Star Wars - L'Aube du Crépuscule

Saison 6 - Dissimulation / Jeu de rôle et espace détente sur forum sur le thème Star Wars
 
Bienvenue sur l'Aube du Crépuscule voyageur égaré, ce forum est cependant fermé. Nous vous invitons à consulter nos partenaires en espérant trouver le forum qui vous convienne.

Partagez | 
 

 [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista   Mar 5 Aoû - 14:13

Le Red Viper émergea de l’hyperespace, après un voyage de près de deux jours sans s’arrêter. La pilote observa à travers son casque la planète qui grossissait à vue d’œil, occupant bientôt la moitié de son champ de vision. Mais elle n’avait pas le temps d’admirer le paysage plus longtemps que cela. Déjà, les autorités spatiales tentaient d’entrer en contact avec le vaisseau, afin d’obtenir une identification et de s’assurer qu’elle n’était pas là pour causer des troubles. Ironiquement, Daryah n’en avait pas l’intention. Mais elle y serait probablement obligée, comme à chaque fois. Surtout si son contrat ne se déroulait pas comme elle le souhaitait.

Elle envoya les données nécessaires à son enregistrement, puis amorça la manœuvre pour descendre vers la surface. Malastare occupa rapidement la totalité de sa vision, puis les reflets verts et bleus furent remplacés par les couches blanches des nuages. Mentalement, la mandalorienne se remémora les détails du contrat : briefing à 19 :00 le jour-même pour les cinq personnes chargées de la mission. SI elle rechignait à travailler en équipe, Daryah se savait capable de faire contre mauvaise fortune bon cœur. Elle avait déjà fait plusieurs fois l’expérience d’un contrat rempli avec des personnes qu’elles ne connaissaient pas. Tout pouvait bien se passer, ou totalement déraper. Elle ferait en sorte que ce soit la première solution, et non la deuxième. Elle vérifia l’heure : 14 :37 TGS. Parfait. Elle aurait largement le temps de faire ce qu’elle souhaitait.

Le vaisseau hurla en passant au-dessus de la capitale planétaire, Pixelito. La mandalorienne s’orienta en direction des coordonnées d’atterrissage qu’on lui avait fourni, repéra le spatioport et son emplacement réservé. Elle posa le Firespray aussi doucement que possible, essayant de ne pas causer des dommages à son vaisseau. Elle y tenait, c’était un peu le seul endroit où elle pouvait se sentir en sécurité. Quelques minutes plus tard, elle se trouvait dans la file d’attente pour quitter le spatioport. De nombreuses personnes à l’apparence louche se trouvaient ici, et même les soldats de l’AG n’avaient pas l’air très frais. Daryah ne passerait pas pour une exclusivité avec son armure ici. Au contraire. Il y avait des chances que ça paraisse même normal.

Elle se connecta – une fois sortie – au réseau Holonet local. Mentalement, sa liste de choses à faire se dressa, et elle se mit aussitôt en quête des lieux adéquats : boutiques, lieu de restauration et enfin lieu de rendez-vous. Quand elle eut enfin localisé tout cela, elle se mit en route. La température de la planète était plutôt élevée, mais elle bénéficiait d’éléments réfrigérants dans son armure. En revanche, les autres individus en étaient dépourvus, et l’air empestait la sueur et la crasse. Des cris lui parvinrent d’un bar sur sa droite. Un rapide zoom visuel lui permit de confirmer sa théorie : on acclamait une course de pod-racers. Malastare était réputée pour cette activité, et l’entrée dans l’AG après l’invasion Vong n’avait absolument rien changé à ça. Au contraire, même, car l’activité était pratiquement légale maintenant. Les touristes y venaient pour ça.

Son passage dans les boutiques fut néanmoins décevant. L’après-midi touchait à sa fin lorsqu’elle ressorti de la dernière, n’ayant trouvé son bonheur que lors de l’achat de cellules énergétiques pour ses blasters. Soit un piètre achat. Elle retourna à son vaisseau de mauvaise humeur, mangea rapidement quelque chose et vérifia son équipement avant de partir. Elle emportait assez de cellules pour tenir plusieurs jours, deux détonateurs thermiques, suffisamment de carburant pour son jetpack et ses lance-flammes. Prête à partir, donc. Elle sortit du vaisseau, le verrouilla puis se mit en route pour le lieu de rendez-vous. Il était déjà presque 18 :00 TGS.

Elle arriva alors au lieu, un entrepôt désaffecté de la banlieue de la capitale. Deux personnes étaient déjà là, discutant entre elles. L’entente était cordiale, mais ça s’arrêtait là. Deux mercenaires discutant ensemble afin de savoir avec qui on travaillait. Daryah se plaça un peu à l’écart, et attendit. Les deux autres ne lui prêtèrent attention qu’un instant avant de reprendre leur échange. Les deux derniers membres du groupe arrivèrent peu après, l’un après l’autre. La mandalorienne était la seule femme du groupe. Il y avait deux Zabraks, un autre humain et un Bothan. L’humain se dissimulait sous une capuche qui lui couvrait entièrement le visage ou presque, mais il était clair qu’il portait une armure en-dessous.

Soudain, une communication s’afficha sur l’ATH de Daryah. Un homme apparut, et se mit à parler. Il s’adressait à tout le monde en même temps, apparemment, car chaque membre du groupe était concentré sur sa propre communication.

« Bonsoir, chers amis ! Merci d’avoir répondu à mon appel, et par conséquent d’avoir accepté cette mission dangereuse. Je suppose que vous souhaitez maintenant les détails ? Bien ! »

Il s’interrompit quelques instants, puis reprit la parole.

« Je suppose que chacun d’entre vous a déjà entendu parler des Jedi, non ? Eh bien, la mission consiste à en attraper deux : deux jeunes Jedi, encore en formation, se baladent sur Malastare depuis plusieurs jours. Il semble, d’après mes informateurs, avoir décidé de fuir vers une planète plus éloignée du centre de la galaxie. Si vous voulez mon avis, ils ne sont pas bien malins de rester dans l’AG, mais peu importe ! La récompense est de sept milles crédits chacun, soit une cagnotte totale de trente-cinq mille crédits. Alléchant, non ? Si vous n’avez pas de question, je vous invite donc à décider rapidement qui sera votre chef de groupe, car vous aurez besoin d’être ensemble pour cette tâche. Les cibles ne sont pas spécialement dangereuses, mais un concurrent se trouve sur votre route. Mes informateurs ont signalé l’arrivée ce matin d’une sixième personne en quête de ce duo. Probablement un Jedi. Celui-là, vous pouvez le tuer. Bonne chasse, et n’oubliez pas, trente-cinq milles ! »

Daryah pesta lorsque la communication s’interrompit. Le travail d’équipe allait se solder par une élimination des nuisibles les uns après les autres. Leur employeur avait bien insisté sur ce point, il y avait un partage. Moins de survivants signifiait moins de partage.

Après quelques instants de conciliabules, le « meneur » fut désigné comme étant le Bothan, et le groupe partit en direction des coordonnées qui leur étaient parvenus à la fin de la communication. Ils prirent un air speeder, puis l’appareil fila dans la circulation. Daryah, elle, assise entre les deux Zabraks à l’arrière, essayait d’éviter de trahir sa fébrilité. Elle allait affronter du Jedi. N’importe quel mandalorien serait excité à cette idée, et elle ne faisait pas exception à la règle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista   Sam 9 Aoû - 0:10


- Alors Valénia ? Avez-vous finalement pu les localiser avec précision ? lançais-je machinalement alors que je pivotais vers l’holoprojecteur sur lequel se tenait la projection holographique de ma camarade Jedi.

Ainsi, nos Padawans précédemment disparus avaient trouvé refuge sur Malastare. Il s’agissait là d’une planète judicieusement choisie car située au plus loin des bases Jedi. C’était également un carrefour important de la Voie Hydienne. Cela ne m’étonnerait d’ailleurs pas qu’ils décident de partir incessamment sous peu pour un monde plus propice à se cacher. Nous devions donc agir vite pour les retrouver avant qu’ils ne s’échappent pour de bon.

- Hélas non. Du moins, pas avec certitude. Cependant, ils ne se sont pas éloignés de la capitale vu qu’il n’est fait mention d’eux dans aucuns registres de départ.

Cette réflexion m’extirpa une grimace. Bien que le fait qu’ils ne se soient pas encore envolés était une bonne chose, je ne pouvais laisser de côté le fait qu’ils étaient tout de même mêlés à deux milliards d’habitants et que les retrouver pourraient bien prendre du temps. Beaucoup de temps pour ne pas dire trop.

- Cela ne veut pas dire grand-chose et c’est fort regrettable. J’ai l’impression que ces jeunes gens vont nous poser des problèmes. De graves problèmes. Bref, continuez de chercher. Nous finirons bien par les trouver.

Coupant court à la communication, j’étais retournée m’asseoir sur le sol afin de me plonger dans une profonde méditation le temps d’arriver à destination, sur Malastare. J’avais besoin de me confier à la Force avant de me plonger dans ce monde qui ne m’était guère familier car bien trop éloigné de ma zone d’action habituelle. Pourtant, il nous fallait retrouver ces Padawans rapidement et je comptais bien parvenir à mes fins quitte à faire usage de moyens moins conventionnels.



---------------------------------------------------------------------------------------


Le transporteur arriva finalement sur Malastare en milieu de matinée. J’aurais bien préféré emprunter un vaisseau au Temple d’Ossus mais il se trouvait que je n’y étais pas et que le seul moyen de rejoindre avec rapidité ce monde fut encore de prendre place à bord d’un transport civil.

Au final, le moyen de transport utilisé importait peu et j’avais vite fait de retrouver Valénia et son Padawan pour décider de la marche à suivre dans un semblant de cantina de la périphérie de Pixelito. La matinée s’acheva d’ailleurs sur cette discussion où mes camarades Jedi me firent part de leurs dernières informations et notamment le fait que nos deux fugueurs avaient été aperçus près d’une course de pod-racers par les autorités locales. Par chance, rien ne laissait paraître que d’autres personnes étaient à leur recherche. Et puis mis à part l’Ordre Jedi, personne n’était censé savoir que deux Padawans avaient pris la fuite dans l’idée de se forger une nouvelle vie.

En y repensant, je n’étais pas contre l’idée de quitter l’Ordre Jedi et ses principes pour reprendre une vie « normale » selon certains. C’était tout à fait légitime mais encore fallait-il le faire d’une manière correcte –en faisant la demande au Conseil par exemple- plutôt qu’en fuguant sans laisser une quelconque nouvelle ou motif de son départ.

Nous finîmes cependant par nous séparer et je les laissais surveiller les astroports alors que j’avais décidé de mon côté de poursuivre les recherches dans les alentours de leur dernière position connue. Après plusieurs heures guère fructueuses à observer les bolides s’entrechoquer pour obtenir la victoire ou encore à surveiller les entrées et sorties de plusieurs cantinas, j’avais finis par me fier à la Force. Cette dernière m’emmena vers des quartiers résidentiels de la banlieue de Pixelito alors que le soleil commençait à disparaître sous la ligne d’horizon et que la température diminuait enfin. L’air empestait tout autant la sueur et la crasse alors que je m’avançais dans les ruelles.

La nuit tombait peu à peu et ma vue diminuait tout autant. C’était là un bien mauvais défaut que d’avoir une vision des plus médiocres la nuit et cela ne risquait fort de ne pas m’aider dans mes recherches. Du reste, ce pressentiment qui m'était apparu à bord du transporteur mais qui n'était alors qu'infime prenait soudainement une dimension plus importante. Quant à savoir la cause de ce ressenti, c’était une autre histoire…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista   Dim 10 Aoû - 22:50

Après plusieurs minutes de voyage, l’airspeeder bifurqua brusquement, quittant la voie de circulation pour se rabattre vers la rue en contrebas. L’appareil fit une embardée, puis se stabilisa à trois mètres du sol. En dessous, les passants pointaient du doigt le véhicule, poussant des exclamations de surprise et d’indignation. Sur le siège passer avant, l’humain en armure ouvrit sa portière, jetant un coup d’œil en contrebas. Il sortit une arme de sous sa cape, un blaster à lunette de visée. Allait-il tirer sur la foule ?

De toute évidence, il en avait l’intention, mais il ne le fit jamais. Derrière lui, l’un des Zabraks sortit une vibrolame et le frappa dans le dos. Aussitôt, ce fut la panique à bord. Protégé par l’armure, l’humain riposta en se retournant, tirant vers son agresseur. Daryah asséna un coup de poing à son voisin de gauche, qui reçut un coup de vibrolame de la part du Bothan. Lequel activa ensuite l’ouverture du toit. Tandis que ses alliés devenus rivaux réglaient sauvagement et stupidement leurs comptes, la mandalorienne activa son jetpack et décolla. Elle prit un détonateur thermique, l’activa et le balança sur le véhicule immobile.

L’explosion rendit folle la masse de gens en-dessous. Ils se mirent à courir et à crier, essayant d’éviter les débris du véhicule qui tombaient sur eux. Dans un sens, c’était compréhensible : n’importe quel individu lambda prendrait peur en voyant ainsi son monde devenir aussi dangereux. Mais elle n’était pas comme eux, et elle se laissa doucement descendre sur le permabéton, les blasters pointés sur l’épave. Bien sûr, personne n’en sorti. Elle rangea alors ses armes, regardant autour d’elle. Les gens l’observaient d’un air beaucoup trop curieux à son goût, si bien qu’elle empoigna un passant par l’épaule, le forçant à regarder les débris.

« Appelez les secours et les autorités, il y a eu un accident. » déclara-t-elle d’un ton sans équivoque.

Elle s’éloigna ensuite à grand pas. Un petit sourire flotta sur ses lèvres, sous le casque. Les rivaux avaient été éliminés, bien qu’elle ait failli y laisser sa peau à cause de leur stupidité, et la récompense serait donc pour elle, et pour elle seule. Malheureusement, capturer les cibles allait être plus difficile qu’elle ne le croyait à l’origine : elle était désormais sans allié pour passer à l’attaque. Elle s’engagea dans une ruelle, puis tâcha d’atteindre les toits.

Une fois au sommet, elle pouvait observer l’intégralité du quartier où elle se trouvait. Un coup d’œil vers l’ouest lui permit d’observer deux pod-racers, un coup d’œil de l’autre côté lui indiqua que le soleil laissait la place à une obscurité grandissante. Déjà, les cieux se tentaient de noir à l’est. Daryah afficha la description et les visages de ses cibles. Il fallait absolument qu’elle les localise avant la tombée de la nuit. Mais comment y parvenir dans la capitale ? Elle s’avança vers le bord du toit, puis regarda les enseignes dans la rue. Il y avait un hôtel là-bas, au bout.

Allez savoir pourquoi, un mouvement précis attira son attention dans la foule. Elle tourna le regard, et zooma sur le visage. Les voilà… le duo de Jedi ressemblait à n’importe quel couple d’adolescent de la galaxie, à ceci près qu’ils semblaient nerveux et portaient des sabre laser. Leurs vêtements, en revanche, n’étaient pas Jedi. De cela, elle en était persuadée. Elle les regarda s’engager vers l’hôtel, puis décida de bouger. Il allait falloir les déloger de là. Mais ça ne poserait sans doute pas de problèmes pour la mandalorienne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista   Dim 24 Aoû - 2:11


L’obscurité écrasante de la nuit tombée avait fini de réduire ma vision naturelle à néant ou presque. Et ce n’était pas l’éclairage public des faubourgs de la capitale planétaire qui allait contrecarrer les effets dû à mes origines. C’est pourquoi je faisais usage de la Force pour contrebalancer ma cécité. Avec le poids des années, cela était devenu naturel, automatique. J’avançais calmement depuis une bonne dizaine de minute maintenant, et devoir me concentrer presque uniquement sur la Force allait sans doute faciliter mes recherches. Si les deux Padawan devaient se trouver à proximité, alors il me serait plus aisé de les repérer au travers de la Force.
Je finissais par tourner au coin d’une rue pour m’avancer dans ce qui semblait être une des artères principales. Il y avait encore foule et cela devrait encore durer une bonne partie de la nuit. Mais cela n’était guère important. Ils allaient sans doute chercher un endroit où passer la nuit : Refuges, hôtels, la rue…

Mais ce qui attira mon attention ne fut pas un duo de Padawan mais bien une explosion dans une rue adjacente suivit d’un important mouvement de foule. Rien de bien surprenant et c’était là la réaction qu’avait la plupart des gens non préparés à ce genre de choses. Et c’était bien ma veine… Comme si je n’avais pas déjà un tas de choses à faire –comme retrouver des Padawan fugueurs par exemple-, voilà que je me devais d’aller sur place ne serait-ce que pour savoir ce qui c’était passé. Je ne perdis donc pas de temps et en deux temps trois mouvements, je m’étais mêlée à la foule qui s’écartait dans la direction opposée pour finalement constaté qu’il s’agissait d’un speeder en feu. La force de sécurité –ou de police- était déjà là et semblait inspecter les débris. Je finissais par m’en approcher lentement, alertant un des officiers en charge pour lui demander ses premières conclusions après m’être identifiée.

- Et bien à première vue… étant donné le rayon de l’explosion celle-ci doit être originaire de l’intérieur de l’appareil. On a également retrouvé plusieurs cadavres et des restes d’armement. Et vu certains calibres, ce ne devaient pas être des amateurs. On a également un signalement d’un individu qui aurait quitté l’appareil juste avant l’explosion et qui aurait pris la fuite dans la foule. Tenez, regardez par vous-même.

Je me saisissais de son pad pour lire le dit signalement : armure complète, jetpack, etc… A la fois tout et rien, pas de quoi aider grandement dans de possibles recherches. Pourtant…

- Entendu. Je vais voir ce que je peux faire.

Je quittais les lieux pour prendra la direction supposément prise par celle qui devait sans doute être à l’origine de cette explosion. M’avançant rapidement au milieu de la masse, je laissais la Force me guider, m’appuyant sur ses indications ainsi que sur mon instinct. Et justement… les deux me signalaient à présent clairement un problème… un mauvais pressentiment… les Padawan ! Il y avait forcément un lien, et je ne pouvais ignorer continuellement les avertissements d’un allié aussi précieux que celui-ci. Et ils devaient être là, tout près d’ici. Je finissais par m’arrêter, m’écartant de la foule pour m’ouvrir pleinement au flux mystique, pour le questionner, attendre sa réponse. J’allais et venais, sondant chaque individu qui semblait correspondre ; Et cela fut sans doute un coup de chance mais je finis par les localiser. Ils n’étaient vraiment pas loin…

Je reprenais donc ma route, écartant la foule sur mon passage en direction de ce qui semblait être un hôtel. Oui, c’était là. Ils étaient entrés dans ce bâtiment. Je m’engageais dans cette direction pour m’arrêter subitement à quelque pas de l’entrée. Immédiatement, je pivotais et portais mon regard vers les toits d’en face. Instinctivement et stupidement. Je n’y voyais rien. Ma vision était totalement leurrée par l’obscurité ou presque. Elle était là, ou ils étaient là. Peut-être étaient-ils plusieurs… Je devais mettre les apprentis à l’abri et vite.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista   Sam 30 Aoû - 22:34

Gardant constamment un œil sur le duo insouciant, Daryah se servait des toits afin de se déplacer plus facilement. Elle pouvait ainsi éviter la foule et arriver discrètement à suivre ses cibles. Les deux padawans ne semblaient guère se soucier d'être vus ou non, à vrai dire. Ils marchaient tranquillement en direction de l'hôtel, ne prêtant pas la moindre attention à ce qui se passait à quelques mètres d'eux. Il y aurait pu y avoir un meurtre en pleine rue qu'ils s'en ficheraient. Enfin, peut-être pas quand même, mais c'était presque ça. Arrivée sur un toi adjacent à la tour de l'hôtel, la mandalorienne s'arrêta, essayant d'observer les padawans avant leur entrée.

Leur comportement ne se modifiant pas, elle préféra essayer de repérer quelqu'un qui aurait l'air d'un Jedi. Ce fut peine perdue, car elle s'attendait à voir un individu en robes. Et il était impossible de distinguer quelqu'un comme ça dans la masse. Ou plutôt, il n'y avait personne correspondant à cette description parmi les gens. Mais quelque part, c'était normal. Si elle avait été le Jedi poursuivant lui aussi les deux jeunes, elle se serait camouflée dans la foule en évitant de se vêtir comme le font tous les Jedi. Elle se serait fondue dans la masse plutôt que de passer par les toits, par exemple. Par sécurité, elle effectua un scan sur 360° grâce à la vision de son casque. C'était quand même bien pratique de pouvoir voir derrière soi en restant immobile.

Elle activa les fonctions de scan thermique de son casque, et verrouilla la position des deux padawans. Grâce à cela, elle les observa tandis qu'ils entraient dans le bâtiment et qu'ils allaient parler à quelqu'un. Probablement un réceptionniste. Mais ce qui l'intriguait, désormais, c'était ce qu'ils allaient faire. Si elle avait eu, elle, l'intention de se reposer, elle aurait réservé une chambre, serait ressortie de l'hôtel et aurait attendu à un autre moment pour y retourner. Ou serait carrément sortie discrètement pour aller dormir ailleurs. Mais ils n'étaient pas comme elle, et ils n'allaient donc sans doute pas faire comme ça.

Ils montèrent quelques instants plus tard, et ils arrivèrent dans une chambre située presque à la parallèle avec le toit où se trouvait la mandalorienne. Parfait. Elle maintint la vision thermique, tâtonnant à sa ceinture pour trouver ses blasters. Elle en saisit un dans sa main droite, puis activa son jetpack. Elle fonça vers la fenêtre, à toute vitesse.

 « Un... deux. » compta-t-elle.

Elle se retourna, éteignant le propulseur afin de profiter de l'inertie pour frapper la paroi de verre de son pied renforcé par l'armure. La vitre se brisa en des centaines de fragments, tandis que la mandalorienne activait la fonction paralysante de son arme. En quelques secondes, tout fut terminé. Les deux adolescents étaient à terre, inconscients, tandis qu'elle se tenait debout dans une pièce ravagée. Elle entendit alors du bruit à l'extérieur. Grâce à sa vision, elle distingua une personne derrière la porte.

Pas de temps à perdre. Elle prit l'un des ados en otage, plaça un détonateur thermique réglé sur 1m30 dans le dos de l'autre et se prépara à repasser par la fenêtre. En espérant que le Jedi – car ce ne pouvait être que lui – n'intervienne pas avant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista   Lun 8 Sep - 23:34


- … ils sont deux, dans la vingtaine à peu près. L’un a les cheveux assez courts et bruns et l’autre une longue chevelure blonde, tu vois de qui je parle ou vous avez besoin que je te dresse leurs holoportraits ? Lançais-je calmement au droïde réceptionniste qui semblait ne pas comprendre un traitre mot de ce que je lui disais.

Je soupirais longuement en regardant quelques instants le droïde débuter sa « recherche ». C’était incompréhensible le fait que l’on puisse atteindre un tel niveau de technologie et se planter à ce point sur des détails pareils. Je finissais par observer le hall à la recherche d’autres individus suspects. Cependant, la majorité des personnes qui trainaient dans cet endroit semblaient suspects pour x raisons. Trafics en tout genre, etc… Mais fort heureusement, pas de dangers potentiels pour les Padawans. Pourtant, quelque chose n’allait clairement pas en ce lieu. Il allait se produire quelque chose. Et tandis que mon regard semblait se porter sur un groupe d’individu, je discernais du coin de l’œil le droïde qui revenait. J’aurais bien pu partir à la recherche des deux Padawans moi-même, suivre mon instinct mais je préférais savoir exactement où aller avant de me lancer dans ce qui semblait être la dernière ligne droite de ma course poursuite avec les deux Padawans.

- Confirmé. Les personnes que vous recherchez sont au 13ème étage, chambre 345 au fond du couloir à droite. Désirez-vous autre chose ? expliqua platement le droïde de sa voix métallique.

Pour ma part, j’étais déjà partie sans daigner répondre. Il n’était qu’un droïde, une machine. Alors que pour ma part j’avais deux Padawans à ramener au Temple. Entrant dans le turbolift, j’indiquais le 23ème étage. Et tandis que la cabine effectuait son ascension, je ressentais un danger de plus en plus proche. A peine arrivé, je m’éclipsais de la cabine pour filer en grandes enjambées vers le fond du couloir d’où je venais d’entendre plusieurs bruits sourds. Les Padawans étaient clairement en danger, c’était maintenant une certitude.

Je ne tardais d’ailleurs pas à arriver devant la porte et bien que l’envie me prit d’enfoncer la porte, je venais marquer l’arrêt juste devant. L’espace d’un instant, je me plongeais dans la Force pour analyser ce qui se trouvait au-delà. Les deux Padawans étaient là, inconscients. Je pouvais sentir leur état au travers du flux. Il y avait une autre personne avec eux, dangereuse à coup sûr. Sans doute l’ombre que j’avais fugacement aperçu sur les toits lorsque j’étais entrée dans l’hôtel.

Finalement, je faisais venir mon sabre en main et rapidement, j’ouvrais la porte. Cela fait, je faisais immédiatement appel à la Force pour éjecter l’adversaire contre un mur bien qu’il ait un des Padawan avec lui. La projection était dosée pour ne pas véritablement blesser l’un ou l’autre. Profitant de la confusion, je venais me porter au niveau du second Padawan pour l’écarter sur le côté. Découvrant dans la foulée le détonateur, j’avais eu juste le temps de l’éjecter d’un coup de pied vers l’ouverture créée par la fenêtre brisée.

Trop tard bien évidemment pour éviter en partie l’explosion ou son souffle. Trop tard pour dresser de quoi nous protéger. Si bien que nous allâmes épouser le sol alors que ce qui semblait rester de l’appartement venait en partie s’effondrer sur nous quatre : les deux padawans, l’hostile et moi-même. Le tout dans un feu d’artifice visible au moins dans tout le quartier résidentiel et qui ne tarderait pas à attirer les regards des forces de sécurité Républicaines…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista   Sam 13 Sep - 13:39

Toute cette histoire ne se déroulait visiblement pas comme prévue du tout, étant donné que le Jedi – ou plutôt la – venait d'arriver l'arme à la main.Se retrouvant au sol avec ses deux cibles et sa nouvelle adversaire, Daryah n'eut guère le temps de riposter : déjà, le détonateur explosait, brisant complètement les contours de la fenêtre et aveuglant momentanément la vision thermique de la mandalorienne. Repassant en spectre normal, elle analysa rapidement son environnement. Ce qui n'était pas nécessairement très beau à voir, puisqu'elle avait affaire à une Jedi réactive et par conséquent dangereuse.

L'une des cibles – celle qui avait eu le détonateur caché dans son dos – se trouvait trop près de la Jedi pour tenter quoique ce soit. Cette dernière avait d'ailleurs son sabre-laser à la main, et par conséquent il serait plus difficile encore – voir donc impossible – de lui ravir comme ça l'otage. Restait l'autre cible, plus vulnérable, car assommée et se trouvant juste à côté de Daryah. Le calcul était vite fait, dans sa tête : il fallait agir vite, et par conséquent sacrifier une partie de la mission pour laquelle elle allait être payée. Mais la moitié de la somme, c'était déjà ça de gagné, et donc elle allait le faire.

Elle se mit debout prestement, saisit avec une poigne puissante le padawan évanoui, puis récupéra le blaster qu'elle avait lâché. La fonction paralysante se trouvait toujours active, et elle en profita pour tirer une nouvelle décharge sur son otage. Juste au cas où il se libérerait, maintenant il ne pourrait plus y parvenir. Malheureusement, il ne restait plus rien dans la pièce pour l'aider à retarder la Jedi, qui ne tarderait sans doute pas à se lancer à leur poursuite. Tant pis ! Plus vite ils partiraient, plus vite la mandalorienne pourrait contacter l'employeur et exiger une partie de la somme promise. Elle négocierait au minimum la moitié, car la prise de risques était plus importante que prévue.

D'un appui puissant, elle sauta par la fenêtre, activant son jetpack tout en maintenant fermement le padawan assommé contre elle. Mine de rien, il pesait lourd, pour un ado, et elle eut rapidement très mal au bras qui le tenait. La réserve de carburant descendait à grande vitesse, si bien qu'elle dut se poser rapidement sur un toit adjacent. Lâchant l'adolescent, elle conserva son blaster à la main, avant de diriger son regard vers l'hôtel. Vu d'ici, la façade en avait pris un sérieux coup, ce qui était compréhensible. Elle reprit le padawan par le bras, puis descendit dans les rues. En se mêlant à la foule, il serait plus aisé de disparaître.

Elle activa son comlink intégré, contactant l'employeur. Le temps d'attente lui parut interminable.

 « Vous avez les cibles ? » demanda une voix courroucée.

 « On peut dire ça. J'en ai une, la Jedi m'a privé de l'autre. Vous me donnez la moitié de la prime ? »

 « J'ai bien peur que ça ne marche pas vraiment comme ça. Après tout, votre mission reste inachevée, mademoiselle Syrial. Et une mission inachevée ne mérite pas de récompense. »

 « Combien seriez-vous prêt à me céder ? Je peux aussi bien tuer l'otage là, et ainsi vous n'en aurez aucun des deux. Et vous savez que je n'hésiterez sans doute pas longtemps. »

Il y eut un silence, le temps pour Daryah de s'assurer que son otage vivait toujours et que personne ne la suivait. Du moins, elle ne repérait personne autour d'elle grâce à son casque. Cela ne voulait pas dire qu'une Jedi futée ne se trouvait pas dans les parages.

 « Très bien. Au point de rendez-vous du départ. La moitié de la somme vous sera donnée. »

Rude négociation, décidément. Mais avec sûrement de l'argent au bout, si personne ne tentait de la doubler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista   Mer 1 Oct - 15:18


A peine touché le sol que je tentais de me ressaisir. Mais la chute d’une partie du plafond entre l’individu en armure et moi m’empêcha d’agir comme je l’aurais souhaité. Et quand à mon regard, ce dernier était rivé sur le padawan allongé sur le sol à côté de moi. Mon esprit était rivé sur deux choses à la fois et la seconde semblait primer. Je me devais de m’assurer de la bonne santé de l’apprenti que j’avais réussi à arracher des mains de la chasseuse. Le second pourrait patienter un moment. Le fait qu’elle ne les ait pas immédiatement malgré les risques semblait pointer le fait qu’elle les souhaitait vivants. Et c’était là quelque chose sur quoi je devais jouer et faire levier dans le but de récupérer le second. Car déjà elle s’envola avec le second padawan vers un toit adjacent.

De mon côté, je délaissais quelques instants le padawan sur le sol pour me concentrer sur la fuyarde. Rapidement, je faisais appel à la Force ainsi qu’à mon expérience. Si je voulais récupérer le second apprenti, je me devais de pister son kidnappeur. Et pour ça, la Force m’avait déjà été très utile et elle ne me faisait que rarement défaut. Je prenais le temps, trop de temps. Le plafond semblait craquer et lorsque j’eux finis de focaliser une partie de mon esprit sur mon adversaire du jour, je trainais rapidement l’élève dans le couloir. S’en suivit un bruit sourd et tout le bâtiment s’était mis à trembler. Les secours, eux, semblaient déjà là et ne tardèrent pas à nous rejoindre à l’étage.

- C’est le fait d’un chasseur de prime, capitaine. Il a tenté d’enlever deux de nos Padawans et j’ai tenté de l’en empêcher. Il est cependant parvenu à prendre la fuite avec l’un d’eux. J’aurais besoin que vous surveillez celui-ci le temps qu’un de mes confrères vienne en prendre la charge. Je sais où cet individu est partit et je compte bien le trouver.

Je ne lui laissais bien évidemment pas le temps de répondre car il était évident qu’il aurait protester. Quoi de plus normal ceci dit. Mais s’il voulait nous faire porter le chapeau pour ce qui s’était déroulé ici, il aura qu’à envoyer le procès-verbal et tout le reste au Temple d’Ossus. On se fera une joie de leur répondre en bonne et due forme en temps voulus. Là, je n’avais pas le temps. Je m’éclipsais déjà, descendant à vive allure jusqu’au rez-de-chaussée. De là, je contactais Valénia pour lui dire de venir récupérer le colis à l’hôtel. Finalement, je m’éclipsais du bâtiment pour me mêler à la foule. De là, je pouvais « voir » sans être vue. Je fermais presque les yeux pour me plonger dans la Force, profondément. De toute façon, ma mauvaise vision de nuit était inutile comparé à la vision au travers de la Force. Je me guidais donc vers mon objectif sans pour autant me précipiter. J’avais besoin de savoir où elle allait et ce qu’elle comptait faire de ce Padawan.

Le chasseur de prime travaille certes pour son compte mais fonctionne par contrats. Et l’intérêt est de savoir non pas qui est le chasseur de prime mais surtout qui est l’employeur. De là, il est possible de découvrir des réseaux plus ou moins vastes et aider le gouvernement en place à les neutraliser fait partie de mon travail. Mais de tout cela, ce qui primait était de récupérer le second padawan. Le reste serait une sorte de bonus.

C’est avec cette idée en tête que lorsque le kidnappeur s’immobilisait, je faisais de même de façon à rester proche de lui sans pour autant l’atteindre. Ce n’est que lorsque la position sembla favorable que je décidais de passer à l’action. Le ou la laisser se rapprocher plus de sa destination était dangereux. L’individu n’était peut-être pas seul et d’autres l’attendait peut-être à un point de rendez-vous. C’est de cette manière que je finis par grimper sur les toits, lieux aisés pour quiconque souhaite se déplacer rapidement et discrètement. Et lorsque mon adversaire pointa le coin de sa visière, mon sabre finit par zébrer le ciel nocturne.

- Rendez-moi le Padawan et je vous offrirais la possibilité de quitter librement cet endroit.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista   Jeu 9 Oct - 11:01

Il commençait à faire très chaud, dans les ruelles. La masse de passants était de plus en plus grande, et se frayer un chemin à travers les inconnus n'était pas chose aisée. Elle portait certes son armure, intimidant et dissuadant la moitié des personnes autour d'elle, mais l'autre moitié était trop stupide pour comprendre l'avertissement. Certains louchaient en direction du padawan qu'elle tenait avec elle, tandis que d'autres se contentaient de lorgner son armure, se demandant sans doute combien ils pourraient en tirer. Malheureusement pour eux, Daryah se fichait pas mal des dégâts collatéraux ici, et elle aurait vite fait de se débarrasser des gêneurs. Etant descendue du toit après avoir contacté l'employeur, la mandalorienne s'efforçait de ne pas lâcher le padawan du regard.

Sa vision à 360° ne lui était d'aucune utilité ici. La foule était trop dense, il y avait tout simplement trop de monde pour pouvoir distinguer un individu en particulier. De plus, la pénombre ambiante, due à la nuit et aux faibles lumières des spots, était trompeuse. Une vision normale était réduite, et une vision nocturne totalement inutile. Elle détestait ce genre d'endroits. Malheureusement, c'était le seul moyen de se retrouver plus difficile à suivre.

Elle s'arrêta à un carrefour, puis tourna vers une ruelle déserte. Ici, il n'y avait pas âme qui vive, et il n'y avait pas de lumière non plus. Activant par conséquent sa vision nocturne, Daryah examina plus attentivement l'endroit où elle se trouvait. Ca sentait le traquenard, aucun doute là-dessus. Quelque chose, ou quelqu'un, l'attendait. La Jedi ? Peu probable. Même si cette dernière voulait lui tendre une embuscade ici, ce qui était possible, ce n'était pas ce qui l'inquiétait. Elle estimait être capable de s'en sortir avec une Jedi. Non, elle avait le sentiment que quelque chose d'autre se trouvait dans le coin. Et elle avait bien l'intention de le découvrir. Seulement...

Eh bien, seulement il y avait cette foutue Jedi. Apparaissant au-dessus de sa tête, sur un toit, le sabre laser à la main, elle lui parla. D'une voix pas agréable pour un sou, elle l'invectiva, la somma de lui rendre le padawan. Saloperie de Jedi, pensa la jeune femme. Elle calcula rapidement ses possibilités, car il ne fallait pas perdre de temps avec ces gens-là. Ses lance-flammes ne lui serviraient à rien ici, il y avait plus de dix mètres entre elles. Ses blasters semblaient le seul recours, car le jetpack était presque vide. Le poids du padawan avait considérablement entamé la réserve. Par conséquent, ne restait, effectivement, que les blasters, ou le bluff. Cette dernière option étant le derniers recours, le choi désespéré car il ne fonctionnerait probablement pas.

 « Si vous le voulez, venez le chercher ! Mais comptez pas sur moi pour faire l'effort de monter jusqu'à vous. »

Même s'ils étaient toujours sur fonction paralysante, les blasters pouvaient être efficaces. Dégainant aussi vite que l'éclair – même si les Jedi réagissaient encore plus vite paraît-il – elle tira sur les jambes de son adversaire, espérant parvenir à la faire tomber. Ou à défaut de mieux, l'empêcher de la poursuivre pendant un temps.

Jets d'attaque :

Jet fait 9.

Rang combattant 3, score moyen à atteindre 9 pour "non-échec".


Dernière édition par Daryah Syrial le Dim 12 Oct - 21:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista   Dim 26 Oct - 21:06


- Posez-le plutôt sur le sol et passez votre chemin. Je ne vous traquerais pas plus longtemps, vous avez ma parole. rétorquais-je presque immédiatement sur un ton moins dur que précédemment, l’idée n’étant pas de la brusquer ou de l’acculer d’avantage.

Je prenais le temps de la toiser du haut des quelques mètres que représentait le mur qui séparait le toit de la ruelle. La distance importait peu en soi tant elle pouvait être parcourue rapidement. Le problème était plutôt de l’ordre de la luminosité. Bien que la Force puisse m’aider à me guider, le fait était que mes origines Hapiennes m’handicapait plus qu’autre chose et la vision au travers de la Force ne m’étais, au final, pas d’une grande aide tant il y avait de personnes à isoler pour finalement se focaliser sur l’individu qui se trouvait être mon adversaire du soir. Qui plus est, j’avais remarqué depuis quelques instants déjà une certaine alerte dans la Force. Quelque chose que l’on pourrait caractériser de « pressentiment », à propos de ce lieu, cette ruelle. Une impression qui me donnait de légers frissons et venait me nouer quelque peu le ventre.

Bien que souvent la Force se révèle être une précieuse alliée, il fallait avouer qu’elle avait parfois un caractère retord à condition que l’on accepte la personnification de celle-ci. A me laisser entraîner par ce pressentiment, j’en avais presque oublié mon adversaire engoncée dans son armure et le fait que j’avais un Padawan à récupérer. Non, ce détail ne m’avait pas échappé mais mon esprit, lui, était déjà partit analyser l’évolution possible de la situation. Etait-ce une embuscade ? Avait-elle plus de complices ou s’agissait-il d’une autre bande ayant un rapport ou non avec la traque du Padawan ? Ou bien était-ce tout autre ? Et si c’était bien une embuscade, viendrait-elle des airs ? Du sol ? Tant de questions qui manquèrent de me faire oublier la réalité des choses dans l’instant présent.

Entre nous, je ne vis presque rien venir et l’erreur fut digne d’un Padawan envoyé dans sa toute première mission aux côtés de son mentor. Et pourtant, certains auraient fait mieux que ça. Prise par surprise, extirpée de mes pensées par l’alerte soudaine qui émanait de la Force, je n’eus pas le temps de m’écarter ou de faire opposition assez rapidement pour contrer l’attaque. Faisant un maigre pas de côté, j’encaissais tout de même les décharges. La suite fut assez trouble. Je perdis toute sensation dans mes jambes et mon mouvement m’entraîna vers la ruelle. La chute libre, elle fut rapide et soudaine bien que ma chute fut amortie par un rappel soudain à la Force après avoir heurté un panneau d’affichage. Le lieu de chute, la benne à ordure du coin, fut en quelque sorte la cerise sur le gâteau. Un gâteau pourri, bien évidemment.

Laissant échapper un juron, je tentais de me redresser, faisant appel à la Force pour dissiper l’engourdissement qui tétanisait mes jambes pour finalement sauter par-delà la benne, dans la ruelle. La chasseuse de prime, elle, n’était déjà plus là. Je ne la repérais plus dans la Force, ni même le Padawan. Au lieu de cela, je ne pus faire abstraction des dix personnes qui m’encerclaient à présent, blasters au poing et lance-roquette à l’épaule.

- Jettes ton arme, Jedi, ou on te troue la peau façon fromage d’Aldéraan ! fit l’un, certainement le chef de la bande. Cela devait sans doute être un de ces cartels ou autre mafia qui tente de s’étendre dans l’Alliance Galactique.

Je ne leur laissais guère le temps de réagir et je disparaissais de leur champ de vision à la grande stupeur générale. Je ne tardais pas à frapper, repoussant le flanc gauche à l’aide d’une vague de Force. Semant le trouble, les tirs commencèrent à fuser dans tous les sens, les assaillants entre-tuant alors que je cherchais pour ma part un moyen de me faufiler hors du no man’s land qui s’était créé entre les deux groupes. Bondissant sur un mur pour atteindre le toit d’où j’étais tombé, j’évitais de justesse la roquette qui vînt décimer les propres rangs de mes assaillants, faisant s’écrouler une partie du bâtiment sur lequel je me trouvais à présent. Entre-nous, il y a vraiment des tarés partout…

Laissant le carnage continuer, je contactais ma camarade Jedi à qui j’avais demandé de récupérer le premier des deux Padawan à l’hôtel.

- Valénia ? Chevalier Jeresen ? Je n’ai pas pu les empêcher de prendre la fuite avec le Padawan. Demandez aux forces de sécurité s’ils peuvent faire fouiller les vaisseaux cargos présents au spatioport. Ou nous fournir une liste. Pour ma part, je vais tenter de retrouver leur trace dans la Force. Il faut les retrouver au plus tôt si l’on ne veut pas qu’ils nous filent entre les doigts.




Dernière édition par Tarista El'ivi le Dim 26 Oct - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MJ Discordance
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 481
Age : 26
Localisation : Partout dans l'univers
Titre : Héraut du Hasard
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 17/10/2009

Feuille de personnage
Allégeance: Toutes ou aucune
Rang: Maître du Jeu
Niveau de combattant: 5

MessageSujet: Re: [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista   Dim 26 Oct - 21:06

Le membre 'Tarista El'ivi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'D6' : 1, 1, 6, 1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista   Ven 31 Oct - 17:39

Traînant littéralement l'otage, Daryah bousculait les passants. Il fallait se dépêcher d'évacuer la zone, ne serait-ce que pour éviter de se retrouver à proximité du corps inanimé de la Jedi. Elle ne s'était pas attardée pour se vanter, ce n'était pas la peine. Seuls les idiots se vantaient ainsi de leur réussite. Elle, elle estimait avoir eu de la chance, et il valait mieux éviter de trop tenter l'expérience. Le prochain tir pourrait se retourner contre elle et l'empêcher de terminer sa mission. Et elle tenait à l'argent qu'elle allait recevoir. Elle se rappela néanmoins à la prudence, car le contrat n'était plus aussi bien ficelé qu'il aurait pu l'être.

Elle s'arrêta, afficha une carte sur son ATH, puis vérifia qu'elle n'était plus très loin. C'était difficile de savoir avec précision de combien de temps elle disposait avant que la Jedi ne revienne. Cela pouvait prendre des heures comme quelques secondes. Elle se remit en route, prenant l'otage d'une main toujours ferme. Il lui fallut plusieurs minutes avant de parvenir à la destination qui avait été choisie : le lieu de « rencontre » de départ. Comme elle s'y attendait, il n'y avait que quelques personnes visibles dans l'entrepôt, mais c'était suffisant pour la rendre anxieuse. Six hommes, dont cinq étaient armés. Le sixième était un humain au regard ennuyé et au sourire factice, comme quelqu'un qui ne prend qu'un maigre plaisir à la tâche à accomplir. Daryah savait néanmoins d'instinct qu'il y avait probablement d'autres hommes ailleurs, autour voir dans le bâtiment.

 « Bonsoir, mademoiselle Syrial. Tout d'abord, félicitations pour l'élimination de la concurrence, ce fut bien mené. Quoiqu'un peu bruyant, j'ai trouvé. »

Le compliment lui passa au-dessus, elle s'en fichait. Elle poussa l'otage en avant, lequel fut alors pris par deux des gorilles. La mandalorienne resta plantée là, prête à dégainer, utilisant la vision de son casque pour observer constamment les alentours. Elle avait un mauvais pressentiment quant à l'affaire qui se déroulait ici.

 « On avait dit la moitié, non ? La moitié de la somme totale. »

 « En effet, nous avions dit cela. Mais il y a un problème. Votre otage est en bon état, mais vous n'avez pas hésité à semer la pagaille pour parvenir à ce résultat, qui plus est un résultat qui n'est pas complet, rappelons-le. Je ne peux pas vous céder la moitié de la somme, mais je peux vous céder une bonne part. Douze milles, serait-ce assez pour vous ? Après tout, il faut récompenser votre talent pour berner une Jedi. »

Daryah réfléchit. Elle se faisait avoir, c'était certain. Elle n'aurait pas la moitié, et encore moins la totalité, elle s'en doutait. Difficile de négocier, elle n'avait pas véritablement les bons arguments pour. Il allait être pratiquement impossible d'éliminer les gorilles et de prendre en otage leur chef pour faire passer un meilleur accord. Cela n'aurait d'ailleurs aucun effet positif sur le reste de sa vie, puisqu'elle serait probablement fichée par ce gang pour le reste de sa vie. S'ils ne décidaient pas d'y mettre un terme.

Elle ressortit de l'entrepôt, dix minutes plus tard, les douze milles crédits virés sur son compte. Daryah sourit, l'affaire état conclue. Que faire maintenant ? Rentrer au spatioport ? Ouais, allez. Après tout, il n'y avait plus rien à faire ici, tout était terminé. La mission ne s'était certes pas déroulée aussi bien que prévue, mais c'était déjà ça. Arrivée devant l'entrée de l'imposant bâtiment, quinze nouvelles minutes plus tard, elle s'arrêta. Quelque chose n'allait pas. Encore. Dans son dos, trois silhouettes sombres, profitant de l'obscurité, s'approchaient. Ils ne pouvaient pas savoir – normalement – qu'elle les voyait. Elle dégaina ses armes et se retourna brusquement, les invectivant pour qu'ils cessent de bouger.

 « On ne bouge plus ! Le premier qui lève la main en perd l'usage ! » avertit-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista   Mer 3 Déc - 23:58


Distraitement, je regardais les lueurs lointaines des transporteurs et autres appareil stellaires qui venaient ou quittaient la planète. Je devais me résoudre à l’évidence que je ne pouvais pas suivre la signature du Padawan dans la Force. Je n’étais pas resté suffisamment à ses côtés pour marquer son aura –et donc sa personne- comme on pourrait marquer un animal relâché dans la nature et sur lequel on effectuerait des études scientifiques pour connaitre sa position à chaque instant. Je n’avais pas de balise. Et sans cela, il m’était impossible de partir à sa suite et de mener une autre opération de « sauvetage » pour le libérer de ses agresseurs. Je ne savais même pas s’il était de nouveau conscient ou si ses ravisseurs avaient préférer le neutraliser une bonne fois pour toute pour ne pas avoir à risquer de transporter un adepte de la Force capable de mettre s’en dessus-dessous tout leur navire. Il était d’ailleurs évident qu’ils ne resteraient pas longtemps sur ce monde. Ils se savaient recherchés et ils ne tarderaient pas à bouger, disparaissant à jamais dans les méandres de l’immensité interstellaire. Il devait sans doute s’agir là de leur plan initial et ils n’avaient pas de raisons d’en changer. Ils allaient juste être plus pressés, et cela pourrait jouer à mon avantage. Il est effectivement de fait que plus on se précipite, plus la probabilité de faire un faux pas a tendance à augmenter. Ne pouvant de facto pas aboutir à la solution de la manière la plus simple, je ne pouvais compter que sur un maigre éventail de possibilités : attendre et espérer que les forces de sécurité de l’Alliance Galactique soient suffisamment compétentes pour les retrouver à temps ou bien faire uniquement confiance à mes instincts, ces derniers pouvant être d’une façon influencé par la volonté de la Force elle-même. Préférant combiner les deux solutions, j’interpellais un taxi pour qu’il m’emmène sur les lieux de ma première rencontre avec mon adversaire. J’espérais y trouver des indices pouvant me mener à sa planque ou tout autre lieu où il aurait pu séjourner. En obtenant de tels indices, je pouvais possiblement prendre des raccourcis et peut-être gagner du temps. Le tout était de tomber sur le Padawan et ses agresseurs avant qu’ils ne quittent la planète.

Débarquant rapidement sur les lieux, ce dernier étant assez proche pour ne pas dire voisin du lieu de la dernière confrontation, je grimpais rapidement les étages de l’immeuble encore fumant. Je m’identifiais pour pouvoir passer les contrôles et les checkpoints dressés par les forces de sécurité pour en règlement l’accès. Et finalement, j’entrais de nouveau dans la chambre dévastée. Je prenais le temps d’étudier le lieu bien que les minutes soient comptées. Le seul avantage dont je disposais était d’avoir donné l’alerte et demandé à faire fouiller les vaisseaux prévus au départ. J’avais également fait parvenir un descriptif sommaire de la personne à rechercher. Car au final, je ne trouvais pas grand-chose dans cette scène ravagée, et je fus contrainte de rebrousser rapidement chemin du fait de l’instabilité du lieu. L’explosif avait méchamment entamé un des murs porteurs et les pièces supérieures menaçaient de s’effondrer. Bredouille, je m’apprêtais à rentrer au spatioport pour aider aux fouilles lorsque je reçus enfin l’appel attendu. Finalement, dire que les forces de sécurité de l’Alliance Galactique n’étaient pas des plus compétentes relevait du préjugé. Ces derniers avaient repéré un individu suspect en armure intégral et qui semblait convenir au descriptif que j’avais laissé au Chevalier Jeresen. Interpellant de nouveau un taxi, je lui faisais comprendre de foncer à vive allure vers le spatioport pour gagner un maximum de temps. En attendant, j’avais demandé de ne rien faire, si ce n’est d’intervenir uniquement si la cible menaçait de s’échapper. Il me fallut quelques minutes pour arriver à destination et constater l’évidence : la personne en armure était effectivement celle que j’avais affrontée précédemment. Cependant, le Padawan n’était pas là. Et pour couronner le tout, monsieur ou madame avait choisi de venir accompagné. Ou plutôt, on ne lui avait pas vraiment laissé le choix. De prime abord éloigné de la scène, j’avais pris avec moi les trois gardes de faction à l’entrée pour m’avancer dans la direction du groupe. « Tirs paralysants sur ces trois individus. » lançais-je platement, à distance suffisante pour que le quatuor puisse clairement m’entendre alors que la salve ne tarda pas à neutraliser les trois individus tenus en joue, ces derniers s’écroulant comme des masses inertes sur le sol. Les trois soldats prirent alors position autour de la personne que je rangeais pour le moment dans la catégorie « chasseurs de prime », armes à l’épaule en réponse à la menace immédiate que lançait le blaster tendu de cette dernière.

« Je vais faire les choses simples. Qu’avez-vous fait du Padawan ? Donnez-moi les informations dont j’ai besoin et je me porte garante de vous laisser partir librement de ce monde en vous évitant les côtés disons… déplaisants de la situation dans laquelle vous vous êtes placée en vous en prenant à des membres de la Fédération. Je n’ai aucune raison de vous retenir. Après tout, vous ne semblez être qu’un exécutant. Je veux votre commanditaire ainsi que le Padawan. Il vous a surement payé, vous n’avez plus d’intérêt à le protéger. Je vous conseille d’obtempérer, sinon vous aurez à répondre devant la justice de l’Alliance Galactique, ce qui serait fort dommage. »

Je faisais valoir une stature non agressive. Sabre en main, certes, mais non armé. Je le gardais éteint, le bras le long du corps. Disposant ainsi d’un temps de réaction suffisant, je pourrais aisément me protéger tout en offrant une possibilité de résolution pacifique à ce petit conflit. Pour tout dire, déclencher des hostilités en ces lieux ne me plaisait guère. La foule serait immédiatement attirée et cela s’en résulterait par des dégâts collatéraux que j’étais pour le moment parvenue à éviter…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista   Lun 8 Déc - 20:10

Daryah fronça les sourcils sous son casque, les armes pointées devant elle sans bouger. L'une après l'autre, en un temps très court, les trois individus qui avaient tenté de l'interpeller se retrouvèrent au sol, atteints par des tirs paralysants. Qui avait tiré ? Pourquoi ? Alors que ces deux questions lui arrivaient à l'esprit, de nouveaux joueurs entrèrent dans la partie, s'approchant afin de pointer la mandalorienne avec leurs armes. Bon, dans la pratique, tout cela ne changeait pas grand chose puisque la situation restait la même qu'au départ. A une exception près. Il y avait une autre personne, qui ne se trouvait pas dans son champ de vision, qui déclara d'une voix forte qu'elle devait coopérer.

Elle aurait été tenté de riposter, mais les mots firent mouche : elle ne sortirait pas de cette situation indemne si elle continuait ainsi. La voix lui sembla étrangement familière, comme si elle l'avait déjà entendue récemment. Ca fit tilt dans sa tête, alors, et la mandalorienne poussa un soupir de contrariété. Saleté de Jedi, décidée à se mêler jusqu'au bout de cette affaire.

 « Décidément, vous y tenez, Jedi ! »

Que répondre, maintenant ? Elle ne pouvait pas résister, cette fois, sinon ça pouvait très mal finir. La Jedi n'était pas seule, et la chance ne suffirait pas pour pouvoir mettre à terre plusieurs combattants de l'Alliance Galactique. Non pas qu'une mandalorienne accomplie comme elle ne puisse se sortir d'une situation désespérée, mais c'était quand même trop dangereux. Le jeu n'en valait pas la peine. Calmement, la mercenaire baissa les bras, gardant dans un premier temps ses blasters dans les mains. Puis, voyant que les autres baissaient aussi leurs armes, Daryah rangea les siennes, et s'avança vers la Jedi qui s'approchait aussi. A vrai dire, résister maintenant était encore plus difficile qu'avant, car elle devait dégainer ses armes pour pouvoir se battre. Ou activer ses lance-flammes, qui videraient leurs réserves à vitesse grand V avant même qu'elle ne puisse partir. De même, son jetpack n'aait plus une réserve de carburant assez importante pour qu'elle s'échappe longuement.

Arrivant à un mètre de la Jedi, Daryah se tint droite, sans retirer son casque. Ainsi, elle pouvait scruter et enregistrer le visage de sa vis-à-vis-, mais pas l'inverse. Une armure, ça se modifiait. Ou ça se remplaçait. Elle pouvait donc passer sur Malastare sans armure ou sans casque et ne pas être nécessairement reconnue. Il y avait évidemment toujours des détails qui trahissaient son identité : façon de marcher et de se comporter, notamment. Ou simplement la voix, bien qu'elle soit légèrement déformée par le casque.

 « Discutons, alors. Je peux vous aider à récupérer cette personne, et même empêcher qu'il y ait un risque pour vous. Bien sur, je ne serais pas contre le fait de ne pas y aller seule. Et je veux une compensation. Pas des crédits, rassurez-vous. Mais je veux qu'aucune trace de ma présence ne reste gravée sur cette planète ou dans toute source d'information de l'AG ou des Jedi. En bref, je ne suis jamais venue ici, si je vous aide. Ca vous dit ? »

Immobile dans la nuit, la mandalorienne attendit la réponse de la Jedi. Si elle était sage, elle accepterait. Du moins, c'est ce que Daryah ferait à sa place pour agir avec sagesse selon elle. Restait à voir si elle serait du même avis, et si une telle coopération était possible. D'autant qu'elle savait véritablement comment faire pour retrouver la personne perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista   Mer 10 Déc - 0:55


Et comment que j’y tenais ! Je n’étais pas venu sur Malastare pour assister à une course de module, que diable ! Pire, je me retrouvais à devoir assister un chevalier en mission pour récupérer deux padawans fugueurs alors qu’à l’heure qu’il est j’aurais dû être à la recherche du pourquoi des attaques non identifiées sur les lointaines colonies ! Il était essentiel de mettre un terme à ce semblant de chasse à l’homme le plus tôt possible pour que je puisse reprendre ma mission principale. Je fixais donc l’ensemble « boite de conserve » qui avait pivoté, pressentant un certain relâchement de la tension latente entre nous, je faisais signe aux soldats de baisser leurs armes et de s’écarter quelque peu. Le but était de poursuivre la désescalade amorcée. Je la laissais même approcher, restant stoïque, ne laissant échapper aucune émotion, rien, si ce n’est le fait que je l’étudiais. Oh, je n’étais pas en train de chercher à comprendre ce qui pouvait bien se cacher sous cette armure, après tout cela n’avait pas la moindre importance.

J’écoutais ses revendications, imperturbable en apparence. Effectivement, je réfléchissais déjà à ce que je pouvais lui accorder ou non. Il y avait certaines conditions qui pourraient être acceptées sans le moindre accroc. Mais pour le reste, cela ne s’annonçait pas facile. Heureusement qu’elle ne demandait pas d’argent…

« Autant être franc entre nous, voulez-vous ? En ce qui concerne l’Ordre Jedi, il me sera relativement simple de faire oublier cette histoire. En revanche, pour ce qui est de l’Alliance Galactique, il se trouve que vous avez tout de même fait explosé un speeder et un bâtiment. Ils ont une partie de votre signalement et ces incidents ne sont pas de ma juridiction. Je ferais ce que je peux mais si vous voulez mon avis, il vaudrait mieux éviter Malastare pour les deux prochains mois. Après, vous pouvez aussi éviter de vous promener dans la rue sans tout cet attirail. Bref, nous nous éloignons du sujet, n’est-ce pas ?

Quant à savoir si j’aurais besoin d’elle pour récupérer le padawan, la question ne se posait pas. Elle savait où ils étaient, leur dispositif, bref tout. Elle devait en être. Pourtant, ce revirement de situation me laissait perplexe. Avait-elle été mal payée ou bien n’avait-elle absolument aucun honneur au point de trahir même ces employeurs ? Ou alors c’était un piège.

« Du reste, vous serez utile pour les récupérer. En frappant en même temps, nous pourrons atteindre notre objectif avec plus de facilité. Enfin, encore faut-il que vous soyez d’accord pour me révéler leur emplacement ? Je suppose qu’ils ne vont pas s’attarder au même endroit, ni même sur ce monde…

En signe de bienveillance, je faisais signe aux soldats de disposer. A présent, nous n’étions plus que toutes les deux. La balle était dans son camp. Je ne pouvais rien faire de plus pour l’instant.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista   Ven 19 Déc - 15:56

Daryah haussa les épaules avec désinvolture. Elle n'aurait pas été contre de redevenir invisible aux yeux de l'AG, mais elle ne pouvait de toute évidence pas se le permettre. Tant pis, elle ferait avec. Il allait désormais s'agir de pouvoir coopérer avec la Jedi, qui ne serait pas nécessairement encline à être de bonne humeur. Après tout, elle avait échoué à récupérer sa padawan contre la mandalorienne. Elle avait des raisons de lui en vouloir, et il allait donc falloir conserver un œil sur ses arrières. C'était réalisable, bien que difficile.

La Jedi congédia les sous-fifres. C'était une bonne chose, ça. Que faire maintenant ? Tenter de duper ou bien jouer le jeu et aller chercher la cible ? D'un côté, Daryah n'était pas contre l'idée daller se venger de cet « employeur gênant ». Après tout, elle avait été mal payée, avait faillit y laisser sa peau car le travail s'était révélé bien plus dangereux que prévu. Elle n'aimait pas qu'on tente de la doubler. Un contrat était un contrat, on se devait de l'honorer.

 « D'accord, madame la Jedi. Venez. »

Tournant les talons, Daryah pressa le pas jusqu'au spatioport, talonnée par l'autre. Les deux femmes pénétrèrent à l'intérieur du grand bâtiment, se dirigeant immédiatement vers les hangars les plus grands et les plus chers. Avec le nombre d'employés dont disposait l'employeur, la mandalorienne était prête à parier qu'un vaisseau assez large était nécessaire. Un cargo, donc, au minimum, et probablement disposant de son propre système d'armement. Elle aimerait éviter un affrontement avec lesdites armes. Pendant plusieurs minutes, elle ne dit rien, ne prononçant pas un mot. Ce n'était pas nécessaire, et elle n'avait de toute façon rien à dire à l'autre femme. Sauf peut-être qu'elle avait intérêt à la laisser tranquille sitôt cette affaire réglée.

Elle marqua un temps d'arrêt devant une liste affichant les vaisseaux stationnés. Certains étaient à éliminer d'office, mais trois autres retenaient son attention. L'un semblait être un modèle de l'AG, c'était donc peu probable qu'il s'agisse de celui-là. Quant au deux autres... Difficile de trancher. Le dernier de la liste était plus rapide que le précédent, mais il restait plus vulnérable en cas d'attaque, bien que leurs tailles soient similaires.

 « Bon, on est dans une impasse. Il faut choisir entre l'un des deux vaisseaux en bas de cette liste. Et j'ignore totalement lequel pourrait être le bon. Du coup, je pense que nous allons pouvoir avoir l'occasion formidable de nous séparer. Vous voulez prendre lequel ? »

Sa question à peine formulée, les deux femmes se retournèrent, entendant des éclats de voix provenant de l'entrée. Un groupe d'une dizaine d'individus arrivait, la plupart dissimulant tant bien que mal des armes sous leurs vêtements. Tous avaient l'air d'être des brutes, comme Daryah n'en avait vus qu'une seule fois au cours de cette journée : lorsqu'elle parlait avec son employeur. Lequel se trouvait effectivement au centre du groupe, s'assurant que deux de ses sbires – lesquels portaient un sac de la taille d'un humain lambda – ne fassent rien de stupide.

 « Rectification, nous venons de trouver lequel il nous faut. »

Elle effectua trois pas en avant, faisant un grand signe de la main au groupe. Lequel s'arrêta, et son ancien employeur ne parut pas très heureux de voir qu'elle était là. Il semblait même plutôt mal à l'aise.

 « Bien le bonsoir, chers amis. Et si nous discutions de ce que vous me devez encore ? »

Restait à espérer que la Jedi, quand elle aurait à intervenir, ne ferait rien de stupide. Ce qui était loin d'être une certitude, étant donné leur légendaire habitude de dire des choses du genre « rendez-vous et il ne vous sera fait aucun mal ». Par précaution, Daryah garda ses mains pas trop éloignées de ses armes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista   Sam 3 Jan - 23:00


Méfiance. Il s’agissait là du maitre mot de la situation. Bien que ma nouvelle collaboratrice ait visiblement accepté ma requête pour retrouver le Padawan en échange d’un bon de sortie des plus acceptables possible, je ne pouvais pas négliger la probabilité que tout cela s’agisse d’un piège. Après tout, je lui avait mis des bâtons dans les roues et j’avais encore la capacité de mettre à mal ses plans sur le court terme. Nul doute donc que nous étions toutes les deux sur le qui-vive, à l’affût du moindre signe de traitrise venant de l’autre. Pourtant nous devions nous faire confiance pour arriver à nos buts respectifs. Il était évident qu’elle avait ses propres intérêts dans cette affaire et qu’ils seraient surement bien différents des miens.

Me contentant de suivre l’autre tout en restant sur mes gardes –je ne pouvais pas oublier le fait qu’elle avait tenté de m’éliminer à deux reprises et y était presque parvenu- jusque dans le spatioport relativement désert vu l’heure de la journée. Il y avait bien du monde mais cela n’avait rien à voir avec la cohue que j’avais pu croiser à mon arrivée sur ce monde. Je la laissais faire, prenant note de ses agissements et tentant de mettre une première identité sur la personne qui avait accepté de m’assister. Il n’était évidemment pas question de connaître son nom. Je n’avais de toute manière aucun moyen de le faire. Mais je délaissais rapidement cette petite activité pour fixer et analyser la liste devant laquelle la boite de conserve venait de faire halte. Sans aucun doute une idée lui avait traversé l’esprit ou bien avait-elle repéré un nom ou un type de vaisseau caractéristique. Pour ma part, alors qu’elle semblait analyser chaque appareil, je surveillais les alentours à la recherche de quelqu’un ou quelque chose de suspect. Ce n’est que lorsqu’elle prit à nouveau la parole que je pris le temps de tendre l’oreille et de m’attarder plus en détails sur la liste de vaisseaux et plus particulièrement sur les deux bâtiments qu’elle avait retenu.

« Formidable. Je vais prendre celui-ci. Avec un peu de chance, ils ne seront pas encore arrivé et nous pourrons les prendre par surprise. Quoiqu’il en soit, évitez de tirer sur ce que nous sommes venu récupérer. Ce serait un résultat fort déplorable. Nous allons devoir synchroniser nos… »

Nous fûmes interrompus par de multiples éclats de voix au détour de notre discussion et je fus contrainte d’observer avec quelle intelligence ma collaboratrice intercepta la cohorte d’individus résolument suspects. Agitant clairement la main dans un « Coucou c’est nous » des plus explicites, je ne pouvais que me maudire d’avoir fait appel à son aide pour intervenir… A présent, nous étions face à un dilemme qui risquait de rapidement dégénérer en braquage à la Corellienne. Visiblement peu rassuré de constater de une la présence de la Mandalorienne puis la mienne, celui qui semblait être le meneur –sans doute celui avec qui elle avait négocié le Padawan contre la prime- s’avança de quelques pas dans notre direction encadré par deux de ses larbins. Mon regard, lui, était rivé sur le sac que tentait à présent de dissimuler les autres.

« Je pensais que nous avions un accord mademoiselle Syrial… Mais visiblement vus ne savez pas vous contenter de ce que l’on vous offre en échange de votre travail. Travail qui fut plutôt médiocre étant donné les résultats attendus. Je devrais vous faire supprimer sur le champ, vous et votre acolyte. Partez tant que je vous en laisse encore l’occasion !

Son blaster glissa hors de sa veste pour nous mettre en joue, en signe d’autorité pour appuyer ses propos à notre égard. Mais il était hors de question de le laisser partir, lui, ses sbires, et le Padawan avec. Immédiatement après l’apparition de son arme, je m’en saisissais à l’aide de la Force pour le désarmer, son blaster le quittant pour finir sa course dans ma main gauche. Si je pouvais faire cela pour un blaster, je ne pouvais pas réagir instantanément de la même manière pour faire la même chose avec la dizaine d’armes qui se retrouvèrent braqués sur nous en un instant. L’alerte fut pourtant soudaine dans la Force et j’y répondais en conséquence, lâchant l’arme de mon adversaire et activant mon arme pour repousser les premières décharges qui nous furent si chaleureusement offertes par ses sbires. Campée sur mes appuis, je laissais mon habilité du Soresu parler pour dévier les tirs menaçants et uniquement eux, laissant les autres s’écraser derrière nous. Je laissais la Force agir à mes côtés, je suivais son flux, j’agissais pour nous protéger. Nos adversaires, eux, nous offraient un déluge d’énergie alors qu’ils tentaient de se replier vers leur appareil.

« Il nous faut agir rapidement ou ils vont nous filer entre les doigts ! Il faut avancer et arriver au navire avant qu’ils ne décollent ! »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista   Mar 13 Jan - 14:51

La Jedi sortit son sabre-laser, déviant les tirs qui menaçaient de la faire griller et de la réduire à un tas de viande rôtie. Grand bien lui fasse, songea Daryah, tandis qu'elle-même essayait d'évaluer la situation. Son alliée avait la situation sous contrôle, de toute évidence, et elle n'avait donc pas besoin de lui apporter d'aide pour le moment. Restez à voir si elle était capable de tenir longtemps, ce qui bien sur n'était pas certain. Puiser dans la Force leur demandait de l'énergie, et en cela elle avait l'avantage : elle n'utilisait pas la Force.

La fuite se dessinait néanmoins clairement, pour la mandalorienne. Les sbires tiraient, occupant le danger, tandis que l'otage et ceux qui s'en occupaient partaient le plus vite possible. Peu importait si la vie des acolytes prenait fin, ils étaient payés pour faire ça. Bien sur, avec une pression suffisante, on pouvait les forcer à se rendre, leur faire comprendre qu'il ne gagnait pas assez pour mourir au service de leur patron, mais ce serait plus long que de les éliminer. Dégainant ses deux pistolets blasters, Daryah activa son jetpack, puisant dans les ultimes réserves de carburant afin de parcourir rapidement la distance qui la séparait de l'otage. Priorité à la victime Jedi, et à cet enfoiré qui avait refusé de la payer correctement pour son travail.

Elle avait mal calculé son saut, cependant. Elle arriva déséquilibrée, effectuant une roulade pour éviter de s'exploser la jambe au contact du sol. Ses armes se pointèrent sur l'adversaire le plus proche, qui s'effondra un instant plus tard la poitrine striée de cratères brûlants. Se relevant rapidement, Daryah riposta en gesticulant pour éviter les tirs ennemis, abattant un second adversaire. Ne restait plus que le sac de l'otage, inoffensif au sol, et son employeur. Ou plutôt ex-employeur désormais.

 « Arrêtez-vous ! Je... on peut arriver à s'accorder, pas vrai ? »

Sous son casque, la mandalorienne eut un rire jaune. Elle rangea une arme, libérant une main dont elle se servit pour frapper au nez le criminel. Le visage en sang après un sinistre craquement, ce dernier recula en titubant et en jurant. Daryah se tourna alors vers les derniers membres du groupe adverse.

 « Tout le monde baisse gentiment les armes et se rend à la Jedi ! Je le répéterais pas. Votre boss et moi on a à parler. »

Elle saisit ledit boss par le col, et l'entraîna légèrement à l'écart. Elle approcha le visage très près de son casque, sachant pertinemment qu'une telle vision ne ferait qu'intimider davantage la victime. Il était temps de causer, en effet. Mais pas pour obtenir un éventuel paiement. Mais bien pour faire comprendre ce qu'elle pensait de la façon d'agir de ce type.

 « Qu'on se comprenne bien. Nar'sheb, cette façon que tu as de régler tes contrats. Tu piges ? Ca veut dire que si je le voulais, je prendrais ta tête et que je cognerais à la porte du hangar jusqu'à créer un trou dedans. T'as de la chance, je te laisse en vie. Mais j'aurais un œil sur toi maintenant. Et l'Alliance aussi, vu qu'on va te livrer. Sauf si tu connais un certain Valec Arakan. Un corellien. »

 « Je... je connais personne de ce nom là. »

 « Tant pis. Tu iras aux autorités alors. »

Sans plus de cérémonie, elle jeta l'individu méprisant au sol, devant la Jedi. Le combat s'était fini gentiment et proprement dès que sa menace avait été envoyée. Après tout, la Jedi s'était efforcé de réduire suffisamment le nombre d'adversaires pour que les derniers se rendent sans faire d'histoire. Des forces de sécurité de l'AG se trouvaient également là, tandis qu'on avait sorti l'otage de son sac. Daryah rangea son arme et attendit patiemment la suite, car elle était convaincue qu'il y en aurait une. Notamment avec son alliée du moment et la sécurité de l'AG.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista   Sam 7 Fév - 2:30


Les tirs fusaient autour de moi, s’écrasant sourdement sur les murs qui nous encerclaient. La lame de mon arme virevoltait, fendant l’air avec grâce pour venir intercepter les décharges les plus menaçantes. Mes déplacements latéraux étaient calmes, posés, calculés. Le Soresu que j’appliquais étant le fruit de très longues années d’études et d’apprentissage, j’étais depuis longtemps l’œil calme de la tempête d’énergie qui m’entourait. Avec l’aide de la Force, j’anticipais avec aisance les trajectoires des salves adverses, sélectionnant celles que je devais parer pour m’offrir des opportunités. J’attendais que ma comparse se décidé à agir, la regardant s’élancer dans les airs grâce à son équipement. La voir bondir derrière leurs lignes semblait avoir déstabilisé la ligne de feu adverse, une partie des tireurs ayant fait volte-face pour couvrir leurs arrières au cas où la Mandalorienne se déciderait à les frapper dans le dos. J’agissais donc, changeant ma posture vers l’offensive. J’offrais un adieu à la Forme de la Résilience et j’embrassais la Voie du Chauve-Faucon et son extension qu’est le Sokan.

Je m’élançais, sabre devant. Je parais trois tirs supplémentaires avant de m’élancer, profitant de mon appel constant à la Force pour me jeter vers les adversaires, arrivant rapidement au contact. Et tandis que la boite de conserve neutralisait les gardes qui tentaient de fuir avec le padawan capturé, je tournoyais, tranchant le blaster d’un premier mercenaire et dans l’élan, ma lame venait largement entailler le bras d’un second qui ne tarda pas à chuter au sol pour rejoindre le premier. Glissant cependant sur le sol pour terminer mon su ma, je me voyais contrainte de puiser de nouveau dans la Force pour éjecter le reste de mes opposants directs. C’est alors que je reprenais mes appuis, prête à poursuivre l’affrontement jusqu’à la neutralisation complète de nos adversaires que je prenais conscience de l’appel à la fin des hostilités lancé par mon « alliée ». Ramenant ma lame pour retrouver une posture défensive, je temporisais, sortant de cette forme de méditation dans laquelle je m’étais enfermée. Ce n’est que lorsqu’ils déposèrent totalement les armes que je rétractais la mienne, la ramenant à ma ceinture pour finalement voir débarquer la sécurité de l’astroport accompagnée par les forces de sécurité de cette chère Alliance Galactique.

Je les laissais prendre possession des mercenaires lambda et s’occuper des blessés et tués. J’en avais cure, pour tout dire. L’état de santé du padawan était la seule chose qui m’importait, vu qu’il n’y avait pas eu de victimes collatérales. Je me laissais donc guider vers la boite de conserve et le chef de file qu’elle semblait menacer. Finalement, je la regardais me jeter l’individu, auquel je n’accordais qu’un regard des plus froid, limite empli de mépris à son égard.

« - Je vous remercie pour votre coopération. Vous n’y étiez pas obligé. Certes je ne pardonnerais pas vos actes, vous êtes à l’origine de toute cette histoire. Mais vous êtes d’une certaine manière remontée dans mon estime, et donc par extension dans celle de l’Ordre. » lançais-je avec confiance à la Mandalorienne, sans prêter attention au prisonnier au nez brisé qui tentait de se relever, totalement désorienté. Ce n’est que lorsque le responsable des forces de sécurité présente s’approcha de nous que je déclarais platement : « Il est tout à vous Lieutenant. Débarrassez-nous de ça au plus vite. »

« - Et en ce qui vous concerne. Je dois vous interroger pour pouvoir déterminer qui est responsable de tout ce chahut. Jedi, vous savez très bien que… »

Je le coupais brusquement d’un geste de la main. Je n’avais point l’envie de devoir me justifier devant une telle évidence. Et d’une certaine façon, j’avais assuré à la Mandalorienne que je lui éviterais la justice sur ce monde. Ce n’était pas très « éthique » du point de vue Jedi diront certains, mais bon…

« - Vous disposez déjà des coupables, lieutenant. Il est inutile de nous interroger. Vous pouvez disposer. » lui expliquais-je donc calmement, faisant usage de la Force pour nous en débarrasser. Je gardais le padawan en sûreté auprès de ma comparse Jedi qui m’avait déjà bien aidé. Et à présent, seule la Mandalorienne méritait réellement mon attention immédiate.

« - C’est tout ce que je peux faire pour vous. J’outrepasse déjà mes droits en faisant cela. Mais ne dit-on pas qu’il vaut mieux honorer ses paroles que de passer pour un parjure, n’est-ce pas ? » Je marquais une pause. « Et à présent, qu’avez-vous en tête ? »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista   Mer 11 Fév - 20:02

Il était regrettable d'en être arrivé à un tel degré de violence, la situation ayant dégénérée bien plus qu'elle ne l'aurait du. Peut-être était-ce le contre-coup, mais la mandalorienne ne réalisait cela que maintenant. Tout lui avait échappé depuis le début de cette histoire, et cela n'avait pas été en s'arrangeant. Le speeder et les rivaux, le coup du padawan arraché de force et emmené à un criminel qui n'avait aucune parole, plus cet affrontement qui de toute évidence aurait pu se solder autrement s'il n'y avait pas eu la Jedi ou si Daryah avait voulu y aller avec tact. Quelque part, heureusement qu'elle avait refusé l'approcha diplomatique cette fois. Sinon, peut-être serait-elle morte. Et ça, il n'en était pas question.

Quant à ce qu'elle avait en tête désormais... Continuer sa route pour retrouver la personne qu'elle recherchait. Mais répondre cela était-il une bonne réponse ? Difficile à déterminer, surtout avec une Jedi et les forces de l'Alliance Galactique non loin. Elle était déjà sur une corde raide, alors peut-être que jouer dessus n'était pas la bonne solution. D'un autre côté, et même si c'était improbable, confier le nom de la personne qu'elle cherchait pouvait l'aider, si la Jedi le connaissait. Elle retira presque aussitôt cette idée de sa tête. On ne pouvait pas faire confiance ainsi à ces gens-là, d'autant qu'elle ne le connaîtrait pas. Après tout, combien de chance y avait-il qu'elle réponde « oh oui, je le connais très bien, je vous donne sa dernière localisation connue » ? La réponse, bien sur, était proche de zéro. A tel point qu'il aurait été stupide, et imprudent, de divulguer une telle information.

 « Je ne sais pas. Repartir dans mon vaisseau, j'imagine. Puis continuer ma route. » répondit-elle alors évasivement.

Eluder la question mettrait peut-être la puce à l'oreille de la Jedi, mais c'était mieux ainsi. Elle comprendrait certainement qu'il s'agissait d'un « truc mandalorien » et laisserait tomber l'affaire, en bonne personne intelligente qu'elle devait sûrement être. Dans la pratique, ce n'était pas un « truc », évidemment. Mais les gens aimaient bien s'imaginer son peuple comme étant friand de ce genre de réponse, lorsqu'il s'agissait de répondre à une autre autorité que la leur. Cela convenait parfaitement à la jeune femme, qui n'hésitait du coup pas longtemps pour s'en servir. Elle amorça alors un geste, comme pour s'en aller.

 « Bon, eh bien... Salut ! » dit-elle finalement.

Elle tourna les talons et s'en alla, en direction de son propre vaisseau cette fois. Se servant de la vision à 360° de son casque, Daryah put constater avec satisfaction que les soldats de l'Alliance n'hésitait pas à s'arrêter le temps de l'observer. Elle pouvait presque sentir la crispation qui les tenait, et cela la fit sourire. Ils craignaient probablement un coup fourré qui ne viendrait jamais. Elle n'était pas idiote au point de s'attaquer ainsi à un groupe d'adversaire aussi important. Surtout avec des moyens de s'échapper aussi peu nombreux, car elle n'avait pratiquement plus de carburant pour son jetpack.

Une fois à bord de son vaisseau, elle s'autorisa un soupir, retira son casque et se prépara à manger quelque chose. Inutile de partir tout de suite, du moins pas sans avoir avalé quelque chose avant ! Elle détestait avoir faim inutilement, elle avait du temps devant elle. Valec Akaran pouvait attendre encore un peu. Elle vérifia ses messages HoloNet, découvrit une invitation à une réunion de clan sur Mandalore. Intéressant. Elle répondit rapidement, disant qu'elle y serait, puis termina son repas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Malastare] A la poursuite des poursuivants des Jedi - PV Tarista
» Une Gungan Jedi
» Si tu me tiens...[Libre avec un ou plusieurs Jedi]
» Les pouvoirs du Jedi Gris
» Poursuite d'un voleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars - L'Aube du Crépuscule :: SECTEUR II - CARTE GALACTIQUE :: Mondes de l'Alliance Galactique-
Sauter vers: