rationnons médicaments et vivres. Nous vivons car nous cultivons nos potagers. Nous vivons car nous bricolons et avons suffisamment de cerveaux et de bras pour reconstruire ce que nous avons perdu. En attendant, j’instaure et je maintiens l’ordre et la discipline ici ! Vous avez du cran, je l’admets et je respecte ça. Maintenant dites moi, quelle aide un mercenaire associé à une voleuse et une menteuse peut-il nous apporter ? Apportez-vous des vivres ? Des médicaments ? Des armes ? Des outils ? De l’énergie ? Je ne vois sur vous qu’un fusil et un équipement de chasse… Nous avons survécu sans vous, et nous pourrons survivre sans vous !

Certains parmi la foule commencèrent à chuchoter. Même si Den et ses lieutenants étaient convaincus de ses paroles, ce ne semblait pas être le cas de nombre de citoyens ou même certains de ses soldats. Den avait été on ne peut plus clair : il n’attendait rien de l’Alliance et comptait bien faire en sorte que Velmor retrouve son indépendance une fois qu’il aurait mis ses rivaux sur la touche. Il ne comptait plus faire confiance à la Fédération. Quelqu’un parmi la foule s’avança :

- Seule la famille royale de Velmor peut décider de ce genre de choses Den ! Vous savez qu’un de ses héritiers à survécu ! Vous avez entendu la rumeur ! Ce sera à lui de décider du sort de notre monde ! Tout comme la famille royale des Velmoc !

L’exécuteur de Den s’avança vers lui et décocha un coup de crosse de son fusil dans l’estomac et lui cassa une jambe. Den, fit signe au Trandoshan de le suivre (avec son escorte) à l’intérieur de sa demeure. L’intérieur avait meilleur aspect que l’extérieur si on faisait abstraction de quelques trous dans le toit et de l’épaisse couche de poussière qui recouvrait tout à l’intérieur. Après avoir passé un couloir, il invita le Trandoshan à s’asseoir tandis que les gardes continuaient de l’encercler. Den était conscient que son pouvoir avait été ébranlé par le Trandoshan et que ses ambitions de gouverner Velmor semblaient être gênées par le retour de Palema et l’arrivée de Galdur. Le chef des rescapés de Velmor s’assit à la même grande table, à l’autre extrémité d’où se trouvait l’étranger puis prit la parole.

- Je vais être très clair avec vous Trandoshan. Nous ne voulons de votre aide, et nous n’apprécions guère votre venue ici. Malgré ce que vous énoncez, vous êtes un représentant de la Fédération, la même qui nous as abandonnée. Votre présence à changé la donne et vous menacez mon autorité ici… Velmor ne rejoindra pas l’Alliance à nouveau. Je prendrais les rennes du pouvoir pour superviser la reconstruction de Velmor. Ce que je vous propose est tout simple : livrez nous le matériel que vous avez sans doute reçu et nous vous autoriserons à quitter le camp sans problème. Mais ne revenez plus jamais ici. Je pense que ce marché vous conviendra et mettra tout le monde d’accord, qu’en pensez-vous ?


Plus loin sur Velmor, Aliya Fel fut la seule ayant entendu l’effondrement du bâtiment. Ayant entendu également les appels à l’aide, elle l’annonça à son escouade et partit du principe que la dynastie des Fel se devait d’être présente. Inspirée par les préceptes de la Mission Impériale, elle se devait de montrer que l’Empire était là y compris aux côtés de l’Alliance dans les situations difficiles…
Le contrebandier était révélé, son déguisement de Mandalorien n’avait pas pris finalement. Néanmoins il semblait avoir survécu à l’attaque que ceux-ci avaient menée contre Velmor. Et rien que ça, ça en disait long sur sa débrouillardise et ses capacités à survivre envers et contre tout. Les deux weequays n’avaient pas menti, et l’Agent Zéro devait bien se douter que le convaincre n’allait pas être facile.


- Trainez le jusqu’à la cantina. Je m’en chargerai personnellement.


Une fois qu’Oron eut trainé le chasseur de primes à l’entrée de la cantina, Kataz se chargea de l’exécuter froidement d’un tir de blaster à la tête. Pistolet toujours pointé sur Oron, il lui fit signe de se plaquer contre le mur. Il passa sa main pour le fouiller brièvement. L’agent semblait avoir tenu parole, mais le contrebandier avait toujours l’humain en joue.


- Asseyez-vous à cette table là. Mains bien en évidence…

Fit-il en désignant une table située près de l’entrée. Il claqua des doigts et un droïde d’apparence protocolaire mais armé d’un fusil blaster alla se placer derrière le comptoir, gardant un œil vers l’entrée au cas ou les impériaux tenteraient d’entrer de force. Le cantina était dans un sale état, tout le mobilier était saccagé à l’exception de la table occupée par l’Agent Zéro, mais il n’y avait aucun cadavre. Le sol était jonché de débris de verre, de roche, de poussière, mais aussi de pieds de chaise ou de tables fracassées. Le contrebandier resta debout et conservait son pistolet en main. Il retira son casque révélant son faciès. Kataz Star était blond aux yeux bleus et semblait approcher de la quarantaine apparemment, il avait une balafre qui barrait sa joue horizontalement qui partait de l’oreille jusqu’au nez. Il prit la parole d’un ton plaisantin.

- Alors comme ça vous êtes sergent, j’vais vous appeler chef. Mais n’y voyez aucune marque de supériorité qui vous donnerait une quelconque autorité sur moi. J’préfère le préciser car vous les impériaux avez une sérieuse tendance à péter plus haut que votre cul quoi…

Kataz Star marqua une pause et souriait.

- Vous êtes perspicace cependant. Vous avez vu que cette armure n’est pas vraiment moi. Sachez toutefois que je compte la revendre, si elle vous intéresse il vous faudra y mettre le prix. Pareil pour mon récit. J’ai survécu ici, comme d’autres. Personne ne pense à trop fouiller les caches d’une cantina. A vrai dire dans la Bordure Extérieure, tout le monde sait qu’il y a des caches. Elles peuvent servir à plein de choses comme planquer de la drogue, des armes, de l’alcool en plus, ou des gens… Pourquoi pensez-vous que ce sont de vrais repères pour les gens comme nous ? Car c’est ici qu’on fait le business ! J’ai même pu mettre la main sur ce droïde avant qu’ils l’embarquent… Pas vrai Boulon ?

Le droïde dénommé Boulon répondit en binaire ce qui arracha au contrebandier un éclat de rire. Un peu dépaysant pour un rescapé d’une attaque sauvage. Kataz cessa de rire après avoir vu que le sergent semblait pas vraiment amusé. Il prit un détonateur en main, sans doute celui qui activait les charges qu'ils avait placées pour le mettre à sa ceinture, à portée de main au cas ou Oron ferait quelque chose d'inconsidéré.

- Vous n’avez aucun humour vous les impériaux. De vrais casseurs d’ambiance... J’adore ce droïde. Il a un sacré sens de l’humour, pour une machine comprenez bien, même s’il a l’air d’en avoir plus que vous. Je ne le connais pas depuis longtemps mais visiblement je lui rappelle son ancien propriétaire. Bon trêve de palabres et parlons business cher Danou. Vous permettez que je vous appelle Danou ? Enlevez donc votre casque, vous devez crever la soif… tenez ! Un brandy de chez moi. Plutôt rare dans ce coin de galaxie.

Kataz s’empara d’une flasque de brandy Corellien qu’il avait gardée sur lui et d’un gobelet en métal qu’il remplit. Une fois que ce fut fait, il le fit glisser jusqu’à Oron et se servit un verre également qu’il sirota après avoir lancé une dernière pique.

- Vous m’avez proposé un billet de retour chef, je sais que vous pensez que les rescapés seraient moins difficiles à convaincre de parler mais très peu savent ce que je sais vraiment à propos de l’attaque. Si vous voulez les détails, c’est avec moi qu’il faut traiter. Aussi, il faudra un peu plus qu’un simple billet de retour pour me motiver, d’autant plus que ce n’est pas dans mes habitudes d’être dans un vaisseau de la Fédération, d’autant plus que vous risqueriez également de me foutre en taule. Je sais que c’est plus confortable qu’une prison de Hutt, mais je tiens à ma liberté… Je veux des garanties, une assurance !

_______________________________________________________

Niveau de combattant du Mandalorien:
N3. Prévenez le MJ si vous l'attaquez pour un lancer de dés.

Niveau de combattant des rescapés:
N2 = Den
1 N1 + 2 N2 + 2N3 = pour les gardes encerclant Galdur

Récapitulatif de vos forces:
- 10 Stormtroopers constituant l'escorte impériale.
=> 1 Blessé superficiel posté en vigie.
==> 9 Stormtroopers en état de combattre.
[4 N3 vétérans, 5 N2 recrue]
- 20 Soldats de l'Alliance constituant l'escorte de l'alliance.
=> 8 tués dans l'éboulement, 3 blessés graves.
==> 9 Soldats de l'Alliance en état de combattre.
[8 N2 recrue, 4 N3 vétéran.]


_________________
Maître du Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   Mer 5 Nov - 1:25

Mais quelle bande de trous du cul ! Enfin non, plutôt quel enfoiré celui-là ! Non seulement il balançait des stéréotypes et des faits erronés mais en plus il se permettait d'insulter ouvertement les trandoshans tout en foutant royalement en l'air l'exposé précédent de Galdur. Ah, c'était comme ça ? Très bien. Si c'est ainsi qu'il voulait voir les choses, ils allaient être deux à s'amuser désormais. Une fois face à face au prétendu chef des survivants, la seule chose que le trandoshan daigna faire, c'est lui rire au nez.

« Sans déconner ? File moi tes biens sinon t'auras des soucis ? Sérieusement ? Je retire tout ce que j'ai dit. En fait, vous ressemblez d'avantage a un bandit ou un pirate qu'a autre chose ! Je me demande pourquoi on se casse le cul à essayer de vous tirer de votre merde ! »

Il cessa de rire et secoua la tête de manière pathétique. Cet humain l'horripilait au plus au point et le dégoûtait définitivement du genre, même si, en parallèle, il ne pouvait bien entendu guère blâmer les autres citoyens du coin. Vu le spectacle de brutalité policière mené quelques instants auparavant... Inutile de dire qu'il était assez évident de deviner ce qui se tramait dans le coin. Le sourire de Galdur fut remplacé par un faciès terriblement vexé, ses yeux brillants derrière ses lunettes de pilotage.

« Arrêtez de parler sans savoir ! Vous ne connaissez rien de mon peuple et vous sortez des clichés éculés et débiles que tout les idiots de politiques emploient parce qu'ils ne savent rien ! Kashyyyk nous a saigné a blanc a l'époque ! Leur putain de traité de limitation des flux de déplacement dans le système a bousillé notre économie ! Alors qu'on crevait tous la dalle et que notre planète courait a sa perte, on a osé tenter de réagir. La république nous a enfoncé encore plus au fond du trou. La CSI a été la seule a nous proposer de l'aide ! On est pas cons ! On savait que c'était juste pour qu'ils aient notre faveur ! Mais l'aide était là, et on a survécu malgré grâce à elle. En contre-partie des aides, on nous a demandé de nous occuper des Wookies. Ce qui nous arrangeais pas mal quand on prend en compte que ces salopards nous tuaient a petit feu. C'était un juste retour des choses. Mais évidemment, la stupide Alliance s'en ait mêlée et à encore ignorer nos paroles, donnant raison aux Wookies. Alors on est encore rentré chez nous, et depuis, Trandosha devient chaque jour de plus en plus aride et déserte à cause de l'appauvrissement généré par le traité de blocus de Kashyyyk. »

Il frappa du pied. Comment cet enfoiré avait-il osé réduire la complexité qui avait conduit les Trandoshans sur cette pente a un simple « bien fait pour votre gueule » ?!

« Je t'interdis, Den, t'entends ? Je t'interdis de réduire la souffrance de mon peuple à un simple « C'est bien fait pour vous » ! Ma planète, je la vois morte jour après jour. T'es exactement dans le même cas que moi. Tu trouve ça drôle peut-être ? On se bat pour nos vies, on se bat en silence, on grogne et on endure. On est pas comme toi à l'ouvrir bien grand en insultant tout le monde ! Les vrais héros, ici, ce sont tes citoyens. Considère qu'ils sont très forts pour vivre sur ce tas de merde sans désespérer ou faire preuve de haine. C'est facile, de pointer du doigt les autres. C'est très facile ! »

Il cracha par terre et agita la tête.

« La gamine que t'as foutu en cage, c'est une battante ! Vous devriez tous prendre exemple sur elle. Vous l'avez accusée de tout et n'importe quoi, mais elle s'en fout. Elle s'est pas démontée et elle a continué a avoir la soif de survivre. C'est une p'tite doshane ! »

Une fois ce petit discours passé sur les valeurs de sa planète et sa colère qu'on puisse ainsi réduire ou discriminer son genre en se basant sur le passé, Galdur commença à attaquer le présent.

« Vous avez survécu et vous survivrez sans nous ? Ah ouais ? Je pense pas que les pirates soient de cet avis, mon pote. Ils doivent maintenant tous êtres au courant que y'a des ressources à piller ici. Si ces types arrivent a ravager des villes protégées par des murs épais et des tourelles, tu pense que des foutues murailles en détritus vont les arrêter ? »

Galdur secoua la tête et tapota sa tempe du doigt de sa dernière main.

« Stupide Mr.Den. »

Un long silence s'installa. Le trandoshan reprit.

« Moi, je suis pas là pour rallier qui que ce soit avec des contrats ou des listes. Moi, je viens avec un message plus personnel. Okay, on s'accorde sur un point, vous ne rejoindrez plus l'Alliance. C'est une bonne décision. Mais jamais vous vous en sortirez seul. Moi, je connais des gens qui sont plus que des politiques qui veulent que s'assurer des bonnes grâces du reste de la galaxie. »

Il se remit à ricaner.

« Ah ouais, j'avais oublié de le dire. Je suis Ranger Antarien. Et officiellement, je suis le référent du Temple Jedi ici. Bute moi si t'en as envie, et là, ce ne sera pas que les pirates qui te tomberont dessus. L'Alliance est ici, oui. Avec du matos. Tu pense qu'ils le fileront a des gens qui tuent les agents de secours ou les amis des Jedi ? Ils vous laisseront tous tomber a la merci des pirates et des pillards.»

Il grinça.

« Vous êtes maire. Pensez a vos putains de citoyens bordel ! Vous pensez qu'ils ont envies d'affronter les pirates ? De se voir buter les uns après les autres sans rien faire ? Combattre tout le temps jusqu'à la mort d'épuisement ? Je dois sortir pour leur demander ? Nan. Moi je vois pas de maire ou de chef ici. Juste une saloperie de despotisme fait à la va vite. Vous vous souciez plus de vos intérêts que de la vie des gens ici. Vous pensez vraiment qu'un chef de survivant mettrait en cage les siens ou péterais la jambe d'autres ? Réveillez vous, Den, si vous réagissez pas, vous êtes condamné. Et vous emportez tous ces gens dans votre chute ! Continuez comme ça et c'est les rapaces qui vous achèveront !»

Galdur croisa le regard d'un garde. Ce dernier faisait de gros yeux. Les autres gardes aussi semblaient sur leurs gardes. Le caractère bouillant du trandoshan risquait de provoquer des réactions.

« La seule véritable différence entre vous et moi, Den, c'est que moi, je sais ce que je suis. Sortez vous les doigts du cul, dites à vos soldats de poser leurs armes et laissez moi appeler les personnes qu'il vous faut. Sans quoi, je peux vous le dire, c'est vos gens qui vont vous péter la gueule. Ils ne vous laisseront plus les mener en bateau, désormais. »

Il grinça des dents et regarda l'homme armé qui était a coté de lui. L'exécuteur de Den.

« Qu'est ce que t'as a me regarder comme ça ?! Bouge bordel ! Sors la gamine de là ! Elle a rien a foutre derrière des barreaux ! Et toi non plus, t'as rien a branler dans la poussière. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Evènement 1 - Terreur sur Velmor [Velmor] / Partie Fédération Galactique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» EVENEMENT 1 - Terreur sur Velmor
» Partie de plaisir
» L'heraldique des blasons - Partie 1
» Habs vs Bruins (partie 6)
» Nouvelle structure de la Partie Privée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars - L'Aube du Crépuscule :: SECTEUR II - CARTE GALACTIQUE :: Mondes Neutres & Autres Planètes-
Sauter vers: